Le Portail de l'Initiation
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

l oeuvre de sohravardi .

Aller en bas

l oeuvre de sohravardi . Empty l oeuvre de sohravardi .

Message par debbie le Dim 22 Jan - 17:06

1) lire sohravardi aujourd' hui .



source henry corbin .



les philosophes de l' iran islamique entrent lentement dans notre pratique de la pensée et commencent d' en bouleverser l' image , comme si l' histoire de notre culture ne pouvait les accueillir sans s' inquiéter du sens et de la vérité de ses propres décisions .

notre temps offre sans doute des conditions favorables a une telle découverte , et les jours s' annoncent ou nous lirons sohravardi comme nous lisons hegel , ou la distance réelle , peut étre infranchissable , qui nous sépare de lui , sera mesurable , ou nous pourrons l' éprouver , une fois dissipée la fausse étrangeté née de l' ignorance et du mépris .

a cette renaissance , il est bien des raisons . il y a , bien sur , l' actualité . mais ce qu' il est convenu d' appeler " le renouveau de l' islam " n' aurait aucun effet sur nos facons de penser si celles ci n' étaient prétes a concevoir la pensée islamique comme un moment de notre culture . considérer l' islam comme un continent philosophique , ne pas se contenter d' y déchiffrer les signes d' une tenace erreur : ces attitudes ne sont pas encore suffisamment admises . du moins , la lecture des philosophes et des mystiques de l' islam est favorisée par l' orientation du travail philosophique en occident , depuis que l' esprit de la révolution critique de kant a trouvé sa reléve et son recommencement , depuis qu' au nom de la phénoménologie , de l' archéologie , s' impose un nouvel " inventaire systématiquement ordonné de tout ce que nous possédons par la raison pure ."

voici le chef - d' oeuvre de sohravardi , mort a alep , a l' age de trente six ans , victime de l' intolérance , en 587/1191 . il exprime une expérience extatique de dieu , " lumiére des lumiéres " , dévoile dans l' univers sensible les multiples miroirs des intelligences et des ames .

il ressuscite la sagesse de l' iran zoroastrien et , fidéle au platonisme , fonde en métaphysique le sentiment gnostique de la vie : la ténébre , les substances qui
" portent en elles nuit et mort " s' opposent aux lumiéres angéliques . cette philosophie dramatique de l' existence s' achéve en un magnifique chant de l' ame , en l' une des plus puissantes théories de la béatitude .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre de sohravardi . Empty Re: l oeuvre de sohravardi .

Message par debbie le Dim 22 Jan - 17:53

1) lire sohravardi aujourd' hui .


source christian jambet .




la philosophie critique ne cherche pas a affirmer dogmatiquement ce qu' est la réalité du monde , mais devant les constructions ordonnées de l' esprit s' interroge sur leurs conditions de possibilité . elle n' a pas la prétention de croire que l' on peut , a la place des acteurs concrets d' une culture , créer de nouvelles matiéres de la pensée , mais qu' elle doit décrire , par contre , les formes transcendantales qui rendent possibles ces créations et les discours qui les expriment . nous avons ainsi appris a nous étonner du sens que nous donnions aux choses et a expliquer nos univers conceptuels par ce qui leur est extérieur , plutot que par leurs justifications internes : notre géométrie par les structures du monde de la perception pure , notre raison par l' histoire de la folie , ou les structures de la souveraineté par les contraintes de la langue . nous cherchons du coté le plus étrange , sinon notre origine , du moins ce qu' il faut avoir refusé pour étre nous memes .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre de sohravardi . Empty Re: l oeuvre de sohravardi .

Message par debbie le Dim 22 Jan - 19:49

1) lire sohravardi aujourd' hui .


source christian jambet .




ainsi engagée dans un long travail ou elle tente de reconnaitre sa véritable histoire , la philosophie est préte a percevoir la vérité des religions . comment éviterait elle , alors , des savoirs qui ont revendiqué le nom de philosophie , mieux , qui ont été recus longtemps pour la seule continuation authentique de la sagesse grecque ? comment ne pas introduire dans les filiations de notre origine hellénique la perception qu' ont eue de cette meme origine ceux qui affirmaient que philosophes et prophétes empruntent a la meme " niche aux lumiéres ?"

cette orientation critique fut l' intime conviction d' henry corbin . on sait que la figure du shaykh sohravardi , mort a alep en 587/1191 , décida des deux thémes essentiels de son oeuvre , des deux concepts dont il voulut faire les révélateurs du sens réel de notre propre histoire : l' angélologie , ce moyen terme entre la pureté du monothéisme et la multiplicité des existants , entre la face de dieu et la face de l' homme , et le monde imaginal , moyen terme entre le sensible et l' intelligible , lieu propre de la révélation et de l' arrachement spirituel .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre de sohravardi . Empty Re: l oeuvre de sohravardi .

Message par debbie le Dim 22 Jan - 22:35

1) lire sohravardi aujourd' hui .


source christian jambet .




dés son séjour a istambul , en 1940 , henry corbin entreprend l' édition et la traduction du shaykh al - ishraq . plus tard , a l' école des hautes - études , il lui consacre plusieurs années . il publie enfin , en 1976 , la traduction commentée de plusieurs traités et récits mystiques . il laisse la traduction inédite des cinq livres qui composent la seconde partie , de loin la plus importante , du livre de la sagesse orientale , et celle des commentateurs : qoboddin shirazi
( huitiéme/treiziéme siécle ) , le disciple fidéle ; molla sadra shirazi , le contemporain oriental de descartes , qui interpréte l' ishraq a la lumiére de sa philosophie de l' exister et fonde , au coeur de l' école d' ispahan , l' essor d' une ontologie shiite .

nous présentons ici ces trois traductions , telles que nous en avons établi le texte a partir des manuscrits d' henry corbin et pour que le penseur iranien puisse étre lu , dans les mots qu' avait choisis pour lui le penseur francais qui lui a voué sa vie .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre de sohravardi . Empty l oeuvre de sohravardi .

Message par debbie le Lun 23 Jan - 12:59

1) lire sohravardi aujourd' hui .



source christian jambet .




elles révélent une métaphysique vivante , c' est a dire apte a inventer des problématiques nouvelles , et l' on sera sensible a plusieurs  prises de parti qui éloignent molla sadra des théses les plus " dualistes" de sohravardi . c' est une métaphysique qui a déterminé , en terre d' islam , une vision du salut personnel , une herméneutique du livre saint , une cosmologie , qui n' ont pas disparu a l' époque ou nous situons notre " age classique ." elle a fondé une autre temporalisation du temps , rendant présentes a la conscience des figures qui , chez nous , étaient devenues mythiques . on compare souvent la volonté de " ressusciter platon ou zoroastre " , telle qu' on voit chez sohravardi , avec la tentative semblable de georges gémisthe pléthon ( quinziéme siécle ) . or il semble , au contraire , qu' il n' y ait pas de réelle similitude entre les deux hommes et leurs projets . pléthon voit dans la résurrection du platonisme une arme de salut pour l' indépendance hellénique , une juste politique , une renaissance spirituelle dirigée contre la double menace , latine et turque . sohravardi situe d' emblée son projet au niveau de l' ontologie pure et de la véritable signification du monothéisme . la vérité du livre saint est pour lui un essentiel souci . revenir a la sagesse de l' ancienne gréce , de l' ancienne perse , ce n' est pas contester l' islam , mais en approfondir le sens . méditer sur le fond du dualisme , ce n' est pas renoncer au monothéisme , mais le révéler a lui meme . si , par contrecoup , son oeuvre eut des conséquences historiques , elle ne prit pas d' abord occasion dans l' histoire empirique des états . par - dela leur ruine , sohravardi a duré . il a fait en sorte qu' il soit aujourd' hui , encore , en orient , des hommes pour qui platon est un contemporain .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre de sohravardi . Empty Re: l oeuvre de sohravardi .

Message par debbie le Lun 23 Jan - 13:30

1) lire sohravardi aujourd' hui .



source christian jambet .




voila pourquoi l' effort d' henry corbin , qui s' attacha a comprendre quelle courbe transhistorique naissait de la " sagesse orientale " de sohravardi , n' a pas pour raison un simple intérét documentaire , n' est pas fait , a fortiori , pour insister sur des opinions surannées . il faut , au contraire , que nous apprenions ce que ces textes disent a notre présent , ce qu' a les ignorer nous perdrions de la compréhension de notre propre histoire . voila qui , seul , peut justifier pleinement que soient traduits et mis entre nos mains des ouvrages qui circulaient selon le rythme secret des manuscrits et des lithographies obscures , qui exigeaient , par conséquent , du philosophe occidental , qu' il prit sur lui de les publier avec rigueur , de les mettre a ce niveau de lisibilité que les classiques d' occident connaissent depuis longtemps .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre de sohravardi . Empty Re: l oeuvre de sohravardi .

Message par debbie le Lun 23 Jan - 14:03

1) lire sohravardi aujourd' hui .



source christian jambet .




cela fut il seulement le propre d' un destin personnel ? ou bien faut il admettre que dans la découverte de la philosophie orientale de sohravardi , henry corbin nous offre une conception de la vérité de l' étre propre a contester la destination de notre ontologie , et , en particulier , notre certitude de voir en aristote , descartes et kant s' épuiser les significations promises par la naissance grecque de l' esprit ? plus précisément , pouvons nous répondre a cette simple question , " pourquoi lire sohravardi aujourd' hui ?" que nous apprend il qui ne soit irrémédiablement une lecon dépassée , comme a disparu la physique d' aristote ? la révolution intellectuelle qui a fait naitre la science moderne n' a t elle pas changé la face du vrai , au point que nous ne distinguons plus celle ci de celle la ? que faire aujourd' hui de questions balayées par galilée ?

poser ces questions n' est pas faire autre chose que s' interroger sur la vérité de la pensée de sohravardi . non pas en la rapportant a son milieu , a l' ensemble des structures sociales de son temps , comme si cette " vérité " n' était que " l' arome spirituel " d' un ordre économique ou politique déterminé . mais plutot en nous demandant comment , dans un tel milieu , selon les savoirs et les questions du temps ou il vivait , sohravardi a pu produire un certain type de vérité , et de quelle vérité il peut s' agir , alors que , nous entendons aujourd' hui par ce mot l' adéquation de la raison mathématique a la réalité matérielle .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre de sohravardi . Empty Re: l oeuvre de sohravardi .

Message par debbie le Lun 23 Jan - 15:49

2) lumiéres .



source christian jambet .




il nous faut revenir a ce qui constitue l' intuition fondamentale de sohravardi . elle dépouille les existants de tous leurs caractéres inessentiels
( quantité , qualité , relations , lieu , appartenance a telle ou telle espéce ) et permet de percevoir en eux ce qui les fait étre , l' origine intérieure de leur acte de présence au monde .

la connaissance de l' apparence est ce que nous nommons représentation , tandis que la connaissance réelle est connaissance de l' acte de présence , c' est a dire de la manifestation de l' étre en acte dans l' étant . ce savoir , sohravardi le nomme connaissance présentielle . il a pour objet le foyer d' existence qui détermine l' essence de chaque chose . molla sadra , dans les gloses du livre premier , insiste sur ce point . il affirme que la vérité de la pensée de sohravardi n' est pas dans une
" philosophie des essences " , mais dans une ontologie fondée sur le primat de l' exister . chaque chose serait d' abord une certaine manifestation de l' exister ; son étre essentiel , constitutif de sa quidité , ne serait que la conséquence , la
" retombée " de l' intensité plus ou moins forte de cet acte d' exister .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre de sohravardi . Empty Re: l oeuvre de sohravardi .

Message par debbie le Lun 23 Jan - 16:48

2) lumiéres .



source christian jambet .




or sohravardi , fidéle sur ce point a avicenne , ou plutot a sa lecture d' avicenne , affirme clairement que l' essence d' un étre est ce qu' elle est , indépendamment de toute autre considération , que l' on considére que l' étre en question existe ou non . l' existence ne serait alors qu' un " attribut " de l' essence , ou plutot de la quiddité , autrement dit une " facon de voir " , sous un certain point de vue , une essence stable . on lira , y insistant , les commentaires trés nombreux de molla sadra . que disent ils ? que sohravardi s' est trompé ? non , mais plutot que le couple essence - existence est dépendant de la connaissance représentative , qu' il est inadéquat a l' expression de la vérité , telle que la connaissance présentielle la délivre . molla sadra montre que sohravardi a déplacé la question issue du péripatétisme , qu' il ne se situe plus du tout sur le terrain d' avicenne , que le vocabulaire de l' essence n' est chez lui qu' un vestige , inutile et obscur . il affirme que la grande découverte de sohravardi est celle ci : la réalité authentique de chaque chose se situe au - dela de sa quiddité , elle séjourne par - dela l' essence et l' existence de cette chose , car elle engendre , dans un meme mouvement d' existentiation , essence et acte d' exister . cette réalité , sohravardi la nomme
" lumiére ."
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre de sohravardi . Empty Re: l oeuvre de sohravardi .

Message par debbie le Lun 23 Jan - 19:50

2) lumiéres .



source christian jambet .




dans une magistrale étude , m.toshihiko isutsu a montré que la scolastique latine , puis ses interprétes modernes , ont attribué a avicenne une théorie qui n' est pas la sienne . il n' aurait jamais dit , rigoureusement parlant , que l' existence est un attribut , tel que l' essence puisse d' abord étre posée , puis seulement se doter , ou étre dotée d' existence . il n' en est pas moins vrai que molla sadra interpréte souvent ainsi la position des tenants du
" primat de l' essence ." t.isutsu montre bien que molla sadra , tenant du primat de l' exister , s' oppose a sohravardi , pour qui l' existence est une
" considération " , une " facon d envisager " la quiddité : une abstraction . il nous semble , cependant , que molla sadra a fort bien percu , dans ses gloses , que le vocabulaire de la métaphysique des essences est inadéquat a l' entreprise de sohravardi , que ce que celui ci nomme réalité - essentielle , racine ou fondement , source de lumiére , n' est pas l' essence , mais l' essentiation , n' est pas la quiddité lumineuse mais son centre formateur , n' est donc ni l' essence , ni l' existence entendue comme simple manifestation d' une essence éternelle dans le monde empirique ; et c' est cette réalité transcendantale , condition de possibilité de l' essence et de l' existence que molla sadra nomme
" acte d' exister ." pour lui , donc , la vérité authentique de la pensée ishraqi se trouverait plutot du coté d' une métaphysique du primat de l' exister . il n' en reste pas moins que sohravardi désigne les lumiéres comme autant d' essences , et les corps comme des quiddités de ténébre . son sentiment gnostique , dualiste , de l' étre a besoin d' une distinction essentielle entre quiddités de lumiére et quiddités ténébreuses , il a donc besoin de définir les étres comme des essences , avant d' y déchiffrer l' acte d' exister ou l' absence de cet acte . car le corps ténébreux est bien une quiddité dont l' essence est de ne pas exprimer la source existentiatrice lumineuse , ce qui ne l' empéche nullement " d' exister " au sens courant , au sens ou toute quiddité réalisée posséde entre ses attributs un certain degré
" d' existence ." preuve qu' il faut bien distinguer chez sohravardi entre l' existence , attribut d' une essence , " facon de considérer " une quiddité , et l' existence comme lumiére , comme source transcendantale de l' étre .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre de sohravardi . Empty Re: l oeuvre de sohravardi .

Message par debbie le Lun 23 Jan - 20:58

2) lumiéres .



source christian jambet .




bien sur , molla sadra , a son tour , est bien obligé de se situer dans le cadre lexical de l' ontologie . il doit choisir un terme qui s' oppose a essence , ou a quiddité . il nomme donc la lumiére " existence ." mais sous ce terme , " existence " , " acte d' exister "
, il ne faut pas entendre ce qui , chez avicenne , était simple " facon de considérer " l' essence , comme si molla sadra " renversait " le péripatétisme en conservant sa problématique fonciére . la philosophie ishraqi ne devient pas chez lui une
" métaphysique des essences . le " primat de l' exister " donne un sens radicalement neuf a ce terme , un sens que sohravardi a su élucider , meme si c' est encore dans l' ancienne langue d' avicenne : l' exister est lumiére , et son primat dans l' étre signifie l' impropriété de l' essence , et de l' existence , concues comme les constituants de la quiddité , a décrire authentiquement l' étre de l' étant .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre de sohravardi . Empty l oeuvre de sohravardi .

Message par debbie le Mar 24 Jan - 11:44

2) lumiéres .


source christian jambet .




voila pourquoi sohravardi , au fond , a bien compris avicenne , lorsqu' il affirme que pour celui ci l' existence est un " attribut " de la quiddité . jamais , certes , avicenne n' a pensé que l' acte d' exister
" s' ajoutait " a l' essence , comme la calvitie a socrate . mais , du moins dans sa philosophie exotérique , il a pensé le rapport de l' essence et de l' existence comme celui de deux essences . comme si l' une pouvait advenir a l' autre , comme s' il s' agissait de qualifications de l' étre . il a manqué la présence , la manifestation , le surgissement original de l' étant , qui seul permet ensuite de parler d' existence et d' essence . la lumiére qui n' est pas existence , mais existentiation et essentiation de la substance . l' erreur de lecture de sohravardi est donc le symptome de sa profonde rupture , et , a son tour , le renversement opéré par molla sadra est la bonne lecture de sohravardi .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre de sohravardi . Empty Re: l oeuvre de sohravardi .

Message par debbie le Mar 24 Jan - 12:10

2) lumiéres .



source christian jambet .




pouvons nous dire que la " lumiére " est l' étre en tant qu' étre , dans la pensée de sohravardi ? que la lumiére est le nom de l' étre ? nombreux sont les textes ou sohravardi reprend a son compte l' identification de l' étre nécessaire par soi et du principe , ou il dit que la lumiére des lumiéres , étre absolu , est autosuffisant parce qu' il est nécessaire , qu' il est nécessaire parce qu' il posséde en soi la raison de son existence . la lumiére des lumiéres ressemble fort , dans cette perspective , a la substance spinoziste . la conséquence est immédiate : si la lumiére des lumiéres est la substance lumineuse premiére , fondatrice , elle est un étre . le point culminant ou la pensée peut atteindre dans la contemplation de la lumiére ne saurait donc excéder
" l' étre ." la connaissance présentielle est une ontologie .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre de sohravardi . Empty l oeuvre de sohravardi .

Message par debbie le Mar 24 Jan - 17:12

2) lumiéres .



source christian jambet .




mais il s' agit , ici encore , d' un vestige , d' un reliquat . l' inspiration vivante de sohravardi est tout autre . la lumiére des lumiéres illumine chaque lumiére immatérielle , elle est son principe d' unification et d' illumination intérieur . elle est l' unité de toutes les unités de présence et , par conséquent , le principe qui , au coeur de chaque foyer d' existentiation , rend possible l' irruption de l' étre . elle est donc au - dela de l' étre . elle est en position de l' un que les néoplatoniciens situent en excés de toute série des étants , l' un ineffable , hors toute essence ou toute existence , ce néant suressentiel d' ou l' étre provient en le manifestant et en l' occultant . en chaque existant , la lumiére est présence de ce principe qui transcende l' étre , présence de l' un . elle est l' excés par lequel chaque chose ne cesse de transcender sa propre situation , de modifier librement ses maniéres d' étre , par laquelle s' exprime la vie .

notre lumiére solaire peut bien , alors , en étre le symbole sensible , puisqu' elle n' est jamais établie en l' étre , mais qu' elle passe outre , continuellement , ses précédents rayonnements . la lumiére est surabondance . on comprend mieux que la présence de la lumiére ne soit pas l' immanence d' un étre dans sa réalité ontique , mais ce par quoi un étant échappe a sa réalité ontique . elle est son réel .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre de sohravardi . Empty l oeuvre de sohravardi .

Message par debbie le Mar 24 Jan - 23:12

2) lumiéres .



source christian jambet .




la " splendeur " et la " luminescence " immatérielles se déploient jusqu' aux limites des univers . étre , c' est étre - lumiére , manifester un acte de présence et de cohésion . mais la cohésion vivante et lumineuse est le contraire de la cloture et de la fermeture sur soi d' une réalité morte . quel penseur
" platonicien " , d' ailleurs , a t il jamais proposé une image de l' étre et de son principe , l' un , qui soit une " cloture ?" sohravardi , comme plotin ou proclus , démontre l' inanité de cette interprétation .

ne pas étre , c' est étre incapable de produire , d' illuminer , de multiplier autour de soi des manifestations de soi , d' irradier de la différence . ce défaut intrinséque d' unité est une dispersion ontologique interne qui caractérise , par exemple , la matiére des corps physiques . voila pourquoi sohravardi nomme les corps " substances obscures " , ou " substances ténébreuses " , " porteuses de mort et de nuit ."
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre de sohravardi . Empty l oeuvre de sohravardi .

Message par debbie le Mer 25 Jan - 14:18

2) lumiéres .



source christian jambet .




la présence a soi de la lumiére est , par contre , connaissance , perception de soi , vie , activité , énergie . il semble que sohravardi ait universalisé a l' ensemble des étres , des lumiéres , l' analyse célébre d' avicenne , ou celui ci découvre l' essence de l' ame :

" que l' un d' entre nous se représente qu' il a été créé d' un seul coup , qu' il a été créé parfait , mais qu' entre sa vue et la contemplation des réalités extérieures s' interpose un voile : il a été créé tombant dans l' espace aérien , sans que la consistance de l' air ne l' affecte ni qu' il doive la sentir . ses membres sont éloignés les uns des autres et ne se rencontrent ni ne se touchent . alors il pensera : peut il affirmer l' exitence de son ipséité sans douter qu' il est bien établi qu' il existe , lui meme , mais sans pour autant qu' existent l' extrémité de ses membres , l' intérieur de ses organes , son coeur , son cerveau , et rien d' extérieur ? il affirmera plutot qu' il existe , n' attribuant a son ipséité ni longueur , ni largeur , ni profondeur ."
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre de sohravardi . Empty Re: l oeuvre de sohravardi .

Message par debbie le Mer 25 Jan - 18:11

2) lumiéres .



source christian jambet .




l' ame est donc " plus aisée a connaitre que le corps ." sohravardi pense que ce qui est vrai de l' expérience que l' ame fait de soi meme est vrai de toutes les lumiéres : l' existence immatérielle s' éprouve dans la coincidence a soi , dans la spontanéité créatrice , qui est le reflet de l' instantanéité de l' émanation , et dans la perception de soi . le mot idrak , dont use sohravardi , a le double sens de perception et de connaissance . la lumiére se connait soi meme car elle se percoit , et sa perception , son sentiment de soi , est connaissance illuminative intégrale de soi . étre , c' est se connaitre soi meme . ce n' est pas , d' ailleurs , a une origine lointaine du cogito cartésien que nous avons affaire . la lumiére ne déduit pas qu' elle existe de ceci qu' elle pense , mais elle éprouve , sans doute aucun , la pensée de soi comme son acte d' exister . elle ne se représente rien d' autre que soi , elle ne s' interroge pas sur la réalité de représentations extérieures qu' elle n' a pas . elle se connait , et sans le temps d' aucun doute , elle existe par sa perception meme . nous ne sommes pas trés loin de saint augustin , ou de leibniz .

la subjectivité ( car c' est a une figure du sujet que nous avons accés chez avicenne et chez sohravardi ) est le réel de chaque lumiére , et , inversement , il n' est pas de présence sans un sujet dont ce soit l' acte . plus forte est la perception de son ipséité , de son " soi " , plus puissante est son activité illuminatrice .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre de sohravardi . Empty Re: l oeuvre de sohravardi .

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum