La guerre froide II? En Ukraine, c'est la guerre entre l'OTAN et la Russie

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Aller en bas

La guerre froide II? En Ukraine, c'est la guerre entre l'OTAN et la Russie

Message par Archange le Mer 19 Fév - 21:21

Rappel du premier message :



Dernière édition par Archange le Jeu 27 Fév - 21:46, édité 1 fois

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Re: La guerre froide II? En Ukraine, c'est la guerre entre l'OTAN et la Russie

Message par tchektuf le Ven 26 Déc - 16:26

trés bon résumé de la situation qui souligne  à quel point l'occident européen est gangréné par l'axe du mal : washington_londres depuis un siécle au point d'atteindre la fin de la phase terminale,maintenant.

dans le contexte de cet article  on peut en placer une autre qui met  en  perspective  ce qui se met en route à partir de 2015 :
https://effondrements.wordpress.com/2012/08/08/nikolaas-van-rensburg-le-plus-celebre-voyant-dafrique-du-sud/

De la troisième guerre mondiale à la planète X, les prédictions de Nikolas van Rensburg sont elles en train de se vérifier ?


Nikolaas van Rensburg est né en août 1864 dans la ferme familiale Rietkuil, situé près de Wolmaranstad en Afrique du Sud, dans le district de Potchefstrom. Il mourut à 62 ans en 1926. Comme de nombreux enfants de son époque, il alla à peine à l’école. Son père avait grandement besoin de lui à la ferme, notamment comme berger bovins. S’il sut lire et écrire, ce fut grâce à sa mère, qui l’instruisit à l’aide d’un seul ouvrage, la Bible.
Durant toute sa vie, il ne portera aucun intérêt aux autres livres ou journaux, car disait il, " ils étaient des choses du monde qui ne pouvaient pas l’améliorer spirituellement. "

Les textes qui vont suivre s’inspirent des notes rédigées par Anna, sa propre fille.

Déjà au début du 20ème siècle, il n’y avait pas plus célèbre dans le Transvaal occidental que Nicolaas van Rensburg.

N’avait-il pas prédit la 1ère guerre mondiale avec à la fin, la défaite de l’Allemagne et l’arrivée d’une terrible épidémie qui tuerait plus d’humains que la guerre elle même. (La grippe espagnole) ?

Cette pandémie fit 30 millions de morts selon l’institut Pasteur, et jusqu’à 100 millions selon certaines réévaluations récentes. Son surnom de « grippe espagnole » vient du fait que le roi Alphonse XIII en fut gravement malade (en juin 1918, 70 % de la population madrilène fut contaminée en l’espace de trois jours). En France, elle fit autour de 408.000 morts.

Il avait vu la montée puis la chute du communisme, l’indépendance de l’Irlande, de l’Inde et des pays d’Afrique. Dans sa prévision d’une seconde guerre mondiale, il n’en tenait pas rigueur à l’Allemagne qu’il voyait perdre à nouveau, mais à l’Angleterre. Il fit allusion aux bombardements destructeurs des villes allemandes et au passage devant un Tribunal spécial, de ses dirigeants (Nuremberg), à la séparation en deux de ce pays pendant plusieurs années, à la constitution de grands organismes tels que l’ONU, l’Europe pour mettre en place un Nouvel Ordre Mondial, à l’immoralité augmentant partout dans le monde (comme l’homosexualité, la pédophilie) et qui aura pour conséquence le développement d’une maladie qui fera mourir beaucoup plus les Africains que les blancs (sida), à l’église catholique en danger, à l’accident de Tchernobyl (le 26 avril 1986), à la guerre du Golfe (1990-91), à la mort de Diana (le 29 Août 1997), et à l’élection d’une chancelière en Allemagne (Angela Merkel en 2005)…

La plupart de ses prophéties ne peuvent malheureusement s’expliquer qu’après coup :

Sur Diana par exemple, il ne parlait que « d’une dame britannique de renom qui mourra peu avant des élections en Afrique du Sud. Elle sera dépouillée de tout après son divorce, et sa mort soudaine, à cause d’un accident de voiture, cachera des choses peu avouables. » (Effectivement, des rumeurs circulaient selon lesquelles Diana attendait un enfant de son amant arabe. Ce que ne pouvait pas accepter la Maison Royale.)

Ses prédictions ne se sont toutefois pas encore complètement réalisées :

Le futur qui nous reste à découvrir parle de flux grandissants d’étrangers en Europe, provoquant de nombreux conflits ; les musulmans sur ce continent, en changeant le profil de la population, par leur religion et leur culture, auront une incidence sur la politique des pays d’accueil. Particulièrement par ses protestations contre Israël. Ce qui entraînera une rébellion au sein même du Parlement européen. Les USA devront affronter en Europe les islamistes intégristes. La violence raciale dans le monde entier explosera. Un terrible conflit en Afrique empirera alors que la guerre civile et une misère incroyable apparaîtront en Europe après un formidable clash économique. Arrivera alors au printemps, une troisième guerre mondiale avec l’Allemagne, l’Angleterre et l’Amérique se battant côte à côte contre la Russie. . Les armées utiliseront de terribles rayons électriques qui sèmeront la mort et la destruction.


Mais la Russie annihilera rapidement les troupes anglaises et américaines. Ces dernières se replieront, voyant ses propres terres attaquées et sur le coup d’un gigantesque écroulement financier, laissant ainsi les Russes atteindre la frontière espagnole et écraser au passage les troupes françaises. Les Anglais trahiront alors les autres pays européens, en s’alliant aux Russes. Ce qui obligera les Américains à les attaquer au Proche Orient, pendant que les Russes passeront par la Turquie et l’Irak. Israël et la Syrie connaîtront durant cette période de terribles combats où seront employées des armes de destructions massives telles que des bombes nucléaires.

Ce qui mettra un terme à la suprématie russe :

Cela viendra d’armes secrètes allemandes (des vaisseaux de guerre ronds et plats
).

La Grande Bretagne qui est destinée à subir « 7 plaies », se fera ainsi copieusement bombarder. Aucun de ses abris ne leur résistera. Les Allemands rétabliront peu à peu l’ordre en Europe, devenant, sous l’autorité d’un homme fort et juste, la première puissance mondiale. Malheureusement, de nombreux pays voisins, particulièrement ceux de l’est, resteront longtemps anéantis.

D’autres tels que la Russie, la France, Israël et les USA ne joueront plus aucun rôle politique. Les manigances des Juifs et des Anglais durant les 3 guerres mondiales commenceront à être connues. Ils seront chassés et jugés pour ne plus être en sécurité nulle part. La langue anglaise ne sera plus enseignée et pratiquée. Le pays Boer par contre, verra se joindre à lui non seulement de nombreux réfugiés chrétiens d’Europe (l’Afrique du Sud deviendra le seul havre de paix pour les chrétiens durant ces guerres) mais aussi de nombreuses nations africaines. Il redeviendra un état pieux et économiquement fort. Le rôle de la Chine n’est pas oublié et il a la vision d’un formidable tsunami en Asie. Il voit aussi la destruction de New York par une catastrophe naturelle.
Ce ne sera que lors du passage d’une énorme comète que la terre retrouvera enfin la paix et connaîtra un nouvel âge d’or !
______________________________________________________________________
c'est sur le site de Rorschach que j'ai lu  en 1er cet article où j'ai inséré le commentaire suivant pour les lecteurs de ce blog; le liens indiqué dans ce post au debut est celui d'origine



les langues qui assurent le paraitre( langues latines,dont le français ) et l'utilitarisme ( l'anglais) doivent passer au second plan. L'allemand, langue créatrice, qui demande
une implication individuelle dans la création des mots doit se propager et le russe devra attendre son heure.
Que les nations latines s'écroulent ,car elles ont fait leur temps, s'incrit dans la marche inéxorable de l'évolution.
Que l'axe du mal washington _londres soit détruit devient une nécessité impérrieuse.
l'allemagne qui s'est gardée de l'esprit romain et qui a été détruite dans sa vocation par l'empire anglo_saxon, finira par renaitre à sa vocation. Enfin. La russie qui veut jouer son role trop tôt par la voie matérielle,qui n'est pas sa vocation, sera neutralisée et devra patienter des siécles pour exprimer sa vocation : le véritable esprit Chistique dans l'organisation sociale.

Ces prophéties indiquent la direction que doit prendre l'évolution.Nous ne ferons pas l'économie de consommer ce que nous avons semer.C'est la façon la plus accessible de prendre conscience  de la conséquence de ses actes.
Quand les humains se seront dégrossis par  la voie longue du karma ,alors l'enseignement du Christ commencera à pénétrer dans les consciences et les
coeurs pour parcourir le long chemin de l'être et cesser de se faire avoir par l'avoir
dans les 3 voies majeures de la perdition: l'argent ,le pouvoir et la sexualité.
Le sort de la société de consommation est consommé et a consumé la spiritualité résiduelle des humains.
Nul Messie ne nous épargnera l'honneur du courage à rétablir sa dignité par soi même :
Jean 10:34
" Jésus leur répondit: N'est-il pas écrit dans votre loi: J'ai dit: Vous êtes des dieux?"

Marc 13_…30Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera point, que tout cela n'arrive. 31 Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.

Difficile à admettre pour ceux qui se contentent d'un Dieu de proximité ,aux petits oignons, alors qu'ils n'ont pas encore gouté à une goutte au milliardiéme  de  milliardiéme ....de   milliardiéme   ....de   milliardiéme   ..... de sa dilution : l'ange....
Quittons nos langes ....
.L'humanité les a gardés quand elle n'a .pas su s'agenouiller
devant l'image de la terre quand elle a été retransmise la 1ére fois du ciel .
il est encore loin le temps où l'on pourra considérer  les milliards de galaxies, aux milliards de soleil chacune ,comme un clin d'oeil dans l'échelle infinie des fréquences où la lumiére de l'humanité ne brille comme photon ultime qur par le Christ. comme photon ultime dans les océans de vraie lumiére, que par le Christ.glorieux et triomphant ultra transfigurant,ultra régénérant,ultra ressuscitant......qui doit amener l'humanité  à être un nouveau soleil spirituel au fil des cycles futurs d'évolution.
avatar
tchektuf

Messages : 444
Date d'inscription : 05/11/2013
Localisation : aura de france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre froide II? En Ukraine, c'est la guerre entre l'OTAN et la Russie

Message par obsidienne le Ven 26 Déc - 22:43

hé ben ça risque de durer longtemps la guerre de tous contre tous !
avatar
obsidienne

Messages : 3825
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre froide II? En Ukraine, c'est la guerre entre l'OTAN et la Russie

Message par tchektuf le Lun 29 Déc - 14:55

voici un article complémentaire à celui publié  au lien

http://portail-initiation.forumgratuit.org/t699-monde-en-tous-etats_-union-et-desunion_fin-et-debut#3697

Échec et Mat : le piège en or de Vladimir Poutine




South Stream : le coup de génie géopolitique de Poutine causera une énorme onde de choc dans toute l'Eurasie
Pepe Escobar
Vineyardsaker.fr
jeu., 04 déc. 2014 21:55 CET
Imprimer

La carte 2009 des gazoducs en service et prévus
L'Union européenne aurait donc infligé une défaite à Poutine en le forçant à abandonner le projet de gazoduc South Stream. C'est du moins ce qu'entonnent les médias institutionnels occidentaux. Quelle absurdité ! La réalité sur le terrain va dans un tout autre sens.

En abandonnant le gazoduc South Stream au profit d'un Turk Stream, la toute dernière manœuvre spectaculaire dans la saga du Pipelinistan [1] ne manquera pas de causer une énorme onde de choc géopolitique dans toute l'Eurasie, et ce, pour un bon moment. C'est le nouveau grand jeu eurasiatique à son meilleur.

Résumons. Il y a quelques années, la Russie a conçu deux projets de gazoduc : le Nord Stream (aujourd'hui pleinement opérationnel) et le South Stream (toujours à l'état de projet), afin de contourner l'Ukraine, qui est peu fiable comme pays de transit. Voilà maintenant que la Russie propose un nouvel accord avantageux avec la Turquie, qui lui permet d'ignorer la position de la Commission européenne, qui n'est pas constructive (dixit Poutine).

Une récapitulation s'impose pour comprendre le jeu en cours. Il y a cinq ans, j'ai suivi de très près l'opéra absolu [2] du Pipelinistan qu'était la guerre des gazoducs rivaux South Stream et Nabucco. Nabucco avait fini par être écarté. Le South Stream pourrait éventuellement ressusciter, mais seulement si la Commission européenne retrouve ses sens (ne parions pas là-dessus).

S'étendant sur 3 600 kilomètres, le South Stream devait être en place en 2016. Ses embranchements devaient atteindre l'Autriche, les Balkans et l'Italie. Gazprom en possède 50 % des parts, l'italienne ENI 20 %, la française EDF 15 % et l'allemande Wintershall, une filiale de BASF, 15 %. Le moins qu'on puisse dire, c'est que ces grandes sociétés énergétiques européennes ne sont pas particulièrement enchantées. Pendant des mois, Gazprom et la Commission européenne tergiversaient à propos d'une solution. Sans surprise, Bruxelles a fini par succomber à sa propre médiocrité ainsi qu'aux pressions continuelles des USA par rapport à la Bulgarie, son maillon faible.
La Russie va toujours construire un gazoduc sous la mer Noire, sauf qu'il sera redirigé vers la Turquie et livrera la même quantité de gaz que celle prévue dans le projet South Stream (un point crucial). La Russie va aussi construire un nouveau terminal pour le gaz naturel liquéfié (GNL) en Méditerranée. Gazprom n'a donc pas dépensé cinq milliards de dollars (financement, coûts d'ingénierie) en vain. La réorientation s'avère un choix judicieux du point de vue économique. La Turquie est le deuxième client en importance de Gazprom après l'Allemagne. Son marché est plus important que ceux de la Bulgarie, de la Hongrie et de l'Autriche réunis.

La Russie propose aussi un réseau unique de transport gazier capable de livrer du gaz naturel de partout en Russie à n'importe quel terminal à ses frontières.

Finalement, comme si elle en avait besoin, la Russie obtient une autre preuve éclatante que le véritable marché à forte croissance de l'avenir, c'est en Asie qu'il se trouve, plus particulièrement en Chine, et non pas dans une Union européenne timorée, stagnante, dévastée par l'austérité et paralysée politiquement. Le partenariat stratégique russo-chinois en constante évolution sous-entend que la Russie est complémentaire à la Chine, en excellant dans les projets d'infrastructure majeurs comme la construction de barrages et l'installation de pipelines. Nous assistons ici à des relations d'affaires trans-eurasiatiques ayant une grande portée géopolitique et non pas à l'adoption de politiques teintées d'idéologie.

Une défaite russe ? Vraiment ?

La Turquie aussi en sort gagnante. Car outre l'accord avec Gazprom, Moscou va mettre sur pied rien de moins que l'ensemble de l'industrie nucléaire de la Turquie, sans oublier l'augmentation des échanges liés au pouvoir de convaincre (plus de commerce et de tourisme). Mais avant tout, la Turquie se rapproche encore plus d'être acceptée comme membre à part entière de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS). Moscou milite activement en ce sens. La Turquie accéderait ainsi à une position privilégiée comme plaque tournante à la fois de la ceinture économique eurasiatique et, évidemment, de la ou des nouvelles routes de la soie chinoises. L'Union européenne bloque l'entrée de la Turquie ? La Turquie se tourne vers l'Est. Un exemple éloquent d'intégration eurasiatique.

Washington fait tout en son pouvoir pour créer un nouveau mur de Berlin s'étendant des pays baltes à la mer Noire, afin de mieux isoler la Russie. Pourtant, l'équipe chargée de ne pas faire de conneries à Washington n'a jamais vu venir le dernier coup que le maître du judo, des échecs et du jeu de go Poutine leur réservait, à partir de la mer Noire en plus.

Depuis des années, Asia Times Online rapporte que l'impératif stratégique clé de la Turquie est de se positionner comme un carrefour énergétique indispensable de l'Orient à l'Occident, d'où transitera aussi bien le pétrole irakien que le gaz naturel de la mer Caspienne. Du pétrole de l'Azerbaïdjan transite déjà par la Turquie via l'oléoduc BTC (Bakou-Tbilissi-Ceyhan) mis de l'avant par Bill Clinton et Zbig Brzezinski. La Turquie deviendrait aussi le carrefour du gazoduc transcaspien, si jamais il se concrétisait (rien n'est moins sûr), pour acheminer le gaz naturel du Turkménistan à l'Azerbaïdjan, puis à la Turquie jusqu'à sa destination finale en Europe.

Ce qu'a accompli le maître du judo, des échecs et du jeu de go Poutine en un seul coup, c'est de faire en sorte que les sanctions stupides imposées par l'Union européenne se tournent de nouveau contre elle. L'économie allemande souffre déjà beaucoup des pertes commerciales avec la Russie.

La brillante stratégie de la Commission européenne gravite autour de ce qu'on appelle le troisième paquet énergie, qui oblige les gazoducs et leur contenu d'appartenir à des sociétés distinctes. La cible a toujours été Gazprom, qui possède des gazoducs dans de nombreux pays en Europe centrale et de l'Est. Puis la cible dans la cible a toujours été le gazoduc South Stream.

Il appartient maintenant à la Bulgarie et à la Hongrie qui, soit dit en passant, se sont toujours opposées à la stratégie de la Commission européenne, d'expliquer le fiasco à leurs populations et de maintenir la pression sur Bruxelles. Après tout, ces pays vont perdre une fortune, sans parler du gaz qu'ils n'obtiendront pas avec la mise au rancart du South Stream.

Voici ce qu'il faut retenir :

   la Russie vend encore plus de gaz... à la Turquie ;
   la Turquie obtient le gaz dont elle a grandement besoin à un prix d'ami ;
   les membres de l'Union européenne, sous la pression de l'Empire du Chaos, en sont réduits à courir encore et encore comme des poules sans tête dans les sombres couloirs de Bruxelles, en se demandant qui les a décapités.

Pendant que les atlantistes reviennent à leur mode par défaut et concoctent encore d'autres sanctions, la Russie continue à acheter de plus en plus d'or.

Méfiez-vous des lances néoconservatrices

Le jeu n'est pas terminé, loin de là. Dans un proche avenir, bien des variables vont se croiser.

Ankara pourrait changer son jeu, mais c'est loin d'être assuré. Le président Erdogan, le sultan de Constantinople, voit sûrement dans le calife Ibrahim de l'EIIS/EIIL/Da'ech un rival voulant lui ravir sa superbe. Le sultan pourrait ainsi caresser l'idée d'atténuer ses rêves néo-ottomans et revenir à sa doctrine de politique étrangère précédente, soit zéro problème avec nos voisins.

Pas si vite ! Jusqu'ici, Erdogan était engagé dans le même jeu que la maison des Saoud et la maison des Thani, c'est-à-dire se débarrasser d'Assad pour assurer la mise en place d'un oléoduc partant de l'Arabie saoudite et d'un gazoduc partant du gisement gazier géant South Pars/North Dome au Qatar. Ce gazoduc liant le Qatar, l'Irak, la Syrie et la Turquie entre en concurrence avec le gazoduc Iran-Irak-Syrie déjà proposé, dont les coûts s'élèvent à 10 milliards de dollars. Le client final, c'est bien sûr l'Union européenne, qui cherche désespérément à échapper à l'offensive de Gazprom.

Cher voisin, et comment vont vos extrémistes ?

Qu'arrivera-t-il maintenant ? Erdogan va-t-il mettre fin à son obsession qu'Assad doit partir ? Il est trop tôt pour le dire. Le ministère des Affaires étrangères turc est en effervescence. Washington et Ankara sont sur le point de s'entendre à propos d'une zone d'exclusion aérienne le long de la frontière turco-syrienne même si, plus tôt cette semaine, la Maison-Blanche a insisté pour dire que l'idée avait été rejetée.

La maison des Saoud a l'air d'un chameau dans l'Arctique. Son jeu meurtrier en Syrie s'est toujours résumé à un changement de régime pour permettre la construction éventuelle d'un oléoduc de la Syrie à la Turquie parrainé par les Saoudiens. Voilà maintenant que les Saoudiens constatent que la Russie est sur le point de répondre à tous les besoins énergétiques de la Turquie, en occupant toujours une position privilégiée pour vendre encore plus de gaz à l'Union européenne dans un proche avenir. Qui plus est, Assad doit partir ne part pas.

Pour leur part, les néoconservateurs aux USA affûtent leurs pointes de lance empoisonnées avec enthousiasme. Dès le début de 2015, une loi sur une Ukraine libre pourrait être déposée à la Chambre des représentants. L'Ukraine y sera décrite comme un important allié des USA non membre de l'Otan, ce qui se traduira, en pratique, par une annexion virtuelle à l'Otan. Il faudra ensuite s'attendre à encore plus de provocation néoconservatrice turbopropulsée contre la Russie.

Un scénario possible serait qu'un vassal et chiot comme la Roumanie ou la Bulgarie, sous la pression de Washington, décide d'accorder aux navires de l'Otan le plein accès à la mer Noire. De toute façon, qui se soucierait qu'une telle décision violerait les accords existants au sujet de la mer Noire touchant à la fois la Russie et la Turquie ?

Entre aussi en compte un connu inconnu rumsfeldien dangereux, à savoir comment les pays fragiles des Balkans vont réagir à l'éventualité d'être subordonnés aux caprices d'Ankara. Bruxelles aura beau maintenir la Grèce, la Bulgarie et la Serbie dans une camisole de force, il n'en demeure pas moins que sur le plan énergétique, ces pays vont commencer à dépendre de la bonne volonté de la Turquie.

Pour le moment, contentons-nous de mesurer la magnitude de l'onde de choc géopolitique causée par le dernier coup du maître du judo, des échecs et du jeu de go Poutine. Préparez-vous aussi en vue du prochain épisode du pivot vers l'Eurasie amorcé par la Russie. Poutine se rend à Delhi la semaine prochaine. Attendez-vous à une autre bombe géopolitique.


Traduit par Daniel pour Vineyardsaker.fr

Notes

[1] Guerre liquide : Bienvenue au Pipelineistan, Mondialisation.ca, 03-04-2009

[2] Tomgram : Pepe Escobar, Pipelineistan's Ultimate Opera, TomDispatch.com, 01-10-2009

Source : Russia and Turkey pivot across Eurasia, Asia Times Online, à paraître le 08-12-2014
avatar
tchektuf

Messages : 444
Date d'inscription : 05/11/2013
Localisation : aura de france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre froide II? En Ukraine, c'est la guerre entre l'OTAN et la Russie

Message par Archange le Lun 19 Jan - 13:43

Ukraine : Kiev a recommencé à bombarder massivement Donetsk




Les troupes ukrainiennes ont lancé une attaque massive sur les territoires détenus par les milices séparatistes dimanche matin, sur ordre du gouvernement ukrainien. La république autoproclamée de Donetsk accuse Kiev de tenter de reprendre la guerre.

L’ordre de lancer l’offensive a été donné vers 6h00, selon Yury Biryiukov, un collaborateur du président Petro Poroshenko.
« Aujourd’hui, nous allons voir à quel point nous sommes adroits lorsqu’il s’agit d’administrer un crochet du droit dans les dents », a-t-il écrit sur sa page Facebook, une façon de communiquer qui plaît à beaucoup de médias ukrainiens officiels.
Dans une publication ultérieure, il a déclaré : « Ils lancent un point. Ouuh… », en référence au Tochka-U (« Tochka » veut dire « point » en russe), un missile balistique tactique, l’une des armes les plus puissantes que l’Ukraine ait utilisé contre les forces rebelles.
« Ce n’était pas un point, mais une ellipse. Fortes détonations », a-t-il ajouté.





Des rapports en provenance des zones de combat confirment l’escalade des affrontements sur la ligne de front, avec notamment des tirs d’artillerie particulièrement lourde à Gorlovka.
« Les habitants de Donetsk affirment ne pas avoir entendu de bombardements si intensifs depuis l’été dernier », a déclaré Valentin Motuzenko, responsable militaire de la république populaire autoproclamée de Donetsk, à l’agence de presse Interfax.

L’armée ukrainienne utilise tout ce qu’elle a sous la main, des lance-roquettes multiples Grad, des mortiers…
Valentin Motuzenko, responsable militaire de la république populaire autoproclamée de Donetsk


Une source du terrain a confié au journal Russia Today que le groupe d’inspecteurs de l’OSCE a demandé à l’armée ukrainienne d’arrêter les bombardements. Cette source ajoute que le groupe d’inspecteurs est lui-même en danger, et qu’ils pourraient être victimes de bombardements.

 Cette photo montre un bâtiment détruit par les bombardements dans la ville de Donetsk, dans l’est de l’Ukraine, ce 18 janvier 2015 (photo : AFP / Aleksander Gayuk)




Aleksandr Zakharchenko, qui a été élu en novembre Premier ministre de la république populaire autoproclamée de Donetsk, a accusé Kiev d’instrumentaliser le cessez-le-feu pour regrouper ses forces et renforcer son armement, et désormais de tenter de relancer le conflit total.

Il est clair que Kiev tente de se venger des sévères défaites militaires que les milices séparatistes lui ont infligées l’an dernier […] Kiev a toujours ignoré nos nombreuses propositions de suppression de l’armement lourd de la ligne de désengagement.

Aleksandr Zakharchenko, président de la République populaire de Donetsk





« À l’heure actuelle, nous savons que 5 civils ont été tués », a déclaré l’administration de Donetsk, ajoutant que ces bombardements de la ville par les forces ukrainiennes sont toujours en cours.
Plusieurs immeubles résidentiels, une surface commerciale et un dépôt d’autobus ont été lourdement endommagés par des tirs d’artillerie dans la ville, selon RIA Novosti.
Le pont Putilovsky, qui est situé près de l’aéroport de Donetsk, a également été détruit lors des bombardements, selon Roman Kosarev, de Russia Today, qui relate les événements sur place.
 
Plusieurs témoignages font état d’attaques sur la ville de Makeevka, ainsi que sur plusieurs villages avoisinants.
Les milices séparatistes ajoutent qu’au moins un bombardement a frappé la zone résidentielle de Donetsk, au lieu de frapper la périphérie de la ville.
Deux personnes sont mortes et 16 autres ont été blessées après qu’une bombe ukrainienne a explosé dans un dépôt d’autobus de la ville de Gorlovka, selon l’organe de presse de la République populaire de Donetsk.
Plusieurs bâtiments de la ville ont également été touchés directement lors des bombardements, dont quatre écoles et un jardin d’enfants.
Des témoins ont affirmé que Kiev a fait usage d’avions militaires lors de cet assaut, avec notamment des Sukhoi Su-24 qui ont survolé Gorlovka.
Le ministre des Affaires étrangères de la République populaire de Donetsk (DPR) a appelé la communauté internationale à prendre en charge cette situation de plus en plus grave dans le sud-est de l’Ukraine, et à « redoubler d’efforts pour faire cesser ce massacre impuni au cœur de l’Europe ».
« La République populaire de Donetsk a de nouveau souffert d’attaques massives et perfides de la part de l’Ukraine », dont le but est de détruire la population de la république et ses infrastructures, a déclaré Aleksandr Kofman, ministre des Affaires étrangères de la RPD, dans un communiqué.
Les actions des forces de Kiev dans la région de Donetsk « ont toutes les caractéristiques de graves crimes de guerre », selon Kofman.
« Moscou est particulièrement inquiète suite à ces nouveaux bombardements dans des zones résidentielles de la ville de Donetsk par les forces de Kiev », a déclaré l’attaché de presse du président russe, Dmitry Peskov.



Un quartier résidentiel de Donetsk, le 18 janvier 2015 (photo : AFP / Aleksander Gayuk)

Les agissements de l’armée ukrainienne ne favorisent en rien la résolution du conflit entre Kiev et les régions orientales, a-t-il ajouté.


Bien entendu, la position de la Russie sera exprimée. Bien entendu, nous sommes sérieusement inquiets par la reprise du conflit à grande échelle à Donetsk, notamment par les bombardements des zones résidentielles peuplées. Et bien entendu, cet état des choses ne favorise en rien l’accomplissement des accords de Minsk [du 5 septembre] et la recherche d’une solution de paix.
Peskov, attaché de presse du président russe, interrogé par la station de radio Govorit Moskva



Cette escalade du conflit survient quelques jours après de violents affrontements dans les ruines de l’aéroport international de Donetsk, des combats incessants s’étant produits ces derniers mois malgré le cessez-le-feu fragile entre les forces ukrainiennes et les milices séparatistes.
Ces milices, qui ont accusé l’armée ukrainienne de lancer des attaques constantes sur Donetsk depuis leurs positions à l’aéroport, ont annoncé avoir repris ce dernier cette semaine. Kiev nie cette information.
Le conseil de sécurité et de défense ukrainien a confirmé la reprise des hostilités et a affirmé que l’objectif de Kiev était de reprendre l’aéroport.
Kiev a lancé ces opérations de représailles quelques jours après que le président Poroshenko a ordonné une nouvelle vague de mobilisation des citoyens dans les forces armées nationales. Le gouvernement envisage de mener au moins trois campagnes de recrutement en 2015 afin de soutenir ses opérations militaires dans l’Est.




L’escalade de la violence survient après un incident controversé à un point de contrôle de Kiev près de la ville de Volnovakha, au cours duquel 12 passagers ont été tués mardi. Kiev a désigné les milices séparatistes comme responsables de ces morts, affirmant que le point de contrôle avait été frappé par des roquettes Grad. Les forces séparatistes ont rejeté ces accusations, et affirmé que le bus a été attaqué par les forces ukrainiennes, soit dans ce qui serait un accident tragique, soit dans une opération sous faux drapeau, et ont déclaré que les dégâts visibles sur les photos du bus sont sans doute l’œuvre d’un armement moins puissant, probablement des mines terrestres.
Une équipe d’observateurs de l’OSCE a examiné les cratères liés à l’explosion près du point de contrôle et ont confirmé la direction d’où provenaient ces attaques. Le représentant permanent de la Russie à l’OSCE, Andrey Kelin, a déclaré que la direction d’où provenaient ces attaques semble indiquer la ligne de désengagement des milices séparatistes, qui se trouvent être des zones contrôlées par Kiev, ce pourquoi il est très difficile de déterminer qui a pu tirer ces roquettes.
Les observateurs n’ont pas identifié de quel type de missiles il s’agissait.
Traduction : Fabio Coelho pour Quenel+




_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre froide II? En Ukraine, c'est la guerre entre l'OTAN et la Russie

Message par tchektuf le Mar 20 Jan - 3:45

si l'on regroupe toutes les info disponibles ,on sait qui est derriere tout cela.Le monde spirituel a laché tellement de crapules sur terre ,qu'il est inévitable que notre siécle tourne ainsi.

Nous avons sur terre la spiritualité du pauvre,une sorte de soupe populaire faite de souffrances de meurtres et de maladies de masses. avec une distribution juste par la loi mécanique du Karma .R.Steiner comme d'autres maitres,
disent que le karma est une bénédiction car il permet de réparer nos erreurs, nos manquements.

Quelle relation immédiate y a t'il entre toutes les qualités que l'on attribue au spirituel et  la loi méchanique du Karma .
Dans les faits c'est une antinomie ,une incompatibilité.
On aimerait croire que c'est un moyen de rééducation pour des âmes en peine,sur terre.

L'histoire nous a  montré ,vu la reconduction agravante   et définitivement  aggravante ,depuis l'ére industrielle propulsée par l'utilitarisme anglo saxon ,vu la reconduction aggravante  des mêmes erreures,vices et corruptions,meutres et cruautés de masses, ce n'est pas   une rééducation pour des âmes en peine, mais le convoyage d'ânes en plaine qui obeissent à la carotte et au baton.

il est inutile de tournicoter conceptuellement autour de cette réalité.Aprés c'est à chacun d'accepter ou pas de trouver la marque du spirituel dans ce systeme d'évolution.

Ainsi tous les humains, y compris ceux qui ménent l'humanité à la catastrophe,ont leur corps physique _ethérique réparé chaque nuit.
l'empereur chinois qui a ,il y a 20_25 siécle, a fait coupé la tête des soldats de l'armée de son rival,soit 400 000 hommes a eu son corps  réparé  chaque nuit,comme d'hab.,
avant de donner l'ordre de l'hécatombe.
l'amour tel qu'on l'imagine sur terre a t'il un état d'être similaire à celui qui est vécu dans les autres mondes ?
j'en doute trés fort puisque cet empereur chinois  a eu son corps réparé  chaque nuit,comme d'hab.,
avant de donner l'ordre de l'hécatombe,soit  400 000 têtes
tranchées
cet exemple parmi des millions pose la question :peut on vraiment parler du spirituel de façon exacte et responsable ?

Alors que le monde spirituel lache la lie de l'humanité sur terre depuis si longtemps ,soit disant pour notre évolution.
Ceci a amené la situation de la terre et de l'humanité aujourd'hui.

Dans les Evangiles le Christ ,malgré qu"il soit un représentant éminent de l'amour spirituel ,parle des temps futurs comme des temps de dégénérescence, comme si sa présence dans le futur n'agirait pas.
Pour un être de cette magnitude qui vient sauver les êtres en perdition sur terre,c'est surprenant.

St Jean a mis en perspective dans des fresques symboliques grandioses dans l'apocalypse ce que  le Christ avait annoncé  dans les Evangiles sur les temps futurs.

on a du mal à voir l'amour dans toute sa capacité de résurrection dans l'apocalypse où l'on lit surtout la corruption de l'humanité par les forces du mal et le chatiment de ceux qui en ont été les porteurs.

Cela donne toujours l'impression facheuse d'une incapacité
pédagogique , celui des mondes spirituels par rapport à l'homme incarné ,qui est masquée par la prétention à imposer la liberté à l'être humain ,la liberté qu'il est incapable d'assumer.

Qu'importe que la terre soit un repére de l'enfer,Liberté d'abord,Liberté d'accord et l'amour si affinité
R.Steiner  a fait 3 remarques significatives
_la sensibilité des hierarchies spirituelles pour la souffrance humaine sur terre n'est apparue que quelques siécles avant la venue du Christ ;fort  facheux pour l'opérativité de l'amour des mondes spirituels pour l'incarnation humaine.

_ le fait que toutes ces guerres présentes dans l'histoire humaine (où les hierarchies spirituelles sont impliquées ) s'accordait mal avec nos idéaux. R.Steiner  a dit cela laconiquement comme s'il s'agissait de dommages collatéraux inévitables dans les impératifs de l'évolution.

Effectivement, on a bien cette impression si l'on considére l'action de Mikaël nettoyant le haut astral et rejetant les entités ténébreuses dans le bas astral proche de la terre; accelerant du même coup l'enténébrement des esprits incarnés avant le 20émé siécle.On deshabille paul pour habiller jacques.
Difficile de voir le role de l'amour dans cet entébrement qui c'est traduit par les 2 guerres mondiales et leur prolongement jusquà la 3éme qui est de plus en plus annoncée.

une dernière remarques significative de R.Steiner
Vu le contenu des pensées et sentiments des hommes sur terre les hierarchies spirituelles le plus proches de l'homme ne sentent plus d'affinité avec lui.Normal la société industrielle n'existe que sur terre.
Non seulement elles se sont éloignées de l'homme conformement au cycle débutant au 20 éme siécle, où l'homme doit être le moteur de l'évolution maintenant;
mais elles ne  sentent plus d'affinité avec lui.
Nous voyons bien que l'homme aujourd'hui que 'homme n'est pas  le moteur de l'évolution mais le destructeur.
D'où l'attente du retour du messie dans les 3 religion du livre avec comme préanbule nécessaire à sa venue, la 3éme guerre mondiale.

Il y a un siécle R.Steiner  commença à enseigner dans un contexte de pré 1ère guerre mondiale, déjà annoncée à son époque, et visible déjà dans les rivalités coloniales entre puissances européennes  et accroissement prioritaire des armées et de l'armement.

Aujourd'hui,un siècle plus tard nous sommes dans un contexte similaire pour qui sait observer



avatar
tchektuf

Messages : 444
Date d'inscription : 05/11/2013
Localisation : aura de france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre froide II? En Ukraine, c'est la guerre entre l'OTAN et la Russie

Message par Archange le Jeu 22 Jan - 12:12




Alain Soral. POUTINE face aux forces de l'Empire (OTAN)


Poutine face au noeud gordien que représente l'Ukraine dans les rapports de force entre la Russie et l'Amérique dans le cadre du Nouvel Ordre Mondial...

Si ce noeud est militairement tranché ce sera la guerre mondiale...

Voir sur D.M Alain Soral et le Moyen Orient face à l'Empire:



https://www.dailymotion.com/video/x2cg...



_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre froide II? En Ukraine, c'est la guerre entre l'OTAN et la Russie

Message par Archange le Mar 27 Jan - 0:35


http://www.egaliteetreconciliation.fr/Quelle-est-la-situation-en-Ukraine-et-dans-le-Donbass-30565.html




Quelle est la situation en Ukraine et dans le Donbass ?



Entretien avec Xavier Moreau





_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre froide II? En Ukraine, c'est la guerre entre l'OTAN et la Russie

Message par Archange le Dim 1 Fév - 18:52







Ukraine – EuroMaïdan : une révolution virtualiste


 



Qu’est-ce que le virtualisme ? Le terme apparaît sous la plume de Philippe Grasset sur son site d’analyses géopolitiques De Defensa. Il désigne une tendance politique et géopolitique où la communication médiatique devient toute-puissante et l’emporte sur le réel.

Quand les choses ne se passent pas comme on voudrait, car le réel est rigide et ne se plie pas à tous nos caprices, on lui substitue une réalité virtuelle plastique, construite dans les médias, où les choses se passent enfin comme on le veut, et en espérant que ce monde virtuel conforme à nos vœux prenne progressivement la place d’un monde réel incontrôlable.

Une illustration nous en est fournie par le coup d’État occidental en Ukraine dit « EuroMaïdan ». Le but de l’OTAN, en lançant cette opération fin 2013, était de provoquer une intervention militaire russe en Ukraine, qui aurait fourni le prétexte idéal à l’OTAN pour attaquer la Russie au nom de la défense de l’Ukraine, donc en occupant la place de la victime, stratagème psychologique nécessaire à toute propagande de guerre. Or, l’invasion russe tant espérée ne venant pas, l’OTAN n’a pas eu d’autre choix que de la mettre en scène dans les médias, et à 36 reprises ! De Defensa rapporte à ce propos une petite comptabilité :

« Le site Red Pill Times a eu, le 13 novembre 2014, la riche et laborieuse idée de recenser le nombre de fois où, à en croire les autorités additionnées Kiev/OTAN/département d’État américain/bloc BAO/Presse-Système, – et qui oserait ne pas croire à cette masse référentielle ? – la Russie lança une invasion de l’Ukraine. (…) Le résultat est à la fois surréaliste et effrayant : 36 occurrences ont été déterminées. (36 en 9 mois, ce qui fait exactement 4 invasions par mois, ou une invasion par semaine, ou 0,142 invasion par jour.) [

1] »

Au premier abord, la perception de 36 invasions russes de l’Ukraine en 2014 appartient au registre du délire de persécution mythomane, une sorte de « théorie du complot russe ». Or, à l’analyse, il s’avère que cette invention paranoïaque d’un ennemi imaginaire relève en fait de la folie dirigée et contrôlée, véritable fabrique du consentement à la guerre dans laquelle les médias occidentaux jouent leur rôle habituel de piratage des esprits en essayant d’enfermer des populations entières dans une hallucination collective belliciste. Ce processus polémogénétique de conduite du changement géopolitique par le virtuel est parfaitement maîtrisé. La mise en scène depuis quelques années par les mots et les images d’un monde fictif complet, parallèle au monde réel, où la Russie menace le monde, s’effectue dans le cadre de protocoles rigoureux élaborés par des professionnels du Renseignement en opérations psychologiques au moyen d’un arsenal méthodologique multiple : révolutions colorées (Gene Sharp), Guerre de quatrième génération (Van Creveld), transitologie, industrie du regime change (nation building, state building), storytelling (art de raconter des histoires), management des perceptions, ingénierie sociale, etc.

Parmi les analystes de ces diverses techniques d’influence et de retournement (spin), on trouve le professeur de sciences politiques John Mearsheimer (qui avait signé avec Stephen Walt en 2007 Le Lobby pro-israélien et la politique étrangère américaine). À la mi-août 2014, le Council on Foreign Relations (CFR) publiait sur son site Foreign Affairs un article de fond de Mearsheimer sur la responsabilité de l’Occident dans la crise ukrainienne :
« Quand les dirigeants russes observent “l’ingénierie sociale” utilisée par l’Occident en Ukraine, ils craignent que leur pays puisse être le prochain sur la liste. Et ces craintes ne sont pas sans fondement. (…) Il existe une solution à la crise en Ukraine, cependant cela obligerait l’Occident à changer totalement sa vue concernant ce pays. Les États-Unis et leurs alliés devraient abandonner leur plan d’“occidentaliser” l’Ukraine et au lieu de cela œuvrer à ce que le pays devienne un pays-tampon neutre entre l’OTAN et la Russie, à l’instar de la position de l’Autriche pendant la Guerre froide. (...) Et l’Occident devrait limiter considérablement ses efforts d’ingénierie sociale à l’intérieur de l’Ukraine. Il est temps de mettre fin au soutien occidental en faveur d’une nouvelle Révolution orange [

2]. »

Le 4 septembre, Mearsheimer récidivait dans un entretien, toujours sur le site du CFR :
« Je pense que Poutine a de bonnes raisons de penser que, si nous pouvons faire de l’ingénierie sociale en Ukraine, nous ferons de l’ingénierie sociale en Russie à la fin. C’est pourquoi je dis que les États-Unis devraient arrêter cette affaire d’ingénierie sociale promouvant la démocratie dans des pays comme l’Ukraine et la Russie. Cela ne relève pas d’un bon sens stratégique, aussi longtemps que cela consiste à faire d’un pays comme l’Ukraine une partie de l’Ouest [3]. »

Le 27 février 2012, deux ans avant l’EuroMaïdan, Ria Novosti avait déjà publié un article de Vladimir Poutine lui-même, dans lequel ce dernier évoquait les techniques d’ingénierie politique appliquées par les États-Unis pour déstabiliser la Russie :

« La compréhension mutuelle entre les deux pays ne s’améliore pas non plus étant donné les efforts réguliers des États-Unis pour procéder à une "ingénierie politique", notamment dans des régions traditionnellement importantes pour la Russie et également au cours des campagnes électorales russes [

4]. »

Qu’est-ce que Poutine et Mearsheimer entendent par ingénierie sociale ou politique, appliqué au cas russo-ukrainien ? L’ingénierie sociale en général est la démarche consistant à transformer furtivement la nature d’un être social, le plus souvent au moyen de conflits triangulés. En l’occurrence, il s’agit pour les USA et l’OTAN de transformer l’Ukraine, pays slave et berceau de la culture russe, donc naturellement dans la zone d’influence de Moscou, pour américaniser ce pays et le placer sous contrôle de Washington. Le tout se fait de manière furtive, c’est-à-dire en triangulant un conflit entre Ukraine et Russie, et en inversant la place de l’agresseur par la diffusion dans les médias d’éléments de langage tels que « menace russe » et « impérialisme russe ».

Les politologues spécialistes des pays de l’Est parlent également de « technologie politique » (political technology) pour qualifier ces artefacts de guerre psychologique, stratagèmes et organisations conçus par et pour les médias aux fins d’exercer une pression politique pouvant aller jusqu’au putsch et dont l’Ukraine est devenue un véritable laboratoire à ciel ouvert. En effet, après la Révolution Orange de 2004 et ses manifestations sponsorisées par George Soros, et avant l’EuroMaïdan et sa sainte alliance entre néo-nazis et LGBT, l’Ukraine nous avait aussi gratifié des Femen. Dans une série de trois articles très documentés, Olivier Pechter nous détaille L’histoire cachée des Femen et de leur parcours tortueux :
« Les politologues ukrainiens considèrent unanimement FEMEN comme un projet politico-commercial et ne se sont jamais véritablement penchés sur le sujet. À force d’incohérences, le mouvement "caméléon" a lassé leur pays, avant d’être fatalement discrédité. (…) Political technology, kezako ? Il s’agit de la manipulation politique poussée à son extrême. Les outils pour ce faire nous sont familiers : storytelling, désinformation, "triangulation"… Mais l’usage étendu et intensif qui en est fait dans les pays d’ex-URSS, où il s’agit d’une véritable petite industrie, nous est inconnu. Dans la plupart des cas, il s’agit de manœuvres d’un pouvoir autoritaire pour se maintenir en place, via la tromperie. Femen est depuis longtemps considéré comme prestataire de ce type de service. »5
Autre exemple de technologie politique : Praviy Sektor (Secteur Droit) et son fameux clip vidéo promotionnel, apparu sur internet en février 2014. Aussi séducteur qu’un bon « teaser » de film d’action, ce court-métrage est un véritable hameçon d’ingénierie sociale et de marketing viral des idées. Que voit-on ? En 2 minutes 30 secondes, il s’agit d’une sorte de bande-annonce publicitaire pour vendre l’EuroMaïdan comme une production hollywoodienne ou un bon jeu vidéo guerrier. Sur un fond sonore tout droit sorti de Call of Duty et un montage rapide d’images chocs des violences de Kiev, une harangue droit-de-l’hommiste est prononcée alternativement par une voix off à la Sylvester Stallone et par Dmitro Yarosh, le chef de Praviy Sektor, face caméra. En voici une transcription :
« La Grande reconquête ukrainienne… Quel est le combat du Secteur Droit ? Nous, les soldats et commandants de Secteur Droit, combattant activement le régime, nous souvenant de l’héroïsme du roi Svyatoslav, le courageux de Kiev, du roi Danylo de Galicie, de Bohdan Khmelnytsky et les guerriers de l’Armée insurrectionnelle ukrainienne, mettant en œuvre le droit d’un peuple à se lever contre l’injustice, et conscient de nos responsabilités devant les héros morts et blessés de Maïdan ; nous nous battons pour le droit de chaque Ukrainien à la dignité humaine, pour le procès équitable des Berkouts et autres chiens du système d’occupation, contre les humiliations et l’appauvrissement du peuple ukrainien, contre la guerre du gouvernement contre son propre peuple, pour des électeurs et politiciens responsables, pour l’élection des juges, contre la démocratie corrompue et marginale, contre la dégénérescence et le libéralisme totalitaire, pour la morale traditionnelle populaire et les valeurs familiales, pour que les familles ukainiennes aient beaucoup d’enfants, pour une jeunesse saine physiquement et spirituellement, contre la culture du consumérisme et de l’érotisme, contre toutes formes d’ingérence de conditions dictées de l’extérieur de l’Ukraine, pour l’unité et le rayonnement dans le monde de la nation ukrainienne, pour la Grande reconquête ukrainienne et européenne. Tout ne fait que commencer ! De notre Maïdan, la renaissance de l’Ukraine de la Rus’ de Kiev commence, la renaissance de l’Europe commence. Gloire à l’Ukraine ! Gloire à nos héros ! »6

Si l’on compare ces belles paroles à la réalité, force est de constater le gouffre qui les sépare chaque jour un peu plus. Les faits parlent d’eux-mêmes : c’est un gouvernement totalement américanisé qui est installé aujourd’hui à Kiev, et ce gouvernement œuvre point par point aux antipodes des idéaux affichés dans ce manifeste audio-visuel. Or, Praviy Sektor, loin de réagir à la trahison et d’attaquer le gouvernement colonial corrompu de Kiev, continue au contraire d’attaquer le peuple ukrainien et la Russie. Les idéaux proclamés dans ce clip n’ont donc pas d’autre but que de séduire, susciter la confiance en prenant la place de la victime et ainsi attraper un maximum de suiveurs par les sentiments pour ensuite les rabattre sur une position antirusse : manœuvre psychologique que l’ingénierie sociale appelle un « hameçonnage ». Autrement dit, aucun des objectifs affichés dans ce clip n’est sincère, tout est prétexte à faire exactement le contraire. Le poisson croit faire un bon repas, et c’est lui qui finit dans l’assiette. On note donc une contradiction maximum, complètement schizophrénique, entre les intentions déclarées par Praviy Sektor et ses actes. Cette dissonance cognitive permanente est le signe d’une époque presque entièrement façonnée par l’ingénierie sociale et les technologies politiques. De même que les Femen travaillent en fait à réduire les femmes en esclavage, Praviy Sektor se bat en réalité pour l’exact opposé des buts revendiqués dans son clip. Bien qu’il ne s’agisse que d’un gadget de communication virtualiste, une simple publicité mensongère, il faut admirer le soin apporté à la conception de ce « trailer », ce « hook » ou « accroche », ce que la psychologie du conditionnement appelle aussi un « trigger », ou « déclencheur comportemental ». Pensé pour un public immature en quête toxicomane de sensations fortes, le montage parfaitement séquencé des images, du discours proclamé et du fond sonore martial révèle un vrai sens des images et du rythme, ainsi qu’une maîtrise professionnelle des techniques de scénarisation et de réalisation. L’alternance des plans d’émeute urbaine, puis des gros plans de face, légèrement bougés, et de trois-quart, immobiles, sur Yarosh, le visage crispé, la dernière phrase clamée par une foule en réponse à la parole du leader charismatique, tout ceci exprime un lyrisme volontariste, spartiate et viril à la 300 et relève d’une véritable expertise en termes de mise en scène cinématographique apte à provoquer des émotions ciblées et calculées.
L’OTAN est aujourd’hui en phase active de recrutement international de mercenaires et de volontaires pour attaquer la Russie, d’où l’apparition de sections Praviy Sektor dans plusieurs pays, notamment celle créée par Gaston Besson pour la France. Le modèle appliqué est le même que pour les filières de djihadistes, avec une tête de pont dans le pays cible (Syrie, Ukraine, etc.) et des pages internet sur Facebook ou VKontakte pour lancer des appâts dans les pays d’origine et aller à la pêche aux candidats, de préférence jeunes et malléables. Les montages Photoshop du Kremlin en ruines, de la Place Rouge en feu, de Poutine en démon ou de Bachar El-Assad en vampire font sourire, mais cette imagerie kitsch n’a évidemment pas vocation à l’analyse, comme le notent divers observateurs :
« Le "printemps arabe", la "révolution" ukrainienne et les événements en Kirghizie en 2010 sont des technologies ayant fait leurs preuves. Il est possible d’appliquer les schémas ukrainiens dans toute une série de pays postsoviétiques, partout où la société n’est pas sûre d’un avenir stable et aisé. Selon le politologue Oleg Nemenski, le Maïdan kiévien n’était pas original, un mécanisme efficace y était employé. C’est la technologie du chaos géré, conçue aux États-Unis. Une grande foule est maintenue constamment en état d’excitation. Il ne faut pas préciser un objectif ou fixer des tâches intermédiaires dont on est vite fatigué. Le Maïdan kiévien a été inspiré pour contraindre Ianoukovitch à signer l’accord sur l’association mais plus tard cet objectif a été évincé et il y en a eu beaucoup d’autres. »7
Dès le 14/12/2013, le président ukrainien Ianoukovitch commençait une série de concessions en signe d’apaisement afin de lancer le dialogue avec les manifestants de Maïdan ; ces derniers firent la sourde oreille et allèrent crescendo en violence pendant encore deux mois jusqu’au renversement du régime. Même schéma en Syrie : annonces de réformes et d’élections anticipées par le Pouvoir, mais l’insurrection continue, prouvant par là que les revendications officielles n’étaient que des prétextes. La technologie politique du « chaos géré » a besoin de nourrir les médias en images de foules luttant pour leurs « droits ». Cette scénarisation romantique des événements présente les insurgés comme les acteurs et les auteurs d’une révolution spontanée venant de la rue, mais une approche plus fine révèle des modes opératoires standardisés d’un coup d’État à l’autre :
« "Le scénario des actions de protestation tenues ces derniers mois à Hong Kong ressemble à celui réalisé en Ukraine", a indiqué M. Antonov lors de la 1ère réunion du Dialogue des ministres de la Défense de l’Asie du Sud et du Sud-est. Le vice-ministre a mis en garde contre le danger des "révolutions colorées" qui ont déstabilisé la situation dans plusieurs régions du monde. Selon M. Antonov, ces manifestations sont organisées par des "spécialistes occidentaux des technologies politiques" qui profitent des difficultés économiques et sociales et des conflits ethniques et religieux pour "tenir des slogans populistes et provoquer des manifestations de masse sous prétexte de promouvoir la démocratie". "Cela entraîne le renversement des gouvernements légitimes, le chaos et l’arbitraire, les morts et l’arrivée au pouvoir de régimes appuyés par l’Occident. Les terroristes se sentent à l’aise dans ces conditions", a ajouté le vice-ministre. »8
Le politologue Igor Panarine, doyen de l’académie diplomatique du ministère russe des Affaires étrangères, décrit de son côté le mode de gouvernance occidentale en termes de « chaos contrôlé », ainsi que le commente De Defensa :
« Cela lui permet de situer le processus de "chaos" en cours ("controlled chaos"), avec le bloc BAO [bloc atlantiste occidental] comme principal instigateur, non dans une perspective géostratégique mais implicitement dans une perspective eschatologique. Il s’agit de la recherche du chaos, présentée en apparence par certains comme une recherche paradoxale d’avantages géostratégiques (narrative du "chaos créateur"), devenant implicitement et objectivement la recherche du chaos comme un but en soi, comme un facteur non réalisé comme tel mais effectivement opérationnel d’accélérateur de la crise de la Chute (la fameuse dynamique de transformation du Système surpuissance-autodestruction). »9
Certains commentateurs des événements d’Ukraine ont souligné que la Russie faisait usage, elle aussi, de technologies politiques virtualistes. Peut-être, mais cela reste de toute façon sans commune mesure avec les niveaux stratosphériques atteints par l’Occident, qui réussit parfois l’exploit de s’auto-désinformer tout seul. Le virtualisme devient tellement envahissant qu’il affecte également le gouvernement pro-américain de Kiev, lequel ne parvient même plus à s’immuniser contre le poison qu’il sécrète et se retrouve à s’auto-intoxiquer lui-même. Alexandre Tourchtchinov pouvait ainsi accuser en juin 2014 ses propres services secrets d’avoir inventé « environ 10 fois par mois » une invasion de la Russie :
« Le président de la Verkhovna Rada d’Ukraine Alexandre Tourtchinov a déclaré que les services secrets ukrainiens auraient désinformé à plusieurs reprises les dirigeants du pays sur les plans concernant l’éventuelle invasion des militaires russes. "Environ 10 fois par mois, nos services de renseignement ont indiqué que l’heure d’une attaque militaire par la Fédération de Russie aurait été déterminée, et généralement, il s’agissait de 3-4 heures du matin. Et nous nous sommes retrouvés au poste de commandement en état d’alerte, et les restes de l’armée se préparaient à une guerre ouverte avec son voisin oriental", a déclaré le président du parlement ukrainien. »10

La désinformation occidentale obéit aux règles d’un constructivisme fabulatoire complet, ce qui pourrait s’appeler du reality-building. Dans cette réalité virtuelle, la Russie agresse l’Ukraine, qui est obligée de se défendre en provoquant une « révolution » contre la « menace russe » et la « russification ». Cette hystérie antirusse des pro-Maïdan n’a évidemment aucun rapport avec les faits, ce qui est en soi choquant, mais il faut comprendre où se situe le vrai scandale, à savoir que le rapport au réel en général est tout à fait secondaire pour l’OTAN et ses agents. C’est ce que le journaliste Ron Suskind révélait en 2004 dans un article qui fit grand bruit et dans lequel il rapportait une conversation avec un conseiller du président George W. Bush :
« Le conseiller me déclara que les types comme moi étaient "dans ce que nous appelons la communauté fondée sur le réel", qu’il définissait comme les personnes qui "croient que les solutions émergent de l’étude judicieuse de la réalité discernable". J’acquiesçai, et murmurai quelque chose sur les principes de la raison et de l’empirisme. Il me coupa net. "Ce n’est plus la façon dont fonctionne le monde désormais", continua-t-il. "Nous sommes désormais un empire, et quand nous agissons, nous créons notre propre réalité. Et pendant que vous étudierez cette réalité – de manière judicieuse, sans aucun doute – nous agirons à nouveau, créant d’autres nouvelles réalités, que vous pouvez étudier également, et c’est comme ça que les choses se régleront. Nous sommes les acteurs de l’Histoire… et vous, vous tous, il ne vous restera qu’à tout simplement étudier ce que nous faisons." »11
« Nous créons notre propre réalité » : telle est la maxime du virtualisme, sorte d’autisme intégral érigé en méthode par le milieu des lobbies, des spin-doctors et des think-tanks de K Street, Washington DC, et qui cherche à s’imposer au monde entier. La crise ukrainienne révèle le clivage majeur de la géopolitique contemporaine, annoncé par Jean Baudrillard dès les années 1970, puis complété par Alexandre Douguine et De Defensa, à savoir une guerre totale entre le virtuel et le réel, où le virtuel incarné par l’atlantisme cherche à phagocyter le réel incarné par l’eurasisme pour le supplanter complètement. Pour les pro-Maïdan atlantistes, ce qui se passe dans le monde réel n’a plus aucune importance, seul compte le discours auto-référentiel et auto-validant qu’ils tiennent sur le sujet. Le Comité Représentatif de la Communauté Ukrainienne en France peut ainsi écrire sérieusement sur son site :
« Dossier – La Russie envahit l’Ukraine. Depuis mi-juillet, la Russie utilise son armée pour attaquer les forces ukrainiennes près de la frontière. Du 24 août, la Russie a commencé l’intervention directe en Ukraine. La situation reste fragile, un bilan tragique de 4 600 morts depuis le début du conflit. »12
Le virtualisme, c’est donc la croyance dans le pouvoir performatif infini du langage : du langage confirmant du langage en circuit fermé. De fait, le langage possède bien une fonction performative, mais finie, étudiée en pragmatique du langage par un linguiste comme John Austin dans son ouvrage de 1962 au titre éloquent : Quand dire, c’est faire. Les « actes de langage » et autres prophéties auto-réalisatrices qui font exister quelque chose en le proclamant sont courants mais possèdent une capacité de création limitée, qui doit toujours s’affronter à une extériorité : le Réel, au sens lacanien. Le virtualisme advient quand on oublie le Réel, c’est-à-dire qu’il existe une extériorité au langage, donc une limite à la représentation, à la pensée, au désir, et que cette extériorité ou altérité radicale reste à jamais imprévisible et incontrôlable. Le virtualisme, c’est donc quand on oublie le principe de réalité et que l’on cède au principe de plaisir où le monde est ma représentation et où il n’y a rien en dehors de ce que je dis, pense et veux. On reconnaît ici le principe fondateur de la Kabbale, la pensée créatrice, la croyance au logos tout-puissant et au Verbe créateur, résumée par la formule bien connue de tous les propagandistes professionnels : « Répétez un mensonge dix mille fois, cela devient une vérité ». Le virtualisme est donc l’organisation méthodique de la folie collective, la banalisation du principe régressif qui consiste à « prendre ses désirs pour des réalités », pathologie sociale dont la crise ukrainienne nous offre une illustration inquiétante.

Lucien Cerise.
18 janvier 2015.



Notes
1 « Héroïque Ukraine ! 36 invasions russes en 9 mois », De Defensa, 15/11/2014.
http://www.dedefensa.org/article-h_ro_que_ukraine_36_invasions_russes_en_9_mois_15_11_2014.html
2 « Why the Ukraine Crisis Is the West’s Fault », John J. Mearsheimer, Foreign Affairs, 21/08/2014.
http://www.foreignaffairs.com/articles/141769/john-j-mearsheimer/why-the-ukraine-crisis-is-the-wests-fault
Traduction : « La responsabilité de l’Occident dans la crise en Ukraine », John J. Mearsheimer, Horizons et débats n°22, 15/09/2014.
http://www.horizons-et-debats.ch/index.php?id=4377
3 « Conference Call with John Mearsheimer on the Ukraine Crisis », Foreign Affairs, 04/09/2014.
http://www.foreignaffairs.com/discussions/news-and-events/conference-call-with-john-mearsheimer-on-the-ukraine-crisis
4 « La Russie et l’évolution du monde », Vladimir Poutine, Ria Novosti, 27/02/2012.
http://fr.ria.ru/discussion/20120227/193517992.html
7 « Les technologies du Maïdan s’avèrent efficaces », La voix de la Russie, 14/04/2014.
http://french.ruvr.ru/2014_04_14/Les-technologies-du-Maidan-s-averent-efficaces-0899/
8 « Hong Kong/Ukraine : un même scénario se répète », Ria Novosti, 27/11/2014.
http://fr.ria.ru/world/20141127/203095451.html
9 « Panarine et la Russie, ou la spiritualité contre le Système », De Defensa, 03/03/2012.
http://www.dedefensa.org/article-panarine_et_la_russie_ou_la_spiritualite_contre_la_systeme_03_03_2012.html
10 « Tourtchinov accuse les services de sécurité de l’Ukraine de désinformation à propos de l’invasion de la Russie », La voix de la Russie, 26/06/2014.
http://french.ruvr.ru/news/2014_06_26/Tourtchinov-accuse-les-services-de-securite-de-lUkraine-de-desinformation-a-propos-de-linvasion-de-la-Russie-3426/
« Турчинов: по 10 раз в месяц спецслужбы сообщали, что время военного нападения РФ на Украину определено », УНIАН, 26/06/2014.
http://www.unian.net/politics/933068-turchinov-po-10-raz-v-mesyats-spetsslujbyi-soobschali-chto-vremya-voennogo-napadeniya-rf-na-ukrainu-opredeleno.html
11 « Without a Doubt. Faith, Certainty, and the Presidency of George W. Bush », New York Times, 17/10/2004.
http://www.nytimes.com/2004/10/17/magazine/17BUSH.html?ex=1255665600&en=890a96189e162076&ei=5090&partner=rssuserland
12 « Dossier – La Russie envahit l’Ukraine », Comité Représentatif de la Communauté Ukrainienne en France.
http://crcuf.fr/dossier/la-russie-envahit-l-ukraine?gclid=CIe85PqB-8ICFabLtAodfWQAHw






_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre froide II? En Ukraine, c'est la guerre entre l'OTAN et la Russie

Message par Archange le Dim 1 Fév - 19:07

Bernard-Henri Lévy et George Soros en campagne mondiale contre Poutine


Source : E&R



 



On avait vu Bernard-Henri Lévy haranguer la foule place Maïdan à Kiev et George Soros se vanter de financer la déstabilisation de l’Ukraine. Le « philosophe » et le « philanthrope » s’affichent désormais ensemble dans une campagne mondiale pour appeler les pays occidentaux à soutenir davantage financièrement et politiquement le régime de Kiev.

Ainsi Lévy et Soros ont-ils cosigné une tribune publiée simultanément dans Libération, Corriere della Serra (Italie), The New York Times (États-Unis) et Kyiv Post (Ukraine) ces 26 et 27 janvier.

Alors que la violence en Ukraine atteint un stade critique, le philosophe maintes fois discrédité et l’« homme qui fit sauter la banque d’Angleterre », qualifient les agissements de groupes néo-nazis sur la place Maïdan et la guerre civile qui s’en est suivie comme « une expérience rare de démocratie participative (sic) et de construction d’une nation par ses citoyens eux-mêmes » Bref, Porochenko, c’est Ségolène Royal…

La suite, plus sérieuse, est un ordre intimé aux dirigeants des pays de l’Union européenne :

« Ou bien les dirigeants européens persistent dans leur inquiétante prudence et, alors, non seulement Poutine poursuivra sa double agression, mais il arguera que les problèmes rencontrés par sa propre économie sont dus à l’hostilité de l’Ouest et gagnera ainsi sur tous les tableaux à la fois. Ou bien les dirigeants européens se rangent derrière Kiev ; ils exhortent les institutions financières internationales à voler au secours de ce pays de 45 millions d’habitants qui, tandis qu’il semble toucher le fond, demeure politiquement et moralement debout ; ils obtiennent que tel fonds d’aide, en principe réservé aux peuples de l’Union, soit étendu à ces Européens de cœur et d’adoption que sont les Ukrainiens ; et alors Vladimir Poutine sera forcé de mettre un terme à son agression ; l’Ukraine pourra reprendre sa longue et difficile marche en avant vers les réformes ; et la responsabilité du désastre économique qui menace la Russie elle-même incombera clairement aux aventuriers qui la dirigent. »
On notera que le texte diffère légèrement aux États-Unis, la version du New York Times s’apparentant davantage à un appel à la Tsedaka [1] pour financer les opérations militaires de Kiev :
« L’Ukraine va se défendre militairement, mais a besoin de toute urgence d’une aide financière. Le besoin immédiat est de 15 milliards de dollars. Mais pour assurer la survie de l’Ukraine et encourager l’investissement privé, les puissances occidentales doivent prendre l’engagement politique de fournir des sommes supplémentaires, en fonction de l’ampleur de l’agression russe et le succès des réformes de l’Ukraine. »

Notes

[1] L’aumône, en hébreu.





George Soros revendique avoir joué un rôle dans la crise ukrainienne


Invité de CNN le 25 mai dernier, George Soros a revendiqué son rôle dans les événements qui secouent actuellement l’Ukraine. Il a également désigné Vladimir Poutine comme l’ennemi à abattre. Les deux plus grandes menaces, selon le milliardaire étasunien, seraient une Europe des populismes recentrée sur la Russie et l’alliance entre Pékin et Moscou contre les États-Unis.





Transcription complète



CNN : George Soros a construit une des grandes fortunes du monde en pariant sur les tendances mondiales. Et il est profondément préoccupé par l’évolution politique des événements, en Ukraine en particulier et en Europe en général. De retour de cette région, il me rejoint pour parler de ce qu’il a vu, de ce qu’il pense, et d’où il place son argent. George Soros, c’est un plaisir de vous recevoir.
George Soros : Pareillement…


D’abord l’Ukraine : l’une des choses que beaucoup de gens reconnaissent sur vous, c’est que, pendant les révolutions de 1989, vous avez financé un grand nombre d’activités dissidentes, des groupes de la société civile en Europe de l’Est, en Pologne, en République tchèque. Faites-vous des choses similaires en Ukraine ?
Eh bien, j’ai créé une fondation en Ukraine avant que l’Ukraine ne devienne indépendante de la Russie. La fondation a fonctionné depuis lors et a joué un rôle important dans les événements actuels.

Pensez-vous que l’Ukraine sera en mesure de faire valoir une sorte d’indépendance vis-à-vis de la Russie, un alignement avec l’Occident, peut-être pas un alignement spécifique comme membre de l’OTAN, mais une sorte d’orientation vers l’Ouest ? Ou alors les Russes seront toujours là pour les arrêter ?
Non. Poutine va essayer de déstabiliser l’Ukraine. Mais les Ukrainiens, la grande majorité des Ukrainiens, sont déterminés à être indépendants de la Russie. Ce ne sera pas facile, parce que Poutine a orienté son régime pour déstabiliser l’Ukraine, parce que c’est une menace pour la Ru … pour son régime en Russie. Si vous avez la liberté, la liberté des médias et ainsi de suite, et une économie florissante, cela rendrait son régime insoutenable.

Il accuse les Ukrainiens d’être antisémites, et de compter dans leurs rangs plein de fascistes antisémites. Vous opérez en Ukraine. Vous êtes d’origine juive. Avez-vous détecté un antisémitisme virulent en Ukraine ?
Eh bien, l’antisémitisme fait partie de l’ADN de cette partie du monde. Donc, il y a de l’antisémitisme. Mais il y en a beaucoup plus à l’est, dans la partie dominée par la Russie. C’est cette … cette soi-disant république indépendante où il y a eu réellement… en fait des atrocités contre... contre les Juifs et… et les Tziganes.

Vous avez été très pessimiste ou… sombre à propos de l’Europe. Pensez-vous que dans la situation de l’Ukraine, on peut voir un autre aspect de la tragédie de l’Europe, le manque d’action collective ?
Malheureusement, l’Europe est très faible. Elle est préoccupée par ses problèmes internes, qui sont en suspens. L’euro, la crise de l’euro n’est plus une crise financière et se transforme en une crise politique. Et vous allez le voir dans les élections. Et… et Poutine...

Expliquez ce que cela signifie. « Vous allez voir dans les élections », parce que vous allez voir la montée des nationalistes, des forces anti-européennes ?
Oui. Et curieusement, ils sont pris en charge par la Russie et les pro-russes. Donc, la Russie a émergé comme une alternative à l’Union européenne. Poutine est en quelque sorte sorti du placard en Ukraine avec une idéologie qui est nationaliste, basée sur le nationalisme ethnique. On pourrait appeler cela le « russisme »...

D’accord…
C’est un nouveau mot pour le décrire, parce que je ne veux pas l’appeler nazi, car il est très similaire à ce que vous aviez dans l’entre-deux-guerres... Le fascisme, vous savez...

En protégeant les groupes ethniques par la force militaire, si nécessaire...
Eh bien, c’est plus que cela. C’est comme une idéologie, une nouvelle sorte de mythe de la supériorité russe. Si vous… ceux qui regardent les discours de Poutine, il a effectivement révélé ce nouveau mythe de la supériorité génétique russe. Vous pourriez avoir entendu précédemment cela venant de quelqu’un d’autre. C’est un… une nouvelle idéologie basée sur la supériorité ethnique russe.

Et comme vous le dites, beaucoup de ces nationalistes qui nous… qui réussissent dans ces élections européenne… à l’échelle européenne semblent très pro-russes...
Oui.

... que ce soit sur la gauche ou la droite. Pensez-vous que ce nationalisme pourrait briser l’Union européenne ?
Oui. C’est une menace réelle. Et l’Europe doit le reconnaître. Et nous devons le reconnaître, en fait. Nous avons besoin d’une politique étrangère bipartite. Nous avions l’habitude d’en avoir une et nous l’avons perdue. Nous avons donc besoin de la rétablir, car c’est une menace réelle. C’est une menace pour l’Amérique, aussi, parce que ce qui se passe en Ukraine et en Europe va avoir des répercussions en Asie. Vous savez, le forage chinois qui établit les faits sur le terrain ...

D’accord.
... au Vietnam...

(Inaudible ) avec le Vietnam.
... est une conséquence directe. Et Poutine est en Chine. Et ils ont un intérêt commun. Ils sont en train d’en établir un, qui est en fait anti-américain.

Des mots qui font réfléchir ! George Soros, je vous remercie beaucoup d’être venu.

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre froide II? En Ukraine, c'est la guerre entre l'OTAN et la Russie

Message par Archange le Lun 2 Fév - 14:15


Est-ce qu’on nous prépare à l’élargissement de la guerre d’Ukraine avec intervention directe des USA et de ses alliés de l’OTAN ?



Libération qui est devenu la courroie de transmission de la politique des Etats-Unis en France, en jouant à la fois la démocratie sociétale, le cœur à gauche et la publication directe des campagnes de la CIA, vient de proposer une intervention armée en Ukraine pour suppléer aux défaillances des armées de la junte de Kiev. Ce qui nous parait pure folie, l’exclusion par exemple de la Russie de la célébration de la libération du camp d’Auschwitz ou les déclarations du premier ministre ukrainien sur l’invasion de l’Ukraine et de l’Allemagne par l’armée rouge lors de la deuxième guerre mondiale font partie malheureusement d’un scénario beaucoup plus dramatique qui est en train de se mettre en place et qui risque d’embraser non seulement l’Ukraine et la Russie mais d’autres zones rebelles de l’Europe. Avec la débâcle sur le terrain des armées de Kiev, mais aussi la montée des résistances en Europe, est-on entrain d’envisager sans état d’âme d’étendre un peu plus le conflit en transformant en brasier ce continent. C’est ce qui ressort aussi d’article de The new York Times.

Il est évident que malgré les fonds et les aides militaires fournies par les pays de l’OTAN à la junte de Kiev, celle-ci s’est heurtée à la résistance des milices des « séparatistes » résistant dans leurs propres villes à une invasion télécommandée par l’étranger et surtout à ce qu’est le pouvoir de Kiev. Une bande d’oligarques pillant leur peuple, la guerre a été pour eux une occasion de plus d’enrichissement, ils ont sous équipé leur armée, les ont abandonnés sans nourriture, cernés et désespérés… Seuls des bataillons de néonazis haïs à cause de leurs exactions et des mercenaires ont paru offrir quelques résistance… Aujourd’hui c’est la débâcle… Ceux qui espéraient conserver l’unité de l’Ukraine, parmi eux le parti communiste font le constat amer du drame vécu par leur pays.

Comment vont réagir les bailleurs de fonds, les Etats-Unis et aussi les pays européens qui se sont lancés dans cette aventure? Les bataillons fascistes sont en train de faire le siège du pouvoir, un peu par idéologie nationaliste au stade du désespoir mais beaucoup sous l’influence de leur maître oligarque qui veulent achever le dépeçage. L’hypothèse la plus vraisemblable est que les jours de Poroshenko sont comptés et que les maîtres américains qui le maintiennent au pouvoir vont se choisir quelqu’un d’encore plus immonde, par exemple le premier ministre. L’échec des pourparlers de Minsk vont dans ce sens.

Mais la grande question est celle qui a été posée par Libération et aussi ce qui revient au même par Soros, c’est-à-dire l’intervention toujours plus poussée des Etats-Unis et de l’OTAN. Officiellement jusqu’ici l’administration Obama, ne fournit aucune aide létale à l’Ukraine, elle pourrait reconsidérer sa position et envoyer des armes « défensives » à Kiev, rapports de The New York Times, citant le général Philip M. Breedlove comme l’un des défenseurs du déménagement.

Breedlove, commandant militaire de l’OTAN, est l’homme qui conduit la croisade appelant à fournir une assistance militaire létale à Kiev pour combattre les forces anti-gouvernementales du Donetsk et Lougansk républiques après que le pourparlers aient échouées à Minsk ce week-end. La croisade semble avoir atteint son but puisque toujours selon The New York Times le secrétaire d’État John Kerry et le Président de l’état-major interarmées, Genèse, E. Martin Dempsey, sont maintenant « ouvert aux discussions ». sur l’emploi des forces létales.

Un fonctionnaire a déclaré que les Susan E. Rice, conseiller de lasécurité nationale de Obama, est également désormais prêt à entendre les arguments pour aider Kiev à combattre les républiques autoproclamées. Si elle est vraie, cela indiquerait un changement de paradigme dans l’approche de la maison blanche à la question, qui a jusqu’ici été réticente à laisser la crise d’aggraver:

« Bien que notre objectif reste sur la poursuite d’une solution par des moyens diplomatiques, nous sommes toujours éprêts à valuer autres options qui permettront de créer un espace pour une solution négociée à la crise, » , a déclaré Bernadette Meehan, une porte-parole pour le Conseil de sécurité nationale.

Un autre responsable du Pentagone a déclaré à la publication que général Dempsey et ADM. James A. Winnefeld Jr., le vice-président de l’état-major interarmées, maintenant aussi croient que fournissant « des armes défensives » à l’Ukraine devrait être examinée.

« Une approche globale s’impose, et nous sommes d’accord que les armes et équipement défensif devraient faire partie de cette discussion, » , a déclaré le responsable du Pentagone.

Soutenant l’idée d’armer les forces de Kiev, un nouveau rapport indépendant de huit anciens hauts responsables américains exhorte Washington à approuver, pour les trois prochaines années, un budget de $ 3 milliards pour fournir des armes défensives et équipement, y compris les missiles anti-blindage, drones, véhicules blindés et radars.

« Les besoins de l’Ouest pour renforcer la dissuasion en Ukraine en augmentant les risques et les coûts à la Russie de toute nouvelle offensive de grande envergure, » dit le rapport. « Qui nécessite une aide militaire directe — en quantités beaucoup plus grandes que prévu à ce jour et comprenant des armes défensives létales. »

Le rapport souligne le « besoin urgent » de réarmer l’Ukraine en raison des capacités obsolètes de militaires du pays. Elle fait valoir que les légers missiles anti-blindage sont nécessaires pour combattre les troupes de volontaires de la LPR et le RMR.

L’Ukraine Freedom Support Act, votée à l’unanimité en décembre, autorise le Président américain à fournir une aide militaire létal et non létales d’Ukraine – y compris les drones de surveillance fonctionnant sur des troupes, des munitions et armes antichar.

Il faut toujours être très attentif à la manière dont la presse française totalement acquise à l’administration nord-américaine tout à coup jette sur le tapis une proposition, en l’occurrence Libération et l’intervention armée. Il s’agit d’habituer la population française et au-delà européenne à ce que soit franchi ici comme dans l’union publique nord américaine un nouveau seuil dans l’adhésion à la guerre contrez la Russie.

On ne peut pas non plus cette adhésion à l’élargissement de la guerre à l’inquiétude des dirigeants européens face à la montée de la contestation de leur politique d’austérité et belliciste, en particulier ce qui se passe en guerre et qui risque par contagion de gagner tout le continent.


Danielle Bleitrach

Source: Histoireetsociete.wordpress.com

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre froide II? En Ukraine, c'est la guerre entre l'OTAN et la Russie

Message par Archange le Lun 2 Fév - 21:41




Obama admet ouvertement que les États-Unis sont intervenus dans « la constitution d’un pouvoir de transition » en Ukraine







Le président américain a enfin reconnu ouvertement le rôle de premier plan joué par Washington dans le renversement du président ukrainien, Viktor Ianoukovitch. Barack Obama a également laissé entendre qu’il n’irait pas jusqu’à un conflit armé direct avec la Russie.


Barack Obama a dévoilé son jeu. Visiblement, il n’a plus rien à perdre. Dans une interview accordée à CNN, il a reconnu que les États-Unis avaient réussi à « faire transférer le pouvoir » en Ukraine.

En d’autres termes, le dirigeant américain a constaté que le coup d’État survenu dans ce pays en février 2014, qui a entraîné des conséquences gravissimes et de nombreuses victimes, s’est déroulé avec une implication directe des États-Unis sur le plan logistique et technique. Il a ainsi désavoué toutes les déclarations antérieures des politiciens et des diplomates américains, qui affirmaient jusqu’alors que l’Euromaïdan était un phénomène ukrainien purement intérieur basé sur la protestation noble du grand public contre le régime corrompu de Viktor Ianoukovitch.

Il y a seulement un an, la sous-secrétaire du département d’État américain, Victoria Nuland, déclarait que les États-Unis avaient investi 5 milliards de dollars dans le développement de la démocratie en Ukraine, impliquant naturellement le respect des droits de l’Homme et le changement de pouvoir par le biais d’élections légitimes. La « révolution » de Kiev et l’opération punitive dans le Donbass ont montré que l’Ukraine avait bien assimilé ces « leçons ».

Cette révélation de Barack Obama confirme une nouvelle fois que les propos du gouvernement actuel de Kiev sur une « grande Ukraine unie et souveraine » ne sont que des paroles. Comment l’Ukraine peut-elle être indépendante si son gouvernement a été placé au pouvoir depuis l’extérieur ? Cela revient à vendre son âme au diable, qui exige toujours de payer la facture. Par conséquent, en dépit des braves slogans actuels, l’Ukraine a, au contraire, perdu sa souveraineté grâce aux efforts des leaders de l’Euromaïdan. Pourvu que ce ne soit pas pour de bon.

En évoquant la réunification de la Crimée avec la Russie, le président américain a insinué que les protestations à Kiev étaient une surprise pour Moscou. Et que l' »annexion », comme disent les Occidentaux, était une réaction à ces événements. Toutefois, Obama a oublié de mentionner le référendum des Criméens et les escadrons de la mort préparés par les néonazis ukrainiens censés partir en mission punitive dans la péninsule. Si la Crimée n’était pas revenue au sein de sa patrie historique, elle baignerait aujourd’hui dans le sang, comme c’est actuellement le cas dans le Donbass. Sans parler de l’éventuelle installation en Crimée, à la frontière russe, d’une nouvelle base de l’Otan. Toutefois, Barack Obama voit le monde autrement. Il accorde toujours le rôle dominant à l’Amérique, et les révolutions de couleur demeurent un mécanisme clé de cette domination.

Dans son interview à CNN, Barack Obama tente de rassurer la communauté internationale, alarmée, en disant qu’un conflit armé entre les USA et la Russie ne serait pas une sage décision. « Je ne pense pas qu’un réel conflit armé entre les États-Unis et la Russie soit souhaitable pour les USA et le monde », affirme-t-il. La formulation est, certes, arrondie, mais pas belliqueuse après tout. Et l’Ukraine ne devrait pas compter sur un soutien militaire ouvert et officiel de Washington, même si elle l’espère fortement. Le dirigeant américain a déclaré que les USA avaient des « restrictions en termes d’ingérence militaire », « compte tenu de l’ampleur de l’armée russe » et du fait que « l’Ukraine ne fait pas partie de l’Otan ».

Par conséquent, les patrons américains de Kiev continueront d’agir en cachette en fournissant secrètement aux punisseurs du Donbass des instructeurs, des armes et des munitions. Ce ne sera pas une première. Toutefois, compte tenu de la franchise d’Obama, les négociations sur les fournitures officielles d’armements lourds de l’Otan à l’Ukraine semblent plus logiques. D’après le New York Times, d’anciens hauts dirigeants américains ont préparé un rapport appelant la Maison blanche à livrer à l’Ukraine des armements létaux pour 3 milliards de dollars. Le rapport indique également le but de ces livraisons létales: l’Occident doit retenir la Russie en Ukraine. Toutefois, cela n’a rien d’un scoop — tôt ou tard Washington l’aurait fait. D’autant qu’Obama a déjà donné le ton en déclarant: « Pourquoi se gêner »…

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre froide II? En Ukraine, c'est la guerre entre l'OTAN et la Russie

Message par Archange le Dim 8 Fév - 18:11

Un perroquet qui répète les ordres reçus par ses Maîtres, dénué de toute autonomie et indépendance, dénué de convictions et de consistance, de grandeur et de vision, une baudruche flasque à peu près à l'image de l'inertie du peuple qu'il est censé représenter...


On prépare les esprits à accepter la prochaine boucherie mondiale, les préparatifs avancent et continueront d'avancer tant qu'ils ne rencontreront pas l'obstacle d'une mobilisation générale des peuples en réveil, lassés d'être menés encore et toujours, à l'abattoir pour défendre l'intérêt des industriels et autres banksters, ces 1% qui ruinent et dévastent le monde.





Aboiement



Le scénario de François Hollande si les négociations avec la Russie échouent : "la guerre"



François Hollande, lors de sa visite à Tulle (Corrèze), à propos des négociations avec la Russie sur le dossier ukrainien :


« Si nous ne parvenons pas à trouver, non pas un compromis mais un accord durable de paix, eh bien nous connaissons parfaitement le scénario : il a un nom, il s’appelle la guerre. »






http://www.egaliteetreconciliation.fr/Aboiement-30948.html

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre froide II? En Ukraine, c'est la guerre entre l'OTAN et la Russie

Message par tchektuf le Lun 9 Fév - 4:19

le gal von Molkte quand il eut son coma avant de finaliser les derniers préparatifd eguerre ,eu des visions qu'il ne compris pas .ce n'est qu'apres sa mort ,du monde spirituel qu'il put parler du sens de ses visions et finit par dire que la erre guerre était inévitable,vu ce qui avait été accumulé depuis des siécles.

;R.Steiner avertit que si les vivants ne comprenairnt pas le ses du sacrifice des tues dans la bataille cette guerre ne servirait à rien et d'autres suiveraient .

Il est difficile d'admettre qu'un maitre spirituel qui représente le monde spirituel puisse attendre des hommes terrestres un comportement dans le prolongement de ce qu'attend le monde spirituel des hommes .
l'histoire a montré qu'il n'en est pas ainsi depuis bien des décennies et qu'attendre que l'homme évolue réléve de l'autisme de la part du monde spirituel .
L'intellectualisme matérialiste voulu par le monde spirituel
produit cette situation sans issue.l'homme est devenu bien trop faible pour servir de miroir au hierarchies spirituelles de façon qu'elle voient ce qu'elles ont fait de l'humanité.
Il faut être un bien beau berlot pour prendre au serieux leur attente vis à vis de l'humanité
.Elles ont perdu le moyen de prendre conscience de ce qu'est devenue l'humanité sur terre .Elles ne font que créer du karma qui a montré son inéfficacité éducative.
Déjà R.Steiner à son époque avait évoqué le péril déjà en cours de la deconnexion de l'homme avec anges ,archanges ,archées.C'esr dire ce qu'il en est un siecle de détériorations continuelles aprés.
D'où le régne accéléré sous nos yeux du mensonge_Ahriman avec ses dignes réprésentants dont le corps est réparé chaque nuit pour qu'enfin ce qu'ils veulent arrive: la 3éme guerre mondiale

Alloh, les pieds nikelés d'en haut ,Quel est le score aux ribouldingues ? La 3éme guerre mondiale placée gagnante
sur terre .Merci, on le savait
avatar
tchektuf

Messages : 444
Date d'inscription : 05/11/2013
Localisation : aura de france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre froide II? En Ukraine, c'est la guerre entre l'OTAN et la Russie

Message par obsidienne le Lun 9 Fév - 14:46

L'être humain ne peut passer de son stade mi-humain mi-animal au stade divin en une seule épreuve !

Pour nous humains on trouve le temps long à cause des technologies qui accélèrent la communication mais si on regarde dans le passé les civilisations sont restées sur des siècles de 300 à 400 ans qui correspondent à un règne d'archée. On évolue lentement dans la matière et ça steiner l'a bien dit qu'il faut être patient.

Tu n'as pas oublié Tchektuf que le Christ est parmi nous et pourtant lui il s'en plaint pas du temps qu'il passe à attendre que les humains évoluent.

Quand on a la foi on continue à évoluer en son intérieur avec patience et persévérance sans se laisser troubler par l'évolution de ses voisins. On sait bien que l'humanité se rejoindra que sur la prochaine ronde et qu'ici il va bien falloir continuer à faire ouvrir les consciences malgré les barrières qui sont en action.

Quand l'époque viendra où les technologies ne pourront plus être utilisées alors ceux qui auront eu la patience et auront travaillés pourront enfin recueillir le fruit de leur labeur à savoir une certaine félicité et beaucoup d'autres facultés humaines dans l'amour de son prochain ...

avatar
obsidienne

Messages : 3825
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre froide II? En Ukraine, c'est la guerre entre l'OTAN et la Russie

Message par Archange le Lun 9 Fév - 19:12

C'est à l'humanité de recréer (ou pas) les liens avec le monde spirituel, consciemment et librement, processus long quand la destruction elle ne perd pas de temps et gagne du terrain.

Face à l'évidence de ce qui se trame le réveil des masses est une nécessité vitale sinon nous courons à la catastrophe, reste à savoir si les masses désinformées gobent la propagande et acceptent la soi-disant inéluctabilité de la guerre.

Cette pauvre baudruche de Hollande est "ligoté par le haut" via ses anciens prétendus ennemis de la Finance devenus ses Maîtres depuis son élection, ligoté via les ordres reçus de Washington (à moins que comme tout bon roquet il ne se contente généralement de devancer carrément les désirs de ses Maîtres) etc; et "ligoté par le bas" via un peuple désinformé qui ne comprenant pas ce qu'il se passe entérine donc la déroute rocambolesque de Flamby ne lui permettant pas de sentir la levée d'un vent nouveau sur laquelle il aurait éventuellement l'audace de surfer. Mais le plus logique est qu'il soit sorti à coups de pompes aux fesses (une issue façon Louis XVI étant définitivement d'un autre âge), et que l'on établisse une bonne fois pour toutes les conditions d'une démocratie réelle, avec par exemple référendums et révocabilité à tout moment des élus s'ils trahissent (ce qu'ils ont systématiquement fait jusque-là), seule possibilité de rendre ce monde enfin respirable. C'est au peuple de se réveiller, on ne peut pas compter sur un pantin sans vision pour l'avenir et d'ailleurs on ne demande pas à un pantin d'avoir une vision mais d'exécuter les ordres, ainsi l'inertie des peuples sera également responsable du carnage programmé.

La responsabilité, comme pour tout, comme toujours, est collective.

"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire." (Albert Einstein)

On l'entend souvent celle-là, il serait temps d'en tirer de vivants enseignements...

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre froide II? En Ukraine, c'est la guerre entre l'OTAN et la Russie

Message par tchektuf le Mar 10 Fév - 5:13

[b]il est important de savoir pourquoi on est positioné dans tel axe ou tel axe .il s'agit de comprendre ce que l'on est censé expérimenter.Le théme astro donne des indication précieuses .

IL est visible dans ce que j'écris que j'ai eu à vivre la condition humaine de plein fouet san amortisseur de l'aquis .cela vient de la majorité des planétes en conflit qui ne permettent pas de tisser un cordon sanitaire avec un écran de densité ethérique qui sert de piste d'atterissage des aquis
antérieurs.
C'est ce que possedent sans le savoir ceux qui ont des configurations astrales de types harmoniques et synergiques.

Certes je dois souvent paraitre excessif .Je viens d'en donner une raison.Rappellons nous que cette époque de moiteur par le mensonge permet de dormir d'une façon plus sophistiquée qu'avant .Elle n'échappe pas pour autant à l'injonction particuliérement surlignée par notre époque

"puisse tu être froid ou chaud car je vomis les tiedes"
A part les classes "privilégiées" la grosse partie de l'humanité est astreinte à la focalisation de la conscience sur les necessités matérielles et beaucoup de guerres en ont découlé avec leur tueries destructions de biens et de vies inombrables.comment dans ces conditions developper la conscience de soi et du collectif.
Le pli profond de la peur et de la sécurité est gravé dans la conscience depuis des millénaires et fige le potentiel humain.
D'où l'évolution si lente ,pas par fatalité mais parce que les conditions d'évolution ne sont pas mis en oeuvre.
c'est le "choix" d'en haut.
quand les animaux restent dans leur condition sauvages,ils restent sauvages .si'ls ont des maitres qui les aiment alors l'aspect sauvage peut commencer à s'estomper et ils peuvent jouer ensemble alors qu'à l'état sauvage ils se tolerent ou le prédateur tue le faible.
un ex courant est le lien chat _lapin .En zone rurale le chat tue le lapin qui s'égare.En contact avec l'homme ils peuvent jouer ensembles.la vibration d'un humain évolué hisse l'animal vers l'harmonie que peut capter son ame groupe dans le monde éthérique.
il est facile de transposer la relation animal homme à la relation homme _ange et voir ce qui serait possible si de vraies conditions dévolution étaient mises en route.

Hors comme la souligné R.Steiner c'est la phase materialiste qui a été installée avec le concours de l'archange Gabriel et le resultat est somptueux concernant l'état de l'humanité et de la planéte.
L'actu aujourd'hui, si on la suit même de loin, correspond
bien au sous titre du site http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr" :
"Chronique des dernières convulsions d'un monde voué à la destruction".

je ne suis pas dupe du fait que l'attitude des hierarchies se campe sur l'héritage d'un ancien cycle d'évolution qui a atteint sa perfection .Elle ne s'établit pas sur la perfection aquise dans ce cycle_ci, qui doit se réaliser dans le developpement de la conscience humaine issant les régnes inférieurs vers le haut.

Pour le moment avec le matérialisme
imposé et de surcroit amplifié par l'action de Michael ayant chassé les esprit des ténébres qui se sont aglutinés alors autour de la terre, nous allons dans la direction opposée.

même si sur le long terme l'évolution se fera cela n'effacera pas le fait qu'elle se sera en partie déroulée par la manifestation de ce qui la nient le mal, la laideur,la souffrance,la maladie ..... c'est ce qu'on appelle la preuve par l'absurde

Nos hierarchies spisituelles font elles parties de la famille ou de la classe "bobo" dans l'infinité des sytémes d'évolution et des collectifs hierarchiques pour se payer le luxe d'une évolution par l'absurde ?

comme nous sommes en bas de la pyramide nous sommes pas censés nous poser ces questions .Un jour quand nous aurons passé la 6éme ou la 7éme initiation ,nous sauront capable d'y répondre avec la marque indélébile de notre systéme d'évolution terrestre si nous l'avons comme centre de gravité majeur de notre évolution.
il est bon d'avoir les idées claires sur notre sytéme d'évolution terrestre avant de passer la 4éme initiation afin d'en garder le souvenir

[/b]
avatar
tchektuf

Messages : 444
Date d'inscription : 05/11/2013
Localisation : aura de france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre froide II? En Ukraine, c'est la guerre entre l'OTAN et la Russie

Message par Archange le Mer 11 Fév - 19:43

tchektuf a écrit:
A part les classes "privilégiées" la grosse partie de l'humanité est astreinte à la focalisation de la conscience sur les necessités matérielles et beaucoup de guerres en ont découlé avec leur tueries destructions de biens et de vies inombrables.comment dans ces conditions developper la conscience de soi et du collectif.
Le pli profond de la peur et de la sécurité est gravé dans la conscience depuis des millénaires et fige le potentiel humain.



L'avenir de l'humanité repose sur cette masse de gens non astreintes à ces conditions si pénibles sinon atroces, et si cette partie de l'humanité malgré sa position privilégiée lui laissant temps et loisir se contente de dormir comme de braves moutons alors on ne voit pas bien où serait l'espoir pour notre humanité. Le Mal étant particulièrement organisé et actif, il faut pour le repousser des masses conscientes informées lucides et réactives sinon on laissera tout bonnement ce monde péricliter sous nos yeux de bovidés lents à digérer l'information et les signes des temps.


Puissions-nous être


"froids ou chauds car Dieu vomit les tiedes"

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre froide II? En Ukraine, c'est la guerre entre l'OTAN et la Russie

Message par Archange le Mer 11 Fév - 19:45

Ukraine : des citoyens se révoltent contre Kiev



Dans la ville de Zaporozhié (Zaporijia), dans le sud-est de l’Ukraine, des habitants s’insurgent contre la nouvelle mobilisation des hommes par le pouvoir pour aller combattre les séparatistes pro-russes :






http://www.egaliteetreconciliation.fr/Ukraine-des-citoyens-se-revoltent-contre-Kiev-31009.html

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre froide II? En Ukraine, c'est la guerre entre l'OTAN et la Russie

Message par Archange le Mer 11 Fév - 22:37





UKRAINE - "Le risque de guerre totale est réel" : Alexandre Orlov, ambassadeur de Russie en France






_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre froide II? En Ukraine, c'est la guerre entre l'OTAN et la Russie

Message par Archange le Dim 15 Fév - 14:51

En cas de non respect de l'accord de Minsk, Washington prévoit des sanctions...uniquement pour la Russie





Les responsables américains n’ont pas participé au sommet de Minsk. Washington cependant, a suivi de près le processus qui a mené à la conclusion de cet accord de paix salué par le secrétaire d'Etat John Kerry. Ce dernier a souligné que le gouvernement américain pourrait alléger les sanctions imposées à la Russie si les accords de Minsk sont complètement mis en œuvre. Cependant, la Maison Blanche a averti que de nouvelles sanctions seraient appliquées au cas où la trêve ne serait pas observée. Jen Psaki explique quelles pourraient être les conséquences de la violation de cet accord pour les deux parties.


http://fawkes-news.blogspot.fr/

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre froide II? En Ukraine, c'est la guerre entre l'OTAN et la Russie

Message par tchektuf le Dim 15 Fév - 19:49

pour egailler la boucannerie pestilancielle des petites manip ténébreuses anarchiques made in usa,voici un article d'un site qui positionne la Hiérarchie aux commandes pour mener le plan bon train et morigéner ce qui doit

à consommer avec modération

http://www.clefsdufutur-france-afrique.fr/news/la-victoire-des-justes-est-assuree-syrie-russie-/



avatar
tchektuf

Messages : 444
Date d'inscription : 05/11/2013
Localisation : aura de france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre froide II? En Ukraine, c'est la guerre entre l'OTAN et la Russie

Message par tchektuf le Lun 16 Fév - 20:02


c'est  beau de rêver et de penser que les anges prient dans la soie pour notre santé, alors que les parcs à dégénérés sont ouverts en grand à l'incarnation terrestre depuis .... depuis toujours avec des soldes exceptionnelles,depuis un siécle, en kali yuga persistant.
le ciel s'est mis au gout de l'histoire terrestre dégénérant avec la terre : il pratique depuis si longtemps la Charria du karma qu'il laisse une humanité en pourriture,aujoud'hui, qui dinne au 1er rang à la terrasse des médias.
On en viendrait à croire que la Liberté clamée comme étant l'étandard de l'évolution terrestre ne soit qu'une fausse baniere pour masquer l'incompétence des hiérarchies spirituelles aux affaires terrestres,à honnorer leur obligations à créer les conditions d'évolutions de la conscience humaine  qui non seulement connait la famine spirituelle ,une fois la mort advenue,mais qui connaitra ,si les malfaisants réalisent leur but d'incarnation,la destruction du resultat  de siécles de milliards d'incarnations d'esprits humains,à l'insu de leur plein gré. Bref toute la magnificence des prouesses d'un éléphant pour accoucher d'une crotte de souris,ferment du nouveau cycle d'évolution.
ce qui est prévu au menu



© REUTERS/ GARY CAMERON
Barack Obama et Angela Merkel à la Maison Blanche à Washington le 9 février 2015
Le président Obama envisage toujours d'armer l'Ukraine dans le cas où le dernier cessez-le-feu serait violé et où le conflit s'intensifie; mais l'analyste politique Stephen Lendman a dit à Spoutnik dans une interview exclusive que le dirigeant des États-Unis ment et qu'ils ont fourni des armes à Kiev depuis le début de l'opération militaire.

Le cessez-le-feu entre des forces de Kiev et les partisans de l'indépendance de Donetsk et de Lugansk est, en gros, respecté. Les bombardements du Donbass se sont arrêtés lorsque la trêve est entrée en vigueur à minuit, selon un porte-parole du siège social d'opérations spéciales de Kiev ce dimanche.

Mais le jour précédent, le président ukrainien Petro Porochenko et le président américain Barack Obama, pendant une réunion par téléphone, ont convenu une nouvelle coordination d'efforts dans le cas d'une violation du cessez-le-feu et une intensification du conflit ukrainien. Stephen Lendman, un chercheur associé au le Centre de la recherche sur la mondialisation explique à Spoutnik, dans une interview exclusive sur les développements récents en Ukraine, que Washington à menti tout le temps - des armes ont été fournies à Kiev depuis le début de l'opération militaire.

« Washington a fourni des armes lourdes depuis que le conflit a commencé en avril dernier et peut-être avant qu'il n'ait commencé, dans la préparation de ce qui a été planifié. J'ai écrit plusieurs fois à ce sujet y compris dans un nouvel article ce (samedi) matin », a-t-il déclaré à Spoutnik.

« Ainsi, la clé c'est de comprendre que Washington a armé Kiev durant tout ce temps. Obama déclarant qu'il considère seulement maintenant de fournir ces armes est encore un de ses grand mensonges. a-t-il dit, ajoutant: Les avions de l'OTAN et de l'Ukraine ont transporté des armes et des munitions sur une base régulière. Washington est le coupable principal. »

Les armes fournies par les États-Unis seraient défensives et non offensives.« Encore un autre mensonge », selon l'analyste. « Des armes lourdes sont fournies pour l'offensive, pas la défense bien-sûr, dit-il. Les combats se sont poursuivis après l'accord de Minsk. Kiev a continué de bombarder des territoires civils. »

« Les médias américains, bien sûr, accusent la Russie et les rebelles. Les rapports et avis dans notre presse sont scandaleux. Les plus scandaleux que j'ai entendus de toute ma vie. Absolument faux, criblés de mensonges énormes du début à la fin », a dit Lendman. « Je m'attends à un répit de courte durée (sauf exceptions) à partir de dimanche ou lundi, suivi quelques jours ou semaines plus tard d'une reprise des hostilités initiée par Kiev et qui s'intensifiera avec l'assistance et l'encouragement américain », prévoit-il.

« Des éléments durs de Kiev, comme Dmitry, du Secteur Droit Yarosh et des extrémistes de la même mouvance [néo-nazie, NdT], rejettent les termes de Minsk. Ils jurent de continuer le combat. Attendez-vous à ce que la Russie et les rebelles soient accusés pour leur agression. Attendez-vous à ce que le vicieux dénigrement de Poutine continue. C'est évident dans les rapports américains que j'ai vus de week-end », a-t-il ajouté. L'analyste politique prévoit que Washington continuera à fournir Kiev en armes lourdes. Des centaines de troupes de combat américaines viennent en Ukraine sous le prétexte de former les militaires ukrainiens, tandis que des centaines de forces spéciales américaines sont déjà présentes.

La grande question est de savoir si Obama autorisera une participation américaine directe dans le conflit. Il l'a déjà fait en Irak en envoyant des boots on the ground (des bottes sur le terrain - expression désignant la présence physique de militaires américaines) de plus en plus nombreuses, malgré les promesses de ne jamais le faire. « Je crois que si les rebelles continuent de dominer les forces de Kiev de manière décisive, ce à quoi je m'attends, Obama déploiera des forces américaines au Donbass - impliquant ainsi directement l'Amérique dans une nouvelle guerre par opposition à la guerre par procuration auquel elle se livre actuellement », a dit Lendman.

Une escalade amènera la guerre aux frontières de la Russie et le risque est que cela peut déborder. Avec des forces américaines de combat en Ukraine et Obama décidé à écraser des combattants pro-indépendance, le danger d'une confrontation Est-Ouest est énorme.

« Donbass est la guerre d'Obama. Il ne l'a pas lancée pour y renoncer ensuite. »

« Nous pourrions nous trouver dans la Troisième Guerre mondiale sans que vraiment quelqu'un le désire. Les guerres mondiales commencent comme celle-ci. Avec les néoconservateurs fous furieux qui mènent la politique à Washington, tout est possible. a-t-il ajouté Je crois fortement que les chances pour une paix durable dans le Donbass sont pratiquement nulles malgré les meilleurs efforts de Poutine pour tenter de résoudre la question par la diplomatie. »

http://fr.sott.net/article/24779-Les-Etats-Unis-ont-deja-fourni-l-Ukraine-en-armes-des-le-debut-du-conflit
avatar
tchektuf

Messages : 444
Date d'inscription : 05/11/2013
Localisation : aura de france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre froide II? En Ukraine, c'est la guerre entre l'OTAN et la Russie

Message par Archange le Jeu 19 Fév - 22:27

l’Otan somme la Russie de « retirer toutes ses forces », et les US envoient des Jets « Tankbuster » Après que l’Allemagne a déclaré « qu’une guerre à grande échelle pourrait se développer » !!







Le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg a sommé aujourd’hui la Russie de retirer toutes ses forces de l’est de l’Ukraine et d’arrêter son soutien aux séparatistes.

« Je somme la Russie de retirer toutes ses forces de l’est de l’Ukraine, de stopper tout son soutien aux séparatistes, et de respecter l’accord de Minsk » sur le cessez-le feu, a-t-il déclaré en marge d’une réunion informelle des ministres européens de la Défense à Riga.

Jens Stoltenberg, s’est dit vivement préoccupé par la détérioration de la situation à Debaltseve et a estimé que le refus des séparatistes pro-russes de respecter la trêve dans cette zone menaçait l’accord conclu jeudi dernier à Minsk sur le conflit ukrainien.

« Je suis vivement préoccupé par la dégradation de la situation dans le secteur de Debaltseve », a dit Stoltenberg à la presse à Riga, la capitale lettone. « Le refus des séparatistes de respecter le cessez-le-feu menace l’accord ».
Et alors que Encore deux bombardiers russes étaient interceptés et escortés par la Royal Air Force :

Encore un épisode qui montre la crispation entre les Européens et la Russie? Le ministère de la Défense britannique a confirmé que deux avions de la Royal Air Force ont dû escorter mercredi vers 18h30 deux bombardiers russes qui volaient au large des côtes britanniques, au nord-ouest.
Triplement des incursions russes

Lundi, c’est un navire de guerre russe, équipé de missiles, canons et torpilles, qui a été intercepté dans la Manche par la marine britannique. Et au début du mois,

deux bombardiers russes, déjà des TU-95, ont été escortés par la RAF. Cette incursion russe avait aussi provoqué l’envoi d’un avion de l’armée française.
Les relations entre la Russie et l’Otan se sont nettement détériorées depuis le conflit en Ukraine. En 2014, il y a eu une centaine d’interceptions d’avions russes de la part des Etats appartenant à l’Otan, soit trois fois plus qu’en 2013. En début de semaine, Michael Fallon, le secrétaire à la Défense, a déclaré que l’OTAN devait se préparer à riposter contre l’agression russe, car elle représente un «danger réel et présent» aux États baltes.

Zero Hedge nous apprend dans le même temps que Les US envoient des Jets »Tankbuster » pour calmer les craintes de l’Europe sur la Russie Après que l’Allemagne a déclaré « qu’une guerre à grande échelle pourrait se développer »

Karl-Georg Wellmann, un député de l’Union chrétienne-démocrate d’Angela Merkel a averti que, malgré ses efforts pour éviter que des armes soient fournis à l’Ukraine, l’Allemagne « ne sera plus en mesure d’arrêter les livraisons d’armes à partir des États-Unis et du Canada. »  Coïncidant avec ces commentaires, rapporte CNN, l’US Air Force envoie ses « Tankbusters » A-10 vers l’Europe pour «accroître la présence  en Europe pour rassurer nos alliés et les pays partenaires que notre engagement envers la sécurité européenne est une priorité. » Comme Wellmann conclut avec inquiétude, confirmant apparemment l’avertissement de Poutine hier que si Kiev vise une solution militaire, la guerre ne finira jamais , «une guerre à grande échelle pourrait se développer à cause de ça. »

Comme le rapporte Bloomberg, l’Allemagne est peut être incapable d’ Arrêtez les livraisons d’armes à l’Ukraine, selon le Législateur

Karl-Georg Wellmann, un député de l’Union chrétienne-démocrate d’Angela Merkel et le président du groupe parlementaire germano-ukrainien, ont expliqué au journal Tagesspiegel que l’Allemagne ne sera pas en mesure de stopper les livraisons d’armes US à l’Ukraine pour lutter contre les séparatistes soutenus par la Russie.

«Nous ne serons plus en mesure d’arrêter les livraisons d’armes à partir des États-Unis et du Canada » après les victoires  des rebelles dans la ville stratégique de Debaltseve en Ukraine orientale, selon une interview de Wellmann, dit Tagesspiegel .

« Une guerre à grande échelle pourrait se développer à cause de ça», a dit Wellmann
Wellmann dit que de nouvelles sanctions économiques contre la Russie sont «inévitables», seln Tagesspiegel

Et donc, comme le rapporte CNN, Les États-Unis envoient les phacochères …
L’US Air Force envoie ses « Tankbusters » en Europe.
Le Commandement européen du service a déclaré cette semaine que des Thunderbolts 12 A-10 seraient déployés à la base aérienne de Spangdahlem, en Allemagne, dans le cadre de l’opération Atlantic Resolve, qui a été mise en place après l’intervention de la Russie en Ukraine au cours de la dernière année.
 
https://i0.wp.com/www.zerohedge.com/sites/default/files/images/user3303/imageroot/2015/02/20150218_warthog1_0.jpg" alt="" />
 
«Notre Force aérienne hausse sa présence en Europe pour rassurer nos alliés et les pays partenaires que notre engagement envers la sécurité européenne est une priorité», selon le Lt.Gen. Tom Jones, vice-commandant des Forces aériennes des États-Unis en Europe –  Afrique, dans un communiqué.

La Force aérienne a déclaré qu’en plus d’opérer en Allemagne, les A-10 seront déployées dans d’autres pays partenaires d’Europe orientale. Les forces américaines ont opérées à partir de bases en Lituanie, Estonie, Lettonie et en Pologne, entre autres, dans la dernière année.


http://www.zerohedge.com/news/2015-02-18/us-sends-tankbuster-jets-europe-over-russia-fears-after-germany-says-large-scale-war – resistanceauthentique

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre froide II? En Ukraine, c'est la guerre entre l'OTAN et la Russie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum