Le Portail de l'Initiation
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

L'origine du mal, les forces noires et la fraternité noire. Le problème du mal planétaire. Répercussions du conflit en Atlantide. Intervention divine.

Aller en bas

L'origine du mal, les forces noires et la fraternité noire. Le problème du mal planétaire. Répercussions du conflit en Atlantide. Intervention divine. Empty L'origine du mal, les forces noires et la fraternité noire. Le problème du mal planétaire. Répercussions du conflit en Atlantide. Intervention divine.

Message par Archange le Lun 1 Oct - 13:09

http://www.freewebs.com/alice-bailey/





"Extériorisation de la Hiérarchie" Page 688 - Alice Ann Bailey - Djwhal Khul - Editions Lucis Trust





L'orgine du mal, les forces noires et la fraternité noire, le problème du mal planétaire, intervention divine




Les membres de la Hiérarchie ne sont pas seulement sensibles à l'impression des deux autres centres planétaires (Shamballa et l'humanité), mais ils ont une conscience aiguë des forces du mal qui se battent furieusement contre l'extériorisation du travail spirituel. L'énergie engendrée par le mal cosmique est active par trois grands canaux :
1. A partir du centre du mal cosmique, sur le plan astral cosmique. Vous ne pouvez rien savoir de ce centre ; ses émanations et son aura magnétique peuvent seulement être comprises, reconnues ou interprétées par les Maîtres les plus anciens, ou par des initiés de rang encore plus élevé. A mesure que la puissance du plan astral (qui nous est si familier à tous) s'affaiblira et que le mirage et l'illusion seront anéantis par une humanité se spiritualisant rapidement, le pouvoir du mal cosmique s'affaiblira de façon correspondante, et les forces du mal ne parviendront plus à atteindre la planète, aussi facilement de nos jours.  


Jusqu'ici, cela a été la tâche de Shamballa, agissant par l'intermédiaire de la Hiérarchie, de protéger l'humanité de "l'intention de détruire" des forces du mal cosmique ; mais dans le cycle prochain et en raison du triomphe des Forces de Lumière dans la guerre mondiale, la puissance de Shamballa pourra être combinée avec les "Agents de Lumière qui protègent".

2. A partir de la loge noire qui est l'extériorisation sur terre du centre du mal cosmique. De même que la Loge Blanche est la représentante ou correspondance du centre cosmique de lumière sur Sirius (la vraie Grande Loge Blanche), de même la loge noire est la représentante du mal cosmique ancien. La loge noire est aussi beaucoup plus avancée dans l'extériorisation que ne l'est la Loge Blanche, car le matérialisme et la matière sont, pour la loge noire, la ligne de moindre résistance. Elle est donc beaucoup plus fermement ancrée sur le plan physique que ne l'est la Hiérarchie.

Il faut à la Loge Blanche un bien plus grand effort pour "se revêtir de matière, travailler, et circuler sur les niveaux matériels", qu'à la loge noire. Etant donné cependant le développement spirituel de l'humanité, et la ferme – bien que lente – orientation des hommes vers la Hiérarchie spirituelle, le temps est venu où la Hiérarchie peut se matérialiser, et rencontrer l'ennemi du bien sur son propre terrain. La Hiérarchie ne sera plus handicapée par la nécessité de travailler dans la substance, alors que les forces du mal travaillent à la fois dans la substance et dans la matière. Lorsque la réapparition du Christ et de la Hiérarchie sera un fait accompli, les forces du mal feront face à une défaite certaine. La raison en est que les tendances de la pensée et de la vie des hommes sont résolument tournées vers les valeurs spirituelles subjectives, même si ces valeurs sont exprimées en termes de bien-être matériel dans le présent, et de meilleures conditions de vie pour tous, avec la paix et la sécurité pour tous, également. La loge noire, ou centre planétaire du mal, travaille presque entièrement sur le plan astral ; elle est directement impressionnée et guidée dans le détail, à partir du plan astral cosmique.

3. A partir des forces négatives ou purement matérielles de la planète, qui ne sont pas forcément bonnes ou mauvaises, mais qui ont été utilisées instinctivement, et souvent inconsciemment par l'humanité à des fins purement matérielles ; elles sont donc antispirituelles et sujettes à l'influence du désir humain – désir orienté vers l'égoïsme et donc vers la séparativité. Cette forme du mal est aujourd'hui combattue par le Nouveau groupe des serviteurs du monde. Vous connaissez cette bataille car tout homme qui pense est directement impliqué.
J'ai parlé du mal présent sur la planète en termes très simples ; il en existe des phases que je n'ai pas mentionnées ; l'entremêlement et l'interpénétration des degrés du mal sont bien plus nombreux et compliqués que vous ne pouvez le supposer.

Pour résumer, je voudrais dire que l'actuelle réorientation de la Hiérarchie, par rapport à Shamballa et à l'humanité, introduit un cycle de défaite complète pour le mal cosmique sur notre planète, ne laissant qu'une loge noire isolée et affaiblie, destinée à une mort lente. Ceci permet la purification du désir humain dans une si large mesure que "la matière sera rachetée par la volonté de sacrifice de Ceux qui savent, par la volonté-de-bien de Ceux qui sont, et par la bonne volonté des fils des hommes qui se sont tournés vers la lumière, et qui, à leur tour, reflètent cette lumière."

Comme tous les disciples le savent, l'un des problèmes qu'ils doivent affronter constamment est leur extrême sensibilité aux courants de pensée de ceux avec qui ils sont en contact direct. Plus le disciple est avancé, plus le problème est important. La théorie selon laquelle, si l'on vit et travaille sur un niveau de conscience élevé, on est inaccessible à ce qui émane du niveau inférieur, ne tient pas en pratique. La loi occulte proclame que le plus grand peut toujours inclure le plus petit ; ainsi si cette loi s'applique au Logos planétaire (somme de toutes les formes moins importantes au sein de son univers manifesté), elle s'applique de même à tous les êtres humains. Le disciple peut donc toujours inclure ce qui émane de ceux qui sont en dessous de lui sur l'échelle de l'évolution. Plus un disciple est sous l'influence de la loi d'Amour, plus facilement il se met au diapason, absorbe les pensées et enregistre les désirs de ceux qui l'entourent, en particulier de ceux qui sont liés à lui par l'affection et une relation karmique. A mesure que les disciples avancent d'initiation en initiation, l'aspect volonté fortifie l'intellect et dirige l'expression de l'énergie d'amour, de sorte que le problème s'amoindrit, car l'initié apprend certaines règles de protection qui ne sont pas mises à la disposition du néophyte. Ce dernier doit tout d'abord apprendre à s'identifier aux autres, comme base d'une identification plus élevée, qui conditionne les initiés de haut degré dans l'échelle de l'existence.

La préparation des membres des ashrams se trouvant dans la Hiérarchie, et qui doivent sortir de leur retraite et vivre parmi les hommes, dans les relations ordinaires de la vie quotidienne, a nécessité beaucoup de discussions et institué un rigoureux système d'entraînement au sein des ashrams. Je ne peux pas entrer dans la nature de celui-ci, car il diffère pour les disciples des divers rayons, et ce thème est trop vaste actuellement vu notre dessein. Le problème a consisté à sauvegarder le rapport de sensibilité et de sympathie, à poser les bases d'une identification inclusive plus élevée et, cependant, en même temps, à conserver un détachement spirituel qui permettra au disciple d'accomplir le travail nécessaire sans être gêné ou entravé par la détresse, l'angoisse ou l'activité de pensée émanant du mental et des désirs de ceux avec qui il travaille.
Ce détachement nécessaire ne peut pas reposer sur l'instinct inné de conservation, même s'il est  transposé dans le domaine de l'âme. Il doit être motivé par une absorption occulte dans la tâche, et mis en oeuvre par la volonté qui maintient ouvert le canal de contact entre le disciple et l'ashram ainsi qu'entre le disciple et sa sphère d'activité ; ce canal doit être tenu entièrement libre de toute identification inférieure. Cela pourrait être défini comme la méthode qui élimine toutes les tendances à enregistrer quoi que ce soit, sauf une sage perception du point de l'évolution de ceux qui sont en contact avec le disciple, une saine appréciation du problème posé à leur sujet ; et une méthode de direction de la nécessaire énergie d'amour, telle que le courant d'amour projeté, non seulement aide celui qui reçoit, mais protège le disciple de tout contact indu ; ainsi, cela ne suscitera, chez la personne ou le groupe à aider, aucune expression réciproque de personnalité ; au contraire, cela élèvera toute la qualité de la vie de la personnalité, ou de la vie de groupe, jusqu'à la voie de purification vers des niveaux de conscience supérieurs.

Une grande partie du travail à exécuter par les disciples qui viennent des ashrams, et continueront ainsi à venir, est actuellement un travail de purification, qui ne fera que s'accroître pendant le reste du siècle. Sur le sentier de probation, on enseigne à l'aspirant à se purifier lui-même ainsi que ses trois véhicules de contact ; lorsqu'il sera accepté dans un ashram, la purification nécessaire aura été accomplie dans une large mesure. A partir de ce moment, le disciple ne doit pas mettre l'accent sur la purification de sa propre nature, car cela le ferait se centrer trop étroitement et intimement sur lui-même, et tendrait à une stimulation excessive des véhicules de la personnalité.

Mais les leçons apprises sur le sentier de probation serviront simplement pour lui de base à la science de purification. Cela sera pleinement exprimé par les disciples qui seront responsables de la préparation du monde pour la réapparition du Christ. Ce processus de purification comporte les stades suivants :

1. Le stade où la région souillée, le mal caché, où les facteurs malsains sont reconnus, et où le disciple prend dûment contact avec eux afin d'estimer l'étendue des mesures de purification nécessaires. Ceci est un point de danger pour le disciple.

2. Le processus de découverte des régions magnétiques, magnétisées dans les siècles passés, ou même dans les âges passés, par les membres de la Hiérarchie. Ceci, dans le but de rendre disponible la transmission des énergies qui y sont emmagasinées. Dans le cycle qui est maintenant tout proche, ces centres magnétiques seront largement utilisés par les disciples mondiaux responsables du travail de purification.

3. Le stade où le disciple détourne son attention de la source de difficultés et se concentre sur certains usages mantriques et certaines formules hiérarchiques, libérant ainsi les énergies nécessaires pour détruire les germes du mal, latent ou actif, éliminant ainsi certaines tendances matérialistes, et renforçant l'âme de tout ce qui doit être purifié, et la vie qui se trouve dans toutes les formes. Il est sage de se rappeler que, par exemple, lorsque le Maître travaille sur ses disciples et qu'il renforce la vie qui est en eux, et fait passer leur âme de l'état latent à l'activité, toutes les formes et tous les atomes composant leurs divers corps sont également aidés et deviennent dynamiques.  

C'est cette méthode fondamentale qui guidera les disciples et les initiés dans le prochain travail de purification mondiale.

4. Le stade où les énergies purifiantes sont retirées ; ceci doit être suivi d'une période de stabilisation de la forme purifiée, et d'introduction de la vie et de l'âme qu'elle contient dans un cycle nouveau de croissance spirituelle.  

J'ai exprimé tout ceci de manière telle qu'il est évident que le travail à exécuter ne doit pas se limiter à l'humanité mais inclure aussi les formes de vie des autres règnes de la nature.

L'étude de cette Science de la Purification appliquée retient également l'attention de tous les ashrams ; les disciples de l'ashram de premier rayon, de l'ashram de deuxième rayon et de l'ashram de septième rayon, sont particulièrement actifs dans cette direction, car la destruction du mal est le travail du premier rayon. En détruisant les effets du mal, la pureté est obtenue ; entretenir le bien devient alors possible, et c'est le travail du second rayon, celui des Constructeurs. La mise en contact de l'énergie spirituelle avec la substance, et en conséquence avec la matière, est le travail unique du septième rayon, car il est maintenant en manifestation. Les rayons qui sont actifs et en manifestation actuellement, et dans ce cycle, sont là en conformité avec le Plan, et pour préparer l'extériorisation de la Hiérarchie et la réapparition du Christ. Ces rayons sont particulièrement impliqués ; donc les initiés et les disciples appartenant aux ashrams des Maîtres sont aussi particulièrement impliqués.


Dernière édition par Archange le Mer 18 Fév - 20:01, édité 1 fois

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
Archange
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

L'origine du mal, les forces noires et la fraternité noire. Le problème du mal planétaire. Répercussions du conflit en Atlantide. Intervention divine. Empty Re: L'origine du mal, les forces noires et la fraternité noire. Le problème du mal planétaire. Répercussions du conflit en Atlantide. Intervention divine.

Message par Archange le Lun 1 Oct - 13:09

Traité sur le feu cosmique" -Alice Bailey - Djwal Khul - Editions Lucis Trust



La Source de la Magie Noire


En abordant ce sujet, nous empiétons sur le royaume du mystère et le domaine de l'inexplicable. On peut néanmoins énoncer ici quelques affirmations qui, si on les médite, peuvent jeter un peu de lumière sur cette obscure question.

Premièrement. Il faut se souvenir que toute la question du mal planétaire (et les étudiants doivent distinguer soigneusement le mal planétaire du mal cosmique) gît cachée dans les cycles individuels de vie et dans l'histoire du Grand Être qui est le Logos Planétaire de la Terre. En conséquence, avant que l'homme n'ait pris certaines initiations et n'ait acquis une certaine mesure de conscience planétaire, il est inutile qu'il spécule sur ces faits passés.

H.P.B. a fait allusion, dans la Doctrine Secrète 287, à la question des "Dieux imparfaits" et la clé du mal planétaire se trouve dans ces mots.

Deuxièmement. On pourrait dire brièvement qu'en ce qui concerne l'humanité, les termes mal planétaire et mal cosmique pourraient être interprétés de la façon suivante :


Le mal planétaire vient de certaines relations existant entre notre Logos planétaire et un autre Logos planétaire. Quand l'état d'opposition polaire sera résorbé, le mal planétaire cessera ; cet ajustement s'effectuera par la méditation (au sens occulte) d'un troisième Logos planétaire. Ces trois Logoï formeront un jour un triangle équilatéral et le mal planétaire cessera. Une libre circulation s'ensuivra ; l'obscuration planétaire deviendra possible et les "Dieux imparfaits" auront atteint une perfection relative. Le karma du manvantara, ou cycle secondaire, sera réglé et on se sera débarrassé d'une certaine quantité de mal planétaire karmique. Tout ce qui précède doit être interprété dans son sens ésotérique et non exotérique.


Le mal cosmique, du point de vue de notre planète, réside dans la relation entre cette Unité intelligente spirituelle, le "Rishi de la Constellation Supérieure" comme on L'appelle (qui est la Vie informant l'une des sept étoiles de la Grande Ourse, ainsi que notre prototype planétaire), et l'une des forces des Pléiades 288.
287 Doctrine Secrète, III, 62 ; Section 6, p. 67.


Les étudiants doivent se rappeler ici que les "sept soeurs" sont appelées les "sept épouses" des Rishis par les occultistes et que les forces doubles (résultant de cette relation) convergent et agissent par l'intermédiaire de celui des Logoï planétaires qui est le Logos d'une planète particulière et le "reflet" d'un Rishi spécifique. Dans cette relation qui, actuellement, n'est pas parfaitement mise au point, se cache le mystère du mal cosmique ressenti dans tel ou tel schéma planétaire.


Répétons-le, quand le triangle céleste sera dûment équilibré et que la force circulera librement dans :
a. L'une des étoiles de la Grande Ourse,
b. La Pléiade en question,
c. Le schéma planétaire en cause,
le mal cosmique sera annulé et une perfection relative atteinte. Ceci marquera l'obtention de la perfection primaire et la consommation du grand cycle.


Le mal cyclique, ou mal tertiaire, se cache dans la relation entre les globes d'un schéma particulier, deux d'entre eux étant toujours en opposition jusqu'à ce qu'ils soient équilibrés par la force émanant d'un troisième. Les étudiants ne comprendront la signification de cet enseignement que lorsqu'ils étudieront les paires d'opposés dans leurs propres cycles et le travail équilibrant de l'Ego.


Un quatrième genre de mal résultant des conditions indiquées cidessus trouve sa principale expression dans les chagrins et douleurs du règne humain, le quatrième, et recevra sa solution de deux manières :

par l'équilibre des forces des trois règnes (le règne spirituel ou cinquième règne, le règne humain, le règne animal), et deuxièmement, par le refus du pouvoir d'attraction des trois règnes inférieurs (les règnes minéral, végétal et animal qui forment ainsi une unité), par le règne spirituel civilisant le règne humain ou quatrième.

Dans tous les cas, des triangles de force sont constitués qui, lorsqu'ils sont équilibrés, atteignent le but désiré.

On dit que la Magie Noire a fait son apparition sur la planète pendant la quatrième race-racine 289. Il faut se souvenir ici que, strictement, ceci signifie : en rapport avec le quatrième règne et l'emploi conscient de cette magie par des hommes incorrectement développés.
Les forces du mal planétaire et cosmique ont existé depuis le début de la manifestation, étant latentes dans le karma du Logos planétaire, mais les êtres humains commencèrent à travailler consciemment avec ces forces et à les utiliser à des fins spécifiquement égoïstes pendant cette ronde et au cours de la quatrième race-racine.



_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
Archange
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

L'origine du mal, les forces noires et la fraternité noire. Le problème du mal planétaire. Répercussions du conflit en Atlantide. Intervention divine. Empty Re: L'origine du mal, les forces noires et la fraternité noire. Le problème du mal planétaire. Répercussions du conflit en Atlantide. Intervention divine.

Message par Archange le Lun 1 Oct - 13:10


"La fermeture partielle de la porte de la demeure du mal"


Quelle est la signification exacte de ces mots ? Ils signifient plus de choses que je ne peux vous en dire ou en exprimer par des mots, car le problème du mal est trop ardu pour que l'homme ordinaire le saisisse. Le problème de la Hiérarchie (si je puis le présenter avec exactitude ; mais cependant symboliquement) est de libérer le bien, le beau, le vrai et de "Sceller dans sa prison" ce qui n'est pas bon, ce qui engendre la laideur et la haine, ce qui déforme la vérité et ment quant à l'avenir.

J'ai choisi tous ces mots avec soin ; leur sens est évident, mais il y a des significations bien trop profondes et trop dangereuses pour que vous les saisissiez.

C'est l'humanité qui – par effet cumulatif et sur des millions d'années – a lâché le mal dans le monde. Les pensées de haine, les actes de cruauté, les mots mensongers, les actions sadiques, les intentions égoïstes et la plus vile espèce d'ambition égoïste, ont créé un chemin jusqu'à "la porte de la demeure du mal". En vérité, le mal est de deux sortes : il y a la tendance innée à l'égoïsme et à la séparation qui est inhérente à la substance de notre planète ; toutes les formes sont faites de cette substance, et notre Logos planétaire l'a héritée du résidu laissé par le précédent système solaire. C'est quelque chose d'inévitable, qui fournit à l'humanité les possibilités nécessaires, et que les hommes sont bien armés pour manier et maîtriser. Ils ont en eux ce qui peut le transmuer et le changer ; c'est ce qui, à la base, constitue la Science de la Rédemption.

Mais le choix de l'humanité n'a pas été de s'adonner à cette activité rédemptrice ; depuis des milliers d'années, l'humanité est dominée par ce qui est matériel ; elle a ainsi construit "une voie large et facile" conduisant à la demeure d'une autre sorte de mal – un mal qui n'appartient pas à notre planète, mal avec lequel il n'avait jamais été prévu que les hommes eussent affaire.

De temps immémorial, la Hiérarchie a joué un rôle de bouclier, protégeant l'humanité. Mais, avec l'apparition d'un développement mental grandement accru, avec la répudiation de la Hiérarchie par la plus grande partie de l'humanité, avec la prostitution de la religion à des fins matérielles et à des doctrines théologiques et mentales étroites, la Hiérarchie a été obligée (bien contre son gré) de retirer une certaine partie de son pouvoir protecteur mais non pas tout ce pouvoir, heureusement pour l'humanité. Le chemin de la porte de la demeure du mal devenant sans obstacles, l'humanité ouvrit grande cette porte.

L'entrée de ce qui pourrait être considéré comme le mal cosmique fut ouverte pour la première fois aux temps de la décadence de l'Empire romain ; ce fut une des raisons qui décida le Christ à se manifester à cette époque.

Cette porte fut ouverte plus largement lors des régimes corrompus des rois de France, et, à notre époque, les hommes pervers de tous les pays l'ont ouverte encore plus grande...



http://www.alice-bailey.fr/


_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
Archange
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

L'origine du mal, les forces noires et la fraternité noire. Le problème du mal planétaire. Répercussions du conflit en Atlantide. Intervention divine. Empty Re: L'origine du mal, les forces noires et la fraternité noire. Le problème du mal planétaire. Répercussions du conflit en Atlantide. Intervention divine.

Message par Archange le Lun 1 Oct - 13:10


"Extériorisation de la Hiérarchie" Page 688 - Alice Ann Bailey - Djwhal Khul - Editions Lucis Trust



De plus, les membres de la Hiérarchie ne sont pas seulement sensibles à l'impression des deux autres centres planétaires (Shamballa et l'humanité), mais ils ont une conscience aiguë des forces du mal qui se battent furieusement contre l'extériorisation du travail spirituel. L'énergie engendrée par le mal cosmique est active par trois grands canaux :

1. A partir du centre du mal cosmique, sur le plan astral cosmique. Vous ne pouvez rien savoir de ce centre ; ses émanations et son aura magnétique peuvent seulement être comprises, reconnues ou interprétées par les Maîtres les plus anciens, ou par des initiés de rang encore plus élevé. A mesure que la puissance du plan astral (qui nous est si familier à tous) s'affaiblira et que le mirage et l'illusion seront anéantis par une humanité se spiritualisant rapidement, le pouvoir du mal cosmique s'affaiblira de façon correspondante, et les forces du mal ne parviendront plus à atteindre la planète, aussi facilement de nos jours.

Jusqu'ici, cela a été la tâche de Shamballa, agissant par l'intermédiaire de la Hiérarchie, de protéger l'humanité de "l'intention de détruire" des forces du mal cosmique ; mais dans le cycle prochain et en raison du triomphe des Forces de Lumière dans la guerre mondiale, la puissance de Shamballa pourra être combinée avec les "Agents de Lumière qui protègent".

2. A partir de la loge noire qui est l'extériorisation sur terre du centre du mal cosmique. De même que la Loge Blanche est la représentante ou correspondance du centre cosmique de lumière sur Sirius (la vraie Grande Loge Blanche), de même la loge noire est la représentante du mal cosmique ancien. La loge noire est aussi beaucoup plus avancéedans l'extériorisation que ne l'est la Loge Blanche, car le matérialisme et la matière sont, pour la loge noire, la ligne de moindre résistance. Elle est donc beaucoup plus fermement ancrée sur le plan physique que ne l'est la Hiérarchie.

Il faut à la Loge Blanche un bien plus grand effort pour "se revêtir de matière, travailler, et circuler sur les niveaux matériels", qu'à la loge noire. Etant donné cependant le développement spirituel de l'humanité, et la ferme – bien que lente – orientation des hommes vers la Hiérarchie spirituelle, le temps est venu où la Hiérarchie peut se matérialiser, et rencontrer l'ennemi du bien sur son propre terrain. La Hiérarchie ne sera plus handicapée par la nécessité de travailler dans la substance, alors que les forces du mal travaillent à la fois dans la substance et dans la matière.

Lorsque la réapparition du Christ et de la Hiérarchie sera un fait accompli, les forces du mal feront face à une défaite certaine. La raison en est que les tendances de la pensée et de la vie des hommes sont résolument tournées vers les valeurs spirituelles subjectives, même si ces valeurs sont exprimées en termes de bien-être matériel dans le présent, et de meilleures conditions de vie pour tous, avec la paix et la sécurité pour tous, également. La loge noire, ou centre planétaire du mal, travaille presque entièrement sur le plan astral ; elle est directement impressionnée et guidée dans le détail, à partir du plan astral cosmique.

3. A partir des forces négatives ou purement matérielles de la planète, qui ne sont pas forcément bonnes ou mauvaises, mais qui ont été utilisées instinctivement, et souvent inconsciemment par l'humanité à des fins purement matérielles ; elles sont donc antispirituelles et sujettes à l'influence du désir humain – désir orienté vers l'égoïsme et donc vers la séparativité. Cette forme du mal est aujourd'hui combattue par le Nouveau groupe des serviteurs du monde. Vous connaissez cette bataille car tout homme qui pense est directement impliqué.

J'ai parlé du mal présent sur la planète en termes très simples ; il en existe des phases que je n'ai pas mentionnées ; l'entremêlement et l'interpénétration des degrés du mal sont bien plus nombreux et compliqués que vous ne pouvez le supposer.

Pour résumer, je voudrais dire que l'actuelle réorientation de la Hiérarchie, par rapport à Shamballa et à l'humanité, introduit un cycle de défaite complète pour le mal cosmique sur notre planète, ne laissant qu'une loge noire isolée et affaiblie, destinée à une mort lente. Ceci permet la purification du désir humain dans une si large mesure que "la matière sera rachetée par la volonté de sacrifice de Ceux qui savent, par la volonté-de-bien de Ceux qui sont, et par la bonne volonté des fils des hommes qui se sont tournés vers la lumière, et qui, à leur tour, reflètent cette lumière."

"Les rayons et les initiations" Page 752 - Alice Bailey - Djwhal Khul - Editions Lucis Trust

Rappelez-vous que le mal auquel je fais allusion ne couvre pas nécessairement les choses viles et malpropres dont les gens parlent à mi-voix. Celles-là sont curables pour la plus grande part, et le processus d'incarnation finira par les purifier.

La vraie nature du mal cosmique s'exprime surtout par la pensée fausse, les valeurs fausses, et par le mal suprême de l'égoïsme matérialiste et le sens de la séparativité isolée. Ces facteurs forces lumieres (pour parler de nouveau en symboles) sont les poids qui maintiennent ouverte la porte du mal, et qui ont précipité sur le monde les horreurs de la guerre et les désastres qui l'accompagnent. La compréhension de ce qui se passait a fait plus pour unifier temporairement le monde et combler les clivages entre les nations, que n'importe quoi d'autre. Les nations se sont alliées aux Forces de Lumière dans une très large mesure et, petit à petit, le mal cosmique fut repoussé, et la porte "dissimulant le lieu de mort éternelle, et cachant la face des Seigneurs à l'orgueil pervers et aux désirs haïssables" fut partiellement close, mais non entièrement ; elle n'est pas encore définitivement fermée et scellée.

Il existe aujourd'hui dans le monde certaines zones de mal par le moyen desquelles les forces de l'ombre peuvent atteindre l'humanité. Ce qu'elles sont et où elles sont, je n'ai pas l'intention de le dire.

Je voudrais néanmoins signaler que la Palestine ne devrait plus être appelée la Terre Sainte ; ses lieux sacrés ne sont que les dernières reliques de trois religions mortes et dépassées. L'esprit a quitté ces croyances anciennes et la vraie lumière spirituelle prend une forme nouvelle, qui se manifestera finalement sur terre en tant que nouvelle religion mondiale.

Contribuera à cette forme, tout ce qui est vrai, juste et bon dans les formes anciennes, car les forces du bien en retireront ce qui est bon et l'incorporeront à la nouvelle forme. Le judaïsme est vieux, désuet et séparatif ; il n'a pas de vrai message pour les personnes d'inclination spirituelle, celui-ci étant mieux exprimé par les croyances plus récentes ; la foi musulmane a rempli son rôle et tous les vrais musulmans attendent la venue de l'Imam Mahdi qui les conduira à la lumière et à la victoire spirituelle ; la foi chrétienne a aussi rempli son rôle ; son fondateur cherche à apporter un nouvel Evangile et un nouveau message, qui illuminera tous les hommes, en tous pays.

Donc aujourd'hui, Jérusalem ne représente rien d'important, sauf ce qui est passé et devrait disparaître. La "Terre Sainte" n'est plus sacrée, mais est désacralisée par les intérêts égoïstes, et par une nation fondamentalement conquérante et séparative.

La tâche de l'humanité est de fermer la porte sur ce mal plus grave et cependant secondaire, et de l'emprisonner dans sa demeure. Il y a assez à faire pour l'humanité à transmuer le mal planétaire, sans entreprendre de lutter contre ce que les Maîtres eux-mêmes ne peuvent que maintenir acculé et non conquérir. Traiter ce genre de mal, le dissiper, et donc libérer la planète de ce danger est la tâche destinée à Ceux qui vivent et travaillent dans le "centre où la Volonté de Dieu est connue", Shamballa ; ce n'est pas la tâche de la Hiérarchie ou de l'humanité. Rappelez-vous ceci, mais rappelez-vous aussi que ce que l'homme a libéré, il peut aider à l'emprisonner ; il peut le faire en entretenant de justes relations humaines, en diffusant la nouvelle de l'approche de la Hiérarchie spirituelle, en préparant la réapparition du Christ. N'oubliez pas non plus que le Christ est Membre du Grand Conseil de Shamballa, et apporte avec lui la plus haute énergie spirituelle.

L'humanité peut aussi cesser de suivre le sentier conduisant à la "porte de la demeure du mal" ; elle peut le quitter et chercher le Sentier qui conduit à la lumière et à la Porte de l'Initiation.



http://www.alice-bailey.fr/articles.php?pg=art1


_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
Archange
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

L'origine du mal, les forces noires et la fraternité noire. Le problème du mal planétaire. Répercussions du conflit en Atlantide. Intervention divine. Empty Re: L'origine du mal, les forces noires et la fraternité noire. Le problème du mal planétaire. Répercussions du conflit en Atlantide. Intervention divine.

Message par Archange le Lun 1 Oct - 13:11

Une description générale des forces noires ou du mal



Je ne peux pas vous dire grand-chose des forces noires. Ce n'est pas à l'humanité de résoudre ce problème, mais à la Hiérarchie. La tâche de ces forces est d'entretenir la vie de la forme et de mettre en oeuvre des méthodes et des buts qui sont inhérents aux processus de la manifestation.
La loge noire, ainsi que nous l'appelons, s'occupe de l'aspect forme de la manifestation ; la Loge Blanche, de l'aspect conscience. On pourrait donc dire que :

1. Shamballa s'occupe de l'aspect vie à ses différents niveaux d'impulsion.
2. La Hiérarchie s'occupe de l'aspect conscience dans la série graduée de ses expansions.
3. La loge noire s'occupe de l'aspect matière dans la multiplicité de ses formes.


La lumière peut se faire en vous si vous reliez cette triple déclaration aux trois systèmes solaires et aux trois aspects de la divinité. Le mal, donc, existe seulement lorsque l'accent est maintenu sur le mauvais aspect du point de vue du développement atteint ou lorsque ce qui a été utilisé et développé jusqu'au point nécessaire retient la vie ou la conscience trop longtemps. D'où, mes frères, la nature salutaire de la mort.

Les forces de l'ombre sont des énergies puissantes qui s'efforcent de maintenir ce qui est ancien et matériel ; c'est pourquoi elles sont, au premier chef, des forces de cristallisation, de conservation de la forme d'attirance de la matière, d'attrait pour tout ce qui existe dans la vie de la forme des trois mondes. En conséquence, elles font obstacle délibérément à l'afflux de tout ce qui est nouveau et donneur de vie ; elles travaillent à empêcher la compréhension de ce qui appartient au nouvel âge ; elles s'efforcent de conserver ce qui est ancien et familier, d'aller à l'encontre des effets de la culture et de la civilisation nouvelle, d'aveugler les peuples et de nourrir régulièrement les feux déjà existants de la haine, de la séparativité, de la critique et de la cruauté. Ces forces, en ce qui concerne les gens intelligents, travaillent insidieusement et travestissent leur effort sous de bonnes paroles, entraînant même des disciples à exprimer la haine des personnes et des idéologies, nourrissant les semences cachées de haine qui se trouvent chez beaucoup d'êtres humains. Elles attisent, jusqu'à la fureur, la peur et la haine existant dans le monde, dans un effort pour maintenir ce qui est ancien et faire paraître l'inconnu indésirable ; elles retardent les forces de l'évolution et du progrès pour servir leurs propres fins. Ces fins sont aussi insondables pour vous que le sont les plans du Gouverneur de Shamballa.

Ce sont des forces dont il est bon de reconnaître l'existence, mais vous ne pouvez pas faire grand-chose comme individus ou comme groupes, sinon veiller à ce que rien ne puisse faire de vous – si insignifiant que vous soyez – un point focal de leurs efforts, ou un agent de distribution de leur genre particulier d'énergie – énergie de la haine dirigée et concentrée, de la séparation, de la peur et de l'orgueil. Nous qui sommes en relation directe avec la Hiérarchie, nous avons affaire à ces forces ; vous, vous pouvez aider plus que vous ne le pensez en dominant vos pensées et vos idées, en cultivant un esprit d'amour et en faisant un usage généralisé de la Grande Invocation.


Tiré de l’Extériorisation de la Hiérarchie.

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
Archange
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

L'origine du mal, les forces noires et la fraternité noire. Le problème du mal planétaire. Répercussions du conflit en Atlantide. Intervention divine. Empty Re: L'origine du mal, les forces noires et la fraternité noire. Le problème du mal planétaire. Répercussions du conflit en Atlantide. Intervention divine.

Message par Archange le Sam 14 Fév - 13:04





MAGICIENS BLANCS - MAGICIENS NOIRS
L'origine du mal, les forces noires et la fraternité noire. Le problème du mal planétaire. Répercussions du conflit en Atlantide. Intervention divine. Barre


Magiciens blancs :

Ils travaillent avec le pôle positif des énergies solaires; ils oeuvrent symboliquement en pleine lumière; la fraternité blanche est invisible et strictement spirituelle. Ils portent des vêtements blancs.
Les aspirants doivent comprendre qu'ils ont à développer cette révélation spirituelle au moyen du corps enveloppant et non de la substance de la matière.

L'adepte de Lumière oeuvre surtout avec le second aspect de la divinité, c'est à dire le principe Christique.
Les magiciens de lumière utilisent l'énergie des trois centres supérieurs : coeur, gorge, tête; la force féminine de kundalini qu'ils utilisent est la fusion des deux canaux réunis et synthétisés dans l'unité de shushumna (canal central) ; cette unité est réalisée au niveau de conscience du mental et du plan spirituel; aucune autre unité ne peut être réalisée sur les plans qui leurs sont inférieurs.

La chaleur de la mère(matière) a servi à nourrir le germe de la pensée divine; lorsque le germe arrive à maturité (analogie avec le Christ qui a douez ans) l'aspect de la mère n'a plus sa place et l'homme est libéré; ce qui revient à dire que lorsque la conscience supérieure s'est élevée vers les centres supérieurs, le principe féminin inférieur (centre coccygien et glandes sexuelles) a été purifié et transmué, la mère se trouve ainsi glorifiée par les énergies qui ont été élevées vers le ciel; dès lors, la mère (glande pituitaire) peut s'unir au père dans les cieux (glande pinéale) réalisant la seule et unique unité possible et définitive; l'homme est alors libéré de sa prison.
Le processus de transmutation est réalisé en stimulant le feu interne jusqu'au moment où par irradiation, il pourra brûler ses véhicules et se libérer de sa prison de chair ( sortie du corps ); c'est le pôle positif que travaillent l'adepte;Le bien ou la volonté de bien faire s'exprime dans l'homme par la perfection manifestée dans le centre coronal (glande pinéale); le bien cherche à se conformer à l'idéal divin; cette réalisation n'a lieu que si le centre coccygien (la racine du mal des anciennes races) fonctionne conformément aux intentions du centre coronal

Le beau s'exprime dans l'homme par le centre cardiaque (glande thymus); il y a une grande différence entre les désirs humains de nature sensuelle et l'expansion de l'amour vrai; l'unique façon d'exprimer le beau réside dans l'élévation des forces du désir (centre solaire) vers le centre cardiaque, centre où la qualité demeure le vrai se manifeste dans l'homme au moyen du centre laryngé (glande thyroïde) ; la gorge étant le symbole du verbe créateur qui ne peut être vrai que si un homme a élevé les forces du centre sacré pour le mettre en rapport avec celles de la gorge.

La purification de la personnalité, confiance à la place du doute, amour à la place de la haine, détachement, charité, permet à l'initié d'être baptisé dans l'eau purifiante; dés lors, celui-ci n'aura plus rien à redouter des forces obscures.

Les débutants encore polarisés dans les centres inférieurs et qui apprennent à reconnaître la matière des impressions psychiques; les disciples qui ont purifiés leur personnalité en partie et se consacrent au service du autres; pour eux les dangers sont moins grands car ils ont atteint l'aura du maître.

Le fait de reconnaître en soi l'existence d'une ouverture par laquelle les forces négatives peuvent entrer et le fait de chercher à remédier à cet état de chose par la purification de sa triple nature humaine constituent un très bon remède.
 
L'origine du mal, les forces noires et la fraternité noire. Le problème du mal planétaire. Répercussions du conflit en Atlantide. Intervention divine. Kundalin



Magiciens noirs:

Ils oeuvrent avec l'aspect matière du monde; cette matière qui est le symbole de l'ombre; ils travaillent avec le pôle négatif de l'électricité ou du psychique ayant adopté comme symbole l'astre lunaire. Ils portent des vêtements noirs.

La création remonte au temps de l'Atlantide; ils se révoltèrent et déclenchèrent l'immersion de l' Atlantide par leurs pratiques; l'humanité est encore ancrée dans son centre astral (plexus solaire, centre de désir et des émotions) leur influence est très puissante ( six chefs orientaux; six occidentaux); des centres sont en Amérique, Russie, Japon, Tibet).

La fraternité noire inspire la religion Bon-po; les sectes perpétuent des techniques dites "tantriques" dans lesquelles le corps est le moyen principal d'union; ce genre de pratique d'union sexuelle sert de prétexte; le sexe comme moyen initiatique n'est plus utilisé depuis fort longtemps; le corps physique n'a pas à intervenir dans une technique de développement spirituel; le corps physique fut un but comme dans l'ancienne Lémurie; toute attention excessive portée au corps est une régression, entretien du corps, régimes; le hatha yoga également car l'adepte travaille avec les forces du troisième aspect de la divinité ou matière.

Le magicien de l'ombre utilise les trois centres inférieurs: organes de génération, la rate et le plexus solaire.
Dans le triple canal éthérique de l'épine dorsale , le magicien noir n'utilise que les deux canaux (ida et pingala) positif et négatif; laissant le canal central en sommeil (shushumna) , puisqu'il lui est impossible de travailler par l'unité, unité par laquelle le mettrait immédiatement en relation avec la vibration de son âme.

L'âme soeur du pseudo tantrica est donc une grossière erreur; les adeptes agissent à l'inverse, directement sur la substance et cherche à briser la forme atomique afin d'obtenir par la force et la violence, la libération de l'énergie électrique centrale qu'ils utiliseront à des fins égoïstes; le hatha yoga et les techniques tantriques entrent dans cette catégorie; du fait qu'elles s'attachent à agir sur la matière de l'un des trois plans inférieurs et à faire le mal.

Les magiciens Bon-po et les lamas bonnets rouges entrent dans cette catégorie, utilisent la science des sons (mantras); ce sont eux qui ont attiré la loi karmique.

Le tantrisme dans sa forme supérieure n'a rien à voir avec les déviations souvent par vice sous l'influence des forces du mal; la sexualité n'a rien à voir avec la réintégration spirituelle; certaines suggestions mauvaises peuvent être transmises par voie des airs; l'action ne peut avoir lieu que dans trois couches du monde inférieur tant sur terre que dans l'homme qu'elle atteint au niveau de sa personnalité; au dessous se situe le fameux gardien du seuil, celui qui ouvre le portail de la véritable initiation; aucune force mauvaise ne peut être véhiculée par le cosmique où se déploie l'énergie divine.

Les adeptes peuvent provoquer des maladies ou des infirmités physiques; ils peuvent effacer certaines réalités en projetant sur le disciple une image de matière émotionnelle pour cacher temporairement la vérité; les suggestions de découragement ou de doute sont fréquemment utilisées et permettent aux forces obscures d'introduire des idées dans le mental du disciple non vigilant; il faut développer le discernement avant tout autre pouvoir.

Les sectes noires cherchent un développement anormal de pouvoirs inférieurs (agissant sur les centres inférieurs) à tel point que ceux-ci deviennent incontrôlables et amènent le sujet à la folie, à la mort; le spiritisme permet à des forces élémentaires de sa manifester; il représente une porte d'entrée aux forces noires.
Le développement anormal de la clairvoyance et clairaudience, si la faculté mentale d'intelligence intuitive manque, amène le disciple à être le jouet des forces destructrices.
 
L'origine du mal, les forces noires et la fraternité noire. Le problème du mal planétaire. Répercussions du conflit en Atlantide. Intervention divine. Om1

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
Archange
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

L'origine du mal, les forces noires et la fraternité noire. Le problème du mal planétaire. Répercussions du conflit en Atlantide. Intervention divine. Empty Re: L'origine du mal, les forces noires et la fraternité noire. Le problème du mal planétaire. Répercussions du conflit en Atlantide. Intervention divine.

Message par Archange le Mer 18 Fév - 19:59

http://urobore.free.fr/base/aab/Trait%E9%20sur%20les%20Sept%20Rayons%20-%20Gu%E9rison%20Esot%E9rique%20-%20Alice%20Ann%20Bailey.pdf


Extrait Guérison Esotérique Alice Bailey






Maladies vénériennes et syphilitiques

En parallèle avec toute l'activité de la Grande Loge Blanche (comme ce fut
toujours le cas et comme c'est encore le cas aujourd'hui), les forces
ténébreuses s'activaient sans relâche et faisaient ressentir leurs effets par
l'intermédiaire du centre sacré.
C'est ainsi que se créa une situation
profondément corrompue qui eut pour conséquence d'affaiblir la résistance du
corps humain, d'accroître considérablement les exigences de la nature sexuelle
par suite de la stimulation du centre sacré artificiellement provoquée par la
Loge Noire
, et d'amener de nombreuses alliances impies et relations
condamnables.

Le Logos planétaire soumit alors le genre humain à une nouvelle grande
loi
de la nature décrite en termes peu appropriés par la phrase : "L'âme qui
pèche devra mourir." La loi serait mieux exprimée par la phrase "Celui qui
abuse de ce qu'il a construit verra son édifice ruiné par des forces intérieures."
Tandis que les millénaires passaient et que la race Lémurienne
s'abandonnait aux mauvaises impulsions de la nature animale, les types initiaux
de maladies vénériennes firent graduellement leur apparition. Finalement la
race tout entière en fut infestée et s'éteignit, la nature prenant sa dîme et
exigeant inexorablement sa rançon.

Une question se pose ici : comment les premiers habitants de notre planète
ont-ils pu être tenus pour responsables car il n'y a pas de péché là où n'existent
ni sens de la responsabilité ni conscience de mal faire.
En ces jours-là, la Hiérarchie avait ses propres méthodes pour enseigner
ces peuples dans l'enfance, de même qu'aujourd'hui l'on peut enseigner aux
plus petits enfants de s'abstenir de mauvaises habitudes. L'humanité d'alors
savait bien ce qui était mal, parce que les preuves de ce mal étaient
physiquement apparentes et qu'il était facile de les percevoir. La pénalité était
évidente et ses résultats immédiats. Les Educateurs de la race veillèrent à ce
que la cause et l'effet fussent rapidement enregistrés.

Ce fut également à cette époque que naquirent les premières tendances au
mariage, pour le distinguer de la promiscuité. La formation d'unités familiales
devint un sujet d'attention et un but pour les individus les plus hautement
évolués. Elle fut l'une des premières tâches entreprises par la
Hiérarchie. Ce premier effort vers une forme d'activité de groupe apporta la
première leçon de responsabilité. L'unité familiale n'était pas aussi stable
qu'elle l'est maintenant, mais sa durée même relativement brève fut un
immense pas en avant. La ségrégation des groupes familiaux et la croissance
du sens de responsabilité ont constamment progressé jusqu'à leur culmination
dans notre présent système matrimonial et grâce à l'effort de l'Occident vers la
monogamie. Cet ensemble a conduit les Occidentaux à s'enorgueillir de leurs
lignées d'ancêtres et de leurs pedigrees, à s'intéresser aux généalogies et aux
alliances par relations, et à ressentir une profonde horreur des maladies
syphilitiques dans la mesure où elles affligent les familles et leur descendance.

Toutefois, deux tendances fort intéressantes se dessinent nettement
aujourd'hui. Dans le monde entier l'unité des familles se brise par suite des
vicissitudes de la guerre et, à un moindre degré, par suite des conceptions plus
modernes sur le mariage et le divorce. Deuxièmement, on a découvert les
moyens de guérir rapidement et efficacement les maladies vénériennes, ce qui
pourrait tendre à rendre les gens plus insouciants. Toutefois, à la longue,
lorsque ces moyens seront perfectionnés, ils sauvegarderont la race et
restitueront à la terre après décès des corps libérés de la plaie qui les a
contaminés pendant d'interminables millénaires. Il en résultera une purification
progressive du sol, qui s'accentuera par la pratique de la crémation. La
destruction par le feu et la chaleur intense engendrée par l'usage de certaines
armes de guerre apporteront également une aide, si bien qu'au cours du
prochain million d'années l'on verra s'éliminer de la famille humaine et du sol
de la terre la syphilis héritée de la Lémurie.

Les âges passèrent, et l'humanité entra dans le stade de développement
Atlante.
Le contrôle conscient du corps physique descendit dans le
subconscient, et en conséquence le corps éthérique devint plus puissant, fait
que l'on omet souvent de prendre en considération. Le corps physique se mit
de plus en plus à réagir en automate aux impressions et aux
directives d'un corps de désirs en voie de constant développement. Le désir
devint quelque chose de plus qu'une simple réponse aux besoins physiques
animaux et aux instincts primitifs. Il s'orienta vers des objets et des objectifs
extérieurs au corps, vers les possessions matérielles
, et vers ce que l'on pouvait
s'approprier dès qu'on l'avait vu et convoité.

De même que les péchés capitaux de l'époque Lémurienne provenaient de
l'abus des forces sexuelles
(et encore est-il difficile de les qualifier de péchés
au sens véritable à cause du faible niveau d'intelligence de la race), de même le
péché capital des Atlantes fut le vol, très répandu et généralisé
. Les semences
de l'agression et de la volonté personnelle d'acquérir commencèrent
d'apparaître et culminèrent dans la grande guerre (décrite dans La Doctrine
Secrète) entre les Seigneurs du Visage Brillant et les Seigneurs de la Face
Ténébreuse. Pour se procurer ce qu'ils convoitaient et dont ils éprouvaient le
besoin, les individus les plus évolués de cette race se mirent à pratiquer la
magie.

Il ne m'est pas loisible de décrire la nature et les pratiques de la magie
Atlante avec son contrôle des élémentaux et de formes de vie actuellement
acculées à la retraite et inaccessibles à l'humanité. Je ne puis pas davantage
indiquer les méthodes spéciales employées pour acquérir les objets des désirs,
ni les Paroles de Pouvoir utilisées, ni les rituels soigneusement préparés suivis
par ceux qui cherchaient à s'enrichir et à s'emparer de ce qu'ils voulaient, sans
tenir aucun compte du préjudice causé à autrui. Ce travail magique était un
travestissement de la Magie Blanche
à laquelle on avait si ouvertement recours
à l'époque, avant la grande guerre entre les Forces de Lumière et les Forces du
Mal. La magie de bon aloi était très familière aux Atlantes. Elle était employée
par les Membres de la Hiérarchie chargés de guider la race, et par ceux qui
combattaient le mal déchaîné dans les hautes sphères de la société. Le même
mal a repris le sentier de la guerre, et il est maintenant combattu par les
hommes de bonne volonté sous la direction de la Grande Loge
Blanche.

Les Atlantes avaient atteint des raffinements de luxe dont notre civilisation
tant vantée ne connaît rien et n'a jamais approché. Des traces affaiblies nous en
sont parvenues par des légendes, par l'ancienne Egypte, par des découvertes
archéologiques, et par d'antiques contes de fées. Il y eut récidive de la nocivité
et de la méchanceté Atlantes pures à l'époque de la décadence de l'Empire
Romain. La vie fut souillée par les miasmes d'un égoïsme sans mélange, et les
ressorts de la vie en furent eux-mêmes pollués. Les hommes ne vivaient et ne
respiraient que pour jouir du luxe le plus effréné et d'une pléthore d'objets et de
biens matériels. Ils étaient suffoqués de désirs et tourmentés par le rêve de ne
jamais mourir, mais de vivre encore et encore en accumulant indéfiniment les
objets de leurs désirs.


Tuberculose

C'est au sein de cette pléthore que se trouve l'origine de la tuberculose.
Elle prit naissance dans les organes par lesquels les hommes respirent et vivent,
et fut imposée à titre de pénalité par la Grande Loge Blanche. Lorsque le vice
Lémurien et la cupidité Atlante atteignirent l'apogée de leur brutalité, les
Maîtres promulguèrent une nouvelle loi. Cette loi peut se traduire par les
termes suivants : "Quiconque ne vit que pour les biens matériels, quiconque
sacrifie toute vertu pour acquérir ce qui ne peut durer, mourra vivant, verra la
respiration lui manquer, et refusera pourtant de penser à la mort avant l'arrivée
de la convocation."

Il est difficile à nos contemporains de comprendre ou d'apprécier l'état de
conscience Atlante. Il n'y avait absolument aucun processus mental en jeu, sauf
chez les guides de la race. Il n'y avait que désirs effrénés, impitoyables,
insatiables. L'action de la Grande Loge Blanche força deux issues et mit la race
humaine en face de deux problèmes qu'elle ignorait jusque-là.
Le premier indiquait que les attitudes psychologiques et  les
états de conscience peuvent déterminer et déterminent en fait des états
physiologiques bons ou mauvais. Deuxièmement, les hommes furent obligés
pour la première fois de faire face au phénomène de la mort, d'une mort qu'ils
provoquaient eux-mêmes d'une nouvelle manière et non uniquement par des
moyens physiques. Il fallait que ce fût dramatisé pour eux d'une manière
nettement objective, car les masses ne réagissaient pas encore aux
enseignements verbaux, mais seulement aux événements visibles. Elles virent
des personnalités particulièrement pillardes et rapaces commencer à souffrir
d'une maladie affreuse paraissant naître à l'intérieur d'elles-mêmes tout en leur
conservant l'amour de la vie durant leurs souffrances, ainsi que nous le
constatons encore parmi les tuberculeux. Les masses furent ainsi confrontées
avec un nouvel aspect ou une nouvelle forme de la loi originelle imposée à
l'époque Lémurienne et qui disait "L'âme qui pèche, celle-là doit mourir."
Jusque là, elles avaient accepté la mort comme allant de soi et faisant partie de
la destinée de toute créature vivante, mais désormais apparaissait pour la
première fois la relation de réciprocité entre les actes individuels et la mort.
Bien que cette relation de cause à effet fût encore peu claire dans la pensée, la
conscience humaine avait fait un grand pas en avant. L'instinct seul n'avait pas
suffi à dominer cette situation.

La mort, ô mes frères, est un vaste et universel héritage. Toutes les formes
meurent, car telle est paradoxalement la loi de la vie. L'heure était venue
d'enseigner à la race la leçon de la mort sous ses deux aspects possibles. Sous
le premier, elle est la terminaison d'un cycle et une réponse automatique à la
grande Loi des Cycles qui institue continuellement du nouveau et met fin à
l'ancien. Sous le second aspect, elle peut être causée par l'abus des facultés du
corps physique, la mauvaise application de l'énergie, ou l'action délibérée de
l'homme lui-même. Si un homme pèche délibérément, si ses attitudes
psychologiques et les actions qui en découlent sont mauvaises, il se suicide
aussi sûrement que s'il se faisait volontairement sauter la cervelle. On
comprend rarement ce phénomène, mais la vérité deviendra de plus en plus
apparente.

La Bible enjoint de se rappeler que les péchés des parents
retomberont sur les enfants. Cette affirmation concerne à la lettre l'héritage
humain des maladies nées en Lémurie et en Atlantide. La syphilis et la
tuberculose ont largement sévi sur la première moitié de la race Aryenne dont
nous faisons actuellement partie. Elles affligent aujourd'hui non seulement les
organes reproducteurs et les poumons comme au stade de leur apparition, mais
aussi le courant sanguin, et en conséquence l'organisme entier du corps
humain.

Dans la première moitié du XXème siècle, on a fait de grands efforts pour se
rendre maître de la grande maladie Atlante, la tuberculose, par la simplicité de
vie, par une alimentation saine et abondante, et par le grand air. On fait de
grands efforts pour enrayer définitivement les maladies syphilitiques. Elles et
la tuberculose seront finalement éliminées, non seulement par des traitements
sains et les découvertes nouvelles de la science médicale, mais parce que la
race humaine se polarisera de plus en plus sur le plan mental et abordera ellemême
le problème sous l'angle du bon sens. Elle conclura que les péchés
physiques entraînent une pénalité trop sévère, et qu'il ne vaut pas la peine de
posséder ce que l'on n'a pas gagné ou ce dont on n'a pas besoin, car cela ne
vous appartient pas en équité.

C'est autour de ces idées fondamentales que la guerre mondiale de 1914-
1945 fut menée. Nous qualifions d'agression la possession illégale des terres,
territoires, biens, et meubles des autres peuples. Mais le principe en est le
même que celui de la rapine, du vol, et du viol. Aujourd'hui, ces maux ne sont
plus seulement des fautes et des péchés individuels, mais peuvent passer à l'état
de caractéristiques nationales. La guerre mondiale a ramené le problème tout
entier à la surface de la conscience humaine, et l'antique bataille Atlante se
poursuit âprement, avec la probabilité que cette fois la Grande Loge Blanche
finira par triompher
. Ce ne fut pas le cas au début du conflit. Il fallut
l'intervention du Logos planétaire Lui-même pour y mettre fin. L'antique
civilisation Atlante descendit dans l'abîme et fut engloutie dans l'eau,
symbole de pureté, d'hygiène, et d'universalité parfaitement
approprié pour éteindre ce qu'un Maître a dénommé "une race orientée
tuberculeusement". La mort par noyade et la mort par d'obscurs moyens
physiques qu'il ne m'est pas permis de décrire furent toutes deux expérimentées
au cours de cet effort destiné à sauver l'humanité. Aujourd'hui, c'est la
technique de la mort par le feu qui est appliquée, et elle a de sérieuses chances
de réussir.

Contrastant avec les grandes crises Lémurienne et Atlante, l'humanité
actuelle est mentalement bien plus alerte. Les causes de trouble sont reconnues,
les mobiles sont plus clairement élucidés, et la volonté-de-bien-faire et de
modifier les mauvaises conditions anciennes s'accentue de plus en plus.
Quelque chose de foncièrement bon et nouveau commence à se manifester
dans la conscience publique.


J'ai expliqué les raisons subjectives de l'apparition de la syphilis et de la
tuberculose, ces deux maladies raciales qui remontent à la plus haute antiquité.
Il se peut que les non-ésotéristes considèrent ces raisons comme hypothétiques
mais peu probables, comme fantaisistes et de nature trop générale. Ceci est
inévitable. Ces deux groupes de maladies ont une origine si prodigieusement
ancienne que je les ai qualifiées d'inhérentes à la vie planétaire elle-même et
d'héritage commun de l'humanité, car chez tous les hommes la violation de
certaines lois amènera ces maladies.

S'il y avait lieu, je pourrais retracer un passé encore plus reculé dans le
domaine du mal cosmique tel qu'il prévaut dans notre système solaire et affecte
le Logos planétaire, Qui compte encore parmi "les Dieux imparfaits".
La forme
extérieure de la planète par laquelle Il s'exprime est imprégnée jusqu'à une
certaine profondeur des germes et semences de ces deux maladies. Mais ces
formes de souffrance humaine disparaîtront à mesure que l'immunité s'établira,
que les méthodes de cure se développeront, que la médecine préventive prendra
droit de cité, et que l'homme lui-même réussira à accroître son contrôle
animique et mental sur sa nature animale et son corps de désirs. D'ailleurs,
nonobstant tout ce que les statistiques peuvent dire, la syphilis et la tuberculose
sont en voie de disparaître dans les régions les plus sérieusement
contrôlées de la famille humaine. A mesure que la vie de Dieu (s'exprimant
comme divinité individuelle et divinité universelle) palpitera plus puissamment
dans les règnes de la nature, ces deux pénalités du vice cesseront
inévitablement d'être nécessaires et disparaîtront pour les trois raisons
suivantes :

1. L'orientation de l'humanité vers la lumière se modifie constamment et
"la lumière dissipe le mal".
La lumière de la connaissance et la
reconnaissance des causes instaureront des conditions soigneusement
préparées qui feront de la syphilis et de la tuberculose des fléaux du
passé.

2. Les centres situés au-dessous du diaphragme seront soumis à un
processus purificateur et élévatoire La vie du centre sacré sera
contrôlée, et l'énergie qui y est habituellement focalisée sera dépensée
en vie créatrice par le truchement du centre laryngé. L'énergie du
centre solaire sera élevée jusqu'au coeur, et la tendance à l'égoïsme
humain s'éteindra.

3. Des cures intégrales, rendues effectives par la science, feront
progressivement disparaître les contagions.

Il existe une autre raison qui contribuera à faire cesser les pratiques,
manières de vivre, et modes de désirs responsables de ces maladies. Elle est
encore peu connue. C'est celle à laquelle se référait le Christ quand il parlait du
temps où rien de secret ne resterait caché, et où tous les secrets seraient criés du
haut des toits. Le progrès des enregistrements télépathiques et des pouvoirs
psychiques tels que la clairvoyance et la clairaudience finiront par enlever à
l'humanité la possibilité d'ourdir secrètement ses péchés.

Déjà commencent à poindre chez les individus évolués les pouvoirs par
lesquels les Maîtres et les grands initiés peuvent se rendre compte de l'état
psychique et de la condition physique de l'humanité, de sa qualité et de sa
conscience. Les hommes continueront de pécher, de commettre de
mauvaises actions, et de satisfaire des désirs immodérés, mais leurs
compagnons les connaîtront et rien de ce que feront les coupables ne sera
exécuté dans le secret. Les tendances de la vie d'un homme, et même les
incidents au cours desquels il satisfera une exigence de sa nature inférieure
seront connus par quelqu'un ou par un groupe, et l'existence de cette possibilité
agira préventivement comme un frein bien plus puissant qu'on ne peut
l'imaginer.

En vérité, l'homme est le gardien de son frère, et cette préservation prendra
la forme de connaissance accompagnée de "boycottage et de sanctions",
comme on dit aujourd'hui lorsqu'il s'agit de pénaliser une nation. Je voudrais
que vous méditiez ces deux modes de traiter les mauvaises actions. Dans la
pratique, ils seront appliques automatiquement au titre de bon goût, de
sentiments justes, et d'intentions bienveillantes par des individus et des groupes
à d'autres individus et groupes. Ainsi seront progressivement éliminés le crime
et la tendance à mal faire. On comprendra que tout crime résulte d'une forme
donnée de maladie, ou d'un fonctionnement glandulaire insuffisant ou excessif
basé à son tour sur le développement insuffisant ou exagéré d'un centre ou d'un
autre. Lorsque l'opinion publique sera éclairée par la connaissance de la
constitution de l'homme, et qu'elle aura conscience de la grande Loi de Cause
et d'Effet, elle traitera les criminels par des moyens médicaux, les placera dans
une ambiance appropriée, et les pénalisera par boycottage et sanctions. Le
temps me fait défaut pour m'étendre sur ce sujet, mais les suggestions déjà
faites suffiront à nourrir la pensée du lecteur.

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
Archange
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

L'origine du mal, les forces noires et la fraternité noire. Le problème du mal planétaire. Répercussions du conflit en Atlantide. Intervention divine. Empty Re: L'origine du mal, les forces noires et la fraternité noire. Le problème du mal planétaire. Répercussions du conflit en Atlantide. Intervention divine.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum