Pilosité pubienne

Aller en bas

Pilosité pubienne

Message par enerlibr le Ven 8 Juin - 22:33

Nous avons perdu tous nos poils, sauf sur le crâne, aux aisselles et… au niveau du pubis.

Pourquoi ?
Précisément parce qu’ils sont appa­rents, avancent des évolutionnistes et des primatologues,
les poils pubiens localiseraient les organes génitaux, attirant immanquablement le regard.
Tiens, c'est bizarre, pour moi ils ont un effet répulsif, je dois être un extraterrestre.

C'est de l'humour ? Des poils, c'est moche, même chez les hommes, hors machos, espèce en voie d'extinction.
Pour des raisons d'hygiène, esthétiques ou sexuelles, beaucoup de femmes se rasent;
les hommes, probablement moins.

L'argument de protection thermique, qui vient spontanément à l'esprit, serait plutôt cocasse,
eu égard au caractère torride de la région.
Bizarrement cet aspect n'est pas évoqué par les "spécialistes".
Les singes plongent leur arrière-train dans la rivière, nous en avons fait le très connu bain de siège
qui n'est efficace que s'il est ... froid.

Cette pilosité est, paraît-il, l'effet de l'augmentation du niveau d'androgènes sur la peau des parties génitales.

- Comment ? Pourquoi on ne constate pas ce phénomène chez les grands singes auxquels nous sommes apparentés ?
-Euh oui, bon, ça j'peux pas vous dire, s'pas, verrons ça plus tard, grmmbl !

Fonction :
Certains auteurs pensent que les fonctions de la pilosité pubienne incluent la dissémination de phéromones
et la protection contre les frictions lors de rapports sexuels. Si si, sans rire !
Les poils pubiens formeraient également une protection naturelle contre les microbes auxquels une vulve épilée serait plus vulnérable.
Toutefois aucune étude ne permet d'étayer cette hypothèse.

Chez les grands singes (chimpanzés, bonobos, gorilles et orangs-outans), la vulve est au contraire bien visible.
L'argument des phéromones ou androgènes est donc nul:
Tous ces zozos de chercheurs et autre théoriciens de tous poils peuvent se rhabiller.

A court d'argument, on en sort des plus boîteux :
"Lors de la verticalisation du corps humain impulsée par la bipédie,
les organes sexuels de la femme se sont retrouvés cachés entre les jambes.",
dixit un éminent spécialiste, autorisé à s'exprimer sur la question.
Oui ? et alors ?
D'abord ; Pourquoi de la femme ? ... de l'homme aussi, que je sache !
Ensuite : Ceci ne serait valable que pour l'homme, pas pour le singe, lui aussi apte à la "verticalisation".

Bon, vous savez quoi ? Si on vous pose cette question de la véritable raison de la pilosité pubienne,
dites que vous n'en savez rien, au moins vous ne risquerez pas de vous écrouler sous le poids du ridicule.

"Retenant poussières et particules, les poils du pubis protégeraient aussi pénis et vulve de l’intrusion de corps étrangers irritants.
De même, ils limiteraient les infections par un certain nombre de microbes."

Ces débiles profonds pensent-ils vraiment ce qu'ils disent ?
Z'en foutrai moi, des corps étrangers irritants !!! Confondre amygdales et poils, c'est un peu grave, hein !

Que la vulve puisse être assimilée à une sorte d'aspirateur, je le conçois, et ça expliquerait le rôle filtrant des poils,
mais concernant le pénis, je me perds en conjectures, peut-être y aurait-il un effet d'amortisseur ?

Source : https://medecine.savoir.fr/pourquoi-a-t-on-des-poils-sur-le-pubis/

En fait, si je me suis permis cette entorse à une certaine bien-pensance qui s'arrête là où commencent les tabous,
c'est dans l'espoir de déciller les yeux de l'athée inconditionnel, quoique je doute qu'il existe, stricto sensu.
Combien de preuves indirectes de l'existence de Dieu équivaudraient à une preuve directe, évidente ?

Il n'y a pas de réponse, même si les preuves indirectes sont innombrables.
L'une d'elles est précisément celle de la pilosité pubienne.
En dehors de son sens symbolique, il n'y a rien qui tienne la route de l'homme dans sa grande aventure terrestre.

Les dieux, sans lesquels nous en serions toujours à grimper aux arbres, sont en liberté surveillée.
Est-ce un hasard si grimper aux arbres est une des rares manières d'exhiber
cette forêt luxuriante habitant les aisselles ?
... Ou plus prosaîquement, les dieux auraient-ils omis de décocher la case "aisselles"?

C'est sous la prégnance de ce qu'il est convenu de nommer "Dieu" que cette pilosité a été programmée.
Rupert Sheldrake parlerait de "champ morphique", bien plus puissant que la génétique : hypothèse non validée.
Elle  veut  nous signifier, non pas la honte de notre condition animale mais la chance inouïe
d'avoir conscience d'en être sortis, ou si on veut, que nous ne sommes pas qu'un corps.
Tous les termes et expressions relatifs  à la sexualité sont d'une bêtise à pleurer, mais ça, c'est une autre histoire.
L'étymologie de "sexualité" implique une division alors qu'il s'agit de tout sauf de ça.

Nous ne "faisons" pas l'amour, c'est lui qui nous a fait, nous en venons et nous y retournons.

A un poil près, nous serions des dieux, si seulement nous savions lire les signes que nous envoie la nature.
"La nature donc Dieu", disait Spinoza.
avatar
enerlibr

Messages : 76
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 68
Localisation : Belgikistan

Voir le profil de l'utilisateur http://matricube.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pilosité pubienne

Message par obsidienne le Dim 10 Juin - 13:16

Un jour dans un cours de biologie le professeur dit que les hommes lors du rasage éliminent leur mauvais fer.

Je suis restée longtemps intrigué par cette affirmation.

Toutefois si cela pouvait alléger le travail de la rate .....

Déjà si les poils persistent encore à apparaître sur certaines parties du corps à la puberté et ceci encore après une multitude de générations c'est qu'il y a bien un rapport des poils avec les cellules internes du corps. A mon avis il est encore sain de conserver ses poils car ils ont forcément une fonction.

Dans la bible on peut trouver la légende de Samson et Goliath. Il y a un rapport entre la force et les cheveux. Il y a tout de même l'action de l'archange Michaël qui déverse le fer cosmique depuis les étoiles filantes au mois d'aoüt et il est question que ce fer stimule la conscience dans la tête des humains. Il est tout de même prouvé que l'état des cheveux donne des indications sur notre état général de santé minérale. Là aussi Steiner dit que l'être humain a laissé le minéral en arrière (minéral terrestre, cosmique au début de la formation de la terre) et il est intégré à son système humain, son corps physique. C'est grâce à cela que l'humain peut penser.

Il ne faut pas aller plus vite que ce que les Dieux ont prévu pour nous. Rudolf Steiner dit bien que le corps physique, on ne peut le modifier Car il est "divin". On peut dire qu'il est scellé et que l'homme ne peut modifier son fonctionnement.... D'ailleurs il explique que ce sont les anges qui travaillent sur notre cerveau et on sait aussi que s'il s'opère une évolution chez l'humain c'est dans la vie future qu'il en a les bénéfices car notre corps actuel est issus du résultat karmique de notre vie précédente. Qui sait, peut-être les poils qui nous restent seront amenés à disparaître dans le futur.
avatar
obsidienne

Messages : 3845
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pilosité pubienne

Message par enerlibr le Dim 10 Juin - 22:28

Pendant la dernière guerre, les américains ont employé des indiens américains
pour suivre des pistes difficiles et deviner les intentions de l'ennemi.
Comme tous les soldats ils devaient avoir les cheveux  coupés selon la norme stricte de l'armée.
Cependant, à partir de ce moment ils ont été tout à fait inefficaces et ont exigé
qu'on leur laisse leur chevelure d'origine.

Ceci dit, les dieux ne sont pas parfaits, et la farce de la région pelvienne  est tellement poignante
qu'il est permis d'en comprendre la cause initiale.
Si une cause donnée a produit l'effet escompté, elle devient inadéquate à produire un sens autre
que celui prévu. Il ne reste donc plus qu'à la considérer sous un autre angle.
Vous imaginez bien que concernant le mystère de la sexualité, quelque chose de surréaliste
devait se produire, le contraire eut été étonnant.
L'appareil génital totalement glabre ? Mais vous n'y pensez pas voyons, ce serait terriblement choquant !!
Pourquoi ? Non, ça on ne sait pas, alors on abonde dans le sens du politiquement correct, c'est moins fatiguant.
avatar
enerlibr

Messages : 76
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 68
Localisation : Belgikistan

Voir le profil de l'utilisateur http://matricube.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pilosité pubienne

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum