Le Portail de l'Initiation
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Comment aboder le Theme de l'éducation d'apres Soi

Aller en bas

Comment aboder le Theme de l'éducation d'apres  Soi Empty Comment aboder le Theme de l'éducation d'apres Soi

Message par tchektuf le Sam 25 Jan - 21:34

Voici un petit introductif  qui présente le théme de l'éducation ,abordé par soi même
et non du point de vue des spécialistes ou initiés
.


Parler d'éducation implique si l'on veut que le mot ait un contenu une conception de l'homme au sein de la société  sur la terre et dans l'univers.
Et c'est précisément ce qui n'est pas fait par la pratique du mot mot utilisé par les adultes vis à vis des enfants ;adultes qui cautionnent les us et coutumes d'une chapelle ou d'une autre.
A peine a t-on commencé à explorer le sujet qu'il s’avère très difficile  de poursuivre , car à l'examen les pratiques de l'éducation veillent surtout à reconduire les idées reçues prédominantes et non les idées conquises par soi même.
Si l'on ne voit pas  ce 1er écueil, on va devenir propagandiste de telle chapelle ou telle autre, liées par  des caractéristiques de lignées familiales ,d’intérêts de classe et de rang social.., de caste....

Cela a prévalu un peu partout dans le monde dans des organisations sociales rigides  où le périmètre de liberté était proportionnel au rang social, dans des classes sociales étanches ,avec un rôle social et économique précis.
Un des système les plus anciens et encore d'usage est le système hindou des castes d'autant plus pernicieux qu'il a utilisé la réincarnation pour édifier sa justification inamovible.

Le 1er impératif pour parler d'éducation est d'avoir une conception de l'homme.
Or seul un Initié peut avoir une connaissance réelle de l'homme parce qu'il sait d'où l'homme vient et où il est censé aller
.
Je ne parle pas des mystiques dont le seul objectif est de ne plus revenir sur terre , ni des channels qui reçoivent l'enseignement de mondes non humains .
Tous  2 sont mal positionnés pour ancrer le devenir humain vers son but sur terre.

R.Steiner a décrit ce qu'était la connaissance de l'homme dans les niveaux de réalités qui le constituent pour fonder une pédagogie qui s'adapte à la croissance des éléments de la nature humaine incarnée. Ce regard essentiel,selon l'essence,n'a que peu de ressemblance avec les commodités de l'éducation qui suit les toquades du temps,telle qu'elle est pratiquée aujourd'hui
chez les parents et les ministères de l'éducation nationale,dans la plupart des pays
.

Cela nécessite  donc un état des lieux pour se déconditionner de l »éducation « que nous avons nous même reçue. Cela implique donc aussi le niveau de maturité et de lucidité que nous avons manifesté dans notre enfance vis à vis de cette éducation.
Évidemment pour celui qui a gobé son conditionnement depuis son enfance ces préalables ne peuvent être envisagés comme nécéssaires.
Difficile d'accepter d'avoir été un gobe_conditionnement pendant si longtemps !!!!

Difficile d'accepter d'être partie prenante dans ce que l'on étudie, cela relativise  notre point de vue car cela révèle, au préalable, la nécessité d'une enquête sur soi.
Suis je capable de faire abstraction de mes particularités ? Les ai je reconnues ?
Suis je donc sorti du brouillard de la subjectivité ?
Pourquoi suis je donc enclin à avoir tel point de vue plutôt que tel autre sur l'éducation ?

Si je ne sais pas m'identifier si je ne sais pas identifier le réel , je demeure dans un babillage auto congratulant sur l'éducation
.

L'observation des humains a conduit à élaborer des typologies du corps et de la psyché humain(e)s mettant  en prévalence des aspects ou éléments de la nature humaine par rapport à d'autres, assurant une cohérence et stabilité dans les aptitudes et le comportement.

Des typologies  pré chrétiennes de type médical qui relatent la symbiose entre le corps et la psyché
dans l'ayur Véda, l’acupuncture ou la médecine antique occidentale avec les 4 tempéraments.

La typologie des 12 signes zodiacaux représentent 12 façons d'être au monde aussi justifiés l'une que l'autre qui relativise sa propre aptitude à être au monde,d'autant qu'on y accole l'ensemble du thème individuel.

Bien entendu dans le processus industriel où ont été parqués politiquement les systèmes nationaux d'éducation, le mot d'ordre est le même enseignement pour tous pour conditionner les individus à être le prolongement « éduqué » de leur milieu familial et social.

Nul éveil pour les enfants pour dépasser leur condition de duplicata biologique et d’exsudat familial et sociologique, toute transcendance est exclue. Nul apprentissage à la connaissance de soi par l'expérimentation.

Non il faut créer son bol- diplôme de mendiant existentiel afin qu'il soit rempli d'un emploi sur la foire au travail devenue si hasardeuse et capricieuse au cours de cette dernière génération

Cette usine à créer des diplômés, crétins de la vie, est  est une marque de fabrique de l’après guerre 1945,elle a formaté les cadres supérieurs, dans bien des domaines, qui on sévi dans les institutions  nationales et internationales ainsi que dans les groupes industriels petits et grands pour  créer le monde d'aujourd'hui comme un désastre en expansion aux mains des puissances bancaires.

Ces cadres éduqués en ont été des complices actifs, suivis de la grande masse suiveuse des employés anonymes et actifs par obligation de survie;presque tous sans la pratique d'une activité de contrepoids à cette évolution dégradante de la civilisation materialiste à l'excés.

Et ce désastre en cours va si grand train qu'on finit par s'interroger sur la pertinence de la question de l'éducation quand se réalise aujourd'hui sous nos yeux ce qu'il y a un siècle ,R.Steiner annonçait comme l'arrivée de la barbarie qui se profile au grand jour maintenant, avec la survie comme priorité.

Néanmoins pour celui qui voit son évolution via les vies successives,confronter ce que doit être une civilisation sur terre avec les moyens de la faire perdurer peut s’avérer utile ou indispensable pour préparer ses vies futures en connaissance de cause ; en acquerrant une fermeté de vision propice à la capacité  à s'engager fermement dans une expression qui confine à une vocation dans ses vies futures. Peux de gens savent qu'elle est leur vocation sur terre.

Comme les enquêtes d'helene wambach l'ont monté sur la population usa : 90% de la population n'a pas une idée précise de son retour sur terre et considèrent le séjour surterrre comme une sorte de service militaire obligatoire et 90% sont bien contents de quitter la terre quand l'échéance de la mort approche. Sacrée soirée !!!!   … du grand soir interieur. !!!!!
tchektuf
tchektuf

Messages : 448
Date d'inscription : 05/11/2013
Localisation : aura de france

Revenir en haut Aller en bas

Comment aboder le Theme de l'éducation d'apres  Soi Empty Re: Comment aboder le Theme de l'éducation d'apres Soi

Message par obsidienne le Dim 26 Jan - 0:46

D'après le principe rosicrucien il faut laisser à l'enfant le champ libre afin que ses qualités se manifestent naturellement.

On sait bien que l'apprentissage du par coeur détruit toute imagination.  L'éducation dans nos écoles ne sont pas adaptés à un plein épanouissement de l'être humain.

Hélas ça continue, le diplôme obligatoire et pour question d'économie les étudiants passent des années à apprendre des choses inutiles car rien n'est revu ni prévu pour la vie pratique.  Quand on regarde les professionnels qui ne mérite pas du tout leur titre car ils font des tâtonnement à essayer ci et mi ; "on va voir" ce que ça donne comme résultat.  En effet la science du statistique est très à la mode et nos dirigeants l'utilisent à leurs profits.

Il manque de vrai philosophes qui étudient l'être humain et étudient avant d'enseigner les bonnes méthodes Comment aboder le Theme de l'éducation d'apres  Soi 404404663 d'ailleurs un professeur devrait avant tout être un philosophe plutot qu'une machine à bourrer le crâne  Twisted Evil 

Tant de civilisations nous ont précédés et nous sommes toujours en train de tâtonner  Rolling Eyes C'est à croire qu'on le fait exprès  Evil or Very Mad
obsidienne
obsidienne

Messages : 3981
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Revenir en haut Aller en bas

Comment aboder le Theme de l'éducation d'apres  Soi Empty Re: Comment aboder le Theme de l'éducation d'apres Soi

Message par Archange le Dim 26 Jan - 18:31

tchektuf a écrit: A peine a t-on commencé à explorer le sujet qu'il s’avère très difficile  de poursuivre , car à l'examen les pratiques de l'éducation veillent surtout à reconduire les idées reçues prédominantes et non les idées conquises par soi même.
Si l'on ne voit pas  ce 1er écueil, on va devenir propagandiste de telle chapelle ou telle autre, liées par  des caractéristiques de lignées familiales ,d’intérêts de classe et de rang social.., de caste....

Cela nécessite  donc un état des lieux pour se déconditionner de l »éducation « que nous avons nous même reçue. Cela implique donc aussi le niveau de maturité et de lucidité que nous avons manifesté dans notre enfance vis à vis de cette éducation.
Évidemment pour celui qui a gobé son conditionnement depuis son enfance ces préalables ne peuvent être envisagés comme nécéssaires.
Difficile d'accepter d'avoir été un gobe_conditionnement pendant si longtemps !!!!

Difficile d'accepter d'être partie prenante dans ce que l'on étudie, cela relativise  notre point de vue car cela révèle, au préalable, la nécessité d'une enquête sur soi.
Suis je capable de faire abstraction de mes particularités ? Les ai je reconnues ?
Suis je donc sorti du brouillard de la subjectivité ?
Pourquoi suis je donc enclin à avoir tel point de vue plutôt que tel autre sur l'éducation ?

Si je ne sais pas m'identifier si je ne sais pas identifier le réel , je demeure dans un babillage auto congratulant sur l'éducation
.

C'est surtout ceci qui me paraît central, essentiel: la connaissance de soi, qui implique d'être conscient de son conditionnement et de ne pas le reproduire pour son enfant. Même les connaissances conquises par soi-même, dans le brasier de l'expérience, ne peuvent constituer autorité pour un être en devenir qui doit vivre ses expériences et si nécessaire passer par les mêmes erreurs.

Avant d'être responsable du développement d'un enfant, il faut s'éduquer soi-même, ne pas voir l'enfant comme une prolongation de soi mais comme un être unique dont on doit laisser la pleine liberté de s'exprimer avec ses particularités innées. C'est ainsi qu'on peut grandir, fleurir dans le bien; à l'inverse la contrainte déforme et on aura alors un ersatz d'humain qui n'exprime pas sa vraie nature mais celle modelée selon les desideratas de la famille, de la société... un être tronqué, mutilé, qu'on aura contraint à se conformer et se limiter à un moule dans lequel il fonctionnera dans la société mais qui ne s'épanouira pas et verra donc son incarnation sabotée...

Donc à la connaissance de soi s'ajoute un certain recul par rapport aux normes sociales, sans pour autant susciter une rebellion stérile mais visant plutôt à faire comprendre le caractère relatif des vérités des normes des cadres dans lesquels fonctionne la société. Eduquer son enfant c'est lui apprendre à toujours rester ouvert pour apprendre, c'est-à-dire à ne jamais se scléroser dans un système quelconque, mais à rester vivant, en contact direct avec l'autre, avec la nature, toujours ouvert au neuf, conscient que la Vie ne s'enferme pas dans les concepts et les idées...

tchektuf a écrit: Comme les enquêtes d'helene wambach l'ont monté sur la population usa : 90% de la population n'a pas une idée précise de son retour sur terre et considèrent le séjour surterrre comme une sorte de service militaire obligatoire et 90% sont bien contents de quitter la terre quand l'échéance de la mort approche. Sacrée soirée !!!!   … du grand soir interieur. !!!!!  

Purée! Mais comment s'en étonner, dans ce monde fermé où on subit la vie de la naissance à la mort, pris en charge très tôt par le Système qui nous contrôlera et nous forgera en bons petits soldats résignés à ronger leur frein en attendant la retraite... d'où la nécessité de réformer cet immonde système broyeur d'âmes, et cela passe avant toute chose par une éducation correcte où on apprend quelque peu la valeur de la vie et de l'humain... et à se battre s'il le faut contre tout ce qui supprime nos libertés...

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
Archange
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Comment aboder le Theme de l'éducation d'apres  Soi Empty Re: Comment aboder le Theme de l'éducation d'apres Soi

Message par tchektuf le Lun 27 Jan - 1:00

archange je suis tout à fait d'accord avec ta réponse.
mais pour un introductif j'ai pas placé la barre trop haut,car mon but est de sensibiliser au probléme de l'éducation.
Pour s'émanciper de l'image du pére ou de la mére interiorisées en nous,souvent inconsciemment, il  faut d'autant plus de courage que l'on s'y prend tôt et que la raison n'en parait pas ainsi évidente.

c'est une tentative que j'ai fait par nécessité d'évolution et non par choix délibéré avant mes 25 ans alors que je n'avais pas d'idées précises sur un chemin spirituel.simplement une recherche incoercible du sens de l'existence ,dans un environnement insensé.

Au milieu des années 70 ,la spiritualité, dans le contexte des 30 glorieuses vrombissantes, paraissait encore comme un attardement  à la 68tarditude et peu gratifiante en termes de reconnaissance.
Krishnamurti apparaissait  comme le seul rempart  de serieux pour une remise en question du conditionnement familial et social.

Je n'avais rencontré aucun contestataire à l'université, seulement  des collabos du conditionnement et des opportunistes, et aucun "chercheur de vérité",label usuel à l'époque.

Il faut être attentif au contexte ,car à l'époque il n'existait pas de champ morpho_génétique disponible pour cette contestation des racines, il s'est constitué peu à peu, lorsque les livres et les revues sur la spiritualité sont devenus de plus en plus nombreux en librairie et dans les années 80 les radios libres et les stages de développement personnels se son développés .On s'est libéré peu à peu de l'image vestimentaire .... et puis la réduction grandissante de la prospérité économique
a réinstallé les standards du conformisme vestimentaire,tout en gardant l'esprit de libération acquis.
l'essor du PC  et de la vidéo a engouffré cet esprit de libération dans un espace
privé artificiel à but ludique
Celui_ci, par internet ,est   devenu  une sorte de far_west hédonique et pour beaucoup une sorte de nouvelle dépendance hédonique active; faisant concurrence  à l'autre asservissement passif ,déjà bien en place, de la télévision.

Alors l'homme sans TV est devenu aussi seul que l'était le chercheur de vérité des ans 70, à coté  cette fois_ci de la société du spectacle.

Se vider de son éducation pour recontacter son individualité a été remplacé par se remplir de la connaissance superficielle du monde pour être différent de  ses conditionnements.
La plongée névrotique sur internet avec les E_phones les tablet_pc montre une déficience du sens de soi par autisme prononcé, qui rend la connaissance de soi et l'auto éducation de plus en plus difficiles.

Au moment où es logiques bancaires dominent le monde occidental et veulent imposer un formatage des sociétés à leur profits (les banques JP.Morgan et Goldman_Sachs disent ce que doivent être la gestion des états latins en europe pour la rentabilité de leur investissements),3]]il faudrait que le sens de la communauté des citoyens se renforce pour faire contrepoids.[/b]
Or la captation des nouvelles technologies des médias va dans le sens opposé et creé des champs morpho_génétiques d'atrophie du sens  communautaire.
On se doute bien que le sens du lien humain se rétrécit considérablement et que la capacité à vivre le rôle parental  se rétrécit d'autant.

Comme je m'interrogeais sur la pertinence de la question de l'éducation,l'éclairage que je viens d'exposer ici plus l'évolution du mariage pour tous et les directives sur l'éducation sexuelle des enfants,traité dans le topic sur l'évolution des moeurs, renforcent cette interrogation.
tchektuf
tchektuf

Messages : 448
Date d'inscription : 05/11/2013
Localisation : aura de france

Revenir en haut Aller en bas

Comment aboder le Theme de l'éducation d'apres  Soi Empty Re: Comment aboder le Theme de l'éducation d'apres Soi

Message par Archange le Lun 27 Jan - 19:04

Tes analyses/observations sont toujours très personnelles c'est intéressant!

tchektuf a écrit: Au milieu des années 70 ,la spiritualité, dans le contexte des 30 glorieuses vrombissantes, paraissait encore comme un attardement  à la 68tarditude et peu gratifiante en termes de reconnaissance.
Krishnamurti apparaissait  comme le seul rempart  de serieux pour une remise en question du conditionnement familial et social.

Je n'avais rencontré aucun contestataire à l'université, seulement  des collabos du conditionnement et des opportunistes, et aucun "chercheur de vérité",label usuel à l'époque.

l'essor du PC  et de la vidéo a engouffré cet esprit de libération dans un espace
privé artificiel à but ludique
Celui_ci, par internet ,est   devenu  une sorte de far_west hédonique et pour beaucoup une sorte de nouvelle dépendance hédonique active; faisant concurrence  à l'autre asservissement passif ,déjà bien en place, de la télévision.

Alors l'homme sans TV est devenu aussi seul que l'était le chercheur de vérité des ans 70, à coté  cette fois_ci de la société du spectacle.

Ca me fait penser à une carte du jeu "illuminati NWO" (je viens de faire une rapide recherche je l'ai pas retrouvée) je me souviens on voit une personne dormir sur son clavier, abrutie par des heures d'internet, cloîtrée chez elle et ne songeant nullement à se révolter.
Encore un outil d'hypnose, il y avait la TV maintenant le net; je regarde quasiment pas la TV mais je dois avouer que ce PC me hâpe une bonne partie de mon temps libre...
L'avantage au moins avec le net c'est qu'on peut trouver des infos alternatives qui ne filtreraient jamais à la TV devenue si soporifique dans sa dictature de la pensée unique...
Mais ça reste un bon moyen pour cloîtrer les gens chez eux. Individualisme, solitude, virtualité d'une partie de l'existence. Il n'y a que peu de solidarité dans la société, et le système pour se maintenir ainsi a nécessairement besoin de gens plus ou moins isolés, individualistes et égoïstes... mieux vaut rester seul devant son PC que d'assister en masse à des spectacles d'un humoriste taquin envers le système, spectacles rebaptisés honteusement par le pouvoir actuellement en place de meetings politiques... ne pas penser, consommer et se distraire, ça c'est être un bon citoyen.

tchektuf a écrit:Se vider de son éducation pour recontacter son individualité a été remplacé par se remplir de la connaissance superficielle du monde pour être différent de  ses conditionnements.
La plongée névrotique sur internet avec les E_phones les tablet_pc montre une déficience du sens de soi par autisme prononcé, qui rend la connaissance de soi et l'auto éducation de plus en plus difficiles.

Au moment où es logiques bancaires dominent le monde occidental et veulent imposer un formatage des sociétés à leur profits (les banques JP.Morgan et Goldman_Sachs disent ce que doivent être la gestion des états latins en europe pour la rentabilité de leur investissements),3]] il faudrait que le sens de la communauté des citoyens se renforce pour faire contrepoids.[/b]
Or la captation des nouvelles technologies des médias va dans le sens opposé et creé des champs morpho_génétiques d'atrophie du sens  communautaire.
On se doute bien que le sens du lien humain se rétrécit considérablement et que la capacité à vivre le rôle parental  se rétrécit d'autant.

Comme je m'interrogeais sur la pertinence de la question de l'éducation,l'éclairage que je viens d'exposer ici plus l'évolution du mariage pour tous et les directives sur l'éducation sexuelle des enfants,traité dans le topic sur l'évolution des moeurs, renforcent cette interrogation.

Oui! Il faut une conscientisation grandissantes des masses sur la politique, sur la communauté, pas se contenter de regarder des débats toujours les mêmes entre des hommes politiques toujours les mêmes pour savoir pour qui on va voter qui fera de toute façon une politique toujours la même, dominée par la finance avec aucune marge de manœuvre. Il faudrait des débats citoyens, des rencontres régulières qui soient programmées, dans chaque commune, pour réfléchir ensemble et enfin retrouver le statut de citoyen qui tient les rênes de son destin, qui ne l'abandonne pas à des arrivistes traîtres avides et corrompus... Etienne Chouard notamment "éduque" à sa manière en ce sens à travers ses vidéos en proposant, évoquant diverses alternatives à ce système agonisant.

Finalement ce qui arrive était sans doute nécessaire pour qu'enfin on prenne conscience de ceci. Si on ne s'occupe pas de politique, d'autres s'en occuperont pour nous, avec les résultats que l'on sait... cette infantilisation n'a que trop duré, l'humanité est aujourd'hui prête à se gouverner elle-même et l'éducation a une place des plus prépondérantes dans ce processus. Ne plus apprendre à être un bon mouton dans le troupeau gardé par les loups, mais apprendre à penser par soi-même et être vigilant et conscient sur chaque département de l'existence; se rendre compte que tout est interdépendant et qu'on ne peut vivre ainsi égoïstement en autistes en laissant la marche du monde à des psychopathes...

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
Archange
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Comment aboder le Theme de l'éducation d'apres  Soi Empty Re: Comment aboder le Theme de l'éducation d'apres Soi

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum