Annick de Souzenelle nous parle des anges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Annick de Souzenelle nous parle des anges

Message par Archange le Ven 4 Avr - 22:11

Annick de Souzenelle nous parle des anges.


Elle est reçue pour son ouvrage « Cheminer avec l'Ange », écrit en collaboration avec Pierre-Yves Albrecht et publié aux éditions du Relié en mai 2011.

Ce programme fut diffusé le 20 décembre 2011 dans le cadre de l'émission radiophonique « Les racines du Ciel » sur France Culture.
L'émission est animée par Frédéric Lenoir et Leili Anvar.


Sa biographie :

Annick de Souzenelle a un parcours atypique et singulier. Elle est née en 1922 dans une famille de tradition catholique. A l'âge de 5 ans, elle eut une expérience mystique déterminante : une vision de la Trinité. Elle vécut aussi, au cours d'un rêve, une descente en enfer. Ces deux expériences l'ont profondément marquée.

Après des études de mathématiques, elle fut infirmière anesthésiste pendant une quinzaine d'années, puis fut psychothérapeute jungienne.

Elle rencontra l'Orthodoxie chrétienne et fit des études de théologie chrétienne orthodoxe à l'Institut de théologie Saint-Denys.

Elle étudia aussi l'hébreu biblique avec l'exégète juif Emmanuel Lévyne.

Elle est aujourd'hui écrivain et conférencière.

Parallèlement, elle poursuit depuis une trentaine d'années un chemin spirituel d'essence judéo-chrétienne, ouvert aux autres traditions.

Elle est l'auteur de nombreux ouvrages de spiritualité.

Sa bibliographie :

• L'Égypte intérieure ou les dix plaies de l'âme , Albin Michel, collection "Espaces Libres", 1991.
• Le Symbolisme du corps humain, Albin Michel, collection "Espaces Libres", 1991.
• La Lettre, chemin de vie : Le symbolisme des lettres hébraïques, Albin Michel, coll. « Spiritualités vivantes », Paris, 1993.
• La Parole au cœur du corps - Entretiens avec Jean Mouttapa - Albin Michel, collection "Espaces Libres",1997.
• Job sur le chemin de la Lumière, Albin Michel, 1994.
• Le Féminin de l'Etre. Pour en finir avec la côte d'Adam, Albin Michel, 2000.
• Œdipe intérieur, Albin Michel, 1998, 2008.
• Manifeste pour une mutation intérieure - 2003 - OSE SAVOIR / Le Relié.
• L'arc et la flèche, Albin Michel, 2003.
• L'Alliance oubliée, Albin Michel, 2005.
• Annick de Souzenelle, Résonances bibliques, Albin Michel, coll. « Spiritualités vivantes », 24 août 2006.
• Alliance de feu, (2tomes), Albin Michel, 2007.
• Le Baiser de Dieu, Albin Michel, 2008.
• Jonas - Nous sommes coupés en deux, Le Relié, 2008.
• Cheminer avec l'ange, Le Relié, 2011.
• L'Initiation, Le Relié, 2012.
• Un nouveau monde en marche, Yves Michel, 2012, de Laurent Muratet et Etienne Godinot. Collectif avec entre autres Akhenaton, Christophe André, Stéphane Hessel (préface), Jean-Marie Pelt, Pierre Rabhi, Matthieu Ricard, Jean Ziegler.
• Va vers toi, Albin Michel, 2013.

Son site :
http://souzenelle.free.fr/index.php



_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Annick de Souzenelle nous parle des anges

Message par tchektuf le Sam 5 Avr - 14:19

vidéo édifiante qui met en relief l'invitation au chemin interieur en proposant le sens interieur qui se trouve dans les textes bibliques et qui malheureusement est réduit et déformé par tous les clergés  pour garder le pouvoir  vis à vis des fidéles ,abêtis de cette maniére .

un des meilleurs symbole de cette imposture est la traduction de Elohim (les Dieux) par Dieu ;car souvent Elohim est qualifié: Elohim el shadaî
ou Elohim el Helyon  par exemple

Ainsi s'il n'y que Dieu, et le seul intermédiaire est le clergé ;cela concerne particulierement la  civilisation marquée par le catholicisme.

De plus  quand les copistes se trompent et que  sur la croix " Dieu combien tu m'as glorifié  " devint "Dieu pourquoi m'as tu abandonné" on voit  que le royaume du christ n'est pas de ce monde
Ainsi se fonde le pouvoir religieux  dont les fadaises des conciles ont déroulé le tapis rouge du matérialisme séculaire préparant la décadence d'aujourd'hui.

De Souzenelle comme une aventuriére est partie à la résurgence du sens qui aurait du être valorisée  par le clergé ,n'en déplaise à sa servitude  vis à vis du pouvoir

Edouard Schuré disait  dans ses "initiés"  qu'il y avait 3   niveaux de sens dans la bible  un sens selon le corps ,l'âme ,l'esprit.

Si l'on veut bien préter attention au fait que ce sont des individus,  sous servitude   du pouvoir, qui ont pris des "responsabilités" dans lles grandes institutions (Religion,Justice,Etat,Culture .....) pour la conduite du futur des états et de la civilisatiion,
alors la responsabilité devant l'urgence  à être dans le monde sans être du monde devient incontournable .

Quand le drame de notre époque se sera figé dans une impasse  sans solution, alors être dans le monde pour le monde  prendra un sens tragique, qui, esperons le, restera dans la mémoire de ceux qui le vivront ,une vérité inéfaçable.

Par cette résurgence  du sens et du sens intérieur, De Souzenelle  réinsere le destin de l'homme dans sa trajectoire eschatologique qui redeviendra une nécessité ,pour ceux dont la gravité des temps futurs réveillera à la responsabilité;
Responsabilité d'accepter les devoirs de notre essence et existence.


Aucune réorganisation positive du monde n'est prévue en face de la disparition rapide des matières 1éres et la suite dans les annés qui viennent sont facilement  concevable.

Il est trés symptomatique que que sur le grand écran va être montré les aventures du pére Noé et non du pére  Noel

Aprés le Christ sanguinolant de mel Gibson qui est resté comme beaucoup coincé dans un drame datant de 2000 ans;nous retournons à la chute de l'alantide. Voilà ce qu'indique la météo culturelle.


De Souzenelle montre l'exemple d'une personne inspirée et guidée par la necessitité de préparer la conscience  au monde qui devra renaitre si l'humanité doit continuer sa route sur terre .

Son Institut d'Anthropologie Spirituelle est la materialisation de ce témoignage de ce reouveau necessair
e





Voici quelques vidéos où elle réhabilite la vraie nature d' l'homme et de sa vocation
placée dans la perspective de la tradition Judéo Chrétienne.

La vocation divine de l'homme






Va vers Toi, entretien





Va vers Toi, stage





et  les 15 entretiens Août 2013 avec Annick de Souzenelle
avec les thémes


la vierge marie et la sortie de l'exil
le Christ
le Satan
L'amour
physique quantique
univers spirituel
chemin interieur
mondes angeliques
vocation divine de l'homme
mort et resurrection
lois ontologiques
retour du christ & parousie
Lettre Yod
Lettre Qoph la sagesse
Lettre Ayin la source



https://www.youtube.com/playlist?list=PLhlrIGkfhJTS3npUdWcuMfcYNkd6y4geJ



dont le 2éme   Episode sur le christ






Il y a bien d'autres vidéos disponibles .



l'essentiel est de se mettre dans un sillage qui remette le quotidien à sa place;
Art long et difficile  qui ne va pas sans ruade puisque le quotidien nous veut
à son service sous forme répétitive pour conforter le systeme  de servage du materialisme; alors que nous voulons l'inverse.

il s'agit de transformer l'explosion du scandale exterieur en implosion des conditionements interieurs qui nous  y rattachent pour vivre toujours plus  être dans le monde sans être du monde
.
avatar
tchektuf

Messages : 435
Date d'inscription : 05/11/2013
Localisation : aura de france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Annick de Souzenelle nous parle des anges

Message par Archange le Sam 5 Avr - 18:39

La nouvelle ère est celle de la spiritualité dégagée des dogmes et autorités, l'ère est à l'expérimentation directe sans intermédiaire et sans soumission à aucune autorité... ce genre d' "aventuriers" payèrent jadis très cher leur insoumission...


tchektuf a écrit:
De plus  quand les copistes se trompent et que  sur la croix " Dieu combien tu m'as glorifié  " devint "Dieu pourquoi m'as tu abandonné" on voit  que le royaume du christ n'est pas de ce monde


Ah ouais quand même!... très intéressant   décidément dans ce monde de mensonge on se sera fait flouer de a jusqu' à z....    la terre est du "soleil inversé" dit Thot dans les Tablettes d'Emeraude...
Suite à une rapide recherche à ce sujet je tombe sur cet article :






" (...) Les 7 Paroles du Christ en Croix



Quatrième Parole : "Mon Dieu, Mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?"
(Matthieu XXVII-46, Marc XV-34)

Le texte araméen donné dans les Evangiles est : "Eli, Eli, lama sabachthani ?" En s’appuyant sur les travaux de Saint Jérôme, la tradition a donné comme référence à cette Parole, le verset 2 du Psaume XXII, 1e Psaume de la déréliction.

Ce verset du Psaume donne bien : "Mon Dieu, Mon Dieu, Pourquoi m’as tu abandonné ?" mais la transcription phonétique du texte hébreu ne donne pas :


lama sabachthani, comme indiqué dans les Evangiles,
mais lama azavthani.



Que signifie donc le mot sabachthani utilisé dans les Evangiles ? Il signifie : Tu m’as loué, tu m’as glorifié ! Car il faut le rattacher à la racine hébraïque et araméenne "sabath", signifiant : louer, glorifier, et non à la racine araméenne "sabaq", signifiant laisser.

Par conséquent, la Parole prononcée par le Christ ne serait pas :


"Mon Dieu, Mon Dieu, pourquoi m’as tu abandonné ?"
Mais : "Mon Dieu, Mon Dieu, pourquoi m’as tu glorifié ?"



ou, mieux encore :

"Mon Dieu, Mon Dieu, combien tu m’as glorifié"


Ce qui donne un sens tout à fait opposé à celui qui est accepté ordinairement. Cette signification de "glorification" est celle adoptée par Max Heindel ; elle l’est également par Charles Lancelin dans "la Sorcellerie des Campagnes" où il cite un passage de la "Doctrine Secrète" de H.P. Blavastsky, volume V, page 163. Dans la "Vie des Maîtres", de Spalding, page 261, nous trouvons ce texte : "Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi M’as-tu abandonné ?" Cette transcription est complètement inexacte.

Les vraies paroles furent : "Mon Dieu, mon Dieu, tu ne m’as jamais abandonné ni aucun de tes enfants, car tes enfants peuvent venir à Toi comme j’y suis venu. Ils peuvent voir ma vie telle que je l’ai vécue. En la vivant, ils incorporeront le Christ et deviennent Un avec Toi. Dieu mon Père. Je n’ai jamais eu une pensée de désertion, ni de séparation".

Pourquoi ce contresens a-t-il été donné au texte de Matthieu ? On donne ordinairement la raison suivante : la formule qui terminait, dans les Mystères d’Egypte, la prière d’actions de grâces de l’Initié était justement : "Mon Dieu, mon Dieu, combien tu me glorifies !".

Si Saint Jérôme avait conservé ce sens, il aurait admis que Jésus était un Initié se rattachant aux Grands Mystères, aux Grandes Initiations remontant à l’Egypte ; c’était donc affirmer l’existence d’une tradition ésotérique, ce qui était contraire à l’opinion de certains Pères de l’Eglise de cette époque, lesquels dénonçaient comme hérétiques toutes les sectes chrétiennes n’observant pas scrupuleusement les avis autorisés commençant déjà à former des dogmes que l’on n’avait pas le droit de discuter.

Une fois de plus, nous devons regretter de ne pas posséder le texte original des Paroles du Christ, telles qu’Il les a prononcées.

D’un autre côté, cette interprétation de la Parole du Christ permettait de rattacher l’agonie de Celui-ci au Psaume de déréliction XXII, qui sera encore utilisé avec ses versets 17 : "Ils ont percé mes mains et mes pieds", et 19 : "Ils se partagent mes vêtements, ils tirent au sort ma tunique".

Cela permettait de mieux exalter le renoncement du Christ qui, non seulement est abandonné de tous ses amis et disciples, mais même encore de Dieu, ce qui est le comble dans une agonie désespérante.

Mais au fond, pourquoi Dieu abandonnerait-Il Celui qu’Il a accepté d’envoyer en mission sur Terre ? Pourquoi, au moment où son Sacrifice apparaît comme le plus cruel, serait-Il abandonné par Son Père ? Si quelqu’un doit, au contraire, Le soutenir et Le consoler, c’est bien Dieu, le Père.

Du reste, si l’on on examine de plus près les Saintes Ecritures, on remarque, dans Luc XXII-41, au moment où Christ s’écrie dans le Jardin des Oliviers : "Père, si tu voulais éloigner de moi cette Coupe ! Toutefois, que ma volonté ne se fasse pas, mais la tienne !". On remarque : "Alors un Ange lui apparut au ciel, pour le fortifier". Si un Ange est venu fortifier le Christ dans le Jardin des Oliviers, pourquoi voulez-vous que Dieu L’abandonne alors qu’Il est sur la Croix ? Ce qu’un Ange a fait, Dieu doit le faire au centuple et, au lieu de L’abandonner, Il doit Le glorifier.

C’est, d’ailleurs, ce qu’Il a fait et Paul, dans l’Epître aux Philippiens, nous indique : "C’est pourquoi Dieu L’a souverainement élevé, et Lui a donné le Nom qui est au-dessus de tout nom". (II-9), passage que Max Heindel a inséré dans la Prière rosicrucienne.

Dans ce verset, le mot "élevé" suggère l’image de l’holocauste du sacrifice que l’on "élève" vers Dieu comme la chose sanctifiée offerte à la Gloire et à la Majesté du Très-Haut.

En résumé, nous estimons que la quatrième Parole du Christ en Croix est comme une action de grâces s’élevant du cœur de l’Archange merveilleux qui se réjouit de contempler la réalisation de cette Mission magnifique : Christ s’est volontairement offert pour venir sauver ce qui était perdu, Dieu a accepté cette proposition éminemment charitable et désintéressée et, maintenant, Christ fait rejoindre Son sentiment d’humilité, d’avoir accepté de prendre un corps humain, au sentiment de satisfaction d’avoir réussi et de se trouver placé sur un plan encore plus élevé, qu’Il considère comme une récompense plus grande que celle qu’Il aurait espéré : "Mon Dieu, mon Dieu, combien Tu me glorifies aujourd’hui ? Ai-je mérité que Tu me glorifies ainsi ?" C’est ce qu’a voulu exprimer le Christ dans cette quatrième Parole.

Du reste, le cri de détresse du Christ, tel qu’il est ordinairement accepté, constitue "un scandale pour la foi de beaucoup". Cette appréciation n’est pas de moi, je l’ai trouvée sous la plume du Père Ch. Journet lui même, dans son ouvrage : "Les Sept Paroles du Christ en Croix", page 83. Oui, de nombreux chrétiens se demandent effectivement pourquoi cet abandon par Dieu à un moment si pénible de la Mission du Christ, ferait mettre en doute la bonté et la miséricorde de Dieu et serait un affront à notre espérance de trouver un secours en lui au moment où, nous en aurions le plus besoin.

Dans les moments de désespoir, du fait de souffrances ou de calamités, comment espérer une consolation divine, si l’on songe que Christ Lui-même n’a pas obtenu celle-ci de la part de Son Père, duquel Il se trouve abandonné ! Au contraire, l’acceptation de nos misères, la mort à soi-même, deviendra l’espérance d’une illumination finale, la glorification du sacrifice, que l’on doit considérer comme le seul moyen de payer ses dettes passées."


_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Annick de Souzenelle nous parle des anges

Message par tchektuf le Sam 5 Avr - 20:47

De Souzenelle restituant la teneur spirituelle des textes spirituels elle redonnent les clefs d'une certaine mesure pour appréhender l'ordre d'importance l'ordre des proportions dans les elements de la vie.

Elle s'est fait connaitre dans le monde avec le symbolisme du corps humains ouvrage novateur et étonnant pour l'époque qui a réveillé beaucoup de gens au sens de la mesure.
c'est un ouvrage qui m'avait grandement étonné quand je l'ai lu, li y a un bail.
Pour enfoncer le clou, à ma maniére, en prolongeant de façon banale ce que signifie le corps humain,( que seul R.Steiner a mis au pinacle en en faisant, dans sa réalité spirituelle, la religion des Dieux créateurs , la plus haute expression de la Divinité en incarnation, devant l'aquelle l'homme reste pour le moment un .usurier inconscient.)
ce corps humain est la mesure de 'lhomme car ils est l'émanation des voeux du Cosmos Spirituel qui le régle selon ses lois.
A partir du moment où l'homme a commencé à créer des moyens de transports qui l'ont affranchis des possibilités du corps et de ses rythmes ,il a commencé à de désynchroniser avec les rythmes que prevoient le Cosmos Spirituel pour le corps.
nous avons totalement perdu le sens de la synchronisation du rythme de la terre avec le rythme de l'homme.
les empires romains et grecs ont sacrifié des foréts entiers pour construire leurs flottes de guerres qui émancipent sur l'eau le déplacemnt de l'home pour aller conquérir et massacrer.
les historiens de la guerre ont mis en évidence que le perfectionnement des armes a assuré les victoires pour les vainqueurs qui qui possédant ce perfectionnement, ont assué la suprématie d'une civilisation sur une autre. toujours sortir de la mesure du corps humains.
Peu à peu par ce fait les humains son entrés en démesure.l'invention hongroise des canons a été une étape décisive comme celle des arcs et des arbalettes. le monde industriel en changeant le rapport de l'homme avec la nature a mis en relief l'accroissemnt exponentiel de cette démesure.

le rapport entre l'esprit et le corps réglé autrefois par les possibilités du corps humain ont été déréglés avec une atrophie éthique inversement proportionnelle à l'accroissement de la technologie.

Les badaux distingués ont appelé cela : le progrés, au siécle des ténébres ,appelé frauduleusement le siécle des lumiéres. Jusquà nos jours ces badaux distingués se sont diplomés pour pouvoir faire leur propagande du modernisme, dans pratiquement tous les domaines, sauf le religieux réactionnaire, sanctifiant du même coup les affres du "science sans conscience est ruine de l'âme" réévaluée depuis quelques décénnies : aprés notre fornication de la consommation :le déluge comme va nous le rappeller le film Noé

Quand De Souzenelle parle de la transgression des valeurs fondamantales qui fondent la nature de l'homme et que l'homme préfere d'être assisté ou remplacé par des robots cela tourne au péché contre l'esprit qui lui n'est pas pardonné .

Un coup d'arret sera donc donné.

Hé Noé du bateau ,ne vois tu rien donc venir ?
Oui le déluge qui nettoieras la terre pour des nouveaux cieux et une nouvelle terre .

Des luges ? et les badaux assermentés répondront :
en voilà un qui a encore sniffé de la neige
avatar
tchektuf

Messages : 435
Date d'inscription : 05/11/2013
Localisation : aura de france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Annick de Souzenelle nous parle des anges

Message par Archange le Dim 6 Avr - 11:36

J'avais lu une fois que l'humanité actuelle a été "rêvée" (cauchemardée...) par une humanité passée qui elle, avait limité sciemment sa technologie pour ne surtout pas devenir... ce que nous sommes devenus.

L'absence d'individualisation suffisante a permis la victoire d'un Système implacable qui chapeaute tout et nous emmène tout droit vers notre autodestruction; des initiés, des grands sages ont beau avoir périodiquement enseigné à l'humanité comment justement s'extraire du système, du conditionnement, l'humanité prise, piégée dans toutes sortes de terribles contraintes n'a jusque là pas eu l'énergie nécessaire pour s'individualiser réellement, ne pas être juste le produit d'un système, d'un collectif, mais être réellement un individu, créatif, ce qui est la véritable révolution.

La gloutonnerie du Système, de ce système extérieur à nous mêmes qui peut nous vampiriser à ce point est proportionnelle à notre torpeur et ça finira en effet très mal si on reste ainsi coupés des forces universelles et se laisse tout simplement piller spirituellement, vitalement, si on offre et immole toutes nos forces à ce "dieu" artificiel qu'est ce monde virtuel dans lequel nous évoluons désormais. On vit dans le faux, un monde faux et notre identité est elle-même fausse, simple paquet d'images, de mots, simple produit d'un environnement, d'un collectif, voilant notre nature spirituelle profonde...

Concernant le film Noé... une info de bonne augure:



Le film Noé est produit par un ex-trafiquant d’armes israélien


Tandis que la presse occidentale dresse la liste des pays musulmans ayant interdit la sortie du film Noé, aucun média mainstream n’évoque désormais son producteur qui fut un agent secret au service d’Israël.

Dernier pays à vouloir censurer le film Noé pour un motif théologique (la non-représentation – prônée dans la majeure partie de l’islam sunnite – des figures prophétiques), l’Indonésie rejoint ainsi une liste comprenant déjà le Qatar, le Bahreïn, le Koweït, les Émirats arabes unis, la Jordanie et l’Égypte.



En France, relayant l’information publiée une semaine auparavant par le Courrier international, le journal Le Monde s’est fait aujourd’hui [26 mars, ndlr] l’écho d’une telle interdiction, deux semaines avant la sortie nationale du blockbuster américain.

Et il est probable que d’ici le 9 avril, de nombreux médias hexagonaux adoptent, comme à l’accoutumée, l’angle éditorial du Monde.

Un élément d’information mériterait pourtant d’être évoqué et creusé, notamment en France : la personnalité atypique et le parcours singulier du producteur de Noé (via sa compagnie New Regency). Proche du publicitaire Jacques Séguéla et honoré par le festival de Deauville, l’Israélo-Monégasque Arnon Milchan – qui dispose d’une demeure cossue en région parisienne (Montfort-l’Amaury) – est un ancien agent secret impliqué dans le trafic d’armes et le vol de secrets nucléaires américains au profit du régime de Tel Aviv .

Ces faits -autrefois nimbés de mystère et à propos desquels certains n'auraient pas manqué de sortir la carte rhétorique du "complotisme" pour discréditer quiconque les rapportait- ont été confirmés par l'intéressé lui-même dans un documentaire israélien diffusé en novembre dernier et évoqué, pour la première fois en France, par Panamza.

Début mars, le producteur-milliardaire qui a bâti sa fortune en tant qu'intermédiaire dans des contrats d'armements occultes réunissait dans sa maison huppée de Malibu le gratin d'Hollywood afin de célébrer le premier Oscar de sa carrière, décroché à l'âge de 69 ans pour son film 12 years a slave. Invité d'honneur: le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou.

Arnon Milchan est aussi un ami -de longue date- du président Shimon Peres qui dispose par ailleurs du soutien politique d'Avigdor Lieberman, le ministre israélien des Affaires étrangères issu de l'extrême droite (auquel Manuel Valls -éventuel Premier ministre dans quelques jours- a d'ailleurs accordé récemment une entrevue secrète).




Source: Source : panamza.com

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Annick de Souzenelle nous parle des anges

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum