Le Portail de l'Initiation
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-71%
Le deal à ne pas rater :
TD® Lot de 12 Pièces de bandes de résistance pour ...
20 € 68 €
Voir le deal

Les chambres à gaz : le Zyklon B, gaz mortel, fut inventé par un Juif

Aller en bas

Les chambres à gaz : le Zyklon B, gaz mortel, fut inventé par un Juif Empty Les chambres à gaz : le Zyklon B, gaz mortel, fut inventé par un Juif

Message par obsidienne le Jeu 13 Avr - 12:16

Les chambres à gaz : le Zyklon B, gaz mortel, fut inventé par un Juif

http://www.altermedia.info/france-belgique/gnral/les-chambres-a-gaz-le-zyklon-b-gaz-mortel-fut-invente-par-un-juif_9066.html

Dans la Galerie des grands criminels dans l’histoire de l’Humanité, nous pouvons ajouter celui du chimiste Juif allemand Fritz Haber qui développa les gaz asphyxiants de combat pour le compte de l’armée allemande. La première attaque se fit sous forme de nuages de chlore que les services spécialisés allemands répandirent sur les troupes franco-sénégalaises. Puis une invention de Fritz Haber, le Zyklon B, fut utilisé dans les chambres à gaz.

Né à Breslau (aujourd’hui Wroclaw en Pologne) le 9 décembre 1868, Haber fait ses études à la Technische Hochschule de Berlin. Il est professeur de physique à l’université de Berlin en 1911. Il devient ensuite directeur de l’Institut Kaiser Wilhelm de chimie physique. Pendant la Première Guerre mondiale, il est à la tête du service allemand des armes chimiques et dirige l’attaque aux gaz chlorés lors de la deuxième bataille d’Ypres. En 1933, en raison de la politique antisémite allemande (Haber sera déchu de tous ses titres par le régime nazi au nom des lois antijuives) , il démissionne et émigre en Suisse, où il meurt l’année suivante.

L’histoire, qui souffre parfois d’amnésie, n’a pas trop retenu son nom. Il faut dire que Fritz Haber, brillant chimiste allemand, ne fut pas à proprement parler un bienfaiteur de l’humanité. Il est l’inventeur du gaz moutarde qui fit des milliers de morts pendant la première guerre mondiale, et c’est aussi lui qui aura eu le triste privilège de découvrir le gaz Zyklon B, qui tua des centaines de milliers de gens dans les camps de concentration nazis. Le 2 juillet 1917, à Ypres, le gaz moutarde, inventé par Fritz Haber et baptisé « ypérite », cause, en trois semaines, davantage de pertes parmi les troupes franco-anglaises que toutes les attaques de l’année 1916. Ce liquide huileux, qui dégage une odeur légèrement piquante, provoque des brûlures accompagnées d’éruptions cutanées, de fièvre et d’infection broncho-pneumonique. Au terme de la Première Guerre mondiale, le bilan est éloquent : sur 1 360 000 combattants gazés, 94 000 décéderont.

Fritz Haber gagne une année de salaire supplémentaire comme prime, pour sa découverte du gaz moutarde, et perd sa femme Clara, chimiste comme lui. Elle se tire une balle dans le cœur en 1916, après qu’il eut refusé de mettre un terme à ses travaux sur les gaz de combat, ne pouvant supporter que son mari passe son temps à créer des armes de mort. Nullement inquiété après-guerre pour ses travaux, il se vit au contraire attribuer, en 1919, le Prix Nobel de chimie pour de précédentes recherches sur le nitrate. Haber fut véritablement obsédé par les gaz mortels. Il est responsable de la mort de plusieurs centaines de milliers de soldats qui furent « gazés » au cours de la première guerre mondiale. Cela n’empêchera nullement le jury du Prix Nobel de lui décerner le prix de chimie !

C’est encore lui qui, en 1920, inventa le fameux zyklon B, utilisé par les nazis dans les chambres à gaz. Ironie de l’histoire, mort en 1934, il ne sut jamais que sa découverte envoya ad patres des millions de Juifs comme lui, quelques années plus tard. Converti précédemment au catholicisme, Fritz Haber devint sioniste en 1933, un an avant sa mort. On garde de ce personnage ambigu, un surdoué des inventions maléfiques, le souvenir de quelqu’un qui fût capable du meilleur comme du pire

Dans les dictionnaires, Haber est référencé pour son Prix Nobel de Chimie reçu en 1918. Ce que les dictionnaires ne disent pas c’est que Haber a reçu son prix sous les huées du public , car quelques années auparavant, il avait aussi inventé les gaz de combat pour l’armée allemande. Pourtant, Haber, de confession juive, avait à faire face au racisme de l’époque. Il s’est converti au protestantisme pour assouvir sa soif de pouvoir. Nationaliste convaincu, il mit da science au service du pouvoir allemand.

En 1918, le savant juif allemand fut couronné par le prix Nobel pour sa réussite de « la synthèse de l’ammoniac ». Mais les livres d’histoire cachent au public que dans l’intervalle, Fritz Haber avait aussi inventé l’arme chimique. A la demande du ministère de la Guerre allemand, il a mis au point les premières bombes au chlore, testées sur le front de Bixschoote, en Belgique. La communauté scientifique internationale protestera bruyamment mais en vain auprès de l’Académie royale de Stockholm contre sa nomination au prix Nobel.
obsidienne
obsidienne

Messages : 3981
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Revenir en haut Aller en bas

Les chambres à gaz : le Zyklon B, gaz mortel, fut inventé par un Juif Empty Re: Les chambres à gaz : le Zyklon B, gaz mortel, fut inventé par un Juif

Message par obsidienne le Jeu 13 Avr - 12:45

ZYKLON B à VILLERS-SAINT-SEPULCRE

Retour sur une polémique par Annie LACROIX-RIZ



DE LA CANTHARIDE(1ère PARTIE)

TONKIN,1908:L’AFFAIRE DES EMPOISONNEURS
Jean-Michel BERGOUGNIOU


http://www.ecologitheque.com/lib/MITHRIDATE.pdf

"La revue de presse que nous avons effectuée montre qu’il y a eu finalement
assez peu de commentaires sur ce que vous avanciez,
à savoir la production de ZyklonB à Villers-Saint-Sépulcre (Oise)
. Comment-l’expliquez-vous ?"

On sait que les négationnistes (Robert Faurisson,etc.) ont fait commerce de
l’hypercritique

.Paradoxalement Hervé Joly utilise le même type d’artifices en écrivant:
«(...) l’acide cyanhydrique est un gaz peu stable, qui se transporte difficilement (...)».

"Quinze ans après cette polémique, quelles sont selon vous les pistes à
creuser quant à la production de Zyklon B en France,sachant que l’usine a mis la clef sous la porte et qu’il existe des garde-fou législatifs qui empêchent de fouiller «là où il ne faut pas»?

"Je n’en sais rien.Mon mari m’a dit que j’aurais pu essayer de fouiller encore, mais je n’avais pas l’intention de passer ma vie à travailler sur la fabrication du
Zyklon B en France par une entreprise «V.Betrieb»puis «S. Betrieb», appartenant pour 50% à du capital allemand et travaillant exclusivement pour l’économie de guerre allemande.

En vue de la livraison au Reich, la production avait connu une croissance exponentielle depuis le bombardement de l’usine de ZyklonB de Dessau (en Allemagne). Ces gens ont tout vendu aux Allemands, des sacs à main
aux chars, sans oublier du Zyklon B franco allemand. Il suffit de lire
Industriels et banquiers sous l’occupation pour être délesté de tout doute."

http://www.phdn.org/
obsidienne
obsidienne

Messages : 3981
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum