Le Portail de l'Initiation
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Rêve sur un lieu de mort dénué de vibrations

Aller en bas

Rêve sur un lieu de mort dénué de vibrations Empty Rêve sur un lieu de mort dénué de vibrations

Message par Archange le Dim 26 Jan - 21:58

J'inaugure cette section avec ce rêve que j'ai fait il y a 2 ou 3 ans, qui m'avait un peu marqué, par l'ambiance lourde, sourde et étrange qui en ressortait...

J'avais le sentiment de me trouver dans une sorte de caverne, caverne emplie de cadavres - étrangement surtout de femmes - avec une petite particularité: leurs bouches étaient floutées, très exactement comme à la fin de ce clip de Lady Gaga à 4.41 min:



Ce clip, écoeurant de bout en bout, m'avait carrément glacé quand j'ai vu cette image qui correspondait si bien à ce que j'avais vu dans ce rêve...

Donc je voyais tous ces corps amoncelés, toutes ces bouches floutées comme pour signifier qu'on avait fait taire ces personnes, qu'elles étaient anéanties à tout jamais. Surtout, quand je me suis réveillé, j'ai gardé pendant un moment une sensation étrange de ce rêve dont je sentais que ce n'était pas un rêve habituel; j'avais vraiment la sensation d'avoir visité un "lieu", un lieu de Mort totale, c'est-à-dire qu'on est loin de toute caractéristique humaine, telles que la peur, la terreur; non là c'était pire, c'était l'extinction totale de la Vie, donc de la possibilité même de réactions telles que l'angoisse, la terreur: c'était l'anéantissement complet de la Vie; un silence qui n'est pas le silence de la Vie libérée des limites de la pensée, mais le silence de la vie qui a été éteinte, anéantie totalement; lourd, étrange, en ce lieu sourd - je ne sais par quels mots décrire ça - où je ne ressentais absolument aucune vibration, si tant est que cela soit possible.

Cela m'a questionné sur la réalité possible d'un tel lieu? Quand je lis maître DK signaler qu'il peut arriver pire à un homme que la mort du corps, à savoir la mort de l'âme, échouer dans le lieu de Mort éternelle; ce rêve était-il une image d'un tel lieu de mort éternelle, je ne saurais le dire. En tout cas je m'étais réveillé dans un état étrange, un peu sonné, un état loin de l'émotion, loin de l'humain...  Rêve sur un lieu de mort dénué de vibrations 292959374 extinction totale, sont les mots qui décrivent sans doute le mieux cette étrange non-vibration ressentie dans ce rêve.

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
Archange
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Rêve sur un lieu de mort dénué de vibrations Empty Re: Rêve sur un lieu de mort dénué de vibrations

Message par amourtoujours le Lun 27 Jan - 8:04

Bonjour

Archange, puisses tu être (rassuré en lisant ce qui suit, ) ...je me dévoile un peu n'ayant eu la patience de me présenter en arrivant ici (je l'ai dis je suis une fénéante).

Je pense depuis un bon moment maintenant que les morts n'ont pas quelque chose à nous apprendre sur la vie après la mort.
Je me suis rendue compte que la vie après la mort, c'est uniquement ce que l'on en fait.
Il existe autant de représentations de la vie après la mort qu'il existe... De morts.
Tout se passe comme dans un rêve, une fois qu'on a quitté son corps.
Tout se crée via la pensée, et du coup, il existe tout autant de réalités alternatives que de personnes qui expérimentent cet après vie.
Jusqu'à ce qu'un jour, la personnalité à proprement dite, s'efface, pour ne laisser que source d'amour s'écouler tranquillement.
Un retour à la source. A l'unité, complète, indicible.
Ainsi, aucun témoignage ne ressemble à un autre. Il y a bien des similitudes, sur l'état de "flottement" sur les rencontres qui sont faites une fois le corps "abandonné", mais chacun a la possibilité de créer sa propre expérience de l'après vie.
Dans l'inconscient collectif, il est écrit que quand on meurt, on passe par un tunnel, avec la lumière au bout.
Du coup, une fois mort, on se met en tête de trouver ce tunnel, et c'est comme cela qu'il se crée.
Mais on peut tout aussi bien se créer un parterre de fleurs, ou visualiser d'être accueilli par John Lennon et Edith Piaf, et ils seront là. lol
(Je n'ai pas testé ceci dit, j'ai encore des trucs à faire ici bas lol)
Mais c'est bel et bien comme ça que ça se passe.
Il y a beaucoup de choses cependant que les morts nous apprennent sur la vie.
J'ai fait un petit sondage auprès des voisins du dessus, qui n'avaient pas passé, ce que l'on appelle en jargon médiumnique, "la lumière".
Je leur ai à tous demandé quels étaient leurs regrets. Ce qu'ils auraient voulu faire différemment, ce qu'ils auraient aimé changer de leurs expériences.
(Une fois dans la lumière, ils n'ont pas de regrets la plupart du temps, ils comprennent que tout était parfait tel que c'était...)
Mais avant ce passage là, j'ai trouvé intéressant de leur poser la question, pour que nous, vivants, nous puissions tirer quelque chose de leur regrets.
Les réponses que j'ai eues, m'ont conforté dans l'idée que l'important, le plus important, c'est la matière première du monde. L'amour.
Voici une liste (presque exhaustive lol) des regrets qu'ils ont émis le plus souvent. J'en ai répertorié 5, dans les plus cités. (Comme dans le panel d'une famille en or quoi... lol)
1. Je n'ai pas donné assez d'amour aux gens qui m'entouraient.
Celui là arrive en tête de liste. Ils regrettent de ne pas avoir assez montré aux autres leur amour. Ils regrettent de ne pas avoir assez témoigné de leurs sentiments, et de ne pas avoir assez caliné. De s'être fâchés avec les gens qu'ils aiment. De ne pas leur avoir offert certaines choses, de ne pas avoir passé assez de temps avec eux. D'avoir passé trop de temps au travail, pour gagner plus d'argent, mais moins de moments de tendresse avec leurs femmes, maris, enfants. J'ai mis ce point en premier, parce qu'il m'a été cité par au moins 7 personnes sur 10. Cela vous donne une petite idée d'à quel point c'est important.
2. J'ai trop porté d'attention aux choses négatives.
Des problèmes d'argent, quelqu'un qui leur a fait du mal, une situation en apparence trop difficile. Ils regrettent d'avoir mis trop de focus là dessus et pas assez sur ce qui fait que la vie est belle. Souvent, nous donnons trop d'importance au malheur, et pas assez aux petits bouts de bonheur éparpillés partout. Le malheur nous semble dérisoire une fois décédé. Ce sont les petits moments de bonheur, même tout simples, qui restent gravés en nous.
3. Je regrette d'avoir fait souffrir d'autres personnes.
Point très important. Beaucoup vont voir (une fois morts) les personnes qu'ils ont fait souffrir, pour se rendre compte d'à quel point cela a influencé leur vie. Ils se rendent compte qu'ils n'auraient pas du. D'autres ont simplement peur d'être jugés une fois la lumière passée, et du coup ils cherchent à se racheter. (Cela ne fonctionne pas vraiment comme ça, mais on va pas leur dire... lol Menfoumentape, chui trop une rebelle !)
La phrase qui est revenue le plus souvent c'est "Je n'avais pas idée d'à quel point mes actes ou mes propos avaient une telle influence négative sur la vie d'autrui".
4. Je n'ai rien fait d'exceptionnel, j'ai laissé filer mes rêves de gamin.
Ce point là peut sembler farci d'égo, mais à bien y regarder de plus près, il n'en est rien. (Pour la plupart lol)
Ils se posent souvent la question de savoir à quoi a servi leur vie sur terre, et ils se remémorent leurs rêves d'enfants. Qui bien souvent, ne ressemblent en rien à ce qu'ils ont fait à l'âge adulte. Mais je pense personnellement que ce ne sont pas les rêves tombés à l'eau qui font le plus mal. Ce sont ceux que l'on a pas osé faire car on les pensait trop grands pour nous. C'est vraiment ce qui est ressorti lors de ces entretiens informels avec mes petits voisins du dessus.
5. Je n'ai pas assez vécu. Pas assez profité de la vie.
Ce point là rejoint beaucoup le point numéro 2. Il en est la résultante en fait.
Beaucoup d'humains passent leur temps à essayer de survivre, et du coup, ils en oublient de vivre.
J'ai reçu aussi beaucoup de témoignages, de jeunes qui sont en apparence "partis trop tôt". Ils m'ont tous dit plus ou moins la même chose. "J'ai tout de même vécu à 100 à l'heure". C'est comme si le corps, où l'âme avait en lui une forme d'urgence, une mémoire de ce qu'ils sont venus vivre sur terre, et ils savent inconsciemment qu'ils partiront tôt. Du coup, ils vivent tout à 100 à l'heure, à grande vitesse. En condensé presque. Un condensé de vie, dans le temps "imparti".
James Dean par exemple. (Je ne lui ai pas parlé hein lol) Il est mort comme il a vécu, à toute allure.
Je garde toujours à l'esprit que la vie est courte. Et qu'il est important de s'en souvenir. De profiter de l'instant et de tout ce que le moment présent à a nous offrir de beau. C'est un point important pour ne pas avoir de regrets plus tard.
Dire aux gens qu'on les aime, même trop même mal (comme dirait Brel) parce que l'amour que l'on a, on l'emporte avec nous. C'est même la plus importante des choses que l'on emporte.
Faire les choses, avec amour, aider, aimer, le plus fort possible.
Ne pas faire aux autres, ce que l'on aimerait pas que l'on nous fasse.
Ce sont autant de leçons que nous apprennent, avec leurs mots à eux, les morts qui reviennent pour nous parler. Nous donner des messages.

_________________
L'intuition est l'oreille de l'âme.
Tu as six sens, et non cinq. Ce sont : l'odorat, le goût, le toucher, la vue, l'ouïe et... la connaissance.
amourtoujours
amourtoujours

Messages : 38
Date d'inscription : 22/01/2014
Localisation : dans le midi de la France

Revenir en haut Aller en bas

Rêve sur un lieu de mort dénué de vibrations Empty Re: Rêve sur un lieu de mort dénué de vibrations

Message par Archange le Lun 27 Jan - 19:31

amourtoujours a écrit:Je pense depuis un bon moment maintenant que les morts n'ont pas quelque chose à nous apprendre sur la vie après la mort. Je me suis rendue compte que la vie après la mort, c'est uniquement ce que l'on en fait.
Il existe autant de représentations de la vie après la mort qu'il existe... De morts.
Tout se passe comme dans un rêve, une fois qu'on a quitté son corps.
Tout se crée via la pensée, et du coup, il existe tout autant de réalités alternatives que de personnes qui expérimentent cet après vie.
Jusqu'à ce qu'un jour, la personnalité à proprement dite, s'efface, pour ne laisser que source d'amour s'écouler tranquillement.
Un retour à la source. A l'unité, complète, indicible.
Ainsi, aucun témoignage ne ressemble à un autre. Il y a bien des similitudes, sur l'état de "flottement" sur les rencontres qui sont faites une fois le corps "abandonné", mais chacun a la possibilité de créer sa propre expérience de l'après vie.
Dans l'inconscient collectif, il est écrit que quand on meurt, on passe par un tunnel, avec la lumière au bout.
Du coup, une fois mort, on se met en tête de trouver ce tunnel, et c'est comme cela qu'il se crée.
Mais on peut tout aussi bien se créer un parterre de fleurs, ou visualiser d'être accueilli par John Lennon et Edith Piaf, et ils seront là. lol
(Je n'ai pas testé ceci dit, j'ai encore des trucs à faire ici bas lol)
Mais c'est bel et bien comme ça que ça se passe.
Il y a beaucoup de choses cependant que les morts nous apprennent sur la vie.
J'ai fait un petit sondage auprès des voisins du dessus, qui n'avaient pas passé, ce que l'on appelle en jargon médiumnique, "la lumière".
Je leur ai à tous demandé quels étaient leurs regrets. Ce qu'ils auraient voulu faire différemment, ce qu'ils auraient aimé changer de leurs expériences.
(Une fois dans la lumière, ils n'ont pas de regrets la plupart du temps, ils comprennent que tout était parfait tel que c'était...)
Mais avant ce passage là, j'ai trouvé intéressant de leur poser la question, pour que nous, vivants, nous puissions tirer quelque chose de leur regrets.
Les réponses que j'ai eues, m'ont conforté dans l'idée que l'important, le plus important, c'est la matière première du monde. L'amour.
Voici une liste (presque exhaustive lol) des regrets qu'ils ont émis le plus souvent. J'en ai répertorié 5, dans les plus cités. (Comme dans le panel d'une famille en or quoi... lol)
1. Je n'ai pas donné assez d'amour aux gens qui m'entouraient.
Celui là arrive en tête de liste. Ils regrettent de ne pas avoir assez montré aux autres leur amour. Ils regrettent de ne pas avoir assez témoigné de leurs sentiments, et de ne pas avoir assez caliné. De s'être fâchés avec les gens qu'ils aiment. De ne pas leur avoir offert certaines choses, de ne pas avoir passé assez de temps avec eux. D'avoir passé trop de temps au travail, pour gagner plus d'argent, mais moins de moments de tendresse avec leurs femmes, maris, enfants. J'ai mis ce point en premier, parce qu'il m'a été cité par au moins 7 personnes sur 10. Cela vous donne une petite idée d'à quel point c'est important.
2. J'ai trop porté d'attention aux choses négatives.
Des problèmes d'argent, quelqu'un qui leur a fait du mal, une situation en apparence trop difficile. Ils regrettent d'avoir mis trop de focus là dessus et pas assez sur ce qui fait que la vie est belle. Souvent, nous donnons trop d'importance au malheur, et pas assez aux petits bouts de bonheur éparpillés partout. Le malheur nous semble dérisoire une fois décédé. Ce sont les petits moments de bonheur, même tout simples, qui restent gravés en nous.
3. Je regrette d'avoir fait souffrir d'autres personnes.
Point très important. Beaucoup vont voir (une fois morts) les personnes qu'ils ont fait souffrir, pour se rendre compte d'à quel point cela a influencé leur vie. Ils se rendent compte qu'ils n'auraient pas du. D'autres ont simplement peur d'être jugés une fois la lumière passée, et du coup ils cherchent à se racheter. (Cela ne fonctionne pas vraiment comme ça, mais on va pas leur dire... lol Menfoumentape, chui trop une rebelle !)
La phrase qui est revenue le plus souvent c'est "Je n'avais pas idée d'à quel point mes actes ou mes propos avaient une telle influence négative sur la vie d'autrui".
4. Je n'ai rien fait d'exceptionnel, j'ai laissé filer mes rêves de gamin.
Ce point là peut sembler farci d'égo, mais à bien y regarder de plus près, il n'en est rien. (Pour la plupart lol)
Ils se posent souvent la question de savoir à quoi a servi leur vie sur terre, et ils se remémorent leurs rêves d'enfants. Qui bien souvent, ne ressemblent en rien à ce qu'ils ont fait à l'âge adulte. Mais je pense personnellement que ce ne sont pas les rêves tombés à l'eau qui font le plus mal. Ce sont ceux que l'on a pas osé faire car on les pensait trop grands pour nous. C'est vraiment ce qui est ressorti lors de ces entretiens informels avec mes petits voisins du dessus.
5. Je n'ai pas assez vécu. Pas assez profité de la vie.
Ce point là rejoint beaucoup le point numéro 2. Il en est la résultante en fait.
Beaucoup d'humains passent leur temps à essayer de survivre, et du coup, ils en oublient de vivre.

J'ai reçu aussi beaucoup de témoignages, de jeunes qui sont en apparence "partis trop tôt". Ils m'ont tous dit plus ou moins la même chose. "J'ai tout de même vécu à 100 à l'heure". C'est comme si le corps, où l'âme avait en lui une forme d'urgence, une mémoire de ce qu'ils sont venus vivre sur terre, et ils savent inconsciemment qu'ils partiront tôt. Du coup, ils vivent tout à 100 à l'heure, à grande vitesse. En condensé presque. Un condensé de vie, dans le temps "imparti".
James Dean par exemple. (Je ne lui ai pas parlé hein lol) Il est mort comme il a vécu, à toute allure.
Je garde toujours à l'esprit que la vie est courte. Et qu'il est important de s'en souvenir. De profiter de l'instant et de tout ce que le moment présent à a nous offrir de beau. C'est un point important pour ne pas avoir de regrets plus tard.
Dire aux gens qu'on les aime, même trop même mal (comme dirait Brel) parce que l'amour que l'on a, on l'emporte avec nous. C'est même la plus importante des choses que l'on emporte.
Faire les choses, avec amour, aider, aimer, le plus fort possible.
Ne pas faire aux autres, ce que l'on aimerait pas que l'on nous fasse.
Ce sont autant de leçons que nous apprennent, avec leurs mots à eux, les morts qui reviennent pour nous parler. Nous donner des messages.

Merci pour ce post amourtoujours Very Happy il est triste de voir qu'il faille attendre l'échéance ultime pour se rendre compte qu'on... n'a pas vécu! Ces mots de regrets doivent être médités profondément... parfois certains ont la chance, suite à une NDE, d'avoir leur vision de la vie et de la mort si complètement bouleversée, qu'ils vivent et savourent la Vie à 100%, vivant pleinement l'instant présent, sans penser au futur, savourant la plénitude de la vie, dans sa beauté, sa profondeur, sa simplicité... qu'il est difficile d'être simple parfois...  Very Happy

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
Archange
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Rêve sur un lieu de mort dénué de vibrations Empty Re: Rêve sur un lieu de mort dénué de vibrations

Message par obsidienne le Mar 28 Jan - 1:41

Ces bouches "flouttés" de la vidéo de Ladie Gaga semblent avoir un code barre  Shocked De plus ces corps aux gestes brusques et pas harmonique du tout donne un aspect figé du corps physique : c'est l'emprise matérialiste  geek 

J'ai l'impression que de ne pas parler c'est s'isoler du social.  On ne peut pas rester trop longtemps sans rien dire.

J'aime le silence mais pas trop longtemps. Quoique le vrai silence ça n'existe pas sur terre..... et la mort c'est quelque chose qui me fait peur car ça me rend triste de laisser les personnes qui ont besoin de moi. Mais .....

Je pense que nos habitudes font que nous sommes vivant et c'est le rythme qui témoigne de la vie de notre corps physique.  Lorsque nous sommes vieux on doit ressentir un affaiblissement du rythme et on doit avoir moins peur de la mort ; au contraire on doit avoir besoin de repos.  Le dévachan est bien le repos de l'âme pour assimiler notre vie passée tandis que les hiérarchies spirituelles nous en construisent une nouvelle.....

On m'a dit que de plus en plus de gens ne sentent pas ce besoin de quitter notre monde malgré leurs vieux os.  Ils n'ont pas ce déclenchement d'inversion ; ils sont trop pris dans le matérialisme (vie stressante et plaisirs à gogo etc....) et sont trop insérés dans leur corps physique. C'est pourquoi il est important d'apprendre que chaque fois qu'on va se coucher notre corps physique ralentit tandis que notre âme s'éveille par les rêves  Rêve sur un lieu de mort dénué de vibrations 1335085699
obsidienne
obsidienne

Messages : 3981
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Revenir en haut Aller en bas

Rêve sur un lieu de mort dénué de vibrations Empty Re: Rêve sur un lieu de mort dénué de vibrations

Message par Archange le Mar 28 Jan - 22:26

Gaga détient sans doute la palme des clips les plus dégueu, elle a sans doute un certain talent dans la composition et une belle voix, mais là avec toute cette imagerie ouvertement satanique l'industrie du disque a franchi un cap violent et ouvert grand les portes à l'immonde. Dans un de ses livres Michel Houellebecq se faisait la réflexion que les masses idolâtrent plus que tout le mal, les figures du mal, et quelque part il n'a pas tort; il donnait l'exemple des Rolling Stones (soi-disant Mick Jagger aux débuts du groupe aurait poussé un des membres du groupe dans une piscine, celui ci est mort noyé) et précisait qu'en général, les grandes choses en ce monde se fondent toujours sur un meurtre. Il y a une rumeur sur Gaga concernant la mort étrange d'une jeune artiste débutante comme elle et dont elle aurait copié le style :

http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2012/06/lhistoire-cachee-de-lady-gaga.html

http://imaniipulation.skyrock.com/3041681479-Lina-Morgana-Lady-Gaga.html

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
Archange
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Rêve sur un lieu de mort dénué de vibrations Empty Re: Rêve sur un lieu de mort dénué de vibrations

Message par obsidienne le Mar 28 Jan - 23:15

J'ai une copine de mon age que j'ai rencontré un jour et elle me dit "j'attends mon fils qui est chez la coiffeuse.  Il se fait coiffer comme son idôle Ladie Gaga."

Je suis restée choquée mais j'ai pas osé lui dire quoi que ce soit.  Le jeune de 16 ans brun, pour aller au concert de son idôle se faisait une décoloration en blond avec cheveux longs  affraid 

J'ai pas calculé sur le coup car je connaissais pas trop Ladie Gaga mais tout de même ....
obsidienne
obsidienne

Messages : 3981
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Revenir en haut Aller en bas

Rêve sur un lieu de mort dénué de vibrations Empty Re: Rêve sur un lieu de mort dénué de vibrations

Message par amourtoujours le Mer 29 Jan - 8:38

Bonjour

Perso Gaga me met très mal à l'aise , malgrè tout j'ai voulu en savoir plus , non pas par curiosité malsaine mais juste afin de pouvoir donner mon avis , mon petit fils a 17 ans et ma petite fille 16 ans , il faut bien que je me mette à la page de temps en temps...
Je n'aime pas spécialement cette artiste extravagante, mais il faut lui reconnaître que niveau marketing, c'est génial .

Elle joue un rôle.........en revanche ce qui fait peur ce sont ses fans qui s'identifient non pas à l'artiste mais au rôle joué.

_________________
L'intuition est l'oreille de l'âme.
Tu as six sens, et non cinq. Ce sont : l'odorat, le goût, le toucher, la vue, l'ouïe et... la connaissance.
amourtoujours
amourtoujours

Messages : 38
Date d'inscription : 22/01/2014
Localisation : dans le midi de la France

Revenir en haut Aller en bas

Rêve sur un lieu de mort dénué de vibrations Empty Re: Rêve sur un lieu de mort dénué de vibrations

Message par amourtoujours le Mer 29 Jan - 8:53

 Rêve sur un lieu de mort dénué de vibrations 395268546 ..............Je cherchais des infos pour vous écrire un article et je suis tombée sur une vidéo (Qui a fait un buzz énorme mais que je n'avais jamais vue... ) de Lady Gaga orchestrant sa mort au MTV Music Awards, qui a choqué pas mal de monde, et l'Amérique puritaine au complet...


Mais ça m'a donné envie d'écrire sur la mort, sur la peur de la mort plus particulièrement.

Oui, la mort fait peur. L'une des raisons principales je pense, est le fait que ce n'est pas contrôlable. L'humain cherche depuis la nuit des temps à tout contrôler. On repousse bien sur les limites grâce à la médecine qui se modernise et devient de plus en plus performante. Nous vivons plus vieux, la qualité de vie aidant un peu (Dans les pays développés)

Mais rien à faire, on meurt encore et toujours... Oh il y a bien des idées pour essayer de palier à ça... La Cryogénisation, le clonage... La zombification (Brrrrr lol)

Mais la mort fascine aussi... Vous me direz, tout ce qui fait peur fascine...
Le sang qui est en fait l'essence même de la vie (Les vampires l'ont compris lol) fait peur... A sa vue, les gens s'évanouissent... Et peu de films au cinéma montrent une mort sans traces de sang, c'est devenu si commun, si banal.

Il y a aussi la peur du néant, de ne plus exister. En cela les médiums peuvent aider.

Tout le monde s'interroge sur la façon dont il va mourir... Ma grand mère que je ne connais pas, allait voir les plus grands médiums de Paris pour savoir comment et quand elle allait mourir. Aucun ne lui a répondu. Et si on me pose la question un jour, je ne répondrais pas non plus. A quoi ça sert ? Peu importe la façon dont nous mourrons, on mourra de toute façon. C'est le cycle d'une vie qui se termine...

Les artistes veulent mourir sur scène en osmose avec leur public... Drôle de fantasme... Bonjour le choc pour le mec qui assiste à la mort de son chanteur préféré lol (Vaut mieux que ce soit "pour de faux" comme l'a fait Lady Gaga... Vraiment)

Certains veulent mourir en faisant l'amour... En dormant...

Moi, peu importe... Je peux me prendre la lunette des toilettes de la station mir en pleine tête, m'étouffer avec un spaghetti, me faire écraser par une baleine échouée (C'est un peu con pour la baleine ça quand même) tout me va... A part peut être mangée par des zombies, ça j'avoue que... hihihi

Car en fait ce que l'humain ne comprend pas, c'est qu'il est utile de mourir... On met un terme à une vie, peu importe qu'on ait été célèbre ou pas, ce qu'on a accompli ou non, chaque vie est aussi importante qu'une autre. On laisse de toute façon une trace dans le monde quoi qu'on ait fait. Nous sommes éternels.

Il y a une vie après la vie. La mort pour moi, c'est changer de mode vibratoire. Comme si on passait de l'analogique au numérique en fait... Cela permet même de se moderniser... Si si, on redécouvre toutes nos facultés. On revit, en Haute Définition lol.

Qu’en pensez vous ?

_________________
L'intuition est l'oreille de l'âme.
Tu as six sens, et non cinq. Ce sont : l'odorat, le goût, le toucher, la vue, l'ouïe et... la connaissance.
amourtoujours
amourtoujours

Messages : 38
Date d'inscription : 22/01/2014
Localisation : dans le midi de la France

Revenir en haut Aller en bas

Rêve sur un lieu de mort dénué de vibrations Empty Re: Rêve sur un lieu de mort dénué de vibrations

Message par Archange le Mer 29 Jan - 19:47

C'est clair Gaga ça craint pour ceux qu'elle fascine et hypnotise, ne font pas le distingo entre la femme et l'artiste avec tout son marketing, et se laissent hystériser par ses discours séduisants pour des ados mal dans leur peau. Oui ce qui fait peur fascine, et elle et toute son équipe derrière savent parfaitement maîtriser ces méthodes de fascination des masses!

Il est utile de mourir apparemment parce que c'est la seule méthode jusqu'à présent pour recycler des énergies trop sclérosées qui finissent par emprisonner l'âme... la mort fait peur à cause de tous les attachements profonds qu'on a développés au cours de l'existence terrestre... elle ne fait plus peur aux individus qui ont travaillé sur eux-mêmes pour développer le discernement nécessaire pour distinguer le vrai du faux, le Soi du non-soi, le durable de l'éphémère... mais tant que la peur subsiste, cela signifie qu'on a laissé s'assoupir des parts de soi-même dans ce monde matériel, qu'on s'y est trop identifié... Krishnamurti disait qu'il fallait chaque soir récapituler l'énergie de la journée: c'est une façon de rester proche de soi-même, de ne pas se décentrer, s'éloigner du centre, car c'est cet éloignement qui créé je pense, la peur: quand on est coupé de soi-même... il ne faut donc pas "s'oublier" en route et rester vigilant pour ne pas succomber aux pesanteurs du monde terrestre... et ne pas y perdre sa réelle identité...

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
Archange
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Rêve sur un lieu de mort dénué de vibrations Empty Re: Rêve sur un lieu de mort dénué de vibrations

Message par amourtoujours le Mer 29 Jan - 21:00

Bonsoir

J'ai beaucoup lu Krishnamurti dans ma jeunesse, un grand monsieur qui m'a beaucoup apporté.

Nous sommes, parce que nous sommes profondément humains,  tous farcis de peurs. Des plus communes aux plus farfelues, des plus vastes aux plus petites, qui nous rongent la vie.  

 

La peur, même si ça ne semble pas du tout comme ça, est un choix.  

Nous avons l'impression qu'elle n'est pas contrôlable, qu'elle s'immisce sans que l'on ne puisse rien y faire dans nos vies, nous volant quelques instants de paix à chaque fois.  Non non…


La peur est un choix.  

Vous pouvez décider d'y céder ou non. Le danger lui, est bien réel, la peur non. Avoir peur ne change absolument rien au danger, au contraire, ça en rajoute. C'est en ce sens là que ça ne sert absolument à rien d'avoir peur. Il s'agit là de ridiculiser la peur elle même, pas le danger.

Par exemple, avoir peur pour quelqu'un ne l'aidera jamais à aller mieux. Cela ne règle pas un problème de santé, cela n'évite pas un accident. Avoir peur ne sert qu'à l'égo, qui se déculpabilise comme ça de ne rien pouvoir faire bien souvent. on se met à avoir peur, on pense que l'on est impliqué dans le support à donner à l'autre. La peur ne change rien, l'amour, si. La peur n'est en rien de l'amour.  

 

Avoir peur, c'est le mental qui, d'un coup d'un seul, essaie de nous montrer quelque chose. Ce n'est pas non plus pour essayer de nous pourrir l'existence. Mais bel et bien pour montrer du doigt une facette de nous même, à mettre en lumière.  

La peur la plus commune qui soit, qui existe chez la plupart des enfants, c'est la peur du noir.  

Elle se mue en peur de l'inconnu à l'âge adulte.  

L'inconnu, que nous ne voyons pas, ou que nous ne voyons pas "venir", l'inconnu qui fait tant le bonheur des voyants, qui grâce à cette peur là, ont un paquet de clients
L'inconnu, c'est tellement pas connu, qu'on sait pas ce que ça contient..lol…
 

La meilleure façon de savoir ce que contient le "noir", c'est d'allumer la lumière.  

Si vous avez une boite fermée, qu'il fait tout noir dedans, vous ne pouvez pas chasser le noir. La seule façon de voir ce qu'elle contient, c'est d'ouvrir le couvercle.  

Quand vous êtes dans un endroit sombre, il suffit d'ouvrir une fenêtre, de presser l'interrupteur pour y voir plus clair. Vous le faites tous les matins, quand vous ouvrez les volets de vos chambres.

Pour les pensées sombres, il faut faire pareil. Plutôt que d'essayer de les chasser par je ne sais quel procédé spirituel ou ésotérique, ou psycho machin, qui ne fait rien d'autre que de vous inciter encore et toujours à mettre le focus dessus, il faut tout simplement allumer une lueur d'espoir dans nos petits cerveaux.
Chasser les pensées négatives en fera arriver chaque fois de nouvelles, chaque fois plus présentes, et chaque fois plus fortes. Vous allez vous mettre à faire du yoyo mental. Vous allez en perdre, comme l'on perd des kilos, et en reprendre plus encore derrière.  

L'effet sera provisoire. L'apaisement durera quelques minutes, quelques heures, voir quelques jours, mais il ne sera jamais permanent.  

 

Mais comment donc pouvons nous faire pour s'en débarrasser ?  

Le but, c'est de transformer ces pensées sombres (ou négatives) en pensées positives.  

La première étape, c'est d'arrêter de croire que ces pensées viennent de vous. D'une part, cela vous fait croire que vous êtes quelqu'un de négatif. Ce n'est pas le cas à la base.  

Vous n'êtes pas né négatif. Bien au contraire, vous êtes nés "Neutres". C'est la vision de la vie qu'on vous a donnée qui s'est transformée avec le temps. L'éducation, l'exemple qui vous a été montré, l'illusion toute simple mais pourtant bien présente selon laquelle il y a des choses négatives qui vous arrivent.  

 

Les choses ne vous arrivent pas à vous personnellement. Elles arrivent dans la vie, point à la ligne.  

La vie, ou l'Univers, ne choisit pas ce qui va arriver à quelqu'un de façon personnelle. Il ne se dit pas "Ah tiens, celle là, elle est conne, on va lui faire arriver des trucs à la con dans sa vie". Non. La vie ne juge pas.  

Elle ne choisit pas non plus qui est méritant et qui ne l'est pas.  

Elle fait juste advenir des choses au sein d'elle même. Des trucs. Ni négatifs, ni positifs, (elle ne sait d'ailleurs même pas ce qui est positif ou négatif, vu qu'elle n'a pas de mental, et seul le mental classe les "trucs" par catégorie.)  

Aucun individu sur terre n'est à ses yeux bon ou mauvais, il y a juste "des gens qui se pensent séparés d'elle".  

La vie est neutre. Harmonisée parfaitement. Il n'y a rien à changer en elle, ni même aucune envie ou besoin de changer quoi que ce soit. Lorsque l'on prend conscience de Cela, on se fonde dans la vie elle même. C'est l'éveil. Nous ne nous sentons plus séparés de rien, et tout est Parfait, Tel que C'Est.  

La vie est comme ça, elle sait que tout ce qui arrive en elle, est parfait tel que c'Est.  

 

Nous croyons tous que les choses qui arrivent dans la vie nous arrivent à nous tout particulièrement. Que tout tourne autour de nous. C'est une illusion. Les choses arrivent parce qu'elles doivent arriver et tout ça nous dépasse complètement. Il est important de dé-personnaliser les choses.  

Si quelque chose arrive, que nous avons l'impression que c'est pour "nous" tout seul, on loupe 99% de l'ampleur de ce qui arrive.  

Exemple ... Problème d’argent . C'est ennuyeuxt quand ça arrive, mais il est possible que cela ne serve pas à nous ennuyer nous, et que finalement, ça ennuie plus notre banquier. Où le vendeur de télé chez qui on devait aller pour lui donner plein de sous et qui n'en aura pas, alors même qu'il n'avait même pas idée qu'on allait aller lui donner un gros chèque.  

L'ampleur des choses nous dépasse, et jamais nous ne serons en capacité de tout saisir.  

Il n'y a que la vie qui sait. Et elle ne fait rien pour nous torpiller. Il n'y a que lorsque l'on personnalise les choses qui arrivent qu'on a cette impression là.  

Si on fait de la vie une affaire personnelle, tout va nous sembler grave.  

Je ne dis pas non plus d'être dilettante lorsque l'on a des problèmes d'argent ou peu importe, il faut simplement se dire que tout a une raison, que cette raison est forcément neutre, voire positive, et que la vie ne nous envoie jamais rien pour nous torpiller. Elle ne nous envoie rien non plus que l'on ne peut pas surmonter.  

Jamais le vie ne nous abandonne. Même après la mort, elle reste en nous. Nous nous fondons en elle.  

 

Lorsque l'on pense que nous sommes négatifs, et surtout en ce moment ou la pensée positive est à la mode, et devient un "mode de vie", nous nous culpabilisons de ne pas suivre "la mode".  

On se dit que tout est de notre faute, que si des choses négatives arrivent, c'est parce qu'on a fait un truc pas bien à un éventuel moment donné, dans cette vie là ou une vie passée et qu'on le paye par quelque moyen que ce soit. Et bingo, en plus des pensées négatives, vient en nous la culpabilité, de, d'une, ne pas être à la mode, de deux, qu'on est seul responsable des trucs qui NOUS arrivent.  

Dépersonnaliser les choses, va vous aider à virer (et aussi à ne pas laisser s'installer) la culpabilité.  

Parce que la culpabilité va souvent très loin. Jusqu'à nous culpabiliser d'être en vie.  

Avez vous choisi d'être en vie ? Consciemment ? NON.  

Vous êtes arrivés comme un ver dans une pomme, vous avez été débarqué là on ne sait pas trop comment (enfin si, vos parents ont passé un bon moment, mais cela ne nous regarde pas ! lol) et la seule chose qui est sure, c'est que comme la vie est là, il vous a fallu "faire avec".  

Et vous faites avec depuis que vous avez braillé pour la première fois, quand on vous a tapé les fesses. (N'est-ce pas ironique qu'on se prenne une fessée dès les premières secondes de notre arrivée dans le monde ? lol)

 

"Faire avec la vie", cela semble négatif comme approche, il n'en est rien. J'emploie ces mots exprès pour vous faire comprendre quelque chose.  

Vous n'avez pas été réellement décisionnaires de votre venue ici.  

Vous n'êtes pas décisionnaires des choses qui arrivent dans votre vie depuis le début. Vous faites avec. Avec tout ce qui vous est présenté dans le moment présent.  

Avec vos peurs, avec vos doutes, vos bonheurs, les gens que vous croisez, les pensées qui viennent se taper l'incruste dans vos cerveaux .

 

Vous faites avec tout ça, et pourtant, vous êtes toujours en vie. C'est que la vie vous aime bien non ?  

Que vous avez parfaitement votre place dans le cours naturel des choses. Et surtout, cela signifie que vous avez encore en vous le potentiel d'être propulsé plus haut. Que rien n'est constant, pas même vos problèmes.  

 

Si vous n'aviez rien à faire là, où si vous n'aviez pas toujours en vous le potentiel de vous laisser aller au bonheur, vous seriez déjà mourus.  

Je suis séreuse. Quand on n'a plus rien à faire sur terre, on s’en va ; Peu importe le moyen de partir. On part rejoindre la source de la vie elle même pour baigner dans le bonheur de la félicitée de ce qui nous habite.  

 

La mort, selon mes guides, et qui est aussi ma vision de la chose, avec tout ce que j'ai pu en voir, c'est la façon qu'a la vie de nous "ramener à la maison".  

C'est comme si la vie nous disait "Oh tu t'es pété un ongle ! Viens voir moman !" et hop, on va voir moman.  

 

Bon, je vous l'ai fait courte, mais c'est vraiment comme ça.  

 

Pour la vie, quand il arrive quelque chose, que ce soit petit ou grand, c'est exactement comme si on s'était pété un ongle. Il n'y a rien de grave.  

 

C'est là que ma transition foireuse m'emmène à la deuxième chose à faire quand on a des peurs qui arrivent dans notre cervelet droit.  

 

Il faut adopter la même vision que celle qu'à la vie pour "allumer la lumière" sur nos pensées de peurs.  

Dédramatiser absolument tout. Mettre le focus sur les choses qui nous semblent positives.  

Se moquer ouvertement des pensées qui nous arrivent.  

"On ne provoque pas les pensées, ce sont elles qui nous provoquent."
 

Et la meilleure façon de faire ça, c'est la méthode Harry Potter.  

Si vous avez lu ou vu "Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban", vous allez être familier avec le sort "Ridikulus".  

Le principe est très simple, lorsque vous avez peur de quelque chose, il faut modifier cette peur en quelque chose qui nous fait rire. Le rire va dédramatiser la peur elle même, ou l'objet de votre peur, et chaque fois que cette peur fera surface, vous vous souviendrez d'avoir ri, et basta, elle ne reviendra plus.  

Estompée comme de la poudre aux yeux.  

 L'exemple de Neville (Harry Potter.  )…est super. Ce qui lui fait le plus peur, c'est le professeur Rogue. Le professeur Lupin lui demande d'imaginer le professeur Rogue dans les fringues de sa grand mère. Il change donc ce qui lui fait le plus peur, en un truc qui va le faire rire. Et hop, chaque fois qu'il va voir le professeur Rogue, il aura l'image en tête, et la peur va s'estomper.  

 

C'est le principe. Mettre du rire dans ce qui vous fait peur, pour générer une tout nouvelle énergie, qui va faire en sorte que la peur ne prenne plus toute la place. Rire, c'est mettre de la lumière dans votre boite noire.  
Vous avez peur de ne pas rencontrer l'amour ? Trouvez ce qui va vous faire rire dans cette situation là ! Quitte à vous imaginer chanter "All by myself" en gaine sur votre canapé tout pourri avec de la glace au caramel beurre salé plein la face.

Allez y gaiement au niveau de l'imagination ! Plus c'est ridicule, mieux c'est ! Mixez deux choses en même temps, et tant que vous n'avez pas esclaffé de rire, c'est qu'il faut insister et rendre la peur encore plus ridicule !

Peur d'aller chez le banquier ? Imaginez le déguisé en fraise tagada !


Tentez le coup, ça ne coûte absolument rien .
 
ça marche pour tout.

_________________
L'intuition est l'oreille de l'âme.
Tu as six sens, et non cinq. Ce sont : l'odorat, le goût, le toucher, la vue, l'ouïe et... la connaissance.
amourtoujours
amourtoujours

Messages : 38
Date d'inscription : 22/01/2014
Localisation : dans le midi de la France

Revenir en haut Aller en bas

Rêve sur un lieu de mort dénué de vibrations Empty Re: Rêve sur un lieu de mort dénué de vibrations

Message par Archange le Jeu 30 Jan - 23:28

En te lisant tout paraît simple... et oui la Vie EST simple, elle est légèreté et joie, ce sont les hommes qui se pourrissent eux-mêmes la vie en se sclérosant si gravement dans leur égocentrisme... Krishnamurti disait que l'apitoiement sur soi était une abomination... je suis tellement d'accord avec cela... et pourtant je ne peux parfois me soustraire à la faiblesse que de me sentir révolté... sans doute dû à un certain sentiment d'impuissance. Une résistance résiduelle à l'abandon au réel, une enième ruse de l'ego pour refuser ce qui est, un refus intérieur d'abattre les murs qui me séparent du grand mouvement de la Vie... il faut avoir fait un grand travail de purification pour parvenir enfin à la vraie simplicité...

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
Archange
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Rêve sur un lieu de mort dénué de vibrations Empty Re: Rêve sur un lieu de mort dénué de vibrations

Message par amourtoujours le Ven 31 Jan - 11:44

Archange a écrit:En te lisant tout paraît simple... et oui la Vie EST simple, elle est légèreté et joie, ce sont les hommes qui se pourrissent eux-mêmes la vie en se sclérosant si gravement dans leur égocentrisme... Krishnamurti disait que l'apitoiement sur soi était une abomination... je suis tellement d'accord avec cela... et pourtant je ne peux parfois me soustraire à la faiblesse que de me sentir révolté... sans doute dû à un certain sentiment d'impuissance. Une résistance résiduelle à l'abandon au réel, une enième ruse de l'ego pour refuser ce qui est, un refus intérieur d'abattre les murs qui me séparent du grand mouvement de la Vie... il faut avoir fait un grand travail de purification pour parvenir enfin à la vraie simplicité...

Spirituel ou non, tout le monde fait ça, moi la première...
C'est humain, et c'est souvent bien utile.

je te souhaite une belle journée à toi et à ceux qui passeront dans le coin.

_________________
L'intuition est l'oreille de l'âme.
Tu as six sens, et non cinq. Ce sont : l'odorat, le goût, le toucher, la vue, l'ouïe et... la connaissance.
amourtoujours
amourtoujours

Messages : 38
Date d'inscription : 22/01/2014
Localisation : dans le midi de la France

Revenir en haut Aller en bas

Rêve sur un lieu de mort dénué de vibrations Empty Re: Rêve sur un lieu de mort dénué de vibrations

Message par Archange le Ven 31 Jan - 22:48

Merci amourtoujours  Smile 

Le mécontentement, la désolidarisation par rapport à ce qu'on ressent comme mauvais, involutif, est certes nécessaire. Je parlais plutôt d'une colère rentrée, impuissante et improductive, qui dans le fond cache une certaine dose d'apitoiement sur soi. J'ai encore tendance à y succomber, mais je prends de plus en plus conscience du facteur temps qui nous laisse peu de place pour nourrir des énergies contre-productives. Il faut aller de l'avant, il faut faire pour le mieux suivant son propre sens des valeurs, en plein accord avec son être. Sans attendre de résultats...

Très bonne soirée à toi, et à tous, bon week end!  sunny

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
Archange
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Rêve sur un lieu de mort dénué de vibrations Empty Re: Rêve sur un lieu de mort dénué de vibrations

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum