Ingénierie sociale et mondialisation

Aller en bas

Ingénierie sociale et mondialisation

Message par Admin le Mar 10 Juin - 18:26



Extrait


« Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour
chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. »
Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, 1793, article 35.


Ainsi que l’avance dans un essai le célèbre
pirate informatique Kevin Mitnick, l’ingénierie sociale serait L’art de la supercherie ; plus
précisément l’art d’induire autrui en erreur et d’exercer un pouvoir sur lui par le jeu sur les
défaillances et les angles morts de son système de perception et de défense. Illusionnisme et
prestidigitation appliqués à tout le champ social, de sorte à construire un espace de vie en
trompe-l’oeil, une réalité truquée dont les règles véritables ont été intentionnellement
camouflées.
Ces techniques de manipulation s’appuient sur ce que l’on appelle les « sciences de la
gestion », nébuleuse de disciplines qui ont commencé à constituer un corpus cohérent à partir
des années 1920 et dont la théorie de l’information et la cybernétique résument les grandes
lignes idéologiques : à savoir, les êtres vivants et les sujets conscients sont des systèmes
d’information susceptibles d’être modélisés, contrôlés, voire piratés au même titre que les
systèmes d’information non-vivants et composés d’objets non conscients.

(...)


La stratégie du choc


L’ingénierie sociale comme travail de reconfiguration d’un donné humain procède
toujours en infligeant des chocs méthodiques. En effet, reconfigurer un système pour le rendre
plus sûr et prédictible exige au préalable d’effacer son mode de configuration actuel. La
réinitialisation d’un groupe humain requiert donc de provoquer son amnésie par un
traumatisme fondateur, ouvrant une fenêtre d’action sur la mémoire du groupe et permettant à
un intervenant extérieur de travailler dessus pour la reformater, la réécrire, la recomposer.
L’expression de « stratégie du choc » pour désigner cette méthode de hacking social a été
popularisée par Naomi Klein. Dans La stratégie du choc : la montée d’un capitalisme du
désastre, l’auteure met en évidence l’homologie des modes opératoires du capitalisme libéral
et de la torture scientifique telle que théorisée dans les manuels de la CIA (à grands renforts
de références psychiatriques sur les thérapies par le trauma), à savoir la production
intentionnelle de chocs régressifs, sous la forme de crises économiques planifiées et-ou de
traumatismes émotionnels méthodiques, afin d’anéantir les structures données jusqu’à une
table rase permettant d’en implanter de nouvelles.


La fabrication du consentement

Le piratage d’un sujet aux fins d’obtenir son consentement peut aussi s’appuyer sur
une régression mentale provoquée. Cette technique suppose, dans un premier temps, de ne
s’adresser qu’aux émotions et à l’affectivité. Noam Chomsky et Edward Herman ont rendu
célèbre l’expression de fabrication du consentement (ou encore fabrique de l’opinion), mais
c’est Edward Bernays (1891-1995) qui l’a inventée. Neveu de Freud, grand lecteur de
Gustave Le Bon et de sa Psychologie des foules, l’homme incarne à lui tout seul les transferts
de compétence entre marketing et politique, et l’effacement de la limite entre les deux. C’est
sous son impulsion que la politique a commencé de prendre comme modèle l’analyse des
feed-backs des comportements de consommation, dans les grandes surfaces, les banques, les
assurances, les services personnalisés, ainsi que la mise en oeuvre de solutions qui en
optimisent la gestion : analyse de marché, segmentation du public, définition d’un coeur de
cible, création artificielle de nouveaux besoins, etc. Fondateur de la propagande moderne,
qu’il prit soin de rebaptiser « Conseil en relations publiques » pour en améliorer l’image,
Bernays a non seulement inventé diverses techniques publicitaires, mais il a encore orchestré
des campagnes de déstabilisation de gouvernements latino-américains pour la CIA. Ce qui
distingue les régimes démocratiques des dictatures n’est alors plus qu’une simple question de
méthode, plus subtile en démocratie car parvenant à façonner l’opinion du peuple sans même
qu’il ne s’en rende compte. Comme Bernays le dit lui-même dans son ouvrage princeps de
1928, intitulé Propaganda, « La manipulation consciente, intelligente, des opinions et des
habitudes organisées des masses joue un rôle important dans une société démocratique. Ceux
qui manipulent ce mécanisme social imperceptible forment un gouvernement invisible qui
dirige véritablement le pays. (…) Les techniques servant à enrégimenter l’opinion ont été
inventées puis développées au fur et à mesure que la civilisation gagnait en complexité et que
la nécessité du gouvernement invisible devenait de plus en plus évidente
.

_________________
Plus tu sauras te vider de toi, te répandre, plus Dieu t’inondera de sa Divinité.

Maître Eckhart
avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 382
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Ici et là :)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ingénierie sociale et mondialisation

Message par tchektuf le Mer 11 Juin - 0:51

voila un langage Ahrimanien de 1ére classe qui permet aux crétins diplomés d'être importants dans la société et d'avoir le beau role.
c'est de la magie grise avec noeud papillon qui permet d'être au dessus de la mêllée
R.Steiner a expliqué la difference entre l'oriental et l'occidental.

l'oriental non occidentalisé est encore imbibé des échos de l'amour qui se deversait encore autrefois
dans le corps ethérique  et le gardait de la tentation d'oublier ses origines.
l'occidental s'est concocté une origine simiesque s'étant burinée aléatoiremnt dans les vapeurs de la grande soupe originelle.
il utilise à plein tohubohu le mental essentielement destructeur  et se repait de cette destruction comme un singe déguisé en fauve.

Oui R.Steiner décrit le processus mental comme une rage de destruction qui doit  etre transmuté par par un haut dégré d'éthique qui est absent de la majorité et en particulier des savants et techniciens.

Cela donne le résultats qu'aujourd'hui les usa procédent à un changement majeur puisque l'arsenal nucléaire va passer de dissuasif  à offensif contre la chine et la russie.

c'est l'épanouissemnt du mental selon les prosopodies ahrimaniennes qui hantent les consciences humaines au royaume d'ahriman.

A quand reviendra le temps des cerises sur le gateau du temps présent,où le happy birthday de la régénération humaine éteindra les âmes avec le grand souffle atomique ?
avatar
tchektuf

Messages : 446
Date d'inscription : 05/11/2013
Localisation : aura de france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ingénierie sociale et mondialisation

Message par Admin le Jeu 12 Juin - 19:37

Eh oui , trop de temps perdu en général à arpenter la froideur abstraite des concepts c'est certain ! Des concepts trop souvent coupés du réel, donc privés d'efficience... A se spécialiser à outrance, à se perdre toujours plus dans le détail et l'abstraction le pragmatisme est oublié pour ne pas dire méprisé, et le monde court à sa ruine car il manque la claire vision et donc l'action juste pour redresser les choses, ce ne sont pas les spécialistes en tous genres qui sauveront le monde mais les êtres pragmatiques qui peuvent encore voir les choses telles qu'elles sont et se sentir totalement concernés par le monde et non des commentateurs retirés dans leur "savoir" mortifère ahrimanien !

_________________
Plus tu sauras te vider de toi, te répandre, plus Dieu t’inondera de sa Divinité.

Maître Eckhart
avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 382
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Ici et là :)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ingénierie sociale et mondialisation

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum