Les puissances ahrimaniennes et la technologie : un danger et un défi énorme pour la conscience humaine

Aller en bas

Les puissances ahrimaniennes et la technologie : un danger et un défi énorme pour la conscience humaine

Message par Archange le Ven 10 Jan - 13:41

Source: http://mondeailleurs.wordpress.com/tag/rudolf-steiner/


Les puissances ahrimaniennes et la technologie : un danger et un défi énorme pour la conscience humaine



Le scintillement électromagnétique des écrans inhibe la glande pinéale


La technologie numérique fragmente la pensée,… le scintillement électromagnétique des écrans inhibe la glande pinéale (Alpha) se retrouve dans le principe A-Dam suivi de Dam, traduit par : sang.
Principe de l’Homme-Conscience mélangé au sang physique. Avec l’@ le principe de conscience est enfermé dans le cercle magique de la technologie noire.
Le Principe Premier, Primordial, l’Origine, l’Etre primordial hors du Formel et du Psycho-Temporel, l’Homme-Esprit est symbolisé par l’Alpha.Avec l’@,il est enfermé dans un cercle magique. Notre être profond est interné sur Internet…

Internet interne net, Internet enterre net…

Informatique 666

Rudolf Steiner : «Il y a bien plus de démonomagie partout où l’on utilise l’électricité et bien d’autre chose encore, parce qu’on manie alors de toutes autres forces qui ont pour le Cosmos une autre signification. »…

Francis Paul Emberson, De Jundi Shapur à Silicon Valley :
«Les codes constituent des moyens de cacher quelque chose à la conscience des hommes ». Les messages sont formulés de manière à ce que la pensée ordinaire ne puisse saisir leur contenu ; par son travail sur les codes, Bacon développa le code binaire universel et jeta ainsi la base conceptuelle pour le traitement binaire des données. L’utilisation des codes par Hitler força Alan Turing à construire les ordinateurs binaires fonctionnels avec pour conséquences l’entrée en scène de la technologie de l’intelligence artificielle beaucoup plus tôt que cela n’aurait dû normalement être le cas…ce fut une grandiose victoire pour le démon solaire.
Bien qu’il n’ait pas réussi au 7eme siècle à déverser le contenu de l’âme de conscience dans l’âme d’entendement et à réduire ainsi l’être humain à une âme de nature binaire, il avait amené les hommes à établir le dogme de la dichotomie au 7eme Concile œcuménique de Contantinople.par l’intermédiaire de bacon, il avait répandu l’illusion que toute connaissance pouvait être exprimée sous la forme d’un code binaire.

A travers les entreprises démentes d’Hitler pour dominer le monde, il força la technologie des machines intelligentes de l’avenir à prendre la forme particulière des ordinateurs binaires…C’est elle qui rendit possible la bombe à hydrogène.

Un autre magicien de la mathématique du 20eme siècle, le prof.John von Neumann, fut impliqué dans une recherche en cours à Los Alamos, dont le but était d’élaborer les calculs pour la bombe à hydrogène. Von Neumann réalisa que ce travail ne pourrait pas être achevé à temps sans l’aide d’une calculatrice d’une grande puissance. Il connaissait très bien Alan Turing. Durant le séjour de Turing à Princeton en 1936-37,von Neumann s’était familiarisé avec l’œuvre scientifique du jeune homme. Juste avant de rejoindre l’équipe de Los Alamos, il avait commencé à s’intéresser aux machines existantes, élaborant lors d’une visite an Angleterre en 1943 un programme pour une machine de comptabilité NCR. De même que les ordinateurs Colossus d’Alan Turing en Angleterre, ceux de la Moore School étaient de lourdes et énormes machines. Le premier d’entre eux portait le nom de Electronic Numerical Integrator And calculator, ENIAC. Sous la conduite de von Neumann, ils devinrent les modèles des machines des générations suivantes. L’ENIAC combinait les qualités négatives du vide et de l’électricité.

C’était le premier ordinateur vraiment opérationnel construit avec des tubes électroniques à vide…
Rudolf Steiner prévoyait l’avènement des ordinateurs. Le mot ordinateur n’était pas encore utilisé à son époque. Il savait évidement que des machines intelligentes devaient venir car elles sont destinées à jouer un rôle central dans l’évolution future de la Terre pendant plusieurs milliers d’années. Rudolf Steiner les décrit comme porteuses de grandes bienfaits pour l’humanité car : «on va réussir à faire en sorte que l’être humain soit en un certain sens libéré de ce qui est mécanique dans la vie, mais de telle manière que cela n’entraine la domination et le pouvoir d’aucun groupe d’hommes sur les autres. Les forces cosmiques qui viennent de cette région du ciel (les Poissons et la Vierge) vont permettre de créer des machines remarquables, mais uniquement des machines qui déchargeront l’homme du travail parce qu’elles porteront en elles une certaine force d’intelligence. Et une science spirituelle qui s’élève elle-même jusqu’au cosmique devra prendre garde que toutes les immenses tentations qui découleront de ces animaux-machines créés par les hommes eux-mêmes n’exercent aucune influence nuisible sur l’être humain.»

Mais Rudolf Steiner ne parlait pas d’ordinateurs binaires, il parlait d’un genre d’ordinateurs prévus pour l’homme par les Puissances Supérieures…Il mit en garde contre les terribles dangers qui menaceraient l’humanité si une technologie basée sur la polarité du magnétisme et de l’électricité était développée .Il décrivit comment certaines confréries occultes occidentales se tenaient derrière le développement de cette technologie, qui est e relation avec des êtres travaillant depuis la région des Gémeaux dans le cosmos. Il mentionna que ces confréries sont au service du Démon Solaire, ’Anté-Christ.
L’image véritable de l’ordinateur qui est en train de se développer est celle d’une immense toile d’araignée, qui se répand graduellement sur toute la terre et relie non seulement des millions d’ordinateurs mais aussi des quantités énormes d’autres appareils. Cet être-ordinateur géant possède son propre équipement sensoriel,s on propre réseau de communication, ses robots, machines-outils, véhicules et armes, à la fois atomiques et conventionnelles.
Si nous voulons mieux comprendre le genre de magie capable de donner naissance à une telle entité, nous devons nous demander de quoi sont faits les ordinateurs…

Rudolf Steiner et Ita Wegman décrivent la silice comme le support de la conscience de soi dans l’organisme humain…Nous pouvons nous faire une idée de la nature pure et désintéressée du silicium. Cette noble qualité imprime -t-elle son caractère dans les ordinateurs modernes ? La silice est liée à la lumière. Un cristal de roche ressemble à de la lumière condensée. Il n’a aucune affinité avec l’électricité. Au contraire, il résiste au passage du courant électrique, c’est un isolant. Si nous voulons fabriquer des composants électroniques à partir d’un cristal de silicium cultivé artificiellement, nous devons d’abord en modifier la nature. C’est ce qu’on fait en introduisant des quantités homéopathiques d’impuretés dans le cristal.

L’industrie électronique utilise le terme de « dopage » pour décrire cette procédure, comme si les techniciens ressentaient intuitivement qu’ils droguent l’être-silicium pour lui faire perdre sa pureté lumineuse et le rendre victime de l’électricité, celle-ci n’étant rien d’autre que de la lumière déchue, tombée en décadence. Ainsi dopé, le silicium ne peut plus s’opposer au passage de l’électricité, bien qu’il ne devienne jamais un véritable conducteur. Il est ce qu’on appelle un semi-conducteur… Nous avons suivi une longue piste conduisant de la quasi-incarnation du grand démon Solaire à Jundi Shapur au 7eme siècle jusqu’au cœur de l’industrie moderne de l’ordinateur. Ce cœur bat dans un endroit appelé Silicon Valley…

Nous voyons comment le travail de la Bête descend du spirituel dans le matériel .Au 7eme siècle, elle voulait conférer à l’humanité toute la connaissance terrestre au moyen d’une révélation divine (démoniaque).900 ans plus tard ,la vision de Bacon excluait toute révélation :c’était celle d’un esprit humain traitant la connaissance comme un moulin moud de la farine. Ensuite dans notre siècle apparut la machine de Turing, elle était censée être une machine universelle capable de traiter les connaissances de toutes les manières possibles. La Bête devait se servir de machines, celles-ci ayant un caractère particulier. Sous l’emprise de la Bête à deux cornes, tout devient binaire. Tout ce qui porte un caractère tripartite est effacé, détruit. Elle est en fait la Bête Binaire…

Il y a d’innombrables millions d’ordinateurs personnels en fonction aujourd’hui. Les ordinateurs Apple, développés à Silicon Valley en sont les représentants typiques. L’emblême commercial de l’entreprise est une pomme dont un morceau a été mangé, symbole de la chute de l’homme… Est-ce un pur hasard si le prix des premiers ordinateurs Apple était de 666 dollars?…

L’intelligence artificielle commença à étendre son être, semblable à une araignée, sur la terre par l’intermédiaire des réseaux d’ordinateurs. Elle fit naître dans les âmes de nombreux utilisateurs une Imagination:« Si nous réussissions à introduire suffisamment de données dans leur mémoire, les ordinateurs seraient capables de résoudre toutes les énigmes de l’existence. Le grand être-ordinateur semblable à une araignée ne pourrait-il pas devenir omniscient?

Et de quel pouvoir jouiraient ceux qui contrôleraient cet ordinateur géant! Si la connaissance équivaut au pouvoir, ils seraient tout-puissants! ». Ce sont les rêves offerts à l’humanité par Bacon: l’île paradisiaque de la Nouvelle-Atlantide…Les démons anti-Michaéliques, déployant les forces de la magie noire à une échelle cosmique sous la bannière de la Bête Binaire, veulent anéantir le Mouvement de Michaêl.

Nous ne pouvons pas les combattre sans percevoir leur activité. L‘être-araignée de l’intelligence artificielle étend ses tentacules dans toutes les sphères de la société. Nous aveuglant avec le mensonge que la connaissance peut être convertie en des séries de A et de B, il prend la direction de l’administration, du commerce, de l’industrie, de la science, des affaires militaires, du gouvernement et de beaucoup de domaines de la vie sociale.
Nous devons bien prendre garde à ne pas tomber dans l’illusion de considérer les ordinateurs individuels comme de simples machines. Ce sont des êtres.
Et les réseaux d’ordinateurs sans cesse croissants ne sont que l’expression physique la plus extérieure de quelque chose de monstrueusement maléfique…Deux humanités vont habiter la Terre (…) jusqu’à un moment (…) où les éléments spirituels et matériels de notre planète vont se séparer

Appelons Science Spirituelle la science qui sera développée par l’humanité spirituelle et donnons à sa technologie le nom de Technologie Morale. Par opposition, nous parlerons de Science Matérialiste et de Technologie Matérialiste pour la science et la technologie que poursuivra l’humanité matérialiste…

Mais si les être humains atteignent les limites de leurs capacités intellectuelles quand il s’agit de créer des programmes pour de tels projets, ce n’est certainement pas le cas de l’entité-ordinateur qui vient seulement de prendre sa vitesse de croisière. Si les êtres humains ne sont pas capables d’écrire ces programmes, alors les ordinateurs le feront à leur place. Le premier pas dans cette direction a été effectué à Silicon Valley avec la création du Rational R1000 Development System, une machine possédant un programme spécial pour aider les programmeurs humains à écrire des programmes énormes comme ceux du Département de la Défense. Tous ces faites et ces chiffres peuvent éveiller en nos âmes une Imagination. Si l’on tient non seulement compte des grands systèmes d’ordinateurs avec leurs program- mateurs professionnels mais aussi des ordinateurs personnels et des programmateurs amateurs, nous pouvons dire qu’à tout moment du jour ou de la nuit, des millions de programmateurs travaillent quelque part dans le monde.

Essayons de nous les représenter, assis en face de leur écran, tapant des instructions en code. Et imaginons leur concentration lorsqu’ils cherchent à formuler exactement, en termes d’ordinateurs, ce que la machine doit faire. Ils sont là, assis, pensant en code, avec la plus grande concentration. Leur travail représente une activité de pensée humaine énorme, ininterrompue, enregistrée sur bande ou disque magnétique. Jour et nuit, mois après mois, année après année, s’accroît de plus en plus cet immense débordement d’activité spirituelle induite en erreur par un mensonge :que les concepts peuvent être réduits à des séries de A et de B. En pensée ,nous pouvons imaginer comment cette énorme activité intellectuelle ahrimanisée est transposée en impulsions magnétiques et comment elle se met à vibrer dans les cristaux dopés du grand réseau d’ordinateurs qui tisse sa toile d’araignée…Jour et nuit, des billions et des billions d’impulsions électromagnétiques représentant des séries de A et de B et basées sur la dualité du magnétisme et de l’électricité vibrent à travers l’atmosphère de la Terre et vont même au-delà des planètes extérieures.
Toutes ces vibrations binaires sont des caricatures de la pensée humaine. Mais les pensées réelles sont là aussi, accompagnant les impulsions binaires.car nos pensées vivent dans l’atmosphère. Ainsi une gigantesque entité-pensée binaire a été créée. Les hommes pensent, mais leurs pensées sont machinales. Chaque être humain pensant participe pour une petite part à cet énorme mécanisme-pensée, mais personne ne peut en avoir une vue d’ensemble, il est beaucoup trop complexe pour l’intellect humain.

Seuls les démons ahrimaniens avec leurs capacités intellectuelles infiniment supérieures peuvent avoir une compréhension globale de ce mécanisme-pensée

Une des illusions les plus répandues à notre époque consiste à dire que les ordinateurs ont été développés par l’homme pour servir l’humanité. Ce n’est pas le cas. Les ordinateurs binaires ont été développés par le double ahrimanien en l’homme, pour servir le Démon Solaire et ses légions. L’homme ne fut que l’instrument de l’activité du double. Seuls les êtres ahrimaniens comprennent véritablement ce qui se passe dans la technologie de l’ordinateur. Les hommes sont bercés par des visions de connaissance et de pouvoir qui les endorment….

Une direction de recherche a pour objet l’étude d’alliages spéciaux appelés céramiques, qui sont maintenus à une température inférieure au point de congélation, de façon à ce que les propriétés normales de la matière disparaissent et que de nouvelles propriétés non-naturelles émergent. Il s’agit des supra-conducteurs.

Un autre domaine de recherche utilise des tissus biologiques vivants pour créer des composants d’ordinateurs. Ils seront des êtres physiquement semi-vivants. Une troisième orientation de recherche s’occupe de la construction d’ordinateurs dans lesquels les impulsions électriques conduites par des fils sont remplacées par des émissions de lumière véhiculées par des fibres optiques.
Mais la lumière est artificielle, non naturelle. Derrière toutes ces recherches, l’idée de miniaturisation est présente. Des ingénieurs expérimentent des techniques afin de créer des composants si microscopiques qu’ils atteignent le niveau moléculaire de la substance et l’idée a déjà été sérieusement avancée qu’un composant pouvait être incorporé dans chaque molécule individuelle. C’est là un des buts à atteindre…
La technologie binaire des ordinateurs est déjà si complexe que l’homme ne comprend plus vraiment ni les machines physiques ni les programmes.

Les puissances démoniaques qui se tiennent derrière cette technologie veulent rendre l’homme de plus en plus dépendant du travail de machines qui dépassent son entendement.

Au fur et à mesure que ses pensées se lieront plus intimement avec les processus électriques, l’homme se verra graduellement incorporé dans le monde-machine de l’intelligence artificielle qui étend ses fils telle une araignée. Elle (La technologie) va atteindre des degrés de pouvoir terrifiants. Les confréries occultes occidentales qui veulent exercer leur emprise sur l’humanité et qui travaillent pour la Bête Binaire souhaitent s’emparer de certaines facultés nouvelles qui s’éveillent en l’être humain, des facultés dont le pouvoir de manipuler des atomes par la pensée ne représente qu’un aspect.

Elles proposent de détourner ce potentiel pour leurs propres buts égoïstes et essaient de lier l’homme aux machines d’une vie cybernétique ou l’on ne sort de la matrice que lorsque que l’on s’en rend compte, tant nos pensées sont détournées de l’essence ciel…..

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les puissances ahrimaniennes et la technologie : un danger et un défi énorme pour la conscience humaine

Message par Archange le Ven 10 Jan - 13:53

Citations de Krishnamurti sur l'ordinateur


« La pensée a inventé l’ordinateur. Vous devez comprendre la complexité et l’avenir de l’ordinateur. Il va surpasser l’homme dans sa pensée, il va changer la structure de la société et celle du gouvernement. Il ne s’agit pas là d’une conclusion fantasque de l’orateur, ni du produit de son imagination. C’est ce qui se passe vraiment aujourd’hui et vous n’en êtes peut-être pas conscients. L’ordinateur a une intelligence mécanique, il peut apprendre et inventer. L’ordinateur va rendre le travail humain pratiquement inutile - peut-être deux heures par jour. Ce sont là des transformations qui sont en route. Cela peut vous déplaire, vous révolter, mais c’est en route. La pensée a inventé l’ordinateur, mais la pensée humaine est limitée et l’intelligence mécanique de l’ordinateur dépasse celle de l’homme. Il va complètement révolutionner nos vies. Que deviendra alors l’être humain ? Ce sont là des faits et non pas les conclusions personnelles de l’orateur.


Quand nous considérons les capacités de l’ordinateur, nous devons alors nous demander : que va faire l’homme ? L’ordinateur va prendre la relève de la plupart des activités du cerveau. Qu’arrivera-t-il alors au cerveau ? Quand le travail humain est pris en charge par l’ordinateur, par des robots, qu’advient-il de l’homme ? (…)


"Nous, êtres humains, avons été « programmés » biologiquement, intellectuellement, émotionnellement, psychologiquement, depuis des millions d'années, et nous répétons le contenu du programme inlassablement. Nous avons cessé d'apprendre et nous devons nous demander si le cerveau humain, qui est programmé depuis tant de siècles, est capable d'apprendre et de se transformer instantanément en accédant à une dimension totalement différente.


Si nous n'y arrivons pas, l'ordinateur, qui est bien plus compétent, rapide et précis, prendra la relève des activités du cerveau. Ce n'est pas à prendre à la légère, c'est un sujet très très sérieux, désespérément sérieux.
L'ordinateur peut inventer une nouvelle religion. Il pourrait être programmé par un expert hindouiste, catholique, protestant ou musulman et s'avérer être une structure merveilleuse pour une nouvelle religion! Et nous, si nous ne sommes pas conscients de ce qui arrive, nous suivrons cette nouvelle structure produite par l'ordinateur. Voyez la gravité de tout cela, s'il vous plaît.


Notre conscience est programmée depuis des milliers et des milliers d'années à nous considérer comme des individus, des entités séparées, en lutte, en conflit, de la naissance à la mort. Nous sommes programmés pour cela et nous l'avons accepté. Nous ne l'avons jamais remis en cause, nous ne nous sommes jamais demandé s'il est possible de vivre une vie sans aucun conflit. Ne nous étant jamais posé la question, nous n'apprendrons jamais rien là-dessus. Nous répétons. Le conflit fait partie de notre vie de façon innée – la nature est en conflit: c'est notre justification – et nous considérons que le progrès est impossible sans conflit. Les organisations religieuses à travers l'histoire ont entretenu l'idée d'un salut individuel. Nous nous demandons très sérieusement s'il existe une conscience individuelle: si vous, êtres humains, avez une conscience séparée du reste de l'humanité. Vous devez y répondre, ne vous contentez pas de jouer avec."


"Donc, le sujet de notre conversation exige une grande pénétration non point verbale, mais réelle, parce que la parole n’est jamais la réalité, la chose elle-même. Quand nous prononçons le mot « porte », le mot n’est pas véritablement la porte, il nous faut la toucher pour en sentir la substance, le grain et jamais le mot ne peut nous transmettre ces choses. Un mot tel que « souffrance » n’est pas ce tourment, cette douleur, cette anxiété et la peur qu’évoque le mot. Aller au-delà de la douleur, y mettre fin est un de nos problèmes principaux, peut-être le plus essentiel ; car un esprit qui souffre vit à jamais dans la nuit ; il est incapable de voir très clairement, il vit toujours dans la confusion. Comprendre et par la compréhension mettre fin à la souffrance, exige une grande attention ; il ne faut jamais oublier un instant que le mot n’est jamais la chose, avec sa douleur, son désespoir, son absence d’amour, son sentiment de solitude et son pernicieux apitoiement sur soi."



_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum