Raisons de l'actuel malaise mondial (Alice Bailey)

Aller en bas

Raisons de l'actuel malaise mondial (Alice Bailey) Empty Raisons de l'actuel malaise mondial (Alice Bailey)

Message par Admin le Jeu 7 Juin - 17:26

Extrait "Education dans le Nouvel Age" Alice Bailey




Raisons de l'actuel malaise mondial



Permettez-moi de vous énumérer quelques-unes des raisons du malaise
mondial actuel, en vous rappelant que beaucoup d'entre elles remontent à des
causes si éloignées dans le passé que l'histoire les ignore ; elles vous
sembleront sans signification car vous n'avez pas une idée claire de ce qu'était
l'humanité à son début. Une certaine compréhension de la situation dans son
essence vous sera nécessaire si vous voulez suivre intelligemment le
développement de l'avenir.

Premièrement, le point d'évolution atteint par l'humanité est l'une des
causes majeures et primordiales. Ce point a amené l'humanité sur le seuil d'une
porte du long sentier de l'évolution, et indique un développement qui nécessite
des modifications radicales de l'attitude tout entière de l'homme, envers la vie
et envers toutes ses relations dans le monde. Il prend lui-même l'initiative de
ces changements qui ne lui sont pas imposés par une force
extérieure, ou par une coercition exercée sur l'humanité. Il est important de
saisir ce point.


On pourrait donc dire que :

1. L'homme en est maintenant au point où le principe d'intelligence est si
fortement éveillé en lui que rien ne peut arrêter son progrès quant aux
connaissances dont il ferait un emploi mauvais et dangereux, qu'il
appliquerait égoïstement, si rien n'était fait pour l'arrêter et le protéger
contre lui-même ; ceci au prix, s'il le faut, d'une douleur temporaire. Il
faut lui enseigner à réagir à un sens des valeurs plus élevé et meilleur.

2. Des millions d'êtres humains sont intégrés ou sur le point de l'être. Ils
commencent à fonctionner en tant qu'unité en eux-mêmes, avant le
processus plus élevé qui leur permettra de s'intégrer consciemment au
plus grand Tout. Du côté forme de la manifestation, le mental,
l'émotion et le cerveau fonctionnent à l'unisson. Maintenant, la
correspondance supérieure de ces forces inférieures, sagesse, amour et
direction doit se faire jour ; les énergies plus subtiles doivent pouvoir
s'exprimer. Instinctivement et mystiquement, l'humanité perçoit cette
nécessité avec précision. L'instinct d'aller de l'avant vers une
réalisation plus haute, de s'informer, de chercher ce qui est meilleur,
demeure puissant. On peut faire confiance à l'humanité, elle ira de
l'avant et progressera. La Hiérarchie d'Amour, cependant, s'efforce de
hâter ce processus, au risque d'entraîner des complications.

3. Certains hommes dans tous les domaines de la pensée humaine,
expriment avec puissance le développement de leur intégration
parachevée et (croyez-le, je vous en prie) la réalité de leur contact
avec l'âme, en se dégageant du palier atteint par l'humanité. Ils se
dressent au-dessus de leurs frères par la force même de l'intégration de
leur personnalité, et parce qu'ils peuvent fonctionner en tant que
personnes idéalistes et de haute qualité. Des hauteurs où ils
se trouvent (relativement élevées du point de vue humain,
intéressantes du point de vue hiérarchique) ils cherchent à façonner la
vie et la pensée humaines, conformément à un modèle qui leur semble
désirable selon leur inclination, leur type et leur rayon.
Ces individus, dans le domaine du gouvernement, de la religion, de la
science, de la philosophie, de l'économie et de la sociologie, ont un
effet conjugué puissant tantôt d'un ordre élevé et bon, tantôt moins
bon. Ils influencent leur civilisation matériellement, si c'est là qu'ils
placent l'accent ; ils produisent un effet culturel, subjectivement et




spirituellement, si c'est ce qu'ils cherchent. Leurs motifs sont souvent
sains et bons, car tous ont une part de vrai idéalisme, mais – vu leur
manque d'expérience dans le domaine de l'âme – ils se trompent
souvent, sont détournés vers des voies dangereuses, et entraînent
beaucoup de gens dans l'erreur et les difficultés. A la longue, le
résultat sera d'éveiller la conscience publique, ce qui est toujours bon.


Deuxièmement, l'apparition d'un nouveau type racial. Les contours
subjectifs de ce type sont déjà clairement perceptibles. Nous sommes tellement
plongés dans le mirage de la forme que l'on prétend souvent que cette nouvelle
race apparaît en Amérique. Cette nouvelle race se forme en tous pays, mais
surtout dans les pays où se trouve la race caucasienne, ou cinquième race.
Parmi les peuples de la quatrième race néanmoins, quelques-uns, Chinois et
Japonais, sont découverts par la Hiérarchie et apportent une véritable
contribution ésotérique à l'ensemble.



Ce nouveau type racial est beaucoup plus un état de conscience qu'une
forme physique ; c'est un état de pensée plus qu'un corps de type particulier.
Avec le temps, cependant, tout état de conscience développé conditionne et
détermine invariablement la nature du corps, et produit finalement certaines
caractéristiques physiques. Le type de conscience dominant de la race future
sera la reconnaissance du fait de la perception mystique. Ses qualités
primordiales seront la compréhension intuitive et la maîtrise de l'énergie ; sa
contribution au développement de l'humanité sera la transmutation du désir
égoïste en amour de groupe. On peut observer cela même aujourd'hui, dans
l'attitude des grands leaders nationaux qui ne sont pas animés par l'ambition
égoïste, mais par l'amour de leur nation et donc par quelque forme précise
d'idéalisme ; d'où les grandes idéologies qui se font jour. Réfléchissez à ceci,
parvenez à une vue plus générale de la croissance de la conscience humaine, et
saisissez quelque peu le but du nouveau et futur système d'éducation.


Troisièmement, la fin de l'ère des Poissons, qui a porté à leur point de
cristallisation (donc de mort) les formes qui ont servi de moules pour les
idéaux des Poissons. Elles ont rempli leur office et fait un travail important et
nécessaire. On pourrait demander ici : Quels sont les idéaux majeurs de l'ère
des Poissons ?

1. L'idée d'autorité. Cela a conduit à l'imposition des différentes


formes de paternalisme, politique, éducatif, social et
religieux. Ce peut être soit le paternalisme bienveillant des classes
privilégiées, cherchant à améliorer le sort de ceux qui dépendent
d'elles (ce qui a été très répandu) ; soit le paternalisme des églises, des
religions, s'exprimant en autorité ecclésiastique ; soit le paternalisme
d'une méthode d'éducation.

2. L'idée de la valeur de la souffrance. Afin d'enseigner à l'humanité la
nécessaire qualité du détachement, pour que ses désirs et ses plans ne
s'orientent plus vers la vie de la forme, les guides de la race ont insisté
sur les vertus de la douleur et sur la valeur éducative de la souffrance.
Ces vertus sont réelles, mais les instructeurs mineurs y ont trop insisté,
de sorte qu'aujourd'hui l'attitude de l'homme est celle d'une attente
craintive et triste, d'un faible espoir de quelque récompense après la
mort (sous une forme désirable et généralement matérielle, telle que le
paradis des diverses religions) qui compenserait tout ce qui a été
enduré pendant la vie. Les peuples, aujourd'hui, sont plongés dans la
souffrance et dans son acceptation psychologique douloureuse. La
claire lumière de l'amour doit balayer tout cela ; la joie sera la note-clé
de l'âge nouveau.

3. A l'idée ci-dessus il faut associer l'idée du sacrifice de soi. Cette idée
s'est dernièrement déplacée de l'individu et de son sacrifice vers la
conception de groupe. Le bien de l'ensemble est aujourd'hui tenu
théoriquement pour si dominant, que le groupe doit sacrifier avec joie
l'individu, ou le groupe d'individus. De tels idéalistes sont capables
d'oublier que le seul vrai sacrifice est celui dont le soi a l'initiative, et
qu'un sacrifice imposé (par une personne ou un groupe plus puissant et
supérieur) équivaut, en dernière analyse, à la coercition de
l'individu, et à sa soumission forcée à une volonté plus forte.



4. L'idée de la satisfaction du désir. Par-dessus tout, l'ère des Poissons a
été celle de la production matérielle et de l'expansion commerciale, de
la vente des produits du talent humain, que le grand public a été
éduqué à croire essentiels à son bonheur. L'ancienne simplicité et les
vraies valeurs ont été temporairement reléguées à l'arrière-plan. On a
permis la continuation ininterrompue de cet état de choses pendant
une longue période, car la Hiérarchie de Sagesse cherchait à amener
les hommes au point de satiété. La situation mondiale, aujourd'hui,
prouve éloquemment que la possession et la multiplication des biens
matériels constituent un handicap, et n'indiquent pas que l'humanité ait
trouvé la vraie voie du bonheur. La leçon est comprise très
rapidement, et la révolte dans le sens de la simplicité gagne
rapidement du terrain. L'esprit caractérisé par la mentalité
commerciale est condamné, bien qu'il n'ait pas encore disparu. Cet
esprit de possession et l'accaparement agressif de tout ce qui est désiré
se sont révélés très inclusifs, et caractérisent aussi bien l'attitude des
nations et des races, que celle des individus. L'agression, afin de
posséder, a été la note-clé de notre civilisation depuis quinze cents
ans.


Quatrièmement, l'arrivée en manifestation de l'ère du Verseau. Ce fait
devrait fournir la base d'un optimisme profond et convaincu ; rien ne peut
arrêter l'effet – de croissance, de stabilisation et d'irrévocabilité – des nouvelles
influences qui commencent à se manifester. Elles conditionneront
inévitablement l'avenir ; elles détermineront le type de culture et de
civilisation ; elles indiqueront la forme de gouvernement et affecteront
l'humanité, comme l'a fait l'ère chrétienne des Poissons ou la période antérieure
gouvernée par le Bélier. La Hiérarchie compte avec assurance sur
ces influences qui se font jour régulièrement, et les disciples doivent aussi
apprendre à faire de même. La conscience de relation universelle, d'intégration
subjective, d'unité expérimentée et prouvée, sera le don suprême de la période
qui nous attend.

Dans le prochain état mondial, le citoyen – en pleine conscience de ce qu'il
fait – subordonnera avec joie et de propos délibéré sa personnalité au bien de
l'ensemble. Le développement de fraternités organisées, de partis et de groupes,
voués à une cause ou à une idée est une autre indication de l'activité des forces
affluentes. La chose intéressante à noter est qu'ils expriment tous quelque idée
saisie, plus que le plan imposé et déterminé de telle personne spécifique. Le
type d'homme des Poissons est un idéaliste dans une certaine ligne du
développement humain. Le type du Verseau prendra les nouveaux idéaux et les
idées se faisant jour, et il les matérialisera, en activité de groupe. C'est selon ce
concept que l'éducation de l'avenir fonctionnera. L'idéalisme de l'homme des
Poissons et sa vie sur le plan physique étaient deux expressions distinctes.
Souvent elles étaient séparées rarement fusionnées ou mêlées. L'homme du
Verseau manifestera de grands idéaux, car le canal de contact entre l'âme et le
cerveau, via le mental, sera fermement établi grâce à une compréhension
correcte. Le mental sera de plus en plus utilisé dans sa double activité, pour
pénétrer dans le monde des idées, et pour illuminer la vie sur le plan physique.
Ceci engendrera finalement une synthèse de l'effort humain, une expression des
valeurs plus vraies et des réalités spirituelles, telles que le monde n'en a encore
jamais vu.

Quelle est la synthèse qui sera ainsi produite plus tard ? Permettez-moi
d'énumérer quelques facteurs sans les développer :


1. La fusion des aspirations spirituelles différenciées de l'homme,
exprimées aujourd'hui par les nombreuses religions, dans la
nouvelle religion mondiale. Cette nouvelle religion prendra la forme
d'une approche de groupe, unifiée et consciente, du monde des valeurs
spirituelles, suscitant à son tour une action réciproque de Ceux qui
sont les citoyens de ce monde-là, la Hiérarchie planétaire et les
groupes affiliés.


2. La réunion d'un grand nombre d'hommes en divers groupes
d'idéalistes. Ces derniers se formeront dans tous les domaines de la
pensée humaine et seront, à leur tour, progressivement absorbés dans
des synthèses toujours plus grandes. J'attire votre attention sur le fait
que, si l'on faisait la liste des divers groupes intéressés par l'éducation
et qui existent dans le monde actuellement, en tous pays, certaines
tendances sous-jacentes analogues apparaîtraient : leur grande
diversification, leur base reposant sur quelque idée d'amélioration
humaine et leur unité d'objectif. Leurs nombreuses ramifications et les
groupes subsidiaires constituent un vaste réseau entrelacé dans le
monde entier, ce qui indique deux choses :

a. La faculté régulièrement grandissante de l'homme de la rue de
penser en termes d'idéaux, basés sur certaines idées avancées par
quelque grand intuitif.

b. Le déplacement progressif vers le haut, grâce à ces idées, de
l'aspiration consciente de l'homme ; sa reconnaissance de
l'idéalisme de ses semblables et, en conséquence, l'entraînement
de son esprit d'inclusivité.

Cette tendance croissante vers l'idéalisme et l'inclusivité est, en dernière
analyse, une tendance vers l'amour-sagesse. Le fait que les hommes,
aujourd'hui, appliquent mal ces idéaux, rabaissent la vision, déforment l'image
vraie du but désiré, prostituent leur première conception de la beauté à la
satisfaction du désir égoïste, ne doit pas nous empêcher de comprendre que
l'esprit d'idéalisme croît dans le monde, et n'est pas, comme dans le passé,
limité à quelques groupes avancés ou à un ou deux grands intuitifs. Les
discussions de l'homme de la rue aujourd'hui sont en rapport avec
une philosophie religieuse, éducative, sociale ou politique, basée sur quelque
école d'idéalisme. Du point de vue de Ceux qui sont responsables du
développement évolutif de l'homme, un grand pas en avant a été fait au cours
des deux cents dernières années. Les thèmes qui étaient ceux des intellectuels
et des philosophes du moyen-âge, sont maintenant des sujets de discussion
animée dans les restaurants, les chemins de fer, partout où les gens se
rencontrent, discutent et parlent. On a tendance à l'oublier ; je vous demande de
réfléchir à ce que cela implique, à chercher quel peut être le résultat final de
cette aptitude très répandue du mental humain à penser en termes du plus grand
Tout et non seulement en termes d'intérêt personnel ; à appliquer les formes de
la philosophie idéaliste à la vie des affaires pratiques. Aujourd'hui, l'homme
fait preuve de ces deux aptitudes.

Qu'est-ce que cela indique donc ? Cela indique une tendance, dans la
conscience de l'humanité, vers la fusion de l'individu avec le tout, sans qu'il
perde, par ailleurs, le sens de son individualité. Qu'il se joigne à un parti
politique, soutienne quelque forme de travail social, s'affilie à l'un des
nombreux groupes qui s'occupent de philosophie ésotérique, ou devienne
membre d'un culte ou "isme" répandu, il perçoit de plus en plus une expansion
de conscience, et un désir d'intensifier ses intérêts personnels avec ceux du
groupe dont l'objectif majeur est de matérialiser un idéal. On croit que, par
cette méthode, les conditions de vie de l'homme seront améliorées et que
certaines exigences seront satisfaites.

Ce processus se poursuit aujourd'hui dans toutes les nations, et dans toutes
les parties du monde ; un recensement des groupes éducatifs et des groupes
religieux (pour ne citer que deux des nombreuses catégories possibles) en
révélerait le nombre impressionnant. Cela indiquerait la diversification de la
pensée et, en même temps, justifierait ma conclusion selon laquelle, partout, les
hommes se tournent vers la synthèse, la fusion et la coopération mutuelle en
vue de certains buts visualisés et spécifiques.

Admin
Admin
Admin
Admin

Messages : 382
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Ici et là :)

Revenir en haut Aller en bas

Raisons de l'actuel malaise mondial (Alice Bailey) Empty Re: Raisons de l'actuel malaise mondial (Alice Bailey)

Message par tchektuf le Dim 26 Jan - 15:16

Au grand panégérique des promesses de la feuille de route des possibles, a répondu lors du dernier quart du 20éme siécle,  la constitution d'une feuille de déroute assurant que le but de l'humanité deviendra pour un certain temps une chimére.

lors du dernier quart du 20éme siécl, comme pour les siécles précédents, les impulsions pour faire émerger les caractéristiques du prochain siécle sont ancrées et l'on en voit les résultats aujourd'hui.

à chacun de comprendre ce que cela signifie.
je ferais un post  rapide sur le  20éme siécle en montrant que ce qui se passe aujourd'hui n'est que la concrétisation de ce qui s'est préparé depuis la fin du 19éme siécle. et les enseignements ésotériques n'y ont rien changé
tchektuf
tchektuf

Messages : 448
Date d'inscription : 05/11/2013
Localisation : aura de france

Revenir en haut Aller en bas

Raisons de l'actuel malaise mondial (Alice Bailey) Empty Re: Raisons de l'actuel malaise mondial (Alice Bailey)

Message par Archange le Dim 26 Jan - 21:18

Steiner nous avait promis l'incarnation d'Ahriman alias Satan pour le début du XXIeme siècle; là je viens de finir la relecture d' "Extériorisation de la Hiérarchie" de Bailey, avec le magnifique final sur le retour imminent du Christ, tout aussi convaincant; quelque part vu les temps qu'on vit on se dit que tout est possible... même si les apparences immédiates ne plaident pas forcément pour l'optimisme...

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
Archange
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Raisons de l'actuel malaise mondial (Alice Bailey) Empty Re: Raisons de l'actuel malaise mondial (Alice Bailey)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum