Le Portail de l'Initiation
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

"Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs !

Aller en bas

"Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs ! Empty "Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs !

Message par obsidienne le Mar 10 Nov - 21:26

La France organise dans sa capitale la Conférence mondiale des parties à la Convention cadre de l'ONU portant sur les changements climatiques. "Paris Climat 2015", appellée aussi "COP21", doit parvenir à un accord pour l'environnement visant à limiter le réchauffement climatique. Elle se tient du 30 novembre au 11 décembre 2015.  

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/environnement/conference-climat-paris-cop-21-nations-unies-onu-rechauffement-climatique-environnement_1655775.html

Mais :


il s'avère une tâche considérable avant de parvenir à l'accord de paris !

http://www.lexpress.fr/actualites/1/actualite/climat-une-tache-considerable-avant-de-parvenir-a-l-accord-de-paris_1734588.html

D'autre part, un évènement inattendu risque de trancher net :


Une bombe atomique sur le GIEC. Un Hacker dévoile les tricheries des chercheurs

http://reseauinternational.net/une-bombe-atomique-sur-le-giec-un-hacker-devoile-les-tricheries-des-chercheurs/

Un Hackeur a volé des données du GIEC et on s’est rendu compte que les chercheurs trichent pour faire croire au réchauffement causé par l’homme !!!!

La BBC confirme cette information qui a mis la blogosphère anglophone en ébullition, et commence à toucher la grande presse. Un pirate aurait réussi à pénétrer les ordinateurs du Hadley Center (parfois désigné sous le vocable de CRU, Climate Research Unit), le centre d’études climatologiques de référence du GIEC, vertement critiqué par Vincent Courtillot dans ses vidéos pour refus de communiquer ses données brutes, et dont je vous entretenais des soupçons de fraude scientifiques qui accompagnaient son directeur, un certain Phil Jones.

Tout acte de piratage actif d’un ordinateur dont l’utilisateur n’a pas souhaité ouvrir l’accès est un acte répréhensible, mais en l’occurrence, j’ai du mal à en vouloir au(x) Hacker(s), malgré l’illégalité de son acte. Le butin, de 61Mo une fois zippé, comporte 72 documents et 1073 e-mails.

Véracité : probable

Le pirate a mis les fichiers en libre accès sur plusieurs serveurs de « dump », que vous trouverez facilement. Naturellement, il est possible que le pirate ait « rajouté des truffes » au produit de sa rapine, et que les révélations « croustillantes » qui commencent à fleurir ça et là ne soient que des hoax.
Mais, comme le fait remarquer Lubos Motl, le pirate aurait alors réussi à insérer des fichiers d’une vraisemblance incroyable en quelques heures, entre son forfait et la mise à disposition. De nombreux commentateurs notent que trop de détails sont trop vrais pour avoir été fabriqués. Soit nous sommes en présence d’une véritable guerre informatique déclenchée par une organisation anti-réchauffiste aux puissants moyens (mais vous savez, moi, les théories du complot…), soit, plus probablement, les fichiers sont authentiques. D’ailleurs, Phil Jones lui même semble avoir reconnu que le Hack était réel et les mails sans doute authentiques.

Dernière minute avant bouclage : Real Climate reconnait que les messages sont authentiques et tente maladroitement de les minimiser en arguant que leur contenu, qui n’était pas destiné à être publié (vrai) est « normal », et que les phrases gênantes, une fois replacées dans leur contexte, ne le sont plus. Ah ?

Contenus : décapants

J’ai pu moi même télécharger le dossier « FOI2009 ». J’ai donc pu vérifier moi même la présence des mails cités par Watts, Motl, McIntyre (dont le site est en panne, record de trafic oblige). Le Herald Sun australien reprend l’histoire à son compte et livre des détails. Ce site met en ligne les fichiers txt sous forme de portail cherchable (belle réactivité). Selon les réchauffistes sur Twitter, le buzz est hors de tout contrôle.

Ces mails, s’ils sont authentiques, révèlent des pratiques frauduleuses, il n’y a pas d’autre mot, de certaines personnes très influentes dans les cercles réchauffistes, dont les travaux sont la base des rapports du GIEC. C’est la plus grande affaire de fraude scientifique depuis Lyssenko.

Quelques exemples

Ce tableau Excel, que des internautes se sont empressés de publier sur google docs, montre les sommes considérables que Jones a collectées depuis les années 90. Plus de 13 Millions de livres sterling au total.

Des extraits intéressants (cités par Watts, Motls, The Examiner, et bien d’autres) ont été traduits par « domip » sur lepost. fr :

   From : Phil Jones
    To : ray bradley ,mann@virginia.edu, mhughes@ltrr.arizona.edu
    Subject : Diagram for WMO Statement
    Date : Tue, 16 Nov 1999 13:31:15 +0000
    Cc : k.briffa@uea.ac.uk,t.osborn@uea.ac.uk

   Dear Ray, Mike and Malcolm,
    Once Tim’s got a diagram here we’ll send that either later today or first thing tomorrow. I’ve just completed Mike’s Nature trick of adding in the real temps to each series for the last 20 years (ie from 1981 onwards) amd from 1961 for Keith’s to hide the decline. Mike’s series got the annual land and marine values while the other two got April-Sept for NH land N of 20N. The latter two are real for 1999, while the estimate for 1999 for NH combined is +0.44C wrt 61-90. The Global estimate for 1999 with data through Oct is +0.35C cf. 0.57 for 1998. Thanks for the comments, Ray.

   Cheers
    Phil

   Prof. Phil Jones
    Climatic Research Unit Telephone +44 (0) 1603 592090
    School of Environmental Sciences Fax +44 (0) 1603 507784
    University of East Anglia
    Norwich Email p.jones@uea.ac.uk
    NR4 7TJ
    UK
    (…)

   Je viens de terminer d’utiliser l’astuce Nature (ndt : la revue scientifique) de Mike (ndt : Michael Mann ??) qui consiste à incorporer les vraies températures à chaque série depuis les 20 dernières années (çad depuis 1981) et depuis 1961 pour celles de Keith’s (ndt : probalement Briffa) afin de masquer le déclin.

A noter que le déclin dont il est question est probablement celui des températures, mais Phil Jones affirme que ce n’est sûrement pas cela mais qu’il ne se souvient plus de quoi il parlait à l’époque, ce qui n’a rien d’étonnant d’ailleurs. L’astuce « Nature » est décrite ici par St. McIntyre, qui est statisticien de formation.

D’autres font part de leurs propres doutes quant à la réalité du réchauffement :

   The fact is that we can’t account for the lack of warming at the moment and it is a travesty that we can’t. The CERES data published in the August BAMS 09 supplement on 2008 shows there should be even more warming : but the data are surely wrong. Our observing system is inadequate.

   Le fait est que nous ne savons pas expliquer l’absence de réchauffement actuellement et c’est ridicule. Les données du CERES publiées dans le supplément d’Août BAMS 09 en 2008 montre qu’il devrait y avoir encore plus de réchauffement : mais les données sont certainement fausses. Notre système d’observation est déficient.

   

D’autres évoquent la suppression de preuves, au moment de l’affaire du Freedom of Information Act qui exigeait que leurs données brutes et leurs algorithmes soient révélés :

   Can you delete any emails you may have had with Keith re AR4 ? Keith will do likewise. He’s not in at the moment – minor family crisis.Can you also email Gene and get him to do the same ? I don’t have his new email address.We will be getting Caspar to do likewise.

   Peux-tu effacer tous les emails que tu as échangés avec Keith re AR4 ? Keith fera pareil.Peux-tu également écrire à Gene et lui dire de faire de même ?On va demander à Caspar de faire pareil.

   

Ici est évoquée la tentative de masquer la période de l’Optimum Médiéval (pédiode médiévale pendant laquelle il faisait plus chaud qu’actuellement) :

   I think that trying to adopt a timeframe of 2K, rather than the usual 1K, addresses a good earlier point that Peck made w/ regard to the memo, that it would be nice to try to “contain” the putative “MWP”,

   …Je pense que le fait d’utiliser une période de 2000 ans plutôt que 1000 répond au problème soulevé précédemment par Peck par rapport au mémo, et que ce serait bien pour essayer de « contenir » le soi-disant « OM » (ndt : Optimum Médiéval)

   

On y apprend également les pressions exercées sur les revues scientifiques afin que les études réfutant le réchauffement climatique ne soient pas publiées…

   I think we have to stop considering “Climate Research” as a legitimate peer-reviewed journal. Perhaps we should encourage our colleagues in the climate research community to no longer submit to, or cite papers in, this journal. We would also need to consider what we tell or request of our more reasonable colleagues who currently sit on the editorial board…What do others think ?

   Je pense qu’il va falloir cesser de considérer « Climate Research » comme une revue à comité de lecture légitime. Peut-être devrions-nous encourager nos collègues de la communauté de la recherche climatique de ne plus soumettre d’article à ce journal ni citer d’articles de ce journal. Nous devrions aussi penser à en parler à nos collègues plus raisonnables qui siègent au comité éditorial… Qu’en pensez-vous ?

Et d’ici demain, de nombreux autres secrets devraient être livrés par « the Jones files ». Si c’est authentifié, et même real climate semble le reconnaître, c’est un gigantesque climategate qui se profile. Les protagonistes avouent sans ambage dans leurs échanges qu’ils « retravaillent » les données pour les faire coller à leurs hypothèses, et recommandent la destruction de documents alors qu’ils sont sous le coup d’une investigation au titre du « Freedom of Information act » du royaume uni, ce qui est illégal, et tend à indiquer qu’il y aurait « quelque chose à cacher ».

Rappelons que les données de températures du présent et du passé fournies par le Hadley center, qui s’est déjà rendu célèbre en refusant de communiquer ses données brutes à des gens comme Courtillot ou McIntyre, sont réutilisées (et sans doute de bonne foi) par des milliers de scientifiques dans le monde, dans des travaux étudiant la relation entre températures et toutes sortes de phénomènes, géologique, zoologiques, historiques, etc…

Une fraude aussi importante sur les données de températures récentes obligerait des centaines d’équipes de travail dans le monde à reprendre leurs résultats de recherche : les dégâts de cette possible fraude dépasseraient sans doute le cadre du changement climatique. Les coupables de telles manipulations doivent être jugés.

Suites politiques

Au plan international, voilà qui scelle certainement le dernier clou sur le cercueil d’un accord lors de la conférence de Copenhague.

Il est urgent qu’à la lumière de ces découvertes, une action forte soit entreprise auprès de nos parlementaires pour forcer une suspension de TOUTES les lois votées au nom de la « lutte contre le réchauffement climatique anthropique », le temps que cette affaire soit tirée au clair. LA TAXE CARBONE doit être ABANDONNEE et les lois « Grenelle » abrogées de toute urgence.

Nous ne pouvons plus nous permettre de voter des lois et taxes liberticides et anti-économiques au nom d’une science aussi ouvertement biaisée.

—————-

Incidemment : L’article témoignage de X.Driancourt sur le site de l’institut Hayek il y a quatre jours prend une toute autre dimension…

—————-

Pour se tenir au courant : le fil de commentaires sur Skyfal
agoravox lisez l’article sur agoravox je n’ai pas mis les liens, il y en a trop.

Quand hier ou avant hier, un lecteur du blog m’a envoyé cela, je suis resté sur le cul, c’est tellement énorme que ça ne m’étonnerais pas que ce soit vrai.Je parle du vol de donné et de la triche, parceque le réchauffement je n’y crois plus depuis que j’ai appris que les planètes du système solaire se réchauffaient.

J’espère que cette info va faire le tour du monde, vous vous rendez compte, ils changeaient les données pour que ça colle à leur modèle, de la pure fraude, rien que ça !

J’en connais un qui va rigoler, c’est Claude Allègre !!! Je me souviens, quand je croyais au changement climatique à cause de l’homme, je pensais qu’il était dingue, ou payé par les pétroliers.Souvenez vous de cela aussi, quand on a appris que des scientifiques qui s’opposaient au réchauffement étaient payés par les pétroliers, ce qui est dingue, c’est que même si c’était vrai, et surtout si cétait vrai, cela constituait un argument très important en faveur du réchauffement climatique causé par l’homme, je m’en souviens cela m’avait marqué !!
Les manipulations, la construction des représentations mentales des gens est une science, et nos élites
excellent dans ce domaine !!!

Avec leurs projets de taxe verte, les anti rechauffement vont monter au créneau, j’imagine qu’on va les qualifier de conspirationnistes, comme pour le 11/09 , comme les vaccins, mais si cette histoire est vrai, c’est évident que la théorie du réchauffement entropique va en prendre un coup.Vous remarquerez que sur de plus en plus de sujet, il y a comme une fracture entre ce que le médias disent et ce que les gens croient, comme dans toute société totalitaire.

La révolution est en marche, le fossé entre le peuple et les mensonges de élites se creuse.
Ce n’est qu’une question de temps.


http://philippehua.com/2015/10/06/une-bombe-atomique-sur-le-giec/



Source : https://fonzibrain.wordpress.com/2009/11/22/un-hackeur-a-vole-des-donnees-du-giec-et-on-sest-rendu-compte-que-les-chercheurs-trichent-pour-faire-croire-au-rechauffement-cause-par-lhomme/
obsidienne
obsidienne

Messages : 3981
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Revenir en haut Aller en bas

"Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs ! Empty Re: "Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs !

Message par obsidienne le Mer 11 Nov - 20:00

Nîmes : le chef de tribu papou témoigne du réchauffement climatique



A vant la COP 21 de Paris où il rencontrera les chefs d'État, Mundiya Kepanga, chef de tribu papou, a rencontré des collégiens nîmois. "Je m'inquiète pour l'avenir de nos terres" leur a-t-il notamment dit.

Avant de rejoindre la COP 21 où vous participez en tant que chef traditionnel de tribu de Papouasie-Nouvelle-Guinée, vous rencontrez des élèves de Nîmes et de Montpellier. Quel est votre message principal ?

Ce que j'ai à dire, c'est un message court mais fort. Nous subissons le réchauffement climatique. Tous les jours, nous en ressentons les effets : depuis dix ans, nos terres donnent beaucoup moins, nos récoltes sont mauvaises et il ne pleut presque plus. Les gens ont faim. À la COP 21, il y aura des représentants du monde entier. Je suis là pour témoigner.

Ce changement de climat modifie-t-il votre manière de vivre ?

Je vis sur une île située au nord de l'Australie, dans la région des Hautes-Terres de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Dans ma tribu, le principal aliment est la patate douce. Avec le réchauffement climatique, la terre est devenue plus chaude, de nouveaux parasites pénètrent dans la terre et font pourrir la patate douce. Les gens n'ont plus assez à manger. Avant, nous pouvions prendre de l'eau potable aux sources mais aujourd'hui elles se tarissent.

"J'espère une prise de conscience"

Avez-vous, depuis votre point de vue de paysan, des solutions ?

Pour être tout à fait honnête avec vous, je ne suis ni scientifique, ni devin, je ne sais pas ce qu'il va se passer, je ne sais pas si l'on pourra stopper le réchauffement climatique. Non, depuis ma terre, je n'ai pas de solution, mais j'espère une prise de conscience.

Vous sentez-vous, vous et les autres tribus de votre pays, en danger ?

Je m'inquiète, oui, car les gens n'ont plus assez à manger. Le gouvernement distribue parfois de la nourriture mais pas partout, et il n'y en a pas toujours assez. Je m'inquiète pour l'avenir de nos terres.

"Ce que nous cherchons avant tout, c'est à manger"

Dans vos interventions, vous évoquez souvent "les hommes blancs", les technologies, le progrès... Quel regard portez-vous sur les pays riches et la société de consommation ?

En général, je ne suis pas contre le progrès, mais tout dépend comment on l'utilise... Je pense que l'influence des hommes blancs est plutôt positive. Ils nous ont apporté des médicaments, des routes, des avions. Moi, je ne sais ni lire, ni écrire. Vos enfants ont beaucoup de chance d'aller à l'école, d'avoir l'informatique. Avec les technologies, la vie est plus facile.

Vous sentez-vous heureux ?

Qu'est ce que c'est le bonheur ? Dans mon village, on ne réfléchit pas à trop à cette question, ce que nous cherchons avant tout, c'est à manger.
Une tournée et un livre

Après les collégiens des Oliviers, mardi, Mundiya Kepanga poursuit sa tournée à Nîmes (au lycée Voltaire ce jeudi et à Camus lundi) et Montpellier jusqu'au 16 novembre, avant de rejoindre Paris où le 5 décembre, il participera à une conférence avec l'Unesco. Mundiya Kepanga et Marc Dozier travaillent sur un projet de livre : La tribu des Américains, un Papou à travers les Etats-Unis, où le chef Papou pose son regard sur la société américaine. Un financement participatif est en cours.

http://www.midilibre.fr/2015/11/11/je-m-inquiete-pour-l-avenir-de-nos-terres,1240102.php
obsidienne
obsidienne

Messages : 3981
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Revenir en haut Aller en bas

"Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs ! Empty Re: "Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs !

Message par Invité le Ven 13 Nov - 16:59

Very Happy

Un Hackeur a volé des données du GIEC et on s’est rendu compte que les chercheurs trichent pour faire croire au réchauffement causé par l’homme !!!!


Oui il n'y a pas de réchauffement climatique.......   "Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs ! 3640786119
c'est un scénario bidouillé sourire...

en fait la Matrice et les forces d'involutions vendent des réalités qui sont fausses.... pour éloigner les âmes  de leur véritable Nature.. de leur ESSENCE..

et les consciences qui adhérent a ces scénarios ...    s'attachent par elles même a des croyances......  

le dernier  scénario en date  délivré a grands coups de tapages Médiatiques est celui des refugiés .. des migrants.. des émigrants.... etc......

Du point de vue de l'Unité c'est une aberration .....    une infamie faite a la Lumière... a l'Amour , a l'Unité  , a la fraternité....

nous sommes tous frères et sœurs en humanité....
il n'y a donc pas d'occidentaux  , d'orientaux , de réfugiés , de migrants etc....

c'est encore des scénarios qui délivrent  de fausses réalités .... des mensonges...
la subtilité dans cette stratégie .......c'est que c'est l'extérieur qui va entrainer l'intérieur ...  
et donc au lieu d'écouter leur cœur ceux qui adhérent a ces BALIVERNES sont aspirés par de tels égrégores..
ils sont alors façonnés dans la Non lumière... et s'éloignent de leur Source....

ces scénarios  induissent  des positionnements .... des peurs.... des fermetures .. des visages obscurs... des divisions , des rejets , des exclusions  ,  des haines , des colères , des séparations
puisque les états construisent partout des murs ...des clôtures grillagés entre les peuples... ( qui en passant ne font que révéler ce qui habite en l'homme )

et ceux qui adhérent a ces scénarios suivent en fait des courants involutifs ou leur conscience rétrécie ...      "Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs ! 3809193145 et s'éloigne de l'Amour , de la fraternité , de l'Unité.... de la Source...

il y a le chemin involutif ou la conscience peut rétrécir jusqu'à l'état larvaire..
d'ailleurs a ce stade la conscience ne peut plus s'incarner dans une forme... c'est dire ...

et le chemin évolutif .. ou l'ascension ou la conscience s'expand .. ou l'âme monte en vibrations et retrouve sa multi dimensionnalité .. et sa Source....


"Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs ! 2434474860

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

"Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs ! Empty Re: "Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs !

Message par obsidienne le Ven 13 Nov - 21:54

Je pense que nous faire croire devant le fait imposé que "aimer son prochain" c'est accepter des migrants sur notre sol sans être préparé ou prévenu à l'avance c'est voué à l'échec et on en voit le résultat !

Nos budgets sont réduits et la dette fragilise toutes les nations  Rolling Eyes  Les guerres ne font que continuer et on se demande quand on pourra vraiment ouvrir nos conscience et découvrir notre vrai nature humaine.

Si on rassemble toutes les races et puis qu'on les mélange je pense que c'est pour but de faire une race unique et peut être que c'est ça notre évolution ?  Plus jamais  de différences alors plus jamais de guerres ?


Sur terre c'est pas par hasard que sont nées 7 races différentes de couleurs (cela est en rapport du cosmos et de la terre) et il y a des siècles et des siècles. Nous connaissons les migrations de l'est vers l'ouest qui se sont déroulées depuis des lustres mais on n'en parle peu tout comme les américains ne veulent rien savoir qu'ils sont issus du peuple européen "Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs ! 404404663 ....etc ...

La terre a toujours été suffisamment grande pour que chacun puisse y évoluer et pourtant l'être humain est allé fouiner de partout voir s'y s'était mieux ailleurs ! Autrefois chaque race vivait sur ses terres d'origine en essayant d'exploiter au mieux son patrimoine comme ont réussit certaines civilisation et dont il en a découlé une évolution de conscience. Puis vers le milieu de l'atlantide il y a eu l'incarnation d'Ahriman qui a amené la discorde.... L'égo s'est confronté aux autres tout en évoluant ....

Aujourd'hui on voit que le but n'est pas le même et nous sommes confrontés tous mais vraiment tous ensembles sur des mêmes territoires avec l'avancée technologique qui ne nous apporte rien. Il va bien falloir trouver des buts spirituels et rapidement avant de se faire engloutir par cette technologie qui détruit toute la nature. Et quand je vois que ceux qui s'insurgent contre le mal par le mal je me dis qu'ils font fausse route.

Pas mal de gens sont évolués mais n'ont pas les moyens de se faire entendre car les objecteurs de conscience trop nombreux prennent les armes pour créer une atmosphère de peur.

ça me rappelle quand Jésus Christ a été arrêté et qu'il a été prit par erreur pour un rebelle. Il a clamé qu'il était envoyé par Dieu le père et qu'il n'était pas de ce monde. Mais il devait mourir pour accomplir un acte encore plus grandiose avec son composant éthérique.

Il a quand même pu laisser ses messages avant de s'évanouir dans l'éther car pendant 3 années il a été confronté à expérimenter sa vie humaine (un Dieu n'a pas besoin de toute une vie comme nous) ..... "vous possédez un 4ème élément "le moi" et le moment est venu de le développer. Vous, êtres humains avez suffisamment fait évoluer à travers les civilisations précédentes vos autres composants. Dorénavant vous avez la possibilité de développer votre conscience. Faites-en bon usage." Biensur dans les évangiles nous trouverons des indications et puis le reste viendra par les futures incarnations ; car cela ne peut pas se faire en une seule vie. Nous avons démarré une nouvelle période d'évolution intérieure quand Jésus Christ est mort et ressuscité  sur la croix. Quand au mal et la confrontation que nous avons avec Ahriman, Lucifer et Saurat, cela est aussi indiqué dans la bible. C'est la rencontre dans le désert et ses 40 jours et plus ...  on peut en trouver des indications plus amples chez Rudolf Steiner...... et aussi on apprendra, si on lit plus loin que la bible, que Jésus Christ a aussi laissé le message de la réincarnation des âmes individuelle...... voir l'histoire de l'art, les tableaux .... et l'évangile de Luc : http://www.eurythmiste.be/Librairie/Livres/adulte/143x.htm

Aujourd'hui c'est un peu la même chose. Nous avons les rebelles qui troublent les consciences mais nous savons que nous possédons un monde intérieur qui nous permet d'accéder aux mondes supérieurs (ou parallèles car ils sont imbriqués dans nos cieux en partant depuis la terre). Servons nous de ce chemin pour développer notre conscience et aussi trouver des solutions pour vivre en équilibre avec nos proches.

Partout où nous sommes Jésus Christ est en nous si nous le choisissons.  Wink  

"Le Christ en moi" (voir l'âme Nathanéenne).


Dernière édition par obsidienne le Mar 17 Nov - 15:41, édité 1 fois
obsidienne
obsidienne

Messages : 3981
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Revenir en haut Aller en bas

"Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs ! Empty Re: "Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs !

Message par obsidienne le Ven 13 Nov - 22:52

Séminaire d'introduction à l'anthroposophie, science de l'esprit de Rudolf Steiner.

Evolution de la terre et de l'être humain au cours du postalantide (cinq civilisations). L'incarnation de l'être Solaire.

http://www.guylorge.net/Pagesem003PDF.pdf

Le Mystère du Mal : Doute, Haine et Peur. Le Double et le Superdouble et l’incarnation de l’Antéchrist

https://portail-initiation.forumgratuit.org/t461-le-mystere-du-mal-doute-haine-et-peur-le-double-et-le-superdouble-et-lincarnation-de-lantechrist

le moi : son origine spirituelle, son évolution, son environnement

http://www.guylorge.net/Page68PDF.pdf

la science de l'occulte :

https://books.google.fr/books?id=I2xXLBXcgVcC&pg=PA91&lpg=PA91&dq=le+christ+dans+son+corps+%C3%A9th%C3%A9rique+rudolf+steiner&source=bl&ots=rcuPr6nydD&sig=Jj01M55XgjZifR-sd6C2myKlsGk&hl=fr&sa=X&ved=0CEoQ6AEwB2oVChMIrM-3w7COyQIVxDwaCh3ZcgO_#v=onepage&q=le%20christ%20dans%20son%20corps%20%C3%A9th%C3%A9rique%20rudolf%20steiner&f=false
obsidienne
obsidienne

Messages : 3981
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Revenir en haut Aller en bas

"Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs ! Empty Attentats de Paris : qui se cache derrière les attentats ? L'Europe mise à genoux

Message par obsidienne le Mar 17 Nov - 15:19

Attentats de Paris : qui se cache derrière les attentats ? L'Europe mise à genoux




à écouter jusqu'à la fin ...... pour savoir qui sont les responsable Twisted Evil
obsidienne
obsidienne

Messages : 3981
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Revenir en haut Aller en bas

"Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs ! Empty Re: "Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs !

Message par obsidienne le Mar 17 Nov - 20:27

Ces attentats nous ont tous déstabilisés car l'horreur de tels actes va rester gravé à tout jamais pale  Il n'y a pas de mots pour qualifier ces actes et nous sommes tous en deuil et encore sur nos gardes. Voici une vidéo du soutien des Anonymous



Ajoutée le 15 nov. 2015

Suite aux terribles attentats qui se sont produits le 13 novembre à Paris, qui ont fait 129 victimes et plus de 350 blessés, dont 90 graves, le groupe Anonymous a souhaité faire passer un message, à vous de juger.
obsidienne
obsidienne

Messages : 3981
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Revenir en haut Aller en bas

"Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs ! Empty Re: "Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs !

Message par obsidienne le Mar 17 Nov - 20:36

Je reprend le sujet du topic "Le COP21" qui aura lieu en décembre 2015. Voici un article de 2013 qui est assez clair sur la supercherie du GIEC.

L'imposture du GIEC et des écologistes .

http://www.resistance2017.net/?p=503

Le GIEC est probablement la plus formidable imposture planétaire des 50 dernières années.

Le GIEC a été créé en 1988 sous le nom anglais d’IPCC (Panel Intergouvernemental sur le Changement du Climat) et a été constitué de fonctionnaires et de quelques scientifiques non spécialistes du climat. La première escroquerie a consisté à traduire IPCC en GIEC (Groupe Intergouvernemental des Experts du Climat) car le bureau du GIEC ne comprend aucun expert du climat et n’est qu’un organe politique. Le dernier président, depuis 2002, l’indien Rajendra Pachauri est ingénieur des chemins de fer ! Le GIEC est en fait une nomenklatura, dont les membres sont cooptés, et qui est convaincue de la culpabilité de l’homme sur l’avenir de la planète.

Habilement, ce groupe de politiques s’est entouré d’experts ad ’hoc, soigneusement triés et qui servent de caution scientifique. Ces experts sont pour la plupart sélectionnés avec l’aide des ONG écologistes telles Greenpeace, WWF ou les Amis de la Terre. Ces ONG ont de fait un droit de regard sur le choix des experts principaux et dans la pratique font nommer un grand nombre de leurs membres ou sympathisants.

Les contributions des experts sont de plus verrouillées car le GIEC a le droit d’exclure toute expertise qui ne correspond pas aux thèses défendues. Enfin, la manipulation suprême consiste à rédiger un résumé technique puis un résumé à l’attention des décideurs dont les conclusions sont souvent sans aucun rapport avec les contributions des différents experts. Les experts du GIEC ne sont en fait que des alibis qui ne visent qu’à cautionner souvent à leur insu des conclusions purement politiques et toujours terriblement alarmistes.

L’influence du CO2 d’origine humaine sur le climat a été le cheval de bataille des écologistes et du GIEC avec comme but principal d’empêcher l’industrialisation des pays en voie de développement et de ralentir les économies développées.

Pour démontrer l’influence du CO2 sur la température moyenne du globe, le GIEC a eu recours à des manipulations grossières et invraisemblables des courbes. Pour accréditer l’idée que température et teneurs en CO2 allaient de pair, le GIEC dans son rapport de 2001 a sciemment éliminé les données concernant le réchauffement médiéval et le petit âge glaciaire. Ces époques ont été réintroduites depuis mais le mal était fait car le public n’a retenu que la courbe totalement fausse du film de Al Gore.

Dans la pratique seuls les Européens, par naïveté ou à cause du poids politique des écologistes, sont tombés dans le panneau et se sont mis à tout faire pour réduire leurs émissions de CO2 tout en éliminant l’énergie nucléaire bête noire de tous les écologistes. Les Allemands, les Suisses et les Belges ont décidé d’arrêter leurs centrales nucléaires pour se retourner vers l’éolien et le photovoltaïque, tout en achetant de l’électricité à l’extérieur et en développant massivement les chaudières à charbon et les turbines à gaz pour compenser le caractère intermittent des énergies nouvelles.

La Chine, la Russie, l’Inde, le Brésil n’ont pas adhéré aux conclusions et aux préconisateurs du GIEC. En fait les principaux scientifiques du climat de Chine et de Russie rejettent totalement les conclusions du GIEC et toute influence de l’homme sur l’évolution du climat. L’Angleterre est sortie du GIEC il y a 3 ans et les USA se retirent du GIEC. Les principaux climatologues américains se sont désolidarisés du GIEC il y a longtemps et l’administration Obama est sur le point de le faire.

La France fait figure de triste exception. La France, hélas, aime les grandes idées manipulées par un petit nombre constituant un important groupe de pression. Et Sarkozy comme Hollande sont tombés dans le piège à broyer la France. Sarkozy d’abord avec le désastreux Grenelle de l’Environnement qui a lancé un programme visant à réduire nos émissions de CO2, en grande partie inutile, de 450 milliards d’euros!!! Il est vrai que La France est assez riche pour se ruiner avec des danseuses.

Hollande sur ce sujet emboîte le pas de Sarkozy en refusant l’exploitation des gaz et pétrole de schiste, sacrifiant ainsi l’avenir du pays à son alliance électorale avec les verts. Le remplacement du gaz importé par du gaz produit en France peut rapporter 11 milliards par an sur 100 ans et en comptant le remplacement du charbon, le développement des turbines à gaz et l’essor des produits chimiques provenant du gaz humide, le gain serait de 25 milliards par an. En exploitant les huiles de schistes, le gain en importation serait de 60 milliards par an. Avec à la clef des dizaines de millions d’emplois directs et indirects permettant des exportations de technologie. L’enjeu est en fait monumental pour notre pays, mais quelques braillards emmenés par l’arracheur hors-la-loi d’OGM suffisent à tétaniser nos hommes politiques.

La façade derrière laquelle s’abrite les faux-nez du GIEC est heureusement en train de craquer de toute part. Une dernière péripétie devrait ouvrir les yeux aux plus bouchés. Des fuites de scientifiques sur le rapport de Septembre 2013 remettent en effet en cause tout effet du CO2 sur la température de la terre. De plus ces experts reconnaissent une corrélation directe entre l’activité solaire et la température du globe.

Alors que depuis 15 ans le taux de CO2 a fortement augmenté la moyenne des températures terrestres est restée stable à 14,4°C. Pour cacher cette tendance les manipulateurs du GIEC nous disent que les huit dernières années ont été les plus chaudes depuis deux siècles. Effectivement les températures sont montées à 14,4 en 1997 puis sont restés stable à ce niveau supérieur aux quelques décennies précédentes. En remontant plus loin en arrière on trouve néanmoins des températures bien plus élevées. Par ailleurs les fluctuations depuis un siècle sont très faibles, de l’ordre de quelques dixièmes de degrés.

Si ces conclusions sont confirmées, elles signent la fin du GIEC. Le GIEC est bouleversé par ces fuites et son but d’ici septembre 2013 est de trouver un moyen de faire taire les opposants et de manipuler les informations afin d’assurer sa survie.

Le GIEC est en effet devenu une vache à lait au niveau de l’ONU mais aussi au niveau des laboratoires de recherche de chaque pays. Depuis sa création, il a dépensé en frais centraux 70 millions d’Euros et les programmes financés par les divers états sont pratiquement dix fois plus élevés.

La France sera-t-elle assez stupide pour être l’un des derniers grands pays scientifiques à cautionner le GIEC alors que le modèle GIEC prend l’eau de toutes parts ?

DANTON


*******************

Et "Le COP21" 2015

Les climato-optimistes sont bien vivants

http://www.resistance2017.net/?p=1146

Un article a été publié récemment dans les Echos sous le titre « Où sont passés les climato sceptiques ? ». Le journaliste en question connaît pourtant bien la réponse : c’est lui qui les cache, avec la complicité de la quasi-totalité des medias français !

Contrairement à ce qui est affirmé à longueur de colonnes en France, le débat autour du bien-fondé de la croisade contre le réchauffement climatique existe dans tous les grands pays scientifiques et notamment en Chine, en Russie, au Canada, en Australie et bien sûr aux USA.

Aux USA, ce sujet clive puisque 80% des démocrates reconnaissent l’origine anthropique du changement climatique (sondage Pew Research Center) contre seulement 10% des républicains. Mais cela signifie que 55% des américains ne croient pas au réchauffement climatique ! Et tous ces américains ne sont pas des créationnistes qui pensent que la terre est plate !

Hors de France, de très nombreux scientifiques de renom sont ouvertement sceptiques. En fait, les plus grands noms de la recherche indépendante américaine n’adhèrent pas aux thèses du GIEC. Les premiers d’entre eux sont Richard Lindzen (MIT) et Fred Singer. Les thèses « réchauffistes » sont propagées par la recherche étatique américaine (NASA, NOA), dans laquelle les chercheurs vivent de l’argent public et sont ainsi contraints de suivre le catéchisme gouvernemental. Ce phénomène existe aussi en France et est démultiplié car la recherche publique a un poids dominant.

La liste des scientifiques qui doutent de l’origine anthropique du changement climatique est longue. Nous en citons ici quelques-uns en donnant leurs titres plutôt que leurs noms :

Trois prix Nobel,
Président de la fédération mondiale des scientifiques,
Président de la commission de climatologie de l’Association météorologique mondiale,
Directeur de la recherche spatiale de l’académie des sciences russes,
Président du conseil scientifique de Princeton,
Président de l’Institut d’Etudes Spatiales,
Directeur et fondateur de l’International Arctic Research Center
Président du Comité de météorologie tropicale de la Société météorologique américaine,
Directeur de l’Institut Max Planck,
Président de l’association américaine des climatologues,
Directeur du service des satellites américains.

Les cris d’alarme de nombreux scientifiques contre l’imposture du GIEC ne datent pas d’hier.

L’appel de Heidelberg, signé avant la conférence de Rio par 4 000 scientifiques mettait déjà en garde : « nous prévenons les autorités contre les décisions fondées sur des arguments pseudo-scientifiques ».

La déclaration suivante a été signée en 2009 par 31 478 scientifiques (liste exhaustive dans Climate Change Reconsidered publié par C. Idso et 36 Coauteurs) : « il n’y a pas de preuve scientifique convaincante que les émissions anthropiques de CO2 provoquent ou provoqueront un réchauffement catastrophique de l’atmosphère et un dérèglement du climat. En revanche, il y a des preuves scientifiques substantielles que l’accroissement de la teneur en CO2 produit des effets bénéfiques sur la faune et la flore terrestre ».

Plus de 1 350 articles publiés dans des revues internationales à comité de lecture ne partagent pas l’alarmisme du GIEC. Ce nombre a doublé depuis 2007.

Enfin, même au sein des scientifiques qui collaborent aux travaux du GIEC, le nombre des sceptiques augmente: 400 en 2007, 650 en 2008, plus de 1000 en 2010, à comparer aux 52 scientifiques qui ont préparé le résumé pour décideurs dont les recommandations outrepassent très largement celles de la partie scientifique du rapport. Yury Izrael, ancien vice-président du GIEC, a écrit: « il n’y a aucun lien prouvé entre réchauffement global et activités humaines ». Plus récemment : « parmi les membres du GIEC il n’y a jamais eu de consensus sur la responsabilité humaine dans le réchauffement climatique ». Evidemment son mandat au GIEC n’a pas été renouvelé.

Au Danemark, et dans un autre registre, Bjorm Lomborg est un sceptique qui a calculé que les 100 milliards d’euros dépensés par l’Allemagne pour développer ses énergies intermittentes fera reculer l’hypothétique réchauffement de la planète de 37 heures à la fin du siècle !

La Russie, pays de très longue tradition scientifique, a fait connaitre depuis longtemps son scepticisme. Elle s’est retirée du protocole de Kyoto en 2012, comme le Canada et le Japon.

En France, l’absence totale de débat sur le bienfondé de la croisade contre le réchauffement climatique est inquiétante et n’est pas un signe de santé pour la démocratie française. Pourtant, les doutes existent. Jean Jouzel lui-même – un des papes du réchauffisme – semble en avoir puisqu’il avoue, d’une formule qui laisse perplexe : « Nous sommes certains à 90% que 50% du réchauffement vient des activités humaines ».

Claude Allègre était la figure de proue des sceptiques et défendait la thèse selon laquelle les climatologues se fondent sur des modèles sans connexion avec la réalité. Pour lui le soleil et l’océan expliquent quasiment tout.

Aujourd’hui, les quelques voix discordantes, dont Vincent Courtillot et François Gervais, sont bâillonnées. Les ayatollahs du réchauffisme les accusent de ne pas être des climatologues. Mais cette discipline n’existe pas et ceux qui s’en prétendent se sont souvent autoproclamés ou bien ils ont été nommés par leur gouvernement, à l’instar des membres du GIEC !

Face à l’occupation médiatique des réchauffistes, la résistance s’organise tant bien que mal. Christian Gerondeau a récemment créé l’AFCO, Association Française des Climato-Optimistes, dont le site est très bien documenté.

Dans ce contexte d’omerta, le récent Livre Blanc publié par la Société de Calcul Mathématique, organisme indépendant composé de mathématiciens, est rafraichissant. Son titre est un rien provocateur , en qualifiant la lutte contre le réchauffement de croisade absurde, coûteuse et inutile. Mais au-delà de l’aspect polémique, ce livre blanc est très bien documenté et apporte un regard objectif de statisticien. Le mathématicien ne croit pas aux croisades : il regarde les faits, les données, les observations, les raisonnements.

La première étrangeté qu’on y apprend est que les tenants du réchauffisme refusent de communiquer les données sur lesquelles ils appuient leurs analyses et refusent d’indiquer les tripatouillages qu’ils font subir aux données brutes. Les séries temporelles de relevés, tant de température que de CO2, sont modifiées mais nul ne sait ni pourquoi ni comment. Aucune contre-expertise n’est possible ce qui est la négation même de la démarche scientifique. Si les travaux du GIEC étaient soumis pour publication à une revue scientifique honnête et de bon niveau, ils ne seraient jamais publiés.

On y apprend par ailleurs que les relevés de températures sont fragmentaires, que la notion même de température moyenne du globe a peu de sens, que l’élévation du niveau de la mer est un phénomène normal, principalement lié à la poussée d’Archimède et que la fréquence des cyclones n’augmente pas.

En résumé, ce rapport conclut qu’il n’existe aucun fait, aucune donnée, aucune observation, qui permette de conclure que le climat soit « détraqué » en quoi que ce soit. Le climat est variable, comme il l’a toujours été localement, mais plutôt moins qu’à certaines époques, à certaines ères géologiques. Nos moyens de mesure modernes sont très insuffisants pour évaluer une température globale de la planète aujourd’hui, a fortiori les mesures faites il y a 50 ou 100 ans.

Il n’y a pas besoin d’être climatologue pour savoir que toute l’activité thermique d’origine humaine ne représente qu’un millième de l’énergie reçue par le soleil. Ce simple fait devrait amener chacun à être au moins dubitatif quant à l’influence humaine sur la température du globe.

Pour ceux qui ont la mémoire courte, rappelons que dans les années 70 les papes actuels du réchauffisme ont défendu becs et ongles le refroidissement climatique et l’arrivée probable d’une ère glaciaire. Voici ce que disait alors le fameux écologiste Paul Ehrlich, appelé le Malthus du 20ème siècle, en 1976 : « cette tendance au refroidissement va réduire la productivité agricole pour le reste du siècle ». Curieux du reste que personne ne souligne aujourd’hui qu’un réchauffement éventuel serait très bénéfique pour l’agriculture.

Tous les grands pays développés (USA, Canada, Australie) et tous les grands émergents (Chine, Russie, Brésil) se moquent du soi-disant réchauffement climatique. Leurs leaders en parlent et font semblant d’y croire pour la galerie – à l’instar d’Obama qui va faire le guignol en Alaska -, mais ils ne sont pas fous et ne dépenseront pas un centime pour lutter contre les émissions de CO2. La Chine par exemple a certes un problème massif de pollution mais celui-ci n’a rien à voir avec le CO2 : ce sont les particules fines qui polluent les villes chinoises, pas le CO2 qui est lui parfaitement inoffensif.

Laissons Hulot à ses Hulettes, puisqu’il semble préférer les starlettes aux scientifiques !

Mais chacun a un devoir de réflexion et de recherche d’information pour apprécier au mieux la réalité scientifique de base. Il suffit de trois clics sur Internet pour se renseigner. Sans cela, la démocratie ne fonctionne plus.



CLUB DANTON
obsidienne
obsidienne

Messages : 3981
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Revenir en haut Aller en bas

"Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs ! Empty Re: "Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs !

Message par obsidienne le Mar 17 Nov - 21:01

En ce qui concerne les émissions de CO2, la politique française est particulièrement stupide, puisque nous sommes l’un des pays dont l’industrie est la plus propre.

http://www.resistance2017.net/?p=1139&cpage=79#comment-20953
obsidienne
obsidienne

Messages : 3981
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Revenir en haut Aller en bas

"Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs ! Empty Re: "Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs !

Message par obsidienne le Ven 20 Nov - 13:05

Faute d'argent, l'Ukraine profite du réchauffement climatique

20.11.2015

http://fr.sputniknews.com/international/20151120/1019670437/gaz-ukraine-hiver-froid.html

L'Ukraine a presque complètement cessé d'importer le gaz de la Russie et de l'Union européenne.

Le 19 novembre, pour la première fois depuis le début de la saison froide, l'Ukraine a quasiment suspendu toute importation de gaz. A croire que le redoux des derniers jours fait le jeu du pays afin qu'il puisse survivre à l'hiver approchant.

Seul le beau temps a pu permettre à Kiev d'interrompre son importation de gaz de provenance russe et européenne. Selon les météorologues, ces températures anormales hautes pour le mois de novembre se maintiendraient jusqu'à fin de la semaine.

L'année dernière, surtout au printemps, le beau temps avait également aidé les Ukrainiens à passer l'hiver sans grand problème d'approvisionnement en gaz. Durant les dix premiers mois de 2015, la température a été la plus élevée des 120 dernières années.

"Le temps est favorable à l'Ukraine, d'autant plus que Naftogaz (opérateur gazier ukrainien, ndlr) a peu d'argent pour l'importation", a expliqué Vitali Krukov, patron du service d'analyse Small Letters, cité par le journal russe Kommersant.

M.Krukov précise également que Naftogaz cherche à économiser tout en espérant que le prix du pétrole, dont dépendent principalement les prix du gaz, baisse. Suivant ce schéma, il est plus avantageux à Kiev d'utiliser actuellement le gaz conservé dans des dépôts.

En ce qui concerne les importations, la meilleure option serait sans doute d'acheter du gaz russe l'année prochaine, dans l'anticipation d'une baisse de prix.
obsidienne
obsidienne

Messages : 3981
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Revenir en haut Aller en bas

"Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs ! Empty Re: "Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs !

Message par obsidienne le Dim 22 Nov - 13:05

Marche pour le climat annulée : que reste-t-il de la COP21 ?

http://tempsreel.nouvelobs.com/attentats-terroristes-a-paris/20151119.OBS9796/marche-pour-le-climat-annulee-que-reste-t-il-de-la-cop21.html

Si la conférence mondiale pour le climat, qui doit s’ouvrir à Paris à la fin du mois, est maintenue, le gouvernement a interdit les manifestations annexes, conséquence des attaques terroristes.

Ce devait être une grande manifestation de la société civile dans les rues de Paris, à la vielle de l’ouverture de la COP21, la conférence mondiale sur le climat. La marche sur le climat, programmée le 29 novembre, ne pourra finalement se tenir : sans surprise, le gouvernement a interdit l’événement, ainsi que toutes les autres manifestations prévues sur le territoire, par mesure de sécurité au lendemain des attaques terroristes qui ont visé la capitale et Saint-Denis.

"La situation créée par les attentats odieux du 13 novembre et les investigations menées depuis" imposent que "les conditions de sécurité soient renforcées", a affirmé mercredi soir la présidence de la COP21, conduite par le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius. "Afin d'éviter tout risque supplémentaire, le gouvernement a décidé de ne pas autoriser les marches pour le climat prévues sur la voie publique à Paris et dans d'autres villes de France les 29 novembre et 12 décembre", a-t-elle ajouté. Le Premier ministre, Manuel Valls avait indiqué dès lundi que la COP21 serait "réduite à la négociation" et que les "concerts et manifestations festives" annexes "seraient sans aucun doute annulés".
"Des formes de mobilisations alternatives"

Résultat : les ONG de défense du climat et de l’environnement redoutent que la COP21 - qui elle est bien maintenue, du 30 novembre au 11 décembre - ne se transforme en un huis clos politique et diplomatique excluant la société civile. Plus de 100 chefs d’Etat et de gouvernement sont attendus au Bourget, au nord de Paris, dont l'Américain Barack Obama, le Chinois Xi Jinping ou encore l’Israélien Benjamin Netanyahou.

Du coup, plusieurs d’entre elles ont d’ores et déjà annoncé plancher sur des alternatives.

Le directeur général de Greenpeace en France Jean-François Julliard a ainsi lancé :
Si nous ne pouvons pas marcher pour le climat dans les rues de Paris, nous redoublerons de créativité pour nous faire entendre des décideurs, dans les enceintes des Nations unies et au dehors."

La Coalition Climat 21, qui rassemble plus de 130 organisations de la société civile, dont WWF, a de son côté affirmé qu'elle trouverait "une forme alternative de mobilisation citoyenne". La Fondation Nicolas Hulot souhaite également "imaginer des formes de mobilisations alternatives dans les règles fixées par le gouvernement".

Nicolas Haeringer de l'ONG 350.org a également affirmé :
Nos voix ne seront pas réduites au silence. Bien qu'il soit difficile de maintenir ce que nous avions initialement prévu, nous trouverons comment faire en sorte que notre aspiration à la justice climatique soit entendue."

"Nous encourageons chacun à travers le monde à rejoindre une des activités de la Marche Mondiale pour le Climat organisées partout dans le monde pour faire entendre nos voix plus fortement encore. Cela est plus important que jamais !", a-t-il poursuivi.

#MarcheClimat 29Nov & #D12 interdites à #Paris ms la mobilisation pr #climat continue!https://t.co/i6auGK3kup #COP21 pic.twitter.com/gbYrIrPh1F
— Coalition Climat 21 (@Climat21) 18 Novembre 2015

En dehors de Paris, plus de 2.000 événements dont plus de 50 marches sont prévus le week-end des 28 et 29 novembre dans plus de 150 pays pour soutenir la conférence et réclamer des engagements dans la lutte contre le dérèglement climatique.
"Ne pas aller dans le sens de la panique"

Si les manifestations sur la voie publique sont interdites, le gouvernement a autorisé en revanche "la totalité des manifestations organisées dans les espaces fermées et aisément sécurisables". Plus de 300 événements, débats et conférences auront lieu pendant toute la durée de la conférence", a rappelé la présidence de la COP21. "Tous ces événements sont maintenus, à l'exception des déplacements scolaires sur le site du Bourget", a souligné la présidence.

Ces derniers jours, des responsables politiques s’interrogeaient toutefois sur le bien-fondé du maintien de la COP elle-même. "Ça se discute", a ainsi estimé le proche de Nicolas Sarkozy Frédéric Péchenard à l’antenne de France Inter. Tandis que Laurent Fabius estimait, lui, qu’il "ne faut pas aller dans le sens de la panique".

La conférence sur le climat a pour objectif de faire adopter un accord mondial visant à freiner le réchauffement climatique de la planète. Il s'agit de parvenir à des engagements des pays pour limiter la hausse des températures à 2 degrés Celsius par rapport au niveau pré-industriel pour limiter les impacts du changement climatique, dont la vitesse est inédite.
obsidienne
obsidienne

Messages : 3981
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Revenir en haut Aller en bas

"Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs ! Empty Re: "Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs !

Message par obsidienne le Dim 22 Nov - 13:07

Comme les humains, les rivières respirent

http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/mers-et-oceans/20151117.OBS9685/comme-les-humains-les-rivieres-respirent.html

Les rivières ont une étrange similarité avec les humains : elles relâchent davantage de dioxyde de carbone lors d'un effort ! Autrement dit lorsqu'elles ont un débit plus rapide.


Quel est le point commun entre un être humain et une rivière ? Sa respiration !  Pour la première fois, des chercheurs britanniques de l’Université de Glasgow ont démontré qu'à l'instar des hommes - dont les poumons relâchent davantage de gaz carbonique lors d'un effort physique -  les rivières les plus rapides relâchent également davantage de gaz que les cours d’eau paresseux. L’étude publiée dans leJournal of Geophysical Research : Biogeosciences est fondée sur l’observation durant plusieurs années de rivières situées dans deux régions d’Ecosse et quatre régions d’Amazonie péruvienne. Les chercheurs ont évalué "la respiration" des rivières grâce à des analyseurs de gaz à infrarouge qui quantifiaient la quantité de dioxyde de carbone relâchée. Dans le même temps, un débitmètre mesurait la vitesse du courant. Conclusion : le relargage du carbone dans l’atmosphère est intimement lié au débit. Quelle que soit leur localisation, en Ecosse ou en Amazonie, le fonctionnement est le même : plus les rivières sont rapides, plus elles émettent du gaz carbonique.
La quantité de CO2 relarguée par les rivières : jusqu’à 2000 milliards de kilogrammes de carbone par an

Ce carbone présent dans les rivières a de nombreuses origines parmi lesquelles la matière organique des sols érodés par les courants et dissous en limon dans l’eau. Il est charrié jusqu'aux océans qui le stockent ensuite sur le long terme. Mais en chemin, une partie est relâchée dans l’atmosphère. En effet, plus un flux d’eau est turbulent, plus la couche  frontière dans laquelle est capturé le dioxyde de carbone est perturbée et plus il y a de diffusion moléculaire à l’interface air-eau, ce qui facilite la fuite du gaz carbonique. Selon les estimations des chercheurs, la quantité ainsi relarguée peut atteindre jusqu’à deux mille milliards de kilogrammes de carbone par an. Cette étude ajoute un nouveau rouage au cycle très complexe du carbone qui se transmet entre êtres vivants, terres émergées, océans, plans d’eau et atmosphère. Mieux le comprendre est essentiel pour anticiper l’impact des activités humaines sur le climat global. Mais le rôle des rivières dans le relâchement du carbone dans l’atmosphère avait jusqu'à ce jour  été délaissé ! Les modèles devront désormais en tenir compte.
obsidienne
obsidienne

Messages : 3981
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Revenir en haut Aller en bas

"Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs ! Empty Re: "Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs !

Message par obsidienne le Sam 28 Nov - 14:34

Le nucléaire, une énergie « sans CO2 » : les intox d’EDF

http://www.bastamag.net/Les-nucleaire-une-energie-sans-CO2-les-intox-d-EDF

par Ivan du Roy 27 novembre 2015

EDF polluerait très peu. C’est en tout cas ce que suggèrent très fortement ses supports de communication. « EDF développe un mix énergétique adapté à chaque pays pour produire une électricité sûre, abordable et décarbonée », assure ainsi le site du groupe [1]. Décarbonée ? Comprenez une électricité produite avec un minimum d’émissions de CO2, et donc bonne pour le climat.

À l’approche de la conférence sur le climat de Paris, chacun a pu ainsi découvrir « le nouveau visage de l’électricité bas carbone » – de souriants employés d’EDF posant devant une centrale nucléaire – au fil des pleines pages de pub largement diffusées dans les quotidiens et magazines français. EDF, sponsor de la COP21, se présente comme le « partenaire officiel d’un monde bas carbone ». Et certifie produire une électricité quasiment sans CO2. « Plus de 95% de l’électricité produite en France par le groupe n’occasionne aucune émission de CO2 », expliquait déjà un dossier de presse de « l’électricien engagé pour moins de CO2 » en mai 2012 [2]. Ces chiffres sont, depuis, assénés au fil de déclarations ou de campagnes de communication. Une image que contestent les organisateurs des Prix Pinocchio du climat, qui « récompensent » les pires entreprises, celles dont le discours « vert » est le plus en décalage avec la réalité de leurs pollutions. Ils ont donc nominé EDF.
EDF : seulement 2% d’énergies renouvelables en France

Qu’en est-il ? En France, l’éolien et le solaire ne pèsent que 2% des capacités de production d’électricité d’EDF. Si l’on ajoute l’énergie hydraulique, on atteint 9% d’énergies renouvelables bas carbone. Au niveau mondial , la proportion d’électricité renouvelable est de 18,5% selon les chiffres de 2010 (2,5% d’éolien et de solaire, 16% d’hydroélectrique, dont des grands barrages pas forcément très « verts »). Du côté des énergies très polluantes, les énergies fossiles (centrales au gaz, au charbon ou au fioul), fortement émettrices de CO2, avoisinent les 15%. EDF possède, au niveau mondial, seize centrales électriques au charbon, dont certaines des centrales les plus polluantes d’Europe. Via ses filiales comme Edison ou EDF Trading, l’électricien national est impliqué dans l’extraction de pétrole et de gaz.

En 2013, l’entreprise a été classée par un rapport de Thomson Reuters parmi les 20 principaux émetteurs mondiaux de gaz à effet de serre : au 19e rang juste derrière le pétrolier Shell et devant le brésilien Petrobras [3]. C’est mieux que ses concurrents allemands (RWE, E.ON), italiens (Enel) et français (Engie), mais cela n’en fait pas un producteur d’électricité « bas carbone » pour autant. Dans ces conditions, comment EDF arrive-t-elle à afficher 95% d’électricité « décarbonée » ?
Le nucléaire : mieux que le charbon, pire que l’éolien et le solaire

Selon EDF, c’est grâce au nucléaire. Les trois quarts de ses capacités de production mondiales reposent sur l’atome. Cette énergie, si l’on fait abstraction des risques d’accidents radioactifs, n’émettrait quasiment pas de carbone. Problème : c’est faux. Le fonctionnement en lui-même d’une centrale nucléaire émet effectivement très peu de CO2 : entre deux et dix grammes de CO2 par kWh d’électricité produit selon les études. Mais ces calculs ne prennent pas en compte l’ensemble du cycle nucléaire : extraction du minerai d’uranium, transport vers les usines de transformation du minerai en combustible puis vers les centrales et, enfin, traitement ou enfouissement des déchets radioactifs. Dans ce cas, les émissions de CO2 sont de dix à trente fois plus élevées. S’appuyant sur ces études, l’Ademe a comparé les émissions de CO2 par filière de production d’électricité [4]. Les réacteurs nucléaires émettent en moyenne 66 grammes de CO2 par kWh produit. C’est bien moins qu’une centrale au gaz (443 g), au fuel ou, pire, au charbon (960 g). Mais cela reste six fois plus élevé que l’éolien, l’hydroélectrique ou le biogaz (environ 10 g) et quatre fois plus élevé que l’énergie solaire (14 g).

Les affirmations de l’entreprise sont donc fortement exagérées, même si le groupe partiellement public a réalisé de réels efforts depuis 2010 pour diminuer ses émissions de CO2. Face à cette communication qu’elles jugent abusives, des organisations écologistes ont porté plainte contre EDF devant le Jury de déontologie publicitaire. Celle du réseau Sortir du nucléaire vise l’affirmation d’EDF selon laquelle l’électricité qu’elle fournit en France est à 98% sans CO2. Sur demande de l’entreprise, l’audition aura lieu le 11 décembre 2015, juste à la fin de la COP21, et le jury de déontologie aura deux semaines pour se prononcer sur la plainte (lire ici). Le réseau Sortir du nucléaire a également déposé plainte pour « pratique commerciale trompeuse » devant le Tribunal de grande instance.

Une précédente plainte avait été déposée par Sortir du nucléaire et des associations alsaciennes suite à une campagne publicitaire lancée par EDF en Alsace, où sa centrale de Fessenheim, la plus ancienne de France, est menacée de fermeture. Les publicités assuraient que l’électricité fournie par EDF en Alsace était « 100% sans émissions de CO2 ». Le Jury de déontologie publicitaire a considéré cette publicité comme une tentative délibérée d’induire les usagers en erreur sur la vraie nature de l’énergie nucléaire et de ses impacts.

Sans oublier la question du coût : l’éolien terrestre et le photovoltaïque commencent à devenir aussi compétitifs que les centrales nucléaires déjà installées. Quant au prix du nucléaire de demain, la production d’électricité à partir des nouvelles centrales EPR coûtera bien plus cher que les énergies renouvelables terrestres. Au final, derrière les controverses sur son véritable bilan climatique, c’est sans doute là l’argument fondamental contre le nucléaire : les investissements considérables qu’il mobilise serait mieux utilisés pour engager une véritable transition énergétique, plus efficace pour faire face à la crise climatique.

Ivan du Roy, avec Olivier Petitjean
obsidienne
obsidienne

Messages : 3981
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Revenir en haut Aller en bas

"Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs ! Empty Re: "Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs !

Message par obsidienne le Dim 29 Nov - 0:13


Vent de tempête à Météo France
Un conseil d’administration doit se tenir aujourd’hui pour examiner un budget 2016 de rigueur. Les syndicats ont refusé d’y participer.

http://www.challenges.fr/challenges-soir/20151127.CHA2086/vent-de-tempete-a-meteo-france.html

Ambiance orageuse à Météo France. L’établissement public tenait ce jour un conseil d’administration. La direction de l’établissement ainsi que les représentants de l’Etat (ministère de l’Ecologie, Bercy) se sont retrouvés pour voter un budget très contraint. Mais les représentants des personnels ont boudé la réunion. « Le dialogue avec la direction est rompue depuis un mois, nous avons décidé de ne plus siéger à tous les comités de l’établissement », explique Vincent Lome, délégué CGT de l’établissement. En cause, la rigueur imposée à cet opérateur de l’Etat. Depuis la révision générale des politiques publiques instaurées sous le précédent gouvernement et repris par l’actuelle majorité, les agences de l’Etat ou opérateurs sont mis au régime sec. « Nous sommes de loin les plus touchés », réagit Vincent Lome.

Le conseil d’administration qui s’est tenu ce matin a voté un cadre budgétaire très serré avec notamment la poursuite des suppressions de postes. En 2016, Météo France va supprimer 78 postes, ce qui se traduit par une économie de la masse salariale de 5,5 millions d’euros. En 2007, l’établissement comptait 3.658 agents, fin 2016, il n’en comptera plus que 3.080. L’opérateur public ne remplace plus que 20% des départs à la retraite de ses collaborateurs, largement au-dessus de la règle du « un sur deux » que s’impose son ministère de tutelle, le ministère de l’Ecologie. A ce rythme, les personnels craignent que 1.000 postes soient supprimés d’ici à 2025. Ségolène Royal, la ministre de tutelle n’a d’ailleurs pas voulu démentir ce chiffre dans la lettre qu’elle a envoyé aux syndicats le 16 novembre provoquant « une vraie rupture », selon la CGT.

De son côté la direction, prudente, n’a pas commenté le cadre de ce budget imposé par sa tutelle. Les syndicats dénoncent « l'hypocrisie du ministère de l'Ecologie, qui affiche sa mobilisation pour la réussite de la COP21, et dans le même temps poursuit la casse de notre Etablissement ».
Plus que 55 centres fin 2016


Pour la quatrième année consécutive, « la dotation de l’Etat à Météo France connaîtra une diminution significative » indique le sénateur Vincent Capo-Canellas, rapporteur spécial du budget de l’établissement, avec une baisse de 4 millions d’euros des crédits de l’Etat, à 199 millions d’euros. Cette baisse de crédit oblige à poursuivre la fermeture des centres départementaux prévue dans le contrat d’objectifs et de performance. En 2011, Météo France comptait 108 centres, fin 2016 il n’y en aura plus que 55. Météo France ne sera plus présent que dans un département sur deux. Dans l’esprit de la tutelle, Météo France doit se réorganiser pour arriver à un coût par habitant similaire à celui de ses homologues britanniques et américains qui dépensent respectivement 3,2 euros et 2,3 euros par habitant contre 3,6 pour le service français.

L’établissement public pourrait absorber cette baisse de la manne de l’Etat si ses ressources propres augmentaient comme c’est le cas de certains grands musées publics (Louvre, Versailles) ou certains grands opérateurs comme l’Office national des Forêts. Le problème avec Météo France c’est que l’établissement doit faire face à une concurrence accrue et peine à rester compétitif. En 2014, le niveau des recettes commerciales était évalué à 35 millions d’euros mais n’en a finalement réalisé que 31,5 millions. Cette année encore le budget ne sera pas atteint. Après avoir perdu le contrat de France Télévisions, Météo France pourrait perdre celui de Radio France. Une dangereuse hémorragie.
obsidienne
obsidienne

Messages : 3981
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Revenir en haut Aller en bas

"Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs ! Empty Re: "Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs !

Message par obsidienne le Mar 1 Déc - 8:58

Météo France : le centre ferme

Publié le 30/11/2015 à 07:58
Météo - Services publics

Après de longues années de négociations, le centre départemental de Météo France, ferme aujourd'hui. Mais les météorologues restent à Auch avec de nouvelles méthodes de travail.

L'affaire durait depuis plusieurs années : le centre de Météo France allait-il fermer ses portes ? Dans son programme de restructuration, l'agence de surveillance météo prévoyait depuis 2009 de supprimer les centres départementaux, remplacés par des centres territoriaux répartis selon les exigences locales des relevés de données. Dans cette logique, le centre de Toulouse-Blagnac régit à compter de DEMAIN matin l'observation du temps, l'archivage des données météo et la prévision, pour les départements de Haute-Garonne, du Tarn-et-Garonne et du Gers. Pour autant, le bâtiment de Météo France non loin de l'aéroport d'Auch reste pour l'heure habité. Car les salariés et leur travail restent sur place, au terme des négociations. Le matériel est également conservé.

Ce qui va changer, ce sont les attributions des météorologues, qui vont désormais effectuer leurs tâches en télétravail. Ils devront surveiller le réseau de stations automatiques, comme celle qui est installée près de l'aéroport d'Auch, ou gérer des données qui leur seront transmises par les centres dont ils dépendent désormais. Pour les particuliers ou les entreprises qui ont recours aux services de Météo France, le changement sera invisible. À ceci près que les usagers auront tantôt affaire avec un employé situé au centre de Toulouse-Blagnac, tantôt avec un météorologue gersois ! Si l'interlocuteur central se trouve à Blagnac, le service ne doit pas connaître de baisse de qualité. La fiabilité sera inchangée, et l'amélioration constante des outils de météorologies, tant informatiques que technologiques, et des prévisions, concernera Auch comme le reste de la zone couverte par le centre territorial. Cette évolution continue entraînera probablement à terme de nouveaux changements dans le travail des météorologues gersois.

http://www.ladepeche.fr/article/2015/11/30/2227888-meteo-france-le-centre-ferme.html
obsidienne
obsidienne

Messages : 3981
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Revenir en haut Aller en bas

"Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs ! Empty Re: "Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs !

Message par obsidienne le Mar 1 Déc - 9:09

A propos de nuages et nanotechnologie : Voici un article de 2009 (mais l'utilisation du fer sous une autre forme est antérieure à cette date et c'est surtout dans le pacifique nord qu'il a été expérimenté et pour un but caché, et il me semble n'a pas eu bon impact sur les animaux marins et la végétation) http://www.maxisciences.com/fer/scandale-au-canada-110-tonnes-de-sulfate-de-fer-larguees-dans-les-oceans_art27117.html (je vous poste l'article dans un autre post en dessous)

*****

Des nuages acides au secours du climat ?

http://www.futura-sciences.com/magazines/environnement/infos/actu/d/oceanographie-nuages-acides-secours-climat-20697/

Les nuages acides saupoudrent les océans de fer et, ainsi, les fertilisent, ce qui augmente l’absorption du CO2 atmosphérique dans les océans. Les chercheurs de l’Université de Leeds ont découvert que ces nuages transforment le fer des poussières aériennes en nanoparticules de fer extrêmement solubles et donc biodisponibles.

Le 08/10/2009 à 11:38 - Grégoire Macqueron, Futura-Sciences

Le fer est un élément limitant de la production organique dans les océans. Sans fer, le phytoplancton ne peut croître et se multiplier, et donc n’a pas besoin d’absorber de carbone pour produire sa matière organique et ses coquilles calcaires (qui sont composées de calcium et de carbone). Avec, en revanche, il se développe, fixe le carbone et alimente tout l’écosystème car le phytoplancton est à la base de la chaîne alimentaire océanique. Les déchets produits par les organismes et leur cadavre, notamment leur squelette ou leur coquille, tombent sur le fond des océans et sédimentent. A l’échelle des temps géologiques et des océans, cette pluie continuelle représente de gigantesques quantités de carbone qui sont ainsi piégées.

L’ensemencement des océans en fer est donc favorable à la lutte contre les émissions de CO2. Des expériences de géoingénierie ont été menées dans ce but pour augmenter artificiellement les quantités de fer et ainsi lutter contre le changement climatique.

Concrètement, le fer des particules atmosphériques, des poussières sahariennes par exemple, est transformé au sein de ces nuages. Des gouttelettes se forment autour de ces particules puis s’évaporent, créant un milieu très acide, favorable aux réactions chimiques. Ce phénomène a été observé aussi bien en laboratoire que dans des échantillons naturels.

Combattre le feu par le feu ?

« Les pollutions anthropiques rejettent des composés acides dans l’atmosphère et pourraient ainsi favoriser la formation de nanoparticules de fer » énonce le Docteur Zongbo Shi de l’Ecole de la Terre et de l’Environnement de l’Université de Leeds. Quel paradoxe, les pollutions des industries lourdes de pays comme la Chine "pourraient", en créant les nuages acides, favoriser la lutte contre le changement climatique ! ( Photo article :Pollution atmosphérique et smog au-dessus de la baie de Hong-Kong © Havelkip CC-by sa)

Cette découverte éclaire sous un nouveau jour les mécanismes d’apport en fer des océans. « Ce phénomène se déroule partout sur Terre, mais c’est dans les océans que les conséquences sont les plus intéressantes. Nous avons découvert une source inconnue de fer biodisponible, apporté par les précipitations » déclare le professeur Michael Krom, principal artisan de cette recherche. Cette découverte relancera-t-elle les projets d’injection de soufre pour lutter contre l’effet de serre ou bien servira-t-elle de justification à certaines pollutions ?
obsidienne
obsidienne

Messages : 3981
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Revenir en haut Aller en bas

"Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs ! Empty Re: "Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs !

Message par obsidienne le Mar 1 Déc - 9:27

Scandale au Canada : 110 tonnes de sulfate de fer larguées dans les océans

Article 2009

En savoir plus : http://www.maxisciences.com/fer/scandale-au-canada-110-tonnes-de-sulfate-de-fer-larguees-dans-les-oceans_art27117.html
Copyright © Gentside Découverte

L'affaire n'a pas encore été tirée au clair mais la vérité commence à surgir à propos de l'épandage discret en juillet dernier de 110 tonnes de sulfate de fer au large de la Colombie-Britannique. Sous prétexte d'augmenter les populations de saumon, cette initiative visait en fait à provoquer une poussée de plancton à même de capter de grandes quantités de CO2, afin de pouvoir monnayer ce gain de crédit carbone. 10.000 kilomètres carrés d'océan sont aujourd'hui gravement perturbés. Dans le domaine de la pollution marine, certains devaient trouver que les marées noires étaient trop classiques alors ils sont passés à la marée de fer. Dans une incroyable affaire de pollution et d’ensemencement maritimes, le journal anglais the Guardian vient de révéler qu’un armateur peu scrupuleux a rejeté plus de cent tonnes de fer dans le Pacifique Nord au mois de juillet. Une initiative menée sous prétexte d’attirer des saumons mais dont le véritable but serait tout autre. Vraisemblablement, ceci devait servir à favoriser la prolifération du plancton afin de monnayer des crédits carbone.

En effet, la fertilisation des océans permet une plus grande absorption du dioxyde de carbone par le plancton, ce qui améliore le bilan carbone de la région concernée. Néanmoins, cette opération reste encadrée par deux moratoires des Nations Unies dans la mesure où elle peut avoir des conséquences désastreuses sur l’environnement car elle perturbe complétement l’écosystème marin. 10.000 kilomètres carrés concernés Des images satellites ont indiqué que la poussée de planctons provoquée par le largage de sulfate de fer a atteint jusqu’à 10.000 kilomètres carrés de surface au large des iles Haida Gwaii, qui font partie de la province canadienne de Colombie-Britannique. Les chercheurs craignent ainsi aujourd'hui que ne se produisent des marées toxiques qui peuvent dépeupler des zones entières et aggraver l’acidification des océans. "Il est difficile, si ce n’est impossible, de détecter et de mesurer l’importance des effets qui devraient se manifester dans des mois voire des années, avoue John Cullen de l’université de Dalhousie au Guardian. Certains effets possibles, comme la privation en oxygène des eaux profondes et l’altération d’importantes chaines alimentaires, devraient suffire à faire abandonner l’envie de manipuler les océans. L’histoire est pleine d’exemples de manipulations écologiques qui ont se sont retournées contre nous".

Les saumons utilisés comme prétexte Russ George, l’auteur de ce largage, se montre optimiste et justifie son acte par un suivi scientifique connu de lui seul. Il a précédemment dirigé Planktos Inc, une entreprise vouée à réaliser de la fertilisation océanique dont toutes les grandes tentatives ont été bloquées par les différents gouvernements concernés. Cela a même mené au bannissement de ses bateaux des ports espagnols et équatoriens. Plus symbolique mais très significatif, il lui a également été signifié qu’il était illégal pour lui de mener de telles opérations tout en faisant flotter un drapeau américain sur ses bateaux. Mais l’entrepreneur controversé, qui qualifie les moratoires en cours de "mythologie", a réussi à convaincre le conseil indigène d’un village de l’archipel de Haida Gwaii de le laisser larguer 110 tonnes de sulfate de fer. Il a également obtenu que les amérindiens financent, par le biais de leur programme de conservation des saumons, son projet à hauteur d’un million de dollars. "Les gens du village ont voté pour ce projet car on leur a dit qu’il s’agissait d’un programme de renforcement des saumons, affirme Guujaaw, le président de la nation amérindienne Haida.

Ils n’auraient pas accepté si on leur avait parlé des effets potentiellement négatifs ou du fait que cela allait à l’encontre des conventions internationales." Le rôle du gouvernement canadien en question "Si ce géo-ingénieur voyou de Russ George a véritablement trompé cette communauté indigène et largué du fer dans leurs eaux, nous espérons voir une réponse légale prompte contre son comportement et une action forte du gouvernement canadien et américain, proclame au Guardian Silvia Ribeiro de l’ETC Group, le fond dédié à la surveillance technologique qui a constaté les faits en premier. Il est maintenant plus urgent que jamais que les gouvernements interdisent sans équivoque ce genre d’expériences de geo-ingénierie en plein air. C’est un leurre dangereux qui donne une excuse aux gouvernements et à l’industrie pour éviter de réduire leurs émissions liées aux carburants fossiles."

Russ George affirme pourtant que le gouvernement canadien, qui s’oppose à un durcissement du moratoire en cours, était au courant de ses manœuvres et aurait même aidé ses hommes à se servir de données satellites de l’agence spatiale canadienne. Les fonctionnaires canadiens en charge de l’environnement ont refusé de commenter ces déclarations et affirment qu’ils enquêtent de leur côté sur l’affaire. Publié par Martin Koppe, le 17 octobre 2012




obsidienne
obsidienne

Messages : 3981
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Revenir en haut Aller en bas

"Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs ! Empty Re: "Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs !

Message par obsidienne le Mar 1 Déc - 9:35

A propos des nanotubes :

http://www.reopen911.info/News/2010/08/25/limpact-des-nanotubes-du-119-sur-la-sante/

L’effondrement des Tours jumelles le 11 septembre 2001 a instantanément dégagé un gigantesque nuage de poussières des plus toxiques. Le cas est sans précédent, de par le nombre de personnes exposées, tout comme la quantité d’éléments polluants pulvérisés ce jour-là. Des particules à la structure cristalline éjectées dans l’air ont été inhalées par les citadins, les écoliers, et les sauveteurs piégés dans une nuée de nanotubes. A base de carbone et de nitrure de bore, elles sont la cause du lent développement de maladies graves. Depuis neuf ans, des experts de la santé suivent les victimes. Parmi les cas étudiés, le "registre des expositions" régulièrement mis à jour, révèle outre des cas invalidants de syndrome de stress post traumatique, le développement de cancers et de lésions pulmonaires sévères.

Le New Heaven Independent rapporte les propos tenus lors de la conférence sur les nanotechnologies qui s’est déroulée à la mi-juillet à Keystone dans le Colorado. Le "registre des expositions" à la poussière du 11/9 a été largement évoqué. Il pourrait bien servir d’exemple à de futures études sur les répercussions sanitaires des nanomatériaux sur les populations.

En complément d’information, nous livrons quelques extraits traduits du rapport, extrêmement documenté, trop long pour être rapporté ici, qu’ont réalisé divers experts en médecine sur les cas de patients tombés gravement malades pour avoir inhalé des particules toxiques les 11 et 12 Septembre 2001. Nous joignons également une vidéo reprenant l’intervention du représentant des démocrates à la Chambre, A. Weiner, furieux que le projet de loi qui aurait accordé des soins gratuits aux héros du 11/9, ait été rejeté, ainsi qu’une vidéo, diffusée par LCP Assemblée Nationale, intitulée "Les sacrifiés du 11 Septembre".

...

lire l'article en entier : http://www.reopen911.info/News/2010/08/25/limpact-des-nanotubes-du-119-sur-la-sante/
obsidienne
obsidienne

Messages : 3981
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Revenir en haut Aller en bas

"Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs ! Empty Re: "Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs !

Message par obsidienne le Mar 1 Déc - 9:48

voir cet article qui s'interroge mais n'apporte toujours pas la réponse à "pourquoi des chemtrails ?" : http://ecologie.blog.lemonde.fr/2014/08/11/les-chemtrails-un-hoax-climato-complotiste-persistant/

Ce qui pourtant évident c'est que les chemtrails déposent des particules dans l'air pour capturer l'humidité. Et oui c'est une action géo-ingénierie qui a pour but d'humidifier l'air et de créer des nuages artificiels. Toutefois on s'aperçoit que ces chemtrails contiennent d'autres éléments chimiques puisqu'ils perdurent dans le temps. Mais quoi ? Des nanoparticules dont on entend beaucoup parler ?

Ce qui est alarmant c'est que c'est appliqué à l'ensemble de la planète et que tout l'écosystème rythmique est complètement anéantit par cet incessante action de géo-ingénierie.
obsidienne
obsidienne

Messages : 3981
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Revenir en haut Aller en bas

"Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs ! Empty Re: "Paris Climat 2015" ou "COP21". Un hacker dévoile les tricheries des chercheurs !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum