Le Portail de l'Initiation
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

l oeuvre d henry corbin .

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

l oeuvre d henry corbin . Empty l oeuvre d henry corbin .

Message par debbie le Sam 24 Sep - 22:23

une biographie spirituelle .


source daryush shayegan .



l' étude que nous proposons aux lecteurs n' est pas la biographie d' un penseur , elle n' est pas non plus la description plus ou moins détaillée de ses oeuvres , encore moins l' étude critique d' une démarche philosophique . elle est , avant toute chose , un effort personnel afin de poursuivre la trajectoire d' une expérience exceptionnelle dans sa quéte de la spiritualité . notre voie d' approche épouse , par conséquent , la courbe d' une aventure spirituelle qui reste d' emblée un pélerinage dans un continent perdu . il y a l' homme , sa quéte et le monde auquel aboutit cette quéte . quant a l' homme polyvalent que fut henry corbin , il est difficile de le classer sous une étiquette exhaustive .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre d henry corbin . Empty Re: l oeuvre d henry corbin .

Message par debbie le Sam 24 Sep - 22:42

une biographie spirituelle .


source daryush shayegan .



philologue , henry corbin l' est par le caractére rigoureux de son travail de savant ; on lui doit l' édition critique de nombreux textes arabes et persans , de meme que des traductions magistrales d' une rare qualité . philosophe , il l' est aussi par l' ampleur et la profondeur de sa pensée . a la quéte de l' homme a la recherche de l' esprit , corbin apporte une contribution essentielle ; cette contribution il la puise dans le fonds prophétologique de la pensée irano - islamique mais , en y puisant , il la repense et , la repensant , il s' y identifie tant et si bien que le probléme majeur de la gnose iranienne devient en quelque sorte la nostalgie existentielle de tout étranger a la recherche de son ange . orientaliste , il l' est dans le sens sohrawardien du terme : mostashriq , c' est a dire le " quéteur de l' orient " ou celui qui aspire a émerger hors de son " exil occidental ." il est donc tout cela et pourtant quelque chose de plus , un pélerin ou si l' on veut un homo viator . d' ailleurs il le dit lui meme sans détour : " ma formation est originellement toute philosophique , c' est pourquoi je ne suis a vrai dire ni un germaniste ni meme un orientaliste , mais un philosophe poursuivant sa quéte partout ou l' esprit le guide . s' il m' a guidé vers freiburg , vers téhéran , vers ispahan , ces villes restent pour moi essentiellement des " cités emblématiques " , les symboles d' un parcours permanent ."
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre d henry corbin . Empty Re: l oeuvre d henry corbin .

Message par debbie le Sam 24 Sep - 23:12

une biographie spirituelle .


source daryush shayegan .




cette quéte comporte donc plusieurs aspects dont l' ensemble constitue un parcours spirituel qui va des études médiévales restaurées par étienne gilson , a la gnose illuminative de sohrawardi , en passant par les penseurs protestants comme luther , hamann et la philosophie existentielle d' un heidegger . on peut distinguer un corbin qui est a la fois , comme le dit si bien richard stauffer , un " théologien protestant " , un herméneute heideggerien , un orientaliste initié a la gnose et un historien des religions . il n' y a pas de succession dans ce parcours , puisque les activités de corbin furent en quelque sorte simultanées . de meme qu' il s' était mis autrefois a apprendre l' arabe et le sanskrit en meme temps , de meme aussi il était déja un orientaliste quand il s' initia a l' herméneutique de heidegger . le passage de heidegger a sohrawardi qui excita tant la curiosité n' a de sens que si on l' envisage dans le sens d' une rupture épistémologique ou l' étre - la heideggerien se dépasse d' une certaine facon pour épouser la dimension eschatologique d' un étre - pour - au - dela - de - la - mort . nous y reviendrons .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre d henry corbin . Empty l oeuvre d henry corbin .

Message par debbie le Dim 25 Sep - 11:38

henry corbin et la conquéte de l' imaginal .


source stéphane massonet .



" la crainte de l' épaisseur de l' infini , du pur espace , de la simple matiére émut un instant averroes . il regarda le jardin symétrique ; se sentit vieilli , inutile , iréel .
( borges , la quéte d' averroes ) .


au nord de damas , dans le faubourg de la salihiya , une petite rue , a l' ombre du tumulte quotidien offre abri a une mosquée d' aspect ordinaire . pénétrant dans celle ci , une meme impression d' abandon accompagne le visiteur , et ce jusqu' au moment ou il se sent attiré par un escalier mystérieux . ou méne donc ce passage ? rien ne semble l' indiquer . seule l' illusion de fraicheur répandue par une lumiére un peu verdatre tient lieu d' invitation . l' étonnement de l' hote atteint son comble lorsque celui ci franchit le seuil d' une sorte de crypte souterraine . sous ses yeux , la scéne imprévue d' une seconde mosquée dissimulée , ou un silence de méditation fait vibrer les murs enrobés de tuiles de damas . enveloppée d' un linge blanc en guise d' offrande , des corans son posés devant une tombe ou une foule de pélerins se recueillent . en ce lieu , que les musulmans tiennent pour sanctifié , repose auprés de ses deux fils celui que la tradition a surnommé le " fils de platon " , le grand shakh du soufisme , abu bakr mohammad ibn al - arabi .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre d henry corbin . Empty l oeuvre d henry corbin .

Message par debbie le Dim 25 Sep - 18:14

henry corbin et la conquéte de l' imaginal .


source stéphane massonet .



depuis quelques décennies , le nom d' ibn arabi n' est plus méconnu du lecteur occidental , et pourtant , le soufisme n' en reste pas moins lointain de par l' extréme complexité des problémes qu' il pose au sein de l' islam . afin d' approcher cette mytique islamique et le néoplatonisme iranien , henry corbin nous a été désigné par l' originalité et la fécondité de sa vocation , car au - dela de son travail d' orientaliste , ce maitre sut élaborer un espace et un temps ou se joue toute l' aventure métaphysique de l' homme . le lieu , ou nous découvrons les symboles transhistoriques de l' odyssée humaine , corbin le situe a l' orient . non pas l' orient géographique , mais cet orient métaphysique vers lequel chemine l' ascension extatique de l' ame , et ou éclot cette splendeur matinale et irradiante de la connaissance . ce lieu devient pour corbin le point de repére a partir duquel il peut retracer toute la topographie spirituelle du monde islamique . car il s' agit de se défaire du schéma désuet que nous propose nos manuels d' histoire de la philosophie , d' aprés lesquels la pensée islamique atteint son apogée et son terme dans le péripatétisme d' averroes et la critique du théologien  al - ghazalt  . ce schéma résultant de la confusion entre philosophie arabe et philosophie islamique , corbin nous montrera combien il serait erroné de vouloir réduire l' enjeu spéculatif de l' islam a la lutte pathétique qui scelle le destin de l' hellénisme andalou .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre d henry corbin . Empty l oeuvre d henry corbin .

Message par debbie le Lun 26 Sep - 19:14

henry corbin et la conquéte de l' imaginal .


source stéphane massonet .




si la mort d' averroes devait marquer un événement dans l' histoire de la philosophie , ce serait le voyage pour l' orient qu' entreprit ibn arabi a la suite des funérailles du grand philosophe de cordoue . la résolution de ce pélerinage vers l' orient prend la valeur de symbole aux yeux de corbin , car a la meme époque , a l' autre bout du monde islamique , l' avicennisme iranien ne fut ébranlé ni par un aristotélisme averroisant , ni par une destruction des philosophes . bien au contraire , devait lui succéder ce qu' il ne put accomplir ; une sagesse orientale et une métaphysique des mondes imaginaires comme mondes de visions et d' angélophanies . bref , l' imaginal n' est autre qu' une hiérarchie de mondes extatiques dans lesquels le pélerin rencontre l' objet de sa quéte et de son désir .


le projet de théosophie orientale prit naissance dans l' oeuvre du shaykh al ishrak  shikaboddin yahya sohrawardi . l' intention profonde de cet ésotérisme philosophique vise la résurrection de la sagesse de l' ancienne perse . partant des acquis de la pensée présocratique et du néoplatonisme ( sa cosmo - angélologie ) , sohrawardi montrera comment l' épopée héroique du mazdéisme se métamorphose en une épopée mystique a partir de cette pointe d' illumination aurorale que les ishraqiyun situent en l' orient moyen du mundus imaginalis . la voie vers laquelle chemine toute la métaphysique de l' imagination théophanique d' ibn arabi n' est autre que cet orient des lumiéres de la théosophie orientale .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre d henry corbin . Empty Re: l oeuvre d henry corbin .

Message par debbie le Mar 27 Sep - 0:54

henry corbin et la conquéte de l' imaginal .


source stéphane massonet .




henry corbin a passé prés de quarante ans a explorer et dresser la topographie du mundus imaginalis . le résultat de ses enquétes , menées a la croisée de la philosophie et de la théologie , l' a conduit a dégager et a préciser la conception théurgique de l' image , qui culmine dans les récits extatiques , articulant une logique de ce monde de l' image , un monde de visions qui serait tributaire du développement proprement oriental et iranien de la tradition néoplatonicienne , tandis que ses derniers écrits esquissent un geste de retour de la pensée de l' imaginal vers son occident , inscrit dans la perspective d' une histoire comparée du néoplatonisme irano - européen . si corbin inscrivait ses recherches dans la perspective d' une théologie des religions du livre ( le judaisme , le christianisme , l' islam et le mazdéisme ) , ce sera pour montrer que les apories du monthéisme ouvre toujours la voie a un polythéisme . la rencontre entre l' homme et l' absolu passe toujours par un intermédiaire qu' est l ange ou sa vision , son image . et a défaut de ce monde imaginal , le monothéisme sombre soit dans un anthropomorphisme qui s' exprime théologiquement par les moyens de l' allégorie , soit dans un apophatisme qui se résout en un nihilisme . le monde visionnaire comme station intermédiaire entre l' homme et le divin , affirme donc la nécessité structurelle d' un polythéisme inhérent a tout monothéisme , polythéisme angélologique dont la source fondamentale sera le néoplatonisme .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre d henry corbin . Empty l oeuvre d henry corbin .

Message par debbie le Mar 27 Sep - 21:01

henry corbin et la conquéte de l' imaginal .


source séphane massonet .




ainsi , ce monde de l' ange ou de l' image sera déterminant dans la rencontre qui configure le visage spirituel de l' occident et de l' orient du douziéme siécle , au moment ou la philosophie arabe s' essouffle et que s' organise du coté de l' iran une renaissance spirituelle d' inspiration néoplatonicienne . d' une part , nous avons un occident ou philosophie et théologie s' affrontent dans l' attaque que porte la scolastique antivicenienne contre l' angélologie néoplatonicienne . de l' autre  se profile un orient ou éclot une métaphysique qui unit l' expérience mystique . " la philosophie qui ne se développe pas en une expérience spirituelle est une vaine perte de temps . réciproquement toute expérience mystique non précédée d' une sérieuse formation philosophique est exposée aux illusions , aux égarements et autres maladies de l' ame ." ce motif qui prélude a toute introduction a la théosophie orientale de sohrawardi , s' applique également a la métaphysique imaginale d' ibn d' arabi . comme nous le voyons , c' est l' angélologie qui détient le secret de cette topographie spirituelle , de cet occident scolastique inspiré par une " peur de l' ange " , et de cet orient porté a la rencontre de sa vision . ici , la vision se nomme théophanie et son événement délimite un degré de pénétration du réel . explorer ce lieu intermédiaire du monde de   l' ame par la mise en pratique de l' imagination théophanique , tel est le projet de cette herméneutique de l' imaginal . les visions théophaniques de l' ange étant soumises au cycle de métamorphoses , ses formes prennent pour noms terre , femme - sophia , verus propheta , homo maximus , anthropos céleste . la perception d' une de ces formes est " un événement de l' ame , ayant lieu dans l' ame et se passant pour l' ame ." essentiellement individuelle , l' appréhension de cette réalité ontologique intermédiaire entre le phénoménal et l' inteligible , répond de la capacité perceptive du visionnaire : " talem eum vidi quolem capere potui ."
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre d henry corbin . Empty Re: l oeuvre d henry corbin .

Message par debbie le Dim 23 Oct - 23:17

henry corbin et la conquéte de l' imaginal .



source stéphane massonet .




le génie de la spiritualité mystique de l' islam est d' avoir élaboré les conditions de possibilités de cette expérience , c' est a dire un espace et un temps visionnaires dans lequel un tel événement ne puisse étre confondu avec les brumes délirantes de l' imaginaire . étrangére a ce que nous appelons " la conscience historique " , la pensée islamique se meut par un mouvement dont toute progression est un retour vers l' origine . le temps est ici pensé selon les formes spatiales qui concordent avec la perspective verticale sur laquelle s' étagent les différents plans ontologiques de l' univers . le temps rectiligne de l' histoire s' efface devant le temps de l' ascension verticale . " le passé n' est pas derriére nous , mais sous nos pieds ."

ce sera a partir de cet autre axe du temps que la théosophie orientale édifiera cette métaphysique du mundus imaginalis . afin de ne pas ébranler la rigueur architecturale d' un tel projet , nous devons veiller a ne pas dénaturer l' intention qui sous - tend cette vision de mondes par quelque critique psychologique . car nos théosophes identifient ici l' ange de la révélation avec l' ange de la connaissance ; ainsi , le temps de la révélation , le temps de sa rencontre ne pourra étre élucidé que par la gnoséologie et l' anthropologie qui fondent la métaphysique de l' imagination . tenter de discerner une rationalisation au sein de cette identité entre esprit - saint ( l' ange gabriel ) et intelligence agente reviendrait a manquer le rendez vous que nous proposent nos orientaux ; car cette rencontre entre données prophétiques de l' angélologie et expérience philosophique articule ce que corbin élucide comme une philosophie prophétique .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre d henry corbin . Empty l oeuvre d henry corbin .

Message par debbie le Mer 26 Oct - 21:25

henry corbin et la conquéte de l' imaginal .



source stéphane massonet .




ici , le prophétisme s' allie a la conception d' un temps non - historique , cyclique formant une métahistoire dans laquelle le visionnaire pourra réactualiser et revivre l' événement spirituel . le prophétisme formant un long cycle ininterrompu de dévoilement de la parole divine , la mise a jour exotérique selon une courbe descendante qui appelle son contre - mouvement descendant , une interprétation exotérique qui tente de remonter du sens dévoilé de la parole sacrée vers son sens caché , spirituel . cette remontée vers le sens premier et caché ( ésotérique ) de la parole divine boucle le cercle en donnant a tout visionnaire la possibilité herméneutique de rencontrer son ange en ce lieu imaginal : le mundus imaginalis .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre d henry corbin . Empty Re: l oeuvre d henry corbin .

Message par debbie le Dim 18 Déc - 22:19

henry corbin et la conquéte de l' imaginal .



source stéphane massonet .



en brisant l' unité du monde , cette pluralité de monde permet une redistribution explicative aux différents degrés de l' étre . ainsi , le mundus imaginalis , comme monde de l' ame , devient le situs de l' exégéte de l' ame , ce monde intermédiaire entre l' homme et l' absconditum , a partir duquel l' herméneutique du croyant reconduit analogiquement le sens littéral d' un texte sacré vers son sens spirituel . il fonde donc l' expérience visionnaire en offrant un lieu , un topos situé hors de l' histoire ou se déroulent les récits visionnaires et extatiques . en lui réside la fonction , théophanique nécessaire de l' angélologie comme médiation entre l' abime de l' absolue transcendance ( l' un ineffable , situé au - dela de tout étant , de toute parole et de toute attribution ) et la multiplicité de ses théophanies . seule une angélologie permet d' affirmer simultanément la
transcendance ineffable de l' étre divin et la pluralité de ses noms et attributs sans sombrer dans les méandres de la théologie positive . si la pluralité des étants sollicite un étre unique comme principe d' existence , réciproquement l' unicité de cet étre ne sera manifesté que par la pluralité des étants , sans pour cela que cet étre primordial ne se confonde avec un étant transcendant , car l' étre transcende toujours l' étant . or , le mystére demeure sur ce passage de l' étre a l' étant . la théosophie islamique situera le mystére au niveau originel de l' étre , a partir d' un théomonisme ontologique , qui conditionne et garantit la pluralité des étants et préserve l' unité de l' étre divin en son essence inconnaissable , tout en établissant un rapport entre l' étre - un et la pluralité des étants qui fonde le schéma d' une ontologie comme hiérarchie de monde . cette hiérarchie permet de poser une différence ontologique entre le deus absconditus ( la divinité , théotée ) et le deus revelatus ( les dieux , theoi ) , tout en préservant la distance de la divinité cachée et la présence des formes multiples de sa révélation . ce probléme est un paradoxe inhérent a tout monothéisme , comme le rappellera corbin . il reléve de l' élaboration d' une hiérarchie de monde dans laquelle est instituée une gradation ontologique entre l' un et les étants , tout en préservant cet un au - dela de tout multiple .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre d henry corbin . Empty Re: l oeuvre d henry corbin .

Message par debbie le Dim 18 Déc - 23:13

henry corbin et la conquéte de l' imaginal .


source stéphane massonet .



ceci nous montre comment le mundus imaginalis , comme monde intermédiaire dans une hiérarchie de monde hypostatique , est fondé a partir de la théologie apophatique d' inspiration néoplatonicienne . tout comme chez plotin , l' un n' est pas un attribut de l' étre - un , mais désigne le mystére de l' absconditum unifiant qui est au - dela de la pluralité de ses manifestations hénophaniques , tandis que s' élabore la seconde hypostase de l' intelligence ( l' un qui comprend du multiple ) et la troisiéme hypostase de l' ame ( l' un dominé par la multiplicité ) . s' il appartiendra a proclus d' opérer une lecture théologique du parménide de platon identifiant les différentes hypostases avec une hiérarchie divine , corbin montrera comment pour les platoniciens de perse , toute théophanie est une angélophanie :
" quand les ishraqiyun parle de l' ange ou seigneur d' une espéce , ils entendent l' ange comme une hypostase , une entité spirituelle , de la pensée duquel , comme action contemplative , procéde l' espéce matérielle a la facon d' une théurgie ." ainsi , a travers cette hiérarchie de monde nous retrouvons la théorie platonicienne de l' hypostase , avec son double mouvement de procession et de conversion , l' émanation d' un degré ontologique a partir de son hypostase supérieure , ainsi que le mouvement de retour vers son origine ou son antériorité archétypale . en affirmant que la procession de ces hiérarchies a pour issue l' avénement de la figure de l' ange ( ange esprit - saint et ange de l' humanité ) , cette concordance entre l' angélologie orientale et l' interprétation théologique du néoplatonisme proclusien que pose corbin articule une théogonie des idées a partir d' une scénographie dramatique qui se joue au niveau des hypostases . cette premiére concordance entre le néoplatonisme et l' angélologie orientale atteste le fondement polythéiste de tout monothéisme . ainsi , l' angélologie et le situs de la rencontre avec l' ange deviennent une des médiations fondamentales dans cette hiérarchie hypostatique , puisqu' ils articulent le passage entre l' un et le multiple
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre d henry corbin . Empty Re: l oeuvre d henry corbin .

Message par debbie le Lun 19 Déc - 0:32

henry corbin et la conquéte de l' imaginal .


source stéphane massonet .




partant de cette théologie néoplatonicienne , corbin évoque l' idée d' une " gnose néoplatonicienne " , cette gnoséologie précisant la portée eschatologique de l' angélologie qui accomplit le mouvement de remontée de l' ame a travers la hiérarchie des hypostases célestes du monde imaginal . a ce propos , corbin insistera sur la proximité de l' imagination créatrice chez les néoplatoniciens occidentaux et les orientaux . en effet , cette imagination rend possible cette remontée eschatologique a partir d' une métaphysique du corps subtil . l' imaginal comme lieu médiant entre le sensible et l' intelligible est le lieu ou les corps se spiritualisent et ou les esprits prennent corps . ainsi , il pose une homologie structurelle entre l' okhéma de proclus et le jasad , le corps subtil de la métaphysique de résurrection développée par ahmad ahsa , fondateur de l' école shayhi . en outre , ce corps imaginal ne serait pas si éloigné de la spissitudo spiritualis chez henry more .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre d henry corbin . Empty Re: l oeuvre d henry corbin .

Message par debbie le Lun 19 Déc - 1:04

henry corbin et la conquéte de l' imaginal .


source stéphane massonet .



si la dogmatisation du platonisme par proclus ne doit pas étonner quant a la rencontre , chez nos orientaux , entre angélologie et hiérarchie céleste théurgique , bien plus significative serait l' identification du mundus imaginalis avec la troisiéme hypostase plotinienne , le monde de l' ame comme hypostase intermédiaire entre le monde sensible et le monde intelligible . ainsi , sohravardi et les platoniciens de perse réduiront la distinction platonicienne entre entendement et contemplation , liquidant ainsi la dianoia comme connaissance discursive des entités mathématiques et traitant les idées comme des anges de lumiéres que le visionnaire extatique peut contempler . partant de cette réduction de la théorie de la connaissance a la contemplation illuminative , autrement dit en ramenant la gnoséologie néoplatonicienne a une exégése angélologique , les orientaux reconnaitront en ce monde imaginal le lieu de la rencontre avec l' ange , le site exégétique et métahistorique a partir duquel toute chose sera reconduite vers son origine , vers sa forme archétypale ou encore vers son orient . dés lors , le mundus imaginalis , ce monde des images - archétypales fonde la tradition orientale du récit visionnaire en déterminant le topos spirituel de cet événement , ainsi que toute l' élaboration de la gnose orientale ; la perception imaginative comme mode de connaissance spirituelle .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre d henry corbin . Empty Re: l oeuvre d henry corbin .

Message par debbie le Lun 19 Déc - 4:27

henry corbin et la conquéte de l' imaginal .


source stéphane massonet .



en fait , la connaissance est déterminée
herméneutiquement a partir d' une anthropologie qui correspond a cette cosmologie . aux trois hypostases correspondent trois organes distincts de connaissance . nous avons le monde physique sensible des phénoménes qui est connu par les sens . au - dela de ce premier univers , nous avons le monde suprasensible de l' ame ou des anges - ames ; c' est en ce monde que l' organe de l' imagination créatrice déploie ses symboles et ses archétypes . enfin , nous avons l' univers des pures intelligences archangéliques auquel correspond l' organe de l' intellect . a cette triade cognitive correspond une triade anthropologique ( corps , ame , esprit ) qui régle la triple connaissance de l' homme au sein de la métaphysique du mundus imaginalis . et si cette région du monde imaginal commence topographiquement a la surface convexe de la neuviéme sphére , c' est a dire a la frontiére des sept climats qui constituent le monde physique percu par les sens , il faudra renoncer aux sens pour accéder a la réalité imaginale . il faudra recourir a la perception qui reléve de l' imagination créatrice , élaborée par les platoniciens orientaux comme une faculté cognitive . ainsi , ce mundus imaginalis est décrit comme un monde des images en suspens . sohravardi nous indique la constitution ontologique des réalités qui peuplent ce monde intermédiaire . celles ci sont des corps subtils relevant d' une matérialité immatérielle dans un univers intermédiaire ou le spirituel prend corps et ou le corps devient spirituel : ces images ou formes sont a elles memes leurs propres matiéres , indépendantes de tout substrat . cette corporéité imaginale nous montre ainsi qu' elle est plus subtile matériellement que le monde physique tout en n' étant pas un pur intelligible .
ontologiquement , elle est intermédiaire entre la réalité sensible et la réalité intelligible .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre d henry corbin . Empty Re: l oeuvre d henry corbin .

Message par debbie le Mer 21 Déc - 22:36

henry corbin et la conquéte de l' imaginal .



source stéphane massonet .



afin de fonder le statut ontologique de ce monde intermédiaire , sohravardi invoquera la loi de la contingence prééminente , " selon laquelle si un existant non - nécessaire existe en fait a un degré donné de l' étre , cela implique no ipso que d' ores et déja existe l' existant non - nécessaire dont le degré d' étre est situé immédiatement au - dessus du sien ." cette réalité imaginale , qui vient combler le hiatus entre le sensible et l' intelligible , offre a la philosophie orientale le fondement d' une métaphysique des formes symboliques . a partir de ce monde a trois plans , l' opération herméneutique aura pour fonction de faire symboliser entre eux les différents degrés ontologiques .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre d henry corbin . Empty l oeuvre d henry corbin .

Message par debbie le Jeu 22 Déc - 18:12

henry corbin et la conquéte de l' imaginal .


source stéphane massonet .



la richesse de la théosophie orientale réside dans son projet : ressusciter la sagesse de l' ancienne perse a l' aide des mages hellénisés .

héritiére du néoplatonisme tardif , ce platonisme persan s' apparente au schéma d' une théologie apophatique de l' un . selon nos théosophes persans , l' idée platonicienne ne sera plus un archétype universellement réalisé , mais une hypostase qui sera interprétée en termes d' angélologie zoroastrienne . exprimé en termes d' une métaphysique des essences , le dualisme de la lumiére et des ténébres du mazdéisme conduit notre shaykh a refuser la possibilité d' une physique , au sens aristotélicien du terme . une physique de la lumiére ne peut étre qu' une angélologie .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre d henry corbin . Empty Re: l oeuvre d henry corbin .

Message par debbie le Jeu 22 Déc - 20:21

henry corbin et la conquéte de l' imaginal .


source stéphane massonet .



ainsi , sohravardi opéra a partir des innombrables cieux que lui proposait l' angélologie zoroastrienne , une révolution cosmologique qui fit éclater le schéma astronomique d' un avicenne ou d' un fahari . de cette hiérarchie des lumiéres , sohravardi distingue un orient majeur ( l' extréme - orient supérieur des ames
célestes ) et un orient mineur ( orient inférieur des ames humaines ) au sein du mundus imaginalis . cette distinction pose la différence entre le mundus archétypus situé du coté oriental , tourné vers les entités spirituelles et qui contient tous les archétypes de l' univers , et le monde de l' image , l' intermonde dans lequel sont les esprits lorsqu' ils ont quitté le monde de l' existence terrestre . en ce lieu , existent les formes de toutes oeuvres de l' existence terrestres . située du coté occidental , c' est a dire , tournée vers les corps matériels , la structure de jabarsa ( orient mineur de la matiére imaginale ) est moins subtile et moins pure que jabarqa ( orient majeur des formes archétypales ) . cette distinction ontologique est importante , car nous voyons qu' au sein du mundus imaginalis vient s' inscrire une structure de degrés descendants et de degrés ascendants de l' étre , l' ensemble formant " un cycle , dont on ne peut se représenter que le point final , le point initial autrement que par un mouvement de révolution compléte ." cette métabolé permet d' accomplir un changement de pole a l' ame , ou de son orient , dans sa remontée a travers le monde imaginal , vers le lieu de son origine .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre d henry corbin . Empty l oeuvre d henry corbin .

Message par debbie le Ven 23 Déc - 1:11

henry corbin et la conquéte de l' imaginal .


source stéphane massonet .



cette rapide esquisse du monde imaginal , trop rapide pour rendre compte de l' importance de ce schéme fondamental qui a préoccupé la philosophie islamique et l' éclosion de son platonisme du douziéme siécle jusqu' au dix huitiéme siécle , ne peut que nous inviter a reprendre et lire les récits mystiques de sohravardi et des orientaux afin d' en apprécier toute la richesse . ainsi , dans le livre des entretiens , sohravardi nous livre cette mise en garde : " lorsque tu apprends dans les traités des anciens sages qu' il existe un monde pourvu de dimensions et d' étendue , autre que le plérome des intelligences , et que le monde gouverné par les ames des sphéres , un monde ou se trouvent des cités dont il est autant dire impossible d' évaluer le nombre , parmi lesquelles le prophéte a lui meme nommé jabalqa et jabarsa , ne te hate pas de crier au mensonge ; car ce monde , il arrive aux pélerins de l' esprit de le contempler , et ils y trouvent tout ce qui est l' objet de leur désir ." les cités d' émeraude se nomment jabarsa , jabalqa et hurralya , composant le huitiéme climat du mundus imaginalis , le monde des images - archétypes . ce sont ces contrées mystiques qui forment le situs épiphanique de la réalité intérieure contemplée par le visionnaire .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre d henry corbin . Empty l oeuvre d henry corbin .

Message par debbie le Ven 23 Déc - 14:07

henry corbin et la conquéte de l' imaginal .


source stéphane massonet .



c' est dans sa chronique que l' historien tobri nous offre le plus ancien témoignage de cette terre mystérieuse aux cités d' émeraude : " jabarsa et jabalqa , nous dit tobri , sont deux cités d' émeraude qui font suite a la montagne de qaf . le visionnaire pourra contempler ces lieux aprés avoir franchi la montagne cosmique de qaf . cette montagne marque la frontiére entre les sept climats de notre monde géographique et le huitiéme climat du monde imaginal qui enrobe notre univers . dans ses récits visionnaires et d' initiation spirituelle , sohravardi relate le pélerinage vers le mundus imaginalis et la rencontre de ce sinai mystique . dans le récit l' archange empourpré , le visionnaire vient de quitter le monde de l' expérience sensible et se trouve dans un désert en présence d' un adolescent doué d' une beauté suprasensible a qui il demande : " d' ou viens tu ?
o jouvenceau !" ce dernier lui répond : " comment ? je suis l' ainé des enfants du créateur et tu m' appelles jouvenceau ? je viens d' au - dela de la montagne qaf............c' est que tu fus toi meme a l' origine , et c' est la que tu retourneras , lorsque tu seras enfin débarassé de tes liens ."
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre d henry corbin . Empty l oeuvre d henry corbin .

Message par debbie le Dim 25 Déc - 18:32

henry corbin et la conquéte de l' imaginal .


source stéphane massonet .




ici apparait clairement l' expérience gnostique du captif , emprisonné , tenu par des liens , aspirant a retourner chez lui , au - dela de la montagne qaf . cette montagne qaf , nous dit corbin , est la montagne cosmique , constituée de sommet en sommet , de vallée en vallée , par les sphéres célestes emboitées les unes dans les autres . le pélerin poursuit par la quéte de la montagne qaf et la réponse de l' archange est : " celui qui a trouvé le sens de la vérité mystique , celui la est arrivé a la source . lorsqu' il émerge de la source , il a atteint l' aptitude qui le rend pareil au baume dont tu distilles une goutte dans le creux de ta main en tenant celle ci face au soleil , et qui alors transperce au - travers de ta main . si tu es kherz , a travers la montagne qaf , sans peine , toi aussi , tu peux la franchir ." afin de franchir la montagne qaf et atteindre les cités de jabalqa et de jabarsa , il faut étre kherz . pour ibn arabi , cette assimilation a kherz signifie l' investiture du manteau de kherz , c' est a dire une identification de l' étre spirituel du pélerin avec celui de la personne - archétype du guide , une adéquation du degré de compréhension entre le visionnaire et son ange exégéte . la source de la vie , et celui qui atteint celle ci a trouvé le sens de l' ésotérisme et atteint le mode d' étre qui lui permet de percevoir les cités du mundus imaginalis . comment donc ? l' archange nous indique que celui qui émerge de la source atteint cette aptitude symbolisée par la goutte de baume qui , paradoxallement , étant située a l' intérieur de la main , se retrouve au - dehors . nous retrouvons la polarité de l' exotérique , de l' extériorité et de l' ésotérique , de l' intérieur ( le caché ) , mais lorsque l' ésotériste suit son pélerinage vers cette intériorité occultée , il se retrouve paradoxallement a l' extérieur . par cette extériorité , il faut comprendre extérieur par rapport aux sept climats de notre monde physique . aussi , le mouvement d' intériorisation de la quéte spirituelle nous invite a franchir la montagne qaf , afin de pénétrer le mundus imaginalis , qui est situé a l' extérieur de notre monde sensible et englobe ce dernier . " topologiquement , il est précisé que cette région commence a la surface convexe de la neuviéme sphére , la sphére des sphéres , ou sphére qui englobe l' ensemble du cosmos ." l' intériorité occultée nous faisant sortir de la réalité extérieure vers le huitiéme climat , le monde imaginal ne répond pas a la question
" ou  ?" , car c' est le ou qui est en elle .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre d henry corbin . Empty Re: l oeuvre d henry corbin .

Message par debbie le Dim 25 Déc - 18:55

henry corbin et la conquéte de l' imaginal .


source stéphane massonet .




le monde imaginal est le monde des images - archétypes , c' est a dire que chaque étre du monde sensible a en lui son archétype . le monde spirituel est le pole oriental du monde sensible , car c' est en lui que se situe l' origine de tout étre phénoménal . ainsi , le récit sohrawardien de l' exil occidental nous retrace l' expérience du gnostique , qui , étranger en ce monde ( l' occident ) , veut revenir chez lui , en son origine , en son orient . le monde imaginal , enrobant le monde occidental , offre la polarité orientale a chaque étre . c' est en ce sens qu' il faut comprendre que le " ou " est en elle , que le centre entoure la périphérie .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre d henry corbin . Empty l oeuvre d henry corbin .

Message par debbie le Dim 25 Déc - 23:30

henry corbin et la conquéte de l' imaginal .


source stéphane massonet .




le schéma gnostique du mundus imaginalis sera le point de convergence a partir duquel les derniers écrits de corbin donnent a penser une histoire comparée du néoplatonisme . ainsi , lorsqu' il déclare : " et l' histoire de ces néoplatoniciens de la perse islamique est longue : ils appartiennent a la meme famille spirituelle que les néoplatoniciens de partout et de toujours ." en évoquant cette unité intellectuelle qui lie entre eux les néoplatoniciens " de partout et de toujours " , il s' agit moins de réduire la complexité du néoplatonisme a une sorte d' entité trans - historique , que de souligner l' organicité profonde qui relie cette tradition philosophique a la croisée de l' occident et de l' orient , et ce en regard des échanges concrets , de la circulation de textes , et des influences réciproques . ainsi , cette vaste entreprise , inscrite par corbin dans la perspective d' une philosophie comparée du monde indo - européen a partir de la réappropriation du schéme métahistorique propre au platonisme , devra assumer les développements paralléles de cette double tradition afin de dégager une vaste fresque historique , qui nous ménerait de plotin , au troisiéme siécle , jusqu' a l' éclosion de l' école d' ispahan , a la fin du dix septiéme siécle . de fait , corbin a suffisamment insisté sur le destin remarquable du néoplatonisme en iran , avec l' éclosion d' une philosophie orientale , et la maniére dont celle ci viendrait compléter son histoire occidentale . mais la perspective est double . d' une part , il s' agit de remédier aux lacunes de notre approche de ce néoplatonisme persan .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre d henry corbin . Empty Re: l oeuvre d henry corbin .

Message par debbie le Lun 26 Déc - 19:47

henry corbin et la conquéte de l' imaginal .


source stéphane massonet .




" il faut en finir avec la situation déplorable a laquelle se condamne tel ou tel tableau de philosophie comparée , ou la colonne réservée au moyen orient , entre le grand mystique jaml ( 1485 ) et le bab ( 1850 ) , reste désespérement vide ." ce sera donc ces colonnes vides qu' il s' agit de combler , et corbin nous rappellera que si la disparition de l' avicennisme devant l' averroisme marque une étape importante pour la philosophie occidentale ( a savoir la restauration du péripatétisme ) , la pensée d' avicenne connaitra en orient un destin remarquable avec l' essor des platoniciens de perse
( qui furent les contemporains des platoniciens de cambridge) . cet essor se poursuivra jusqu' aux spéculations d' un qozisaid qomi sur l' hénologie plotinienne , marquant l' apogée de l' école d' ispahan au dix septiéme siécle et dix huitiéme siécles . visant a distinguer la philosophie islamique de la philosophie arabe , c' est tout l' enjeu de cette histoire du néoplatonisme que tente d' élaborer henry corbin . d' autre part , il faut affronter les difficultés que souléve cette perspective comparatiste , en dressant les points de rencontre et en confrontant les textes .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre d henry corbin . Empty l oeuvre d henry corbin .

Message par debbie le Mar 27 Déc - 20:41

henry corbin et la conquéte de l' imaginal .


source stéphane massonet .




en fait , cette histoire du néoplatonisme pourrait étre lue a partir d' un texte issu de la tradition plotinienne . déja plotin , qui voulait connaitre " la philosophie orientale sur des points proches de sa pensée " , prendra part en 242 a la campagne de l' empereur gordien en perse , mais la défaite des troupes en mésopotamie le raménera a rome . de fait , cette rencontre manquée avec la philosophie orientale devra attendre quelques siécles . ce sera un commentaire de son disciple porphyre qui marquera le passage décisif du néoplatonisme vers l' orient . il s' agit de la théologie dite d' aristote , un commentaire sur les trois derniéres ennéades de plotin , qui connaitra ,  une traduction arabe en 841 par un chrétien nestorien , na ma al - himsi , avant que le philosophe al - kindi y porte quelques mises au point . dés lors , ce texte traversera l' ensemble de la philosophie orientale , attestant les moments constitutifs de l' élaboration de la métaphysique de l' imaginal . il connaitra deux commentaires importants : celui d' avicenne au onziéme siécle , et une glose de qazisaid qommi au dix septiéme , tandis que sohravardi mettait en doute son origine aristotélicienne , attribuant le texte a platon . de fait , ce texte , qui eut une influence décisive pour la philosophie islamique , mérite selon corbin une édition critique qui reprendrait les différentes phases de sa traduction , partant du texte de plotin , l' adaptation de porphyre , la traduction syriaque , enfin les commentaires et gloses des orientaux . cette vaste entreprise comparative nécessiterait un lexique grec - arabe persan et enfin latin , dans lequel la théologie fut traduite avant d' exercer une influence sur les hermétistes et les néoplatoniciens de la renaissance , notamment sur francesco patrizi . si cette théologie plotinienne atteste la rencontre et les influences respectives entre les néoplatoniciens d' occident et d' orient . corbin ne manque pas de souligner a travers ses écrits d' autres points de comparatisme . ainsi , en soulignant l' absence du phénoméne d' église dans l' islam ( l' église comme corps constitué tel que l' a connu l' occident s' entend) , il propose des rapprochements entre les différentes traditions hétérodoxes , a commencer par les théosophies de jacob boehme , de paracelse ou de swedenborg , ou encore les romantiques allemands . que l' imaginal soit un des apports les plus importants des platoniciens iraniens dans le domaine de la philosophie et la théologie , il permet a henry corbin de rapprocher entre eux mystiques et visionnaires qui n' ont cessé de vouer leur contemplation a un monde qui affirme la pluralité métamorphiques des images comme pluralités des visions extatiques .
debbie
debbie

Messages : 1874
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 60
Localisation : avec vous

Revenir en haut Aller en bas

l oeuvre d henry corbin . Empty Re: l oeuvre d henry corbin .

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum