phénomènes climatiques à répétition : cyclones

Page 1 sur 40 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

phénomènes climatiques à répétition : cyclones

Message par obsidienne le Lun 13 Jan - 18:34

Pourquoi avoir évacué New York ?

L’ouragan Irène a atteint la côte amé­ri­caine le samedi 27 août 2011, causant 21 morts, 250 000 foyers privés d’électricité au Canada et des mil­liards de dollars de dégâts… mais très peu de dégâts à New York, dont plu­sieurs quar­tiers avaient été évacués les jours pré­cé­dents à cause des risques d’inondation [1]. Le New York Times précise :

   Les fenêtres ne se sont pas brisées, le métro n’a pas été inondé, le réseau d’eau n’a pas explosé. Il n’y a pas eu de morts dans les cinq quar­tiers de la ville et les fleuves autour de Man­hattan n’ont pas débordé. [2]

Pourtant, Barak Obama avait parlé d’"ouragan his­to­rique", le maire de New York avait fait évacuer 250 000 per­sonnes avec l’aide de l’armée, les trans­ports et le trafic aérien avaient été sus­pendus [3].

Irène a souvent été com­parée par à l’ouragan Katrina qui avait entraîné l’inondation de la Nouvelle-​​Orléans en 2005 [4]. Mais Katrina était de niveau 5 sur l’échelle de Saffir-​​Simpson [5], tandis qu’Irène n’a jamais dépassé le niveau 3.

Petit rappel des faits :

   Mercredi 24 août, Irène passe en niveau 3 ;

   Ven­dredi 26 août, Irène rétro­grade au niveau 2, mais le Centre amé­ricain des national des ouragans amé­ricain (NHC) prévoit au contraire une recru­des­cence de l’ouragan d’ici samedi.

   Samedi 27 août, Irène retombe au niveau 1.

Pourquoi avoir tenu un dis­cours alar­miste autour de l’ouragan Irène alors qu’il n’a jamais atteint le niveau 5 ? Pourquoi l’avoir comparé à Katrina ? Pourquoi le maire de New York a-​​t-​​il fait évacuer 250 000 per­sonnes ? Pourquoi le NHC a-​​t-​​il maintenu le niveau d’alerte ? Pourquoi Obama a-​​t-​​il par­ticipé à la paranoïa locale ? Pourquoi les médias journaux et télé­visés ont-​​ils relayé cette "infor­mation" sans esprit critique ?

Les réponses possibles :

   les américains ont été traumatisés par Katrina ;

   les médias aiment jouer sur nos peurs pour capter notre attention ;

   les cou­rants reli­gieux [6] qui existent aux Etats-​​Unis [7] amènent les Amé­ri­cains à penser les catas­trophes natu­relles comme autant d’apocalypses ou à y voir des signes avant-​​coureurs de l’Apocalypse ;

   les Etats-​​Unis ont désiré entre­prendre l’évacuation d’une grande ville pour éviter de se retrouver dans la même situation que le Japon, inca­pable d’évacuer Tokyo [8] ;

   les Etats-​​Unis ont profité d’Irène pour s’entraîner à évacuer une grande ville comme New York, en pré­vision de quelque autre catas­trophe - natu­relle ou non.

_​_​_​

Le monde est étrange, vous ne trouvez pas ?

source : http://www.projet22.com/ovni-ufo/histoire/article/les-ebe-dans-l-histoire/questions-de-societe/les-faits-marquants/article/pourquoi-avoir-evacue-new-york
avatar
obsidienne

Messages : 3402
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 53
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: phénomènes climatiques à répétition : cyclones

Message par obsidienne le Lun 13 Jan - 19:05

Sandy, histoire vraie images fausses

Le 1 novembre 2012 Jean-Noël Lafargue

L'ouragan Sandy a déclenché une tempête d'images plus ou moins crédibles de l'évènement. Jean-Noël Lafargue déchiffre le phénomène, et explique que la vérité n'est pas forcément essentielle au processus de restitution émotionnelle de l'instant.

L’ouragan Sandy, rapidement rebaptisé Frankenstorm, a atteint New York avant-hier, y causant aussitôt une dizaine de morts. Le quotidien Libération a alors publié un article titré Sandy touche terre et fait ses premières victimes, ce qui semble un peu léger, puisqu’avant d’atteindre la côte Est des États-Unis, le cyclone a tout de même fait au moins soixante-quinze morts dans les Caraïbes, dont cinquante sur la seule île d’Haïti1.



suite source : http://owni.fr/2012/11/01/sandy-histoire-vraie-images-fausses/
avatar
obsidienne

Messages : 3402
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 53
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: phénomènes climatiques à répétition : cyclones

Message par obsidienne le Jeu 16 Jan - 2:00

Ici sur la carte archive de la journée donc du 13/1/14 à midi il y a 3 objets placés stratégiquement pour empecher le nuage de filer dans le courant de coriolis.

On peut remarquer (en rouge) les rainures électriques des nuages qui prouve que les nuages fléchés sont électriquement chargés par ces objets.

13/1/14 à midi




C'est sur le site de Scott Stevens que j'ai appris à détecter ce genre de phénomène. Depuis avril 2013 ils fabriquent une couverture nuageuse incessante. Vous devez vous en être apperçu. Dernièrement en amérique ils ont tellement abusés de produits chimiques dans les nuages qu'ils ont eu des températures de - 40 jamais eu auparavant  Twisted Evil 
avatar
obsidienne

Messages : 3402
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 53
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: phénomènes climatiques à répétition : cyclones

Message par obsidienne le Jeu 16 Jan - 2:02



Stations de ski : Météo France annonce le retour de la neige ! Mise à jour le 14/01/2014 10:19 La neige revient sur la plupart des massifs montagneux français ce début janvier 2014. Après quelques semaines de moins, les stations de ski accueillent cette bonne nouvelle avec joie ! Toutes les informations avec meltyXtrem. Chers amis riders, le début de la saison d'hiver avait commencé en fanfare, notamment grâce à la tempête de Noël avec de la neige jusqu'à 1m50 dans les stations de ski. Ces dernières semaines n'ont pas franchement été réjouissantes sur les massifs montagneux.

À titre d'exemple, les Vosges ont dû fermé plusieurs domaines, dont Gérardmer et Ventron. Seule la Bresse est restée ouverte avec trois pistes accessibles sur 32 ! C'est donc une bonne nouvelle que de vous apprendre que la neige va retomber à flot ces prochains jours, et ce, dès aujourd'hui ! Météo France annonce de '' fortes chutes de neige dès 1 000 mètres '', avec un taux d'enneigement allant de cinq à trente centimètres. '' On retrouvera de la neige à partir de 900 à 1200 mètres sur les massifs nordiques (Alpes du Nord, Vosges, Jura) et 1000 à 1300 mètres sur le sud (Alpes du Sud, Massif Central, Corse et Pyrénées). Généralement, on attend 15 à 25 cm de neige '' a précisé Météo France. Les stations de ski ne seront donc pas en reste, elles, qui ces derniers temps, peinent à attirer une foule de touristes.

L'organisation des Domaines Skiables de France a récemment déclaré que le nombre de visiteurs est de '' 5% en dessous de celui de l'an passé ''. Pourtant, les chutes de neige en masse dès le début de la saison avait permis à la plupart des domaines skiables d'ouvrir en avance, avec notamment l'ouverture de la station de ski de Valmorel en avant-première, où meltyXtrem était sur place.

Mais les températures plus douces de ces dernières semaines ont vite stoppé l'euphorie des premiers mois. Toujours selon l'organisation des Domaines skiables de France, seul '' le massif des Pyrénées s'est distingué par un enneigement excédentaire ''. Alors n'attendez plus, prenez votre planche sous le bras et profitez de l'événement ! À lire également : Courchevel, Méribel, classement des stations européennes les plus chères. a écrit:

Ils attendent qu'on leur dise merci à ces Messieurs de la géo-ingénierie   
avatar
obsidienne

Messages : 3402
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 53
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: phénomènes climatiques à répétition : cyclones

Message par obsidienne le Jeu 16 Jan - 2:18

http://weatherwars.info/1-holes-part-1/

LE CIEL ELECTRIQUE - 1 - SCOTT STEVENS ; météorologue.

Ce qui suit est un extrait de ... http://www.spectrum.ieee.org/WEBONLY/resource/apr04/0404nele.html dans lequel les scientifiques atmosphériques russes vendant et installant des ioniseurs atmosphériques dans le nord du Mexique pour soulager leurs terres desséchées.

L' article ci-dessus mais avec un critique d'information inséré qui à mon avis équilibre et ajoute de la profondeur nécessaire et une compréhension plus complète de l'histoire. http://www.holoscience.com/news.php?article=9eq6g3aj

... Mais certains spécialistes de l'atmosphère ne sont pas si sûr que les Russes ne vendent pas l'huile de serpent . " [ Ionisation ] est très conventionnelle et dans mon domaine d'expérience , je n'ai vu aucune preuve concrète publié dans une revue scientifique , et je n'ai pas vu la vérification d'un témoin oculaire suffisamment crédible que la technologie fonctionne comme vanté , " dit George Bomar , le météorologue chargé par le gouvernement du Texas avec l'octroi de licences météorologiques les projets de modification de l'état.
commentaire:
C'est le phénomène courant de la dissonance cognitive dans la science. Les Russes exercent une expérience de temps qui devrait échouer selon la théorie acceptée. Ainsi, le chercheur se plaint qu'il a vu aucune preuve concrète publié dans une revue scientifique . Mais la plainte se réduit à une question de croyance . Les scientifiques ne croient pas que l'alimentation électrique est appliqué à des systèmes météorologiques . Arbitres qui croient que l'électricité atmosphérique est un effet plutôt qu'une cause de la météo, auraient presque certainement trouver un motif de refus de financement , ou pour Publication d' une telle expérience. La même chose s'applique à la publication des rapports des témoins oculaires crédibles. Pendant des décennies, les pilotes de ligne ont vu étrange foudre au-dessus des tempêtes , mais ont été dissuadés de le signaler . L'objection est injuste et non scientifique . Les progrès viennent de remettre en cause les croyances établies.

La technologie d'ionisation est appelé soit IOLA (ionisation de l'atmosphère locale ) par Earthwise ou ELAT ( électrification de l'atmosphère ) par la société ELAT . IOLA et ELAT en concurrence avec l'ensemencement des nuages ​​classiques , qui si elle reste aussi scientifiquement prouvée , est utilisé dans plus de 24 pays et 10 états américains . L'ensemencement des nuages ​​implique généralement la dispersion
un agent chimique tel que l'iodure d'argent dans les formations nuageuses , ce qui permet la formation de cristaux de glace , ce qui , croit-on, de grands nuages ​​et des précipitations plus que sans ensemencement. L'approche d'ionisation , selon Bissiachi , maintenant vice-président de ELAT de R & D et des opérations, effectue un travail similaire mais deux fois. Ions attirent l'eau dans l'atmosphère , créant l'aérosol qui produit des nuages ​​, et ils facturent aussi la poussière déjà dans l'air , ce qui rend les particules deviennent des noyaux plus attrayant pour les gouttelettes d'eau, qui s'unissent et tombent sur le sol sous forme de pluie .

Commentaire: Il semble que le problème de base pour obtenir l'acceptation de la technologie d'ionisation est la description simpliste de ce qui provoque la pluie . Et c'est un problème hérité des experts les météorologues et les scientifiques atmosphériques.

La molécule d'eau est fascinant parce que , contrairement aux molécules d'azote et d'oxygène dans l'air, il est polarisé électriquement .

La partie de l'oxygène ( bleu ) de la molécule d'eau est plus négatif que le côté hydrogène ( rouge ) , formant un dipôle électrique . Dans un champ électrique , la molécule d'eau va tourner pour s'aligner avec le champ . Quand elle se condense dans un nuage le moment dipolaire électrique moyenne d'une molécule d'eau dans une goutte d'eau est de 40 pour cent supérieure à celle d'une molécule de vapeur d'eau seule . Cette amélioration des résultats à partir de la grande polarisation provoquée par le champ électrique induit par les molécules d'eau environnantes .

Dans le champ électrique atmosphérique les molécules d'eau seront alignées avec leurs dipôles pointant verticalement et dans un sens qui est déterminé par la polarisation de charge dans le cloud. Il est intéressant de noter que les sommets des nuages ​​d'orage sont chargés positivement et la base est négative. C'est l'inverse de la polarisation de charge radiale à l'intérieur de la Terre elle-même . Et c'est cette polarisation de charge qui donne naissance à la force d'attraction d'ordre faible que nous appelons gravité.


Ainsi, il est proposé que les gouttelettes d'eau dans les nuages ​​éprouvent un effet anti-gravité . Il semble être lié à l'effet Biefield -Brown, où un condensateur plan haute tension chargée tend à se déplacer dans la direction de l'électrode positive . Cet effet peut expliquer comment des millions de tonnes d'eau peuvent être suspendus kilomètres au-dessus du sol, lorsque les gouttelettes des nuages ​​sont environ 1000 fois plus dense que l'air environnant.
Bien sûr , cela soulève la question de la séparation de charge dans les nuages ​​. La vue de la Terre isolé classique est que la charge positive et négative est en quelque sorte séparés par des vents verticaux dans les nuages ​​et que ce processus dans les orages est responsable de la charge jusqu'à l'ionosphère et provoquant le champ électrique atmosphérique . Mais cela soulève la question de la cause et l'effet. Derniers vols à haute altitude ballon trouvent que la charge ne ​​se construit pas dans le nuage , il existe déjà dans l'ionosphère au-dessus .

En Janvier 2002, j'ai soutenu le modèle de l'Univers électrique : Les orages sont pas générateurs d'électricité , ce sont des éléments passifs dans un circuit interplanétaire , comme un condensateur qui fuit auto-réparation . L'énergie stockée dans le nuage " condenseur " est sorti comme un éclair quand il court -circuits. Les courts-circuits peuvent se produire soit dans le cloud ou sur les chemins résistifs externes à la terre ou de l'ionosphère . La charge à travers le nuage " condenseur " donne lieu à des vents violents électriques verticaux dans le nuage , et non vice versa.

Ce point de vue concorde avec un récent rapport (17 Novembre 2003) dans Geophysical Review Letters par Joseph Dwyer du Florida Institute of Technology, qui dit que, conformément à des champs électriques de théorie conventionnelle dans l'atmosphère ne peuvent simplement pas se développer suffisamment importante pour déclencher la foudre. Le point de vue classique de la façon dont est produite la foudre est erroné. Et si la véritable origine de la foudre reste un mystère.

La vapeur d'eau dans l'air hausse refroidit et se condense à forme des nuages ​​. L' explication conventionnelle de l'air hausse repose sur le chauffage solaire. Le modèle météorologique électrique dispose d'une source d'énergie supplémentaire galactique ( le même qui alimente le Soleil ) pour conduire le mouvement de l'air . Il s'agit de la même source d'énergie qui alimente les vents féroces de haut niveau sur les planètes extérieures géantes, où l'énergie solaire est extrêmement faible . Une fois que la vapeur se condense en eau en gouttelettes d'eau , il est plus plausible que des millions de tonnes d'eau peuvent rester kilomètres suspendues au-dessus de la terre par des moyens électriques , plutôt que par des ascendances thermiques. Les nuages ​​agiraient pour réduire thermiques ... Prenez le temps de lire l'article en entier instructif.

Comme la technologie d'ionisation peut être utilisé pour augmenter les précipitations sous ces faiseurs de pluie ion , l'inverse doit aussi être vrai. Des trous dans les nuages, où les trous ne seraient pas en sont la preuve directe que la technologie scalaire peut livrer ces salves ioniques négatives dans les tempêtes en réduisant leur capacité à faire la pluie ou même la possibilité d'un nuage pour fournir de l'ombre par une chaude après-midi d'été. Ces effets peuvent conduire à la diminution de l'intensité de la tempête , les changements d'une force des ouragans grâce à la perturbation de l'intensité du champ de vent , et la suppression de la neige et de la pluie formation dans une tempête extra-tropicale , l'espèce la plus fréquemment trouvée dans les latitudes moyennes . Grâce à cette page, et le plusieurs à suivre, des photos de ces trous , des trous de rafales d'ions négatifs utilisés pour la couverture nuageuse mince , la pluie de l'humidité disponible dans l'atmosphère. Je suis sûr que beaucoup d' entre vous ont vu ceux d'avant et j'ai demandé ce qui provoque ces formes inhabituelles dans le ciel .

Beaucoup de ces images ont été envoyés à moi depuis que j'ai fait la Cloche Art Show le 30 Janvier , quelques photos ont été envoyées avec le temps et le lieu, d'autres sans . Pour ceux qui ont pris le temps de prendre et ensuite envoyé les images d'événements météorologiques qui ont retenu leur attention va ma plus profonde gratitude. Continuer à regarder le ciel ! Ensemble, nous pouvons gagner cette guerre de la mauvaise science et de silence.


Dernière édition par obsidienne le Jeu 16 Jan - 2:48, édité 1 fois
avatar
obsidienne

Messages : 3402
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 53
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: phénomènes climatiques à répétition : cyclones

Message par obsidienne le Jeu 16 Jan - 2:30

suite :



L'Oregon Cascades dans le lointain. Notez l'ondulation et tous les trous dans le couvert assez mince. Symétrie accompagne très souvent ce genre de modification artificielle du temps. Où un trou peut être trouvé un autre complémentaire (trou ou bosse) sera à proximité.



En regardant le même point de vue mais incliné un peu plus haut dans le ciel. Ondulation reste présente, tout comme les trous dans le couvert, ou ce qui aurait été couvert. Les restes de vols passés de traînées semblent avoir semé la troposphère supérieure pour la formation des cirrus qui est vu dans le coin supérieur gauche de l'image. Il y a aussi quelques bords carrés au centre supérieur du champ de nuages et de la partie supérieure droite.



Un ciel chargé avec le surplomb de cette maison offrant l'ombre du soleil. L'ondulation est généré à partir d'un couple de différents points de dépôt de l'énergie comme une preuve de la variété des distances et des directions que l'ondulation a une course.
avatar
obsidienne

Messages : 3402
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 53
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: phénomènes climatiques à répétition : cyclones

Message par obsidienne le Jeu 16 Jan - 2:38

suite :


Une surcharge importante de trou au centre supérieur withanother au centre droit où il semble qu'au moins trois formes d'onde différentes ont été lancées.



Plusieurs fréquences ondulation affichées dans ce patch des nuages, avec un ciel clair qui entourent cette activité.



Crépuscule en début de soirée quand cette image a été prise afin que les nuages bloquent la lumière du fond atmosphérique luminosité du ciel. Ondulation est à nouveau présent comme notre trou au centre de la partie supérieure droite de l'image.



Un ciel de matin de fin d'été après des heures de combats traînées ensemencement le ciel si haut les nuages se forment facilement. Un beau trou apparaît au milieu de ce groupe compliqué de nuages.
avatar
obsidienne

Messages : 3402
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 53
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: phénomènes climatiques à répétition : cyclones

Message par obsidienne le Jeu 16 Jan - 2:44

suite :



Au moins quatre, peut-être six, ondulant zones distinctes qui commencent tous à trous faibles dans la couverture nuageuse. Ce sont des points où les sections de l'atmosphère sont poussa dans des directions et à des vitesses qui ne se produiraient naturellement.



Parfois, l'ondulation n'est pas facile à repérer, mais les trous sont encore. Cirrus présentent une plus grande densité sur le bord de ces trous, ils forment également à angles de 90 degrés les uns aux autres. Notez les nuages ​​en bas de l'image se déplaçant horizontalement et verticalement puis centre moyen et supérieur.



Une plate-forme d'altocumulus avec évident entrelacement / plaque en fonte organisation. La densité des nuages ​​est beaucoup plus épais sur le côté droit comme limite carré évident dans ces été 2004, Vancouver nuages ​​île.

fin ciel electrique 1 - Scott Stevens.
avatar
obsidienne

Messages : 3402
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 53
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: phénomènes climatiques à répétition : cyclones

Message par obsidienne le Jeu 16 Jan - 3:04

LE CIEL ELECTRIQUE - 2 - SCOTT STEVENS ; météorologue.




Cette image a été prise le matin du 17 Novembre 2004, contre un avion départ de l'aéroport JFK de New York.

Un flot d'ions négatifs déposé dans ce trou agit sur les nuages ​​en libérant des liens statiques qui maintiennent ensemble les nuages​​. L'hydrogène et l'oxygène liens qui maintiennent les molécules d'eau sont rompues et avec l'humidité de libération résultant tombe / / cristallise sublime sur le nuage au-dessus.

Ces types de nuages ​​sont également connus comme «Nuages ​​d'automne" de série ou «Perforeuses nuages"

En voici quelques exemples ci-dessous :



Cette image a causé tout un émoi à la fin de l'été 2003, quand cette photo a été prise quelque part dans l'Alabama, si je me souviens bien. J'ai apprécié la lecture des comptes sur la façon dont la communauté météorologique du mal à expliquer comment ce nuage formé à partir de leur connaissance limitée des processus électriques à l'œuvre dans notre atmosphère.

L'explication admise était qu'il y avait un noyaux de condensation présente à l'origine de l'événement. Toujours pas de réponse pour expliquer pourquoi la forme circulaire et la source du noyau pour déclencher sa formation. Vous savez maintenant que c'était un flot d'ions négatifs délivrés par HAARP ou des technologies similaires à pleuvoir sur la couverture nuageuse dans ces pleurs cirrus.





Un autre ion grève de l'arme énergétique négatif dans un champ de altocumulus quadrillée.



Orlando en Floride en fin de journée avant la veille de Noël Day 2004 - Blooming chemtrails évidentes avec une empreinte ovale frappante déposé dans le champ de nuages​​. Encore une fois, les vols effectués à travers / par ces phénomènes électriques pour recueillir des données météorologiques; Cela m'étonne vraiment que l'ensemble de ce projet est toujours aussi caché derrière les nouvelles «important» de la journée. Un symptôme désolé de l'état du journalisme dans ce pays et même dans le monde occidental.



Tuscon, Arizona 4 Octobre 2004 - Une autre nouvelle grève. La plate-forme de cloud ne semble pas être aussi dense de sorte que le cirrus comme retombées est mince, ou commencent tout juste.



Encore une fois une empreinte ovale, celui-ci près de Pocatello, Idaho Juin 2004.
avatar
obsidienne

Messages : 3402
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 53
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: phénomènes climatiques à répétition : cyclones

Message par obsidienne le Jeu 16 Jan - 3:09

suite :


Eastern Idaho Fin Juin 2004 - De temps en temps il n'ya pas de plate-forme de nuage visible à partir de laquelle le trou de manifester, donc nous ne voyons que les résultats de la grève comme les cirrus comme les nuages ​​tombent sur ​​l'ovale de grève. Il s'agissait d'un aérosol lourd pulvérisation jour et une chemtrails est visible à travers la partie inférieure de l'image.



Une vue plus large de l'événement ci-dessus montrant un autre cirrus pleurs vers la gauche / est de la première avec un marquage chemtrails marquage, à peu près, dans la mesure inférieure de la "série d'automne" ou pleurer cirrus, comme je préfère l'appeler.



Cette grève ovale semble être très frais avec les retombées cirrus seulement dans les phases initiales. Notez le bord droit de l'arrière du champ de nuage vers le nord de l'ovale.



Les résidus de chemtrails nuages, l'aspect huileux dans les nuages ​​trahit leur vraie nature. Remarquez la nature bouillonnante de cette technologie à l'œuvre dans le chem-nuages​​. (2011 - Ce peut être aussi l'excitation de l'orgone, le «Chi», l'aspect de l'atmosphère). Beaucoup plus sur le «Chi» de l'atmosphère à venir .. Juillet 2011.

fin LE CIEL ELECTRIQUE - 2 - SCOTT STEVENS

Voir la suite : 3, 4 et 5 ici http://weatherwars.info/1-holes-part-1/
avatar
obsidienne

Messages : 3402
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 53
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: phénomènes climatiques à répétition : cyclones

Message par Archange le Jeu 16 Jan - 12:25

Bye bye blue sky  No une seule fois je crois il a été question de la technologie HAARP à la tv, un court reportage qui n'allait pas au fond des choses, on se croirait à l'époque de la fin de l'Atlantide où des maîtres du monde dans leur folie mégalomane de contrôle absolu se mettent à manipuler des forces dont ils n'ont pas idée des conséquences. Le problème, c'est que si conséquences lourdes il doit y avoir, on sera tous embarqués dedans  No   

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2694
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: phénomènes climatiques à répétition : cyclones

Message par obsidienne le Ven 17 Jan - 0:13

Je déteste ce monde matérialiste  Crying or Very sad 
avatar
obsidienne

Messages : 3402
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 53
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: phénomènes climatiques à répétition : cyclones

Message par Archange le Ven 17 Jan - 11:55

Le pire c'est que seuls quelques déglingués peuvent embarquer le monde à la catastrophe   

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2694
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: phénomènes climatiques à répétition : cyclones

Message par Admin le Sam 18 Jan - 12:57

Bonjour Obsidienne  Smile , je viens de déplacer le sujet dans la section plus adéquate.

Cette guerre climatique avait curieusement été évoquée dans le fameux jeu de cartes "Illuminati NWO" sorti en ... 1995  Exclamation   Shocked

_________________
Plus tu sauras te vider de toi, te répandre, plus Dieu t’inondera de sa Divinité.

Maître Eckhart
avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 382
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Ici et là :)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: phénomènes climatiques à répétition : cyclones

Message par obsidienne le Sam 18 Jan - 23:31

j'ai trouvé un article récent qui me contrarie par son mensonge  Rolling Eyes 

La vague de froid aux USA  s'explique par un déplacement du vortex polaire

Voici :  http://actuwiki.fr/3/climat/40486/

http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/01/08/la-vague-de-froid-aux-etat…







Remarque d'Obsidienne : Depuis avril 2013 j'observe les cartes satellites et quand je lis ça je m'énerve   Car j'ai vu dans les autres saisons que l'hiver et surtout en été, le courant de notre  nord descendre sur la france, oui.

Ce courant depuis l'hiver ne venait plus par chez nous. On voit que les nuages stagnes au dessus de l'islande et il n'y a aucun courant. Pourquoi ?  Il est différé mais par qui et comment ?  

Déjà on peut voir que l'amérique et la russie en profitent largement cet hiver. Puis l'amérique de temps en temps nous fait parvenir ce courant mais par son coté nord, c-a-d coté ouest du groenland.  Alors pourquoi en notre nord ce courant je ne l'ai pas vu une seule fois de tout l'hiver

la réponse c'est qu'ils sont capables de le bifurquer.  Evil or Very Mad

J'ai aussi remarqué qu'il est fort à certains moment et descend jusqu'à la mer méditerranée.  On peut dire qu'il se propage en "jets magnétiques" depuis le nord et comme une étoile depuis son centre. Lors de la pleine lune, il est plus fort et par conséquent on ne peut pas le retenir.  Mais cet hiver je ne l'ai pas vu une seule fois, je répète, il n'est pas passé par la voie nord de la france et l'islande.

Quand au jet stream il n'existe plus.  Ils l'ont anéantis depuis que l'amérique et les USA se disputent le gaz au pole nord.

Alors quand diront-ils la vérité ?  Rolling Eyes
avatar
obsidienne

Messages : 3402
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 53
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: phénomènes climatiques à répétition : cyclones

Message par Archange le Dim 19 Jan - 16:30


Tiens, j'ai retrouvé les cartes en rapport avec la manipulation du climat du jeu Illuminati NWO dont parle Admin:






La vérité? Ils règnent par le Mensonge et c'est à nous de la conquérir, il ne faut rien lâcher et surtout ne pas se contenter des médias mainstream qui sont à la botte, n'ont aucune indépendance... système pyramidal aux mains d'une poignée d'individus qui possèdent tout, ou quasi, sur cette planète...

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2694
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: phénomènes climatiques à répétition : cyclones

Message par obsidienne le Dim 19 Jan - 21:48

Transcription d'un documentaire de la BBC:
source : http://www.bbc.co.uk/sn/tvradio/programmes/horizon/dimming_trans.shtml

L'assombrissement mondial

http://www.chemtrails-france.com/articles/assombrissement_global/index.htm

Narrateur (Jack Fortune): Ceci est un un film qui exige une action. Il révèle que nous pourrions avoir grandement sous-estimé la vitesse à laquelle le climat change. En son cœur se situe un nouveau phénomène mortel que jusqu'à présent les scientifiques ont refusé à croire en son existence même. Mais il pourrait déjà avoir fait mourir de faim des millions de personnes. Tonight Horizon examine pour la première fois le pouvoir de ce que les scientifiques appellent l'assombrissement global.
12 septembre 2001, à la suite de la tragédie. Pendant que l'Amérique portait le deuil, la météo dans le pays fut inhabituellement excellente. Mille trois cent kilomètres à l'ouest de New York, à Madison dans le Wisconsin, un scientifique du climat appelé David Travis était sur le chemin de son travail.


Docteur David Travis (université du Wisconsin, Whitewater): Aux environs du 12, dans la journée, je me rendais à mon travail et j'ai remarqué comment le ciel était bleu et clair. Au départ je n'y ai pas pensé, puis j'ai réalisé que le ciel était exceptionnellement clair.

Narrateur: Pendant 15 ans Travis a effectué des recherches sur des sujets apparemment obscurs, si les traînées de vapeur générées par les avions avaient un effet significatif sur le climat. À la suite du 11 septembre, toute la flotte américaine a été clouée au sol, et Travis a eu l'occasion de le découvrir.


Docteur David Travis: Vous savez ce fut certainement une des petites choses positives à émerger de ceci, une opportunité de faire des recherches qui espérons le ne se produira plus jamais.

Narrateur: Travis suspectait que l'immobilisation (des avions) pourrait causer un petit mais détectable changement sur le climat. Mais ce qu'il a observé était à la fois immédiat et spectaculaire.


Docteur David Travis: Nous avons trouvé que le changement de la gamme de température pendant ces 3 jours était de juste au-dessus de 1°C. Et vous devez réaliser que du point de vue d'un profane ça ne semble pas beaucoup, mais du point de vue climatologique c'est énorme.


Narrateur: Un degré en seulement trois jours, personne n'avait jamais vu un tel changement climatique majeur se produire si rapidement. C'était un nouveau genre de changement de climat. Les scientifiques l'appellent l'assombrissement global. Il y a deux ans la plupart d'entre eux n'en avaient jamais entendu parler, mais maintenant ils croient que cela peut signifier que toutes leurs prédictions sur le futur de notre climat pourraient être fausses. La piste qui conduisit à la découverte de l'assombrissement global débuta il y a 40 ans, en Israël, avec les travaux d'un jeune immigrant britannique appelé Gerry Stanhill. Biologiste qualifié, Gerry obtint un poste pour aider à concevoir des systèmes d'irrigation. Son travail était de mesurer l'éclairement du soleil au-dessus d'Israël.

Docteur Gerald Stanhill (Organisation de la Recherche sur l'Agriculture, Israël): C'était important pour ce travail de mesurer les radiations solaires, parce que c'est un facteur qui détermine fondamentalement combien d'eau nécessitent les cultures.
Narrateur: Pendant un an Gerry a recueilli des données d'un réseau de capteurs de lumière; les résultats étaient comme attendu et furent utilisés pour aider à concevoir le système d'irrigation national. Mais 20 ans plus tard, dans les années 80, Gerry décida de répéter ses mesures pour vérifier si elles étaient toujours valides. Ce qu'il a trouvé l'a stupéfié.

Docteur Gerald Stanhill: Et bien je fus étonné de trouver qu'il y avait une très sérieuse réduction de l'ensoleillement, sur la quantité de lumière solaire en Israël. En fait, si nous comparons les premières mesures des années 50 avec celles actuelles, il y a une réduction prodigieuse de 22% dans l'ensoleillement, et ça m'a vraiment surpris.

Narrateur: Une réduction de 22% de l'énergie solaire était simplement énorme. Si c'était vrai sûrement les israéliens devraient geler. Il devait y avoir quelque chose d'erroné. Quand Gerry publia ses résultats ils furent donc ignorés.

Docteur Gerald Stanhill: Je dois dire que les publications n'eurent presque aucun effet sur la communauté scientifique.

Narrateur: Mais en fait Gerry n'était pas le seul scientifique qui avait noté la chute de l'éclairement solaire. En allemagne une jeune diplômée en climatologie appelée Beate Liepert trouva que la même chose semblait se produire aussi au-dessus des Alpes Bavaroises.


Docteur Beate Liepert (Observatoire Terrestre Lamont-Doherty): J'étais dans le même état d'esprit, j'étais aussi sceptique que n'importe quel autre climatologue. Mais maintenant j'ai vu les mêmes résultats en Allemagne, alors je l'ai cru.

Narrateur: Allemagne, Israël, qu'en est-il du reste du monde? En travaillant indépendamment l'un de l'autre, Liepert et Stanhill commencèrent à rechercher dans les publications, les journaux et les enregistrements météorologiques à travers le monde. Et ils trouvèrent tous les deux les mêmes histoires extraordinaires. Entre les années 50 et le début des années 90 le niveau d'énergie solaire atteignant la surface de la terre avait chuté de 9% en Antarctique, 10% aux États-Unis, 30% en Russie et 16% dans les îles britanniques. C'était vraiment un phénomène global, et Gerry lui a donné un nom adapté - l'assombrissement global. Mais, encore, la réponse des autres scientifiques fut l'incrédulité totale.


Docteur Gerald Stanhill: La communauté scientifique n'était évidemment pas prête à affronter le fait qu'il y avait un phénomène d'assombrissement global.


Narrateur: Bien sur, il y avait une bonne raison pour être sceptique. Moins d'énergie du soleil devrait rendre le monde plus froid. Cependant les scientifiques savaient que la terre se réchauffait. Comme le dioxyde de carbone et autres gaz à effet de serre que nous émettons emprisonnent encore plus de chaleur dans l'atmosphère terrestre et causent le réchauffement global.


Docteur Beate Liepert: En fait la réaction de mes amis au travail de Gerry et au mien en même temps fut, oh mon dieu, c'est vraiment extrême, vous contredisez le réchauffement global. Savez vous combien de milliards de dollars ont été dépensés pour la recherche sur le réchauffement global et vous et ce vieux type nous contredisez.


Narrateur: Donc les travaux de Liepert et Stanhill furent largement écartés. Mais l'assombrissement global n'était pas le seul phénomène qui ne semblait pas concorder avec le réchauffement global. En Australie deux autres biologistes, Michael Roderick et Graham Farquhar furent intrigués par un autre résultat paradoxal - le déclin dans le monde entier de quelque chose nommé le taux d'évaporation de la cuvette.


Professeur Graham Farquhar (Université Nationale d'Australie): C'est appelé le taux d'évaporation de la cuvette parce que c'est le taux d'évaporation dans une cuvette. Chaque jour à travers le monde des gens sortent le matin et regardent combien d'eau ils doivent ajouter dans une cuvette pour atteindre le niveau auquel elle était au même moment le matin précédent. C'est aussi simple.


Narrateur: À certains endroits, des scientifiques agricoles ont effectué cette tâche plutôt ennuyeuse pendant plus de 100 ans.


Professeur Graham Farquhar: Les mesures à long terme de l'évaporation de la cuvette sont ce qui leur donnent leurs vraies valeurs.


Docteur Michael Roderick (Université Nationale d'Australie): Et le fait qu'ils font la même chose jour après jour avec le même instrument.


Professeur Graham Farquhar: Oui, ils méritent une médaille. Chacun d'entre eux.


Docteur Michael Roderick: Oui.


Narrateur: Pendant des décennies personne n'a prêté attention aux mesures du taux d'évaporation de la cuvette. Mais dans les années 90 les scientifiques ont vu quelque chose de très étrange, le taux d'évaporation chutait.


Professeur Graham Farquhar: Il y a quelque chose de paradoxal ici sur le fait que le taux d'évaporation de la cuvette diminue, un paradoxe apparent, alors que la température augmente.


Narrateur: C'était un mystère. La plupart des scientifiques pensaient que, comme une casserole sur un réchaud, augmenter la température globale devrait augmenter le taux à laquelle l'eau s'évapore. Mais Roderick et Farquhar firent quelques calculs et trouvèrent que la température n'était pas le facteur le plus important dans l'évaporation dans la cuvette.


Docteur Michael Roderick: En fait il s'avère que les facteurs clés pour l'évaporation dans la cuvette sont le rayonnement solaire, l'humidité et le vent. Mais le rayonnement solaire est vraiment le facteur dominant.


Narrateur: Ils découvrirent que c'était l'énergie des photons frappant la surface, la lumière solaire, qui éjectent les molécules de la cuvette dans l'atmosphère. Ils sont donc arrivés à une conclusion extraordinaire.


Docteur Michael Roderick: Vous savez, si le taux diminue, peut être est ce l'ensoleillement qui diminue.


Narrateur: Est ce que la chute de l'évaporation était en fait la preuve de l'assombrissement global? Ils sentaient que quelque part dans les journaux devaient se trouver les chiffres bruts qui pourraient lier les deux choses ensemble.


Docteur Michael Roderick: Et puis un jour, juste par accident, je devais aller à la bibliothèque chercher un article dans Nature. Je n'arrivais pas à le trouver. J'ai juste jeté un oeil dans le journal et il y avait un article intitulé l'évaporation perd de sa force qui rapportait un déclin dans le taux d'évaporation de la cuvette en Russie, aux États-Unis et en Europe de l'est. Et la, dans les mesures, ils disaient que l'eau dans les cuvettes s'était évaporée en moyenne 100 mm de moins que pendant les 30 dernières années.


Narrateur: Mike savait combien de lumière solaire était nécessaire pour évaporer 1 mm d'eau. Il assembla alors les deux données de chiffres ensemble - la chute de l'évaporation avec la chute de l'ensoleillement.


Docteur Michael Roderick: Alors vous faites juste l'addition dans votre tête. 100 mm d'eau en moins d'évaporé, 2.5 mégajoules, donc 2.5 fois 100 égale 250 mégajoules. Et c'est en fait ce que les russes ont mesuré avec le déclin de l'ensoleillement pendant les 30 dernières années. C'était plutôt surprenant.


Narrateur: C'était la même chose pour l'Europe et les États-Unis. La chute de l'évaporation concordait exactement avec la chute de l'ensoleillement rapportée par Beate Liepert et Gerry Stanhill. Deux ensembles d'observations complètement indépendants donnaient la même conclusion. Bien que ça sembla incroyable, il n'y avait plus de doute sur l'assombrissement global.


Docteur Beate Liepert: Soudainement nous voyons, oh mon dieu le monde s'assombrit, puis vous soudainement vous voyez, oh mon dieu ça a un énorme impact.


Professeur Graham Farquhar: Il devait y avoir un assombrissement en Europe et en Russie, et ce à l'échelle globale. Et nous avons pensé que c'était très important parce que l'assombrissement était énorme. C'est donc grand à l'échelle globale.


Narrateur: Mais quelle en était la cause? Les scientifiques savaient qu'il n'y avait pas de problème avec le soleil lui-même. Le coupable devait être sur la terre. Et comme ils recherchaient des indices, ils firent une autre découverte saisissante.Les Maldives: une nation composée d'un millier d'îles minuscules au milieu de l'océan indien, récemment ravagée par le tsunami. Ce fut la que Veerabhadran Ramanathan, un des plus grands experts mondiaux sur le climat commença à démêler le mystère de la cause de l'assombrissement global. Il avait tout d'abord remarqué le déclin de l'ensoleillement sur de larges étendues de l'océan pacifique au milieu des années 90.


Professeur Veerabhadran Ramanathan: (Université de Californie): Mais nous ne savions pas à ce moment que c'était une partie d'une plus large situation globale, mais je savais que nous devions découvrir quelle en était la cause.


Narrateur: Ramanathan était certain d'une chose, la forte chute dans l'ensoleillement atteignant le sol devait avoir quelque chose à voir avec l'atmosphère de la terre. Il n'y avait rien d'apparemment suspect.


Professeur Veerabhadran Ramanathan: Presque tout ce que nous faisons pour créer de l'énergie cause de la pollution.


Narrateur: Brûler de l'essence ne produit pas seulement les gaz à effet de serre invisibles qui causent le réchauffement global. Cela produit aussi de la pollution visible, de minuscules particules de suie et autres polluants portés par le vent. Elles produisent la brume qui enveloppe nos villes. Donc Ramanathan s'est demandé: est ce que cette pollution pourrait causer l'assombrissement global? Les Maldives étaient l'endroit parfait pour le découvrir. Les Maldives semblent non polluées, mais en fait les îles du nord se situent dans un courant d'air salle descendant de l'Inde. Seulement l'extrémité sud de la chaîne d'îles bénéficie d'air propre venant tout droit de l'Antarctique. Donc en comparant les îles du nord avec celles du sud, Ramanathan et ses collègues devaient être capables de voir exactement quelle différence la pollution apportait sur l'atmosphère et l'ensoleillement. Le Projet Indoex, comme il fut appelé, était un énorme effort international. Pendant 4 ans toutes les techniques possibles ont été utilisées pour échantillonner et surveiller l'atmosphère au-dessus des Maldives. Indoex coûta 25 millions de dollars mais il produisit des résultats, et ils surprirent tout le monde.


Professeur Veerabhadran Ramanathan: La partie sensationnelle de l'expérience était que la couche de polluants qui fait 3 km d'épaisseur, réduisait la lumière solaire atteignant l'océan de plus de 10%.


Narrateur: Une chute de 10% de l'ensoleillement signifiait que la pollution par les particules avait un effet bien plus grand que ce que tout le monde avait cru possible.


Professeur Veerabhadran Ramanathan: Nos modèles nous avaient amenés à croire que l'impact humain sur l'assombrissement était proche de 0.5 à 1%. Ce que nous avons découvert est donc 10 fois supérieur.


Narrateur: Indoex montra que les particules de pollution bloquaient elles-mêmes la lumière solaire; mais ce qu'elles faisaient aux nuages était beaucoup plus significatif. Elles les transformaient en miroirs géants. Les nuages sont faits de gouttelettes d'eau. Ils se forment seulement quand la vapeur d'eau dans l'atmosphère commence à se condenser à la surface de particules présentes naturellement, typiquement du pollen ou du sel marin. Quand elles grandissent, les gouttelettes d'eau deviennent finalement si lourdes qu'elles tombent en pluie. Mais Ramanathan trouva que l'air pollué contenait beaucoup plus de particules que l'air non pollué, particules de cendres, de suie et de dioxyde de souffre.


Professeur Veerabhadran Ramanathan: Nous avons vu 10 fois plus de particules dans la masse d'air polluée au nord des Maldives par comparaison à ce que nous avons vu au sud, qui était de l'air immaculé.


Narrateur: Dans l'air pollué, des milliards de particules générées par l'homme fournissent 10 fois plus de sites autour desquels les gouttelettes d'eau peuvent se former. Les nuages pollués contiennent donc beaucoup plus de gouttelettes d'eau, chacune beaucoup plus petite qu'elle serait naturellement. Beaucoup de petites gouttelettes reflètent plus de lumière que peu de grosses. Les nuages pollués reflètent donc plus de lumière dans l'espace, empêchant la chaleur du soleil de passer au travers. C'était la cause de l'assombrissement global.


Professeur Veerabhadran Ramanathan: Fondamentalement, l'assombrissement global que nous avons observé dans le nord de l'océan indien était le résultat d'un côté des particules elles-mêmes faisant bouclier à la lumière solaire, et d'un autre côté des nuages rendus plus réfléchissants. Donc cette soupe insidieuse, consistant en de la suie, des sulphates, des nitrates, de la cendre et autres, avait un effet double sur l'assombrissement global.


Narrateur: Et quand il a regardé les images satellite, Ramanathan a trouvé que la même chose se passait dans le monde entier. Au-dessus de l'Inde, de la Chine, et s'étendant dans le pacifique. Au-dessus de l'Europe de l'ouest, s'étendant vers l'Afrique. Au-dessus des îles britanniques. Mais c'est quand les scientifiques ont commencé à enquêter sur les effets de l'assombrissement global qu'ils ont fait la découverte la plus inquiétante d'entre toutes. Ces nuages plus réfléchissants pouvaient altérer le comportement de la pluviomètrie mondiale. Avec de tragiques conséquences.


Narrateur: La famine éthiopienne de 1984 a choqué le monde. Elle fut en partie causée par une sécheresse ayant duré une décennie à travers le Sahara africain - une région connue comme le Sahel. Année après année les pluies d'été ont manqué. À ce moment les scientifiques ont blâmé les pratiques agricoles et la mauvaise gestion des terres. Mais il y a maintenant des preuves que le vrai coupable est l'assombrissement global. La force vitale du Sahel a toujours été la mousson saisonnière. Pendant la plupart de l'année il est complètement sec. Mais chaque été, la chaleur du soleil réchauffe les océans au nord de l'équateur. Ceci aspire la ceinture pluvieuse qui se forme au-dessus de l'équateur vers le nord, amenant la pluie sur le Sahel. Mais pendant 20 ans dans les années 70 et 80 la ceinture pluvieuse tropicale a constamment échoué à se décaler vers le nord - et la mousson africaine a disparu. Pour les scientifiques du climat comme Leon Rotstayn, la disparition des pluies a longtemps été une énigme. Il pouvait voir que la pollution de l'Europe et de l'Amérique du nord se déplaçait à travers l'Atlantique, mais tous les modèles climatologiques suggéraient qu'elle ne devrait avoir que peu d'effet sur la mousson. Mais Rotstayn décida alors de découvrir ce qui arriverait s'il prenait en compte les données des Maldives.


Docteur Leon Rotstayn (Recherche atmosphérique Csiro): ce que nous avons trouvé dans notre modèle était que quand nous avons permis à la pollution de l'Europe et de l'Amérique du nord d'affecter les propriétés des nuages de l'hémisphère nord, les nuages ont reflété plus de lumière solaire dans l'espace et ceci a refroidit les océans de l'hémisphère nord. Et à notre surprise le résultat fut que les bandes de pluie tropicales se sont déplacées vers le sud, s'écartant de l'hémisphère nord plus pollué vers l'hémisphère sud.


Narrateur: Les nuages pollués ont empêché la chaleur du soleil de passer au travers. Cette chaleur était nécessaire pour entraîner les pluies tropicales vers le nord. La ceinture pluvieuse vitale n'a donc jamais atteint le Sahel.


Docteur Leon Rotstayn: Donc ce que notre modèle suggère est que ces sécheresses au Sahel dans les années 70 et 80 peuvent avoir été causées par la pollution de l'Europe et de l'Amérique du Nord, affectant les propriétés des nuages et refroidissant les océans de l'hémisphère nord.


Narrateur: Rotstayn a trouvé un lien direct entre l'assombrissement global et la sécheresse au Sahel. Si son modèle est correct, ce qui sort de nos pots d'échappement et de nos centrales électriques a contribué à la mort d'un million de personnes en Afrique, et en a touché 50 millions de plus. Mais ce pourrait n'être qu'un avant goût de ce que l'assombrissement global a en réserve.


Professeur Veerabhadran Ramanathan: Le Sahel est juste un exemple du système de la mousson. Laissez moi vous emporter vers un autre endroit du monde. L'Asie, où la même mousson apporte la pluie à 3.6 milliards de personnes, environ la moitié de la population mondiale. Ma principale inquiétude est que cette pollution de l'air et l'assombrissement global auront aussi un impact nuisible sur la mousson asiatique. Nous ne parlons pas de quelques millions de personnes, nous parlons de quelques milliards.


Narrateur: Pour Ramanathan les implications sont claires.


Professeur Veerabhadran Ramanathan: Il n'y a pas de choix ici, nous devons réduire la pollution de l'air, voire l'éliminer entièrement.


Narrateur: Heureusement, s'attaquer à la pollution de l'air ne devrait pas être trop difficile. Ça ne voudrait pas dire abandonner complètement le pétrole et le charbon. Nous aurions juste à les brûler plus proprement. Et en Europe nous avons déjà commencé: des épurateurs dans les centrales électriques, des pots catalytiques pour les voitures et de l'essence à faible taux de souffre, bien qu'ils ne fassent rien pour réduire les gaz à effet de serre, ont déjà commencé à réduire la pollution visible de l'air. Ce devrait être de bonnes nouvelles pour le Sahel, et dans les dernières années les sécheresses n'ont pas été si mauvaises. Mais il y a un piège terrible. Parce que pendant que l'assombrissement global est lui-même un danger majeur pour l'humanité, il semble maintenant qu'il nous a protégé d'une encore plus grande menace. Ce qui veut dire que si nous réduisons l'assombrissement, nous pourrions faire face à quelque chose d'encore pire.
Ce fut David Travis qui se rendit compte le premier de ce que serait le monde sans l'assombrissement global. Ça s'est passé dans ces jours chaotiques qui ont suivit la tragédie du 11 septembre. Pendant 15 ans Travis a étudié les traînées de vapeur, les contrails, laissés derrière les avions volant à haute altitude. Bien que chaque contrail individuel semble petit, quand ils s'étendent ils peuvent couvrir le ciel.


Docteur David Travis: Voilà quelques exemples de ce que nous appelons une frénésie de contrails. Ce sont de larges groupes de contrails. Et en voici un particulièrement bien de la Californie du sud. Voilà la côte ouest des États-Unis. Et vous pouvez voir ici ce réseau entrelacé de contrails couvrant au moins 50%, voire 75% du ciel dans cette région. Il n'y a pas besoin d'être un expert pour réaliser que si vous regardez cette image satellite et voyez ce genre de couverture de contrails, ils doivent avoir un effet sur la température à la surface.


Narrateur: Mais le problème auquel Travis a été confronté fut d'établir exactement de quelle taille était l'effet des contrails. La seule façon de le faire était de trouver une période quand, bien que les conditions pour que les contrails se forment soient bonnes, il n'y avait pas de vols. Et bien sur ceci n'est jamais arrivé. Jusqu'au 11 septembre 2001. Là, pendant 3 jours après le 11, tous les avions commerciaux des États-Unis ont été cloués au sol. Ce fut une occasion que Travis ne pouvait pas ce permettre de manquer. Il s'est mis à rassembler les enregistrements de température à travers tout les États-Unis.


Docteur David Travis: Initialement les données de plus de 5000 stations météorologiques à travers 48 états, les zones qui étaient le plus affectées par l'immobilisation (des avions).


Narrateur: Travis ne cherchait pas juste des températures - qui varient beaucoup de toute façon d'un jour à l'autre. Au lieu de cela il s'est concentré sur quelque chose qui normalement ne change que très lentement: l'échelle de température. La différence entre la température la plus haute pendant la journée et celle la plus basse durant la nuit. Est ce que ça avait changé pendant les 3 jours de l'immobilisation (des avions)?


Docteur David Travis: Comme nous commencions à regarder les données climatiques et que les preuves commençaient à s'accumuler je devins de plus en plus excité. Les résultats étaient plus grands que ce à quoi je m'attendais. Donc nous voyons ici pour les 3 jours précédant le 11 septembre une valeur légèrement négative de la gamme de température avec beaucoup de contrails comme habituellement. Puis nous avons ce pic soudain juste ici dans cette période de 3 jours. Ceci reflète l'absence de nuages, l'absence de contrails, des jours plus chauds et des nuits plus froides, exactement ce à quoi nous nous attendions mais encore plus grand. Donc ce que ceci indique est que pendant ces 3 jours nous avions une chute soudaine de l'assombrissement global apporté par les avions.

Narrateur: Durant l'immobilisation (des avions) la gamme de température a bondi de plus de 1°C. Travis n'avait jamais vu quelque chose comme ça avant.


Docteur David Travis: C'était la plus grande fluctuation de température de cette magnitude des 30 dernières années.


Narrateur: Si autant de choses peuvent se passer pendant un laps de temps aussi court, en enlevant juste une forme de pollution, alors ça suggère que l'effet total de l'assombrissement global sur les températures mondiales pourrait être énorme.


Docteur David Travis: L'étude du 11 septembre a montré que si vous enlever un des contributeurs de l'assombrissement global, les contrails, pendant seulement une période de 3 jours, nous voyons une réponse immédiate de la surface à la température. Faites la même chose globalement et nous pourrions voir une augmentation du réchauffement global à grande échelle.


Narrateur: Ceci est le vrai aiguillon dans la queue. Résolvez le problème de l'assombrissement global et le monde pourrait être considérablement plus chaud. Et ce n'est pas seulement une théorie, c'est peut être en train de se passer maintenant. En Europe de l'ouest les mesures que nous avons prises pour réduire la pollution de l'air ont commencé à porter leurs fruits dans l'amélioration notable de la qualité de l'air et même avec une légère réduction de l'assombrissement global ces dernières années. Pendant ce temps, après des décennies pendant lesquelles elles sont restées constantes, les température d'Europe ont commencé rapidement à augmenter, culminant dans l'été meurtrier de 2003.
Les feux de forêts ont dévasté le Portugal. Les glaciers ont fondu dans les Alpes. Et en France les gens sont morts par milliers. Est ce que ça pourrait être la punition pour la réduction de l'assombrissement global sans s'attaquer aux causes principales du réchauffement global?



Docteur Beate Liepert: Nous pensions que nous vivions dans un monde se réchauffant, mais ce n'est en fait pas exact. Nous vivions dans un monde de réchauffement global plus un monde d'assombrissement global, et nous supprimons maintenant l'assombrissement global. Nous nous retrouvons donc avec un monde de réchauffement global, qui sera bien pire que ce nous pensions, beaucoup plus chaud.


Narrateur: C'est l'essentiel du problème. Alors que l'effet des gaz à effet de serre a réchauffé la planète, il semble maintenant que l'assombrissement global la refroidissait. Donc le réchauffement causé par le dioxyde de carbone nous était caché par le refroidissement causé par la pollution de l'air. Mais cette situation est maintenant en train de changer.


Docteur Peter Cox (Centre Hadley, Bureau Met): Nous allons nous trouver dans une situation où, à moins que nous agissions où les polluants responsables du refroidissement diminuent pendant que ceux responsables du réchauffement augmentent, le CO2 va augmenter et les particules diminuer et ceci signifie que nous aurons un réchauffement accéléré. Nous allons avoir un effet double, une réduction du refroidissement et une augmentation du réchauffement en même temps et c'est un problème pour nous.


Narrateur: Et ce n'est pas tout. Les climatologues comme Peter Cox ont commencé à s'inquiéter du fait que l'assombrissement global les ont amenés à sous-estimer la pouvoir réel du réchauffement global. Ils craignent que la terre puisse être beaucoup plus vulnérable aux gaz à effet de serre que ce qu'ils pensaient.


Docteur Peter Cox: Nous avons vraiment deux effets en compétition, nous avons l'effet des gaz à effet de serre, qui tend à réchauffer le climat, mais maintenant nous avons cet autre effet qui est beaucoup plus fort que nous le pensions, qui est un effet de refroidissement qui vient des particules dans l'atmosphère. Et ils rivalisent l'un avec l'autre. Nous savons que le climat a changé pour un état plus chaud d'environ 0.6°C durant les 100 dernières années. L'ensemble a bougé de cette façon. S'il apparaît que le refroidissement est plus puissant que nous le pensions alors le réchauffement est aussi beaucoup plus fort que nous le pensions, ça signifie que le climat est plus sensible au dioxyde de carbone que nous le croyions à l'origine, et ça signifie que nos modèles peuvent être sous-évalués en ce qui concerne l'effet du dioxyde de carbone.


Narrateur: Les modèles que tout le monde a utilisé pour prévoir le changement de climat prédisent un réchauffement maximal de 5° à la fin du siècle. Mais Cox et ses collègues craignent maintenant que ces modèles puissent être faux. Les températures pourraient augmenter deux fois plus vite que ce qu'ils pensaient précédemment entraînant des dommages irréversibles dans seulement 25 ans.


Docteur Peter Cox: Si nous ne faisons rien, dans les années 20-30 nous pourrions avoir un réchauffement global excédant 2°, et à ce moment on pense que la calotte glaciaire du Groenland commencera à fondre de telle façon que nous serons incapables de l'arrêter, elle fondra. Cela prendra du temps mais finalement ça amènera une augmentation du niveau de la mer de 7 ou 8 mètres.


Narrateur: Une fois que la calotte glaciaire du Groenland commencera à fondre, rien ne l'arrêtera. Beaucoup de grandes villes vivront en sursis. Décennie après décennie, le risque d'inondation catastrophique augmentera inexorablement. Mais à moins que des actions soient entreprises, ça ne s'arrêtera pas là. Parce qu'après le Groenland, la forêt tropicale commencera à se flétrir à cause de la chaleur.
Docteur Peter Cox: 2040 - il pourrait faire 4° de plus, le changement de climat pourrait avoir apporté de grosses sécheresses, particulièrement dans le bassin de l'Amazone, ça pourrait rendre la forêt non viable, nous pouvons nous attendre à ce que la forêt prennent probablement feu, se transforme en savane ou même finalement en désert s'il fait vraiment très très sec comme notre modèle le suggère.


Narrateur: Et comme la forêt tropicale partirai en fumée, cela relâcherai de grandes quantités de dioxyde de carbone dans l'atmosphère, augmentant encore le réchauffement global. Cox a calculé qu'en seulement un siècle, le monde pourrait être 10° plus chaud, un réchauffement plus rapide que dans toute l'histoire de la terre. Si ça devait arriver, le paysage de l'Angleterre serait complètement transformé.


Docteur Peter Cox: Nous parlons d'un changement d'un climat luxuriant, humide, comme celui ci, vers un climat nord africain en seulement quelques décennies ou un siècle.
Narrateur: La plupart des espèces végétales britanniques ne pourraient pas survivre à un climat nord africain. Avec la végétation dépérissant partout, l'érosion du sol deviendrait un problème grave. D'une terre verte et agréable, l'Angleterre deviendrait un pays d'extrêmes, avec des inondations hivernales laissant la place à des tempêtes de poussière en été. Et ce sera bien pire ailleurs.
Docteur Peter Cox: Vous pouvez imaginer que 10° d'augmentation des températures au Royaume Uni est catastrophique. Une augmentation de 10° dans un pays déjà chaud le rend essentiellement inhabitable.


Narrateur: Et juste quand on pourrait penser que les choses ne pourraient pas être pire dans le grand nord, une augmentation de 10° pourrait être suffisante pour libérer une vaste réserve naturelle de gaz à effet de serre plus grande que toutes les réserves de pétrole et de charbon de la planète.


Docteur Peter Cox: Nous serons en danger de déstabiliser ces choses appelées hydrates de méthane qui stockent beaucoup de méthane dans le fond de l'océan dans un genre d'état gelé, 10000 milliards de tonnes de ce truc, et ils est connu pour être déstabilisé par le réchauffement.


Narrateur: À ce point, quoi que nous ayons fait pour réduire nos émissions, il sera trop tard. 10000 milliards de tonnes de méthane, un gaz à effet de serre huit fois plus puissant que le dioxyde de carbone, seraient relâchés dans l'atmosphère. Le climat de la terre deviendrait hors de contrôle, entraînant des températures inconnues depuis 4 milliards d'années. Mais ceci n'est pas une prédiction - c'est un avertissement. C'est ce qui arrivera si nous nettoyons la pollution tout en ne faisant rien à propos des gaz à effet de serre. Cependant, la solution facile - continuer à polluer et espérer que l'assombrissement global nous protégera - serait suicidaire.


Docteur Peter Cox: Si nous continuions à déverser les particules ça aurait un effet terrible sur la santé humaine, les particules sont impliquées dans toutes sortes de maladies respiratoires, c'est pourquoi elles sont maintenant contrôlées, et bien sur elles affectent le climat de toute façon. Si vous magouillez avec l'équilibre de la planète, l'équilibre radiatif de la planète, vous affectez toutes sortes de comportements comme celui des moussons, ce qui aurait des effets terribles sur la population. Il serait donc extrêmement difficile, en fait impossible, d'annuler les effets des gaz à effet de serre seulement en continuant à déverser des particules, même si ce n'était que pour le fait que les particules sont dommageables pour la santé humaine.


Narrateur: Au lieu de ça nous devons entreprendre des actions urgentes pour s'attaquer aux causes originelles à la fois du réchauffement global et de l'assombrissement global - le brûlage du charbon, du pétrole et du gaz. Nos devons faire des choix difficiles, comment nous vivons et comment nous produisons notre électricité. Nous avons parlé de ça pendant 20 ans. Mais jusqu'à présent très peu de choses ont été faites pratiquement. La découverte de l'assombrissement global montre clairement que nous avons peu de temps.


Docteur Peter Cox: Une des forces réelles qui nous pousse dans cette direction est que nous laissons un environnement qui est confortable pour nos enfants. Et nous continuons comme si de rien n'était, nous n'allons pas faire ça, nous allons laisser un environnement qui est largement pire que celui dans lequel nous vivions; et ce sera à cause de ce que nous avons fait quand nous utilisions cet environnement, et ce serait réellement tragique si ça arrivait.
avatar
obsidienne

Messages : 3402
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 53
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: phénomènes climatiques à répétition : cyclones

Message par tchektuf le Mar 21 Jan - 21:37

j'ai pris connaissances des chemtrails  y a pratiquement 10 ans  sur l'ancien site "conspiration.cc" rebaptisé depuis quelques années http://presselibreinternationale.com/
Sur "conspiration.cc" il y avait une obsession croissante pour les chemtrails et je me disais :qu'est cequ'ils ont encore à nous bassiner avec les chemtrails .Le fait paraissait tellement énorme que je me disais, : c'est encore de la conspi de fada. on voyait des fibres sortir du corps de gens atteints des "morgelons", comme des fils de matieres synthétiques.Incroyable ,plus forts que les fakirs.
Et puis j'ai vu la vidéo d'une biologiste de renommeé internationale parlait ouvertement  des "morgelons".
et là j'ai commencé à prendre l'affaire au serieux .
Cela se passait au nord des usa et au canada,où les chemtrails sont particuliérement denses.
A l'époque c'était l'omerta générale comme encore maintenant.
Pour résumer les chemtrails contiennent des produits toxiques ,dont l'aluminium.
nous respirons touts ces saloperies.Dans certains organismes ces saloperies se concentrent et par réaction chimiques les coagulent sous formes de matieres artificelles réjetées par le corps

Voici quelques liens sur les chemtrails avec des commentaires des blogueurs sur leurs observations du ciel
http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2013/10/chemtrails-de-la-legende-urbaine-la.html

http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2013/09/selon-un-rapport-des-nations-unies-les.html

http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2013/05/al-gore-les-chemtrails-constituent-une.html
saisir chemtrail dans la boite de recherche pour le restedes articles  sur leschroniquesderorschach.blogspot.fr



j'insere ici, car j'ai pas trouvé de theme adhoc ,
un lien qui montre ce qui ressemble à  2 soleils .
à force d'en voir  on ne peut retenir uniquement l'explication du miroir atmosphérique

http://www.dailymotion.com/video/x1a0n6j_le-soleil-voit-double-dans-le-ciel-de-moscou_news

http://fr.sott.net/article/19025-Deux-soleils-observes-dans-le-ciel-de-Moscou

le site http://fr.sott.net  a une rubrique parmi d'autres :Changements Terrestres
qui relate les evenements  géologiques et climatiques  dans le monde et produit maintenant  des videos annuelles ou semestrielles sur ce qui s'est passé dans le monde sur ces sujets.
la concentration de toutes les catastrophes et anomalies montre de façon stupéfiante et parfois démentielle l'accéleration des boulversements en tous genres qui se produit maintenant sur la terre, qui laisse augurer bien des drames futurs ;
dont les mauvaises récoltes et les pénuries alimentaires,le manque d'eau par les secheresses intenses et l'éffondrement des températures par stagnation solaire.......
avatar
tchektuf

Messages : 433
Date d'inscription : 05/11/2013
Localisation : aura de france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: phénomènes climatiques à répétition : cyclones

Message par obsidienne le Mer 22 Jan - 1:52

Merci tchektuf pour ces info   

J'ai regardé le site de Scott.net et j'ai trouvé pas mal de truc intéressants. Super   

J'ai vu qu'il y a eu une méga éruption solaire le 7/1/14 ça explique pourquoi il a beaucoup plus en france sur plusieurs départements du sud.
Ceux qui font de la géo-ingénierie sont vraiment que des novices.  Et on laisse des fous diriger la planète alors qu'ils ont toutes les infos pour nous protéger.  Et à l'inverse ils fabriquent que des catastrophes.  Ensuite ils publient des articles qui vont dans leurs sens sur les sites météo.  Et vas-y les mensonges en pagaille  

cet article en dit long : http://fr.sott.net/article/18712-Climat-10-informations-dont-vous-n-avez-sans-doute-pas-entendu-parler

et encore : http://fr.sott.net/category/14-Science-et-Technologie?page=2

mais faut faire gaffe car il y a des fausses infos : comme l'inversion du champ magnétique du soleil. ça j'y crois pas car le soleil n'est pas comme la terre.   Suspect 

avatar
obsidienne

Messages : 3402
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 53
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: phénomènes climatiques à répétition : cyclones

Message par obsidienne le Ven 31 Jan - 12:22

Un exemple récent :

Hier fin d'aprem je me demandais ce que c'était ce gros oeil puis je me suis dit "attendons demain pour voir" mais comme le dit Scott Stevens que ces zones vides sont prévus à l'avance par HAARPS je me doutais .....



Ils ont mis un disque dedans ! Une "roue"

à minuit ça commence à rouler le nuage pour le faire grossir et le faire descendre en dépression. Les nuages sont anticyclonique quand ils traversent sur l'océan atlantique depuis l'ouest.



à 11h ce jour ! ça roule et ce n'est pas une boucle mais une dépression artificielle.


avatar
obsidienne

Messages : 3402
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 53
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: phénomènes climatiques à répétition : cyclones

Message par tchektuf le Sam 1 Fév - 11:23

voici une vidéo sur le climat 2013
étant donné que 2014 est une récidive aggravante de 2013, la manipulation mondiale du réchauffementt climatique tiendra plus longtemps.

En payant les augmentations des notes de chauffage et des polices d'assurances p'tête
que le berlot qui y a cru,comprendras que son cerveau était resté gelé et n'avait pas suivi le réchauffement climatique.
quand son cerveau se sera réchauffé ,il comprendra de nouveau qu'il est à contre_courant climatique.
difficile de maintenir son standing d'être humain !!!


avatar
tchektuf

Messages : 433
Date d'inscription : 05/11/2013
Localisation : aura de france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: phénomènes climatiques à répétition : cyclones

Message par obsidienne le Dim 2 Fév - 14:39

Je ne suis pas d'accord avec cette vidéo. Elle présente des faits mais ils ne mènent pas à la cause.

Le climat a la base c'est une différenciation de zone géographiquement. Il s'avère que ces zones n'existe plus mais la raison c'est que des dirigeants déplacent des zones de froid et de chaud par des moyens mécaniques dans le ciel et sans cesse.

Ce qui est désolant c'est que tout les citoyens ne savent pas comment ils font et tout le monde pense que le climat change. Rien n'a changé !  Evil or Very Mad 

Simplement certains dirigeants s'obsèdent à faire une couverture nuageuse intense et régulière. Le mal c'est qu'en pensant bien faire ils se justifient avec des mensonges mais ils ignorent les conséquences. c'est clair que la couverture nuageuse c'est pour protéger des rayons du soleil qui ne sont plus filtré tant la couche d'atmosphère est lésée. La vidéo dit que le soleil n'a pas la meme intensité mais c'est faux. Le rapport terre soleil n'est pas mécanique. Le soleil est habité d'être hierarchique qui contribuent à son action. Si la terre ne reçoit plus la chaleur nécessaire alors ces être vont le percevoir. Ils ne pourront réagir qu'en augmentant l'intensité du soleil.
Vous avez vu aux info ? un volcan en indonésie s'est réveillé. Cela faisait des siècles qu'il était éteint .....

En tout cas je vous déjà expliqué de quelle façon ils trafiquaient le climat sur terre. Il n'y a pas que les chemtrails d'ailleurs ils ont cessé depuis quelques temps pour n'utiliser que des disques perpétuels qu'ils placent en extrémité d'un gros nuage haut et froid et qui va l'enrouler pour faire une dépression. Cela crée des vents et sa brasse bien. C'est de là que vient le froid. Ils le font descendre régulièrement avec acharnement vers le bas, le sol grace à ces roues. Ainsi ils empechent les entités élémentaire de remplir leur taches et j'irais meme jusqu'à dire à piquer le taf d'arhiman  Twisted Evil 

Faut savoir que les disques perpétuels peuvent avoir une intensité variée. Récemment tout le monde crois que ce sont les marées naturelles qui font des dégats mais ils vous mentent. Déjà sur l'intensité du vent qui est artificiel créé par ces disques (roues) et qui est plus fort que ce qu'ils disent (bien plus que 120) et puis géographiquement la marée c'est sur tout le globe mais certainement pas un vent violent. La marée ce sont les masses des océans qui se retirent et reviennent naturellement. Il y a augmentation de la masse d'eau sans plus. Pourquoi y'at-il une violence systématique dans le ciel ? à cause qu'ils font bouger tout avec des roues.

Pourquoi font-ils ça ? Ce doit être par jalousie politique. Puisqu'ils peuvent régler les disques, régler l'intensité c'est qu'ils détruisent volontairement. Ils ne font pas ça juste pour nous faire croire que c'est la nature. Non ils en profitent à des fins politiques : ruiner financièrement un pays.

Ils recrée le climat artificiellement et personne ne s'en apercoit puisqu'ils agissent sur des zones où cela est déjà arrivé avant  Rolling Eyes 
avatar
obsidienne

Messages : 3402
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 53
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: phénomènes climatiques à répétition : cyclones

Message par obsidienne le Lun 3 Fév - 23:44

Le volcan en Indénosie qui se réveille
http://videos.lexpress.fr/actualite/monde/video-indonesie-une-deuxieme-eruption-du-volcan-sinabung-interrompt-les-recherches_1319916.html

dans la fumée Ahriman avec un aspect humain mais il a gardé ses cornes  Evil or Very Mad 



ça m'a fait réaliser que sur les cartes satellites j'ai remarqué que chaque fois qu'ils placent un disque (une roue) pour enrouler des nuages ou créer des vents et bien il y avait systématiquement un autre groupe de nuage  à l'horizontale qui intervenait.  Et la je me suis rappelé que Lucifer est dans les courbes, les rond et Ahriman dans les lignes, les colones qui s'élèvent ou qui descendent ..... drunken

Pour mieux m'expliquer quand il y a une action de Lucifer il y a systématiquement une action d'ahriman qui suit.  C'est un principe qu'a expliqué Steiner.  Lucifer entité lunaire et ahriman terrestre.

Je précise qu'ici dans le climat lucifer dans les courbes et les cercles c'est uniquement dans l'action du magnétisme amené par l'homme par ces disques artificiels.

Parce que dans l'humain c'est autre chose.  Pour reconnaitre une action karmique luciférienne c'est sur le visage qu'on le voit.  Des formes rondes (yeux rond, nez rond ...) démontrera que dans le passé la personne a agit trop du coté ahrimanien. Tandis que quelqu'un avec des yeux en amande, une bouche qui remonde, un nez aquilin c'est une action luciférienne qui a dominé.  Concerne ces constatation il faut compenser dans la vie actuelle. Je trouve utile de savoir d'où l'on vient car plus on en sait sur ahriman et lucifer alors on acquiert plus de conscience.
Je vous ferais un résumé prochainement dans la rubrique karmique du forum.


Dernière édition par obsidienne le Mer 5 Fév - 15:03, édité 2 fois
avatar
obsidienne

Messages : 3402
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 53
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: phénomènes climatiques à répétition : cyclones

Message par Archange le Mar 4 Fév - 17:58

Ah oui pas mal!!  Shocked

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2694
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: phénomènes climatiques à répétition : cyclones

Message par obsidienne le Jeu 6 Fév - 17:09

Hier 5/2/14 Ils ont mis un disque (roue) dans le nuage au nord de l'islande au dessus de l'océan.  Cela a fait partir le nuage en arrière au lieu qu'il continue sa course naturellement par le mouvement de la terre coriolis.
Dans quel but ?  C'est pour faire remonter le nuage qui était en dessous isolé proche des cotes ouest de la france.  Et il se transforme en pseudo cyclone (vents violents. 

C'est clair que ce procédé est artificiel  Twisted Evil 

carte fléchée


Sur la carte d'aujourd'hui on voit bien que le gros nuage au nord est partit en arrière de l'islande (en dépression) et que le nuage qui met toute la cote nord ouest de la france en alerte aux vents violents est remonté.  ça se voit par sa forme qui est plus anticyclonique que dépressionnaire.  Rolling Eyes Il est anticyclonique à la base mais contrarié par l'autre nuage celui qui est au nord, lui est en dépression artificiellement.

carte fléchée


Le nuage qui est en train de créé des vents aurait du normalement continuer sa course horizontalement et traverser la france avec juste un peu de pluie.  Ce transformant naturellement en dépression sur les terres par le temps doux du sud.

L'aspect mousseux sur l'atlantique c'est la trace laissée par le froid nordique qui descend par jet artificiellement aussi. Comme si quelque chose lui ouvrait ou lui fermait les vannes au bon vouloir.  Rolling Eyes ça pourrait s'appeler une traine anticyclonique et ne pas se comporter comme un courant indépendant.
avatar
obsidienne

Messages : 3402
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 53
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: phénomènes climatiques à répétition : cyclones

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 40 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum