Danger des acide gras trans dans l'alimentation: comment les réduire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Danger des acide gras trans dans l'alimentation: comment les réduire

Message par Archange le Sam 23 Nov - 14:54



Acide gras trans : un danger et un risque pour votre santé à travers votre alimentation


acide gras trans


Un acide gras trans fait partie de la famille des acides gras insaturés.
Aux Etats-Unis, les acides gras trans sont considéré comme plus dangereux que les OGM pour la santé !

Le sujet est souvent évoqué au Canada également, qui a depuis quelques années déclaré la guerre aux graisses trans et a même publié des indications officielles pour faire baisser l’utilisation des graisses trans.
En 2007, le Canada a adopté une résolution pour interdire l’utilisation d’acides gras trans artificiels : interdiction d’avoir plus de 2% d’acide gras trans d’origine artificielle dans un produit, pour devenir le second pays après le Danemark a adopter une telle mesure.
La mention partiellement hydrogéné signifie que le produit contient des gras trans.

En France, le sujet commence juste à faire son apparition en 2007…

Les acides gras trans dans notre alimentation proviennent principalement de trois sources :

De la transformation bactérienne d’acides gras insaturés dans le “ventre” des ruminants.
Ces acides gras trans peuvent se retrouver par la suite dans les produits laitiers (beurre, crème, fromages, lait) et les viandes (bœuf, mouton, etc.)

De l’hydrogénation catalytique partielle et la désodorisation des huiles végétales insaturées (ou parfois des huiles de poisson) riches en acides gras polyinsaturés.

Lors d’une friture d’huile, ou d’un chauffage, même à assez basse température (huile de lin par exemple).
Ils se forment donc au cours du raffinage des huiles végétales du commerce, cette opération comprenant une étape de désodorisation par chauffage.


Les différents types d’acides gras :

Les acides gras polyinsaturés : de nombreuses huiles végétales (huile de soja, de maïs et de tournesol), les poissons gras (maquereau, éperlan, hareng et truite), les huiles de poisson, les graines de lin, les graines de tournesol, le soja et certaines noix renferment une forte proportion d’acides gras polyinsaturés.

Les acides gras monoinsaturés : l’huile d’olive, l’huile de canola, l’huile de tournesol à forte teneur en acide oléique, les avocats et certaines noix (cajoux, amandes et arachides, etc.) renferment une forte proportion d’acides gras monoinsaturés.

Les acides gras saturés : les huiles de coco, de palme, graisses animales, beurre, fromage et autres produits laitiers renferment une forte proportion d’acides gras saturés.

Les acides gras trans : on les trouve à l’état naturel en petites quantités dans certains aliments (produits laitiers, animal). De petites quantités de gras trans se forment au cours du raffinement des huiles végétales liquides, ainsi que lors du processus d’hydrogénation partielle qui transforme l’huile liquide en graisse semi-solide.


Les effets des acides gras trans ?

Les acides gras trans ont la même structure que les acides gras saturés, en conséquence, les effets qu’ils ont sur les membranes cellulaires sont les mêmes.
La plupart des tissus humains absorbent et incorporent les acides gras trans des aliments à des taux qui reflètent le régime alimentaire.
Leur conversion en énergie se produit à un taux à peu près semblable à celui des acides gras saturés, ce qui signifie qu’ils ne s’accumulent pas dans les tissus à des taux plus élevés que les autres gras.

L’acide gras trans peut aussi causer une augmentation du taux du mauvais cholestérol dans le sang mais ils ne le font pas généralement dans les mêmes proportions que les acides gras saturés. Les scientifiques n’ont pas encore découvert le mécanisme par lequel les gras trans élèvent le taux de cholestérol dans le sang.

Les acide gras trans élèvent aussi apparemment le taux de lipoprotéines, un facteur favorisant les maladies cardiaques.

Une étude sur la santé des infirmières menée à Boston, rapporte que les plus fortes consommations d’acides gras trans étaient associées à un plus grand risque de maladies coronaires. Cette étude a été sérieusement critiquée par un certain nombre de scientifiques.

Les gras trans risquent d’agir plus au moins comme les gras saturés pour ce qui est des effets provoqués sur les lipides du sang, il est important que le patient cardiaque connaisse la quantité des gras à la fois saturés et trans qu’il a consommé.
Malheureusement, les lois françaises actuelles régissant la liste des ingrédients utilisés d’un produit, n’exige pas que le contenu d’acides gras trans soit indiqué sur les étiquettes en France.
Les acides gras trans et les acides gras saturés sont mauvais pour la santé, car ils ont tendance à augmenter les risques de maladie du cœur.


Les dangers des acides gras trans :

Les gras trans ont deux effets qui accroissent le risque de maladie du cœur.

Ils augmentent le taux de mauvais cholestérol (lipoprotéines à faible densité) dans le sang.
Les lipoprotéines à faible densité constituent un facteur de risque de maladie du cœur.

Ils diminuent le taux de bon cholestérol (lipoprotéines à haute densité, HDL) dans le sang.
Les HDL protègent contre les maladies du cœur.


Les acides gras trans dans le monde :

En Europe, les groupes de protection des consommateurs font pression pour que les acides gras trans soient remplacés par des graisses non pathogènes et que par défaut, l’étiquetage des produits alimentaires mentionne la quantité des acides gras trans.

L’OMS préconise une consommation d’acides gras trans quotidienne n’excédant pas 1% de l’apport énergétique total quotidien et la communauté scientifique admet que moins nous ingérons d’acides gras trans autres que ceux naturellement présents dans les produits animaux, meilleur cela s’avère pour notre santé.

De nombreux procès aux Etats-Unis ont eu lieu contre les fast foods et différentes marques alimentaire qui utilise des acide gras trans.

Comment savoir si les aliments que nous mangeons possèdent des acides gras trans ?

Il suffit de lire l’étiquette (la composition) de votre produit, les acides gras trans sont en général décrits comme des huiles vegetales hydrogénées.


Nos conseils pour réduire les risques :


Consommer moins d’aliments contenant des acides gras trans.
Choisir des produits laitiers moins gras, des viandes plus maigres et des aliments préparés avec peu ou pas de gras.
Choisissez une margarine molle dont l’étiquette indique sans gras ou non hydrogénée.
Mangez moins de fritures. Lorsque vous en faites, utilisez des huiles à forte teneur en gras monoinsaturés.
Ne réutilisez pas les huiles plus de deux ou trois fois.
Au restaurant, informez-vous de la teneur en gras trans des aliments qui figurent au menu.

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2691
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum