Le Portail de l'Initiation
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Existe-t-il des exercices propres à renforcer le magnétisme médical en soi et quels sont ces exercices ?

Aller en bas

Existe-t-il des exercices propres à renforcer le magnétisme médical en soi et quels sont ces exercices ? Empty Existe-t-il des exercices propres à renforcer le magnétisme médical en soi et quels sont ces exercices ?

Message par obsidienne le Lun 15 Jan - 20:53

Extrait du livre de Rudolf Steiner : L’Art de guérir approfondi par la méditation

Septième Conférence. Dornach, 8 janvier 1924

Question : Existe-t-il des exercices propres à renforcer le magnétisme médical en soi et quels sont ces exercices ?

Cette question nécessite quelques éclaircissements au sujet du magnétisme médical. Ces forces magnétiques thérapeutiques sont des forces dont l’activité s’exerce principalement entre le Corps éthérique d’une personne et celui d’une autre. Vous devez vous représenter que les effets du magnétisme médical reposent sur le fait suivant : Supposez qu’une personne soit une nature forte, autrement dit ait la faculté de développer fortement sa volonté et qu’elle puisse, sous certaines conditions, recevoir des directives. Ainsi, si elle présente telle ou telle affection, je puis lui dire : Chaque matin vers onze heures, tu dois penser au soleil et te le représenter échauffant d’abord ta tête, ensuite te représenter que la chaleur de la tête passe dans les bras, les avant bras puis les mains. Tu renforces ainsi tes forces réelles. Lorsque tu as ainsi renforcé tes forces réelles, tu essayes de te faire une idée parfaitement claire de ton état pathologique pour l’expulser alors par la force de ta volonté. Une telle pratique peut être notoirement efficace, mais elle ne l’est pas forcément, et reste toujours quelque peu problématique. Elle peut être efficace quand la maladie n’est pas liée à une lésion organique particulière, auquel cas cette lésion peut évidemment s’étendre aux quatre éléments du corps élémentaire ; au solide, au fluide, au gazeux et au calorique. Que s’est-il produit ?

Du fait de mon indication, l’intéressé a reçu une stimulation pour son corps astral. Mes directives qu’il a exécutées, cette manière de se représenter le soleil, la chaleur dans sa tête etc., ces directives qu’il a appliquées, ont un peu renforcé sa volonté qui peut être fortifiée, ont agi sur son corps astral. Le corps astral a agi sur son corps éthérique et celui-ci, à son tour, a exercé une action bienfaisante sur le physique et a réussi à compenser la lésion qui n’était pas trop profondément ancrée dans le physique. Il n’est pas permis de dire que de telles guérisons ne concernent que ce que la médecine appelle des troubles fonctionnels, par opposition aux affections comportant une véritable lésion organique. Cette distinction est tout à fait inexacte. Il est impossible de dire où finissent les troubles fonctionnels et où commencent les organiques. Les troubles fonctionnels s’accompagnent toujours de petits troubles organiques, mais ceux-ci échappent aux investigations grossières de la physiologie et de la pathologie. Dans le cas présent ce n’est pas au magnétisme, mais aux propres forces de guérison du patient que l’on fait appel. C’est, en toutes circonstances, la meilleure façon d’agir, lorsqu’elle est applicable. On renforce la volonté du patient tout en le guérissant.

On peut encore procéder différemment : On peut, sans que le patient n’exerce sa volonté, agir avec son propre corps astral pour qu’il influence son propre corps éthérique, afin qu’à son tour celui-ci influence le corps éthérique du patient, de la même manière que le faisait précédemment son corps astral. C’est en cela que consiste le magnétisme.

Le magnétisme agit inconsciemment, il influence son propre éthérique à partir de son astral. Les forces qu’il développe ainsi, il peut alors les diriger instinctivement vers le patient, les lui transmettre et le fortifier. Il faut avoir clairement à l’esprit que, lorsqu’il s’agit d’une guérison, le magnétisme doit utiliser ce qui est susceptible de conduire à la guérison. Lorsqu’on est en présence d’un malade faible, sur la volonté duquel on ne peut tabler, il est à l’occasion permis d’utiliser le magnétisme. Néanmoins, je voudrais expressément faire remarquer que le magnétisme médical est quelque chose de problématique qui n’est pas applicable indifféremment dans n’importe quel cas. Cette faculté instinctive d’activer son propre corps astral pour influencer l’éthérique, et passer à l’éthérique du patient, et individuelle. Certaines personnes la possèdent à un haut degré, d’autres à un degré moindre, d’autres encore ne l’ont pas du tout. Il existe donc des magnétiseurs prédisposés par leurs facultés. Lorsqu’ils commencent à utiliser ce magnétisme, comme on le nomme, il agit très bien : après un certain temps ces facultés se perdent et, cela est fréquent, ces magnétiseurs ayant perdu leurs facultés, mais agissant comme s’ils les avaient encore, deviennent des charlatans. C’est ce qui devient suspect lorsque le magnétisme devient professionnel. En fait, une telle façon de guérir ne peut, par principe, être une profession. C’est ce qui devait être dit à ce sujet.

Le processus magnétique est certes efficace – lorsqu’on a le don – mais seulement quand il et exercé avec une compassion sincère pour le patient, avec une compassion ressentie au plus profond de son propre organisme. Si vous pratiquez le magnétisme avec un véritable amour du patient, vous ne pouvez en faire une profession. S’il existe un véritable amour et si des influences néfastes ne s’exercent pas par ailleurs, il ne peut être que bénéfique. Mais il ne peut être pratiqué qu’occasionnellement, quand le karma vous conduit vers un être que l’on veut aider de tout son cœur. Le signe extérieur peut consister en imposition des mains ou en effleurage ; ce qui agit c’est le corps astral qui influence le corps éthérique lequel, à son tour, influence celui de l’autre.

Ce qui se produit doit encore être envisagé sous un autre angle. Le fait est que la guérison a toujours pour point de départ le corps astral, soit celui du patient, soit celui du magnétiseur. C’est un processus inverse qui se déroule dans la thérapie médicamenteuse. Dans celle-ci, vous ne faites qu’introduire des substances dans le corps physique, lesquelles agissent en conformité, d’une part avec les forces internes, d’autre part avec le rythme du corps physique, influençant aussi le corps éthérique du patient. La guérison émane toujours du corps éthérique. D’un côté, vous agissez sur le corps éthérique à partir de l’astral, c’est la guérison psychique dont fait partie le magnétisme médical, celui-ci ayant quelque chose de problématique ou, si je puis dire, un côté humanitaire ou social, un côté ayant trait au rapport d’homme à homme. D’autre part, vous avez la thérapie rationnelle, qui doit obligatoirement passer par le médicament dont l’action atteint le corps éthérique à travers le physique. Mais la guérison doit toujours émaner du corps éthérique. Il est tout à fait illusoire de croire que le corps physique devenu malade puisse susciter une quelconque guérison. En effet, le corps physique porte la tendance à la maladie en lui, la guérison est toujours le fait du corps éthérique.
http://www.eurythmiste.com/index.php/medecineettherapies/art-l-de-guerir-approfondi-par-la-meditation-detail
obsidienne
obsidienne

Messages : 3981
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum