Ou va la France

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ou va la France

Message par tchektuf le Jeu 20 Fév - 21:37

Rappel du premier message :

Depuis l'élection de Sarkozy ,"l'américain", la France s'est intégrée  délibérement,par "l'américain" ,dans l'échiquier géopolitique  des Usa
en lisant l'article ci dessous l'itinéraire de  Sarkozy ,"l'américain" on peut commencer en comprendre certaines raisons. et comprendre du même coup se rapprocher de la vérité ne peut se faire qu'en y consacrant temps et énergie, à l'exclusion des mondanités médiatiques et culturelles.

Pour  comprendre bien des élements constitutifs de ce portrait il faut avoir compulser beaucoup de dossiers qui font sauter  une grande partie des contre_vérités qui assoient traditionnelement le jugement commun usuel sur les affaires du monde. A ce propos le livre de Daniel Ganser  "les armées secrétes de l'Otan" démasque le mensonge médiatique général de la presse sur les événement du monde notamment en Europe depuis la fin de la 2éme guerre mondiale.
A la lecture de ce type de livre ,honte ,colére,tristesse montent rapidement à la conscience ,d'avoir été berné aussi massivement et facilement,parce que resté aussi facilement ignorant.

Il est étrange que vis à vis de cette réalité bien peu de ceux qui se mettent en position d'éveilleurs parlent de ces réalités qui réveilleraient le plus grand nombre !!!
Il est bon de parler de la non séparativité mais il est aussi bon de l'illustrer en n'occultant pas ce qui fâche;car cela c'est de la séparativité.
Parmi eux néanmoins certains ont dénoncé la montée en esclavage qui va grand train aujourd'hui .Entre autres Krishnamurti : pour la psychologie du citoyen collaborateur et R.Steiner pour la fraternité organisatrice de l'ombre planétaire.



Édition spéciale
Opération Sarkozy : comment la CIA a placé un de ses agents à la présidence de la République française
par Thierry Meyssan

Nicolas Sarkozy doit être jugé à son action et non pas d’après sa personnalité. Mais lorsque son action surprend jusqu’à ses propres électeurs, il est légitime de se pencher en détail sur sa biographie et de s’interroger sur les alliances qui l’ont conduit au pouvoir.



Thierry Meyssan a décidé d’écrire la vérité sur les origines du président de la République française. Toutes les informations contenues dans cet article sont vérifiables, à l’exception de deux imputations, signalées par l’auteur qui en assume seul la responsabilité.
Réseau Voltaire | Almaty (Kazakhstan) | 19 juillet 2008
.

Les Français, lassés des trop longues présidences de François Mitterrand et de Jacques Chirac, ont élu Nicolas Sarkozy en comptant sur son énergie pour revitaliser leur pays. Ils espéraient une rupture avec des années d’immobilisme et des idéologies surannées. Ils ont eu une rupture avec les principes qui fondent la nation française. Ils ont été stupéfaits par cet « hyper-président », se saisissant chaque jour d’un nouveau dossier, aspirant à lui la droite et la gauche, bousculant tous les repères jusqu’à créer une complète confusion.

Comme des enfants qui viennent de faire une grosse bêtise, les Français sont trop occupés à se trouver des excuses pour admettre l’ampleur des dégâts et leur naïveté. Ils refusent d’autant plus de voir qui est vraiment Nicolas Sarkozy, qu’ils auraient dû s’en rendre compte depuis longtemps.


C’est que l’homme est habile. Comme un illusionniste, il a détourné leur attention en offrant sa vie privée en spectacle et en posant dans les magazines people, jusqu’à leur faire oublier son parcours politique.

Que l’on comprenne bien le sens de cet article : il ne s’agit pas de reprocher à M. Sarkozy ses liens familiaux, amicaux et professionnels, mais de lui reprocher d’avoir caché ses attaches aux Français qui ont cru, à tort, élire un homme libre.



Pour comprendre comment un homme en qui tous s’accordent aujourd’hui à voir l’agent des États-Unis et d’Israël a pu devenir le chef du parti gaulliste, puis le président de la République française, il nous faut revenir en arrière. Très en arrière. Il nous faut emprunter une longue digression au cours de laquelle nous présenterons les protagonistes qui trouvent aujourd’hui leur revanche.


Secrets de famille


À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les services secrets états-uniens s’appuient sur le parrain italo-US Lucky Luciano pour contrôler la sécurité des ports américains et pour préparer le débarquement allié en Sicile. Les contacts de Luciano avec les services US passent notamment par Frank Wisner Sr. puis, lorsque le « parrain » est libéré et s’exile en Italie, par son « ambassadeur » corse, Étienne Léandri.

En 1958, les États-Unis, inquiets d’une possible victoire du FLN en Algérie qui ouvrirait l’Afrique du Nord à l’influence soviétique, décident de susciter un coup d’État militaire en France. L’opération est organisée conjointement par la Direction de la planification de la CIA —théoriquement dirigée par Frank Wisner Sr.— et par l’OTAN. Mais Wisner a déjà sombré dans la démence de sorte que c’est son successeur, Allan Dulles, qui supervise le coup. Depuis Alger, des généraux français créent un Comité de salut public qui exerce une pression sur le pouvoir civil parisien et le contraint à voter les pleins pouvoirs au général De Gaulle sans avoir besoin de recourir la force [1].

Or, Charles De Gaulle n’est pas le pion que les Anglo-Saxons croient pouvoir manipuler. Dans un premier temps, il tente de sortir de la contradiction coloniale en accordant une large autonomie aux territoires d’outre-mer au sein d’une Union française. Mais il est déjà trop tard pour sauver l’Empire français car les peuples colonisés ne croient plus aux promesses de la métropole et exigent leur indépendance. Après avoir conduit victorieusement de féroces campagnes de répression contre les indépendantistes, De Gaulle se rend à l’évidence. Faisant preuve d’une rare sagesse politique, il décide d’accorder à chaque colonie son indépendance.

Cette volte-face est vécue comme une trahison par la plupart de ceux qui l’ont porté au pouvoir. La CIA et l’OTAN soutiennent alors toutes sortes de complots pour l’éliminer, dont un putsch manqué et une quarantaine de tentatives d’assassinat [2]. Toutefois, certains de ses partisans approuvent son évolution politique. Autour de Charles Pasqua, ils créent le SAC, une milice pour le protéger.

JPEG - 10.7 ko

Pasqua est à la fois un truand corse et un ancien résistant. Il a épousé la fille d’un bootlegger canadien qui fit fortune durant la prohibition. Il dirige la société Ricard qui, après avoir commercialisé de l’absinthe, un alcool prohibé, se respectabilise en vendant de l’anisette. Cependant, la société continue à servir de couverture pour toutes sortes de trafics en relation avec la famille italo-new-yorkaise des Genovese, celle de Lucky Luciano. Il n’est donc pas étonnant que Pasqua fasse appel à Étienne Léandri (« l’ambassadeur » de Luciano) pour recruter des gros bras et constituer la milice gaulliste [3]. Un troisième homme joue un grand rôle dans la formation du SAC, l’ancien garde du corps de De Gaulle, Achille Peretti —un Corse lui aussi—.

Ainsi défendu, De Gaulle dessine avec panache une politique d’indépendance nationale. Tout en affirmant son appartenance au camp atlantique, il remet en cause le leadership anglo-saxon. Il s’oppose à l’entrée du Royaume-Uni dans le Marché commun européen (1961 et 1967) ; Il refuse le déploiement des casques de l’ONU au Congo (1961) ; il encourage les États latino-américains à s’affranchir de l’impérialisme US (discours de Mexico, 1964) ; Il expulse l’OTAN de France et se retire du Commandement intégré de l’Alliance atlantique (1966) ; Il dénonce la Guerre du Viêt-nam (discours de Phnon Penh, 1966) ; Il condamne l’expansionnisme israélien lors de la Guerre des Six jours (1967) ; Il soutient l’indépendance du Québec (discours de Montréal 1967) ; etc.

Simultanément, De Gaulle consolide la puissance de la France en la dotant d’un complexe militaro-industriel incluant la force de dissuasion nucléaire, et en garantissant son approvisionnement énergétique. Il éloigne utilement les encombrants Corses de son entourage en leur confiant des missions à étranger. Ainsi Étienne Léandri devient-il le trader du groupe Elf (aujourd’hui Total) [4], tandis que Charles Pasqua devient l’homme de confiance des chefs d’États d’Afrique francophone.

Conscient qu’il ne peut défier les Anglo-Saxons sur tous les terrains à la fois, De Gaulle s’allie à la famille Rothschild. Il choisit comme Premier ministre le fondé de pouvoir de la Banque, Georges Pompidou. Les deux hommes forment un tandem efficace. L’audace politique du premier ne perd jamais de vue le réalisme économique du second.

Lorsque De Gaulle démissionne, en 1969, Georges Pompidou lui succède brièvement à la présidence avant d’être emporté par un cancer. Les gaullistes historiques n’admettent pas son leadership et s’inquiètent de son tropisme anglophile. Ils hurlent à la trahison lorsque Pompidou, secondé par le secrétaire général de l’Élysée Edouard Balladur, fait entrer « la perfide Albion » dans le Marché commun européen.

La fabrication de Nicolas Sarkozy


Ce décor étant planté, revenons-en à notre personnage principal, Nicolas Sarkozy. Né en 1955, il est le fils d’un noble catholique hongrois, Pal Sarkösy de Nagy-Bocsa, réfugié en France après avoir fuit l’Armée rouge, et d’Andrée Mallah, une roturière juive originaire de Thessalonique. Après avoir eu trois enfants (Guillaume, Nicolas et François), le couple divorce. Pal Sarkosy de Nagy-Bocsa se remarie avec une aristocrate, Christine de Ganay, dont il aura deux enfants (Pierre-Olivier et Caroline). Nicolas ne sera pas élevé par ses seuls parents, mais balloté dans cette famille recomposée.

Sa mère est devenue la secrétaire d’Achille Peretti. Après avoir co-fondé le SAC, le garde du corps de De Gaulle avait poursuivi une brillante carrière politique. Il avait été élu député et maire de Neuilly-sur-Seine, la plus riche banlieue résidentielle de la capitale, puis président de l’Assemblée nationale.

Malheureusement, en 1972, Achille Peretti est gravement mis en cause. Aux États-Unis, le magazine Time révèle l’existence d’une organisation criminelle secrète « l’Union corse » qui contrôlerait une grande partie du trafic de stupéfiants entre l’Europe et l’Amérique, la fameuse « French connexion » qu’Hollywwod devait porter à l’écran. S’appuyant sur des auditions parlementaires et sur ses propres investigations, Time cite le nom d’un chef mafieux, Jean Venturi, arrêté quelques années plus tôt au Canada, et qui n’est autre que le délégué commercial de Charles Pasqua pour la société d’alcool Ricard. On évoque le nom de plusieurs familles qui dirigeraient « l’Union corse », dont les Peretti. Achille nie, mais doit renoncer à la présidence de l’Assemblée nationale et échappe même à un « suicide ».

En 1977, Pal Sarkozy se sépare de sa seconde épouse, Christine de Ganay, laquelle se lie alors avec le n°2 de l’administration centrale du département d’État des États-Unis. Elle l’épouse et s’installe avec lui en Amérique. Le monde étant petit, c’est bien connu, son mari n’est autre que Frank Wisner Jr., fils du précédent. Les fonctions de Junior à la CIA ne sont pas connues, mais il clair qu’il y joue un rôle important. Nicolas, qui reste proche de sa belle-mère, de son demi-frère et de sa demi-sœur, commence à se tourner vers les États-Unis où il « bénéficie » des programmes de formation du département d’État.

À la même période, Nicolas Sarkozy adhère au parti gaulliste. Il y fréquente d’autant plus rapidement Charles Pasqua que celui-ci n’est pas seulement un leader national, mais aussi le responsable de la section départementale des Hauts-de-Seine.

En 1982, Nicolas Sarkozy, ayant terminé ses études de droit et s’étant inscrit au barreau, épouse la nièce d’Achille Peretti. Son témoin de mariage est Charles Pasqua. En tant qu’avocat, Me Sarkozy défend les intérêts des amis corses de ses mentors. Il acquiert une propriété sur l’île de beauté, à Vico, et imagine de corsiser son nom en remplaçant le « y » par un « i » : Sarkozi.

L’année suivante, il est élu maire de Neuilly-sur-Seine en remplacement de son bel-oncle, Achille Peretti, terrassé par une crise cardiaque.

Cependant, Nicolas ne tarde pas à trahir sa femme et, dès 1984, il poursuit une liaison cachée avec Cécilia, l’épouse du plus célèbre animateur de télévision français de l’époque, Jacques Martin, dont il a fait la connaissance en célébrant leur mariage en qualité de maire de Neuilly. Cette double vie dure cinq ans, avant que les amants ne quittent leurs conjoints respectifs pour construire un nouveau foyer.

Nicolas est le témoin de mariage, en 1992, de la fille de Jacques Chirac, Claude, avec un éditorialiste du Figaro. Il ne peut s’empêcher de séduire Claude et de mener une brève relation avec elle, tandis qu’il vit officiellement avec Cécilia. Le mari trompé se suicide en absorbant des drogues. La rupture est brutale et sans retour entre les Chirac et Nicolas Sarkozy.

En 1993, la gauche perd les élections législatives. Le président François Mitterrand refuse de démissionner et entre en cohabitation avec un Premier ministre de droite. Jacques Chirac, qui ambitionne la présidence et pense alors former avec Edouard Balladur un tandem comparable à celui de De Gaulle et Pompidou, refuse d’être à nouveau Premier ministre et laisse la place à son « ami de trente ans », Edouard Balladur. Malgré son passé sulfureux, Charles Pasqua devient ministre de l’Intérieur. S’il conserve la haute main sur la marijuana marocaine, il profite de sa situation pour légaliser ses autres activités en prenant le contrôle des casinos, jeux et courses en Afrique francophone. Il tisse aussi des liens en Arabie saoudite et en Israël et devient officier d’honneur du Mossad. Nicolas Sarkozy, quant à lui, est ministre du Budget et porte-parole du gouvernement.

À Washington, Frank Wisner Jr. a pris la succession de Paul Wolfowitz comme responsable de la planification politique au département de la Défense. Personne ne remarque les liens qui l’unissent au porte-parole du gouvernement français.

C’est alors que reprend au sein du parti gaulliste la tension que l’on avait connu trente ans plus tôt entre les gaullistes historiques et la droite financière, incarnée par Balladur. La nouveauté, c’est que Charles Pasqua et avec lui le jeune Nicolas Sarkozy trahissent Jacques Chirac pour se rapprocher du courant Rothschild. Tout dérape. Le conflit atteindra son apogée en 1995 lorsque Édouard Balladur se présentera contre son ex-ami Jacques Chirac à l’élection présidentielle, et sera battu. Surtout, suivant les instructions de Londres et de Washington, le gouvernement Balladur ouvre les négociations d’adhésion à l’Union européenne et à l’OTAN des États d’Europe centrale et orientale, affranchis de la tutelle soviétique.

Rien ne va plus dans le parti gaulliste où les amis d’hier sont près de s’entre-tuer. Pour financer sa campagne électorale, Edouard Balladur tente de faire main basse sur la caisse noire du parti gaulliste, cachée dans la double comptabilité du pétrolier Elf. À peine le vieux Étienne Léandri mort, les juges perquisitionnent la société et ses dirigeants sont incarcérés. Mais Balladur, Pasqua et Sarkozy ne parviendront jamais à récupérer le magot.

La traversée du désert

Tout au long de son premier mandat, Jacques Chirac tient Nicolas Sarkozy à distance. L’homme se fait discret durant cette longue traversée du désert. Discrètement, il continue à nouer des relations dans les cercles financiers.

En 1996, Nicolas Sarkozy ayant enfin réussi à clore une procédure de divorce qui n’en finissait pas se marie avec Cécilia. Ils ont pour témoins les deux milliardaires Martin Bouygues et Bernard Arnaud (l’homme le plus riche du pays).


Dernier acte

Bien avant la crise irakienne, Frank Wisner Jr. et ses collègues de la CIA planifient la destruction du courant gaulliste et la montée en puissance de Nicolas Sarkozy. Ils agissent en trois temps : d’abord l’élimination de la direction du parti gaulliste et la prise de contrôle de cet appareil, puis l’élimination du principal rival de droite et l’investiture du parti gaulliste à l’élection présidentielle, enfin l’élimination de tout challenger sérieux à gauche de manière à être certain d’emporter l’élection présidentielle.

Pendant des années, les médias sont tenus en haleine par les révélations posthumes d’un promoteur immobilier. Avant de décéder d’une grave maladie, il a enregistré pour une raison jamais élucidée une confession en vidéo. Pour une raison encore plus obscure, la « cassette » échoue dans les mains d’un hiérarque du Parti socialiste, Dominique Strauss-Khan, qui la fait parvenir indirectement à la presse.

Si les aveux du promoteur ne débouchent sur aucune sanction judiciaire, ils ouvrent une boîte de Pandore. La principale victime des affaires successives sera le Premier ministre Alain Juppé. Pour protéger Chirac, il assume seul toutes les infractions pénales. La mise à l’écart de Juppé laisse la voie libre à Nicolas Sarkozy pour prendre la direction du parti gaulliste.

Sarkozy exploite alors sa position pour contraindre Jacques Chirac à le reprendre au gouvernement, malgré leur haine réciproque. Il sera en définitive, ministre de l’Intérieur. Erreur ! À ce poste, il contrôle les préfets et le renseignement intérieur qu’il utilise pour noyauter les grandes administrations.

Il s’occupe aussi des affaires corses. Le préfet Claude Érignac a été assassiné. Bien qu’il n’ait pas été revendiqué, le meurtre a immédiatement été interprété comme un défi lancé par les indépendantistes à la République. Après une longue traque, la police parvient à arrêter un suspect en fuite, Yvan Colonna, fils d’un député socialiste. Faisant fi de la présomption d’innocence, Nicolas Sarkozy annonce cette interpellation en accusant le suspect d’être l’assassin. C’est que la nouvelle est trop belle à deux jours du référendum que le ministre de l’Intérieur organise en Corse pour modifier le statut de l’île. Quoi qu’il en soit, les électeurs rejettent le projet Sarkozy qui, selon certains, favorise les intérêts mafieux.
Bien qu’Yvan Colonna ait ultérieurement été reconnu coupable, il a toujours clamé son innocence et aucune preuve matérielle n’a été trouvée contre lui. Étrangement, l’homme s’est muré dans le silence, préférant être condamné que de révéler ce qu’il sait.
Nous révélons ici que le préfet Érignac n’a pas été tué par des nationalistes, mais abattu par un tueur à gage, immédiatement exfiltré vers l’Angola où il a été engagé à la sécurité du groupe Elf Le mobile du crime était précisément lié aux fonctions antérieures d’Érignac, responsable des réseaux africains de Charles Pasqua au ministère de la Coopération. Quand à Yvan Colonna, c’est un ami personnel de Nicolas Sarkozy depuis des décennies et leurs enfants se sont fréquentés..

Une nouvelle affaire éclate : de faux listings circulent qui accusent mensongèrement plusieurs personnalités de cacher des comptes bancaires au Luxembourg, chez Clearstream. Parmi les personnalités diffamées : Nicolas Sarkozy. Il porte plainte et sous-entend que son rival de droite à l’élection présidentielle, le Premier ministre Dominique de Villepin, a organisé cette machination. Il ne cache pas son intention de le faire jeter en prison.
En réalité, les faux listings ont été mis en circulation par des membres de la Fondation franco-américaine [5], dont John Negroponte était président et dont Frank Wisner Jr. est administrateur. Ce que les juges ignorent et que nous révélons ici, c’est que les listings ont été fabriqués à Londres par une officine commune de la CIA et du MI6, Hakluyt & Co, dont Frank Wisner Jr. est également administrateur.
Villepin se défend de ce dont on l’accuse, mais il est mis en examen, assigné à résidence et, de facto, écarté provisoirement de la vie politique. La voie est libre à droite pour Nicolas Sarkozy.

Reste à neutraliser les candidatures d’opposition. Les cotisations d’adhésion au parti socialistes sont réduites à un niveau symbolique pour attirer de nouveaux militants. Soudainement des milliers de jeunes prennent leur carte. Parmi eux, au moins dix mille nouveaux adhérents sont en réalité des militants du Parti trotskiste « lambertiste » (du nom de son fondateur Pierre Lambert). Cette petite formation d’extrême gauche s’est historiquement mise au service de la CIA contre les communistes staliniens durant la Guerre froide (Elle est l’équivalent du SD/USA de Max Shatchman, qui a formé les néoconservateurs aux USA [6]). Ce n’est pas la première fois que les « lambertistes » infiltrent le Parti socialiste. Ils y ont notamment placé deux célèbres agents de la CIA : Lionel Jospin (qui est devenu Premier ministre) et Jean-Christophe Cambadélis, le principal conseiller de Dominique Strauss-Kahn [7].

Des primaires sont organisées au sein du Parti socialiste pour désigner son candidat à l’élection présidentielle. Deux personnalités sont en concurrence : Laurent Fabius et Ségolène Royal. Seul le premier représente un danger pour Sarkozy. Dominique Strauss-Kahn entre dans la course avec pour mission d’éliminer Fabius au dernier moment. Ce qu’il sera en mesure de faire grâce aux votes des militants « lambertistes » infiltrés, qui portent leur suffrages non pas sur son nom, mais sur celui de Royal.
L’opération est possible parce que Strauss-Kahn est depuis longtemps sur le payroll des États-Unis. Les Français ignorent qu’il donne des cours à Stanford, où il a été embauché par le prévot de l’université, Condoleezza Rice [8].

Dès sa prise de fonction, Nicolas Sarkozy et Condoleezza Rice remercieront Strauss-Kahn en le faisant élire à la direction du Fonds monétaire international.
Premiers jours à l’Élysée

Le soir du second tour de l’élection présidentielle, lorsque les instituts de sondages annoncent sa victoire probable, Nicolas Sarkozy prononce un bref discours à la nation depuis son QG de campagne. Puis, contrairement à tous les usages, il ne va pas faire la fête avec les militants de son parti, mais il se rend au Fouquet’s. La célèbre brasserie des Champs-Élysées, qui était jadis le rendez-vous de « l’Union corse » est aujourd’hui la propriété du casinotier Dominique Desseigne. Il a été mis à disposition du président élu pour y recevoir ses amis et les principaux donateurs de sa campagne. Une centaine d’invités s’y bousculent, les hommes les plus riches de France y côtoient les patrons de casinos.

Puis le président élu s’offre quelques jours de repos bien mérités. Conduit en Falcon-900 privé à Malte, il s’y repose sur le Paloma, le yacht de 65 mètres de son ami Vincent Bolloré, un milliardaire formé à la Banque Rothschild.

Enfin, Nicolas Sarkozy est investi président de la République française. Le premier décret qu’il signe n’est pas pour proclamer une amnistie, mais pour autoriser les casinos de ses amis Desseigne et Partouche à multiplier les machines à sous.

Il forme son équipe de travail et son gouvernement. Sans surprise, on y retrouve un bien trouble propriétaire de casinos (le ministre de la Jeunesse et des Sports) et le lobbyiste des casinos de l’ami Desseigne (qui devient porte-parole du parti « gaulliste »).

Nicolas Sarkozy s’appuie avant tout sur quatre hommes :
- Claude Guéant, secrétaire général du palais de l’Élysée. C’est l’ancien bras droit de Charles Pasqua.
- François Pérol, secrétaire général adjoint de l’Élysée. C’est un associé-gérant de la Banque Rothschild.
- Jean-David Lévitte, conseiller diplomatique. Fils de l’ancien directeur de l’Agence juive. Ambassadeur de France à l’ONU, il fut relevé de ses fonctions par Chirac qui le jugeait trop proche de George Bush.
- Alain Bauer, l’homme de l’ombre. Son nom n’apparaît pas dans les annuaires. Il est chargé des services de renseignement. Ancien Grand-Maître du Grand Orient de France (la principale obédience maçonnique française) et ancien n°2 de la National Security Agency états-unienne en Europe [9].

Frank Wisner Jr., qui a été nommé entre temps envoyé spécial du président Bush pour l’indépendance du Kosovo, insiste pour que Bernard Kouchner soit nommé ministre des Affaires étrangères avec une double mission prioritaire : l’indépendance du Kosovo et la liquidation de la politique arabe de la France.

Kouchner a débuté sa carrière en participant à la création d’une ONG humanitaire. Grâce aux financements de la National Endowment for Democracy, il a participé aux opérations de Zbigniew Brzezinski en Afghanistan, aux côtés d’Oussama Ben Laden et des frères Karzaï contre les Soviétiques. On le retrouve dans les années 90 auprès d’Alija Izetbegoviç en Bosnie-Herzégovine. De 1999 à 2001, il a été Haut représentant de l’ONU au Kosovo.

Sous le contrôle de Wali, le frère cadet du président Hamid Karzaï, l’Afghanistan est devenu le premier producteur mondial de pavot. Le suc est transformé sur place en héroïne et transporté par l’US Air Force à Camp Bondsteed (Kosovo). Là, la drogue est prise en charge par les hommes d’Haçim Thaçi qui l’écoulent principalement en Europe et accessoirement aux États-Unis [10]. Les bénéfices sont utilisés pour financer les opérations illégales de la CIA.
Karzaï et Thaçi sont des amis personnels de longue date de Bernard Kouchner, qui certainement ignore leurs activités criminelles malgré les rapports internationaux qui y ont été consacrés.

Pour complèter son gouvernement, Nicolas Sarkozy nomme Christine Lagarde, ministre de l’Économie et des Finances. Elle a fait toute sa carrière aux États-Unis où elle a dirigé le prestigieux cabinet de juristes Baker & McKenzie. Au sein du Center for International & Strategic Studies de Dick Cheney, elle a co-présidé avec Zbigniew Brzezinski un groupe de travail qui a supervisé les privatisations en Pologne. Elle a organisé un intense lobbying pour le compte de Lockheed Martin contre les l’avionneur français Dassault [11].

Nouvelle escapade durant l’été. Nicolas, Cécilia, leur maîtresse commune et leurs enfants se font offrir des vacances états-uniennes à Wolfenboroo, non loin de la propriété du président Bush. La facture, cette fois, est payée par Robert F. Agostinelli, un banquier d’affaires italo-new-yorkais, sioniste et néo-conservateur pur sucre qui s’exprime dans Commentary, la revue de l’American Jewish Committee.

La réussite de Nicolas rejaillit sur son demi-frère Pierre-Olivier. Sous le nom américanisé « d’Oliver », il est nommé par Frank Carlucci (qui fut le n°2 de la CIA après avoir été recruté par Frank Wisner Sr.) [12] directeur d’un nouveau fonds de placement du Carlyle Group (la société commune de gestion de portefeuille des Bush et des Ben Laden) [13]. Sans qualité personnelle particulière, il est devenu le 5e noueur de deals dans le monde et gère les principaux avoirs des fonds souverains du Koweit et de Singapour.

La cote de popularité du président est en chute libre dans les sondages. L’un de ses conseillers en communication, Jacques Séguéla, préconise de détourner l’attention du public avec de nouvelles « people stories ». L’annonce du divorce avec Cécilia est publiée par Libération, le journal de son ami Edouard de Rothschild, pour couvrir les slogans des manifestants un jour de grève générale.

Plus fort encore, le communiquant organise une rencontre avec l’artiste et ex-mannequin, Carla Bruni. Quelques jours plus tard, sa liaison avec le président est officialisée et le battage médiatique couvre à nouveau les critiques politiques. Quelques semaines encore et c’est le troisième mariage de Nicolas. Cette fois, il choisit comme témoins Mathilde Agostinelli (l’épouse de Robert) et Nicolas Bazire, ancien directeur de cabinet d’Edouard Balladur devenu associé-gérant chez Rothschild.

Quand les Français auront-ils des yeux pour voir à qui ils ont affaire ?
Thierry Meyssan
<:ver_imprimer:> <:recommander:recommander:> Facebook Twitter Delicious Seenthis Digg RSS

Profile ; 16 juin 2008Les informations contenues dans cet article ont été présentées par Thierry Meyssan lors de la table ronde de clôture de l’Eurasian Media Forum (Kazakhstan, 25 avril 2008) consacrée à la peopolisation et au glamour en politique.

L’intérêt suscite par ces informations a conduit l’auteur à rédiger le présent article qui a été publié par Profile, le principal news magazine russe actuel (édition du 16 juin 2008), sous le titre « ОПЕРАЦИЯ САРКОЗИ ».

Plusieurs versions et traductions non autorisées de cet article ont été diffusées alors que le site du Réseau Voltaire était hors service. Nous vous prions de considérer le présent article comme le seul valide.

[1] « Quand le stay-behind portait De Gaulle au pouvoir », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 27 août 2001

[2] « Quand le stay-behind voulait remplacer De Gaulle », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 10 septembre 2001

[3] L’Énigme Pasqua, par Thierry Meyssan, Golias ed, 2000.

[4] Les requins. Un réseau au cœur des affaires, par Julien Caumer, Flammarion, 1999.

[5] « Un relais des États-Unis en France : la French American Foundation », par Pierre Hillard, Réseau Voltaire, 19 avril 2007.

[6] « Les New York Intellectuals et l’invention du néo-conservatisme », par Denis Boneau, Réseau Voltaire, 26 novembre 2004.

[7] Le responsable US du renseignement, Irving Brown en personne, a revendiqué avoir lui-même recruté et formé MM. Jospin et Cambadélis pour lutter contre les staliniens alors qu’ils militaient chez les lambertistes pour, cf. Éminences grises, Roger Faligot et Rémi Kauffer, Fayard, 1992 ; « The Origin of CIA Financing of AFL Programs » in Covert Action Quaterly, n° 76, 1999. Il importe d’éviter une interprétation anachronique : leur engagement au service des USA est celui d’atlantistes durant la Guerre froide. Au-delà, il les conduira, par exemple, en 1999, à jouer un rôle central dans l’engagement de Paris au sein de l’OTAN pour bombarder Belgrade, pourtant allié traditionnel de la France. De même, il importe d’éviter les fausses équivalences : la collaboration de Nicolas Sarkozy avec les USA ne s’est pas développée sur une base idéologique, mais relationnelle et carriériste (note modifiée le 27 juillet 2008 en réponse à des lecteurs).

[8] « Dominique Strauss-Kahn, l’homme de « Condi » au FMI », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 5 octobre 2007.

[9] « Alain Bauer, de la SAIC au GOdF », Note d’information du Réseau Voltaire, 1er octobre 2000.

[10] « Le gouvernement kosovar et le crime organisé », par Jürgen Roth, Horizons et débats, 8 avril 2008.

[11] « Avec Christine Lagarde, l’industrie US entre au gouvernement français », Réseau Voltaire, 22 juin 2005.

[12] « L’honorable Frank Carlucci », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 11 février 2004.

[13] « Les liens financiers occultes des Bush et des Ben Laden » et « Le Carlyle Group, une affaire d’initiés », Réseau Voltaire, 16 octobre 2001 et 9 février 2004.
avatar
tchektuf

Messages : 435
Date d'inscription : 05/11/2013
Localisation : aura de france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Re: Ou va la France

Message par Archange le Dim 18 Jan - 14:25

tchektuf a écrit: ces ecrits de DK que j'ai lus il y a plus de 30 ans pouvaient avoir encore un sens à l'époque où je les ai lus ,quoiqu'avec un optimisme forcené ,puisque déjà les penseurs français étaient devenus des mondains sans retour .C'est la raison pour laquelle j'ai arreté mes études de philo à l'université.

Cela faisait déjà des décennies que les philospheux s'étaient coupés du spirituel et à part quelques spiritualistes qui étaient encore capables de parler de la trenscendance,ceux qui étaient mis en avant étaient des mondains ,des existentialistes ,des hédonistes du petit matin (Camus le dandy de ces dames .....) des politiciens marxistes ( althusser, politzer, marcuse,garaudy ).ou fiancés par la Cia ... ou des escrocs doppés ou frivoles (Sartre dérida.....)


Ca c'est sûr, il ne faut pas avoir très faim spirituellement pour être sustenté par l'oeuvre de ces personnages. De toute manière comme toujours c'est une petite poignée d'hommes qui fait l'Histoire, et si doit émerger en France une telle révélation telle que prédite par DK, cela se fera au travers d'une individualité malgré le marasme, la médiocrité, la veulerie, voire le terrorisme intellectuel des temps ou cela se jouera. Il s'agit quasi d'une prophétie de DK. Est-ce-que la France saura en effet renouer avec sa portée universaliste, dans le brasier de la dégénérescence accélérée de ce monde? Les derniers événements lui ont montré qu'elle n'est plus à l'abri et que l'heure du réveil a sonné. La cristallisation et le repli sur soi c'est fini , la conscience d'une humanité Une se fera de gré ou de force!


tchektuf a écrit:la sociologie avait encore de grands noms et la psychologie avait le cul aussi rouge que les babouins avec la psychasthenie pathologique de la psychanalise,psychologie de singe pour bonobo endimanché à prétention humaine.

"le hasard ou la nécessité" du biologiste et prix nobel J.Monod avait réveillé pour un temps les penseurs français par la provocation materialiste, et non spiritualiste, de psychotique qui faisait émerger la vie du hasard.je ne pesne pas que ce penseur pathologique se soit demandé s'il allait mourir par hasard ou par nécessité.
le profr Grasset, qui a vécu 30 ans de plus que le sieur Monod_culture , a répondu par un livre tallentueux et trés intelligent :l'homme "toi,ce petit Dieu"

R.Steiner va dans la direction opposée de DK en disant que le français n'est pas capable, comme langue , de pénétrer dans la réalité de l'âme ;mais ne fait que tourner autour en l'habillant de formes mentales allechantes .
la lingerie féminine, la mode et la gastronomie françaises sont connues dans le monde entier;cela n'émanne pas de l'âme spirituelle qui vit au dessus du diaphragme mais en dessous là où l'âme animale régne

Quand Raymond devos parles des dessous de la voisine du dessus ,il oublie de parler des dessus de la voisine d'en dessous.les français n'ont pas le sens de la globalité et de la synthése par le haut précisément par ce qu'ils ont un vocabulaire tres riche pour se perdre dans la description de la réalité qui est plus interessante que la réalité elle même .ainsi l'idéologie est toujours 1ére en france .

des professions complétes sont de gauche par principe pour tout ce qui est culture et médias et éducation. et cela a préparé un déphasage complet avec l'évolution du monde,par pseudo idéalisme à petit budget ,et a scéllé la décadence de la france au point que certaines régions de france ont rejoint la condition de la gréce.

La chronique financiere de Pierre jovanovic ,alimentée par les témoignages de la france profonde,
le montre d'une façon dramatique.

D'une maniére générale les forces du karma prévalent actuellement sur les forces d'évolution et vu le résultat ,on peut s'estimer heureux ,car sur terre tout peut être toujours pire en kali yuga récalcitrant.

D'aprés ce que dit DK les plans sur l'évolution de l'humanité étaient en faillite pendant la 2éme guerre mondiale d'où l'appel à des forces spirtuelles externes pour faire un contrepoids aux forces du mal déchainées de tous cotés et pas seulement sur l'axe du mal comme DK le dit.

Ce probléme d'évolution dégénée et notamment dans les pays par l'importance des forces du mal déchainées de tous cotés montre la réalité actuelle et les enseignements de DK ne sont plus applicables car ce sont les forces du mal qui dominent.
cela devrait servir d'enseignement aux maitres qui annoncent la prévalence des forces du bien dans l'évolution.


Pour eux c'est un fait puisqu'ils ont une vision à long terme du processus, mais pour une humanité qui agonise depuis des millénaires, c'est vrai que ça fait long, et que c'est plus qu'intolérable. Cela dit le plan s'acomplira, quels que soient les obstacles et quel que soit le temps que ça prendra, nous dit-on. Il y a un Plan, et tant que l'humanité nie, répudie, tourne le dos au divin, aux Enseignements, il ne peut que s'ensuivre douleurs et autres "tribulations", ce qui est étonnant c'est l'indocilité acharnée de l'humanité face aux Enseignements, même malgré le feu soi-disant purificateur de la souffrance. Malgré toutes ces horreurs passées et présentes, et qu'on peut deviner futures, l'être humain continue d'être son pire ennemi et à tourner le dos à la sagesse et à l'amour, à l'Unité. C'est pourquoi le désastre se mondialise, devient toujours plus monstrueux, et tant qu'on reste autiste à ces vérités ça ne peut qu'empirer.



tchektuf a écrit: Ce fameux plan dont beaucoup d'enseignants nous ont rebbatus les oreilles avec autorité,comme devant s'implanter incessamment sous peu sur terre est dans les choux à Bruxelles et dans le pays ou agissent les grands chakras de la terre new york londres tokyo geneves qui sont des forteresses de mammon !!!!!!!!!! fallait oser .


Incessamment sous peu, de leur point de vue ça peut être dans encore bien longtemps comparativement au nôtre...


tchektuf a écrit: les années qui viennent montreront ce que ce fameux monde spirituel va faire de ce qu'il a fabriqué par le karma .A ce qui se passera sur terre nous saurons quelles sont les compétences de ce fameux monde spirituel pour gérer ce plan d'évolution qu'il a mis en route.

je ne cautionne pas la pensée suranée qui fait de l'homme fallot l'auteur de la dégénérescence humaine,c'est plutot une vitamine anorexique du processus dégnératifau quel il participe volontiers si le plaisir,comme simulacre du destin de l'âme est au rdv proposé par lecréateur dans la nature.


Tout travaille dans le ciel et sur terre pour un certain alignement, une fois cet alignement rendu effectif ce sera l'accomplissement du Royaume de Dieu sur terre, ça peut paraître une joyeuse farce évidemment quand on voit les caractéristiques de notre époque, que de penser que ces faits soient imminents. Il y aura encore bien des "tribulations" si l'humanité continue de peiner ainsi à s'adapter aux bouleversement de notre époque. Les forces cristallisantes du mal, qui cherchent à tout prix à sauvegarder l'ancien pour faire barrage au déversement, à la libre circulation du flux divin, ont encore un empire très puissant. Les divisions qu'elles ont réussi à cristalliser au sein de l'humanité risquent bel et bien de détruire cette dernière. Mais finalement comment savoir quelle est la réelle proportion d'humains qui à l'inverse ouvre son Etre, son coeur à ces forces vivifiantes sans y faire barrage? Qui sait que l'humanité est Une et pour laquelle c'est un fait vécu?


Leadbeater disait qu'une étrange loi faisait que quand les forces de lumière, du bien s'élevaient les forces noires s'éveillaient aussitôt également; cela renvoie en quelque sorte à ce topic concernant le triomphe de l'erreur de la dualité et le nécessaire retour à une conception trinitaire de l'univers :


http://portail-initiation.forumgratuit.org/t587-sortir-de-l-erreur-de-la-dualite-bien-mal-dieu-diable-ciel-enfer-necessite-du-retour-a-une-conception-trinitaire-de-l-homme-et-de-l-univers


L'arnaque de la dualité


“Comme au fond vous n'avez rien d'une compréhension de la structure réellement articulée en ternaire du monde, vous avez donc un combat entre un  prétendu bien et un  prétendu mal , une lutte entre la  ciel et l' enfer . Alors vous avez donc à plus forte raison apporté l' erreur grossière de la dualité dans l'évolution spirituelle humaine. Alors, vous avez ce qui s'enracine dans la conscience populaire comme l' opposition pleine d'illusion entre le ciel et l'enfer (...)”
( GA 194 , Conférence du 21 novembre 1919)



On doit justement commencer à voir clairement que l'être humain représente avec sa vie un  état d'équilibre entre deux forces qui s'opposent mutuellement. Toute représentation qui procède en imaginant simplement une dualité, disons un  principe bon et un  principe mauvais , ne pourra jamais éclairer la vie. On ne peut éclairer la vie que si on se la représente comme un ternaire, dans lequel un élément est un état d'équilibre et les deux autres sont les deux pôles vers lequel oscille sans cesse cet état d'équilibre. C'est pourquoi nous voulons représenter cette  trinité par notre groupe sculpté, celui du  Représentant de l'humanité et de Ahrimane et Lucifer , placé au centre de notre édifice.
( GA 186 , Conférence du 7 décembre 1918.)


C'est une suggestion effroyable qui nous laisse penser qu'il y aurait dans le monde simplement le bien luttant contre le mal et que nous, les hommes, nous nous tiendrions entre les bonnes hiérarchies et les mauvaises forces d'opposition, mais nous nous trouvons ensemble avec les bonnes puissances entre "mal" et "mal", entre les deux contradicteurs, entre Lucifer et Ahrimane, qui vus pour eux-mêmes ne sont aucunement mauvais. Le mal, il ne l'exerce purement et simplement lorsque l'être humain laisse régner leurs forces au mauvais moment et à de mauvais endroit, lorsqu'il ne permet pas l'instauration de l'équilibre correspondant entre ces deux forces. Lucifer et Ahrimane forment ensemble avec le Christ la  nouvelle Trinité , qui repose à la base de notre époque. En haut, règne le principe spirituel diffusant de Lucifer - comparable à la lumière solaire - en bas, le principe matériel contractant de Ahrimane. - comparable à la gravitation. Les bonnes puissances se situent au milieu - ensemble avec nous - exerçant l'équilibre, pour générer la troisième composante, le monde humain.

Et l'on reconnaîtra comment l'être humain est placé dans l'existence universelle comme dans un état d'équilibre entre l'ahrimanien et le luciférien, on comprendra ce qu'est en réalité cet être humain également dans son existence extérieure physique.”  
( GA 187 , Conférence du 22 décembre 1918.)


Certains milieux voudraient empêcher que l'homme puisse trouver le Christ, et ces milieux y sont justement parvenus.Aujourd'hui c'est le dualisme universel qui domine.!!!



l'illusion s'est fait prévaloir en effet dans l'évolution plus récente de l'humanité, de placer le nombre deux à la place du nombre trois, lorsqu'on regarde la structure du monde, le principe bon d'un côté et, de l'autre le mauvais, Dieu et le Diable.”
( GA 194 , Conférence du 21 novembre 1919.)


cette image dualiste du monde du "bien et du "mal" et que 99,99999% des gens portent en eux, est un mensonge qui en étant multiplié et renforcé par les hommes pensant a déployé de terribles conséquences sur le monde.


“Nous devons en revenir à ces représentations en pleine conscience, autrement si nous ne parlons que de la dualité entre Dieu et le Diable, nous ne parviendrons pas à la Trinité: aux dieux lucifériens, aux puissances ahrimaniennes et entre les deux à ce qu'est le royaume du Christ. Sans progresser vers cela, nous ne parvenons pas à une connaissance réelle du monde. Pensez-donc, il y a là-dedans un énorme mystère de l'évolution historique de l'humanité européenne (...).”
( GA 205 , Conférence du 15 juillet 1921)


Cet énorme mystère consiste vraisemblablement dans le fait que par l'introduction ciblée en temps utile du dualisme en Europe du Centre, au premier millénaire, on a rendu impossible aux hommes toute pénétration dans la vérité des rapports universels de l'époque actuelle.


D'abord dans la foulée du Concile de Constantinople, la trichotomie et la Trinité furent supprimées. Lorsque ensuite, en 1413, commença à poindre l'âme de conscience, le dualisme était déjà en place depuis longtemps, sans que suffisamment d'hommes eussent pu démêler cette problématique. Maintenant on disposerait certes en principe de la possibilité de pénétrer jusqu'à la vérité des rapports universels, mais le dualisme catégorique a corrompu cette faculté au moment même de sa naissance.


Car nous avons d'un côté tout ce qui est luciférien, et de l'autre côté, tout ce qui est ahrimanien, et l'être humain placé au milieu, qui, tel un troisième en équilibre entre les deux, doit ressentir son élément divin.


dans l'existence de l'univers, nous avons à faire au luciférien, c'est l'un des plateaux de la balance, à l'ahrimanien, qui représente l'autre plateau, et l'état d'équilibre, c'est ce que représente pour nous l' Impulsion du Christ .
( GA 194 , Conférence du 21 novembre 1919.)


Nous sommes constitués par toutes nos fibres à partir de l'équilibre de Lucifer et de Ahrimane, portés dans un équilibre relatif par notre Je, par le Christ en nous. Nous pouvons certes affirmer à bon droit que le Christ est notre créateur. Certainement qu'il l'est. Mais nous ne sommes pas fait du Christ, mais à partir de Lucifer et de Ahrimane en équilibre, un équilibre que nous instaurons nous-mêmes grâce au Christ en nous, par ce que le Christ nous a octroyé, par notre Je.





donc, on peut penser que si le mal devient si visible, c'est justement parce que la Hiérarchie spirituelle approche réellement toujours plus de l'humanité. reste à savoir combien de temps ce cirque de la dualité, peut durer encore et quand est-ce qu'une conception et une circulation trinitaire équilibrée des énergies sera enfin effective sur cette planète? Cela dépend - du réveil de l'humanité en Christ!!


tchektuf a écrit: R.Steiner est le seul initié à avoir parlé publiquement ,de son temps, des buts évolutifs des differentes hierarchies spirituelles et comment cela se projette dans l'histoire des peuples et des civilisations.Cela ne témoigne pas de la suréminence de la sagesse et de l'amour que nous sommes censés contacter quand nous retournons dans ces mondes.


Le courant égocentrique continue après la mort. C'est sur terre, avant la mort physique qu'il faut mourir à son moi, ce n'est que sur terre seulement que nous avons les moyens et les outils pour évoluer consciemment, stopper cette mécanique et fusionner ce qui est divisé, matière, spirituel, terre, ciel, et en travaillant à son salut on travaille à la rédemption, la réintégration de l'univers entier. De la désintégration dans le devenir, dans le temps et dans l'espace, parvenir enfin à la plénitude totale de l'Etre


tchektuf a écrit: la seule explication que je vois à cela c'est que la suréminence de la sagesse et de l'amour qui y régnent sont l'aquis d'un grand cycle dévolution antérieur qui sert de base à la création actuelle mais que de la sagesse et l'amour qui doivent mener la création actuelle à son terme sont en gestation par l'experience des cycles en cours.


Toujours ce respect du libre arbitre où l'homme doit ouvrir la porte volontairement à la lumière et à l'amour! et s'il ne le fait les forces obscures le prendront d'assaut sans lui demander autrement son avis.... d'où le chaos, car l'homme est laissé ignorant de ces faits ou de toute manière, matérialisme forcené oblige,  les répudie, n'y croit pas. l'homme, terriblement ligoté, affaibli, limité par le "moi", l'entité luciférienne, continue de mener sa petite vie séparée, individualiste, répète sans cesse le scénario de la chute de Lucifer, s'éloignant toujours plus, de part son activité indépendante du Tout, soi-disant "libre", de son héritage divin. Il lui appartient, un jour de véritable lassitude face à l'énormité de la nullité d'une telle existence, ballotée entre jouissances et tortures, de s'ouvrir enfin aux forces célestes vivifiantes, de s'aligner sur l'Amour et la Joie dont la jouissance n'est que le simulacre dévoyé, dégradé, putréfié...


"Luttez toujours pour détruire le moi. Il n'est pas possible d'entrer dans la demeure des Dieux sans avoir entièrement détruit le moi.
Perquisitionnez sans relâche dans toutes les avenues où se cache le moi, et, après l'avoir détruit là, ne demeurez pas satisfait, glorieux de la conquête, mais comme un homme poursuivi de mille terreurs, fuyez d'une avenue à l'autre, détruisant toujours, conquérant toujours, toujours vigilant et sans pitié dans l'annihilation de votre moi. Il ne doit y avoir ni paix, ni bonheur, ni réjouissance jusqu'à ce que vous soyez votre propre maître.

Comme un guerrier qui s'avance avec une confiance et une foi inébranlables dans le succès, fort de son courage et de sa dignité, ainsi devez-vous marcher en avant pour rapporter les trophées de vos combats sur l'autel du moi que vous avez conquis.

Alors vous serez un Maître digne d'approche par la vénération et l'adoration du Grand Maître: l'Instructeur de tous."

Krishnamurti



tchektuf a écrit: Pour celui qui ne fait pas la difference ,il y a tromperie sur la marchandise et incompatibilité entre la suréminence de la sagesse et de l'amour dans les cieux et le chaos sur terre.

c'est la pierre d'achoppement qui fait que beaucoup de gens sont retournés au veau d'or à cause de l'incompatibilité entre la suréminence de la sagesse et de l'amour dans les cieux et le chaos sur terre.
Cela fait plusieurs millénaires que cela dure et le sillon de cette incompatibilité s'est gravé individuellement depuis plusieurs vies ;d'où la vision de l'apocalypse de st jean à partir d'un terrain déjà bien miné où ces sillons projettent des trajectoires prévisible de destin.

Peut on dire que le monde spirituel a opéré des changements pour réduire ce tableau apocalyptique de st jean. Au vu de l'histoire de l'humanité qui a suivi ,on peut dire que non.

Faut il s'en étonner ? Bon si l'on se souvient que ce monde a attendu le dernier carat de la dégénerescence de l'humanité pour envoyer le Christ sur terre. C'est beau l'amour !!!!!!


Il y a hélas des nécessités qu'en tant qu'humain on ne peut sonder et dans cet univers mécanique régi par le karma, ce garde-fou instauré par le Christ pour contenir l'expansion du "Mal", du déséquilibre, dans cet univers séparé de sa "Source" qui, comme le dit mystérieusement LC de Saint Martin "n'est pas Dieu" mais seulement "un des éternels organes de Sa Puissance...." bref dans cet univers matériel, mortifère et mécanique, les forces de Lumière ont fort à faire pour parvenir à nous atteindre, à réveiller et revivifier et réintégrer à la Source ce qui a chuté, ce qui tourne en rond, emprisonné, ce qui agonise sans fin, ce qui a péri étouffé par le Serpent de la matière et le Serpent de l'illusion...

Le mystère de la Chute... évidemment cette idée de culpabilité originelle de l'homme est une belle arnaque, destinée à affaiblir plus encore l'humanité, qui devrait à l'inverse, se révolter contre son esclavage - DK disait qu'un initié est un guerrier... et comment en serait-il autrement, en neutralisant, équilibrant, et maîtrisant enfin ces forces primitives, contradictoires et chaotiques en nous, pour les mettre au travail et à notre service, nous-mêmes nous mettant désormais au service de la lumière et du plan divin, échappant enfin au conditionnement, aux flèches ahrimaniennes, devenant notre propre Maître, redevenir les "dieux" que nous "sommes"...

Le microcosme est la grande nuit de la foi... à l'homme de travailler à son salut et ainsi au salut et à la réintégration de l'univers entier...

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ou va la France

Message par Archange le Dim 18 Jan - 14:59





Complotisme



Pour François Hollande, le gouvernement "invente" des terroristes (2009)


Interview de François Hollande en 2009 à propos des « terroristes » Julien Coupat et Yldune Lévy (affaire de Tarnac) :




_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ou va la France

Message par Archange le Dim 18 Jan - 15:09

Un fait étrange passé sous silence par nos médias muselés :




Le mystérieux "suicide" du policier chargé de la connexion Charlie Hebdo-Jeannette Bougrab

 

Exclusif. Panamza a recueilli le témoignage troublant de la famille d’Helric Fredou, commissaire de police chargé de rédiger un rapport sur l’entourage familial de Charlie Hebdo et retrouvé mort d’une balle dans la tête quelques heures après l’attentat.

Une chape de plomb en France, un sujet d’interrogation à l’étranger. Tel est le contraste médiatique au sujet de l’annonce du « suicide » d’un policier impliqué dans l’investigation relative à la fusillade survenue au siège de Charlie Hebdo.

Les millions de téléspectateurs de l’émission Daily News & Analysis (DNA) de la chaîne indienne Zee News ainsi que les 150 000 abonnés du compte YouTube de l’antenne ont ainsi pu découvrir ce dont les Français ont été privés à ce jour : un reportage audiovisuel consacré à une affaire passée sous silence par les médias nationaux.

Le jeudi 8 janvier, la presse locale de Limoges (Le Populaire, France Bleu et France 3 Limousin) faisait état du décès d’un homme dénommé Helric Fredou. Âgé de 44 ans, ce directeur adjoint du service régional de la police judiciaire a été découvert mort dans son bureau, la veille, vers 1h du matin. Il se serait tiré une balle dans la tête avec son arme de service.

Le syndicat des commissaires de police a réagi via la publication d’un communiqué.
 

Le lendemain, ce fut au tour du Parisien d’évoquer la nouvelle en insistant, à l’instar des médias locaux, sur le caractère prétendument « dépressif » d’Helric Fredou.
 
« Des papiers pourris » , rétorque la soeur du défunt
Mercredi 14 janvier, au lendemain des obsèques d’Helric Fredou, Panamza a contacté sa soeur – qui préfère demeurer non-identifiée – afin de clarifier l’implication du policier, vaguement évoquée par la presse régionale, dans l’enquête relative à l’attentat de Charlie Hebdo. Extraits principaux de l’échange téléphonique :
 « Sur le coup, je me suis dit c’est pas possible, quelqu’un l’a flingué mais on est pas dans un film » : la sœur refuse de croire en la possibilité angoissante d’un meurtre mais continue de s’interroger sur les circonstances exactes de la mort du policier.
 « Pas de courrier laissé ni de plaque sur son bureau » : Helric Fredou n’a laissé aucune lettre pour expliquer son geste. De même, il n’a pas déposé sa plaque de police en évidence, comme le font parfois certains de ses collègues retrouvés suicidés.
 « C’était quelqu’un de calme, avec un grand esprit de discernement selon son formateur » : la sœur a plusieurs fois souligné le sang-froid du policier – tenu en estime par son formateur en raison de sa perspicacité – et le fait qu’il n’était ni violent ni impulsif.
 « On nous a enlevé les ordinateurs et son portable perso, on nous a tout pris, ça nous a choqués mais c’est la procédure, nous a-t-on dit » : dans l’après-midi du 8 janvier, les policiers ont fouillé le domicile du défunt, en présence de sa mère et de sa sœur, avant d’emporter son matériel informatique et son smartphone personnel.
 « Ma maman, qui était très fusionnelle avec lui, est retournée contre la terre entière : elle veut savoir comment il s’est tué. Il a un pansement sur le front. Sur le côté, c’est trépané à cause de l’autopsie. À l’arrière du crâne, il n’y a rien » : informée vers 5 heures du matin du décès, la sœur rapporte avoir dû insister pour accéder au corps du défunt. C’est seulement en fin de journée qu’elle et sa mère ont été autorisées à voir le corps d’Helric Fredou.
 « Mon frère avait lui-même trouvé deux suicidés – dont l’un à Melun – et avait dit à maman “je te ferai jamais un truc comme ça”, à savoir me tuer et te laisser seule. Il n’était pas dépressif » : en novembre 2013, Helric Fredou avait effectivement été le policier qui avait découvert le corps de son collègue Christophe Rivieccio, retrouvé mort dans le même commissariat de Limoges.
 « Mon frère était chez lui ce soir-là et comme il était de permanence, ils l’ont appelé et il est venu au commissariat vers 23h30… La journée avait été très tendue selon ses collègues…. Des policiers de Paris étaient présents dans la soirée… Il devait rédiger un rapport mais il y a eu des frictions, je ne sais pas sur quoi… Il leur a dit qu’il devait passer de toute urgence un coup de téléphone et comme ils ont vu qu’il ne revenait pas, un collègue est allé le chercher à son bureau et l’a découvert mort » : ce mercredi soir, des policiers partis procéder à des vérifications de sécurité auprès d’une famille de victime de l’attentat ont été débriefés par Helric Fredou. Le témoignage de sa sœur apporte deux éléments troublants : des « frictions » se seraient manifestées entre policiers au sujet du rapport (finalement jamais entamé) que devait rédiger Helrou ; dans ce contexte tendu, l’homme a été retrouvé mort quelques minutes après avoir déclaré à ses collègues qu’il devait à tout prix téléphoner à quelqu’un de non-identifié.
 « Des gens de Paris sont descendus pour nous expliquer comment cela s’est passé » : la sœur souligne que des cadres de la police nationale se sont déplacés expressément le lendemain à Limoges et ont tenu à lui certifier qu’il s’agissait d’un suicide.
La « famille de victime » domiciliée aux environs de « Châteauroux » – selon les journalistes de Limoges – n’est jamais explicitement identifiée dans les rares articles faisant état de la mort d’Helric Fredou.
Curieuse omission : un simple recoupement, basé sur la consultation de la presse locale, permet de déduire qu’il s’agit des parents de Jeannette Bougrab, militante UMP qui affirme aujourd’hui avoir été la compagne du directeur assassiné de Charlie Hebdo.
Helric Fredou devait rédiger un rapport à leur sujet.


Lire la suite de l’article sur panamza.com

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ou va la France

Message par Archange le Lun 19 Jan - 14:31




Charlie Hebdo: Une page assez complète concernant les faits troublants autours des attentats :


http://www.inexplique-endebat.com/2015/01/attentat-charlie-hebdo-les-faits-troublants.html

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ou va la France

Message par Archange le Lun 19 Jan - 21:19





Charlie Hebdo: la carte des manifestations contre les caricatures à travers le monde



INTERNATIONAL - Des dizaines de milliers de manifestants. Des accès de violence vite contenus, hormis au Niger et au Pakistan... Mais des images frappantes de manifestants scandant des slogans hostiles à la France

et brûlant symboliquement des drapeaux tricolores.

Des dizaines de rassemblements ont eu lieu dans plusieurs pays musulmans en fin de semaine dernière et durant le week-end pour protester contre la publication par Charlie Hebdo de nouvelles caricatures du prophète Mahomet. En Iran, une manifestation a rassemblé quelque 2000 perosnnes devant l'ambassade de France ce lundi 19 janvier.

Un million de personnes à Grozny?

La Tchétchénie, république musulmane du Caucase russe, est devenue pour quelques heures lundi l'épicentre de la contestation anti-Charlie Hebdo.


Scandant "Allah Akbar" et agitant des banderoles proclamant leur amour pour le prophète Mahomet, des centaines de milliers de manifestants se sont réunis au pied de la mosquée de Grozny, selon une journaliste de l'AFP sur place.

Les autorités locales et le gouvernement fédéral à Moscou ont évoqué de 800.000 à 1 million de manifestants. Mais il est difficile de dire avec précision combien de personnes, de Tchétchénie et de l'ensemble du Caucase russe, ont répondu à l'appel du dirigeant tchétchène Ramzan Kadyrov. La population totale de la Tchétchénie s'établit officiellement à 1,2 million d'habitants et celle de Grozny à 220.000 habitants.

Des drapeaux français ont en outre été brûlés en Afghanistan et des menaces proférées contre les Français à Gaza. A l'instar de la Tchétchénie, la contestation contre les caricatures de Mahomet faisait tache d'huile dans plusieurs pays, même si la majorité des musulmans reste étrangère à ce mouvement de contestation.

"Dégagez de Gaza ou nous vous égorgerons"

A Gaza, le drapeau français a été brûlé et des menaces envers les Français ont aussi été proférées par environ 200 islamistes radicaux. "Français, dégagez de Gaza ou nous vous égorgerons", ont scandé devant le Centre culturel français ces hommes qui brandissaient le drapeau noir des jihadistes.

A Jalalabad, dans l'est de l'Afghanistan, environ 500 manifestants ont défilé et brûlé un drapeau français. Dans le Pakistan voisin, environ 250 militants de la Jamaat-e-Islami (JI), un des principaux partis islamistes du pays, ont scandé "Mort à la France", "Mort à Charlie Hebdo" à Peshawar (nord-ouest), après trois jours marqués par de nombreuses manifestations, parfois violentes, à travers le pays où des drapeaux tricolores ainsi que des effigies du président François Hollande et des dessinateurs de Charlie Hebdo ont été brûlés.

"J'appelle le gouvernement afghan et d'autres pays islamiques à couper leurs liens diplomatiques avec la France", a lancé à l'AFP Matiullah Ahmadzai, 25 ans, demandant à ce que Paris "présente ses excuses" aux musulmans.

Le Niger en proie aux violences

Au Niger, colonie française jusqu'en 1960, l'un des pays les plus pauvres du monde, dont la population est à 98% musulmane, les manifestations ont fait dix morts et une cinquantaine de blessés. Sur place, une source s'exprimant sous le couvert de l'anonymat pour l'AFP s'interroge toutefois sur le caractère "spontané" des violences, à moins de deux ans de l'élection présidentielle dans un climat de profondes tensions politiques.
"Trois jours avant les manifs, les chrétiens de Zinder (sud-est, la deuxième ville du Niger, ndlr) avaient déjà eu des informations indiquant qu'ils allaient être visés. En jean taille-basse et tee-shirts moulants, les manifestants n'avaient pas vraiment des têtes d'islamistes...", indique cette source. "L'opposition tente de tirer profit de cette grogne, et de faire caisse de résonance avec la problématique Charlie", affirme une autre.

"Des manifestations contre Charlie Hebdo ou contre Mahamadou Issoufou ?",

s'interroge ainsi Jeune Afrique.

Le président nigérien faisait partie des six chefs d’État africains qui ont participé à la Marche républicaine du 11 janvier à Paris et son "Nous sommes tous Charlie" lancé sur les ondes a provoqué un vent de colère dans la population. Depuis, le gouvernement du Niger a, comme le Sénégal, l’Algérie, le Maroc et la Tunisie, décidé d’interdire la diffusion de Charlie Hebdo, rapporte Afrik.com.

Le Niger, le Sénégal, l’Algérie, la Tunisie, ou encore le Mali, la Jordanie et la Turquie... autant de pays dont des représentants ont marché aux côtés de François Hollande le 11 janvier mais dont les autorités ont condamné la publication des caricatures. Une ambivalence également dénoncée par certains manifestants.

La France "n'insulte personne"

François Hollande a assuré lundi que la France n'"insult(ait) personne" quand elle défendait ses "idées", évoquant à demi-mot les manifestations à travers le monde contre la publication d'un dessin représentant le prophète Mahomet dans Charlie Hebdo.

"Nous n'insultons personne lorsque nous défendons nos idées, lorsque nous proclamons la liberté, au contraire, nous respectons toutes celles et tous ceux à qui nos idées s'adressent pour les faire partager", a lancé le chef de l'Etat qui s'exprimait à l'occasion du 70e anniversaire de l'Agence France-Presse.
"La France ne fait pas de leçon, à aucun pays, mais la France n'accepte aucune intolérance" et "le drapeau français, c'est toujours celui de la liberté", a-t-il encore souligné.

Découvrez ci-dessous la carte des manifestations contre Charlie Hebdo :




_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ou va la France

Message par Archange le Mar 20 Jan - 13:44





Jacques Attali sur Charlie Hebdo : « Le président a très bien géré… la mise en scène de cette tragédie »



Ce lundi 19 janvier, dans l’émission Tirs croisés présentée par Laurence Ferrari, Jacques Attali s’est illustré en faisant une déclaration pour le moins surprenante.

En effet, le très sérieux Jacques Attali est revenu sur l’affaire Charlie Hebdo et a déclaré :


“Le président a très bien géré… la mise en scène de cette tragédie”


Une déclaration que vous pouvez entendre à 1 min 10 dans cette vidéo :




_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ou va la France

Message par Archange le Mar 20 Jan - 13:49

Charlie Hebdo : 10 morts et 45 églises incendiées au Niger dans des émeutes contre le journal

 


Le gouvernement du Niger revoit à la hausse le bilan des victimes des émeutes contre Charlie Hebdo. Il l’établit à 10 morts et 173 blessés, lundi 19 janvier.

« Un deuil national de trois jours est décrété à compter de lundi, en mémoire [des] dix personnes tuées lors des manifestations les 16 et 17 janvier », a indiqué le gouvernement sur la radio publique.

Des violentes manifestations contre la caricature de Mahomet portant une pancarte « Je suis Charlie », publiée en couverture du dernier numéro de l’hebdomadaire français, ont eu lieu vendredi, à Zinder, la deuxième ville du pays, et le lendemain à Niamey, la capitale. Dans cette dernière ville, 45 églises ont été incendiées, samedi. Un porte-parole de la police a indiqué également que « 5 hôtels, 36 débits de boissons, un orphelinat et une école chrétienne ont été pillés avant d’être incendiés ». Et d’ajouter : « Le drapeau français a été également brûlé lors de cette manifestation anti-Charlie à Niamey. »

Lire la suite de l’article sur francetvinfo.fr

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ou va la France

Message par Archange le Mar 20 Jan - 14:02





Un drone a survolé l’Élysée dans la nuit de jeudi à vendredi



 

Source : romandie.com


Un drone a survolé l’Élysée à Paris pendant quelques secondes dans la nuit de jeudi à vendredi, a-t-on appris mardi auprès de la présidence française.


Immédiatement repéré par les services de police et de gendarmerie qui assurent la garde du palais présidentiel, le drone s’est immédiatement éloigné de l’Élysée situé au coeur de la capitale, a-t-on indiqué de même source, précisant qu’une enquête judiciaire est en cours.


Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour conduite d’un aéronef non conforme avec les règles de sécurité, a confirmé une source judiciaire. Les investigations ont été confiées à la section de recherche de la gendarmerie des transports aériens.


Cet incident s’est produit une semaine après les attentats jihadistes qui ont fait 17 morts à Paris, et alors que de mystérieux survols de centrales nucléaires par des drones se sont multipliés cet automne, embarrassant les autorités.

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ou va la France

Message par Archange le Ven 23 Jan - 15:07





Suite aux derniers événements, la question existentielle du moment : Quelle politique de contre-radicalisation adopter en France ?



Une interview de Pierre Conesa, spécialiste des questions stratégiques internationales et militaires, réalisée par la chaîne Tinkerview et publiée ce 19 janvier sur YT.





_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ou va la France

Message par Archange le Ven 23 Jan - 15:24

La France confirme à l’ONU l’extension de la censure sans juge



 



Source : numerama.com


Alors que Manuel Valls n’en avait pas dit un mot mercredi lors de la présentation du nouveau plan de lutte contre le terrorisme, Harlem Désir a confirmé jeudi à l’ONU que la France mettrait en place « à brève échéance » le blocage de sites racistes et antisémites sur simple ordonnance de l’État, sans contradictoire ni vérification judiciaire de l’illégalité des sites bloqués. Une exception qui devient la norme.

Jeudi matin, l’Assemblée générale de l’ONU tenait à New York une réunion plénière informelle exceptionnelle, à l’initiative de Bernard-Henri Lévy, sur la question de la montée des violences antisémites dans le monde. La réunion avait été programmée avant les attentats commis en France, mais a nécessairement gagné en importance par l’assassinat de quatre otages juifs détenus dans l’épicerie de Vincennes par Amedy Coulibaly.

À cette occasion, le secrétaire d’État aux Affaires européennes, Harlem Désir, a prononcé un discours dans lequel il a confirmé les pistes avancées la semaine dernière par la ministre de la Justice Christiane Taubira, qui n’ont pourtant pas été évoquées mercredi lors de la conférence de presse de Manuel Valls. En particulier, Harlem Désir a confirmé qu’à « brève échéance », la France mettrait en œuvre « la possibilité d’un blocage administratif des sites internet et des messages à caractère raciste et antisémite ».

Ce blocage administratif, qui se matérialise par un ordre du ministère de l’Intérieur non soumis au contrôle d’un juge, fut d’abord prévu pour les seuls contenus pédopornographiques. Dès 2008, il y a sept ans, Numerama avait mis en garde contre l’ouverture de la boîte de Pandore, en prévenant que la lutte nécessaire contre la pédophilie, que le blocage n’aide en rien, ne serait qu’un moyen de légitimer un processus qui serait ensuite étendu à d’autres types de contenus. L’histoire du fichier des empreintes génétiques (FNAEG) qui compte aujourd’hui plus de 2,5 millions d’enregistrements l’avait déjà démontré.


Lire l’intégralité de l’article sur numerama.com

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ou va la France

Message par Archange le Ven 23 Jan - 15:28




La France contre la liberté d’expression au nom de la liberté d’expression




Abby Martin parle des arrestations, en France, de 54 citoyens, y compris un comédien, pour ses commentaires controversés sur les réseaux sociaux à la suite d’une manifestation de masse à Paris pour défendre la liberté d’expression.



_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ou va la France

Message par Archange le Sam 24 Jan - 17:35




Charlie Hebdo : Valls aux adolescents : « Habituez-vous à vivre avec le terrorisme »



Phrase très curieuse surtout lorsque l’on connait les vrais chiffres du terrorisme islamiste en Europe comme F. Asselineau l’a très bien démontré dans une  de ses vidéos !





Deux jours après avoir évoqué un «apartheid» et au lendemain de la présentation du plan école par Najat Vallaud-Belkacem, Manuel Valls s’exprimait vendredi lors d’un déplacement dans deux lycées de Seine-et-Marne.


 
Manuel Valls poursuit sa phase de communication dure. En présence de la ministre de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, et du ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, le premier ministre a tenu à rappeler aux lycéens la réalité des tensions actuelles de la société françaises.
«Les jeunes Français doivent s’habituer à vivre durablement avec la menace d’attentats», a déclaré Manuel Valls devant les élèves d’un lycée agricole à Brie-Comte-Robert (Seine-et-Marne). «Votre génération, votre classe d’âge, doit s’habituer à vivre avec ce danger pendant un certain nombre d’années», a-t-il ajouté lors de cet échange, en rappelant «la menace» que constituait le retour en France de jeunes djihadistes formés à l’étranger et déterminés à frapper leur propre pays.
Interrogé sur la durée du maintien du plan Vigipirate par un lycéen de Brie-Comte-Robert, le premier ministre a répondu que le dispositif durerait aussi longtemps que nécessaire: «Moi je ne veux rien cacher de cette menace, elle existe et les enseignants doivent le savoir», a-t-il poursuivi.



Dernière édition par Archange le Mar 27 Jan - 0:24, édité 1 fois

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ou va la France

Message par Archange le Jeu 29 Jan - 14:33

Encore un fait intriguant concernant l'affaire Charlie http://www.panamza.com/280115-bfm-censure-kouachi



BFM TV a censuré la voix d’un complice de Chérif Kouachi




INFO PANAMZA. Durant son entretien avec BFM TV, Chérif Kouachi, auteur présumé de l'attentat de Charlie Hebdo, était assisté par un homme qui lui chuchotait son discours. Le lendemain de sa diffusion, la voix de cet individu a été effacée par la chaîne.


Une censure en toute discrétion : telle fut la démarche singulière de la première chaîne info de France au sujet d'un fait d'actualité majeur.




À  partir de la 55ème seconde de la vidéo ci-dessus, nous sommes censés entendre Chérif Kouachi revendiquer, depuis l'imprimerie de Dammartin-en-Goële, l'attentat en ces termes :  


J'ai été envoyé -moi, Chérif Kouachi- par Al-Qaïda du Yémen et que je suis parti là-bas, et que c'est Cheikh Anwar Al-Awlaki qui m'a financé.

Léger souci : ce passage a été tronqué. Il manque environ deux secondes entre les mots "Yémen" et "et".

Un bref silence d'hésitation? Pas exactement.

Ces deux secondes contiennent un élément intriguant : on peut y entendre distinctement la voix d'un homme chuchotant la phrase suivante "T'es parti faire un stage là-bas".

La preuve par le son avec l'antenne radiophonique associée à BFM TV : RMC. Vendredi 9 janvier, "à 19h06" précise Jean-Jacques Bourdin, la radio révélait des extraits de l'échange.

Surprise, surprise : avant la censure opérée le lendemain, on découvre qu'après avoir affirmé être "envoyé par Al-Qaïda du Yémen", Cherif Kouachi marque une pause dans sa revendication. En fond sonore, une voix à ses côtés lui chuchote brièvement (à 3'41) la suite de son discours.



Questions élémentaires :

* Qui est cet individu?

* S'il s'agit de son frère Saïd Kouachi, quel intérêt aurait eu ce dernier à faire préciser à son associé terroriste présumé un tel aspect anecdotique?

* S'il s'agit de son frère Saïd Kouachi, pourquoi BFM TV n'a-t-elle pas évoqué ouvertement cette hypothèse en soulignant son éventuelle participation?

La censure de la chaîne info, réalisée dès le lendemain, s'est accompagnée d'une intervention expéditive sur Youtube. Entre le 9 et le 10 janvier, plusieurs internautes avaient relayé l'extrait problématique (diffusé à l'antenne le 9) en faisant remarquer -via Twitter- cette anomalie.

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ou va la France

Message par Archange le Jeu 29 Jan - 19:14




Nouveau record du nombre de chômeurs en France





L’année 2014 s’est terminée avec une nouvelle hausse du chômage de 0,2 %, soit 8 100 personnes de plus pour le mois de décembre, 5,7 % soit 189 100 de plus pour l’année 2014.

En prenant en compte l’ensemble des chômeurs ayant une activité réduite, 5,21 millions de personnes étaient inscrites sur les listes en métropole, 5,52 millions avec l’Outre-mer.

Dans un communiqué ridicule, le gouvernement s’est donné un satisfecit, en affirmant avoir « mobilisé la politique de l’emploi tout au long de 2014, en particulier en faveur de ceux qui sont les plus exposés au risque d’exclusion du marché du travail ». Et de se satisfaire d’avoir multiplié les emplois subventionnés : « près de 97 000 emplois d’avenir pour les jeunes souvent peu qualifiés, près de 310 000 contrats aidés non-marchands et 48 000 marchands pour des chômeurs de longue durée ou éloignés de l’emploi ».

Un éloignement de l’emploi qui s’apparente pour certains à une mise en orbite. Ainsi, les plus de 50 ans au chômage ont vu leur nombre augmenter l’année dernière de 10,4 %, pour dépasser les 820 000.

Hollande et le gouvernement Valls misent sur l’unité nationale, réclamée après les attentats de Paris, la baisse du prix du pétrole, la faiblesse de l’euro, la montée en puissance du pacte de responsabilité et la loi Macron pour inverser en 2015 la courbe du chômage. Un optimisme que ne partage pas l’Unedic, qui prévoit au moins 100 000 demandeurs d’emploi supplémentaires en 2015.



http://www.egaliteetreconciliation.fr/Nouveau-record-du-nombre-de-chomeurs-en-France-30588.html

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ou va la France

Message par Archange le Ven 30 Jan - 20:50





Des têtes devraient tomber



Le Canard Enchainé de la semaine dernière, daté du 14 janvier 2015, contient une information explosive qui n’a pas, à notre connaissance, été reprise par quel que média que ce soit. Je viens de le relire pour bien me persuader que je n’avais pas halluciné.



Elle aurait du faire la ‘une’ de tous les journaux, pendant une semaine.



Ainsi, peu de temps après que la surveillance de Charlie Hebdo ait été allégée, à l’été dernier, deux individus sont remarqués dans le quartier et posent des questions sur le siège de l’hebdomadaire. Ils sont tellement menaçants qu’un journaliste d’une agence de presse voisine relève le numéro d’immatriculation de leur véhicule et va le signaler au commissariat du 11ème arrondissement. Selon le journaliste, Didier HASSOUX, un procès-verbal est rédigé.



Selon lui toujours, il est vraisemblable qu’il s’agissait des frère KOUACHI, dont on sait qu’ils étaient déjà en tête de liste des potentiels terroristes.



Si c’est vrai, c’est une bombe, susceptible de mettre un coup de machette dans la concorde nationale et dans l’affection inédite des français pour les forces de l’Ordre.



Car, si ce fait s’avère exact, alors les responsabilités policières seraient écrasantes car l’on comprend bien que si un journaliste a trouvé leur comportement tellement inquiétant – alors même qu’au même moment le premier ministre se répandait sur la menace terroriste – il ne fait pas débat que le commissariat d’arrondissement, pourtant sensibilisé aux risques liés à l’implantation de Charlie Hebdo sur  son territoire, aurait du faire remonter le renseignement. S’il l’a fait, cela ne change rien car les responsabilités ne feront que se déplacer vers le haut.



 Je rêve ou c’est une information capitale puisqu’elle démontrerait que l’attentat aurait pu être évité dans l’état actuel de notre législation ?



En tout cas, elle mériterait d’être étayée, vérifiée, documentée et en tout cas relayée.



Donc, plutôt que de faire des lois « exceptionnelles pas d’exception », selon une terminologie trop subtile pour signifier quelque chose, l’administration ferait mieux de remplir sa mission et d’appliquer les lois existantes.

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ou va la France

Message par Archange le Dim 1 Fév - 19:01

Une guerre souterraine à l'origine des attentats de Paris ?



Publié le  31 janvier 2015   par Jean Baptista


C'est le 12 janvier, soit seulement 5 jours après l'attentat contre Charlie Hebdo que la CNCIS (Commission nationale de contrôle des interceptions de sécurité), sous la plume de ses représentants Jean-Marie Delarue, François Noël Buffet et Jean-Jacques Urvoas, s'est fendue d'un surprenant communiqué dénonçant une "manipulation" de la presse visant à  présenter la CNCIS comme responsable de l'abandon des écoutes des auteurs des massacres des 7 et 9 janvier.


Une guerre souterraine à l'orgine de l'abandon des écoutes du trio Kouachi-Coulibaly ?
Citant une source proche du dossier, L'Express N° 3315 du 14 janvier vient pourtant conforter l'idée déjà défendue quelques jours plus tôt par Jean Marc Leclerc du Figaro en expliquant que "Les enquêteurs de la DGSI se seraient heurtés à des difficultés pour obtenir l'autorisation de prolongation d'écoutes. Celles-ci n'étant délivrées que pour une durée de quatre mois , il faut ensuite en demander le renouvellement à la CNCIS. Or la commission aurait fini par refuser la prolongation.". Situant l'arrêt des écoutes en juin 2014, l'hebdomadaire souligne comme l'ont clamés les dirigeants de la CNCIS "qu'en tant qu'autorité indépendante, la CNCIS ne livre au gouvernement que des "avis", sans caractère contraignant". Autrement dit la CNCIS et Matignon vont se renvoyer la balle. Et ce jeu peut durer très longtemps.


Une "affaire" révélant une guerre souterraine ?

"L'affaire" pourrait relever de l'ordre du détail mais elle prend une autre tournure lorsqu'il s'agit de ce que l'on doit reconnaître comme une défaillance de l'Etat dans la prévention des attentats de Paris. Or en Juin 2014, mois au cours duquel les écoutes de Saïd Kouachi ont été stopées, la présidence de la CNCIS a simultanément été renouvelée. C'est par un décret de la Présidence de la république du 26 juin 2014 que Jean-Marie Delarue y a fait son entrée, remplaçant Hervé Pelletier, démissionaire (il avait été nommé à ce poste par Nicolas Sarkozy en 2009). Or selon un "expert" connaissant l'affaire et cité par Le Point, Jean-Marie Delarue est "un vrai juriste, engagé dans un rapport de force avec le gouvernement". L'article, écrit par le journaliste Jean Guisnel évoque une "guerre souterraine" entre les juristes de la CNCIS et les services secrets français qui  "estiment faire l'objet de la part de la CNCIS de mesures de pure "rétorsion". Des mesures de "rétorsion " qui d'une manière ou d'une autre seraient donc à l'origine des failles du système sécuritaire français et qui expliqueraient le curieux déficit de renseignement sur les projets des frères Kouachi et de leur acolyte Amedy Coulibaly. Une guerre souterraine ferait donc rage à l'intérieur de l'appareil de renseignement français. Mais quelle est la véritable nature du "rapport de force" évoqué par la source de Jean Guisnel ?


Jean-Marie Delarue, grand patron des prisons françaises de 2008 à 2014

Tout d'abord, il serait pour le moins surprenant que Jean-Marie Delarue, ainsi que son collaborateur Jean-Jacques Urvoas (président de la Commission des Lois) déclenchent des mesures de rétorsions pour de telles demandes compte tenu qu'ils sont loin d'ignorer l'ancrage en France d'une certaine menace islamiste dont les frères Kouachi et Amedy Coulibaly sont la plus fidèle incarnation. Lors de sa prise de fonction à la CNCIS en juin 2014, Jean-Marie Delarue bouclait pour sa part une carrière exceptionnelle de 12 ans au sein de l'administration carcérale, ayant sucessivement occupé le poste de Président de la Commission de suivi de la détention provisoire (de 2002 à 2008) puis de contrôleur général des lieux de privation de liberté (de 2008 à 2014). En bref, depuis 2008, il était devenu le grand patron des prisons où se sont justement radicalisés Amedy Coulibaly et Chérif Kouachi.



_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ou va la France

Message par Archange le Lun 2 Fév - 13:56




La loi Macron modifie radicalement le droit du travail





La loi Macron a suscité beaucoup de débats, en particulier sur le travail le dimanche. Comme on avait déjà traité le sujet, il ne semblait pas nécessaire d’y revenir.

Grave erreur ! Loin d’être un fourre-tout à la gloire de la déréglementation, cette loi est une agression frontale contre la classe ouvrière. Des syndicats de la CGT, qui lisent attentivement les textes, ont vu qu’il y avait un loup dans cette loi. « Pas un loup, une meute ! », affirme le syndicat du livre CGT !

En effet, benoîtement, le texte supprime une ligne d’un article du Code Civil. Cet article 2064 n’a que deux phrases, la première est maintenue, la seconde est supprimée. Il est ainsi stipulé que « toute personne, assistée de son avocat, peut conclure une convention de procédure participative sur les droits dont elle a la libre disposition, sous réserve des dispositions de l’article 2067 (relative au divorce, NDLR) ».

Cette disposition permet de ne pas recourir au juge dans un litige entre voisins par exemple (« ton arbre fait de l’ombre dans mon jardin, je vais aller le couper »), ou encore entre un client et son fournisseur (je n’ai pas reçu ma commande à temps et j’ai perdu mon propre client). Une « convention de procédure administrative » peut alors être conclue pour régler le litige. Bien sûr, il faut prendre un avocat (ce qui favorise un accord amiable), mais dispense d’un recours judiciaire, procédure qui peut être longue et incertaine.

Mais le même article a une seconde phrase : « toutefois, aucune convention ne peut être conclue à l’effet de résoudre les différends qui s’élèvent à l’occasion de tout contrat de travail soumis aux dispositions du code du travail entre les employeurs, ou leurs représentants, et les salariés qu’ils emploient ». C’est-à-dire que, dans un litige entre un salarié et son employeur, aucune « convention de procédure administrative », ne pouvait jusqu’à présent être conclue. Par exemple dans le cas d’heures supplémentaires non payées, d’équipement de protection non fourni ou justement, de travail le dimanche, de travail de nuit, d’augmentation (ou de diminution) des heures ouvrées, etc. Et si le droit du travail n’était pas respecté, c’était aux prud’hommes de trancher l’affaire.

C’est cette disposition que la loi Macron supprime. Ainsi, un salarié est considéré comme ayant « la libre disposition » de son temps de travail et de ses horaires, niant de facto la subordination de l’employé à l’employeur. Si le patron veut le faire travailler le dimanche, notre employé sera prié d’être « volontaire »… sans qu’il ne puisse recourir aux prud’hommes. Il en va de même pour la modification de la charge de travail et de sa nature. Un efficace chantage au licenciement pourra être convaincant, lui-même pouvant intervenir hors procédure !

Dans les faits, c’est l’ensemble du code du travail qui est mis par terre par cette « simple » modification du code civil. On nous a beaucoup chanté que « l’État-providence », c’était fini, terminé. Eh bien, pas du tout, au contraire : Macron le réinvente… mais pour le capital !


Source : resistance-politique.fr



_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ou va la France

Message par Archange le Mar 3 Fév - 20:54

http://urobore.free.fr/base/aab/Les%20Probl%E8mes%20de%20l'Humanit%E9%20-%20Alice%20Ann%20Bailey.pdf


Extrait de l'ouvrage "Les problèmes de lHumanité" (Alice Bailey)





LA FRANCE


A grands cris, la France réclame que justice soit rendue à son antique
gloire, que son ancienne tâche de représenter l'influence prépondérante dans la
vieille civilisation européenne ne soit point oubliée et que la France soit
sauvegardée et protégée. Elle exige que rien ne se fasse sans la consulter.
Pourtant la France donne depuis des dizaines d'années le spectacle de la
désunion, de la corruption et de la vénalité politiques. Elle a toujours manifesté
un vif attachement et un violent désir à l'égard des satisfactions matérielles, se
glorifie de son réalisme et non d'un idéalisme spirituel, substituant le brio de
l'intellect et une perception scientifique aiguë aux réalités subjectives
. Sa
débâcle de l'été 1940 a-t-elle enseigné à la France que les valeurs de l'esprit
doivent remplacer celles qui, jusqu'à présent, ont dicté sa conduite
?

Comprend-elle qu'elle doit regagner le respect du monde, perdu lors de sa
reddition et de son essai de collaborer, qui la révélèrent plus faible que des
nations bien plus petites, mais qui luttèrent jusqu'à ce que la défaite leur fût
imposée ? La France peut-elle émerger de ces épreuves purifiée et capable de
manifester une nouvelle façon de penser en termes de relations internationales
sans égoïsme
, et non plus dans les seuls termes d'une civilisation matérielle,
admirablement exprimée par elle durant tant de siècles
? Elle le peut et y
parviendra. Son brillant intellect, appliqué à l'étude des questions spirituelles,
peut dépasser le niveau des recherches d'intelligences de moindre envergure ;
cette perception nette et son talent de traduire la pensée en formules concises et
claires comme cristal seront précieux pour amener beaucoup de monde à la
compréhension des vérités éternelle
s. Lorsque la France, ai-je dit ailleurs, aura
trouvé son âme spirituelle et sans ne se contenter que de l'intellect, elle
s'affirmera comme l'instrument d'une révélation sur la nature de l'âme humaine
.
La France en a montré la nature dans le passé, au stade du plus intense
individualisme égoïste. Eprouvée par le feu et la souffrance, la France
manifestera plus tard les qualités de l'esprit humain
.

Remplacer la suprématie des valeurs matérielles, l'insistance emphatique
sur l'importance de la France dans le monde par la compréhension de
l'importance de l'attitude internationale envers la France, et celle des relations
humaines désintéressées, tel est, en bref, le problème psychologique qui se pose
actuellement à la France
et que plusieurs de ses meilleurs penseurs ont
bien saisi. La France peut-elle apprendre à raisonner, compte tenu de ce qui se
passe au-delà de ses frontières, ou va-t-elle continuer à "penser français"
exclusivement ? Voilà des questions auxquelles elle doit répondre
.

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ou va la France

Message par Archange le Mer 11 Fév - 20:20

http://lesmoutonsenrages.fr/2015/02/10/rama-yade-ex-ministre-de-lump-sous-sarkozy-explique-que-la-seule-issue-pour-la-france-est-la-revolution/


Rama Yade, ex-ministre de l’UMP sous Sarkozy, explique que la seule issue pour la France est la révolution




_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ou va la France

Message par Archange le Ven 13 Fév - 19:24




Nicolas Bourgoin sur le tournant sécuritaire du pouvoir socialiste





Le gouvernement Hollande-Valls, un gouvernement de combat terreur qui joue sur le sécuritaire et le sociétal pour cacher l’échec (voulu) des politiques économiques…  





_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ou va la France

Message par Archange le Ven 13 Fév - 19:45










Les derniers articles du projet de loi Macron viennent modifier les conditions requises lors de la mise en œuvre d’un PSE.



Plusieurs articles du projet de loi Macron encore en discussion viennent assouplir ou simplifier les règles d’établissement d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE). Une partie des députés de la majorité y sont farouchement opposés.



Le périmètre d’ordre de licenciement



Dans son texte initial, le gouvernement avait prévu de donner à l’employeur la faculté de pouvoir fixer unilatéralement un ordre des licenciements (suivant la charge de famille du salarié, son ancienneté...) sur un périmètre qui soit inférieur à l’entreprise (au niveau d’un atelier par exemple ou d’un service).
Cette possibilité existe déjà en cas d’accord collectif avec les syndicats de l’entreprise. Mais faute d’accord, les députés de la commission spéciale ont estimé que cela laissait trop de latitude à l’employeur et notamment la possibilité de viser un service en particulier sur lequel pourraient se ­concentrer tous les licenciements. Le périmètre a donc été élargi en commission spéciale au niveau du bassin d’emploi. Si l’entreprise n’a pas d’autres sites dans le bassin d’emploi, cela garantit aux salariés que l’employeur ne pourra pas, faute d’accord, établir l’ordre des licenciements sur un périmètre inférieur à l’entreprise.



L’obligation ­de reclassement à l’étranger



En cas de PSE, l’employeur a l’obligation de proposer un reclassement à l’international dans les autres entités du groupe à ses salariés licenciés. Cette obligation est parfois contournée par les employeurs qui proposent des offres à l’étranger avec des niveaux de salaires qui peuvent être très inférieurs, et qui n’ont donc aucune chance d’être acceptées. Pour rendre le système plus opérationnel, le projet de loi inverse la démarche : c’est au salarié de faire la demande s’il souhaite se voir proposer un poste à l’international. Le salarié définira alors lui-même les critères auxquels devront répondre les offres de reclassement à l’international qui lui seront faites – pays souhaités, emplois brigués, conditions de rémunération.



Les moyens déployés pour financer un PSE



Selon le Code du travail, le PSE doit, pour être considéré comme suffisant, faire appel aux « moyens dont disposent l’entreprise, l’unité économique et sociale et le groupe » pour financer les indemnités de licenciements, mais aussi les modalités de reclassement et l’accompagnement éventuel des salariés à la reprise d’emploi. Dans le cas d’une entreprise en redressement ou liquidation judiciaire, l’administrateur judiciaire ou le mandataire judiciaire ne peut pas remplir cette condition puisqu’il ne dispose d’aucun moyen de contraindre le groupe à financer le plan. Cette injonction légale a été jugée incohérente et inopérante par le rapporteur thématique, le député Denis Robiliard. Cet état de fait peut en effet entraîner un refus d’homologation du plan qui place les salariés dans une situation délicate : ils ne peuvent pas être licenciés, faute d’homologation, et ne peuvent pas être rémunérés non plus, faute de moyens de l’entreprise pour le faire. Pour éviter ce genre d’impasse, le projet de loi, tel qu’amendé par la commission spéciale, autorise l’administration, pour le cas d’une entreprise en redressement ou liquidation judiciaire, à homologuer un PSE en fonction « des moyens dont dispose l’entreprise », et non plus en fonction des moyens du groupe. Cette redéfinition fait craindre à certains députés de la majorité que les moyens mis en œuvre par l’entreprise en cas de PSE soient très faibles, et que les indemnités supralégales notamment soient considérablement réduites. Mais, dans le cas d’un redressement judiciaire, le groupe qui détient l’entreprise en difficulté n’a généralement aucun intérêt économique à participer au financement du PSE. Sauf pour préserver son image.



Le délit d’entrave aménagé



Le délit d’entrave ne concerne pas que les PSE. Il peut être prononcé à l’encontre d’un employeur qui aurait commis une de ces trois infractions : entrave au bon fonctionnement des instances représentatives du personnel (ne pas transmettre toutes les informations requises par exemple, ou omettre d’organiser une réunion obligatoire) ; entrave à l’organisation d’élections professionnelles dans l’entreprise et atteinte au statut du salarié protégé. Ces trois infractions ont un degré de gravité et d’intentionnalité qui sont différentes, or toutes sont passibles actuellement d’une peine d'emprisonnement, ce qui choque le monde des affaires, en particulier les investisseurs étrangers. Le gouvernement, c’était d’ailleurs une promesse du président de la République, souhaite supprimer cette peine d’emprisonnement, mais en gardant toutefois le caractère de délit puni d’une amende. Le gouvernement a demandé une habilitation à procéder par ordonnance sur ce sujet. Mais les députés, et notamment le rapporteur thématique, veulent pouvoir en débattre en séance. Un amendement de Denis Robiliard a été déposé en ce sens.
M. B., Les Echos

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/journal20150213/lec1_france/0204155341325-les-licenciements-economiques-vont-etre-assouplis-1092911.php?4OBCMTLF1WXdqKks.99
via Maître Confucius

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ou va la France

Message par tchektuf le Sam 14 Fév - 23:25

Nicolas Bourgoin fait un résumé de l'évolution plus que significatif.Encore une fois il met en relief la differenve entre un résistant et un collabo. Maintenant que nous sommes entrés dans une ére de liberté,il est facile de parler !!!!! et encore plus facile de prier !!!!!
avatar
tchektuf

Messages : 435
Date d'inscription : 05/11/2013
Localisation : aura de france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ou va la France

Message par Archange le Lun 16 Fév - 18:34

Les intérêts des gens sont trop disparates, le monde trop divisé, le travail coopératif encore trop inexistant, l'esprit compétitif, l'égoïsme encore trop ancrés pour espérer un réveil massif, global, et la mise en place d'un système juste; même avec la menace d'une guerre nucléaire, du coup on se demande bien ce qui peut réveiller ce monde. Mais on peut toujours rêver, on ne sait jamais le vent peut tourner très vite, les gens sont de plus en plus informés....


Un monde où bientôt:  


http://portail-initiation.forumgratuit.org/t997-les-1-les-plus-riches-possederont-plus-que-le-reste-de-la-population-mondiale-en-2016


est un summum de l'abjection et cela n'est possible qu'au travers du consentement passif des masses qui continuent de laisser la marche du monde entre les mains d'incompétents corrompus voire de psychopathes, qui continuent à se désintéresser de la chose publique, de leur destinée, et de la destinée de leurs enfants....


Il faudra bien que le temps arrive où les peuples refusent d'être ce troupeau de "gueux", cette chair à canon aux mains de corrompus et qu'ils s'autodéterminent et mettent en place un système juste, un monde, enfin, respirable....


Car c'est le voeu de tout peuple mais il y a cet ennemi nommé inertie... résignation... fatalisme...  et pourtant... que pèsent réellement ces 1% face aux 99%???


Sans toutefois tomber dans le piège du dualisme, des gentils contre les méchants, car nous sommes tous des humains et tous responsables à divers niveaux de l'état de ce monde. Ce qu'il faut, c'est mettre enfin l'accent sur l'Humanité UNE, et non sur le conflit d'un groupe contre un autre, et tous ensemble, dans la coopération, aboutir à un monde de justice, où chacun peut s'épanouir et vivre librement.


Mais c'est un fait que des masses non organisées, de surcroît savamment, habilement divisées par leurs Maîtres, sont faibles et vulnérables face à seulement une poignée d'humains sans scrupules et super-organisés. Cet état de fait peut changer si un travail coopératif prend corps dans la société, si le citoyen devient réellement un citoyen, donc responsable et impliqué, et si on refuse cette incroyable propagande pour la haine et la division que nous pond sans cesse nos médias dominants. On ne peut s'attendre non plus à un revirement de la part de nos "journalistes", simples marionnettes de la Propagande, qui savent ce qu'ils ont le droit de dire et ce qu'ils n'ont pas le droit de dire. Ils tiennent à leur poste, leur gagne-pain, peu importent l'honneur et la dignité.


Un autre aspect de l'abrutissement: ce n'est pas pour rien si le Système encourage le narcissisme et l'individualisme sans bornes, d'abord parce que ça rapporte, ensuite parce que ça mène inévitablement à la guerre de tous contre tous, à l'individu roi et irresponsable, à des masses abruties et divisées, simples à manier et à envoyer à l'abattoir le moment venu: certains broncheront certes, mais l'absence d'esprit coopératif entre les individus permettra encore un massacre de masse.


Abrutissement toujours dans la dissonance cognitive engendrée par la différence grotesque entre le monde narré par les médias dominants et ce qu'il se passe en réalité, qui est trop lourde à porter pour certains, qui préfèrent se laisser porter par les événements sans trop y réfléchir, ainsi le Mensonge, qui a pris des proportions si extravagantes, si grotesques, envenime et ronge la cohésion sociale. Cela peut donner lieu dans la vie de tous les jours à des conversations ubuesques où on peut évaluer le fossé creusé entre les individus, du fait du Mensonge tentaculaire, globalisé. Cela peut même mener à l'hystérie dans un camp comme dans l'autre, et contribuer à la guerre de tous contre tous, éventuellement.


Ainsi, qu'on soit tenant de la théorie du hasard ou de la théorie du complot, ou nuancé, le plus important est de rester ouvert et de coopérer
, dans la mesure du possible, car les obstacles sont déjà suffisamment nombreux pour l'unité et la paix pour rajouter en plus à cela un refus catégorique de communiquer et de coopérer en raison d'opinions butées et bornées. Ce monde, on doit le reconstruire tous ensemble, donc se tendre la main les uns les autres au lieu de faire le jeu des forces qui cherchent à nous diviser.


Quoi qu'il en soit, ne pas vouloir voir les choses telles qu'elles sont est une grande faute, je remets ici ces propos si importants de Maître Djwal Khul (dans: Les Problèmes de l'Humanité)






"Qu'est-ce qui, à présent, semble empêcher l'unité mondiale et faire échouer
les Nations unies dans l'établissement des mesures nécessaires si impatiemment
attendues par l'homme de la rue ? La réponse n'est pas difficile à trouver et
implique toutes les nations : le nationalisme, le capitalisme, la rivalité, l'avidité
aveugle et stupide.


C'est l'inertie aveugle et le manque d'intérêt de la masse populaire qui permet aux mauvais chefs de détenir le pouvoir.


C'est un mauvais usage de l'argent qui colore les vues de la presse et de la radio en
Grande-Bretagne et plus encore aux Etats-Unis, pour cacher en bonne partie la vérité au peuple.
C'est le bouleversement ouvrier, partout, qui alimente la tourmente et impose des
souffrances inutiles au public. C'est la profonde méfiance, politique et
internationale, la propagande trompeuse et l'apathie des Eglises qui
compliquent encore le problème.


Par-dessus tout, c'est le refus de la part du
public de regarder la vie en face et de voir les faits tels qu'ils sont.



La masse des hommes a besoin d'être éveillée pour exiger que les biens
soient le partage de tous également et non pas uniquement d'un groupe privilégié et elle a besoin
d'apprendre que "la haine ne cesse pas par la haine, mais par l'amour".  
Un
pareil amour n'est pas sentimental, mais c'est une bonne volonté efficace,
s'exprimant par les individus, dans les communautés et entre les nations.


Tel est le tableau triste et fâcheux du monde d'aujourd'hui, et seuls des
aveugles et des indifférents le nieraient. Seule, une perception aiguë de la
situation et des sources du mal contribueront à donner à l'humanité l'impulsion
voulue pour prendre les mesures nécessaires
. Mais il existe une autre face du
tableau, et qui compense le mal, quoique, jusqu'à présent, elle ne l'équilibre, ni
ne le vaille."



_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ou va la France

Message par Archange le Mar 17 Fév - 19:09





Dictature en France: le gouvernement envisage de faire passer la loi Macron en force avec l’article 49-3 de la constitution



La situation est réellement grave, car nous avons depuis de nombreuses années pu constater que la politique française n’est pas à l’écoute de la population, les décisions prises vont parfois même à l’encontre des intérêts de la population, et cela pour deux raisons principales: la finance a un grand (trop grand) pouvoir de décision dans le pays ce qui explique pourquoi elle est tant et si bien protégée, et le parlement européen décide de 80% des lois nationales.


Aujourd’hui, c’est la loi Macron dont il est question, et cette loi ultra-libérale qui n’est là que pour servir des intérêts financiers dont la France risque de ne bénéficier des avantages directs risque d’être rejetée au vote du parlement. Le gouvernement n’écarte donc pas un passage en force de cette loi aux relents de TAFTA



A l’heure où le vote de la loi Macron devant l’Assemblée semble compromis, le gouvernement envisage de faire appel à une arme ultime pour faire passer son texte, l’article 49-3 de la Constitution. Cette disposition permet en effet de faire valider une loi, sans vote du Parlement, et éviter ainsi toute crise ministérielle.


La procédure se fait en plusieurs temps. Le Conseil des ministres doit d’abord délibérer sur l’engagement de la responsabilité du Gouvernement. La décision du Premier ministre de recourir au 49-3 entraîne alors une suspension immédiate de l’examen du texte pour 24h. Deux solutions sont alors possibles: si aucune motion de censure n’est déposée, le texte est considéré comme adopté. Dans le cas contraire, la motion doit être discutée. Si elle est adoptée, le Gouvernement doit démissionner. Dans le cas contraire, le texte est validé. Sous la Ve République, une seule motion de censure a été votée, en 1962, contre le gouvernement Pompidou, concernant le texte introduisant l’élection du président de la République au suffrage universel direct.



Article complet sur 20minutes.fr

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ou va la France

Message par Archange le Mar 17 Fév - 19:37

http://www.lcp.fr/actualites/politique/168717-video-quand-hollande-fustigeait-le-49-3-une-brutalite-un-deni-de-democratie




VIDEO Quand Hollande fustigeait le 49-3 : "Une brutalité, un déni de démocratie"




Alors premier secrétaire du PS, il avait critiqué l’attitude du gouvernement Villepin lors de la crise du Contrat première embauche, en 2006.


Confronté à une majorité fragile, François Hollande a autorisé, mardi, le gouvernement à recourir à l’article 49-3 pour faire adopter la loi Macron. Un épisode qui en rappelle un autre, il y a une dizaine d’années…

Début 2006, des centaines de milliers d’étudiants sont dans la rue, furieux contre le projet du gouvernement Villepin visant à instituer le contrat première embauche (CPE) pour les jeunes, aussitôt qualifié de "smic-au rabais".

Avec ce nouveau texte, le gouvernement pense détenir la bonne solution pour tenter d’endiguer un chômage des jeunes endémique - il dépasse, à l’époque, les 20 % alors que le taux de chômage de la population active se situe à environ 9 %.

Droit dans ses bottes

Et tant pis si les partenaires sociaux n’ont pas été concertés, et tant pis si le gouvernement a déjà fait passer par ordonnance (sans vote du parlement) , l’année précédente, le Contrat nouvelles embauches (CNE, le cousin du CPE destiné aux entreprises de moins de 20 salariés).

Droit dans ses bottes, le gouvernement Villepin décide alors de passer en force et fait adopter le CPE à l’Assemblée, en recourant à l’article 49-3 de la Constitution, qui permet l’adoption d’un texte sans vote du Parlement.

La gauche hurle au loup avec, en tête, le premier secrétaire du PS, un certain François Hollande qui prend la parole : "Malgré ce passage en force, nous poursuivrons le débat parlementaire. Le 49.3 est une brutalité, le 49.3 est un déni de démocratie, le 49.3 est une manière de freiner ou d’empêcher le débat parlementaire."


Regardez notre vidéo du 9 février 2006 :





_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ou va la France

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum