Le Portail de l'Initiation
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Chemtrails et géo-ingénierie guerre climatique depuis 1966

Aller en bas

Chemtrails et géo-ingénierie guerre climatique depuis 1966 Empty Chemtrails et géo-ingénierie guerre climatique depuis 1966

Message par obsidienne le Sam 12 Mar - 23:19

Chemtrails et géo-ingénierie guerre climatique depuis 1966

http://rustyjames.canalblog.com/archives/2014/10/26/30837295.html

«La science du réchauffement climatique est établie », citation d’Al Gore .

- Plans présents et futurs des agences fédérales en matière de modification du climat.
- L’évolution d’un programme R&D (?) de modification du climat en système d’armement militaire. Une critique de 1986 sur les initiatives de 1966.

Réchauffer l’Arctique avec des projets de géoingéniérie à grande échelle est la vision des industriels depuis 100 ans et l’est toujours.

Vous souvenez-vous de l’époque où l’on pensait que réchauffer l’Arctique était une bonne idée ?
Vous souvenez-vous de l’époque où les scientifiques pensaient que réchauffer l’Arctique était une bonne idée ?

Si réchauffer l’Arctique est considéré comme bon pour le commerce depuis 100 ans, pourquoi la découverte que le dioxyde de carbone fait déjà le travail gratuitement a été soudain considérée comme une catastrophe à prévenir ?

Pourquoi un optimisme de plusieurs décades dans le réchauffement de l’Arctique a t-il soudainement fait place à une campagne de crainte et de menaces pour l’avenir à cause des conséquences du réchauffement de l’Arctique sous l’appellation « réchauffement global », est une question qui reste largement inexpliquée.

Depuis 1958 le Congrès et les militaires travaillent sur des systèmes de guerre climatique exotique qui comprennent la manipulation électromagnétique de la ionosphère.


Il est inacceptable que l’ONU et le GIEC (IPCC) continuent à promouvoir le CO2 comme cause du changement climatique mais refusent d’admettre que les militaires sont activement engagés dans les technologies d’armes de réchauffement climatique.

index

- Des documents de 1966 révèlent comment les militaires et les agences fédérales modifient le climat global.

En haut, la première carte de circulation atmosphérique, celle des particules radioactives projetées par l'explosion de la bombe atomique américaine Mike (ci-contre), le 1er novembre 1952, dans l'océan Pacifique. (Crédit Matcha et al).

Contrairement à ce que la polémique actuelle sur le Giec pourrait nous faire croire, la question climatique ne se résume pas à savoir si la planète se réchauffe ou pas et si l'homme est responsable de ce réchauffement. Ce type de controverse impose une vision si étroite de la science que ça en devient presque inquiétant. Il est vraiment indispensable de replacer la problématique dans une perspective plus large, historique, géopolitique et même scientitifique. Cet article a été publié dans Le Figaro daté du 4 mars 2010.

La modélisation climatique sur laquelle s'appuient les analyses du Giec (Groupe intergouvernemental sur l'évolution du climat) ne tombe pas des nues. Elle a une longue histoire, trop souvent méconnue. Elle est directement liée aux essais nucléaires et à la course aux armements à laquelle se sont livrés les États-Unis et l'Union soviétique durant la guerre froide, comme le montre Joseph Masco, de l'Université de Chicago, dans une étude passionnante (Social Studies of Science, février 2010).



Les tout premiers modèles de circulation atmosphérique à l'échelle planétaire ont été produits au milieu des années 1950 aux États-Unis. Ils visaient alors à retracer le déplacement sur l'ensemble du globe des « nuages » radioactifs provoqués par les explosions de bombes nucléaires américaines dans l'atmosphère, en Alaska et dans le Pacifique. Très sommaires par rapport aux planisphères actuels, ces documents (notre photo) marquaient néanmoins un tournant. C'était la première fois que la science était confrontée à la possibilité que la planète, ce qu'on appelle maintenant la biosphère, soit directement menacée, voire détruite par l'homme.

« Les 215 essais nucléaires américains atmosphériques et sous-marins effectués entre 1945 et 1962 ont eu un impact environnemental qui a transformé le globe et les sciences de la terre », souligne Joseph Masco. La puissance totale des explosions américaines est estimée à 357,5 mégatonnes, contre 12 kilotonnes pour la bombe d'Hiroshima. Les craintes des retombées radioactives sur la santé ont été telles au cours de ces années qu'en 1963, elles ont abouti à la signature du traité d'interdiction partielle des essais nucléaires par les États-Unis, l'Union soviétique et le Royaume-Uni, la Chine et la France ayant refusé de la ratifier. D'autres traités suivirent pour aboutir en 1996 à l'interdiction complète des essais nucléaires.

La santé n'était pas l'unique préoccupation. C'est à ce moment-là que la problématique climatique a commencé, elle aussi, à émerger. « La course aux armes nucléaires pendant la guerre froide a provoqué un investissement sans précédent de la recherche dans les sciences de la Terre, apportant ainsi une nouvelle vision de la planète comme un espace politique, technologique et environnemental complètement intégré », souligne Joseph Masco. Contrairement à aujourd'hui, on ne craignait pas un réchauffement mais un refroidissement global des températures, un « hiver nucléaire » provoqué par les poussières dispersées dans l'atmosphère par les explosions atomiques, décrit dans une étude publiée en 1983. Les militaires américains ont même un temps caressé l'idée de provoquer volontairement des désordres climatiques pour mettre à genoux leurs ennemis. De nombreux phénomènes naturels extrêmes (inondations, tremblements de terre, grandes sécheresses, cyclones) étaient alors mis sur le dos des essais nucléaires. Toutes ces préoccupations amenèrent la création du Giec en 1988 qui avait pour charge de mesure l'influence de l'homme sur le climat.

Plusieurs instruments essentiels dans la modélisation climatique actuelle sont directement issus de la guerre froide. C'est ainsi que, pour contrecarrer l'emprise communiste, les Américains ont activement soutenu l'OMM (Organisation mondiale de la météorologie) afin que des mesures de températures et des données météo soient recueillies dans tous les pays du monde et dans les zones les plus reculées. De même, pour connaître la circulation de la radioactivité, l'armée américaine a organisé les premiers prélèvements de calotte glaciaire. Des données exploitées à l'heure actuelle pour retracer l'évolution du climat dans le passé en fonction des concentrations de CO2. Autre héritage, les gros ordinateurs utilisés par le secteur militaro-industriel aujourd'hui mis au service de la modélisation climatique.

Posté par rusty james à 17:02 - chemtrails - Permalien [#]
Tags : Doc déclassifié Chemtrail et géoingenierie guerre climatique de
obsidienne
obsidienne

Messages : 3981
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Revenir en haut Aller en bas

Chemtrails et géo-ingénierie guerre climatique depuis 1966 Empty tornade meurtrière dans le nord de la France et naissance des OVNI

Message par obsidienne le Jeu 14 Avr - 22:29

Rétro Zap : tornade meurtrière dans le nord de la France et naissance des OVNI

http://france3-regions.francetvinfo.fr/retro-zap-tornade-meurtriere-dans-le-nord-de-la-france-et-naissance-des-ovni-739397.html

A travers les archives de l'INA, retour ce mercredi 24 juin, sur une tornade meurtrière qui s'est abattue dans le nord de la France en 1967 et sur la première apparition de soucoupes volantes sur Terre, en 1947.

Au sommaire de notre Rétro Zap du 24 juin 2015
1967, tornade meurtrière dans le nord de la France - 1947 : naissance des OVNI

24 juin 1967: tornade meurtrière

Plusieurs villages et villes du Nord de la France ont vécu, les 24 et 25 juin 1967, un impressionnant épisode de tornades . Une situation climatique que l'on qualifie de "tornado outbreak" dans la mesure où plus de cinq tornades ont été recensées sur une même journée et sur une même région. Cette catastrophe a fait une quinzaine de victimes et d'énormes dégâts matériels dans les départements du Nord-Pas-de-Calais et de la Somme. Il s'agit là du phénomène tornadique le plus important du XXe siècle.

24 juin 1947 : naissance des OVNI

Dans l'après midi du 24 juin 1947, Kenneth Arnold, un américain de 32 ans survole les montagnes rocheuses à proximité du Mont Rainier dans l'Etat de Washington. Il est à la recherche d'un C-46 porté disparu alors qu'il observait 9 disques lumineux d'une quinzaine de mètres de diamètre. Ces mystérieuses machines ressemblant à des soucoupes se déplaçent par ricochets à une vitesse estimée supérieure à 2000 km/h, ce qui est impossible pour les avions de l'époque. Cette même journée, un habitant de l'Oregon, Fred Johnson signale aussi avoir observé plusieurs disques lumineux évoluant dans le ciel à proximité de la chaîne des Cascades. A la fin de la journée, on recense une vingtaine de témoignages relatant l'observation de mystérieux objets volants. Le lendemain, des journalistes relatent ces différents témoignages dans la presse, reprenant le terme de "soucoupes volantes" utilisé par Kenneth Arnold pour qualifier ces étranges objets volants.
obsidienne
obsidienne

Messages : 3981
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Revenir en haut Aller en bas

Chemtrails et géo-ingénierie guerre climatique depuis 1966 Empty Re: Chemtrails et géo-ingénierie guerre climatique depuis 1966

Message par obsidienne le Jeu 14 Avr - 22:55

Warminster « envahie par des ovnis et des bruits étranges qui tuent les oiseaux et arrêtent les voitures »

http://www.anguillesousroche.com/videos/warminster-envahie-par-des-ovnis-et-des-bruits-etranges-qui-tuent-les-oiseaux-et-arretent-les-voitures/

04/09/2015

Quelque chose a arrêté les voitures, tué des oiseaux, terrifié des enfants et suscité des rapports sonores étranges, des tremblements, des lumières, des crop circles, des ovnis, et même des enlèvements extraterrestres – que s’est-il passé dans la petite ville verdoyante du Wiltshire ?

Cinquante ans plus tard et les gens de Warminster veulent toujours des réponses sur la mystérieuse épidémie d’observations d’ovnis qui a propulsé la ville de la campagne du sud-ouest de l’Angleterre sur la scène nationale dans les années 1960.

Le cas Warminster est l’un des cas les plus étranges d’observations en masse de phénomènes paranormaux enregistrés au Royaume-Uni.

Bien que des phénomènes étranges ont été enregistrés dans la région avant 1965, C’est cette année-là que la fréquence des mystérieux bruits et observations s’est intensifiée.

Le 17 août 1965, un «bruit de détonation » a secoué les maisons sur Boreham Fiel avant de voir une « flamme orange monstrueuse dans le ciel, crépitante et sifflante ».

Il y avait également des rapports de sons étranges tuant des groupes de pigeons cette année, comme cela avait été signalé 12 mois auparavant, en 1964.

Les phénomènes ont ensuite été connus comme les «Choses de Warminster » après que des dizaines de villageois ont rapporté à la fin de l’année 1965 voir un éventail d’observations inexplicables dans le ciel, accompagnés par des bruits et des événements étranges.

La plupart des observations se passaient autour des zones de collines Cradle Hill et Clay Hill qui entourent la ville à côté de terrains militaires sur le bord de la plaine de Salisbury.

Les réclamations d’activités paranormales dans Warminster commencent dès les années 1950, mais c’était l’inondation soudaine de rapports autour du Noël 1965 qui a mené à une réunion public tenue dans la mairie.

On espérait que la réunion conduirait à des réponses des autorités au sujet de ce qui se passait dans la région, mais aucune explication n’a été donnée et l’affaire demeure non résolue aujourd’hui.

Après la réunion publique de 1965, l’affaire a reçu l’intérêt national puis international des médias, la ville est devenue une référence pour les chasseurs et les enquêteurs ovnis, avec aussi une série de livres écrits sur le mystère.

L’intérêt – et les observations de masse – ont continué dans les années 1970 et jusqu’en 1980.

Les observations comprenaient des orbes métalliques, des lumières, des cigares et des ovnis en forme de soucoupe, plus des bourdonnement et des bruits sifflants.

Un demi-siècle après l’année bizarre de 1965, une conférence a eu lieu à Warminster, un samedi à l’hôtel Old Bell pour marquer les 50 ans du mystère.

Plusieurs chercheurs d’ovnis expérimentés, qui sont descendus sur Warminster tout au long des années 1960 et 70, ont parlé lors de la conférence.

L’enquêteur Matt Lyons a décrit comment de nombreux automobilistes de la région de Warminster avaient signalé leurs voitures défaillante suite à une observation d’ovni ou à la suite de bruits étranges.

Il a affirmé que la preuve de bruits inexpliqués, surtout s’ils sont capturés sur bande ou une caméra, était aussi importante que les observations d’ovnis dans la résolution de l’énigme Warminster.

M. Lyons prétend que des ultrasons et des sons infrarouges ne peuvent pas être audibles à tous les humains, mais pourraient causer une réaction curieuse chez les animaux.

Il a révélé précédemment des fichiers documentant les comptes rendus de témoins dont les voitures ont été touchées dans et autour de Warminster.

Ceux-ci inclus :

   20 août 1965 : Un couple sur une moto a remarqué deux sphères de lumière blanche qui les survolaient, changeant de couleur.
   8 octobre 1965, 00h25 : Une femme qui conduisait vers Warminster a senti sa voiture perdre de la puissance après avoir vu une boule orange vif avant que le véhicule soit arrêté. Elle vit alors un objet sombre s’envoler d’un champ voisin, provoquant des lumières rouge et bleu, avant que le moteur démarre à nouveau.
   7 septembre 1965, 20h : La voiture du Commandant William Hill se coupe et a été « secouée par des vibrations aériennes ». Il est sorti et a entendu des bruits de gémissements et crépitements.
   1967 : Un homme d’affaires qui conduisait non loin de Clay Hill sentait sa voiture devenir chaude et a entendu un bruit aigu avant la défaillance du moteur. Il est sorti et a vu un disque blanc rayonnant au-dessus avant de filer à toute vitesse.
   25 août 1975 : Un militaire qui conduisait près de Warminster a signalé à une patrouille de police que sa voiture a mal fonctionné après avoir vu une lumière rouge vif dans le ciel.

Kevin Goodman, un autre passionné d’ovni qui a passé de longues périodes dans les années 1970 à enquêter sur le mystère Warminster, a écrit plus tard le livre « Cradle of Contact » qui se base sur ses propres expériences et celles des autres.

Cradle Hill pendant Pâques en 1977, il observe quelque chose qui le laisse bouche bée.

Il a dit : «Ces quatre feux rouges, régulièrement espacées. Ils ont volé au-dessus de la colline et de la caserne de Battlesbury où ils se sont arrêtés et ont stationné pendant environ une minute. Puis d’un seul coup l’un a effectué un virage à 90 degrés à grande vitesse avant d’être suivi par les trois autres une minute ou deux plus tard ».

Il a également décrit des bruits enregistrés comme un « rythme cardiaque sourd » sur les bandes, mais les bandes ont depuis été perdues.

Les enregistrements audio réalisés à Cradle Hill ont enregistré le bruit, que certains ont plus tard déterminé comme de la simple énergie électromagnétique qui a été capturée.

Mais il a dit à la conférence que le même bruit a été enregistré à l’intérieur d’un silo de grain à 5 mètres de profondeur tout près, qui avait des murs en béton d’un mètre, signifie que « de telles énergies n’auraient pas pu y pénétrer ».

Un autre de ceux qui espéraient finir par obtenir une réponse pour le déclenchement d’événements inexpliqués à Warminster était le vétéran de l’armée Doug Stewart.

En brisant son silence de presque 40 ans sur la question, il a produit une peinture à la conférence qui prétend définir son expérience ovni dans la ville dans les années 1970.

Il a dit : « Je travaillais les nuits et rentrais à la maison vers 2h du matin lorsqu’il y a eu cette sphère brillante presque au-dessus de ma tête et qui se déplaçait avec moi ».

M. Stewart a dit qu’il a couru vers sa femme afin qu’elle puisse également voir l’objet qui, selon lui, s’est déplacé avec lui, mais il avait disparu au moment où il a aperçu sa femme.

Il a ajouté : « Je l’ai dit à mes collègues de travail et ils se sont juste moqués de moi, donc je ne l’ai jamais dit à personne d’autre et on ne m’a jamais interrogé à ce sujet ».

Quoiqu’il ce soit passé, la conférence a révélé qu’il y a encore de l’intérêt au sein de Warminster pour résoudre le mystère.


Chemtrails et géo-ingénierie guerre climatique depuis 1966 Boule_10
obsidienne
obsidienne

Messages : 3981
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Revenir en haut Aller en bas

Chemtrails et géo-ingénierie guerre climatique depuis 1966 Empty Re: Chemtrails et géo-ingénierie guerre climatique depuis 1966

Message par obsidienne le Jeu 14 Avr - 23:08

Une deuxième « boule noire » s’écrase sur Terre


http://www.anguillesousroche.com/videos/une-deuxieme-boule-noire-secrase-sur-terre/

Chemtrails et géo-ingénierie guerre climatique depuis 1966 Boule_11

10/11/2015

Une boule étrange est tombée du ciel et a été récupérée en Turquie après en avoir trouvé une première à environ 2400 kilomètres d’ici, en Espagne.

Les rapports locaux ont déclaré que l’étrange objet métallique circulaire a été trouvé sur une plage de la ville côtière Sakarya Karasu.

Des experts en explosifs ont examiné l’objet et après avoir écarté le risque d’explosion, il a été emmené par des responsables militaires.

Les gens en Turquie et en Espagne croient qu’ils pourraient avoir fait partie de satellites en orbite autour de la Terre, mais on ne sait pas s’ils sont connectés.

Cependant, bien qu’étant à 2400 kilomètres de distance, les deux objets ont été trouvés à une latitude similaire.

Mais certains ufologues croient qu’il y a plus que cela.

Scott C Waring, rédacteur en chef de UFO Sightings Daily, a déclaré : « Les mystérieux objets sont tombés de l’espace autour du monde et ils ont causé beaucoup de confusion. Les objets creux et ronds ont été trouvés en Espagne et en Turquie, ils ont ensuite été récupérés et remis aux autorités militaires. Le vide des objets les fait apparaître comme des réservoirs normaux, d’un système de fusée ou de propulsion, mais laissez-moi vous expliquer pourquoi ils n’en sont pas ».

«Je crois que ce sont des orbes de nuages autrement connus comme des drones extraterrestres qui ont été frappés par la foudre ou abattus. »

Il a affirmé être au courant d’une technologie extraterrestre et que tout a été construit sans fils apparents.

Plus tôt le même jour, la police espagnole a placé en quarantaine un grand terrain après qu’il soit devenu l’objet d’une enquête de danger biologique lorsque le mystérieux « mini-ovni » est tombé de l’espace.

Des hommes équipés avec des combinaisons de protection bactériologique ont inspecté l’inexpliquée boule noire après l’avoir repéré au milieu d’un champ de chèvre d’une ferme.

La Garde civile à Murcia en Espagne a confirmé « un objet est tombé de l’espace », mais que son origine reste un mystère.

Les responsables ont signalé que le manque de marquages ou d’identifications sur l’objet font qu’il est très difficile à retracer.

Les forces espagnoles ont dit que l’objet faisait un mètre de diamètre et a été isolé avec un épais matériau noir.

Les éleveurs de chèvres ont d’abord repéré l’orbe et la zone rurale espagnole a été rapidement mise en quarantaine.

Des habitants locaux ont spéculé que cela faisait partie d’une « station spatiale », après avoir signalé qu’il « était tombé du ciel »

Chemtrails et géo-ingénierie guerre climatique depuis 1966 Boule_12

Des chercheurs indépendants ont suggéré que l’objet est peut-être un réservoir de gaz ou de carburant sous pression qui est tombé sur Terre depuis une fusée ou un satellite.

Un responsable de la communauté locale a déclaré : « La région possède certaines caractéristiques de pression atmosphérique qui font que cet objet vient probablement d’une station spatiale. Ces objets sont fabriqués avec des matériaux si solides et résistants qu’ils survivent de manière presque intacte à une rentrée dans l’atmosphère de la Terre et même à des explosions catastrophiques ».

L’orbe a depuis été enlevée et emmenée pour une analyse ultérieure par le gouvernement local.

La zone a été ré-ouverte la semaine dernière après que le risque de matières radioactives ou explosives a été levé.

Source : http://www.express.co.uk/news/science/618194/They-came-from-the-sky-Second-alien-drone-crash-lands-to-Earth
obsidienne
obsidienne

Messages : 3981
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Revenir en haut Aller en bas

Chemtrails et géo-ingénierie guerre climatique depuis 1966 Empty Re: Chemtrails et géo-ingénierie guerre climatique depuis 1966

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum