Le Portail de l'Initiation
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

L'astrologie Esotérique - Le Zodiaque et les rayons

Aller en bas

L'astrologie Esotérique - Le Zodiaque et les rayons Empty L'astrologie Esotérique - Le Zodiaque et les rayons

Message par Admin le Ven 11 Mai - 21:16

Source:http://www.aqbv.org/documentsdiversaste.html


("Astrologie Esotérique" Alice Bailey)






L'astrologie ésotérique
Le Zodiaque et les rayons




Avant de traiter ce sujet, je dois faire une déclaration préalable. J'essaie d'établir les bases qui doivent permettre d'aborder la science de l'astrologie d'un point de vue nouveau, d'un caractère beaucoup plus ésotérique. Certaines de mes déclarations seront vraisemblablement considérées par l'astrologue de formation académique mais non inspiré, comme révolutionnaires ou comme fausses, voire improbables et improuvables. Jusqu'ici, cependant, l'astrologie ne s'est pas imposée au monde de la pensée et dans les milieux scientifiques – et cela malgré de nombreux succès démontrés d'une manière irréfutable. C'est pourquoi je voudrais demander au lecteur qui lit et étudie cette section du Traité sur les Sept Rayons, de garder présentes à l'esprit les remarques ci-dessus, tout en étant prêt à examiner les hypothèses présentées et à faire un effort pour vérifier la théorie ou les suggestions qui sont faites, et d'en vérifier les conclusions après un laps de quelques années. Si le lecteur est capable de faire cela, il bénéficiera éventuellement d'un éveil de son intuition qui lui permettra de faire de l'astrologie moderne une chose pleine de valeur et de signification pour le monde. C'est l'astrologie intuitionnelle qui doit finalement se substituer à ce que l'on appelle aujourd'hui astrologie, apportant ainsi avec elle un retour à la connaissance de l'ancienne science qui, en rapport avec les constellations et notre système solaire, attira l'attention sur la nature du zodiaque et enseigna à l'humanité les rapports fondamentaux qui gouvernent le monde phénoménal et le monde subjectif.



1. Les trois principes de base

Il est affirmé fréquemment que l'astrologie est une science exacte, mais cela est loin d'être juste, en dépit de corroborations mathématiques.
L'astrologie est fondée – et cela est assez curieux – sur une illusion car, ainsi que vous le savez bien, le zodiaque n'est rien d'autre que la route imaginaire du soleil à travers les cieux et cela telle qu'elle apparaît du point de vue de notre planète tout à fait insignifiante. Le soleil ne se trouve pas, comme on l'affirme, dans aucun des signes du zodiaque. Il semble cependant s'y trouver lorsqu'il passe entre notre petite sphère, la Terre, et les constellations, à un moment donné ou une saison particulière.
Dans l'Antiquité, on croyait que la terre était le centre du système solaire et qu'autour d'elle se mouvait le soleil et toutes les autres planètes. Telles étaient la connaissance et l'attitude exotérique, bien que la compréhension ésotérique fut autre. Plus tard, lorsque d'ultérieures découvertes éclairèrent davantage l'esprit humain, notre planète fut décentralisée et la vérité apparût plus clairement. Il nous reste encore beaucoup à découvrir et même des faits d'une nature révolutionnaire.


Du point de vue astrologique, un processus semblable de décentralisation doit intervenir et le système solaire lui-même ne doit plus être considéré comme un point autour duquel se meut le zodiaque ni que le soleil se meut lui-même dans le grand cycle zodiacal approximativement tous les 25.000 ans.


Les astrologues avertis peuvent nier que telle est l'opinion communément adoptée. Cependant – pour plus de clarté et à l'intention du grand public – il faut reconnaître que la déduction précitée est permise et acceptée par l'ignorant. Sur cette déclaration relative au zodiaque, repose, dans une très grande mesure, ce que nous appelons la Grande Illusion, et je voudrais que vous ayez ceci toujours présent à l'esprit tandis que vous étudiez avec moi les nouvelles méthodes d'approche de la plus grande et de la plus ancienne de toutes les sciences.


L'astrologie est une science à laquelle il faut redonner sa beauté et sa vérité originelles, avant que le monde ne puisse avoir une perspective plus vraie des choses et une appréciation plus Juste et plus exacte du Plan divin tel qu'il est exprimé en ce moment par la Sagesse des âges.
La seconde déclaration que je voudrais faire est celle-ci : l'astrologie est essentiellement la présentation la plus pure de la vérité occulte donnée au monde en ce moment-ci, parce qu'elle est la science qui traite des énergies et des forces qui conditionnent et gouvernent le monde, et qui agissent sur tout le champ de l'espace, et sur tout ce qui se trouve dans ce champ. Lorsque ce fait sera saisi, que les sources de ces énergies et la nature du champ de l'espace seront mieux comprises, notre vision sera beaucoup plus vaste et en même temps notre horizon sera plus étroit, les rapports entre les entités individuelles, planétaires, solaires et cosmiques seront mieux compris et nous commencerons alors à vivre scientifiquement.
C'est ce mode de vivre scientifique qui est l'objectif immédiat que l'astrologie doit nous permettre d'atteindre.


A l'heure actuelle, la position adoptée par l'étudiant moyen qui croit à l'astrologie est celle-ci : lui-même est une individualité importante (en tout cas pour lui-même), laquelle vit sur cette importante planète, la Terre (importante pour l'humanité), et il croit que, grâce à l'astrologie, il pourra découvrir sa destinée et connaître ce qu'il doit faire. En faisant ce commentaire, je ne fais pas allusion bien sûr aux quelques rares astrologues en possession d'une connaissance réellement ésotérique. Ils sont en petit nombre, en vérité, et une poignée d'entre eux seulement pratiquent cet art à l'heure actuelle. Le chercheur moderne se plaît à croire que, sur lui et par lui, affluent les énergies qui proviennent du signe dans lequel le soleil "se trouve" au moment de sa naissance. Il se considère lui-même comme capable de répondre aux forces des diverses planètes qui gouvernent les maisons de son horoscope et il croit que les étapes de sa vie et les circonstances de celle-ci sont ainsi déterminées. Cela tend à le faire se considérer lui-même comme un facteur d'importance, isolé des autres facteurs.
Les interprétations modernes ne soulignent pas assez l'importance de l'ascendant et cela est dû au fait que peu d'êtres humains ont, jusqu'ici, été capable de vivre, de fonctionner en tant qu'âmes ; peu de crédit a été accordé aux énergies qui agissent sur notre planète constamment en provenance d'autres constellations ou de nombreuses planètes "cachées". En ce qui concerne ces dernières, la sagesse antique déclare qu'elles sont au nombre de 70 environ dans notre système solaire. Mais je désire vous donner une image plus vraie et plus précise. Cela est maintenant possible en raison de l'éveil de la conscience de groupe, des rapports de groupe et de l'intégrité de groupe qui émergent dans la conscience humaine. A la faveur de ce changement, la personnalité qui par sa nature est individuelle, séparatiste et centrée sur elle-même, reculera progressivement et toujours plus à l'arrière plan, et l'âme non séparatiste, consciente du groupe et inclusive, apparaîtra de plus en plus au premier plan. C'est pourquoi l'intérêt que l'on accorde à l'horoscope individuel disparaîtra graduellement et l'image de la vie planétaire, de la vie du système et de la vie universelle surgira de plus en plus dans la conscience individuelle ; alors, l'homme se considérera comme partie intégrante d'un tout beaucoup plus important et son appartenance à son groupe mondial l'intéressera beaucoup plus que lui-même en tant qu'individu.


C'est pourquoi je ne traiterai pas le sujet de l'astrologie ésotérique du point de vue de l'horoscope. Les rapports universels, le jeu des énergies entre elles, la nature de ce qui se trouve derrière la Grande Illusion, la nature trompeuse des "apparences des choses telles qu'elles sont" et la destinée de notre planète, des règnes de la nature et de l'humanité comme un tout, tels sont les sujets qui constitueront la plus grande partie de notre thème. Il m'est indifférent que des astrologues modernes acceptent ou rejettent les idées présentées ici. Je vais essayer de présenter au lecteur certains faits, tels que la Hiérarchie les reconnaît elle-même : j'indiquerai, si je le puis, les réalités subjectives dont l'illusion extérieure n'est qu'apparence en tant que phénomène, conditionnée par les pensées des hommes à travers les âges. Je soulignerai le fait de la nature vivante des Sources desquelles toutes les énergies et toutes les forces qui agissent sur notre planète s'écoulent et émanent ; j'essayerai par-dessus tout, de vous faire la démonstration de l'unité qui pénètre toute chose et de la synthèse sous-jacente qui est à la base de toutes les religions et des nombreuses forces transmises. J'essayerai de vous déplacer en tant qu'individus hors du centre de votre propre conscience et de votre propre état, et – sans vous priver de votre individualité et de votre identité propre – de vous montrer que vous êtes partie d'un tout dont vous pouvez devenir progressivement conscients, lorsque vous pouvez fonctionner en tant qu'âmes, mais dont vous êtes inconscients aujourd'hui. J'essayerai au moins de vous sensibles à la réalité intérieure dans laquelle vous avez la vie, le mouvement et l'être.


Ceci m'amène à formuler le troisième principe qui est si fondamental que je voudrais vous demander de faire une pause ici, et d'essayer de le contempler alors même que vous ne pouvez pas en saisir dès maintenant toute la portée. La sagesse antique enseigne que "l'espace est une entité". C'est avec la vie de cette entité, avec les forces et les énergies, les impulsions et les rythmes, les cycles, les temps et les saisons que l'astrologie ésotérique a affaire. H.P.B. affirme cela dans la Doctrine Secrète. Je voudrais vous rappeler qu'il y a une clé astrologique pour la Doctrine secrète que je ne puis cependant vous donner dans sa totalité. Je puis toutefois vous donner quelques indications et vous suggérer quelques méthodes d'approche ; si celles-ci peuvent pénétrer dans la conscience des astrologues éclairés, elles pourraient à une date ultérieure, permettre à l'un d'eux de découvrir cette clé, et alors – la tournant au nom de l'humanité – de révéler le quatrième grand principe de base de la Sagesse Eternelle dont trois ont déjà été donnés dans la préface de la Doctrine Secrète.


L'espace est une entité et la "voûte des cieux" tout entière (telle qu'elle a été appelée poétiquement), n'est que l'apparence extérieure de cette entité. Je vous prie de noter que je n'ai pas dit "l'apparence matérielle", mais l'apparence en tant que phénomène. Toute spéculation en ce qui concerne la nature, l'histoire et l'identité de cette entité est inutile et sans valeur. Cependant une faible idée nous apportant quelque analogie en dehors de toute spéculation trompeuse peut être obtenue si l'on essaie de concevoir la famille humaine, quatrième règne de la nature, comme une entité, comme constituant une seule unité s'exprimant elle-même sous les nombreuses formes diversifiées de l'homme.


Vous-mêmes, en tant qu'individus, êtes une partie intégrante de l'humanité ; cependant, vous vivez votre propre vie, vous réagissez à vos propres impressions, vous répondez aux influences et aux impacts de l'extérieur et, à votre tour, vous émanez des influences, vous envoyez certaines formes de radiation et exprimez une certaine qualité ou des qualités.
Par cela même, vous affectez votre environnement et ceux avec lesquels vous entrez en contact et cependant, pendant tout le temps, vous continuez à faire partie d'une entité manifestée à laquelle nous donnons le nom d'humanité. Etendez maintenant cette idée à une entité d'un ordre phénoménal plus grand, à savoir le système solaire. Cette entité est elle-même une partie intégrante d'une vie encore plus grande qui s'exprime elle-même au travers de sept systèmes solaires, dont le nôtre est l'un d'eux
. Si vous pouvez saisir cette idée, un tableau encore imprécis de la grande vérité ésotérique qui est à l'arrière-plan de l'univers manifesté surgira dans votre conscience. C'est la vie et son influence, les radiations et les émanations de cette entité, et leur effet conjugué sur notre vie planétaire, sur les règnes de la nature et sur les civilisations humaines en évolution, que nous devrons considérer brièvement.


Le sujet est si vaste que j'ai dû examiner la meilleure manière de le traiter. J'ai opté pour la brièveté, pour l'exposé concis des faits (faits pour ceux qui oeuvrent du côté intérieur de la vie, mais qui peuvent à juste titre n'être seulement que des hypothèses pour vous), et la mise de côté des détails et de toute discussion sur ces détails. Nous nous efforcerons de travailler en partant de l'universel pour aller au particulier et du général au spécifique. Il restera à ceux d'entre vous qui sont des étudiants de l'astrologie, d'appliquer la vérité aux problèmes spécifiques. Et c'est précisément sous ce rapport que l'astrologie moderne a fait fausse route. Elle a inverti le processus juste et correct, en mettant l'accent sur le spécifique et le particulier, sur l'horoscope personnel et la destinée individuelle, et elle n'a pas souligné l'importance des grandes énergies et de leur origine. C'est à ces sources, en fin de compte, que l'on doit la manifestation du spécifique. Une telle position, une telle présentation de la vérité doivent être modifiées.


Avec l'astrologie ésotérique, nous sommes en présence d'une Vie et de Vies qui pénètrent les "points de lumière" dans la Vie universelle. Les constellations, les systèmes solaires, les planètes, les règnes de la nature et l'homme microscopique sont tous le résultat de l'activité et de la manifestation de l'énergie de certaines Vies dont le cycle d'expression et les objectifs infinis dépassent la compréhension des esprits les plus avancés et les plus éclairés de notre planète.


Le second point que chacun de vous doit comprendre, c'est le fait que l'éther de l'espace est le champ dans lequel et au travers duquel agissent les nombreuses énergies provenant des Sources originelles. Ce à quoi nous avons à faire par conséquent, c'est au corps éthérique de la planète, du système solaire et des sept systèmes solaires dont notre système fait partie, aussi bien qu'au corps éthérique plus vaste et plus général de l'univers dans lesquels ces systèmes sont situés. J'emploie ici le mot "situé" à dessein, en raison des déductions que l'on peut en tirer. Ce vaste champ, de même que les champs plus limités et plus localisés, fournit un moyen de transmission à toutes les énergies qui agissent sur et à travers le système solaire, nos sphères planétaires, et toutes les formes de vie sur ces planètes. Il est un champ ininterrompu d'activité, lui-même constamment en mouvement – moyen éternel d'échange et de transmission d'énergies.


En rapport avec ceci, et afin de mieux le comprendre, il sera utile d'étudier l'homme en tant qu'individu ; de cette manière nous pourrons arriver à une certaine compréhension de la vérité fondamentale sous-jacente. Les étudiants ne devraient jamais oublier la Loi de l'Analogie en tant qu'instrument d'interprétation. L'ésotérisme enseigne (et la science moderne arrive rapidement à la même conclusion) que derrière le corps physique et son réseau compliqué de nerfs, se trouve un corps éthérique ou corps vital qui n'est que la contrepartie et la forme vraie de l'aspect phénoménal extérieur tangible. Ce corps éthérique est l'agent de transmission de la force à toutes les parties de la structure humaine et l'agent aussi de la vie et de la conscience qui l'habite. Il détermine et conditionne le corps physique, car il est lui-même le dépositaire et le transmetteur de l'énergie des divers aspects subjectifs de l'homme et également du milieu dans lequel l'homme, à la fois intérieur et extérieur, se trouve lui-même.


Deux autres points doivent être ajoutés ici. Premièrement : le corps éthérique individuel n'est pas un véhicule humain isolé et séparé, mais il est, sous un aspect particulier, une partie intégrante du corps éthérique de cette entité que nous avons appelé la famille humaine ; ce règne de la nature, par le truchement de son corps éthérique, est une partie intégrante du corps éthérique planétaire ; le corps éthérique planétaire, à son tour, n'est point séparé des corps éthériques des autres planètes ; mais l'ensemble de ceux-ci, y compris le corps éthérique du soleil, constitue le corps éthérique du système solaire. Celui-ci est relié aux corps éthériques des six autres systèmes solaires qui, avec le nôtre, forment une unité cosmique ; c'est à travers eux que s'épanchent les énergies ainsi que les forces de certaines grandes constellations. Le champ de l'espace est de nature éthérique et son corps vital est composé de la totalité des corps éthériques de toutes les constellations, systèmes solaires et planètes que l'on trouve dans son sein. Au travers de cette trame d'or cosmique intervient une circulation incessante d'énergies et de forces, et ceci constitue la base scientifique des théories astrologiques. De même que les forces de la planète et de l'homme spirituel intérieur (pour ne mentionner qu'un seul facteur parmi tant d'autres) s'épanchent à travers le corps éthérique de l'individu sur le plan physique, et conditionnent son expression extérieure, ses activités et ses qualités, de même, les diverses forces de l'univers s'épanchent à travers toutes les particules du corps éthérique de cette entité que nous appelons espace, conditionnent et déterminent son expression extérieure, les activités et les qualités de toute force se trouvant à l'intérieur de la périphérie cosmique.


Le second point que je voudrais souligner est celui-ci : il y a, à l'intérieur du corps éthérique humain, sept centres de force majeurs qui sont en quelque sorte des centrales distributrices et des batteries électriques, fournissant de la force dynamique et de l'énergie qualitative à l'homme. Ils produisent certains effets déterminés sur la manifestation physique extérieure. Par leur activité constante, la qualité de l'homme s'affirme, les tendances caractéristiques de son rayon commencent à poindre, et son point d'évolution est clairement indiqué.


Cette "maîtrise de la forme par un septennat d'énergie", (tel qu'on le définit dans l'Ancien Commentaire), constitue une règle invariable du gouvernement intérieur de notre univers et de notre système solaire particulier ; il en est de même de l'individu. Il y a par exemple, dans notre système solaire, sept planètes sacrées qui correspondent aux sept centres de force dans l'homme. Il y a les sept systèmes solaires, dont notre propre système fait partie, et à leur tour, les sept centres d'énergie de Celui Auquel je me suis référé dans mes autres ouvrages en Le désignant comme CELUI AU SUJET DUQUEL RIEN NE PEUT ETRE DIT.


Beaucoup de choses ont été enseignées dans les livres occultes dont l'astrologue moyen est resté profondément ignorant.


Il est essentiel que ce dernier apprenne à penser en termes d'Ensembles plus vastes et qu'il s'intéresse davantage aux sources d'émanation ainsi qu'aux causes éternelles, plutôt qu'aux effets de ces sources sur cette création éphémère : un être humain et son existence temporaire sur la moins importante des planètes. Tandis qu'il essaiera de le faire, il découvrira par lui-même les signes de la divinité essentielle l'homme – divinité que l'on doit trouver dans la capacité infinie de compréhension de la conscience de l'homme lorsqu'il est illuminé par la lumière de l'âme, et qu'il possède le pouvoir de projeter sa pensée dans la conscience de ces Vies complexes dont il doit, nolens volens, partager les "mouvements énergétiques", car sa propre part modique d'énergie est une partie intégrante de LEURS énergies.


Il existe un aspect de l'énergie auquel l'astrologue moderne n'attache que peu ou pas de valeur, et qui est cependant de première importance : c'est l'énergie qui émane ou qui irradie de la Terre elle-même. Vivant comme tous les êtres humains sur la surface de la Terre et étant, par conséquent, projeté dans le corps éthérique de la planète (pour la raison que "l'homme se tient debout"), le corps de l'homme est tout le temps baigné dans les émanations et le rayonnement de notre Terre et dans la qualité intégrale de notre Logos planétaire, tandis qu'il envoie et transmet de l'énergie à l'intérieur de Sa Sphère d'influence. Les astrologues ont toujours souligné les influences à venir et les énergies qui viennent frapper et jouer sur notre planète, mais ils ont omis de prendre en considération les forces et les qualités émanant du corps éthérique de notre Terre et qui sont sa contribution au tout plus vaste. Nous examinerons ce point ultérieurement, mais j'ai éprouvé la nécessité d'attirer votre attention sur lui dès maintenant.


Un autre point qui mérite d'être retenu, c'est que l'influence de la lune est de nature et d'effet purement symboliques et simplement le résultat de la pensée et de l'enseignement ancien qui s'y rattachent (provenant de l'époque lémurienne) et qui n'est pas fondée sur une radiation véritable. A cette époque reculée, antérieure même à la Lémurie et qui constituait déjà alors pour la Lémurie une ancienne tradition, la lune était considérée comme une entité vivante. Cependant, je voudrais que vous considériez aujourd'hui – et cela une fois pour toutes – la lune comme une forme morte. Elle n'exerce aucune émanation ni radiation d'aucune sorte et par conséquent ne peut produire aucun effet. Du point de vue du connaisseur en matière ésotérique, la lune ne fait qu'obstruer l'espace ; c'est une forme qui doit disparaître un jour. En astrologie ésotérique l'effet de la lune est noté comme l'effet d'une pensée, et comme le résultat d'une forme-pensée puissante et des plus anciennes. Cependant, la lune ne possède aucune qualité intrinsèque et ne transmet rien à la Terre. Permettez-moi de réaffirmer : la Lune est une forme morte ; et aucune émanation ne provient d'elle. C'est pourquoi la lune est décrite dans l'enseignement ancien "voilant ou Vulcain ou Uranus". Cette indication ou déduction a toujours existé et les astrologues feraient bien d'expérimenter la chose en tenant compte de ma suggestion concernant la lune, à savoir : au lieu de travailler avec la lune, qu'ils travaillent avec Vulcain lorsqu'ils s'occupent d'un homme non développé ou de l'homme moyen, et avec Uranus lorsqu'ils étudient l'homme hautement développé.


Ils découvriront alors que des résultats intéressants et concluants découlent de cette application.
L'étudiant ferait bien également de se rappeler que les douze constellations qui constituent notre zodiaque particulier sont elles-mêmes les réceptrices de nombreux courants d'énergie qui proviennent de nombreuses autres sources. Ces énergies fusionnent avec l'énergie propre à chaque constellation et – transmuée et "occultement raffinée" – poursuivent leur chemin dans notre système solaire.


Je voudrais attirer votre attention maintenant sur quelques commentaires que j'ai faits dans Le Traité sur le feu cosmique qui ont leur place ici et peuvent nous aider. Je paraphrase quelque peu et relève ce qui suit : "L'astrologie s'occupe de l'effet produit dans la substance des enveloppes par les influences, les vibrations, etc. des différentes planètes. Celles-ci sont, ésotériquement, les influences des centres solaires. Les forces émanant des centres solaires jouent et agissent sur les centres planétaires (...) Cela est caché dans le karma de l'Homme Céleste ; il pourra en être donné davantage à ce sujet lorsque la véritable astrologie ésotérique verra le jour. Les étudiants de l'astrologie n'apprennent en fait aujourd'hui que l'A B C de ce sujet étonnant et ne s'occupent que des franges extérieures de ce grand voile qui a été jeté sagement sur notre science planétaire." (Traité sur le Feu cosmique).

Admin
Admin
Admin
Admin

Messages : 382
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Ici et là :)

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum