La vitamine D, une vitamine pas comme les autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La vitamine D, une vitamine pas comme les autres

Message par Admin le Sam 5 Avr - 18:12

La vitamine D, une vitamine pas comme les autres
En dépit de son nom, la vitamine D n’est pas vraiment une vitamine. En effet, une vitamine est une substance nécessaire au bon fonctionnement du corps, que l’on se procure par l’alimentation. Or, on ne peut compter uniquement sur les apports alimentaires pour l’obtenir.
 
Qu’est-ce que la vitamine D ?


Le soleil est essentiel pour la synthèse de la vitamine D. La peau peut la synthétiser à partir d’un précurseur dérivé du cholestérol, le 7 dehydrocholesterol, sous l’effet des rayonnements UVB, ceux qui donnent des coups de soleil quand on s’expose trop longtemps.

Au final, la vitamine D doit plutôt être considérée comme une prohormone, car elle influence le métabolisme, la fonction cellulaire et l’expression de gènes.


A quoi sert-elle ?

La vitamine D est très importante pour la croissance et la santé osseuse. Elle augmente l’absorption du calcium au niveau de l’intestin, nécessaire à la construction osseuse.

Les publications récentes montrent que la vitamine D aurait également un rôle protecteur contre diverses affections chroniques : cancer (par son action antiproliférative), maladies auto-immunes (sclérose en plaque, diabète) ou maladies cardiovasculaires. En effet, la vitamine D contrôle directement ou indirectement l’expression des gènes dans presque toutes les cellules de l’organisme. Ceci indique que cette vitamine aurait une action beaucoup plus généralisée qu’un simple régulateur du transport du calcium. Le maintien d’un niveau suffisant en vitamine D semble par conséquent crucial afin de conserver un bon état de santé général.


Où la trouver ?
La vitamine D existe sous 2 formes :
- la vitamine D3 (cholécalciférol) qui est la molécule synthétisée par la peau sous l’influence du soleil ou trouvée dans les rares sources alimentaires d’origine animale (poissons gras en particulier)
- et la vitamine D2 (ergocalciférol) qui est la vitamine D des plantes, que l’on trouve dans certains champignons.

Dans notre organisme, la vitamine D est présente sous différentes formes. Les vitamines D2 et D3 sont des formes inactives.

Après leur absorption, elles subissent une première transformation au niveau du foie pour donner la 25 hydroxyvitamine D (25 OH D), la forme circulante de l’organisme, souvent considérée comme une forme de réserve.

Une deuxième transformation a ensuite lieu au niveau des reins pour donner la forme active de la vitamine D, la 1,25 dihydroxyvitamine D. C’est ce métabolite actif qui régule l’absorption du calcium par les cellules intestinales. Cette seconde étape est stimulée par la PTH (hormone parathyroïdienne). La PTH augmente en cas de carence en calcium et diminue en cas d’hypercalcémie.
 
Bibliographie
- Holick MF. Vitamin D deficiency. N Engl J Med 2007 ;357 :266-81
- Wang TJ et al. Vitamin D deficiency and risk of cardiovascular disease. Circulation 2008 ;117 :503-511
- Souberbielle JC. et al (2009). Actualité sur les effets de la vitamine D et l’évaluation du statut vitaminique. Revue francophone des laboratoires, n°414, pp. 31-39
- Holick M.F. The vitamine D solution. A 3-step strategy to cure our most common health problem. 2010. Penguin Group (USA). 304p.

Questions fréquentes
Les questions les plus fréquemment posées sur le dossier de la Vitamine D.
 
L’exposition au soleil sans crème solaire n’entraine-t-elle pas un risque de cancer de la peau ?

L’exposition solaire sans protection pour des périodes prolongées est associée à un risque accru de cancers de la peau. Principalement les cancers de type non-mélanome, qui sont facilement traitables quand ils sont détectés tôt. A l’âge adulte, la quantité d’exposition solaire nécessaire à la synthèse de la vitamine D (moins de 20 minutes par jour) n’est pas associée à une augmentation significative de cancer de la peau et spécifiquement pas au risque de mélanome. Par contre, il reste important d’éviter les coups de soleil, particulièrement chez les enfants.


Est-ce qu’il y a une période de la journée optimale pour s’exposer au soleil ?

L’heure de la journée est un facteur important dans la synthèse de vitamine D suite à une exposition au soleil, puisque l’angle des rayons UVB va varier au cours de la journée. Ainsi, on ne synthétise pas de vitamine D tôt dans la matinée ou tard dans l’après-midi, et la production est meilleure entre midi et 14H qu’à 10H ou 15H.


Peut-on synthétiser de la vitamine D en s’exposant au soleil derrière une fenêtre ?
La lumière du soleil à travers une vitre ne permet pas la fabrication de vitamine D par la peau car le verre absorbe les UVB qui permettent cette synthèse. La peau doit être directement exposée au soleil. Les nuages diminuent la quantité d’UVB parvenant à la Terre et peuvent réduire la fabrication de vitamine D de 50 à 75%.


La cuisson des aliments détériore-t-elle la vitamine D ?

Le mode de cuisson n’a que peu d’effet sur l’activité de la vitamine D. Cette vitamine est en effet relativement stable jusqu’à la température de 140°C.
Est-ce que le saumon d’élevage est une bonne source de vitamine D ?
Le saumon d’élevage contient 4 à 10 fois moins de vitamine D que le saumon sauvage, sachant qu’en moyenne, 85 grammes de saumon sauvage apportent entre 800 et 1 000 UI de vitamine D.


Est-ce que le lait enrichi en vitamine D est une bonne source de vitamine D ?

Le lait enrichi en vitamine D apporte relativement peu de vitamine D : environ 20 UI par verre de lait, sachant que les besoins optimaux se situeraient entre 1 000 et 2 000 UI par jour.


Puis-je prendre de la vitamine D sans prendre de compléments en calcium ?

Il n’est pas nécessaire de prendre du calcium parce qu’on suit une supplémentation en vitamine D. Cependant, pour optimiser les effets de la vitamine D sur la santé osseuse, il peut être intéressant de compléter ses apports de calcium. Il est recommandé de prendre 1 000 mg de calcium par jour jusqu’à 50 ans et 1 200 mg au-delà. Quant aux adolescents ils ont besoin de 1 300 mg de calcium par jour pour une bonne santé de leur os.


Comment interpréter les résultats du laboratoire : dois-je regarder la vitamine D2 ou D3 ?

Sur la feuille de résultats indiquant les niveaux sanguins de 25(OH)D, le seul chiffre important est le total de vitamine D. En effet, le taux de 25(OH)D2 reflète la prise de vitamine D2, généralement issue d’une supplémentation en vitamine D2. Et le taux de 25(OH)D3 reflète la prise de vitamine D3 issue de l’alimentation, de l’exposition au soleil et d’une éventuelle supplémentation. Ainsi, il faut additionner les taux de 25(OH)D2 et 25(OH)D3 pour obtenir le taux total de vitamine D.


Quelles sont les valeurs cibles à atteindre en vitamine D2+D3 ?

Le total de vitamine D devrait être au-dessus de 30 ng/mL. Un taux entre 10 et 30 ng/mL reflète une déficience en vitamine D et un taux inférieur à 10 ng/mL indique une carence.


Combien de temps cela prend-il pour augmenter ses niveaux de vitamine D en prenant des compléments ?

Un homme adulte en bonne santé prenant 1 000 UI de vitamine D par jour atteint un pic sanguin en cette vitamine 5 ou 6 semaines après le début de la supplémentation. En prenant 50 000 UI de vitamine D2 une fois par semaine pendant 8 semaines pour traiter une insuffisance, le niveau sanguin commence à augmenter dès la première semaine et diminue après la dernière semaine de traitement.
Est-il préférable de prendre des petites doses quotidiennes ou une dose plus importante tous les trimestres ?

Il n’y a pas d’avantage à prendre de petites doses quotidiennement plutôt qu’une dose plus importante à des intervalles plus espacés dans le temps. En effet, on peut prendre 2 000 UI de vitamine D par jour ou 14 000 UI une fois par semaine ou encore 60 000 UI une fois par mois, l’efficacité sera la même.


N’ai-je pas une surcharge en vitamine D le premier jour puis rien ensuite en prenant des fortes doses (trimestrielles ou annuelles) ?

Non il n’y a pas de risque puisque la vitamine D est stockée dans l’organisme puis utilisée selon les besoins. C’est pourquoi une personne qui fait le plein de vitamine D l’été (en s’exposant au soleil de 10 à 20 minutes tous les jours pendant les 3 mois d’été entre 11H et 14H) peut passer l’hiver sans déficit en vitamine D.


Qu’en est-il du risque d’intoxication à la vitamine D ?

A ce jour, il est encore fréquent que les manuels de médecine mentionnent un risque de toxicité par la vitamine D. Toutefois, la littérature scientifique suggère que ce risque n’existe que pour des doses absorbées très importantes et prises sur des périodes de temps très longues (plus de 10.000 UI par jour pendant plus de six mois). En dehors des personnes souffrant de granulomatose (comme la sarcoïdose ou la tuberculose), le risque est faible (voire inexistant) avec une supplémentation de 1.000 à 2.000 UI par jour.


Ai-je besoin de prendre des compléments l’été ?

Si vous être fréquemment en extérieur l’été et/ou si votre lieu de résidence est très ensoleillé, vous n’aurez pas nécessairement à prendre des compléments de vitamine D. Cependant, il est bien plus facile d’entrer dans une routine et de prendre des compléments toute l’année. De plus, même les habitants de Floride par exemple, région très ensoleillée l’été, peuvent être déficients en vitamine D car ils évitent le soleil ou mettent systématiquement une protection solaire. Et comme on ne peut pas avoir une intoxication à la vitamine D en s’exposant trop au soleil, peu importe combien de vitamine D on fabrique pendant l’été, prendre 1 000 UI supplémentaires par jour ne peut pas faire de mal.


Est-ce qu’un déficit en vitamine D est la cause ou un symptôme d’une maladie donnée ?

Les études de population ont démontré de façon répétée qu’un statut vitaminique D trop bas est associé avec un risque accru de plusieurs maladies graves. Mais cela est-il parce qu’un statut trop bas contribue à la maladie ou serait-il possible que ces maladies abaissent le statut vitaminique ? Cette dernière hypothèse est peu probable parce que plusieurs études ayant fait la preuve de cette association ont mesuré le statut vitaminique bien avant l’apparition d’un cancer ou d’une autre maladie grave. De plus, plusieurs études d’intervention ont établi qu’augmenter statut vitaminique D à travers l’exposition délibérée aux rayons ultra-violets de type B ou avec des suppléments nutritionnels de vitamine D améliore la santé ou réduit le risque d’apparition de plusieurs maladies. Cet effet d’amélioration à été décrit pour les chutes, les fractures non-vertébrales de la personne âgée, l’hypertension artérielle, et, dans une étude chaque, pour le cancer (plusieurs types différents) chez les femmes ménopausées, ou la grippe chez des femmes avec une pigmentation foncée de la peau.


Que penser des études ne montrant pas d’effet bénéfique d’une supplémentation en vitamine D pour la réduction des risques de cancer ?

La grande étude Women’s Health Study n’a pas montré de réduction du risque de cancer avec un apport quotidien de vitamine D. Toutefois, la dose utilisée dans cette étude était de 400 UI, presque un tiers de la dose qui a amené à une réduction significative des cancers dans une étude plus récente (1.100 UI par jour).
  
Source: http://www.guerir.org/dossiers/vitamine-d/vitamine-d-pas-comme-les-autres.htm

_________________
Plus tu sauras te vider de toi, te répandre, plus Dieu t’inondera de sa Divinité.

Maître Eckhart
avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 382
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Ici et là :)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitamine D, une vitamine pas comme les autres

Message par Mokaïte le Sam 5 Avr - 18:53

Bel article.

Normalement en prenant l'air régulièrement lors des sorties pleins en plein air ou des moments à jardiner normalement suffisent (pas besoin de faire le lézard sur une chaise longue).

Il est important en toute saison de s'aérer de toute façon quand on peut.

Sinon il y a des ampoules de style uvedose que notre foie stocke pour 3 à 6 mois. Cette vitamine est très importante pour la femme enceinte avant le 7 ème mois de grossesse pour le fœtus également.
Effectivement on commence à dire que cette vitamine joue un rôle contre le cancer.

Pour le calcium en fait c'est cette vitamine aide à assimiler le calcium.

Mokaïte

Messages : 3
Date d'inscription : 03/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitamine D, une vitamine pas comme les autres

Message par obsidienne le Sam 5 Avr - 21:56

En fait j'ai lu que la vitamine D nous en manquons dans notre alimentation de tous les jours.

On trouve dans le commerce des gélules de foie de morue ; c'est facile à prendre   

Et depuis la géo-ingénierie on a peu souvent du soleil même en été  Rolling Eyes 
avatar
obsidienne

Messages : 3532
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitamine D, une vitamine pas comme les autres

Message par Admin le Dim 6 Avr - 20:30

C'est clair avec tous ces chemtrails c'est d'autant plus difficile d'avoir un apport correct en vitamine D , et en prana  Rolling Eyes Au fait, quand on perçoit en regardant le ciel des milliers de petites figures blanches qui partent dans tous les sens , ça a quelque chose à voir avec le prana ça à ton avis  Question 

_________________
Plus tu sauras te vider de toi, te répandre, plus Dieu t’inondera de sa Divinité.

Maître Eckhart
avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 382
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Ici et là :)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitamine D, une vitamine pas comme les autres

Message par obsidienne le Dim 6 Avr - 20:39

Heuuuuu je ne pense pas  cyclops 

Tu les vois à l'oeil nu ces "figures blanches" ?
Des insectes ou des poussières (pollens) je pense ...
Le prâna cela ne doit pas se voir puisque c'est quelque chose de pur ; on dit que c'est de couleur mauve le prâna (sa couleur vue par l'oeil spirituel).
avatar
obsidienne

Messages : 3532
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitamine D, une vitamine pas comme les autres

Message par Admin le Jeu 17 Avr - 20:22

Ah non non Obsidienne pas d'insectes ou de pollens, c'est comme des petites particules qu'on verrait à l'œil nu, qui s'éparpillent à toute vitesse dans tous les sens  Exclamation Et comme j'en vois moins qu'il y a quelques années, je me demandais si cela avait à voir avec le prana, diminué par la présence des chemtrails. Mais, c'est une vision physique, pas éthérique, donc je ne vois pas trop de quoi il peut bien s'agir exactement.

_________________
Plus tu sauras te vider de toi, te répandre, plus Dieu t’inondera de sa Divinité.

Maître Eckhart
avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 382
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Ici et là :)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitamine D, une vitamine pas comme les autres

Message par obsidienne le Ven 18 Avr - 13:45

Il se peut que ce soit des ions négatifs ; on peut les voir transparents et minuscules quand il fait beau. Pas facile à voir, et assez rapprochés les uns des autres ils partent dans tous les sens (quand il n'y a pas de vents).
J'ai observé ça depuis des années c'est peut être ce que tu vois.
avatar
obsidienne

Messages : 3532
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitamine D, une vitamine pas comme les autres

Message par obsidienne le Sam 26 Avr - 0:53

avatar
obsidienne

Messages : 3532
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vitamine D, une vitamine pas comme les autres

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum