Protocole pour l'élimination des métaux lourds

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Protocole pour l'élimination des métaux lourds

Message par Admin le Mer 9 Mai - 19:29

SOURCE: http://www.ateliersante.ch/mercure-detox.htm



Ce protocole est donné à titre indicatif,
il doit être "testé" et personnalisé pour chaque personne - consulter un thérapeute qualifié.




Traitement de base



    Pendant toute la durée du traitement, il sera nécessaire d'augmenter considérablement la consommation de protéines, minéraux, acides gras et de boire quantité de liquides

    Les protéines : fournissent d'importants précurseurs pour les agents endogènes assurant le transport et la désintoxication des métaux, tels que la coeruloplasmine, la métallothionéine, le glutathion et autres.

    Les minéraux : Les métaux se logent uniquement dans les sites qui sont favorables à I'installation de leurs ions. Toute déficience en minéraux fournit aux métaux toxiques I'occasion de s'insérer dans les sites disponibles. Une base minérale saine est donc indispensable pour aborder toute désintoxication (sélénium, zinc, manganèse, germanium, molybdène, etc.). Remplacer certains minéraux peut parfois suffire à désintoxiquer le corps.

    Les électrolytes : sont également très importants (sodium, potassium, calcium, magnésium) car ils permettent de transporter les déchets toxiques de I'espace extra-cellulaire aux vaisseaux Iymphatiques et veineux. Ajouter une solution équilibrée d'électrolytes dans de petites quantités d'eau permet de restaurer I'équilibre intra et extra cellulaire

    Les lipides : (provenant d'acides gras) constituent 60 à 80% du système nerveux central et doivent être constamment réapprovisionnés. Toute déficience rend le système nerveux vulnérable aux métaux liposolubles, tels que le mercure métallique qui s'échappe constamment, sous forme de vapeur inodore et invisible, des amalgames dentaires.

    Les liquides : Sans un apport suffisant de liquides, les reins peuvent être contaminés par les métaux. La membrane basa!e gonfle et le rein ne parvient plus à filtrer efficacement les toxines..

Le traitement actif

    Est basé sur la prise simultanée de produits de phytothérapie :
    Coriandre
    Ail ou ail des ours
    chlorella
    Cardus marianus (silymarine)

    Voir description et mode d'action des produits sur le page Produits


    Pour ceux qui peuvent se les procurer, je conseille vivement l'utilisation des produits de phytothérapie "CERES" (la "Rolls-Royce" de la phyto...), mais attention, avec des produits de phyto habituels, les proportions seront différentes de celles que j'indique plus loin, il faudra peut-être (selon les produits) aller jusquà 20 gouttes au lieu de 3 ou 4... Il faut tester...





Coriandre (persil chinois, cilantro) :

    Cette herbe aromatique a la faculté de mobiliser le mercure, le cadmium, le plomb et I'aluminium aussi bien dans les os que dans le système nerveux central.
    C'est probablement le seul agent efficace capable de mobiliser le mercure logé dans I'espace intracellulaire (combiné à la mitochondrie, la tubuline, les liposomes, etc.) et dans le noyau de la cellule (réparant les dommages causés à I'ADN par le mercure).
    Dans la mesure où la coriandre mobilise davantage de toxines qu'elle ne peut en acheminer hors du corps, il est indispensable d'administrer simultanément un agent absorbant les toxines dans I'intestin : c'est le rôle de la chlorella.


  • Posologie et application de teinture de coriandre :
    donner 2 gouttes 2 fois/jour au début juste avant le repas ou 30 minutes après la prise de chlorella.
    Augmenter progressivement jusqu'a 10 gouttes 3 fois/jour pour un bon résultat.
    Lors de la phase initiale de désintoxication, la coriandre devrait être administrée pendant 1 semaine, en interrompant pendant 2-3 semaines.



    ATTENTION : avec les produits CERES, le nombre de gouttes sera nettement inférieur... (3 - 4 gouttes) Tester...




    Il existe d'autres façons d'administrer la coriandre

  • Application externe :
    5 gouttes 2 fois par jour sur les chevilles afin de mobiliser les métaux logés dans tous les organes, articulations et structures situés au-dessous du diaphragme, et sur les poignets pour les organes, articulations et structures se trouvant au-dessus du diaphragme.
    Les poignets sont dotés d'une intense innervation autonome (absorption axonale de la coriandre) et sont traversés par les principaux réseaux Iymphatiques (absorption Iymphatique).

    Efficace en cas de maux de tête ou autres symptômes aigus (douleurs articulaires, angine, maux de tête) : frotter 10-15 gouttes sur la partie douloureuse.
    Soulage, la plupart du temps, presque instantanément.

    Infusion de coriandre :
    verser 10 à 20 gouttes dans une tasse d'eau chaude.
    Boire lentement. Nettoie rapidement le cerveau de nombreuses neurotoxines.





Chlorella :

    La chlorella existe sous la forme C. pyrénéidosa (meilleure absorption des toxines) et C. vulgaris (contient davantage de CGF, plus digeste, mais moindre capacité d'absorption des métaux).
    Voir description complète des propriétés de la chlorella sur la page Produits
    Posologie :
    commencer par 1 gramme (= 4 comprimes à 250 mg) 3-4 fois/jour.
    C'est la dose standard d'entretien pour une personne adulte au cours des 6-24 mois de désintoxication active.

    Pendant les phases de désintoxication plus intenses
    (toutes les 2-4 semaines, pendant une dizaine de jours), chaque fois que la coriandre est administrée, la dose peut être augmentée à 3 ou 4 grammes 3 fois par jour, puis revenir à la posologie d'entretien.
    De préférence, prendre 30 minutes avant les repas principaux, car de cette façon, la chlorella se trouve exactement dans la portion d'intestin grêle qui reçoit la bile au début du repas et peut, ainsi, embarquer les métaux et les autres déchets toxiques. Ceux-ci seront alors absorbés par la membrane cellulaire de la chlorella et évacués par les selles.

    Si vous prenez de la vitamine C lors de votre programme de désintoxication, il faut la prendre aussi loin que possible de la chlorella (après les repas de préférence).

    Lors du retrait des amalgames dentaires,
    il convient d'administrer une dose plus importante les 2 jours précédant I'intervention, puis 2-5 jours après I'intervention (plus le nombre d'amalgames dentaires retirés est important, plus les doses et la durée doivent être augmentées).
    Par contre, ne pas administrer de coriandre pendant le traitement dentaire.
    Il ne faut pas, à ce moment, exposer le patient à une quantité supplémentaire de métaux lourds et donc ne pas libérer ceux qui sont stockés en profondeur dans les tissus.

    Effets secondaires : La plupart des effets secondaires résultent des effets toxiques dus aux métaux qui ont été captés et sont acheminés hors de I'organisme. Ce problème est instantanément évité en augmentant la dose de chlorella, et non en la diminuant, ce qui ne ferait qu'empirer le problème (de faibles doses de chlorella mobilisent plus de métal qu'elles ne peut en absorber dans I'intestin alors que de fortes doses de chlorella peuvent mobiliser plus de toxines qu'il ne s'en trouve).




Facteur de Croissance de la Chlorella (CGF)

    Il s'agit d'un extrait à chaud de chlorella concentrant certains peptides, des protéines et d'autres ingrédients.
    Les recherches montrent qu'avec la prise de ce produit les enfants n'ont pas de caries et que leur dentition (développement maxilla-facial) est quasi parfaite.
    Ils sont en meilleure santé, grandissent plus vite, ont un Q.I. plus élevé et sont socialement mieux adaptés.
    On a pu observer, chez certains patients, une rémission spectaculaire des tumeurs suite à la prise de CGF à des doses élevées.
    Selon notre expérience, le CGF facilite grandement le travail de désintoxication, le rend plus rapide et plus efficace.
    Posologie recommandée : 1 capsule de CGF pour 20 comprimes de chlorella.





Ail (allium sativum) et ail des ours (allium ursinum) : L'ail contient des éléments qui protègent les globules rouges et les globules blancs de I'oxydation causée par les métaux présents dans la circulation sanguine (au cours de leur évacuation) mais il possède également ses propres fonctions désintoxiquantes.

L'ail contient de nombreux composés soufrés, dont le groupe remarquable des sulph-hydryl qui oxydent le mercure, le cadmium et le plomb en les rendant solubles dans I'eau. Il est alors facile pour I'organisme de se débarrasser de ces substances.

L'ail contient également I'alliine qui, à l'aide d'une enzyme, se transforme en allicine, "agent antimicrobien naturel le plus puissant". Or les patients intoxiqués par les métaux souffrent presque toujours d'infections secondaires, qui sont souvent la cause d'un certains nombre de leurs symptômes.

Mais l'ail contient aussi le minéral le plus important qui protège de la toxicité du mercure, le sélénium bioactif. La plupart des produits contenant du sélénium sont mal absorbés et n'atteignent pas les régions du corps qui en auraient besoin. Le sélénium de I'ail constitue la source biologique naturelle la plus bénéfique à notre disposition.

L'ail protège également des maladies cardiaques et du cancer. La demi-vie de I'allicine (une fois I'ail écrasé) ne dépasse pas 14 jours. La plupart des présentations commerciales de I'ail ne contient plus d'allicine active. Ce qui les différencie de I'ail lyophilisé. La teinture d'ail des ours est excellente pour la désintoxication, mais moins efficace comme agent antimicrobien.

Posologie : 1-3 capsules d'ail lyophilisé après chaque repas. Commencer par une capsule par jour après le repas principal, augmenter progressivement vers une posologie plus élevée. Au début, le patient peut ressentir des malaises (en raison de la destruction des mycoses pathogènes ou des bactéries). Verser 5-10 gouttes d'ail des ours sur la nourriture au moins 3 fois par jour.


Huile de poisson :

    Les complexes d'acides gras EPA et DHA contenus dans I'huile de poisson accroissent la flexibilité des globules rouges et des globules blancs, améliorant ainsi la micro circulation dans le cerveau, le coeur et les autres tissus. L'ensemble des fonctions de désintoxication dépend d'un apport optimal en oxygène et d'une bonne circulation sanguine.

    Posologie : 1 gelule d'Oméga 3, 4 fois par jour pendant la phase active du traitement, et 1 gélule 2 fois par jour comme dose d'entretien.



Solution équilibrée d'électrolyte (Selectrolyte) :

    Chez la plupart des patients intoxiqués, le système nerveux autonome témoigne d'un dysfonctionnement.
    Les messages électriques de I'organisme ne sont pas reçus, sont mal compris ou mal interprétés, et les toxines ne peuvent être acheminées vers I'espace extra cellulaire. Une consommation plus importante de sel de mer naturel (sel marin "celte" - en évitant le sel de table courant) s'est révélée très efficace pour résoudre un certains nombre de ces problèmes.
    Les résultats obtenus avec la solution mise au point par le chimiste américain Ketkovsky sent excellents.
    Il créa une formule permettant de remplacer l'électrolyte de la façon la plus efficace. Ce produit a plus tard été amélioré par les "Morin Labs" et s'appelle maintenant "selectrolyte". Il semble amplifier tous les aspects du processus de désintoxication.

    Posologie : 1 c. à thé dans une tasse d'eau de bonne qualité 1 à 3 fois par jour.
    Pendant les périodes de stress plus important, le dosage peut être augmenté momentanément à 1 c. à soupe 3 fois par jour.





Certains traitements plus agressifs, comme ceux qui utilisent le glutathion, le DMPS, le CaEDTA et autres peuvent convenir à des personnes en relativement bonne santé, mais font empirer I'état des patients dont la maladie est plus avancée.
L'apport d'un soutien thérapeutique peut constituer, par ailleurs, une aide remarquable, et en particulier la neurobiologie (PK) ou la thérapie des champs énergétiques (MFT) afin d'activer I'élimination des toxines dissimulées dans I'organisme.


Aussi bien la chlorella que la coriandre, I'ail, I'ail des ours ou les acides gras peuvent être de qualité très différente et présenter des propriétés nutritionnelles très inégales - ou même contenir des produits contaminants.

La désintoxication des métaux lourds doit se faire avec le plus grand soin, selon une procédure correcte
avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 382
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Ici et là :)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum