Contre la nourriture carnée - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique - le Yoga de la Nutrition

Aller en bas

Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition Empty Contre la nourriture carnée - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique - le Yoga de la Nutrition

Message par Archange le Lun 22 Déc - 18:20

http://fr.wikipedia.org/wiki/Lankavatara_sutra

Le Laṅkāvatāra Sūtra (chinois simplifié : 楞伽阿跋多罗宝经 ; pinyin : léngjiā ābāduōluó băo jīng ; littéralement : « Soutra de l'entrée à Lanka » simplifié en 入楞伽经, rù léngjiā jīng ou 楞伽经, léngjiā jīng), tire son nom du fait qu’il serait un recueil des paroles prononcées par le Bouddha lors de son arrivée à Sri Lanka.

C’est un soutra mahâyâna important surtout pour l’école Chan, dont les premiers adeptes sont connus comme « maîtres de Lanka » (楞伽师). La tradition en fait le soutra préféré de Bodhidharma qui aurait fondé l’école Chan en Chine ; il contient le passage de la fleur dans lequel l’école voit l’origine de son enseignement. La philosophie qu’il véhicule est celle de l'école yogacara (Vijñānavāda), qui fait de la conscience vraie la seule réalité, la conception erronée des rapports sujet/objet faisant obstacle à la délivrance. Les concepts de nature de bouddha et des trois corps du bouddha y sont également exposés.





Un passage éloquent du Lankavatara Sutra au sujet de la nourriture carnée:





Contre la nourriture carnée




Il ne faut pas terroriser les êtres animés
En mangeant la chair de ceux qui furent
Jadis des êtres proches - cette chair
Constituée de toutes les substances impures.


Boire et manger rendent indolent,
L'indolence appelle les mauvaises pensées
Et les mauvaises pensées, le désir:
Voilà pourquoi il ne faut pas manger de viande.


Les mauvaises pensées alimentent le désir,
Jusqu'à ce que l'esprit s'en trouve ivre.
L'ivresse de l'esprit perpétue la soif d'exister
Contre la libération des naissances et des morts.


On tue des êtres animés pour le profit,
On échange des biens contre de la viande.
Tuer et acheter de la viande sont de mauvais actes
Qui à la mort précipitent dans l'Enfer des Lamentations.


Ne pas l'imaginer, ni l'ordonner, ni le vouloir:
Ces trois points feraient une viande dite "pure"?
Le monde ignore la "viande pure",
Et ceux qui en mangent, je les blâme.


Ceux qui se dévorent les uns les autres
Renaîtront bêtes féroces,
Puantes et insanes:
Il ne faut donc pas manger de viande.


Les carnivores éhontés
Seront fous de vie en vie.
Les bouddhas, les boddhisattvas
Et les Auditeurs (de l'enseignement) les réprouveront.


Si le désir fait obstacle à la libération,
La viande et les produits analogues aussi.
Les mangeurs de viande ne peuvent
Accéder à la voie des êtres sublimes.


Dans les générations à venir, certains
Proféreront mainte bêtise à ce sujet:
Qu'il n'y a pas de mal à manger de la viande pure,
Que le Bouddha en autorise la consommation.


La viande est "pure" quand elle est prise comme un médicament;
Sinon, en manger revient à dévorer ses propres enfants.
En conséquence, les pratiquants mendient
Leur nourriture sans jamais passer la mesure.


Manger de la viande contrevient à la libération
Et menace la bannière de victoire des êtres sublimes.
C'est une source de terreur pour les êtres
Et il faut donc s'abstenir d'en manger.


Ceux qui se sont établis dans la bienveillance,
Je leur enseigne de ne jamais en manger,
S'ils veulent éviter la compagnie
Des lions, des tigres et des loups.


Ceux qui s'abstiennent de viande et d'alcool
Renaîtront parmi les sages et les saints;
Ils connaîtront l'abondance et la richesse,  
Et ils jouiront de toute connaissance.



Extrait du Lankavatara Sutra


Dernière édition par Archange le Jeu 22 Jan - 19:43, édité 4 fois

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
Archange
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition Empty Re: Contre la nourriture carnée - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique - le Yoga de la Nutrition

Message par Archange le Lun 22 Déc - 18:36

Omraam Mickhael Aivanhof donne quelques détails sur les raisons occultes d'abandonner la consommation de viande:




"En apparence, la guerre entre les hommes est due à des questions économiques ou politiques, mais en réalité elle est le résultat de tout ce massacre que nous faisons des animaux. La loi de Justice est implacable: elle oblige les humains à payer en versant autant de sang qu'ils en ont fait verser aux animaux.

Nous tuons les animaux, mais la nature est un organisme, et en tuant les animaux, c'est comme si nous touchions certaines glandes de cet organisme: à ce moment-là, les fonctions se modifient, et il ne faut pas s'étonner si quelques temps après la guerre éclate chez les hommes.

Oui, on a massacré des millions d'animaux pour lesmanger sans avoir que, dans le monde invisible, ils étaient liés à des hommes et que ces hommes doivent donc mourir avec eux.
En tuant des animaux, ce sont les hommes que l'on massacre.

La guerre durera tant que nous continuerons à tuer les animaux, parce qu'en les tuant, c'est nous-mêmes que nous détruisons."





« Il faut arriver à se nourrir comme les abeilles. Il n'y a qu'elles qui ne produisent pas de déchets malpropres. Ce qu'elles mangent, c'est le nectar des fleurs et ce qu'elles rejettent, c'est le miel. Voilà pourquoi les abeilles sont le symbole de l’humanité nouvelle. Elles absorbent la nourriture la plus sublime, la transforment en miel et ne produisent pas d'impuretés.

À l'origine, l'homme était semblable à l'abeille. C'est à partir du premier péché que ses excréments ont commencé à sentir mauvais. Auparavant, tout était parfumé. Vous l'ignoriez peut-être, mais chez les hommes très évolués, les sécrétions et les excrétions ne produisent aucune odeur désagréable. Les esprits parfaits ne produisent que de la Lumière et de la Vie.
Ceux qui tuent les animaux pour les manger ont ensuite une lourde dette à payer. Les âmes des animaux viendront en eux et elles diront : « Nous venons en vous car vous avez entravé notre évolution ; à présent, faites-nous évoluer ! » Ainsi, ces hommes seront intérieurement entourés d'âmes animales. Ils les porteront et les nourriront. Ces âmes animales pousseront des soupirs en eux, si bien qu'ils auront un terrible fardeau à porter.

Ne vous étonnez donc pas que certains de vos amis ou de vos ennemis aient parfois un comportement animal. Quand ils mangent de la viande, ils se retrouvent fatalement dans des tempêtes furieuses. À ce moment-là, ils sont animaux, ils ne sont pas humains.

L'homme de la Nouvelle Époque ne connaîtra pas tout cela. Rien de ce que vous dénommez "humain" ne l'est encore véritablement. En réalité, l'homme n'est pas encore venu sur cette Terre. C'est encore le royaume des animaux qui se manifeste à travers l'humanité.

Quand l'homme se manifestera, on verra qu'il est l'image de Dieu. Alors, des événements splendides se produiront
. »


Extrait de : Le sens du végétarisme, d'Omraam Mikhaël Aïvanhov
Éd. Prosveta - Collection Vidélina


http://www.erenouvelle.fr/archives/2011/05/16/21151960.html




Les effets de la peur - Extrait de la conférence n° 304


Avez-vous pensé à ce que ressentent les animaux que l'on conduit à l'abattoir? Ils sont sensibles, parfois plus que l'homme. Quelle peur, quelle frayeur et quelle révolte les agitent et les troublent! Ils sentent ce qui les attend. Ils ne peuvent pas l'exprimer, mais leur glandes réagissent, sécrètent et excrètent des humeurs chargées de leur haine et de leur angoisse, et c'est un véritable poison qu'ils répandent dans leur sang d'abord, puis dans toutes les cellules de leur corps. Ce poison, les Maîtres le connaissent, et les savants le découvriront bientôt. Tout disciple doit s'observer pour devenir conscient de ce qui se passe en lui suivant ce qu'il mange, boit et respire. Ce poison, qui est le produit de la peur, ne peut être neutralisé ou éliminé de la viande ni par la cuisson ni par le lavage; il se répand et agit dans l'organisme de l'homme.


Nourriture carnée et nourriture végétarienne - Extrait des Oeuvres Complètes - Volume 16


La différence entre la nourriture carnée et la nourriture végétarienne réside dans la quantité de rayons solaires qu'elles contiennent. Les fruits et les légumes sont tellement imprégnés de lumière solaire qu'on peut dire qu'ils sont une condensation de la lumière. Quand on mange un fruit ou un légume, on absorbe donc de la lumière solaire qui ne laisse pas de déchets en nous. Tandis que la viande est plutôt pauvre en lumière solaire, c’est pourquoi elle se putréfie rapidement.


Le besoin de nourriture sur tous les plans - Extrait de la conférence n° 304 - Collection Vidélina


Vous ne vous nourrissez pas seulement sur le plan physique. Après un bon repas, vous éprouvez un sentiment de contentement, de bien-être, parce que votre désir de manger a été satisfait. Pourquoi ressentez-vous à ce moment-là d'autres désirs, par exemple celui d'entendre des paroles caressantes et gentilles? Une femme comblée des meilleures nourritures du corps peut pourtant rester affamée; elle étouffe parce que son âme a faim... Plus haut encore dans votre être, vous aspirez à d'autres nourritures: la beauté, les couleurs, l'harmonie, la musique, la poésie; vous avez besoin de sensations subtiles et profondes, vous voulez prier et contempler. Sur tous les plans vous éprouvez le besoin de recevoir des nourritures. Et comme tous les êtres, de l'inférieur au sublime, de l'insecte à l'archange, choisissent les aliments qui leur conviennent, qui même les caractérisent et leur sont spécifiques, le niveau de l'être humain correspond aux nourritures qu'il réclame et préfère. Vous êtes ce que vous mangez. Vous êtes aussi votre manière de manger.



http://www.fbu.org/n2_activites/vegeta_risme.htm



(Extrait d'une conférence donnée par Omraam Mikaël Aïvanhov en 1938.)



Nous transgressons les lois de la nature et nous nous imaginons que, malgré ces transgressions, le Royaume de Dieu va venir sur la Terre. Non, cela ne se peut pas. Comment voulez-vous que le Royaume de Dieu vienne alors que nous ne cessons de massacrer des millions et des millions d'animaux? Les âmes des animaux que nous avons mangés se manifestent ensuite en nous sous forme d'instincts, de passions, de peurs, de cruauté, et nous devons les instruire. Voilà le danger de manger des êtres vivants: leurs âmes viennent nous habiter et nous avons la responsabilité de les instruire. Qui nous a donné le droit de tuer et de manger des animaux? Nous-mêmes, mais pas la nature. Si les animaux nous permettent de les manger, c'est bien; mais s'ils ne nous le permettent pas, ils ont le droit de vivre. Les priver de leur droit à évoluer est une grande responsabilité et une transgression de la loi: «Tu ne tueras pas.»

Vous êtes étonnés de ce que je vous dis et vous vous demandez comment savoir si les animaux vous permettent de les manger... C'est très simple. Vous allez par exemple dans le poulailler pour y prendre un poulet et lui couper le cou. S'il pousse des cris et se débat, c'est le langage qu'il emploie pour vous dire: «Mon maître, j'ai besoin de vivre car je n'ai pas encore pu achever mes affaires sur la Terre.» Alors, ne le tuez pas, ne le privez pas de la joie que le Seigneur lui a accordée de vivre davantage. Laissez-le, et poursuivez-en un autre. S'il crie, lui aussi, abandonnez-le également jusqu'à ce que vous en trouviez un qui ne pousse aucun cri, ce qui sera le signe qu'il accepte de se sacrifier pour vous. Vous vous demandez: «Et si aucun poulet ne se tait quand nous voulons le prendre, que devons-nous faire? » C'est très clair, vous devez renoncer à manger du poulet et de la viande. Vous pensez que c'est une conclusion terrible parce que vous aimez la viande... Oui, peut-être, mais vous ne pensez jamais qu'à vous-mêmes. Dans toutes vos réponses il n'est toujours question que de votre plaisir, de votre satisfaction, de votre existence. C'est cela seulement qui compte pour vous, même si on doit le payer par la mort d'innombrables animaux.

Les Initiés qui savent combien il est coûteux de transgresser la Loi de la Vie - parce qu'on y perd bien davantage qu'on ne reçoit - préfèrent renoncer définitivement à manger de la viande. Faites comme eux et vous ne perdrez rien. On ne perd rien à vivre vraiment d'après les lois de l'Amour. Si vous ne mangez pas les animaux, ils vous connaîtront, vous aimeront et vous ne serez plus tourmentés par leur présence en vous comme cela se produit avec ceux qui en ont tué et mangé. Les âmes des animaux viennent leur réclamer des indemnités. Elles leur disent: «Vous nous avez privés de la possibilité d'évoluer, c'est pourquoi vous serez désormais obligés de vous occuper de notre instruction.» Il n'est donc pas étonnant que tous ceux qui mangent de la viande soient entourés d'âmes animales qu'ils sont contraints de nourrir. Et la preuve, c'est que les carnivores sont davantage enclins à la cruauté, à la colère, à la sensualité et à la peur que les végétariens et qu'ils souffrent souvent d'insomnie. C'est la conséquence de cette mauvaise habitude de manger des animaux.

La loi de la justice est implacable et elle oblige l'humanité à payer en versant autant de sang qu'elle en a fait verser aux animaux. Quelle tuerie pour satisfaire les instincts les plus grossiers! Que de millions de litres de sang répandus sur la Terre qui crient vengeance vers le Ciel ! Où sont les savants qui pourront dire que les émanations de ce sang attirent non seulement des microbes mais des milliards de larves et d'entités inférieures du monde invisible qui viennent se nourrir de cette énergie? Où sont les hommes qui auront les yeux assez ouverts pour voir ce que ce sang produit dans le monde visible et invisible? Mais la plupart des hommes sont descendus tellement bas qu'en dehors de leurs satisfactions physiques, rien n'existe pour eux. Ils aiment la viande et ils continueront à en manger, quelles qu'en soient les conséquences!

Les animaux ne sont pas aussi bêtes qu'on le pense; ils savent parfois discerner infiniment mieux que les hommes. Dans l'Inde, il arrive que des yogis restent à méditer dans des forêts remplies de bêtes sauvages sans qu'aucun animal ne les touche. Pourquoi? Comment des fauves ou des serpents peuvent-ils discerner les hommes purs des hommes impurs? S'ils se jettent sur les uns alors qu'ils ne font aucun mal aux autres, c'est qu'ils savent bien les distinguer. Comment le peuvent-ils? Ceux qui mangent de la viande, par exemple, répandent une telle odeur que les fauves comprennent tout de suite qu'ils sont leurs ennemis et qu'ils mangent leurs frères; c'est pourquoi ils se vengent. Tandis que l'odeur des saints, des végétariens, les fait s'incliner devant eux, et ils ne leur font aucun mal. Dans certains villages de l'Inde où les fauves font encore des ravages, on fait venir un ascète qui vit dans la forêt proche pour les écarter. Cet homme se met en prière pendant quelque temps à l'entrée du village et les fauves n'osent plus approcher; ils n'osent pas transgresser la Loi de la Sainteté.

La tradition ésotérique rapporte qu'avant la chute, Adam avait un visage rayonnant et que tous les animaux l'aimaient, le respectaient et lui obéissaient. Après la chute, Adam a perdu ce visage et les animaux sont devenus ses ennemis. Si les bêtes n'ont plus confiance en l'homme, si les oiseaux s'envolent à son approche et que toute la création le considère comme un ennemi, il y a une raison: c'est qu'il est tombé des hauteurs spirituelles où il se trouvait jadis.

Si l'homme se soumet de nouveau aux Lois de l'Amour et de la Sagesse, le monde entier se transformera et le Royaume de Dieu viendra sur la Terre. La guerre est la conséquence des pensées et des sentiments des hommes qui n'ont pas appris la Loi de l'Amour et de la Sagesse. Ceux qui désirent leur perfectionnement et leur évolution ne placeront jamais dans le temple sacré de leur corps le cadavre des animaux, ni des saucisses, des boudins ou des pâtés, qui ne sont d'ailleurs ni esthétiques ni hygiéniques.

Il est écrit dans la Genèse que, lorsque, avant la chute, Dieu donna à l'homme sa nourriture, Il dit simplement: «Voici, Je vous donne toute herbe portant de la semence, et tout arbre ayant en lui du fruit d'arbre et portant de la semence. Ce sera votre nourriture.»

En ce qui concerne les poissons, c'est différent, parce qu'ils sont placés depuis des millions d'années dans de très mauvaises conditions d'évolution. La Hiérarchie invisible permet donc de les manger, ce qui les fait évoluer. En outre, il existe dans le poisson un élément spécialement adapté à l'époque actuelle: l'iode.

Je vous ai dit que vous ne deviez manger que les poulets qui ne s'enfuient pas lorsque vous voulez les saisir pour leur couper le cou. Avec les poissons, c'est un peu la même chose. On peut dire que les poissons qui se laissent prendre dans les filets acceptent d'être mangés, les autres n'acceptent pas. Bien sûr, vous allez trouver mon raisonnement bizarre, vous pensez que les poissons ne réfléchissent pas et qu'ils se laissent prendre par stupidité. Mais que savez-vous réellement de la vie des poissons, de leurs possibilités, de leurs qualités? C'est à peine si maintenant on découvre les possibilités extraordinaires des dauphins. Peut-être y a-t-il chez les poissons des professeurs, des écoles... Et comme c'est une espèce extrêmement prolifique, fidèle au commandement: «Croissez et multipliez», peut-être les chefs religieux qui les dirigent pensent-ils qu'une certaine quantité d'entre eux doit se sacrifier.

C'est des poissons que les hommes ont appris la Loi du Sacrifice pour pouvoir évoluer. Les êtres nés sous le signe des Poissons manifestent souvent une sensibilité excessive, une grande intuition, le besoin de prendre la souffrance des autres, l'abnégation, le renoncement. L'Ère des Poissons est celle où le Christ devait s'incarner en tant que manifestation de l'Amour désintéressé et du Sacrifice.

Mais si nous mangeons de la viande, toutes les cellules du royaume des animaux que nous avons absorbées entrent dans la construction de notre corps, mais elles ne nous sont pas dévouées et ne nous aiment pas. Elles s'opposent donc à notre volonté et lorsque nous voulons accomplir des actes supérieurs, elles refusent d'y participer. Avec la viande, tout ce qui appartient au domaine des animaux pénètre en nous et lorsque nous voulons développer notre être supérieur, nous rencontrons des difficultés parce que ces cellules animales ne nous obéissent pas. Elles ont une volonté propre dirigée contre la nôtre.

Je vois ce que la plupart d'entre vous continuent à penser : «Oui, mais la viande est tellement délectable!» Vous avez le droit de le penser. Ce que je vous dis est seulement pour ceux qui veulent évoluer. Les autres peuvent agir comme bon leur semble, mais plus tard, ils paieront cher leurs erreurs.

Nous devons manger une nourriture pure, mais aussi faire entrer en nous des sentiments purs, des pensées pures. C'est la meilleure méthode pour nous élever, pour gravir la pente de la montagne et atteindre le sommet.



Omraam Mikhaël Aïvanhov
Extrait d'une conférence donnée à Paris en avril 1938

http://www.passion-ninjutsu.com/Niveau2/VEGETARISME%20ET%20VIE.htm

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
Archange
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition Empty Re: Contre la nourriture carnée - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique - le Yoga de la Nutrition

Message par Archange le Lun 22 Déc - 18:41

L’alimentation magique


      
Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition Omram2-216x300


Pour Omraam Mikhaël Aïvanhov, l’alimentation est magique.

Omraam Mikhaël Aïvanhov était un philosophe d’origine bulgare considéré comme un maître spirituel par certains. Il s’intéressa tout particulièrement au Yoga de la Nutrition (Hrani Yoga) qui considère l’alimentation comme un moyen de développer une vie spirituelle ainsi qu’une meilleure santé physique et mentale. Son ouvrage « Hrani Yoga : le sens alchimique et magique de la nutrition » retrace plusieurs idées et pratiques que j’ai eu envie de partager avec vous. A prendre ou à laisser, ces réflexions ont le mérite d’élargir notre perception de l’alimentation et d’y ajouter une dimension magique rarement évoquée.
Un extrait des premières pages de son livre pour vous ouvrir l’appétit:
« Supposez que, à la suite de certaines circonstances, vous avez été privé de nourriture pendant plusieurs jours et que vous soyez tellement affaibli que vous ne puissiez plus marcher ni même faire un seul mouvement : vous êtes plongé dans la torpeur et vous dépérissez au point d’être en danger de mort. Même si vous êtes extrêmement instruit, un savant, même si vous possédez des pouvoirs magiques, ni vos connaissances ni vos pouvoirs ne valent grand-chose comparés à un morceau de pain, à un fruit que quelqu’un vous apporte pour vous ranimer. Cela n’est-il pas merveilleux ? Ne voyez-vous pas que ce pain est un élément magique formidable ? Une seule bouchée a mis en action tant d’usines et de forces, qu’une existence entière ne pourrait suffire à les énumérer toutes.
La nourriture, qui est préparée dans les laboratoires divins avec une sagesse inexprimable, contient des éléments magiques capables de conserver et de rétablir la santé non seulement physique mais psychique. Pour cela il est nécessaire de connaître dans quelles conditions ces éléments peuvent être captés, et que le moyen le plus efficace pour y parvenir est la pensée. Oui, car la pensée de l’Homme est capable de retirer de la nourriture des particules subtiles, lumineuses, qui entrent dans la construction de son être tout entier, et c’est ainsi que peu à peu il se transforme. »
Le livre est une série de conférences retranscrites car l’enseignement d’Omraam Mikhaël Aïvanhov était strictement oral. Voici quelques unes des idées les plus intéressantes :

Le bruit

L’auteur insiste beaucoup sur les conditions dans lesquelles on mange. Bien avant de penser à l’assiette, il faut respecter certaines conditions de calme et de bienveillance au moment de faire à manger et de passer à table.
Les repas devraient être partagés dans le silence selon Omraam Mikhaël Aïvanhov. Un moment de paix et de communion avec les miracles qui se multiplient dans notre assiette : des aliments parfaitement adaptés à nos besoins, offerts par la Terre, colorés, gouteux et remplis d’énergie pour notre âme. Bien sur, manger dans le silence en famille ou entre amis serait difficilement applicable de nos jours où le repas est devenu un moment de partage très sonore Smile. Par contre, lorsque vous êtes seul, essayez de ne pas manger dans le bruit (une série, la télé, les infos à la radio..). Ce bruit, très rassurant et familier est surtout une grande source de distraction. Sinon vous mangerez plus et mâcherez moins bien ! A appliquer d’autant plus lorsque vous vous êtes donné la peine de préparer un petit plat, avec du temps et de l’ingéniosité. Le passage à l’acte mérite autant d’attention que la préparation : fermez les yeux et sentez vos papilles fondre et exploser.

La façon de manger

Manger de façon « mécanique, inconsciente, en faisant des gestes rapides, saccadés, en avalant plutôt qu’en mastiquant, en agitant dans sa tête et dans son cœur des pensées et des sentiments négatifs » a un impact négatif sur ce que nous mangeons. L’idée est de ne pas ressentir des émotions négatives, conflictuelles, des plaintes ou des critiques alors que nous sommes entrain de nourrir notre corps. Bien sûr, cela s’applique à toute la vie, mais le moment du repas est un moment de dialogue unique avec notre corps. Il faut soigner cette relation et manger le cœur heureux et léger.
Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition Eatsilece-300x207

Il conseille de respirer profondément avant de commencer à manger : prendre le temps de se poser, de mettre de côté le tourbillon de la vie et de s’apprêter à manger dans la paix. Détail intéressant, il insiste sur la première bouchée qui détermine en quelque sorte le reste de notre repas. Si notre première bouchée est consciente, qu’on mastique savoureusement et lentement, tout le reste se fera harmonieusement. J’ai constaté que ce conseil est très efficace, il suffit d’y penser juste avant et de se recentrer sur notre assiette, et le repas est très souvent étonnamment délicieux et mémorable Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition Icon_wink

Mâcher pour la spiritualité

Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition Calme-188x300

La bouche n’est pas seulement essentielle pour mastiquer et améliorer notre digestion, elle est également capable « d’absorber les particules éthériques (qui nourrissent les plans subtils immatériels de notre corps) de la nourriture, les énergies les plus fines et les plus puissante ». Ce sont ensuite les matériaux grossiers qui sont envoyés dans l’estomac. Cette expérience est facile à ressentir selon l’auteur qui nous rappelle que lorsque nous sommes fatigués, que nous avons très faim, la première bouchée suffit à nous rétablir et nous redonner des forces. Et pourtant, la nourriture n’a même pas eu le temps d’être digérée. « Comment cela a-t-il pu se faire si vite ? Grâce à la bouche l’organisme a déjà absorbé des énergies extraordinaires. »
Si la mastication est bonne pour le corps physique et la digestion, la respiration est essentielle pour le corps éthérique. Il faut prendre le temps de respirer et d’espacer les coups de fourchette pour retirer le maximum de chaque aliment.

Les pensées

Ici on parlera d’un autre corps subtil, le corps astral, censé se nourrir d’émotions et de sensations, des particules encore plus fines et subtiles que les particules éthériques. Il est conseillé de manger dans la paix, l’amour, en étant reconnaissant pour les aliments dans notre assiette, qui sont la bénédiction qui permet notre vie. En adoptant un comportement calme et heureux, en s’attardant sur nos aliments, on préparerait notre corps astral à en retirer les particules.
« Lorsque le corps astral (des sentiments et des émotions) a reçu sa nourriture pendant le repas, vous éprouvez une sensation de bien être indescriptible, vous vous sentez généreux, bienveillant, indulgent. Si vous devez régler des questions importantes, vous vous montrez large, patient, vous savez faire des concessions. Par contre, si le corps astral n’a pas été nourri, si vous avez mangé en grognant, en critiquant les autres, en vous fâchant, vous vous manifestez ensuite avec aigreur, nervosité et partialité, et si vous avez des problèmes à résoudre, la balance penche toujours du côté négatif ou injuste »

Les aliments



Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition Questionmark-297x300

Vous vous en serez doutés, les adeptes de cette philosophie refusent de consommer deux types d’aliments : les aliments intoxiqués et la viande. Les aliments intoxiqués concernent tous les produits traités chimiquement, cela fait donc directement écho au débat actuel sur l’agriculture biologique, l’agriculture conventionnelle et les OGM. Concernant la viande, le végétarisme est très longuement défendu et expliqué. Je vous propose de lire ces extraits choisis pour comprendre la logique derrière le végétarisme prôné par Omraam Mikhaël Aïvanhov. C’est vraiment atypique et intéressant !
« Qu’est en réalité, la nourriture qu’on met dans l’organisme si on la considère d’un autre point de vue? C’est une antenne. Quels qu’ils soient, chaque atome et molécule absorbés nous lient avec certaines longueurs d’onde, avec certaines vibrations et entités. Chaque nourriture est semblable à une antenne qui nous met en relation avec certaines régions de l’univers.
(…)
Étudions la viande. Sa consommation laisse beaucoup de déchets, de poisons, de toxines en nous. Elle nécessite une dépense d’énergie considérable pour absorber le peu de force vitale qu’elle contient.  Les maladies qui surviennent sont dues à ces impuretés qui restent dans les intestins et dans tout l’organisme. La viande ne possède pas de force subtile en elle, contrairement à l’herbe ou aux fruits qui sont exposés aux rayons du soleil. La véritable énergie absorbée, c’est la lumière céleste, condensée dans les fruits et les légumes. Quand nous mangeons de la viande, nous trouvons à peine en elle un peu de cette lumière que les animaux qui mangent l’herbe accumulent.
(…)
D’un autre point de vue, combien réfléchissent à ce que ressentent les animaux lorsqu’on les mène à l’abattoir? Quelle frayeur, quels sentiments négatifs les agitent et les troublent! Ils ne peuvent pas parler, mais tout ce qui se passe en eux agit sur leurs glandes. Ils ont la même structure que l’homme; ils sont sensibles, intelligents, et il se produit toujours un désordre dans le fonctionnement de leur organisme quand ils sentent qu’on va les tuer. Leurs glandes sécrètent des sucs perturbés qui envahissent le sang qui est ainsi empoisonné à son tour. Ces toxines, ce poison, est néfaste et ne peut disparaître par la cuisson ou le lavage de la viande. Si on mange de la viande, elle agit dans l’organisme humain. Les sentiments que l’animal émet au moment de sa mort imprègnent tellement les atomes et les molécules de sa chair que, lorsqu’on mange sa viande, elle influence les corps éthériques, astral (sentiments) et mental (pensées) de l’homme. Ainsi, on devient de plus en plus semblable aux animaux.
(…)
Vous dites qu’il faut manger de la viande pour développer ses muscles et devenir solide. Croyez-vous vraiment qu’on doive dire à la vache de boire du lait pour qu’elle puisse en avoir? Comment la vache prépare-t-elle une nourriture si puissante en ne mangeant que de l’herbe? Comment a-t-elle pu la fabriquer? D’où cela est-il sorti? En utilisant votre logique, il faut dire qu’elle doit boire du lait pour en donner. Mais, la vache possède une autre logique que la vôtre.

Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition Taureauveg-300x214

Considérez les fruits et les légumes. Quelle beauté est la leur! Regardez par exemple une belle feuille verte de salade, la véritable poésie s’y trouve. Et que dire aussi des fraises, des oranges, des pamplemousses et de tous les autres fruits!
Comment reconnaître la qualité d’une nourriture? Le critère que je vous donne là est parmi les meilleurs; la matière d’une nourriture de bonne qualité résiste longtemps à l’atmosphère; si elle se gâte facilement, sachez qu’elle n’est pas de bonne qualité. Ainsi, prenez de la viande, gardez-la vingt-quatre heures à l’air (les hommes sont malins, ils ont inventés les réfrigérateurs), vous verrez quel aspect elle aura et quels insectes se mettent à y pulluler. La viande se putréfie en dégageant des gaz, ce qui prouve que sa matière n’est pas parfaite. La même chose se produit dans l’estomac.
(…)
Savez-vous qu’on devient plus nerveux, plus irritable, quand on mange de la viande? On ne supporte ni un regard, ni un mot. Cette nervosité, cette irascibilité sont nourries par la viande. C’est la viande qui pousse les hommes à être ainsi. Si vous me dites: «Frère Michaël, observez que les gens qui mangent de la viande supportent mieux certaines difficultés dans la vie; ils sont plus résistants, plus combatifs, plus tenaces, plus actifs.» Oui, c’est vrai. Mais il y a des explications à ce sujet. Si vous faites une comparaison entre carnivores et herbivores, qu’observez-vous? Vous constatez que les carnivores sont beaucoup plus actifs, plus énergiques, qu’ils savent défendre leurs intérêts avec leurs dents, leurs ongles et leurs griffes. Se quereller, discuter, ne les fatigue pas énormément. En revanche, les herbivores ont besoin de paix, d’harmonie, de douceur et ils étouffent au milieu du désordre et de la discorde. Là où les carnivores sont bien armés, les autres doivent fuir. Tous ceux qui tirent des conclusions erronées disent que les premiers sont mieux armés pour la vie. C’est vrai. Mais quelle vie? Pour la vie animale.
On m’objectera autre chose en disant: «Observez les animaux carnivores, ils ont une énergie formidable et travaillent activement.» Oui, c’est vrai, mais voyez combien de temps cela peut durer. Tous les animaux féroces, les fauves, sont forts et puissants, mais ils ne peuvent poursuivre longtemps leurs efforts. Ils sont très forts dans l’instant, manifestent un grand dynamisme, mais ensuite ils s’affalent lamentablement. Les herbivores ne manifestent pas une force semblable, mais elle est régulière, équilibrée, pondérée, continue ; c’est pourquoi le travail qu’ils fournissent est beaucoup plus réel et effectif que celui des carnivores.
Considérez les fourmis, les abeilles ; elles sont infatigables ; les chevaux, les brebis, l’éléphant, également. Vous dites: «On a beaucoup de forces quand on mange de la viande.» Vous ajoutez que le lion est le roi des animaux. Mais comment se fait-il que l’éléphant soit le plus fort des animaux bien qu’il ne se nourrisse que de végétaux? D’où extrait-il cette force?
(…)
Celui qui veille sur son temple (le corps physique que Dieu a donné à l’homme) n’y introduira jamais de cadavres, car il appartient à Dieu. Ne croyez pas que Dieu viendra s’installer dans un corps qui représente un charnier rempli de cadavres et d’ossements. »

L’après repas

Le temps après le repas est également un indicateur de comment nous avons mangé. L’auteur conseille de rester tranquille pendant un moment après le repas en faisant quelques respirations profondes « pour que le prana (l’énergie vitale) soit mieux réparti dans l’organisme ». A l’inverse, si vous repartez tout de suite dans vos activités ou que vous vous couchez somnolent, c’est un signe d’avachissement et d’alourdissement de notre corps.
Voilà !
Ce livre aborde l’alimentation comme une magie blanche, accessible à tous, trois fois par jour et qui nous permettrait un éveil spirituel des plus simples et des plus purs. En espérant que ces idées, une ou toutes,  auront semé quelques graines dans votre esprit et pourront vous aider dans votre chemin.


_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
Archange
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition Empty Re: Contre la nourriture carnée - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique - le Yoga de la Nutrition

Message par Archange le Mar 23 Déc - 19:06






Pourquoi une alimentation végétarienne?




  La plupart des gens ont l'impression qu'un repas sans viande est incomplet car, depuis des temps immémoriaux, le fait que la viande constitue la meilleure nourriture pour l'homme a été considéré comme un axiome indiscutable. On ne voyait dans les autres aliments que de simples compléments aux divers types de viande figurant au menu des repas. Rien n'est plus faux. Les expériences scientifiques actuelles prouvent invariablement que les principes nutritifs obtenus des végétaux ont le pouvoir énergétique le plus grand et la raison en est aisément trouvée lorsque nous examinons cette question du point de vue occulte.

  La Loi d'Assimilation stipule: "aucune particule de nourriture ne peut être assimilée par notre corps tant que les forces qu'elle contient n'ont pas été subjuguées par l'Esprit qui demeure en chaque homme." Cet Esprit doit être le gouverneur absolu et indiscuté de notre organisme, gérant ses cellules comme un autocrate, sous peine de les voir reprendre leur indépendance, ce qui est le cas après la mort, lorsque l'Esprit Intérieur s'est retiré et que le corps se décompose.

  Le niveau de conscience des cellules détermine leur pouvoir d'individualisation. Plus ce niveau est bas, plus il est aisé pour l'Esprit Intérieur d'agir comme gouverneur des fonctions vitales de l'organisme qu'elles composent. Les cellules consommées par un organisme ont, elles aussi, leur forme de conscience individuelle et collective. C'est pourquoi, le niveau atteint par leur "développement "spirituel" est un facteur à prendre en considération en matière d'alimentation.

  Les divers règnes évoluant sur notre planète sont composés de différents véhicules et ont, par conséquent, des niveaux de conscience différents.

  Les minéraux n'ont qu'un véhicule physique, et une conscience comparable à l'état de transe la plus profonde. C'est pour cette raison que la solution la plus facile serait de s'approprier les forces contenues dans des aliments directement pris du règne minéral. C'est la nourriture minérale qui serait susceptible de demeurer le plus longtemps dans notre organisme, supprimant la nécessité de manger si souvent mais, malheureusement, nous constatons que les vibrations du corps humain sont trop rapides et qu'il est incapable d'assimiler directement les particules inertes du règne minéral. Dans un organisme en bonne santé, le sel et autres substances minérales sont éliminés immédiatement, sans être nullement assimilés. Nous avons besoin d'une grande quantité d'azote pour reconstituer les cellules détruites par nos activités quotidiennes; l'air que nous respirons en contient une grande quantité et, pourtant, nous ne pouvons pas l'assimiler car il provient directement du règne minéral. Pour que l'azote, ou tout autre substance minérale, puisse être assimilé, il faut que ses énergies aient été transmutées dans le laboratoire de la Nature et soient devenues partie intégrante d'un autre règne: le règne végétal.

  Les plantes ont un corps physique et un corps éthérique, et c'est ce dernier qui leur permet de faire ce travail de transmutation. Leur conscience est comparable à un sommeil profond et sans rêves. C'est pourquoi il est facile pour l'homme qui les consomme de maîtriser les forces contenues dans les cellules végétales et de les maintenir sous son contrôle pour une longue période de temps, ce qui explique le grand pouvoir énergétique des végétaux.

  Dans la nourriture d'origine animale les cellules qui la composent sont déjà plus individualisées et, comme les animaux ont un corps du désir qui leur confère une nature passionnée, il est aisé de comprendre que, lorsque nous consommons de la viande, il est plus difficile de maîtriser l'énergie qui émane de ces cellules jouissant d'une conscience animale comparable à la conscience de rêve, et aussi que cette énergie ne demeurera pas longtemps sous contrôle. C'est pourquoi un régime carné réclame des aliments en plus grande quantité et des repas plus fréquents que le régime qui ne comporte que des fruits et des légumes.

  Si nous poussions la chose un peu plus loin et nous nourrissions de la chair d'animaux carnivores, nous aurions la sensation d'être sans cesse affamés car dans ces animaux les cellules sont devenues très individualisées et, en conséquence, cherchent d'autant plus vite à gagner leur liberté. Une consommation de viande excessive peut être supportée par notre organisme mais produit de l'acide urique, très toxique, et il est largement reconnu maintenant que moins nous consommons de viande mieux nous nous portons.

  Il est naturel de rechercher la meilleure nourriture possible et nous devrions nous rappeler que tout organisme d'origine animale porte en lui les poisons de la décomposition. Le sang veineux est saturé de gaz carbonique et autres produits nocifs destinés à être éliminés comme urine et sueur par les reins ou les pores de la peau. Ces substances repoussantes sont disséminées dans toutes les fibres animales que nous consommons (viandes, poissons, crustacés...) et quand nous absorbons une telle nourriture, nous remplissons notre corps de substances toxiques. Bien des maladies sont le résultat d'un régime carné. Il a été largement prouvé qu'une nourriture carnée favorise l'agressivité. Nous pouvons mentionner la férocité bien connue des bêtes de proie, tandis que la force prodigieuse et la nature docile des boeufs, des éléphants et des chevaux montre le résultat d'un régime herbivore.

  Dès que nous adoptons un régime végétarien, nous nous mettons à l'abri d'une des plus sérieuses menaces que rencontre notre santé: la putréfaction de particules de chair cachées entre certaines dents. Les fruits, les céréales et les légumes sont lents à se décomposer, de par leur nature même: chaque particule contient une grande quantité d'éther qui la maintient fraîche et en vie pour une longue période, tandis que l'éther qui imprègne la chair et forme le corps vital d'un animal s'échappe au moment de la mort, en même temps que l'esprit qui l'animait. C'est pourquoi le risque d'infection causé par les végétaux est très faible et, de plus, un grand nombre d'entre eux sont de puissants antiseptiques. Cela s'applique particulièrement aux agrumes: oranges, citrons, pamplemousses, etc., sans parler de leur "roi": l'ananas, et certains diététiciens modernes préconisent de ne pas les consommer avec d'autres aliments, au cours d'un même repas, si l'on désire retirer le plus grand bénéfice possible de leurs principes nutritifs.

  Au lieu d'empoisonner l'appareil digestif, comme le fait la viande, en raison de la putréfaction qu'elle subit, les fruits nettoient et purifient notre organisme, et l'ananas est l'une des aides les plus efficaces que l'homme puisse trouver pour faciliter sa digestion. Il dépasse de beaucoup la pepsine et, pour l'obtenir, il n'est pas nécessaire de tuer les animaux chez lesquels les biochimistes vont la chercher.

  Il y a douze sels dans notre organisme appelés sels biochimiques; ils ont une importance vitale et sont liés aux douze signes du zodiaque. Ces sels sont nécessaires à l'édification de notre corps. Ce ne sont pas des sels minéraux comme on le croit généralement, mais des sels végétaux. Les minéraux n'ont pas de corps vital or ce n'est que par le biais d'un corps vital que s'exerce la fonction d'assimilation. C'est pourquoi nous nous devons de nous procurer ces sels à partir du règne végétal si nous voulons assimiler correctement notre nourriture et nous faire un corps solide.

  La chaleur détruit le corps vital des plantes et ne laisse que leur partie minérale. Si donc nous désirons renouveler les réserves de ces sels dans notre organisme, nous devons les trouver dans les fruits et végétaux non cuits. Comme le fait de cuire détruit ces sels biochimiques si précieux, notre régime alimentaire devrait contenir un grand pourcentage d'aliments crus. Les tisanes, que l'on doit bien laisser infuser sans les faire bouillir, sont également très riches en sels végétaux.

  Mais nous ne devons pas non plus en tirer trop vite la conclusion que tout le monde devrait cesser de manger de la viande et opter immédiatement pour une nourriture entièrement crue. Bien qu'à notre niveau d'évolution actuel ce régime soit accessible à une quantité croissante d'individus, nous devons faire bien attention à ne pas élever trop rapidement le taux vibratoire de nos différents véhicules car, pour poursuivre notre tâche dans le monde dans les conditions matérielles qui prévalent actuellement, ils doivent être bien adaptés à ces conditions.

  Les occultistes savent qu'il y a une "flamme" sous le crâne, à la base du cerveau. Elle brûle continuellement dans le bulbe rachidien, au sommet de la moelle épinière et est d'origine divine. Ce feu émet un son comparable au bourdonnement d'une abeille et représente la note de base du corps physique. Il magnétise et cimente les unes aux autres toutes ces cellules que nous appelons "notre corps."

  Ce feu brûle avec plus ou moins d'intensité et de clarté selon la manière dont nous nous nourrissons. Cet élément feu est contenu dans toutes choses dans la Nature, sauf dans le règne minéral. Ce dernier ne possède pas de corps vital et n'offre donc pas de porte d'entrée à la pénétration de l'Esprit Vital, le feu. Nous nous rechargeons de ce feu sacré en partie grâce à la force solaire incolore qui pénètre notre corps vital par la contrepartie éthérique de la rate; de là, ce feu se dirige vers le plexus solaire, dont il traverse l'atome prismatique qui lui confère une couleur rosée, avant d'être distribué par le sang dans tout le corps. Nous alimentons également ce feu à partir du feu vivant que nous extrayons de la nourriture crue que nous absorbons et assimilons.

  Quand nous examinons aussi la question de la consommation de viande d'un point de vue éthique, nous trouvons qu'il est contraire aux principes supérieurs de tuer pour manger. Nous avons une lourde dette à payer envers les créatures les plus faibles, dont nous devrions justement être les protecteurs, mais dont nous sommes les meurtriers. La bonne Loi de la Nature, qui travaille toujours afin de corriger les abus parviendra, peu à peu, à faire mettre au rebut des pratiques révolues l'habitude de consommer des animaux massacrés.

  L'homme, dans les premiers temps de son développement était, à certains égards, comparable aux bêtes de proie. Mais comme il est destiné à devenir semblable à Dieu il doit cesser de détruire afin de pouvoir commencer à créer. Dans le passé, la nourriture carnée a favorisé un certain type inférieur d'ingéniosité chez l'homme; elle a eu sa raison d'être dans notre évolution, mais nous sommes maintenant à l'aube d'un nouvel Age, au cours duquel le sacrifice de soi et l'esprit de service apporteront une plus grande croissance spirituelle à l'humanité. L'évolution mentale permettra d'atteindre une sagesse dépassant les limites de notre entendement actuel mais avant qu'il soit sage de nous confier cette force spirituelle, nous devons devenir "doux comme des colombes." Autrement, nous serions capables de l'utiliser à des fins si égoïstes et si destructrices qu'elle deviendrait une menace indescriptible pour nos frères. Pour éviter ce danger, le régime végétarien doit être adopté.

  Du point de vue pratique également, ce régime est avantageux. Le prix de plus en plus élevé de la viande incite les mères de famille à se tourner vers des produits de remplacement et peu à peu les consommateurs apprennent que la nourriture directement donnée par Dieu, les végétaux, est à la fois délicieuse et saine. Nombreux sont ceux qui, après avoir mangé plus de fruits et de légumes pendant un certain temps, réalisent qu'ils y ont gagné en santé et que, dans de nombreux cas, que cette amélioration physique a été accompagnée d'un progrès moral et intellectuel.

  Il est scientifiquement reconnu qu'il faut entretenir cinq hectares de pâturages pour produire la viande nécessaire pour nourrir un seul homme. Si ces cinq hectares de terre étaient consacrés à de la culture organique, ils produiraient suffisamment pour subvenir aux besoins de plusieurs familles de taille moyenne. Vu l'accroissement de la population de par le monde, il deviendra bientôt nécessaire de cesser d'élever du bétail et de reconvertir les surfaces ainsi libérées en zones cultivables productrices de blé, de légumes et de fruits.

  Dans cette période de changement, alors que naissent des Egos plus avancés, beaucoup parmi eux sont naturellement végétariens; une nouvelle race, qui a un plus haut niveau de conscience, naît parmi nous en ce moment, spécialement dans le monde occidental. Le Nouvel Age sera un âge végétarien, et tous ceux qui vont de l'avant suivront naturellement ce courant et deviendront végétariens; les autres resteront en arrière et seront classés parmi les retardataires de l'humanité
.

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
Archange
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition Empty Re: Contre la nourriture carnée - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique - le Yoga de la Nutrition

Message par Archange le Mar 23 Déc - 19:13






"Je vous donne toutes les herbes portant semence, qui sont sur la surface de la terre, et tous les arbres qui ont des fruits portant semence, ce sera votre nourriture" (Genèse 1-29).




L'alimentation de l'homme a cependant été adaptée au fur et à mesure de son évolution. Lorsque l'être humain a été doté de l'intellect, au cours de l'Epoque Atlantéenne, la viande a été ajoutée à sa nourriture afin de favoriser la réparation des tissus détruits par la pensée, principalement lorsque celle-ci est grossière et matérialiste.

Mais ce qui était profitable autrefois n'est plus souhaitable de nos jours. Car les animaux sont nos jeunes frères et, comme nous, ils construisent des formes afin d'acquérir de l'expérience dans le monde matériel. En les privant de leur corps physique, nous entravons leur progrès.

Il est vrai, cependant, que certains animaux tuent pour se nourrir. Mais cette lutte pour la vie entre différentes espèces a pour but d'éveiller la conscience encore obscure des participants. Et cela ne peut se comparer à la chasse pratiquée par l'homme moderne ni à la tuerie systématique organisée dans les abattoirs.

En dehors de l'aspect moral du meurtre des animaux, il ne faut pas oublier que la chair des cadavres renferme les poisons de la putréfaction. Le sang veineux contient également des substances toxiques qui sont à l'origine de différentes maladies.

Les animaux que nous mangeons sont plus avancés que les végétaux, et les cellules dont ils sont constitués possèdent une certaine individualité que l'Esprit humain doit maîtriser avant de pouvoir les assimiler. Il en résulte une fatigue de l'organisme et une usure prématurée du corps physique.

En outre, lorsqu'un animal est tué brusquement, ses passions restent dans la chair que nous mangeons ainsi que les désirs pressants de l'Esprit-groupe qui incitent à la reproduction, car le principal souci de l'Esprit-groupe est de perpétuer son espèce. Si l'on ajoute à cela l'influence des Lucifers qui excitent les bas instincts de la nature humaine, on comprend facilement pourquoi l'homme est si fortement poussé à gaspiller sa force sexuelle.

Pour toutes ces raisons, la nourriture carnée qui a encouragé l'agressivité et la ruse de l'homme primitif indolent doit maintenant être abandonnée. Car les mangeurs de viande sont forcément des tueurs. S'ils ne tuent pas eux-mêmes les animaux qu'ils mangent, ils le font faire par d'autres, évitant ainsi de se "salir les mains".

Dans la légende du Saint Graal, au début du récit, Parsifal tue un cygne. Mais, quand il prend conscience de la gravité de cette mauvaise action, il regrette son geste, brise son arc et devient "inoffensif". Tous ceux qui veulent progresser sur le sentier spirituel doivent posséder cette qualité et s'abstenir de manger de la viande. Ils doivent également s'abstenir de boire de l'alcool.

Lorsque l'humanité a pris pleinement conscience du Monde Physique après le déluge et la dissipation de l'épais brouillard qui recouvrait l'Atlantide, le vin (l'alcool) fut, lui aussi, ajouté à sa nourriture. La Bible nous dit qu'à ce moment-là Noé planta la vigne.

L'alcool a pour effet d'engourdir l'Esprit et de neutraliser l'activité de l'hypophyse et de la glande pinéale qui sont les organes de la perception spirituelle. Ceux-ci sont devenus incapables de vibrer en harmonie avec les mondes supérieurs, et l'homme a perdu peu à peu conscience de tout ce qui n'appartient pas au monde matériel.

Quand l'homme avait connaissance des mondes spirituels, il ne prenait pas suffisamment au sérieux son passage dans le Monde Physique. C'est donc pour lui faire oublier, pendant quelques incarnations, sa véritable nature et son séjour dans les Mondes célestes que le vin (les boissons alcoolisées) a été ajouté à sa nourriture.

L'homme actuel, s'imaginant qu'il n'a qu'une seule et courte vie, concentre ses efforts au développement du monde matériel et apprend ainsi des leçons qui ne peuvent lui être enseignées que dans ce monde concret. Il développe en particulier ses facultés intellectuelles en s'efforçant de découvrir et d'utiliser les lois de la nature afin d'améliorer ses conditions d'existence ou de satisfaire ses ambitions.

Il apprend également, même s'il n'en a pas toujours conscience, à se conformer aux lois de la morale divine, dont la transgression est tout aussi dangereuse que celle des lois physiques car elle a pour conséquence les souffrances du Purgatoire et les événements malheureux de la destinée.


La consommation de boissons alcoolisées présente cependant de nombreux inconvénients. L'Esprit humain n'est pas en mesure de dominer les vibrations très rapides de l'alcool et il ne peut assimiler cette substance. Dans les cas d'ivresse, l'alcool prend dangereusement le contrôle de la personnalité. Néanmoins, beaucoup de personnes apprécient ses effets euphorisants et ils abusent de cette boisson au détriment de leur santé.

Dans l'interprétation littérale des "Noces de Cana", on considère que le Christ a changé de l'eau en vin. En réalité, la signification profonde de ces "Noces" est le "mariage mystique", dont l'accomplissement est tout à fait incompatible avec la consommation d'alcool. Mais si l'on s'en tient à l'explication courante, on peut dire que le Christ a ratifié l'usage du vin en ce qui concerne l'humanité ordinaire. Et ceci pour les raisons que nous venons d'expliquer.

Cependant, nous assistons maintenant à la fin de l'ère du vin, car le moment est venu pour l'homme de prendre connaissance de sa véritable nature. Il n'est plus concevable qu'il passe sa vie entière sans savoir d'où il vient, où il va et ce qu'il est venu faire sur Terre. C'est pourquoi les Frères Aînés de la Rose-Croix ont donné toutes les explications nécessaires concernant la condition humaine dans la Cosmogonie des Rose-Croix.

Il ne faudrait pourtant pas s'imaginer qu'il suffit de cesser de manger de la viande et de boire de l'alcool pour obtenir des pouvoirs spirituels. Ceux-ci ne se développent que par la sainteté de la vie et des actions charitables et désintéressées, mais une alimentation appropriée, sans viande et sans alcool ou drogues diverses, est un accompagnement indispensable. De plus, les corps humains ont été imprégnés de ces substances pendant de nombreuses générations et il faut un certain temps pour en éliminer complètement les effets.

Lorsque la force sexuelle n'est plus gaspillée inconsidérément, elle remonte vers le haut du corps et elle contribue au développement de la clairvoyance volontaire, qui s'obtient par l'élévation et le contrôle du taux vibratoire de l'hypophyse et de la glande pinéale.

Comme la consommation de viande et d'alcool entrave ce processus, aucun mangeur de viande et buveur de vin ne peut acquérir la connaissance personnelle des mondes spirituels.




Texte inspiré des enseignements rosicruciens
légués à Max Heindel par les Frères Aînés de la Rose-Croix.

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
Archange
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition Empty Re: Contre la nourriture carnée - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique - le Yoga de la Nutrition

Message par Archange le Jeu 22 Jan - 19:42





Le yoga de la nutrition

Omraam Mickhaël Aïvanhof





Les repas offrent l’occasion d’acquérir de la maîtrise.


Chaque jour, deux ou trois fois par jour, lors des repas, nous avons tous l'occasion de faire un exercice de détente, de concentration, d'harmonisation de toutes nos cellules.

Si je vous demande de faire l'effort de manger dans le silence (non seulement ne pas parler, mais ne faire aucun bruit avec les couverts), en mastiquant longtemps chaque bouchée, en faisant de temps en temps quelques respirations profondes, mais surtout en vous concentrant sur la nourriture et en remerciant le Ciel pour toute cette richesse, c'est que ces exercices, tellement insignifiants en apparence, sont parmi les meilleurs pour acquérir la véritable maîtrise de soi. C'est la maîtrise de ces petites choses qui vous donnera la possibilité de maîtriser les grandes. Quand je vois quelqu'un qui est négligent et maladroit dans les petites choses, il est facile pour moi de savoir dans quel désordre il a vécu dans le passé et comment toutes ces déficiences vont se refléter négativement sur son avenir. Parce que tout est lié.


Parmi leurs travaux les Initiés ont fait une
grande place aux recherches sur la nutrition. Ils
ont trouvé que la nourriture, qui est préparée dans
les laboratoires divins avec une sagesse inexprimable,
contient les éléments magiques capables
de conserver ou de rétablir la santé non seulement
physique mais psychique et d’apporter les plus
grandes révélations. Mais pour bénéficier de ces
éléments, il est nécessaire de connaître les conditions
à remplir.

Évidemment on ne peut pas ne pas constater
que le monde entier met la question de la nourriture
à la première place. Tous tâchent d’abord de
régler cette question, ils travaillent chaque jour et
même se battent pour cela – beaucoup de guerres et
de révolutions n’ont pas d’autre origine ! Mais cette
attitude vis-à-vis de la nourriture n’est encore qu’un
instinct que les humains ont en commun avec les
animaux ; ils n’ont pas encore compris l’importance
spirituelle de l’acte de manger.


« Quand arrive le printemps, nous pouvons commencer à nous nourrir des rayons du soleil qui se lève, car la lumière est la meilleure des nourritures. Et l’air pur, la terre qui s’éveille, les arbres alentour nous nourrissent aussi si nous savons… comment les cuisiner ! Oui, les cuisiner. Par notre pensée, par notre amour, nous pouvons faire de tous ces éléments des plats délectables.

La vie spirituelle est une nutrition. Elle est l’art de transformer tout ce que nous recevons de l’extérieur en sagesse, en bonté, en puissance, en paix. Nous contribuons à cette transformation en portant d’abord toute notre attention sur le soleil qui se lève. En retournant ensuite à nos activités quotidiennes, nous nous sentons chaque fois rassasiés et plus forts, plus riches. Oui, plus riches, car cette lumière du soleil que nous avons reçue est de l’or, de l’or éthérique, et cet or vaut plus que tous les lingots qui s’entassent dans les banques. »


Puisque l’homme ne possède pas seulement un
corps physique mais d’autres corps plus subtils,

sièges de ses fonctions psychiques et spirituelles
(corps éthérique, astral, mental, causal, bouddhique,
atmique), la question justement se pose pour
lui de savoir comment alimenter ces corps subtils
qui, à cause de son ignorance, restent souvent sans
nourriture
. Il sait à peu près ce qu’il doit donner
à son corps physique (je dis : à peu près, car la
plupart des humains mangent de la viande, ce qui
est nocif pour leur santé physique et psychique
),
mais il ne sait pas alimenter les autres corps : le
corps éthérique (ou corps vital), le corps astral
(siège des sentiments et émotions), le corps mental
(siège de l’intellect), et encore moins les autres corps supérieurs.


Au-delà des corps éthérique, astral et mental,
l’homme possède d’autres corps d’une essence
encore plus spirituelle : les corps causal, bouddhique
et atmique, sièges de la raison, de l’âme et
de l’esprit, qui doivent aussi être nourris.
Vous les
nourrirez en vous laissant pénétrer d’un sentiment
de reconnaissance envers le Créateur.
Ce sentiment
de reconnaissance, que les humains perdent aussi
de plus en plus, vous ouvrira les portes célestes par
lesquelles vous recevrez les plus grandes bénédictions.


Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition 541604_503011916426321_33385925_n

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
Archange
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition Empty Re: Contre la nourriture carnée - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique - le Yoga de la Nutrition

Message par Archange le Jeu 22 Jan - 19:54

« Pendant des heures vous avez travaillé et vous êtes maintenant épuisé, affamé. Enfin, vous mangez… La digestion complète d’un repas dure trois ou quatre heures, et pourtant un quart d’heure environ après avoir terminé ce repas, vous vous sentez à nouveau plein d’énergie, prêt à retourner au travail. Cela révèle que c’est seulement la partie la plus grossière des aliments qui est assimilée... par l’estomac et les intestins, la partie la plus subtile est absorbée par la bouche, grâce à la mastication.

 Il est important de manger une nourriture saine et de faire des repas équilibrés. Mais plus important encore est de bien mastiquer les aliments afin d’en retirer les éléments les plus subtils, car ce sont ces éléments subtils qui sont réellement nutritifs et qui nous donnent des énergies. Alors, que dire de la façon dont la plupart des gens prennent leurs repas ? Ils bavardent, se chamaillent ou, s’ils sont seuls, pensent à tout autre chose qu’à la nourriture. La santé suppose le respect de quelques principes très simples, et prendre conscience de ce que l’on mange en mastiquant bien chaque bouchée est un de ces principes. »

Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition 1558507_629797357081109_331030954_n

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
Archange
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition Empty Re: Contre la nourriture carnée - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique - le Yoga de la Nutrition

Message par Archange le Jeu 22 Jan - 20:02

« La respiration est une des conditions de la vie. Qu’ils aient ou non des poumons, tous les êtres vivants respirent. C’est un processus si naturel que même chez les humains il est la plupart du temps inconscient, c’est pourquoi ils respirent mal. Ils respirent trop vite, sans donner à l’air pur le temps de descendre profondément dans les poumons pour remplacer l’air vicié. Ils doivent donc apprendre à respirer lentement, profondément, et même, de tem...ps en temps, retenir quelques secondes l’air avant de le relâcher. Pourquoi ? Pour le « mâcher ». Car les poumons savent mâcher l’air comme la bouche sait mâcher les aliments. Chaque inspiration est comme une bouchée remplie d’énergies nouvelles ; il faut donc donner aux poumons le temps de les capter afin que tout l’organisme puisse en bénéficier.

 Si tant de gens sont fatigués, nerveux, irritables, c‘est qu’ils ne savent pas comment se nourrir avec l’air : ils le rejettent tout de suite sans l’assimiler. Ils respirent seulement avec le haut des poumons, et l’air vicié ne peut donc pas être remplacé par l’air pur. La respiration profonde est un exercice très salutaire qu’il faut penser à pratiquer, car elle permet le renouvellement des énergies. »


« Se nourrir correctement suppose d’abord le respect de certaines règles comme manger consciemment, lentement, et bien mastiquer les aliments. Manger lentement et bien mastiquer facilite la digestion. Si on avale les aliments sans les mâcher suffisamment, l’estomac, qui les reçoit, doit fournir pour les digérer un surcroît d’énergie, et cela fatigue l’organisme. Il faut aussi savoir que la bouche, qui est la première à recevoir la nourriture, est une sorte de laboratoire, et elle joue déjà, sur un plan plus subtil, le rôle d’un véritable estomac : grâce à des glandes situées sur la langue et sous la langue, elle absorbe les particules éthériques des aliments.


 Vous commencez à manger… Pourquoi, dès les premières bouchées, avant même que les aliments aient pu être digérés, sentez-vous que vous êtes déjà en train de reprendre des forces ? Parce qu’en passant par la bouche, ces aliments ont libéré des énergies, des particules éthériques qui sont allées nourrir votre système nerveux. Avant que l’estomac ait pu transformer les aliments, le système nerveux est déjà nourri. Si certaines personnes se sentent fatiguées après un repas, c’est qu’elles ont avalé la nourriture sans l’avoir bien mâchée ; et l’organisme doit dépenser davantage d’énergies pour la digérer. Leur fatigue vient de là. Qu’elles apprennent à bien mastiquer et elles se lèveront de table, légères et pleines d’entrain. »


Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition 1459745_656157364445108_1511451150_n

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
Archange
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition Empty Re: Contre la nourriture carnée - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique - le Yoga de la Nutrition

Message par Archange le Jeu 22 Jan - 20:07

Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition 10168199_662314847162693_6393852827368665443_n



Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition 10341556_671169969610514_2803915221602536296_n


Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition 10370976_680527485341429_1345563433749025205_n


Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition 10462481_712880432106134_806355877356238812_n

Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition 7373_735178459876331_3672659148775071055_n


La facon de se nourrir aide le travail spirituel
Extrait d'une conférence improvisée du 14 août 1982



_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
Archange
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition Empty Re: Contre la nourriture carnée - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique - le Yoga de la Nutrition

Message par Archange le Ven 23 Jan - 19:36




« Deux personnes qui se rencontrent pour la première fois sont d’abord étrangères l’une à l’autre, leurs vibrations ne s’harmonisent pas et il leur est difficile de se comprendre. Mais le temps passe et au fur et à mesure de leurs échanges, elles commencent à vibrer à l’unisson. Ne soyez pas étonné si je vous dis que c’est ce qui se passe avec la nourriture : les aliments qui arrivent sur votre table viennent de plus ou moins loin, mais, venus de près ou de loin, ils sont comme des inconnus que vous invitez dans votre demeure, votre organisme, et avant de les laisser entrer, il est souhaitable que vous commenciez par vous familiariser avec eux.


Vous allez manger un fruit : gardez-le quelques instants dans votre main, en lui donnant votre amour, votre reconnaissance. Ce fruit sera beaucoup mieux « disposé » envers vous, car vous aurez créé un lien avec lui. La nourriture que nous prenons chaque jour est autre chose qu’une matière brute, elle contient des éléments subtils, impondérables. Mais nous ne pouvons extraire ces éléments subtils que si nous l’imprégnons de notre amour afin qu’elle s’ouvre à nous. »





Omraam Mikhaël Aïvanhov

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
Archange
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition Empty Re: Contre la nourriture carnée - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique - le Yoga de la Nutrition

Message par Archange le Mar 21 Avr - 12:23







LE YOGA DE LA NUTRITION



Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition Etoil_animSE NOURRIR, UN ACTE QUI CONCERNE LA TOTALITE DE L'ETRE :

Observez les humains pendant un repas : ils absorbent la nourriture de façon mécanique, inconsciente, ils avalent sans mastiquer, ils agitent dans leur tête et dans leur cœur des pensées et des sentiments chaotiques, et souvent même ils se disputent en mangeant. C’est ainsi qu’ils perturbent le fonctionnement de leur organisme : aucun processus ne se déroule plus correctement, ni la digestion, ni les sécrétions, ni l’élimination des toxines…/…
Il ne faut pas considérer le silence pendant les repas uniquement comme une habitude de couvent ; un sage, un Initié mange dans le silence. Et lorsqu’il prend la première bouchée il tâche de la mastiquer consciemment, le plus longtemps possible, jusqu’à ce qu’elle disparaisse dans sa bouche sans même qu’il ait à l’avaler. Car l’état dans lequel on prend la première bouchée est extrêmement important. Il faut donc se préparer à le faire dans les meilleures dispositions possibles, parce que c’est cette première bouchée qui déclenche intérieurement tous les rouages. N’oubliez jamais que le moment le plus important d’un acte est son commencement, c’est lui qui donne le signal pour le déclenchement des forces, et ces forces ne s’arrêtent pas en chemin, elles vont jusqu’au bout. Si vous commencez dans un état harmonieux, tout le reste se fera harmonieusement…/…
Je vous disais qu’il faut bien mastiquer les aliments, mais la mastication est surtout pour le corps physique. Pour le corps éthérique il faut ajouter la respiration. De même que l’air avive la flamme – vous savez que vous devez souffler sur un feu pour le ranimer – de même de profondes respirations au cours du repas produisent une meilleure combustion. La digestion n’est qu’une combustion, de même que la respiration et la réflexion ; seuls le degré de chaleur et la pureté de la matière diffèrent d’un processus à l’autre. Donc, en mangeant, vous devez vous arrêter de temps en temps et respirer profondément, afin que cette combustion permette au corps éthérique de retirer de la nourriture des particules plus subtiles. Le corps éthérique étant le porteur de la vitalité, de la mémoire et de la sensibilité, vous bénéficiez de son bon développement.
Le corps astral, lui, se nourrit de sentiments, d’émotions, donc d’éléments qui sont faits d’une matière plus fine encore que les particules éthériques. En vous arrêtant quelques instants avec amour sur les aliments, vous préparez votre corps astral à en extraire des particules plus précieuses que les particules éthériques.../…

Quand vous avez fini de manger, vous ne devez pas vous lever tout de suite pour entamer des travaux ou des discussions. Mais il n’est pas bon non plus d’aller vous mettre une ou deux heures dans un fauteuil ou une chaise longue. Si vous vous couchez pour vous reposer, soi-disant, en réalité vous ne vous reposez pas, vous vous alourdissez, votre organisme devient paresseux. Quand vous avez fini de manger, restez tranquille un moment en faisant quelques respirations profondes qui permettront une meilleure répartition des énergies dans l’organisme ; vous vous sentirez alors extrêmement bien disposé pour entreprendre toutes sortes de travaux.

Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition Etoil_anim HRANI-YOGA :

Si je vous demande de faire l’effort de manger dans le silence (non seulement de ne pas parler, mais de ne faire aucun bruit avec les couverts), en mastiquant longtemps chaque bouchée, en faisant de temps en temps quelques respirations profondes, mais surtout en vous concentrant sur la nourriture et en remerciant le Ciel pour toute cette richesse, c’est que ces exercices, tellement insignifiants en apparence, sont parmi les meilleurs pour acquérir la véritable maîtrise de soi…/…
En prenant la nourriture, pensez aussi à lui envoyer votre amour, car c’est à ce moment-là qu’elle s’ouvre pour vous donner tous ses trésors. Regardez les fleurs : quand le soleil les chauffe, elles s’ouvrent, et quand il disparaît elles se ferment. Et la nourriture ? Si vous ne l’aimez pas, elle ne vous donnera presque rien, elle se fermera. Mais aimez-la, mangez-la avec amour, elle va s’ouvrir et exhaler son parfum, elle vous donnera toutes ses particules éthériques. Vous êtes habitué à manger automatiquement, sans amour, pour combler seulement un vide. Mais essayez de manger avec amour, vous verrez dans quel état merveilleux vous allez vous sentir…/…
Quand vous avez mangé dans le silence et dans la paix, vous gardez ensuite cet état toute la journée. Même si vous devez courir à droite et à gauche, il vous suffit de vous arrêter à peine une seconde pour sentir que la paix est toujours là. Parce que vous avez mangé correctement. Sinon, quoi que vous fassiez, que vous vous reposiez, que vous essayiez de parler calmement, vous êtes agité, troublé, trépidant.

Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition Etoil_anim LE CHOIX DE LA NOURRITURE :

Il ne faut pas croire qu’en avalant n’importe quoi on sera toujours bien portant, épanoui. Il faut voir qu’il existe un rapport entre ce que l’on mange et l’état dans lequel on sera ensuite. Si on absorbe toutes sortes de matériaux hétéroclites, ils iront s’entasser dans l’organisme qui ne saura plus comment les éliminer, et d’une façon ou d’une autre on sera malade. Il faut toujours être attentif à ce qu’on laisse pénétrer dans son corps…/…
Par la nutrition, vous pouvez entrer en relation avec les Anges des quatre éléments qui deviendront vos amis et collaboreront avec vous. Donc, quand vous mangez, oubliez vos soucis, vos rancunes, vos mauvaises pensées, car c’est cela qui empoisonne la nourriture et vous rend malade.

Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition Etoil_anim LE VEGETARISME :

Vous pouvez constater que les grands carnassiers sont des animaux redoutables qui répandent autour d’eux des odeurs extrêmement fortes, tandis que les herbivores ont en général des mœurs beaucoup plus paisibles. La nourriture qu’ils absorbent ne les rend ni violents ni agressifs, tandis que la viande rend les carnivores irritables. De même, les humains qui mangent de la viande sont davantage poussés vers une activité brutale et destructrice.
La différence entre la nourriture carnée et la nourriture végétarienne réside dans la quantité de rayons solaires qu’elles contiennent. Les fruits et les légumes sont tellement imprégnés de lumière solaire qu’on peut dire qu’ils sont une condensation de lumière. Quand on mange un fruit ou un légume, on absorbe donc, de façon directe, de la lumière solaire qui laisse très peu de déchets en nous. Tandis que la viande est plutôt pauvre en lumière solaire, c’est pourquoi elle se putréfie rapidement ; or, tout ce qui se putréfie rapidement est nocif pour la santé.
La nocivité de la viande a encore une autre cause. Lorsqu’on conduit les animaux à l’abattoir, ils devinent le danger, ils sentent ce qui les attend, et ils ont peur, ils s’affolent. Cette peur provoque un dérèglement dans le fonctionnement de leurs glandes qui sécrètent alors un poison. Rien ne peut éliminer ce poison ; il s’introduit dans l’organisme de l’homme qui mange de la viande, et cette présence n’est évidemment favorable ni à sa santé ni à sa longévité.

Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition Etoil_anim LA MORALE DE LA NUTRITION :

En réalité, c’est la faim qui prolonge la vie. Si vous terminez toujours vos repas rassasié, repu, vous allez vous alourdir, devenir somnolent, et vous n’aurez plus aucun élan vers la perfection. Tandis que si vous sortez de table avec un léger appétit, en ayant refusé les quelques petites bouchées dont vous aviez encore envie, le corps éthérique reçoit une impulsion pour aller chercher dans les régions supérieures des éléments qui combleront le vide ainsi laissé. Et quelques minutes plus tard, non seulement vous n’avez plus faim, mais vous vous sentez plus léger, plus vivant, plus capable de travailler, parce que ces éléments que le corps éthérique est allé chercher dans l’espace sont justement d’une qualité supérieure. Tandis que si vous mangez à satiété et même au-delà de vos besoins, par plaisir de manger comme le font tant de gens, vous ne serez en réalité jamais rassasié et vous allez provoquer un déséquilibre en vous.

Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition Etoil_anim LE JEUNE :

Même pure, la nourriture laisse des déchets en nous, c’est pourquoi il est bon de temps en temps de jeûner pour permettre à l’organisme de faire le travail de nettoyage nécessaire. D’ailleurs, le jeûne est une méthode que nous enseigne la nature. Observez les animaux : quand ils sont malades, instinctivement ils se mettent à jeûner ; ils vont se cacher quelque part, trouvent une herbe qui les purgera, et ils se guérissent…/…
Jeûner est une habitude salutaire, et il serait bon que, si les conditions le permettent, chacun puisse jeûner chaque semaine pendant vingt-quatre heures, en se consacrant plus particulièrement à un travail spirituel : se lier aux entités lumineuses, choisir de la musique et des lectures qui puissent l’inspirer, purifier ses pensées et ses sentiments…/…
Plusieurs constateront que lorsqu’ils jeûnent, ils ont des douleurs dans le dos, ou des palpitations, ou des maux de tête… Comme c’est un langage spécial de la nature et qu’on ne le comprend pas, on se dit : « Jamais plus je ne jeûnerai. » Voilà un mauvais raisonnement. Ces malaises sont des avertissements de la nature qui vous prévient qu’un jour ou l’autre vous aurez à souffrir dans ces mêmes organes où vous éprouvez maintenant une douleur. Donc, si vous voulez savoir quels sont vos points faibles, jeûnez quelques jours ; si vous souffrez alors dans quelque organe, sachez que c’est de là que la maladie peut venir, et prenez des précautions…/…
Il est aussi très bon de boire de l’eau chaude quand on jeûne. Elle dissout beaucoup d’éléments et de matières que l’eau froide laisse intacts ; elle les entraîne ensuite à l’extérieur par les pores, les reins, etc., et vous vous sentez purifié, rajeuni.
L’eau chaude est le remède le plus naturel et le plus inoffensif, mais c’est peut être parce qu’il est trop simple et trop bon marché que personne ne le prend au sérieux…/…

Après un jeûne pareil, vous éprouvez des sensations nouvelles, subtiles, vous avez des révélations et surtout vous vous sentez rajeuni, dégagé, comme si les matériaux qui encombraient l’organisme avaient disparu, comme si les déchets et les impuretés étaient brûlés.../…
Personne n’est mort d’avoir jeûné quelques jours de temps en temps, mais des millions de gens sont morts pour avoir trop mangé !

Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition Etoil_anim LE SENS DE LA BENEDICTION :

Cette question de la bénédiction de la nourriture n’est pas bien comprise, et les prêtres eux-mêmes ne savent pas pourquoi ils doivent bénir le vin et les hosties… Ceux qui dans le passé avaient instauré ces pratiques étaient conscients de leur signification magique, mais maintenant cette signification est perdue. La bénédiction a pour fonction d’apprivoiser la nourriture…/…
Si vous mangez la nourriture sans une préparation intérieure préalable, elle restera une matière étrangère et n’agira pas de la même façon que si vous avez essayé d’entrer en relation avec elle. Avant de manger un fruit, vous m’avez vu souvent le tenir un moment dans la main : je transforme ainsi le corps éthérique du fruit en lui demandant de s’ouvrir envers moi.
Essayez maintenant de faire cet exercice : avant de manger un fruit, prenez-le dans la main, parlez-lui gentiment, au moins par la pensée ; et ainsi, quelque chose dans ce fruit va se transformer : il sera beaucoup mieux disposé envers vous, et quand vous le mangerez il commencera à travailler pour vous…/…

Si vous n’aimez pas tel ou tel aliment, n’en mangez pas, car il devient alors un ennemi dans votre organisme. Ne mangez jamais ce que vous n’aimez pas !

Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition Etoil_anim LE TRAVAIL DE L'ESPRIT SUR LA MATIERE :

L’énergie solaire est condensée dans les fruits et les légumes qui nous servent d’aliments. Il faut donc savoir extraire cette énergie et l’envoyer dans tous les centres en nous qui en assureront la distribution. Mais cela n’est possible que par un travail de la pensée. Seule la pensée consciente concentrée sur la nourriture est capable de l’ouvrir pour en libérer l’énergie emprisonnée. En réalité il s’agit là d’un processus identique à celui que l’on observe dans une centrale nucléaire. Si on savait vraiment manger, quelques bouchées à peine pourraient suffire… on retirerait assez d’énergies pour remuer tout l’univers.

Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition Etoil_anim LA LOI DES ECHANGES :

Ne vous mettez donc pas à table avec des soucis, laissez-les de côté, vous les reprendrez ensuite si vous y tenez vraiment, et parce que vous aurez mangé dans un bon état, vous résoudrez plus facilement vos problèmes. Je le répète, les repas sont l’occasion des meilleurs exercices spirituels. Donc, commencez d’abord par chasser de votre esprit tout ce qui peut vous empêcher de manger dans des conditions de paix et d’harmonie. Et si vous n’y arrivez pas tout de suite, attendez le moment où vous aurez réussi à vous calmer ; sinon vous allez empoisonner la nourriture, et ensuite vous serez dans un état chaotique, conséquence de votre façon défectueuse de manger.

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
Archange
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Contre la nourriture carnée  - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique  - le Yoga de la Nutrition Empty Re: Contre la nourriture carnée - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique - le Yoga de la Nutrition

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum