Evolution du langage pour sauver ou perdre l'homme ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Evolution du langage pour sauver ou perdre l'homme ?

Message par tchektuf le Jeu 30 Jan - 15:58

Utiliser les mots aujourd'hui dans leur sens originel a pratiquement disparu.
les logomachies(discussions de mots) se sont généralisées notamment dans
le champs politique avec des conséquences catastrophiques puisque les mots prononcés par des crapule n'ont plus de contenu et n'enggagent  à aucune responsabilité.

les mots les plus usités qui sont au hit parade des manipulations sont par exemple
social,démocratie ,politique, éducation,amour ,terre  .........................

l'usage frauduleux et inique des mots aboutit aux mensonge .

Celui ci créé dans le monde invisible des structures mentales chaotiques qui hantent la terre depuis des siécles et leur densité et vigueur s'accroit toujours plus.
3]]Quand les transits de planétes trans_saturniennes arrivent ,elles ouvrent les sas pour la materialisation de ces forces de destruction qui s'emparent des collectivités.[/b]

Nous sommes entrés depuis quelques années dans une densité de configuration planétaires qui ouvrent les sas et nous le voyons dans les événement qui font l'actualité d'aujourd'hui et cela va courir encore quelques années avec  à prévoir ce qu'ont annoncé les analystes honnêtes :effondrement de l'économie du systeme banquaire et des relations humaines.

voici un lien qui montre les glissemnts de sens dans les mots usités aujourd'hui

http://lesmoutonsenrages.fr/nous-sommes-manipules/petit-cours-de-novlangue/
avatar
tchektuf

Messages : 433
Date d'inscription : 05/11/2013
Localisation : aura de france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evolution du langage pour sauver ou perdre l'homme ?

Message par Archange le Jeu 30 Jan - 22:49

Intéressant sujet! Il y aurait tant à en dire...

En premier lieu sur le Père du mensonge, alias Ahriman, qui a envahi le corps éthérique de l'homme, agit dans l'activité du penser, de percevoir, de telle sorte que l'homme ne perçoit pas le côté spirituel des choses, mais que le matériel. L'homme est alors sujet à l'erreur et le mensonge ainsi s'accroît toujours un peu plus gravement dans le monde... Obsidienne disait l'autre jour sur un autre topic: le mensonge opère des trous dans le corps astral et engendre des maladies... ainsi on comprend comment le monde dégénère à vitesse grand V, le mensonge opérant des déformations, des "trous" dans la fine trame qui relie chaque chose...

J'ai trouvé aussi vraiment intéressant les propos du chamane initiateur de Castaneda que ce dernier a rapportés dans ses livres, (j'en avais posté des extraits) concernant la façon dont nos Prédateurs invisibles agissaient pour nous manipuler, nous astreindre; qu'ils le font via nos croyances, nos traditions; à travers la syntaxe. C'est vraiment quelque chose à décortiquer soigneusement car là est la clé de notre conditionnement et notre aveuglement: le virus introduit dans le langage...

Par exemple j'ai trouvé vraiment hallucinant le nombre de fois où en lisant Krishnamurti, je retrouve cette phrase: "le mot n'est pas la chose"! Mais dans quel monde est tombé ce brave avatar pour en arriver à avoir à répéter tant de fois un fait apparemment si évident que le mot table n'est pas la table? Ainsi nous en sommes vraiment venus à vivre uniquement au niveau des mots, dans un monde virtuel, coupé le plus souvent de tout lien, tout contact avec le réel...  Shocked

La manipulation par le langage est vraiment un sujet clé!!

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2694
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evolution du langage pour sauver ou perdre l'homme ?

Message par obsidienne le Jeu 30 Jan - 23:46

On est en train de perdre tous nos repères et ça ressemble bien à la guerre de tous contre tous. Chacun voulant apporter son originalité à "l'édifice social" mais c'est quoi une société en définitive ?

Si chacun restait modeste on n'en serait pas la !  

Aussi je me dis que l'on assiste à la cristallisation de l'intellectualisme. C'est une abstraction des mots à l'extrême. Les mots ne représentent plus que des images mortes car on ne peut pas se représenter la diversité du monde dans lequel tout se mélange. En fait notre petit intellect se trouve dépassé par un trop de tout et il ne sait plus trier !  Rolling Eyes

La solution c'est de passer en mode imagination   
avatar
obsidienne

Messages : 3402
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 53
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evolution du langage pour sauver ou perdre l'homme ?

Message par Archange le Ven 31 Jan - 0:12

La guerre de tous contre tous... quand on songe que tout ça se joue au niveau du langage, des mots... c'est affolant!!! Car dans le fond, on sait que les hommes ne sont pas mauvais, qu'ils sont dans le fond, tous d'accord; ce n'est qu'au niveau de la surface, au niveau superficiel du langage, des mots, que ça coince; tel groupe a telle religion, un tel une autre; tel a cette croyance, un tel une autre; les mots nous séparent et finissent ainsi par pousser au conflit.... alors que nous faisons en réalité et en profondeur, UN!! C'est au niveau du langage que la division opère, que le virus est introduit. Vivre uniquement au niveau du mental, au niveau des mots, cela coupe des énergies profondes et du contact avec la réalité nue, simple. Cela crée la division entre les êtres, la division à l'intérieur de soi; cela cause la souffrance du sentiment d'isolement, de solitude, d'être abandonné des forces vives du grand mouvement de la Vie... bref le langage vérolé par je ne sais quelle puissance obscure, a fini par créer un monde virtuel, qui s'est substitué au monde vivant, bien réel; cet écran des mots empêche de voir directement un fait, une chose, un être; on le voit à travers ce qu'on sait de lui, à travers les mots, à travers l'image qu'on s'en fait, mais on le perçoit pas directement, c'est-à-dire hors du temps, sans image...

Le temps est l'ennemi de l'homme disait Krishnamurti...

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2694
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evolution du langage pour sauver ou perdre l'homme ?

Message par Archange le Ven 31 Jan - 0:18

Oui les mots sont devenus vides de contenu; ils sont des mots morts qui ne véhiculent plus rien. Les politiques en effet brassent du vent en parlant, en sauvegardant uniquement les apparences, pour le mouton moyen las et résigné qui ira voter pour celui qui le dégoûte le moins.

Dans un monde où on ne perçoit plus que les apparences, où on croit que notre corps est notre "moi", où on s'identifie si totalement à la forme, au non-soi, le langage ne peut que véhiculer du vent.

L'intellect cristallisé, c'est l'œuvre d'Ahriman, qu'il faut combattre. On a sans cesse, impactés par des forces adverses, un équilibre à maintenir...


_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2694
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evolution du langage pour sauver ou perdre l'homme ?

Message par tchektuf le Ven 31 Jan - 2:18

le propos 1er était de prendre conscience de cette évolutiondu langage aux mains des bonimenteurs.
Aprés il faut voir les conséquences notamment sur les enfants car ils sentent le décalage entre le discours ,les mots et les actes.
Mais comme ils sont en 1er dans l'imitation ils s'imprégnent de ce décalage qui devient structurel chez eux,do aprés le rapport approximatif entre les mots et les comportements et le manque d'aptitude à pouvoir accéder à des certitudes et le manque de confiance en soi, si l'égo ne fait pas de la surcompensation chronique qui masque le potentiel individuel dans la dévalorisation ou survalorisation de son apparence.
Dans les relations de couple ,surtout aujourd'hui ce manége ne  tient pas longtemps.
un exemple tragicomique c'est la difficulté à un homme de dire  à sa partenaire femme  : je t'aime
car c'est un engagement dans une qualité d'être qui oblige lâcher le jeu social où l'on surjoue souvent pour garder sa place comme le fait si bien mr fromage,chef de pédalo dans la tempête.
Cette situation est le meilleur cas d'école car c'est la qualité de la présence humaine éducative des parents qui va aider ou plomber les tentative de l'esprit à s'incarner via l'âme.
Etant donné que trés souvent le désir se drape du mot amour et que cette confusion voulue  remplit le porte_monnaie des romanciers en romans, piéces de théatre,opéras et des psychologues.
Alors vu le nombre de millénaires que cela dure;cette programmation sera difficile à effacer.

R.Steiner a parlé du langage de bien des maniéres comme cela n'avait pas été fait auparavant.
comment des sonorités peuvent être porteuses de signification? c'est un grand mystere qui n'a pas encore été dévoilé. et nous butons sur ce fait quand nous entendons une langue que nous n'avons pas apprise.Je parle ici de l'aptitude  à rendre signifiante une association mot_ situation captée par le sensoriel.Pour être encore plus clair le stade du miroir est la capacité à prendre conscience de soi devant un miroir : peu d'animaux y arrivent et on ne sait pas pourquoi à part parler de capacités du cerveau.
le même mystére existe dans un ordinateur qui ne fonctionne que par l'éléctricité : comment à partir de signaux électriques on peut fabriquer des actions intelligentes dans  un ordinateur où sur les surfaces magnétiques il n'y que de l'électricité polarisée + et -,c'est tout  aucune donnée,ni documents ni images,ni films . regardez  à la loupe ou au microscope electronique  Que de l'éléctricité !!! sur 2 générations ,des millions d'ingénieurs ont travaillé pour faire les ordinateurs d'aujourd'hui.
l'éléctricité ce n'est que de l'éléctricité .
avec les mains dans la prise on ne devient pas prix nobel
Ce simple fait de penser par soi même montre à quel point nous avons en 1er lieu lieu un rapport d'usage et de commodité avec la réalité materielle, trés  loin dans comprendre l'origine et le mystere
que les sciences matérialistes ne comprennent précisément pas même si le quantisme fait miroiter des possibles conceptuels avec quelques applications pratiques.
L'essentiel du langage du coté humain n'est pas démasqué :
c'est l'abus de pouvoir égotique des parents qui assenent ce pouvoir égotique dans les sonorités à des âmes qui n'ont aucun moyen de s'y soustraire, à part le refus qui fait l'autisme.
je reparlerais de cela dans quelques développements sur l'éducation

comme archange tu as laissé des messages entre temps  je vais commencer à répondre
Par R.Steiner nous savons que c'est l'archange qui condense l'aptitude signifiante du langage des sonorités et c'est lui qui donne le champ de cohérence vibratoire  a travers laquelle les humains d'un pays d'une langue peuvent se comprendre.
L'abandon par les jeunes de la syntaxe qui assure la prégnance signifiante du langage provoque un éloignement acceléré de l'archange et conduit la population ver le régne d'ahriman avec les ordinateurs  et l'éléctricité.
c'est l'imprégnation ahrimanienne qui remplace celle de l'archange.

un exemple symbolique qui vient des usa  c'est le vol de l'identité civile .on peut usurper l'identité de quelqu'un en lui volant son numéro d'identité national ses compes bancaires et éditer avec son imprimante une carte d'identité  au nom du volé avec la photo du voleur
Le volé spolié ne peut jusifier des dépenses sur ses comptes bancaires qu' a fait le voleur et se trouve socialement coulé parcequ'endété contre son gré par le voleur.

la fuite dans le virtuel est la juste conséquence du rapport de plus en plus défaiillant entre la réalité et les mots qui sont utilisés pour la représenter.
l'influence régulatrice de l'archange est réduite et l'influence déviante d'ahriman est augmentée.

c'est à chacun dans cette évolution de déterminer sa trajectoire proportionnellement à la conscience de l'enjeu qui est clair maintenant
avatar
tchektuf

Messages : 433
Date d'inscription : 05/11/2013
Localisation : aura de france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evolution du langage pour sauver ou perdre l'homme ?

Message par Archange le Ven 31 Jan - 22:38

Je poste une partie de l'article de ton lien:


"Petit cours de novlangue


Connaissez-vous la novlangue? Il s’agit d’une langue inventée par Georges Orwell dans le roman 1984 qui bizarrement, n’a jamais été adapté au cinéma en tant que super-production alors que le roman l’aurait largement mérité, tout juste un téléfilm très mauvais et mal joué….mais c’est une opinion toute personnelle…
Un sujet sur le forum abordait déjà ce sujet mais de manière si succincte qu’un rappel plus complet est utile.
Par extension, on peut dire que ce langage est très utilisé par les politiciens en général qui peuvent ainsi nous raconter n’importe quoi tout en nous faisant croire que ce qu’ils disent est très intéressant (ou pas…), et qui permet également de nous dire quelque chose tout en signifiant réellement le contraire, cela sans être explicite (ça va? Pas trop dur à suivre?). Le sujet du jour donc, la novlangue dont voici la définition exacte:

Dans le roman de George Orwell, « 1984 », Syme, un collègue de Winston, en charge du dictionnaire Novlangue, explique le but du Novlangue :
« Ne voyez-vous pas que le véritable but du Novlangue est de restreindre les limites de la pensée ? A la fin nous rendrons littéralement impossible le crime par la pensée car il n’y aura plus de mots pour l’exprimer. »
Ce petit dictionnaire publié par POLEMIA comprend plus de 250 mots parmi les plus employés aujourd’hui par l’élite dirigeante et notamment les médias.

Il comprend cinq types de mots :
◾les mots trompeurs, qui ont changé de sens et qui signifient souvent le contraire de ce qu’ils exprimaient auparavant ;
◾les mots subliminaux, qui sont utilisés pour produire certains effets de répulsion ou d’approbation chez le récepteur ;
◾les mots marqueurs, qui expriment l’idéologie dominante ;
◾les mots tabous, que l’idéologie dominante s’efforce de supprimer ;
◾les mots sidérants, qui visent à disqualifier les adversaires du Système.
"





Quand la perception des mots , quand le langage se substitue à la perception directe de ce qu'il est censé représenter, c'est le champ ouvert pour la manipulation habile des beaux parleurs de tous poils. C'est tout un monde virtuel qu'on peut accommoder et arranger à sa guise en faisant fi de la réalité. C'est le côté satanique de ce monde, où le mensonge est si aisé, à cause de l'existence de cet espace, cette distance existant entre sujet et objet. selon Steiner le moi psychologique, ce centre qui accumule des souvenirs, qui vit l'expérience selon la coloration du passé, est la conséquence de l'infiltration luciférienne en l'homme, et il indique que cette infiltration luciférienne a plus tard ouvert la voie à l'infiltration ahrimanienne. Ainsi la dualité sujet objet, la division, le "moi", le "mien", l'"autre", est déjà une conséquence du mal causé par les entités lucifériennes, mais a en outre permis par la suite à l'influence ahrimanienne d'infiltrer le penser, le langage, de durcir le corps éthérique et ainsi de souder la pensée au cerveau, enfonçant l'homme dans le mensonge du matérialisme. Ainsi une vision du monde totalement faussée, tronquée, mensongère, qui fait fi de l'aspect spirituel des choses.

Camilia avait posté des extraits de son blog, où on lisait un extrait très intéressant de Steiner: il expliquait que le but d'Ahriman est de faire en sorte que les hommes se fassent un CONCEPT de tout ce qui existe sur terre; qu'il ne vive plus que dans cette réalité virtuelle, purement conceptuelle, coupée du réel, et en vienne à être dégoûté de l'incarnation.
L'enjeu est terrible car on voit que l'homme est ainsi menacé d'être coupé totalement d'un contact direct avec ce qui est, avec les forces universelles, au profit d'une réalité virtuelle (la huitième sphère?)...

D'où la nécessité absolue de revenir à une perception "pure", dégagée des concepts, de la mémoire. Certains pensent que c'est impossible, Krishnamurti assurait quant à lui que c'est possible, qu'on peut déconditionner totalement l'esprit humain...

C'est là que se joue l'enjeu décisif de l'éducation; apprendre à un enfant à savoir VOIR, écouter, observer; à n'accepter aucune autorité mais à penser par lui-même, à remettre en cause tout ce qui a été considéré jusque là comme normal, vrai, juste. Apprendre à l'enfant que la vie est apprentissage constant, le contraire de se reposer sur ses certitudes et croyances.

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2694
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evolution du langage pour sauver ou perdre l'homme ?

Message par tchektuf le Ven 31 Jan - 23:46

merci de m'avoir rafraichi la mémoire, il faudra que je retrouve les passages car le point de vue de Steiner est trés élévé et mérite qu'on s'en imprégne.
cela fait un bout de temps que j'ai délaissé steiner avec la remise à niveau via les docu et la zyk sur le net.
Néanmoins je m'efforce sur le tas de trouver ce qu'il y a dire sur les sujets . c'est une activité individuelle qui est necessaire car elle est produite par notre investiessement et c'est surtout cela que l'on garde une fois que l'on quitte la terre. bref on garde ce que l'on a individualisé.
et comme bcp se contentent de vivre dans les égrégores: le ballot est alors gléger.
Ballot qui veut ,ballot qui peut;difficile de s'envioller quand on a les bras ballants de ballantine;
haro sur la ballantine
avatar
tchektuf

Messages : 433
Date d'inscription : 05/11/2013
Localisation : aura de france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evolution du langage pour sauver ou perdre l'homme ?

Message par solasido le Sam 1 Fév - 8:12

Bonjour tchektuf

tchektuf a écrit:merci de m'avoir rafraichi la mémoire, il faudra que je retrouve les passages car le point de vue de Steiner est trés élévé et mérite qu'on s'en imprégne.
cela fait un bout de temps que j'ai délaissé steiner avec la remise à niveau via les docu et la zyk sur le net.
Néanmoins je m'efforce sur le tas de trouver ce qu'il y a dire sur les sujets . c'est une activité individuelle qui est necessaire car elle est produite par notre investiessement et c'est surtout cela que l'on garde une fois que l'on quitte la terre. bref on garde ce que l'on a individualisé.
et comme bcp se contentent de vivre dans les égrégores:  le ballot est alors gléger.
Ballot qui veut ,ballot qui peut;difficile de s'envioller quand on a les  bras ballants de  ballantine;
haro sur la ballantine

A se demander pourquoi et comment confondre la fin et les moyens
quand la fin résulte de la résolution des contraires.


Il (me) semble que le populaire adage "Qui veut la paix, prépare la guerre"
de toute évidence, relève , de la plus simple confusion des langues et des genres,
menant à poursuivre des processus de destruction mutuelle, plutôt que des processus
de maintient réciproque du tout, de tout, de tous, de chaque chose et ensemble vivant.


Créons-nous un excellent aujourd'hui


Sol
avatar
solasido

Messages : 230
Date d'inscription : 05/01/2014
Localisation : idf

Voir le profil de l'utilisateur http://taosophie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evolution du langage pour sauver ou perdre l'homme ?

Message par Archange le Sam 1 Fév - 16:08

@ tchektuf justement j'allais te demander quels sont les livres de Steiner où ce dernier évoque cette question du langage, si tu te souviens des titres? Car c'est vraiment un sujet que je veux étudier à fond, un sujet central !! sur la manipulation de l'homme, le conditionnement de l'esprit, et aussi le moyen du coup de détricoter tout ça et libérer l'esprit des idées erronées qui l'emprisonnent...

j'essaie de synthétiser un peu le peu que j'en ai lu, de recouper un peu tout ça avec d'autres maîtres spirituels, d'avoir plusieurs perspectives d'approche de ce sujet si important. Car il s'agit là du sujet central de la "captivité occulte" dont parle maître DK, captivité occulte de l'humanité; les chamanes du Mexique parlaient de la "prison énergétique" (causée par nos prédateurs invisibles) comme d'un fait indiscutable, le "sujet des sujets"...

@ solasido Qui veut la paix prépare la guerre , la fin justifie les moyens... autant de principes sataniques qui prolongent infiniment la misère de l'humanité... encore une fois c'est le temps qui entrave et lie l'humanité, qui étouffe l'Etre dans le devenir... la plénitude ne peut se trouver à l'issue d'un processus temporel quelconque, c'est au contraire ce processus temporel qui empêche à la totalité de la Plénitude d'être, plénitude sans cause, hors du temps...


_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2694
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evolution du langage pour sauver ou perdre l'homme ?

Message par amourtoujours le Sam 1 Fév - 16:19

Bonjour,

On entend beaucoup parler en ce moment de la manipulation. De ces gens, manipulateurs, communément appelés les "pervers narcissiques" en jargon psycho, qui se font lamentablement laminer.

On les reconnait, on commence à comprendre leur modes de fonctionnement, et on ne se laisse plus faire.

L'Univers (ou les guides, ou la vie, ..) nous a donné un petit bijou de perception qui va nous être trèèèèès trèèèès utile pour les années à venir.

On a le flair. On a l'audace, on a la capacité de re-connaître ce qui est bon pour nous et ce qui ne l'est pas. La manipulation, le mensonge, la bétise, ce n'est plus bon pour nous. Nous méritons mieux.

_________________
L'intuition est l'oreille de l'âme.
Tu as six sens, et non cinq. Ce sont : l'odorat, le goût, le toucher, la vue, l'ouïe et... la connaissance.
avatar
amourtoujours

Messages : 38
Date d'inscription : 22/01/2014
Localisation : dans le midi de la France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evolution du langage pour sauver ou perdre l'homme ?

Message par Archange le Sam 1 Fév - 16:41

Oh que oui! On mérite mieux que d'être les pantins d'intrigues minables, nous poussant à accepter un esclavage de plus en plus profond!!

Au fait amourtoujours, tu as apparemment des capacités médiumniques vu certains de tes messages, tu es "connectée", pourrais-tu nous en dire plus sur ton parcours spirituel? Si ce n'est trop indiscret... ^^ N'hésite pas à en parler si tu le souhaites en tout cas, en ouvrant un topic dans la section partage d'expériences!  Very Happy 

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2694
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evolution du langage pour sauver ou perdre l'homme ?

Message par amourtoujours le Sam 1 Fév - 19:01

Archange a écrit:Oh que oui! On mérite mieux que d'être les pantins d'intrigues minables, nous poussant à accepter un esclavage de plus en plus profond!!

Au fait amourtoujours, tu as apparemment des capacités médiumniques vu certains de tes messages, tu es "connectée", pourrais-tu nous en dire plus sur ton parcours spirituel? Si ce n'est trop indiscret... ^^ N'hésite pas à en parler si tu le souhaites en tout cas, en ouvrant un topic dans la section partage d'expériences!  Very Happy 

Bonsoir
Tu sais il n’y a pas grand-chose à dire on va dire que j’ai la possibilité de discuter avec des personnes qui ont quitté notre monde, de voir des fois l’avenir et comprendre ce que les gens pensent( sans le vouloir.)

Contrairement à ce que l’on pourrait croire c’est loin d’être une partie de plaisir, je ferai un petit topo de tout ça promis.
Belle soirée à toi et à tous.

_________________
L'intuition est l'oreille de l'âme.
Tu as six sens, et non cinq. Ce sont : l'odorat, le goût, le toucher, la vue, l'ouïe et... la connaissance.
avatar
amourtoujours

Messages : 38
Date d'inscription : 22/01/2014
Localisation : dans le midi de la France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evolution du langage pour sauver ou perdre l'homme ?

Message par Archange le Dim 2 Fév - 16:10

Ok amourtoujours  

J'ai constaté ça plus d'une fois en effet, les personnes "connectées" disent avoir des difficultés accrues pour mener leur existence terrestre du fait d'être plus ou moins entre deux eaux, entre le connu et l'inconnu, le terrestre et le spirituel...

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2694
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evolution du langage pour sauver ou perdre l'homme ?

Message par tchektuf le Dim 2 Fév - 19:53

cela prendra du temps de trouver les ref sur le langage chez steiner .

]Cependant comme tu le sais  il faut confronter le phénomene du langage par soi même; saisir en soi ses impulsions de pensées;se sentir comme être engagé dans le phénomene du langage et de la pensée; un peu à la maniére du dialogue socratique où on se surprend user de sa liberté pour s'exprimer en pensées dans un essai judicieux du choix des mots, en sentant l'intention signifiante utiliser les mots comme des pancartes qui indiquent la destination du discours dans un panorama insignifiant

Personnellement j'ai vécu cela comme un moyen de survie psychologique, à l'université où ma structure psychologique ,que je croyais acquise s'est effondrée, avec la perte de  20 kilos en 2 ans,
Ceci dans une solitude compléte, en totale consternation avec cet éffondrement .la lecture de krishnamurti à l'époque élargissait le gouffre.


La construction d'une prothèse existentielle a été nécessaire pour faire l'interface avec le monde normal courant et cela a pris des années.
Aprés on peut dire qu'on a un certaine  individualité  et un certains sens de la valeur des mots utilisés
.



en attendant les ref.
je te conseille de regarder cette vidéo fort révélatrice
sur le monde des médias qui utilisent le langage  d'une façon intéressée ,tactique, à la maniere d'une porcherie qui fait chorale pour chanter l'hymne à la joie bien conu de Beethoven

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Philippe-Bilger-soumet-a-la-question-Eric-Zemmour-21996.html
avatar
tchektuf

Messages : 433
Date d'inscription : 05/11/2013
Localisation : aura de france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evolution du langage pour sauver ou perdre l'homme ?

Message par Archange le Lun 3 Fév - 21:19

tchektuf a écrit:Cependant comme tu le sais  il faut confronter le phénomene du langage par soi même; saisir en soi ses impulsions de pensées;se sentir comme être engagé dans le phénomene du langage et de la pensée

De sorte qu'on peut dire que la conséquence du parasitisme que subi l'humanité est de nous empêcher d'habiter la pensée; ainsi elle est rendue creuse et mécanique. Encore cette histoire de fausse dualité penseur-pensée, de séparation, de distance illusoire du penseur avec la pensée...


tchektuf a écrit: [b] Personnellement j'ai vécu cela comme un moyen de survie psychologique, à l'université où ma structure psychologique ,que je croyais acquise s'est effondrée, avec la perte de  20 kilos en 2 ans,
Ceci dans une solitude compléte, en totale consternation avec cet éffondrement .la lecture de krishnamurti à l'époque élargissait le gouffre.

J'ai connu ce gouffre à la période de la fac aussi... par contre la lecture de Krishnamurti avait été un vrai baume; enfin je tombais sur quelque chose de solide, une sorte de roc immuable au milieu de l'océan de l'absurde.

Je regarderai la vidéo, j'aime plutôt bien les deux protagonistes. Ils ont été parmi les rares à dénoncer dans les médias le traitement de l'affaire Dieudo... après, le maniement du langage, ma foi c'est leur job... se retrancher derrière l'habileté dialectique, au détriment d'une simplicité dans la coopération, au détriment de la vérité. Quand les gens seront simples et pragmatiques, alors là seulement les choses pourront aller dans le bon sens....

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2694
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evolution du langage pour sauver ou perdre l'homme ?

Message par amourtoujours le Mar 4 Fév - 8:05

Bonjour

Moi aussi à une époque de ma vie la lecture de Krishnamurti m'a fait beaucoup de bien.

Concernant les motsje em suis rendu compte que la génération des 12 /20 ans ne sait ni lire coramment ni écrire correctement, ils ne lisent plus du tout et sont cramponnés du matin au soir sur leurs tablettes ou autre techonologies.

Ils dorment avec leur smartphone qui leur sert de doudou leur sommeil est entrecoupé de messages arrivants, certains répondent sachant que pour plus de 90 pour cent ils ont accés aux réseaux sociaux via leur téléphone...résultat ils sont fatigués le matin et de facto ne sont pas attentifs en classe.

j'espère ne pas avoir fait un Hors sujet, si tel est le cas déplacez mon message lol je ne me vexerai pas.

A u delà des mots et des images subliminales il y a ce martellement incessant (genre marteau-piqueur) des médias.

_________________
L'intuition est l'oreille de l'âme.
Tu as six sens, et non cinq. Ce sont : l'odorat, le goût, le toucher, la vue, l'ouïe et... la connaissance.
avatar
amourtoujours

Messages : 38
Date d'inscription : 22/01/2014
Localisation : dans le midi de la France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evolution du langage pour sauver ou perdre l'homme ?

Message par solasido le Mar 4 Fév - 11:32

Bonjour Amourtoujours et à tous

amourtoujours a écrit:Bonjour
A u delà des mots et des images subliminales il y a ce martellement incessant (genre marteau-piqueur) des médias.

Quoique le pire ne soit ni sûr, ni têtu, il me semble souvent,
aussi, du peuple, aux médias jusqu'aux aux médiocres
que la démocratie se change en médiacratie
et celle-ci en médiocratie des Uns Finis,
dès que l'infini tait encore Quelque Chose entre Tout et Rien,
à la manière d'un point absorbé par la ligne.

Créons-nous un excellent aujourd'hui


Sol
avatar
solasido

Messages : 230
Date d'inscription : 05/01/2014
Localisation : idf

Voir le profil de l'utilisateur http://taosophie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evolution du langage pour sauver ou perdre l'homme ?

Message par Archange le Mar 4 Fév - 18:51

C'est très alarmant en effet, quand on sait le taux d'analphabètes arrivant en classe de 6ème...  Shocked je ne sais pas où on va mais on y va!!

J'avais résisté quelques années avant de me mettre au téléphone portable mais au bout d'un moment on n'a plus le choix... à moins de vouloir finir en ermite. Nos jeunes aujourd'hui sont totalement hypnotisés par ces technologies, j'ai même vu à la tv une sorte de tablette pour bébés...

On veut créer une génération de geeks et d'autistes (nos chers vaccins aident aussi pour faire exploser l'autisme, le vrai...) et d'analphabètes, ça promet pour l'avenir! Je lisais beaucoup étant enfant, les 6 compagnons ce genre de choses... je me suis rendu compte par la suite combien cela me fut utile pour avoir une maîtrise correcte de l'orthographe, avec la mémoire visuelles des mots.

Aujourd'hui les jeunes sont quasi analphabètes; je me souviens d'une anecdote où un élève avait eu plus de la moyenne au bac sur une copie où figuraient des centaines de fautes d'orthographe!!

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2694
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evolution du langage pour sauver ou perdre l'homme ?

Message par Archange le Mer 5 Fév - 18:55



Zemmour: « j’aime gagner j’aime vaincre, combattre et dominer mon adversaire comme au sport, et donc effectivement je vais essayer de trouver l’argumentation la meilleure, le mot qui l’abattra ou le raisonnement qui le démentira »

Le maniement du langage au service d'un ego démesuré... peu dans le fond recherchent vraiment la vérité. Seul compte pour eux d'avoir l'air d'avoir raison et d' "abattre" son adversaire... la sensation enivrante de dominer, suffit apparemment pour certains à masquer le terrible gouffre, le vertige de la condition humaine, qui pousse quelques uns à la quête de quelque chose de durable, réel, de la vérité...

Que de flagorneries tout au long de cet entretien… Ça va ça se brosse bien dans le sens du poil:
Bilger: «vous êtes le journaliste le plus connu est ce que vous être empli par une sorte presque de vanité légitime » lol


_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2694
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evolution du langage pour sauver ou perdre l'homme ?

Message par Archange le Mer 5 Fév - 19:37

Mais alors c’est de la politique ? Vous réduisez la vérité
scientifique à des intérêts et l’efficacité technique à des
manoeuvre politiciennes ?


(Bruno Latour, Nous n’avons jamais été modernes, Essai
d’anthropologie symétrique)




Notre idée quotidienne, conventionnelle, de la réalité est
une illusion que nous passons une partie substantielle de
notre vie à étayer, fût-ce au risque considérable de plier
les faits à notre propre définition du réel, au lieu
d’adopter la démarche inverse. De toutes les illusions, la
plus périlleuse consiste à penser qu’il n’existe qu’une
seule réalité. En fait ce qui existe, ce ne sont que
différentes versions de celle-ci dont certaines peuvent
être contradictoires, et qui sont toutes des effets de la
communication, non le reflet de vérités objectives et
éternelles.


Paul Watzlawick (La réalité de la réalité. Confusion,
désinformation, communication)




Je suis tombé en fouinant sur une thèse de doctorat sur les débats télévisés:


http://halshs.archives-ouvertes.fr/docs/00/03/10/46/PDF/These_Fortin.pdf


"Les débats politiques produisent des discours qui, dans leur manifestation textuelle,
sont, semble-t-il, indissociables de leurs conditions de production, autant que des dispositifs
scéniques dont ils sont une des composantes intrinsèques ; et à ce titre, il paraît nécessaire
d’étudier par le détail les éléments de cet espace de démonstration de la parole politique, de
l’agora qu’est devenu le plateau de télévision, ainsi que le jeu, hautement ritualisé et codifié,
des acteurs que sont les hommes politiques.(...)


Platon et les sophistes


Platon a fourni à la pensée occidentale la plupart de ses concepts fondamentaux. La
postérité de Platon s’explique sans doute d’une part par la longévité de son école,
l’Académie, et d’autre part par la relative compatibilité de sa philosophie avec la pensée
religieuse (chrétienne en l’occurrence) — l’exemple de la synthèse opérée par Saint Augustin
entre le platonisme et le Nouveau Testament (et Saint Paul avec les Evangiles) est sur ce
point éclairant. La postérité de Platon reste attachée à son rôle privilégié dans la formation de
la pensée rationnelle, donnant naissance à l’un des principaux courants du rationalisme
occidental — l’autre puisant sa source chez Aristote : le primat de la Raison sur l’expérience
sensible.

Platon a posé la distinction entre le domaine de l’expérience et celui de l’Idée,
définissant la philosophie comme effort pour passer du Sensible à l’Intelligible. Depuis Platon,
le philosophe serait donc celui qui s’efforce de construire un discours si bien argumenté qu’à
la fin chacun est en quelque sorte contraint de donner son accord et d’accepter ce discours.
Platon inaugure ce geste lourd de conséquences qui conduira, dans le stoïcisme, à
affirmer que le sage est le seul vrai praticien de l’art rhétorique. Il n’est pas
indifférent, pour finir, que l’art de parler soit, dans l’une des dernières oeuvres de
Platon, du ressort de l’art royal (Politique, 305a). Le dialecticien, qui est le
politique par excellence, use souverainement de la rhétorique afin d’établir le
consensus dans la Cité, et préserver par là une unité aussi forte que possible
. Platon a ainsi envisagé comment se fait l’union du discours et de la Raison, et a distingué deux formes de persuasion : la première, la rhétorique, produit la croyance sans la science. La seconde, la dialectique, produit la science ; la dialectique platonicienne est
primitivement « l’art du dialogue ou de la discussion » : elle traduit le mouvement de l’esprit
qui s’élève des Sensations aux Idées pour passer du monde Sensible au monde Intelligible
.
Pour Platon, il n’y a ni morale, ni politique, ni physique, s’il n’y a pas de Vérité ; mais
pour que la Vérité soit, elle doit consister dans un ordre transcendant d’Idées immuables.
Le système de Platon se présente ainsi comme une synthèse de tout ce qu’on savait de
son temps, mais surtout des doctrines de Socrate, d’Héraclite, de Parménide et des
Pythagoriciens. Et ce qui fait le fond de l’originalité de son système est la théorie des Idées.
Et à la suite de Platon, la philosophie occidentale valorisera la Vérité tout en se défiant
de l’opinion.

Pour Platon, la politique doit donc relever de la Science (épistemè), c’est-à-dire du savoir
vrai — par opposition à la doxa (opinions).
La science politique doit se fonder sur l’autorité
politique. Dans cette optique, Platon s’oppose violemment à la conception sophiste de la cité
politique grecque, réduisant à son sens la Vérité à un consensus entre les individus.
Les Sophistes, s’opposant [ …] radicalement à PLATON, prétendent qu’il n’y a
qu’illusion, et une illusion mortifère comme la suite le prouvera, à affirmer
détenir la Vérité. Ce que les hommes peuvent atteindre, par la réflexion, le
dialogue et la mise à distance, c’est une ou des vérité(s) dont l’expression est
largement le produit d’une société et d’une époque
.

Platon revendique l’exigence et l’expression de la Vérité et du savoir vrai contre
l’opinion et les croyances profanes. Et il déclare que le sophiste est insensé et immoral.


Les sophistes

Avec l’avènement de la démocratie au Ve siècle av. J.-C. la question de la parole est
donc devenue une question centrale
.
Les citoyens (ceux qui sont reconnus comme tels)
deviennent des acteurs politiques à part entière — siégeant dans les tribunaux et les
assemblées. L’agora devient un lieu de parole et de pouvoir, et non plus seulement lieu de
commerce. Dans cette « civilisation de la langue » les sophistes vont tirer leur épingle du jeu
et trouver un public prêt à les suivre dans leur volonté de faire de la rhétorique un art à part
entière.

Au moment où PLATON proposait à ses concitoyens la philosophie […], Athènes
était le lieu d’un autre enseignement situé aux antipodes du platonisme, à savoir
celui que dispensaient les Sophistes.

Platon verra dans ce pouvoir de la parole publique démagogie et « théâtrocratie ». Car
la rhétorique des sophistes met déjà selon Platon toutes les ressources de la
« communication » au service de l’argent et du pouvoir.

Depuis la condamnation des sophistes par Isocrate, Platon et Aristote, on associe donc
la sophistique (voire la rhétorique) à l’artifice ou à la manipulation
.
Pour Platon, l’éloquence du sophiste n’est pas acceptable, et la Vérité n’a rien à attendre de
l’éloquence, puisqu’elle s’impose d’elle-même
.

Depuis Platon en effet, on fait reproche à la sophistique de s’occuper seulement
de doxa, c’est-à-dire, selon l’ambivalence coutumière aux maîtres mots grecs,
d’ »opinion », celle qui, ne faisant que paraître, trompe et s’oppose à la vérité,
comme celle aussi qui, belle, bonne, partagée, apparaît dans la publicité de sa
gloire. Dire que les sophistes professent la doxa, trompeuse ou souveraine, c’est
dire qu’ils ne sont jamais de vrais professeurs, parce qu’ils ne sont jamais de vrais
philosophes : au lieu d’engager à penser par soi, ils ne font que réinjecter à
l’intérieur de chacun les opinions de tous
, et inciter à prendre de l’hétéronome
pour de l’autonome. Aussi l’opinion platonicienne les dépeint-elle, non pas sous
les traits d’authentiques accoucheurs, comme Socrate, le seul véritables maître,
mais sous le masque de flatteurs — c’est toute la problématique du Gorgias — qui
ne disent que ce qu’on est toujours déjà en mesure d’entendre ; des maîtres de
conformisme, garants en fin de compte de l’immobilité du corps social et non de
son progrès.

La construction de la philosophie s’est ainsi faite sur « l’extermination » du sophiste,
technicien du discours, et instigateur d’une sorte de sacrilège
.
Platon voit dans le discours des sophistes la démesure et le désordre — l’hubris — qui menace la démocratie athénienne (le désordre étant le signe pour les Grecs d’un état de crise sociale)

Le projet philosophique incarné par Platon réside ainsi dans la volonté de construire
un discours qui soit légitime, et en mesure de lutter contre les discours sophistiques
. La
philosophie de Platon se fonde ainsi sur une ontologie rendue possible par l’éviction du
discours séducteur des sophistes : il s’agit de débarrasser le champ du logos de la parole
séductrice et manipulatrice des sophistes, parole qui ne serait que simulacre et tromperie —
et non expression de l’Etre.

Le logos platonicien signifie que quelque chose qui lui est extérieure pré-existe à la
discussion ou l’action. La conception sophiste du discours, au contraire, est le signe que rienn’existe avant la parole : c’est le discours qui produit la réalité, la seule que l’homme puisse
appréhender.


Ils montrent que la connaissance de l’homme n’est pas le fruit du monde des
Idées platoniciennes, mais bien résultat et condition en même temps de la
démocratie
. Celle-ci repose sur le compréhension de l’Autre et sur une mutuelle
capacité d’écoute.

Une des problématiques centrales du langage est alors en train de se construire :
Cette question qui émerge avec l’humanisme sophiste détermine aussi bien le
rapport au langage — la dispute contre le dialogue —, le rapport à la chose politique,
le rapport à la connaissance — la confiance dans les pouvoirs de la Raison chez
Socrate contre le scepticisme de Protagoras —, le rapport à l’action — Socrate veut
toujours définir les conditions préalables à l’action alors que les sophistes
n’existent qu’à travers elle —, le rapport au savoir — le savoir du non-savoir de
Socrate contre la polymatie d’Hippias —, le rapport aux objets, et donc le rapport à
l’Etre. Pour Socrate et Platon l’aristocrate, l’idéal est dans le dénuement, le
détachement des biens matériels, l’ascèse : quelque chose préexiste, et dès lors
l’homme peut s’appuyer dessus pour trouver un sens à son existence, alors que
pour les sophistes, rien n’existe ou ne préexiste.

Le logos philosophique s’opposerait donc à la parole commerciale. D’un côté la parole est
philosophie — c’est-à-dire expression du logos, de la structure de l’Etre —, de l’autre elle est
sophistique, expression de la doxa, de l’opinion, objet de techniques visant à séduire, donc à
tromper et manipuler
. D’un côté elle est fondée en Raison, de l’autre elle agit sur les passions
de l’auditoire
. Dans un monde en pleine mutation, dans un monde encore hésitant entre deux
voies possibles, voie d’une pensée autocentrée, autoritaire et centralisatrice ou,
au contraire, voie du pluralisme, de l’effort d’ouverture vers l’Autre, les
sophistes, on le sait aujourd’hui, favorisèrent la seconde de ces voies, celle que
suppose la démocratie.

[…] Leurs conceptions insistent sans doute sur le caractère social du langage.
Mais celui-ci n’est pas conçu, comme chez PLATON, de manière identique pour
tous et chez tous, le langage pour eux, au contraire, est résultat de l’histoire et
produit de la société. Il en reflète les variations que les sophistes considèrent
comme légitimes et devant, dès lors, faire l’objet du débat démocratique
. L’objet du Gorgias, l’un des plus célèbres dialogues de Platon, c’est la rhétorique.

Platon vise ici très violemment la rhétorique sophistique, qui, à ses yeux, ne conduit qu’à un
pur immoralisme
. Le centre du Gorgias est donc la critique de la rhétorique sophistique, qui
selon Platon n’est qu’une doctrine immorale, un discours flattant l’auditoire par l’artifice et
la séduction.

Les reproches essentiels des philosophes socratiques à l’endroit de la
Sophistique,
voire de la Rhétorique, pourraient se ramener à ce que ces
techniques tendraient à « oublier » que la fonction argumentative est au service
de la fonction descriptive, de la Vérité
, et qu’elles ne prennent pas la peine de la
« discipliner » en la dotant d’une Idée qui permette de distinguer ses usages
légitimes de ses usages abusifs.Le thème annoncé du Gorgias est donc la définition de l’art oratoire, de la rhétorique.
« Qu’est-ce que la rhétorique ? », demande Socrate à Gorgias dans le débat qui occupe le
premier entretien. Gorgias et Socrate tombent d’accord pour dire que la rhétorique est l’art
qui donne « le pouvoir de convaincre dans n’importe quelle réunion le citoyen sur toutes les
questions où il faut savoir ce qui est juste ou injuste ».


GORGIASC’est celle qui est réellement le bien suprême, Socrate, qui fait que les hommes
sont libres eux-mêmes et en même temps qu’ils commandent aux autres dans
leurs cités respectives.

SOCRATEQue veux-tu dire par là ?

GORGIAS Je veux dire le pouvoir de persuader par ses discours les juges au tribunal, les
sénateurs dans le Conseil, les citoyens dans l’assemblée du peuple et dans toute
autre réunion qui soit une réunion de citoyens. Avec ce pouvoir, tu feras ton
esclave du médecin, ton esclave du pédotribe et, quant au fameux financier, on
reconnaîtra que ce n’est pas pour lui qu’il amasse de l’argent, mais pour autrui,
pour toi qui sais parler et persuader les foules.
"

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2694
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evolution du langage pour sauver ou perdre l'homme ?

Message par solasido le Dim 21 Mai - 22:10

bonjour à tous










Tout le monde dit que la voie est immense.
Et qu’elle ne peut être comparée à rien d’autre.
C’est précisément par son immensité qu’elle est différente de tout ce que l’on connaît.
Si elle ne l’était pas, depuis longtemps, elle se serait dissipée.
Il y a trois trésors que je garde en moi : Le premier est l’amour.
Le second est la frugalité.
Le troisième l’humilité.
Par l’amour on peut devenir courageux.
Par l’économie naît la générosité.
Par l’humilité on peut atteindre le sommet.
Les hommes n’aiment plus mais ils prétendent être braves.
Ils ont perdu le goût de l’économie mais ils se déclarent généreux.
Ils ont oublié l’humilité et se bousculent pour être les premiers.
C’est une pente qui conduit à la mort.
Si l’on combat par amour l’on sort toujours vainqueur et la ville qu’on défend devient inexpugnable.
Le ciel secourt l’homme qui aime et le rend invulnérable.
Et lui fait un bouclier de sa miséricorde.

Lao Tseu



Bien à chacun  et à tous

Merci beaucoup


avatar
solasido

Messages : 230
Date d'inscription : 05/01/2014
Localisation : idf

Voir le profil de l'utilisateur http://taosophie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evolution du langage pour sauver ou perdre l'homme ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum