Pont entre la glande pituitaire et la glande pinéale - comment se développe la clairvoyance (Max Heindel)

Aller en bas

Pont entre la glande pituitaire et la glande pinéale - comment se développe la clairvoyance (Max Heindel)

Message par Admin le Ven 11 Mai - 20:02

La glande pinéale et la glande pituitaire seraient les organes de la clairvoyance, Max heindel explique, dans un de ses ouvrages comment se crée le pont entre ces deux organes afin d'éveiller cette faculté latente en tout homme.


"Dans le cerveau se trouvent deux petits organes qu'on appelle le corps pituitaire (hypophyse) et la glande pinéale. La science médicale n'a que peu de chose à dire à leur sujet et appelle la glande pinéale le "troisième oeil atrophié", bien que ni cette glande, ni le corps pituitaire ne sont en train de s'atrophier. Ceci embarrasse beaucoup les savants, car la nature ne conserve rien d'inutile. Dans tout le corps, nous trouvons des organes qui s'atrophient ou se développent.

Cependant, le corps pituitaire et la glande pinéale appartiennent encore à une autre classe d'organes qui, pour le présent, n'évoluent ni ne dégénèrent, mais sont dormants. Dans un lointain passé, quand l'homme était en contact avec les mondes intérieurs, ces organes étaient les moyens d'y accéder et ils le seront à nouveau dans une phase ultérieure. Ils étaient connectés avec le système nerveux involontaire, ou sympathique. Dans un passé plus récent (pendant la Période de la Lune, la dernière partie de l'Epoque Lémurienne et la première partie de l'Epoque Atlantéenne) l'homme voyait les mondes intérieurs; des images se présentaient à lui tout à fait indépendamment de sa volonté. Les centres de perception de son corps du désir tournaient dans le sens contraire des aiguilles d'une montre (suivant d'une manière négative le mouvement de la Terre qui tourne sur son axe dans cette direction), comme le font aujourd'hui les centres de perception des "médiums". Chez la plupart des gens, ces centres de perception sont inactifs, mais un développement approprié les fera tourner dans le sens des aiguilles d'une montre. C'est là le point difficile du développement de la clairvoyance positive.

Le développement de la clairvoyance négative, ou médiumnité, est plus facile parce qu'il est simplement le réveil d'une faculté de miroir que l'homme possédait à une époque reculée, par laquelle le monde extérieur se reflétait involontairement en lui. Cette faculté se conserva par la suite grâce aux mariages consanguins. Chez les médiums contemporains, ce pouvoir est intermittent, ce qui explique pourquoi à certains moments ils peuvent "voir" et à d'autres moments ils échouent complètement, sans raison apparente.

Dans le corps du désir du clairvoyant volontaire correctement développé, les courants du corps du désir tournent dans le sens des aiguilles d'une montre et brillent d'une splendeur éblouissante qui surpasse de beaucoup la brillance du corps du désir d'une personne ordinaire. Les centres de perception du corps du désir autour duquel tourbillonnent ces courants, donnent au clairvoyant volontaire le moyen de percevoir les choses du Monde du Désir et il voit et observe à volonté. La personne dont les centres tournent en sens contraire des aiguilles d'une montre ressemble à un miroir qui réfléchit simplement ce qui est devant lui; elle est incapable de rechercher des informations.

C'est là une des différences fondamentales qui existe entre un médium et un clairvoyant correctement développé. Il est impossible pour la plupart des gens de distinguer l'un de l'autre. Cependant, il existe un critère infaillible: jamais un clairvoyant correctement développé n'exercera cette faculté pour de l'argent ou tout autre avantage, pas plus qu'il ne s'en servira pour satisfaire la curiosité, mais uniquement pour aider l'humanité.

On comprend facilement quel grand danger résulterait, pour la société, du mauvais usage du pouvoir de clairvoyance volontaire permettant d'observer et de voir à volonté, si ce pouvoir était entre les mains d'une personne indigne. Elle pourrait lire les pensées les plus secrètes. C'est pourquoi l'aspirant à la vue et à la pénétration spirituelles doit avant tout donner la preuve de son désintéressement. L'Initié est tenu par les serments les plus solennels de ne jamais utiliser ce pouvoir pour son intérêt personnel si peu que ce soit.

La clairvoyance correctement développée est la seule dont on se serve pour faire des recherches sur des faits occultes et c'est la seule qui puisse être utilisée dans ce but. Par conséquent, l'aspirant doit éprouver, non pas le désir de satisfaire une curiosité vaine, mais le désir sacré et désintéressé d'aider l'humanité. A défaut d'un tel désir, il est impossible de faire des progrès dans l'acquisition de la clairvoyance positive.

Pour retrouver le contact avec les mondes intérieurs, il est nécessaire d'établir la connexion de la glande pinéale et du corps pituitaire avec le système nerveux cérébro-spinal et de réveiller le corps pituitaire et la glande pinéale. Cela fait, l'homme aura à nouveau la faculté de percevoir les mondes intérieurs, mais à un degré plus élevé que dans le passé, parce que cette faculté sera reliée au système nerveux volontaire et, par conséquent, sous le contrôle de sa Volonté. Cette faculté de perception intérieure lui ouvrira toutes les voies de la connaissance et il aura à son service un moyen d'acquérir des informations, en comparaison duquel toutes les autres méthodes de recherche ne sont que jeux d'enfants.


L'éveil de ces organes se fait par l'entraînement ésotérique suivant: la plupart des gens dépensent leur force sexuelle pour la gratification des sens, alors qu'elle devrait être légitimement utilisée pour la génération. Quand l'aspirant à la vie supérieure commence à réprimer ces excès et à consacrer son attention à des pensées et des efforts spirituels, la force sexuelle non utilisée commence à s'élever. Elle s'élève en un volume croissant, traversant le coeur et le larynx, ou bien l'épine dorsale et le larynx, ou les deux, puis passe directement entre le corps pituitaire et la glande pinéale vers le point à la racine du nez où siège l'Esprit .

Toutefois ce courant, quelle que soit son importance, doit être développé dans une certaine mesure avant que le véritable entraînement ésotérique ne commence. Ce n'est pas seulement un accompagnement nécessaire, mais une condition préalable à tout travail conscient dans les mondes intérieurs. Aussi l'aspirant doit-il mener, pendant un certain temps, une vie morale consacrée à des pensées spirituelles, avant qu'il ne soit possible de commencer le travail qui lui donnera la connaissance personnelle des royaumes hyperphysiques et qui lui permettra de devenir, dans le sens le plus vrai, un aide de l'humanité.


Quand le candidat a vécu de cette manière pendant un temps suffisant pour établir un courant d'énergie spirituelle et qu'on le trouve digne et qualifié de recevoir une instruction ésotérique, on lui enseigne certains exercices destinés à faire vibrer le corps pituitaire. Cette vibration le pousse à heurter et à faire légèrement dévier la ligne de force la plus proche qui, à son tour, agit sur la ligne de force la plus proche, et ainsi de suite jusqu'à ce que la force de la vibration soit épuisée.

Quand ces lignes de force ont été suffisamment déviées pour atteindre la glande pinéale, le but recherché est atteint: un pont entre les deux organes a été jeté. C'est un pont entre le Monde Physique et le Monde du Désir. Dès qu'il est construit, l'homme devient clairvoyant et peut diriger son regard là où il veut. Il voit à la fois l'intérieur et l'extérieur des objets solides. L'espace et la solidité, en tant qu'obstacles à son observation, ont cessé d'exister.

Il n'est pas encore un clairvoyant expérimenté, mais il est clairvoyant à volonté, un clairvoyant volontaire. La faculté qu'il possède diffère de beaucoup de celle du médium.


La personne chez laquelle ce pont a été une fois construit, est toujours assurée de pouvoir entrer en contact avec les mondes invisibles, la connexion pouvant être établie ou interrompue à volonté. Peu à peu, l'observateur apprend à discipliner la vibration du corps pituitaire de façon à pouvoir entrer en contact avec telle région des mondes intérieurs qu'il désire visiter. Cette faculté est entièrement soumise à sa volonté. Point n'est besoin pour lui d'entrer en transe, ou de faire quoi que ce soit d'anormal pour élever sa conscience jusqu'au Monde du Désir. Il lui suffit de vouloir voir, et il voit.


Source: http://www.e-rose-croix.org/rose-croix_clairvoyance.htm
avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 382
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Ici et là :)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum