Purusha – Prakriti – les Gunas; La création et son mécanisme ou Shiva-Shakti; recevoir la grâce de la Shakti

Aller en bas

Purusha – Prakriti – les Gunas; La création et son mécanisme ou Shiva-Shakti; recevoir la grâce de la Shakti Empty Purusha – Prakriti – les Gunas; La création et son mécanisme ou Shiva-Shakti; recevoir la grâce de la Shakti

Message par Archange le Ven 9 Mai - 18:58

Purusha – Prakriti – les Gunas


Nous avons vu que les 2 Darshanas de l’Inde, le Samkhya et le Yoga vont de paire.

Le Samkhya, l’énumération l’approche par l’extérieur de la compréhension du fonctionnement de l’univers (macrocosme)
Le Yoga l’approche par l’intérieur (microcosme) de la compréhension du fonctionnement de l’univers

Dans le Tantrisme le phénomène de l’analogie est incontournable. Ce qui est dedans, est dehors, ce qui est en bas, est en haut. Ce qui est dans le marcro-cosme, est dans le micro-cosme. Donc on arrivera à la même chose. Les deux sont complémentaires.

Selon le Samkhya – à la base – il y a deux composantes séparés qui sont la base de la possibilité de création, donc il y a déjà 2 polarités

Du fait de cette tension entre le + et le – le mouvement, la création devient possible.:


Purusha – la conscience +
Ce qui donne la vie
de charge positive
l’immobilité
solaire
masculin
froid
lumière

Prakriti – la nature -
tout ce qui est créé (du subtil au grossier!)
de charge négative
le mouvement
lunaire
féminin
nuit
froid
son

Purusha et Prakriti sont indissociables, l’un sans l’autre ne peut rien.
La Prakriti réalise ce que le Purusha a conçu. (Le programme sur l’ordi ne sert à rien, s’ il n’y a pas de courant électrique et quelqu’un qui actualise le programme).

Le Purusha – on pourrait le comparer à une banque de donné. Tout est en lui sous forme latente, et ces latences sont activées par la Prakriti, ce que l’on appelle la nature, tout ce qui est crée, même invisible.

La Prakriti, la nature, c’est l’ensemble de la création (subtil ou tangible) – l’univers. Elle fait partie de Maya, l’illusion, car ultimement elle n’existe pas d’ordre permanent. Elle est en perpetuel changement.

La nature a des qualités que l’on appelle les Gunas.

Elles sont triples et en rapport avec les Bhutas, les éléments: Rajasiques (air et éther), sattviques (feu) et tamasiques (eau et terre).

Rajas (mouvement) crée, agit
Sattva (lumière) maintient, cherche l’équilibre,
Tamas (la lourdeur, la densité) absorbe, tire vers le bas, va vers la mort


Ainsi tout ce qui est crée, visible ou invisible, est fait d’un mélange de ces trois Gunas. Il y a toujours (ou presque) une prédominance d’un des Gunas, et par le Yoga, par l’Ayurveda (médecine indienne traditionnelle) on peut tendre à les équilibrer. Evidemment cela ne sont pas les seuls moyens, mais par le Yoga, par l’Ayurveda on le fait consciemment. On cherche à augmenter Sattva, à diminuer Tamas.

Une personne qui a atteint l’équilibre des Gunas et peut maintenir cet équilibre est appelé un Gunatitta. On dit que c’est une personne qui a pu se libérer du cycle des incarnations – un Jivamukthi, un libéré vivant.

En ce qui concerne notre pratique de Yoga, on agit beaucoup sur le feu, qui lui est d’ordre de Rajas, notamment par la pratique posturale et certains pranayamas. Mais son élan va nous amener vers Sattva qui est aussi connaissance, alors que Tamas va nous enfoncer dans l’ignorance et la lourdeur.

Juste une parenthèse – un conseil de santé:
On peut équilibrer son corps par les rasas (goûts) des aliments:

Vata (trop actif, trop en mouvement) est équilibré grâce aux gouts (rasas) salé, acide et sucré et aux aliments lours, huileux chauds
Pitta (trop de feu) est équilibré grâce aux gouts amer, sucré et astringent et aux aliments froids, lourds, secs
Kapha (trop d’inertie, trop de lourdeur) est équilibré grâce aux gouts piquant, amer et astringent et aux aliments légers, secs, chauds

Une autre définition des Gunas
◾Yoga Sutras de Patanjali: II – 15 et II-18
◾Bhagavad Gita Chapitre 14

Définition des Gunas selon la Bhagavad Gita:
Sattva : bonté, étant, cause d’illumination et santé, connaissance.
Ses effets : la lumière de la connaissance s’irradie par toutes les portes du corps .
Ses attachements : bonheur et connaissance
Si prédominance : -> parviennent à la mort aux pures mondes

Rajas : C’est l’essence du désir qui a sa source dans la convoitise et l’attachement.
Ses effets : l’activité, la convoitise, la volonté d’entreprendre, l’agitation et le désir
Ses attachements : l’action
Si prédominance : -> renaissance parmi les attachés à l’action

Tamas : Elle naît de l’ignorance et attache par la négligence, l’indolence et le sommeil.
Ses effets : privation de lumière, l’inactivité la négligence et l’égarement
Ses attachements : la torpeur et la négligence.
Si prédominance : -> renaissance dans les matrices des égarés.



La création et son mécanisme ou Shiva-Shakti



selon la tradition du Tantrisme
exposé de Christian Tikhomiroff

On parlait dans les Darshanas du Samkhya – qui est l’énumération – qui essaie de comprendre l’univers par l’extérieur, donc d’analyser, d’énumérer toutes les composantes, tout le déploiement de l’univers, du cosmos et également de l’individu.

Le Yoga le fait par l’intérieur.

Le Samkhya (un des 6 Darshanas de l’Inde) essaie d’énumérer, de saisir, de comprendre la structure extérieure, même si certains moyens d’investigation restent des états méditatifs, des états de transe etc. Donc aussi des moyens intérieurs, mais cela reste une explication du processus extérieur de la création universelle, cet univers, dans lequel moi – individu microcosmique – je suis, d’où je viens et dans lequel je vis.

On dit qu’au départ la conscience et l’énergie sont en union parfaite, sans mouvement, sans bouger et que l’univers n’existe pas ou qu’il est latent, qu’il est rétracté. Rien ne se passe. L’énergie ne bouge pas, donc rien ne se crée. La conscience ne bouge pas (par définition), donc l’énergie n’a rien actualisé.

Au moment donné – une tension se crée dans l’énergie et le couple cosmique, la conscience et l’énergie s’éveillent. A ce moment-là c’est une formidable explosion – le Big Bang des astrophysiciens. Et le Grand Svara (souffle cosmique) va projeter l’univers et la Shakti (énergie) va s’éveiller, se mettre à danser. Cette danse de l’énergie, cette création du monde – c’est l’énergie qui petit à petit va actualiser, va se mettre à jouer le scénario de la conscience.

Imaginez une scène, une personne joue, danse – actualise la pensée de l’auteur, du metteur en scène. La Shakti c’est cela. Elle est indissociable de la conscience. Elle danse, elle danse, et tout ce qui est dans la conscience, elle le crée. Jusqu’à la fin du monde elle créera tout ce qui est (sous forme latente) dans la conscience.

Ce qui est intéressant c’est qu’elle peut créer le meilleur comme le pire de notre point de vue humain, de notre point de vue de morale. Elle s’en fout du meilleur et du pire, de la morale, du bien et du mal. Elle crée, elle crée … et tout ce qui existe et est imaginable. Et tout ce qui existe et est imaginable vient de la conscience. Un jour ou l’autre la Shakti (énergie) est capable de l’actualiser.

Retenez bien, tout ce qu’un être humain est capable de penser, existe forcément quelque part en potientialité, c-à-d. la pensée humaine n’est pas capable d’imaginer quelque chose qui n’existe pas, qui ne peut exister qui n’existera pas. (car non existant en latence).

Tout ce que l’être humain imagine dans sa pensée, dans sa conscience, est susceptible d’exister, d’arriver. En tout les cas, tout ce qu’il imagine fait partie du substrat universel. Il n’invente rien, notre pensée, notre conscience ne peut pas inventer quelque chose qui n’existe pas (potentielle-ment). Notre pensée, notre conscience va le piocher dans le réservoir cosmique. On ne fait que re-découvrir ce qui est dans le réservoir cosmique.

C’est intéressant par rapport à nous, car le processus est exactement le même, puisque nous subissons, nous vivons le même processus que l’univers. Cela veut dire qu’en nous les énergies dansent et actualisent toutes nos potentialités ou une partie de notre potentialité. En nous tout est possible, le meilleur et le pire66]]. Notre énergie s’en fiche impérativement du bien et du mal et de la morale.

C’est notre prise de conscience qui fait la différence et qui va diriger notre vie.
En effet, quand on est dans une démarche spirituelle, on va développer des qualités qui correspondent, des qualités de morale, des qualités de bien, d’amour, de compassion et de partage.

On ne le fait pas par rapport à une éthique particulière. Dans le Yoga, dans le Tantrisme on le fait par rapport à une efficacité particulière. Les Yogis se sont rendus compte qu’il était beaucoup plus rentable d’éveiller de belles énergies, de belles pensées, de beaux sentiments plutôt que des sentiments de conflit, de destruction, de haine et de guerre.

Ils se sont rendu compte que l’individu arrivait à développer un lui le meilleur, à trouver le 100% de ce qu’il est, à devenir quasiment égal à un dieu en éveillant ses plus belles qualités et ne pas en éveillant des qualités guerrières. Développer des qualités de lutte, de conflit limite l’individu. Même s’il a l’apparence de dominer le monde, d’une force, d’une puissance, il ne se domine pas, il ne se connaît pas. Il passe à côté de 80% de ses possibilités, de ses pouvoirs.

Les Yogis – comme toutes les voies spirituelles – disent que grâce à l’éveil de ses belles qualités, les plus fines, les plus légères, les moins conflictuelles, les plus apaisées, les plus fortes, les plus vibrantes que l’individu va arriver à tout développer en lui.

Donc, si en raisonnant volontairement froidement, pour provoquer, on peut dire que les Yogis ne font pas le bien par compassion, mais par efficacité. Évidemment, ensuite, pendant ou avant cette compassion est présente. Mais sachez quand-même (important !) c’est par ce que l’on va éveiller de très belles qualités en nous que l’on va pouvoir réaliser 100% de ce que l’on est, alors que si l’on rentre dans le conflit en nous, on va se limiter complètement.

Les Yogis l’on découvert depuis longtemps. Cela fait partie du processus, du mécanisme de notre propre création individuelle, notre propre monde individuel.





Dernière édition par Archange le Sam 14 Fév - 12:55, édité 1 fois

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
Archange
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Purusha – Prakriti – les Gunas; La création et son mécanisme ou Shiva-Shakti; recevoir la grâce de la Shakti Empty Re: Purusha – Prakriti – les Gunas; La création et son mécanisme ou Shiva-Shakti; recevoir la grâce de la Shakti

Message par Archange le Sam 14 Fév - 12:54




LA SHAKTI

                                     Purusha – Prakriti – les Gunas; La création et son mécanisme ou Shiva-Shakti; recevoir la grâce de la Shakti Animbarv
  La Shakti ou force divine est une grâce qui nous est envoyée et reste une grâce; la Shakti avec sa lumière, son pouvoir, sa connaissance, sa conscience et sa félicité agit directement sur l'instrument humain qu'est l'aspirant et seulement si celui-ci se rend apte à la recevoir; je vais tenter d'expliquer comment on peut se rendre réceptif à son attouchement;
 
  Qui est la Shakti :  nous la connaissons sous la forme de la Mère divine, conscience force qui domine toute existence, unique et pourtant qui peut emprunter plusieurs formes et personnalités; elle sert de médiatrice entre la personnalité humaine et la nature divine; elle se tient au-dessus de tous les mondes et porte en sa conscience éternelle le Divin suprême; dans la Bible , elle est "la porte du ciel"; "avant la création, j'étais".

sous l'aspect de la connaissance, elle est tranquille, calme à tout jamais, rien ne peut l'émouvoir, car, en elle, est toute la sagesse"; au sage elle donne une sagesse plus grande et plus lumineuse; c'est elle qui nous ouvre aux infinités supramentales , au trésor d'une connaissance qui est à jamais et ceci sans l'aide de notre intellect; égale, patiente et inaltérable en sa volonté, elle traite les hommes selon leur nature; sous sa forme de force et d'énergie, elle représente l'intensité, la puissante passion, la divine violence qui s'élance pour briser toutes les limites et les obstacles; elle est la guerrière des mondes et ne recule jamais devant la bataille; elle traite rudement toute mauvaise volonté dans l'homme; son courroux est immédiat et terrifiant pour la traitise et le mensonge; son amour, car elle est aussi la Mère, est aussi intense que son courroux; dans son aspect de la Mère  se trouve l'éternelle beauté, les harmonies divines; la grâce et le charme et la tendresse émanent d'elle; où elle pose son regard merveilleux ou laisse échapper la beauté de son sourire, l'âme est saisie, captivée et plongée dans les profondeurs d'une félicité insondable; sa bonté est profonde et passionnée;sous son aspect de puissance de travail et d'ordre , elle est la plus experte en pouvoir d'exécution et la plus proche de la nature physique; elle préside au détail de l'organisation, de l'exécution des forces mondiales. Elle entreprend la transformation et le remodelage de la nature, alors son action est laborieuse et interminable, elle semble lente et sans défauts.

 Conditions pour recevoir sa grâce :

 Il faut que le disciple est une aspiration constante et infaillible appelant d'en bas, et qu'une grâce suprême en retour répondent d'en haut; mais cette aspiration doit venir du cœur et ne pas être une demande mentale, une focalisation : je veux ceci, je veux qu'elle me réponde; tout doit être une aspiration tranquille, même pas une demande.

Si vous avez en vous la moindre trace de mensonge, d'ignorance, d'hypocrisie, la lumière ne pourra descendre; il faut un don de soi total, sincère; si derrière votre aspiration, vous abritez des désirs, des exigences égoïstes, à la place de la vraie aspiration et que vous vouliez les imposer à la Shakti; c'est en vain que vous invoquerez la grâce divine pour vous transformer.

Si vous vous ouvrez d'un côté à la Shakti et d'un autre aux forces hostiles, il est vain d'espérer que la grâce divine viendra sur vous. Il faut garder notre temple qu'est le corps , propre pour que la Présence vivante puisse s'y installer.

 Le pouvoir divin ne fera pas tout pour vous, suivant votre demande; il faut une soumission vraie , complète, alors seulement tout le reste sera fait pour vous; la Shakti demande votre soumission mais ne l'impose pas; vous êtes libre de rejeter ce don ou de le nier.

 Si l'aspiration est conduite par le désir du cœur et sincère, alors la Shakti avec sa lumière, son pouvoir et sa connaissance, agira sur le disciple et déversera en lui ses forces divines et rendra l'ascèse possible; l'aspirant prendra conscience que la Shakti fait tout le travail en lui et le pénètre de plus en plus pour y établir la liberté et la perfection de la Nature divine. Plus votre foi, votre sincérité et votre soumission seront complètes, plus la grâce et la protection de la Mère divine sont avec vous.

Au début de légers attouchements surviennent à n'importe quels moments : ceci peut être perçu lorsque vous lisez ou en repos, même devant la télévision, mais toujours lorsque le corps est détendu ainsi que l'esprit; c'est ressenti comme un courant frais qui descend sur la tête et pénètre tout le corps; une certaine douceur et joie est ressentie; ne faites rien, accepter avec remerciements ce qui vient.
Un temps viendra où vous sentirez de plus en plus que vous êtes l'instrument et non la travailleur; votre rapport avec la Mère deviendra si intime qu'à n'importe quel moment vous n'aurez qu'à vous concentrer et à remettre tout entre ses mains pour être guidé par sa présence et recevoir directement son ordre et l'indication de ce qu'il faut faire; l'étape finale sera lorsque la Shakti sera en vous et vous en elle; votre expérience sera constante, simple et naturelle.

La méditation :

 On ressent dans la nuque ou au sommet de la tête une pression inusitée, vite qui se transforme en courant de force qui descend, une énergie fraîche et vaste qui nous gagne et se transforme en un bloc de paix solide; cette force descendante n'est autre que la Force de l'Esprit, la divine  SHAKTI.
Elle illumine d'abord le sommet de notre être et descendant sans violence, dans le corps, elle purifie les différents niveaux et finalement tout notre être entier.

La force descend par le sommet de la tête ou agit par le cœur, mais le courant est toujours très doux; il faut cesser de penser; c'est un développement bien supérieur à celui des pensées sans fin. Une certaine douceur et joie est ressentie; ne faites rien, accepter avec remerciements ce qui vient.
  c'est la force de l'amour qui viendra réaliser la transformation sur terre; c'est le Divin qui effectue pour nous le travail de transformation.

  Je vous souhaite de ressentir une seule fois cette attouchement et plus jamais vous ne pourrez l'oublier.
Purusha – Prakriti – les Gunas; La création et son mécanisme ou Shiva-Shakti; recevoir la grâce de la Shakti Om

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
Archange
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum