Le régime cétogène pourrait être la clé pour guérir du cancer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le régime cétogène pourrait être la clé pour guérir du cancer

Message par Archange le Dim 17 Nov - 14:40




J'avais déjà pu lire, dans l'ouvrage "Anticancer" de David Servan-Schreiber, que l'abus de sucre expliquait en partie l'explosion du taux de cancers dans les pays occidentaux ces dernières décennies: voici un article intéressant sur un régime adapté pour prévenir - voire guérir  mais cela n'exclut pas bien entendu les traitements adaptés en amont - le cancer :

 
Le régime cétogène pourrait être la clé pour guérir du cancer

 

Pour certains, un régime cétogène est rien de moins qu’un traitement anti-cancer sans les médicaments. Le régime nécessite l’élimination des glucides, remplacées par des protéines et des graisses saines.
La prémisse est que les cellules cancéreuses ont besoin de glucose pour se développer, et que comme le glucose provient des glucides, éliminer les glucides affame littéralement les cellules cancéreuses.
Ce type de régime dans lequel vous remplacez les glucides par des quantités modérées de protéines de haute qualité et de grandes quantités de bonnes graisses, est ce que je recommande à tous, que vous ayez un cancer ou non. C’est tout simplement un régime qui vous permet d’optimiser votre poids et votre santé, car manger de cette façon vous permet de passer du mode où vous brûlez des glucides, à un mode où vous brûlez des graisses.

Le régime cétogène pourrait être la clé pour guérir du cancer du cerveau
Cette vidéo présente Thomas Seyfried, Ph.D, l’un des principaux experts des traitements du cancer par la nutrition. J’ai prévu de l’interviewer prochainement et j’espère que cette vidéo sera en ligne cette année (NdT : elle est ici). Dans la vidéo, le professeur Seyfried explique comment les tumeurs cancéreuses malignes du cerveau, qui sont un trouble métabolique impliquant le dérèglement de la respiration cellulaire, peuvent être traitées en changeant l’environnement métabolique.
« Contrairement aux neurones et cellules gliales normales, qui utilisent les corps cétoniques (bêta-hydroxybutyrate) pour leur énergie respiratoire quand les niveaux de glucose sont bas, les tumeurs cérébrales malignes dépendent pour la plupart de la non-phosphorylation oxydative au niveau du substrat, due à des anomalies structurelles et fonctionnelles dans les mitochondries. Le glucose et la glutamine sont les principaux carburants des cellules cancéreuses malignes.
Utiliser les corps cétoniques plutôt que le glucose comme source d’énergie est une adaptation ancestrale à la pénurie alimentaire, qui permet aux cellules normales de survivre lors des changements extrêmes de l’environnement nutritionnel. Seules les cellules avec un génome flexible, perfectionné par des millions d’années de forçage environnemental et de sélection de la variabilité génétique, peuvent passer d’un état d’énergie à l’autre.
Nous proposons une autre approche pour traiter le cancer du cerveau, qui exploite la flexibilité métabolique des cellules normales au détriment des cellules défectueuses génétiquement et contestées métaboliquement. Cette approche évolutive et métabolique du traitement du cancer du cerveau repose sur des études utilisant des modèles orthotopiques de tumeurs du cerveau chez les souris, et des études de cas chez les patients.
La restriction calorique et les régimes cétogènes restreints (R-KD), qui réduisent les concentrations de glucose dans le sang et augmentent les niveaux de cétones, sont anti-invasifs, anti-angiogéniques et pro-apoptotiques pour les tumeurs du cerveau malignes.« 
Le traitement conventionnel du cancer implique généralement la chimiothérapie et la radiothérapie. La chimiothérapie est un poison cytotoxique et la radiothérapie a des effets dévastateurs sur le corps humain. Le traitement finit le plus souvent par tuer le patient. On ne peut désormais plus dire que c’est « ce qu’il y a de mieux ». Comme le dit le Dr. Seyfried :
« C’est la norme de soins qui explique pourquoi nous avons si peu de personnes qui survivent. Il faut la changer, car autrement, il n’y aura pas de progrès majeur. Point à la ligne. »

La thérapie métabolique/le régime cétogène étudié comme traitement du cancer
CBN News a récemment publié un article sur le régime cétogène. De toute évidence, beaucoup de gens se rendent compte que nos efforts dans la lutte contre le cancer ne fonctionnent tout simplement pas, et qu’on ne peut pas se permettre de continuer de la même façon. La prévention doit être abordée si nous voulons inverser la tendance de l’incidence croissante du cancer dans tous les groupes d’âge. Mais ce qu’il y a de plus étonnant, en terme de traitement, c’est que le régime suffit à faire réagir le cancer.
« Le Dr. Fred Hatfield est un type impressionnant : champion de force athlétique, auteur de dizaines de livres, homme d’affaires millionnaire, et marié à une femme magnifique. Mais il vous dira que sa plus grande réalisation a été de guérir du cancer juste à temps« , rapporte CBN News. « Les médecins m’ont donné trois mois à vivre suite à un cancer métastatique généralisé dans ma structure squelettique, » se souvient-il. « Trois mois; et trois médecins m’ont dit la même chose.« 
Le Dr. Hatfield se préparait à mourir quand il a entendu parler de thérapie métabolique, également connue sous le nom de régime cétogène. Il n’avait rien à perdre et a donc essayé, et… ça a marché. Le cancer a totalement disparu, et lors de son interview, il n’avait plus de cancer depuis un an.
Dans la vidéo, on voit aussi le Dr. Dominique D’Agostino qui étudie la thérapie métabolique avec une équipe de chercheurs de l’Université de Floride. Ils ont constaté que quand les animaux de laboratoire ont un régime sans glucide, ils survivent mieux à un cancer métastatique très agressif que ceux traités par chimiothérapie. Selon CBN :
« Nous avons considérablement augmenté la survie avec la thérapie métabolique, » indique le [Dr. D'Agostino]. « Nous pensons donc qu’il est important de diffuser cette information. Cela ne concerne pas uniquement les souris de laboratoire. Le Dr. D’Agostino a vu de telles réussites chez de nombreuses personnes. « J’ai correspondu avec un certain nombre de gens », dit-il. « Au moins une dizaine depuis un an et demi ou deux ans, et ils sont tous encore en vie, en dépit des difficultés. C’est donc très encourageant. »

Comment le régime cétogène affame les cellules cancéreuses?
Le Dr. D’Agostino explique comment un régime cétogène peut avoir un effet aussi spectaculaire (et rapide) sur le cancer. Toutes les cellules de votre corps sont alimentées par le glucose. Cela inclut les cellules cancéreuses. Cependant, les cellules cancéreuses ont un défaut fatal – elles n’ont pas la flexibilité métabolique de vos cellules normales et ne peuvent pas s’adapter pour utiliser les corps cétoniques comme carburant, contrairement à toutes vos autres cellules.
De ce fait, quand vous modifiez votre régime alimentaire et devenez ce qu’on appelle « adapté à la graisse », votre corps se met à utiliser les graisses plutôt que les glucides comme carburant. Lorsque vous remplacez les glucides par des graisses saines, vous affamez le cancer, car vous ne lui fournissez plus le carburant nécessaire – le glucose – pour son développement. Comme l’explique D’Agostino :
« Vos cellules normales ont la flexibilité métabolique d’utiliser les corps cétoniques plutôt que le glucose. Mais les cellules cancéreuses n’ont pas cette flexibilité métabolique. Nous pouvons exploiter cette faille. »
J’ai déjà évoqué des moyens « d’affamer » le cancer. L’élimination du sucre/fructose et des céréales (glucides) est fondamentale. C’est l’étape la plus importante sans quoi peu d’autres stratégies alimentaires peuvent réussir. Pour être efficace, vous devez d’abord arrêter de faire ce qui qui promeut le développement du cancer (ou un mauvais état de santé en général), et alors seulement toutes les autres stratégies de prévention peuvent avoir un réel impact.

Qu’est-ce qui caractérise un régime anti-cancer ?
N’oubliez pas que votre priorité est d’étudier votre régime alimentaire. Naturellement, les aliments transformés et de boissons gazeuses ne font pas partie d’un régime de prévention du cancer, car ils contiennent plein de glucides qui deviennent du carburant pour les cellules cancéreuses. Les glucides augmentent également vos niveaux d’insuline et de leptine, et il est impératif que l’insuline et la leptine jouent leur rôle de signalisation si vous voulez éviter des maladies chroniques de toutes sortes, y compris le cancer.
Les aliments transformés peuvent également contenir des gras trans – le seul type de graisse que vous devez vraiment éviter comme la peste. Ils sont également plein d’oméga-6, que la précédente vidéo, par ailleurs excellente, a oublié de mentionner. Un excès d’oméga-6 par rapport aux oméga-3 augmente également le risque de prolifération des cellules cancéreuses.

Que penser des protéines ?
Un de mes principaux mentors sur l’importance de l’insuline et de la leptine, le Dr. Rosedale, a été l’un des premiers professionnels à préconiser un régime à la fois pauvre en glucides et modéré en protéines (et donc riche en graisses de haute qualité). Cela allait à l’encontre de la plupart des défenseurs d’un régime pauvre en glucides, qui acceptaient, et acceptent toujours (jusqu’à parfois en faire la promotion), un régime riche en protéines, pour remplacer les glucides.
Si vous ou quelqu’un que vous connaissez est confronté au cancer, l’option la plus saine est plutôt de remplacer les glucides par de bonnes graisses, et de ne prendre que des protéines de haute qualité, d’origine biologique (animaux élevés à l’herbe). Le Dr. Rosedale conseille 1 gramme de protéines par kilo de masse corporelle maigre (ou 0,5 grammes par kilo de masse corporel maigre), ce qui pour la plupart des gens fait environ 50 grammes de protéines par jour. Bien que vous puissiez avoir extrêmement peu de glucides dans un régime cétogène, vous devez avoir un peu de protéines tous les jour pour répondre aux besoins de votre corps. La clé est d’ajouter des graisses saines pour remplacer les glucides et les protéines en excès :
Olives et huile d’olive,

Noix de coco et huile de noix de coco,

Beurre fabriqué à partir de lait cru bio d’animaux nourris à l’herbe,

Noix crues bio, surtout les noix de macadamia, pauvres en protéines et en omega-6,
Jaunes d’œufs bio et viandes bio d’animaux nourris à l’herbe,

Avocats
Les idées fausses sur les graisses et les glucides
Par coïncidence, le Dr Robert Lustig – un autre expert sur les dangers des régimes riches en glucides -  a récemment été interviewé dans l’émission « Science Friday » de la radio NPR. Son dernier livre, Fat Chance: Beating the Odds Against Sugar, Processed Food, Obesity, and Disease (12/2012), s’attaque aux mythes les plus tenaces de la graisse, qui mettent en danger la santé de millions de personnes. Il est difficile de savoir exactement combien de personnes ont souffert de problèmes de santé pour avoir suivi la recommandation classique de limiter les matières grasses, mais je suis sûr que le nombre est considérable.
Le fait est que vous avez été complètement trompés par ces conseils diététiques. Encore aujourd’hui, de nombreux médecins, nutritionnistes, et responsables de santé publique vous diront d’éviter les graisses saturées et de limiter la consommation de graisse à environ 10% tout en maintenant 60% de glucides dans votre alimentation. C’est de la folie, c’est tout le contraire d’un régime qui peut conduire à une santé optimale. Par exemple, vous avez sans doute déjà vu ces produits à base de « céréales complètes », certifiés par l’American Heart Association, qui dit qu’elles sont bonnes à tous points de vue. Les céréales complètes améliorent-elles la santé du cœur ? Pas du tout. Le Dr. Robert Lustig en parle au début de l’émission :
“Flatow : …quelque chose venant d’Harvard a été publié hier… il est question d’une des normes de l’industrie parmi les plus communément utilisées, celle de « céréales complètes ». Il y aurait en fait dans les produits mentionnant « céréales complètes » plus de sucre et de calories que dans les produits qui ne le mentionnent pas.
Lustig : Absolument. Et pour être honnête avec vous, les céréales complètes ne signifient pas grand-chose… En gros, ça veut dire que vous prenez le grain entier; c’est-à-dire l’amidon à l’intérieur, le noyau, et l’enveloppe ou le son à l’extérieur. Tout ce que vous en faites est très bien. C’est toujours un grain entier. Puis vous le pulvérisez et ajoutez du sucre, et bon, on dit que c’est encore un grain entier puisqu’on retrouve les composantes du départ. Mais vous savez quoi ? Tous les bénéfices d’un grain entier disparaissent dès que vous le pulvérisez. C’est pourquoi parler de « grain entier » n’est pas pertinent.”

D’autres facteurs de mode de vie qui augmentent votre risque de cancer
Les facteurs de mode de vie suivants ont aussi un impact sur les maladies chroniques et le cancer :

    La vitamine D : Des preuves accablantes montrent qu’une carence en vitamine D joue un rôle crucial dans le développement du cancer. Vous pouvez réduire votre risque de cancer de plus de moitié simplement en optimisant vos niveaux de vitamine D en vous exposant au soleil ou sur un lit de bronzage sûr. Et si vous êtes traité contre un cancer, il est probable que des niveaux sanguins plus élevés – probablement autour de 80-90 ng/ml – sont bénéfiques. Pour en savoir plus sur l’utilisation thérapeutique de la vitamine D, veuillez lire mon article précédent, Valeurs de contrôle et traitement d’une carence en vitamine D [NdT : Voir aussi, en français, Les résultats miraculeux de la vitamine D3 à haute dose]. La vitamine D protège du cancer de plusieurs manières, comme par exemple en :
Régulant l’expression génétique,
- Augmentant l’auto-destruction des cellules mutées (qui si elles se répliquent, peuvent conduire au cancer),
- Réduisant la propagation et la reproduction des cellules cancéreuses,
- Provoquant la différentiation des cellules (les cellules cancéreuses manquent souvent de différentiation),
- Réduisant la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins à partir des vaisseaux pré-existants, ce qui peut rendre des tumeurs dormantes cancéreuses.

    Bien dormir : à la fois dans le sens de dormir assez, et de dormir entre certaines heures. Selon la médecine ayurvédique, les heures idéales pour le sommeil sont entre 22h et 6h. Les recherches modernes ont confirmé la valeur de cette recommandation, car certaines fluctuations hormonales se produisent tout au long de la journée et de la nuit, et vous « surfez sur la vague » si votre activité correspond à ces périodes. Aller contre votre biologie en restant éveillé lorsque vous devriez idéalement dormir et vice versa, interfère avec ces fluctuations hormonales.
Vous regretteriez fort de manquer le pic de mélatonine entre minuit et 1h, car les conséquences sont absolument phénoménales. La mélatonine n’est pas seulement une hormone du sommeil, mais aussi un antioxydant très puissant. Elle diminue la quantité d’œstrogènes produits par votre corps, et renforce votre système immunitaire. Elle interagit aussi avec d’autres hormones. Donc, si vous vous couchez après 22h, vous pouvez considérablement augmenter votre risque de cancer du sein.

    Bien gérer son stress : Les recherches montrent que si vous avez vécu un événement traumatique ou très stressant, comme un décès dans votre famille, votre risque de cancer du sein est 12 fois plus élevé dans les cinq ans qui suivent. Les outils de la psychologie énergétique sont je pense de très bonnes manières de gérer son stress. J’aime particulièrement la Technique de Libération Émotionnelle (EFT), mais il en existe de nombreuses autres.
    Exercice physique : Si vous êtes comme la plupart des gens, vous ne pensez pas automatiquement à l’exercice physique pour réduire votre risque de cancer. Cependant, il y a des preuves assez convaincantes que l’exercice peut réduire votre risque de cancer.
L’exercice physique réduit votre risque de cancer principalement en réduisant les niveaux élevés d’insuline, ce qui crée un environnement pauvre en sucre qui décourage la croissance et la propagation des cellules cancéreuses. De plus, l’exercice physique améliore la circulation des cellules immunitaires dans le sang. Votre système immunitaire est la première ligne de défense contre des maladies mineures comme un rhume, jusqu’aux maladies mortelles et dévastatrices comme le cancer.
Cependant, il faut savoir utiliser l’exercice physique comme un outil de précision. Cela vous permet d’être sûr d’en faire suffisamment pour en bénéficier, mais pas trop pour éviter les blessures, et de le faire de la bonne manière pour équilibrer toute votre structure physique et préserver sa force et sa flexibilité, ainsi que les niveaux aérobie et anaérobie de la condition physique. C’est pourquoi il est utile de voir l’exercice comme un médicament, qui devrait être prescrit avec précaution pour qu’il soit le plus avantageux. Pour des instructions détaillées, veuillez vous rapporter à cet article précédent.
Il est également probable que l’exercice physique associé à un jeûne intermittent permet à l’exercice de réduire beaucoup plus efficacement votre risque de cancer, et de stimuler une guérison et un rajeunissement considérable.

Vous pouvez battre « le système »…
Le cancer est la deuxième maladie la plus meurtrière aux Etats-Unis après les maladies cardiaques (sans compter la mortalité iatrogène, quand les traitements causent la mort). Nous savons tous que la guerre contre le cancer a été un échec lamentable. Hélas, les traitements et la prévention contre le cancer de la science classique font fausse route et des centaines de milliers de personnes meurent prématurément chaque année en conséquence. Les concepts abordés dans cet article sont très peu, ou pas du tout pris en compte. Mais ce piège ne vous concerne pas car comme vous êtes informés, vous pouvez prendre le contrôle de votre santé et de votre capacité à traiter le cancer par vous-mêmes.
Le régime cétogène, qui est essentiellement un régime riche en graisses, modéré en protéines, et sans céréales, a permis à de nombreuses personnes de recouvrer leur santé, même après avoir été diagnostiqué avec un cancer agressif, qui ne laissait aucun espoir de survie. Heureusement, les recherches comme celles du Dr. D’Agostino feront parler d’elles. En attendant, faites vos propres recherches et prenez le contrôle de votre propre santé et de celle de votre famille.
Limiter fortement le sucre/fructose, les aliments transformés de toutes sortes, les boissons sucrées (y compris les boissons « light »), et remplacer les glucides par des graisses saines et des protéines de haute qualité est plus efficace que n’importe quel médicament. Cela peut empêcher aux maladies de s’établir et peut même vous rendre la santé si vous avez été diagnostiqué d’un cancer ou d’autres maladies chroniques. Ajoutez à cela une exposition adéquate au soleil, du sommeil, une bonne gestion du stress, et de l’exercice physique régulier, et vous très en avance sur le reste de la population.

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2694
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le régime cétogène pourrait être la clé pour guérir du cancer

Message par obsidienne le Dim 17 Nov - 20:05

Il veut dire quoi sucre : fructose ?
Et le sucre roux on peut pas non plus ?
Le miel on peut je suppose !

si on ne mange pas de céréales donc faut supprimer les pâtes, le pain, et tout ce qui est à base de farine ?


avatar
obsidienne

Messages : 3406
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 53
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le régime cétogène pourrait être la clé pour guérir du cancer

Message par obsidienne le Dim 17 Nov - 20:15

Récemment j'ai vu une vidéo sur les chemtrails et la géo-ingénierie.  Les scientifiques qui accusent le N.O.M. et principales les USA de trafiquer le climat à fortes doses d'aluminium et baryum ; de la silice...  

Des analyses ont été faites (voir la vidéo) et ils sont formel on nous empoisonne.  Et j'ai noté dans la vidéo que ces métaux lourds (aluminium, baryum et autres) se dépose dans nos artères et forment une plaque.  J'ai entendu la même chose à propos du gras quand on dit qu'il bouche nos artères. Du coup je sais plus trop quoi comprendre ? What a Face

http://www.youtube.com/watch?v=WOy1r8O-BF4
avatar
obsidienne

Messages : 3406
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 53
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le régime cétogène pourrait être la clé pour guérir du cancer

Message par Archange le Dim 17 Nov - 21:24

Le miel reste je suppose bénéfique pour la santé, mais le sucre qu'il soit raffiné ou non est à limiter fortement, j'avais lu cela aussi dans le livre "Anticancer" dont d'ailleurs j'envisage de faire un ptit résumé ici, mais toujours à la base se fier à son bon sens évidemment car on ne sait jamais vraiment à qui on a affaire, ce Servan-Schreiber (aujourd'hui décédé d'un... cancer) avait écrit avant "Anticancer", le livre "Guérir" faisant l'apologie des gélules d'omega 3 , dont les ventes ont explosé suite à la parution du livre, or lui-même était actionnaire d'une société commercialisant des gélules d'omega 3... c'est comme pour l'excellent ouvrage de Deepak Chopra, "Santé Parfaite", dont certaines "mauvaises langues" ont pu dire qu'il fut principalement écrit pour faire la promotion de l'amrit kalash, complément alimentaire ayruvedique aux propriétés antioxydantes hors du commun...

Bref on peut toujours en tout cas se fier à ce précepte de base que seul l'excès constitue un danger, en toutes choses, garder la bonne mesure. Qu'on nous empoisonne via les chemtrails, entre autres, ne paraît pas si étonnant quand on sait que le gouvernement britannique a déjà admis avoir déjà utilisé son peuple comme cobaye lors d'épandages de produits toxiques, restant évasifs sur le fait de savoir si ces tests continuent au jour d'aujourd'hui ou non... et pourtant, certains sur certains forums continuent de nier le fait avec une virulence et une mauvaise foi qui laisse quelques doutes sur les raisons de leur présence sur lesdits forums... bref

Demeure la question pourquoi une frange de la population empoisonnerait le restant de cette population via les chemtrails, puisque lesdits poisons les contamineront eux aussi, à moins d'envisager qu'ils disposent d'un remède quelconque, cela relèverait d'une organisation et toute une infrastructure hallucinantes qui révèlent l'étendue monstrueuse de ce complot, mais tu me diras on n'est plus à cela près maintenant, en cette fin de cycle où tout se dévoile, où les complots s'exercent à ciel ouvert...

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2694
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le régime cétogène pourrait être la clé pour guérir du cancer

Message par obsidienne le Dim 17 Nov - 23:34

Archange tu dis :
Demeure la question pourquoi une frange de la population empoisonnerait le restant de cette population via les chemtrails, puisque lesdits poisons les contamineront eux aussi


Personne ne sait le risque encouru sur la géo-ingénierie. Les doses que je te parle semble avoir été envoyé en excès sur une population pour tester les réactions je pense car c'est en californie (mont Shata), à coté et à hawai. Sinon pour nous cela n'a jamais été calculé et s'ils continuent c'est qu'ils pensent que ça n'aura pas d'incidence tout comme les saletés de produits chimiques dans la nourriture.

Pour le texte sur le cancer et ce régime cétogène je ne suis pas trop d'accord. Surtout venant d'une personne riche !
Des régimes j'en ai vu beaucoup et je m'y suis souvent intéressée dans ma vie.
Il est certain qu'on ne peut pas changer d'alimentation du jour au lendemain. Il faut lire les conseils pour le jeune pour savoir que déjà le pratiquer demande à supprimer progressivement en commençant par la viande, les céréales, les légumes pour n'arriver à boire que de l'eau. Ensuite la reprise après un jeune se refait dans le meme sens inverse. Sinon a des réactions violente de l'organisme.
Tu sais beaucoup de choses ont été testée mais c très difficile car nous réagissons différemment par notre individualité.
Une seule chose à savoir c que tout ce que nous absorbons est un poison a dit Steiner et il faut l'humanisé par notre organisme. Il suffit qu'on soit pas bien psychologiquement ou qu'un organe soit fatigué et tout va mal..... Mais comment connaitre l'état de notre organisme ne le voyant pas..... Rolling Eyes 
avatar
obsidienne

Messages : 3406
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 53
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le régime cétogène pourrait être la clé pour guérir du cancer

Message par Archange le Lun 18 Nov - 19:12

Hélas ce ne sera pas la première fois qu'une partie de la population sert de cobaye à son insu, à des fins expérimentales Evil or Very Mad 

Ce que je retiens en fait surtout dans ce régime cétogène c'est la suppression du sucre, chose qui ne va pas m'être bien difficile je suis plutôt salé que sucré... les aliments à fort index glycémique favorisent l'inflammation qui favorise le cancer, après il faut juste un peu de bon sens pour ne pas changer brutalement ses habitudes alimentaires, c'est comme pour les carnivores acharnés qui souhaiteraient passer à un régime végétarien, si c'est fait trop rapidement ça ne risque pas d'avoir des effets bien avantageux pour leur santé. Il faut savoir écouter son corps et ses besoins, en ayurveda par exemple ce qui compte c'est surtout la présence des 6 saveurs à chaque repas (sucré salé piquant etc) dont le dosage des uns et des autres se fait en fonction du dosha à équilibrer dans sa constitution, bref encore une fois toute est question d'équilibre. Mais en effet pas toujours facile d'écouter son corps et de ne pas lui infliger des choses qu'il ne saura très bien assimiler...

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2694
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le régime cétogène pourrait être la clé pour guérir du cancer

Message par obsidienne le Lun 18 Nov - 22:53

Le jeûne ! Comment s'y préparer et comment en sortir :

http://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/ArticleInteret.aspx?doc=jeune_talschaller_c+_1996_th


8 bienfaits surprenants du miel

http://www.plaisirssante.ca/ma-sante/sante/8-bienfaits-surprenants-du-miel

Le miel n'est pas seulement une gâterie. Voici huit bienfaits surprenants du miel pour votre santé.
«Le miel présente de nombreuses propriétés curatives», explique la nutritionniste holistique, Kim Edmundson. «Traditionnellement, le miel brut a été utilisé pour aider certaines personnes à lutter contre les allergies saisonnières et il peut aussi aider à se débarrasser des bactéries qui causent l'inflammation du tube digestif.» Voici huit autres façons de l'utiliser:

1. C’est un édulcorant naturel

Le miel est l'édulcorant le plus naturel que vous puissiez trouver. Vous avez certainement entendu parler de gens qui mettent du miel dans leur thé au lieu du sucre raffiné ou qui le substituent au sucre en cuisson. «Toutefois, restez conscient que le miel est toujours un sucre et doit être consommé avec modération», explique Edmundson.
2. Renforcez votre système immunitaire

Une recherche publiée dans le Journal of the Science of Food and Agriculture avance que le miel présente certaines propriétés qui ont empêché la croissance de tumeurs sur des souris. Les antioxydants du miel peuvent aussi protéger votre système immunitaire et faire disparaître des maux comme le rhume et la grippe.

3. Apaisez le mal de gorge

Vous toussez? Prenez un peu de miel, c'est un antitussif. En cas de mal de gorge qui accompagne souvent la toux ou le rhume, le miel est un lubrifiant idéal pour la gorge. Essayez un gargarisme maison à base de miel pour apaiser le mal de gorge.

Mais gardez à l'esprit que les enfants de moins d'un an ne devraient pas consommer de miel, car il peut causer le botulisme infantile.

4. Guérir de la gueule de bois

Le miel est une source très concentrée de fructose, une forme de sucre qui accélère l'oxydation de l'alcool dans le foie. Manger du miel, le matin, après une nuit arrosée aide votre corps à éliminer l'alcool qui reste dans votre organisme.

5. Combattez l'insomnie.
Le miel est un hydrate de carbone de digestion des graisses et donc il stimule la libération d'insuline. Cette action, à son tour, stimule le tryptophane (un composé qui nous rend somnolents). Si vous avez des problèmes à dormir, prenez un verre de lait chaud avec du miel avant de vous coucher. La chaleur dégagée par le lait chaud augmente l'effet du tryptophane.

6. Améliorez vos performances athlétiques

Plutôt que de régler votre carence en glucides avec une des boissons pour sportifs et, dans ce cas, consommer quantité de sucre raffiné, essayez une cuillerée de miel pour un regain d'énergie. Des études suggèrent que le miel est l’un des hydrates de carbone les plus efficaces avant une séance d'entraînement, car il est facilement digéré et est libéré dans le métabolisme à un rythme régulier.

7. Guérissez coupures et brûlures

Les propriétés antibactériennes et antifongiques du miel inhibent la croissance bactérienne. Autrefois, les hôpitaux et les cliniques appliquaient du miel sur les brûlures et les plaies ouvertes pour prévenir l'infection. Essayez. La prochaine fois que vous aurez une coupure, une éraflure ou une brûlure légère, mettez un peu de miel sur la région blessée pour prévenir l'infection. Mais n'oubliez pas de la recouvrir d’un pansement.

De plus, essayez une pommade au miel pour soulager les démangeaisons cutanées.
8. Hydratez la peau et les cheveux

Le miel est un excellent conditionneur et est souvent utilisé dans les masques, car il contribue à absorber et à retenir l'eau. Mélangez du miel avec de l'huile d'olive pour obtenir un shampooing naturel ou essayez-le en masque hydratant et en traitement pour les lèvres.
avatar
obsidienne

Messages : 3406
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 53
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le régime cétogène pourrait être la clé pour guérir du cancer

Message par Archange le Mar 4 Fév - 20:05




Les cellules du cancer s'alimentent de...



Imaginez que vous puissiez, en arrêtant de consommer certains aliments, réduire vos cellules cancéreuses à la famine...

Votre tumeur en pleine croissance, serait brutalement stoppée. Privée de nourriture, elle se mettrait à dépérir, rétrécir, puis disparaître.

Selon certains chercheurs, ce rêve peut dans certains cas devenir une réalité. Car voici de quoi les cellules cancéreuses ont besoin pour vivre :


Les cellules peuvent fonctionner avec deux carburants différents

Les cellules ont deux carburants à leur disposition : le glucose et les acides gras.

Les cellules doivent brûler ces carburants pour les transformer en énergie cellulaire (ATP, ou adénosine triphosphate).

Elles ont pour cela besoin d'oxygène, apporté par la respiration et par le sang.

A l'intérieur de la cellule, le carburant et l'oxygène sont brûlés au sein des mitochondries, de mini-usines électriques à l'intérieur des cellules, pour produire l'énergie cellulaire.

Les mitochondries peuvent fonctionner soit avec de l'oxygène et du glucose, soit avec de l'oxygène et des acides gras.


Quand l'oxygène vient à manquer

Mais les mitochondries n'ont pas toujours assez d'oxygène à disposition. Par exemple, quand vous courrez très vite et que vous êtes essoufflé, vos cellules manquent d'oxygène.

Heureusement, vous pouvez continuer malgré tout à courir parce que vos cellules sont aussi capables de produire de l'énergie sans oxygène : par fermentation.

La fermentation permet aux cellules de fonctionner en l'absence d'oxygène. Toutefois, la fermentation ne marche qu'avec le glucose, pas avec les acides gras.


Les cellules cancéreuses accros au glucose

Les cellules cancéreuses, qui sont très agressives, qui se reproduisent rapidement, et qui sont très nombreuses au même endroit, utilisent prioritairement la fermentation pour fonctionner.

La fermentation n'étant pas possible avec les acides gras, cela veut dire que les cellules cancéreuses ont un énorme besoin de glucose.

Elles ont besoin de 20 fois plus de glucose qu'une cellule saine. A tel point que le scanner PET peut servir à voir le cancer dans l'organisme, uniquement en regardant les cellules qui consomment le plus de glucose.

Les cellules cancéreuses sont dépendantes au glucose. La seule chose qui les intéresse, c'est de trouver du glucose à tout prix, comme un toxicomane ; et comme celui-ci, elles ne tiennent plus compte de leur environnement.

Si elles n'ont que des acides gras à disposition, elles se retrouvent en famine. La production d'énergie cellulaire baisse. Les cellules cancéreuses perdent de leur agressivité et de leur capacité à se multiplier.

Ce n'est pas le cas des autres cellules du corps (cerveau, cœur et autres muscles) qui, elles, peuvent vivre uniquement grâce aux acides gras, car leur comportement est moins frénétique.


Cancer en cascade

Le glucose est donc le carburant des cellules cancéreuses. Mais manger beaucoup de sucre accroît votre risque de cancer par d'autres voies : •la fermentation du glucose par les cellules produit de l'acide lactique qui provoque une acidification des tissus cancéreux, qui favorise encore la croissance de la tumeur ;
•plus vous mangez de sucre, plus votre taux de sucre sanguin monte et plus votre pancréas fabrique d'insuline. Or, l'insuline stimule la production d'une molécule appelée Insulin-like growth factor-1 (IGF), une puissante hormone responsable de la prolifération des cellules saines mais aussi cancéreuses.
C'est ce qui a amené des chercheurs à proposer un régime sans aucun glucide, appelé régime cétogène, pour aider les patients cancéreux.


Le régime sans glucides contre le cancer

En 2007, le Dr Melanie Schmidt et le biologiste Ulrike Kämmerer, à l'hôpital de Wüzburg, en Allemagne, ont mené une étude clinique avec des patients malades du cancer. Ils leur ont fait suivre un régime très pauvre en glucides, riche en graisses et riche en protéines, appelé régime cétogène. Pas de sucres, pas de céréales, pas de gâteaux, pas de pâtes, pas de riz, pas de pommes de terre, très peu de fruits, uniquement de la viande grasse, des poissons gras, des œufs entiers, des noix, de l'huile d'olive, de l'huile de lin et quelques légumes.

Ce n'était pas une nouveauté d'ailleurs. Déjà, en 1924, le Dr Otto H. Warburg (Prix Nobel en 1931) avait publié ses observations sur les tumeurs : « Une alimentation riche en glucides a un profond effet stimulant de la croissance des cellules cancéreuses. »

Les deux chercheurs de Würzburg se sont cependant heurtés à un écueil : l'hôpital ne les a autorisés à tester le régime cétogène que sur les patients ayant épuisé toutes les thérapies conventionnelles contre le cancer : chirurgie, radiations, chimiothérapie, et même les thérapies alternatives comme l'hyperthermie et l'autohémothérapie (sang veineux réinjecté par voie musculaire).

Cela signifie que les patients étaient en très mauvaise santé. Ils souffraient de cancer des ovaires, du sein, des glandes parotides, des os, du pancréas, de la thyroïde, de l'œsophage et de tumeurs du système nerveux agressives, résistant aux traitements classiques. Deux d'entre eux sont morts en moins d'un mois après le début de l'étude, un autre a abandonné parce qu'il trouvait trop pénible de se priver de boissons sucrées et de céréales et six autres ont arrêté pour des raisons personnelles. Deux autres patients ont quitté prématurément l'étude en raison d'une brusque aggravation de leur état de santé.

Toutefois, pour cinq patients qui ont respecté le régime sans glucides pendant trois mois, les résultats se sont révélés positifs. Les patients sont restés en vie, leur condition physique s'est stabilisée ou s'est améliorée, leur tumeur a arrêté de grossir et la maladie s'est stabilisée.

L'efficacité du régime cétogène réside dans le suivi rigoureux d'une alimentation la plus pauvre possible en glucides. Lorsque les glucides viennent à manquer, le corps produit des corps cétoniques dérivés des graisses qui peuvent fournir de l'énergie au corps et au cerveau mais qui est peu utilisable par les cellules cancéreuses. Or, dans l'étude des chercheurs de Würzburg, seuls deux patients sont parvenus à réduire suffisamment leur consommation de glucides alimentaires pour produire beaucoup de corps cétoniques. Ces résultats préliminaires sont donc tout à fait remarquables et les chercheurs y voient déjà une solution alternative pour le traitement du cancer, sans attendre le stade terminal de la maladie [1].


Deux enfants aidés par le régime cétogène


La première expérience humaine menée sur le régime cétogène dans le traitement du cancer fut menée en 1995 par l'oncologue (médecin spécialiste des cancers) Linda Nebeling, sur deux enfants atteints de tumeur au cerveau. Linda Nebeling est actuellement à l'Institut National du Cancer aux Etats-Unis.

Les deux enfants réagirent de façon positive et la progression de la maladie fut totalement stoppée chez l'un d'entre eux qui était toujours vivant 10 ans plus tard, en continuant à suivre le régime cétogène.

Il est évidemment impossible de tirer des conclusions générales d'une si petite expérience. Toutefois, le régime cétogène intéresse aujourd'hui de nombreuses équipes médicales à travers le monde.

Le Dr Thomas Graeber, un professeur de pharmacologie moléculaire et médicale, a publié avec ses collègues en 2012 une étude qui montre que la privation de glucose active une boucle d'amplification métabolique et de signalisation conduisant à la mort des cellules cancéreuses [2].

Des études publiées cet été 2013 dans la revue Plos One indiquent que les souris cancéreuses soumises au régime cétogène présentent une amélioration de leur survie par rapport à un groupe témoin, non soumis à ce régime.

Combiné à un traitement par oxygène hyperbare qui consiste à saturer les cellules cancéreuses d'oxygène, la survie des animaux était augmentée de 78 % [3].

Ces résultats ouvrent évidemment d'importants espoirs pour les malades.


Mises en garde indispensable


Mais attention, le régime cétogène cause certains problèmes, si bien qu'il est fortement déconseillé de le suivre sans surveillance médicale. Il peut provoquer une très forte fatigue, le corps ayant besoin de s'habituer à ce nouveau fonctionnement sans réserves de sucres. Le régime cétogène présente aussi un déficit de : •fibres : cela provoque de la constipation ou paradoxalement de la diarrhée, qu'il est possible de soulager avec la prise de compléments alimentaires de fibres comme le psyllium ou la pectine ;
•potassium : l'essentiel de notre potassium nous vient des fruits et légumes, sources de glucides. Il faut donc prendre un complément de potassium ou privilégier des légumes pauvres en glucides (chou vert, asperges, aubergines, concombres, brocolis, céleri, laitue, poireaux, cresson) et les avocats.
Surtout, le régime cétogène ne doit surtout pas être entrepris en cas de : •insuffisance rénale, hépatique ou cardiaque, ainsi qu'infarctus récent,
•diabète insulinodépendant, et non-insulinodépendant en absence d'un encadrement médical,
•grossesse - allaitement,
•pour toute personne au-delà de 4 semaines, sans suivi médical,
•période de croissance (enfant, adolescent),
•durant un traitement diurétique ou corticoïde en absence d'un encadrement médical,
•en cas de troubles du comportement alimentaire,
•suite à une intervention chirurgicale,
•en cas de maladie du métabolisme des acides gras (porphyrie, déficit en pyruvate carboxylase et autres maladies génétiques rares).
Limiter votre risque de cancer

Sans aller jusqu'au régime cétogène, une alimentation pauvre en glucides est bénéfique aussi bien en prévention du cancer que pour améliorer son traitement. Pour limiter votre risque de nourrir une tumeur affamée de glucose : •réduisez votre consommation de nourriture transformée, industrielle, comme les plats préparés, les farines raffinées (blanches) et les aliments fabriqués avec (pain de mie, baguette blanche, viennoiserie, pâtes blanches) ainsi que les boissons sucrées et les jus ;
•mangez des céréales en quantités adaptées à votre activité physique : vous pouvez vous en passer si vous ne faites pas de sport ;
•recherchez la couleur dans votre assiette : légumes et fruits colorés sont riches en antioxydants qui diminuent l'inflammation (myrtilles, raisin rouge, tomates, légumes verts). Il y a bien sûr plusieurs exceptions importantes comme le chou-fleur, le raifort et les asperges qui, bien que blancs, sont excellents pour la santé ;
•évitez autant que possible les grillades et fritures ;
•privilégiez les produits gras de bonne qualité : petits poissons gras, noix de toutes sortes, huile d'olive extra-vierge, huile de colza, avocats, œufs bios enrichis en oméga-3 si possible ;
•évitez les produits gras industriels : vinaigrettes, mayonnaises toutes faites, et bien sûr tous les biscuits apéritifs grillés et salés ;
•adaptez votre mode de vie pour réduire les causes de stress : changez de métier, de lieu d'habitation, d'activités si celles-ci ne vous permettent pas d'être raisonnablement détendu dans votre vie ;
•limitez l'usage de produits toxiques dans votre intérieur : produits ménagers, vernis, colles, plastiques ;
•buvez un ou deux verres de bon vin par jour, si possible rouge.

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2694
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le régime cétogène pourrait être la clé pour guérir du cancer

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum