La catastrophe atlantéenne

Aller en bas

La catastrophe atlantéenne

Message par obsidienne le Jeu 12 Avr - 21:08

Extrait du livre de Rudolf Steiner : Mythes et Mystères Egyptiens.

L’époque qui a suivi la catastrophe atlantéenne en géologie s’appelle : la période glacière.  Et dans la tradition religieuse (bible) : le déluge.

Après l’inondation de la terre lorsque l’Atlantide a disparu au fond de l’océan, celle-ci a sombré dans une sorte de congélation au cours de 2160 ans qui ont suivi. Les hommes de cette période évoluaient différemment qu’aujourd’hui…

Ce continent de l’Atlantide périt par les eaux. C’était un continent situé sur le sol de l’Océan atlantique, entre l’Europe et l’Amérique. La terre avait une toute autre physionomie.

Les corps des hommes atlantéens étaient  autres que ceux d’aujourd’hui et ils se sont transformés au cours des temps. Mais les âmes qui vivent en nous aujourd’hui, vivaient aussi dans les corps des anciens Atlantes. C’était nos âmes. La catastrophe détermina un mouvement parmi les peuples atlantes, un courant de migration de l’ouest vers l’est. Ces peuples, c’était nous. Vers la fin de l’Atlantide, le mouvement de migration devint très intense ; c’est ainsi que nous sommes allés de l’ouest vers l’est, à travers l’Irlande, l’Ecosse, la Hollande, la France, et l’Espagne. Les peuples émigrants occupèrent ainsi l’Europe, l’Asie et les régions septentrionales de l’Afrique.

Il ne faut pas croire que cette dernière grande migration venue de l’ouest n’a rencontré aucun peuple sur ces territoires qui ont peu à peu formé l’Asie, l’Europe et l’Afrique.

L’Europe presque entière, les territoires du nord de l’Afrique et une grande partie de l’Asie étaient peuplés par des hommes venus d’autres régions ; de sorte que le courant d’immigration entra en contact avec une population étrangère déjà fixé. Toutes sortes de situations culturelles se dégagèrent, lorsque l’agitation provoquée par l’immigration se fut calmée. Il y avait par exemple dans le voisinage de l’Irlande un territoire où, avant la catastrophe qui se produisit il y a des milliers d’années, vivaient les hommes les plus évolués de la population terrestre. Ceux-ci traversèrent l’Europe sous la conduite de grandes individualités, jusqu’à un point de l’Asie centrale d’où rayonnèrent des groupes de civilisations vers les régions les plus diverses. L’un de ces groupes, envoyé en Inde, y rencontra une population déjà établie depuis des temps immémoriaux, et qui avait aussi sa civilisation propre. Les nouveaux colonisateurs respectèrent ce qui était déjà en place et fondèrent la première civilisation postatlantéenne, vieille de plusieurs millénaires, et dont l’histoire ignore presque tout ; les événements dont elle parle à ce sujet lui sont postérieurs de plusieurs milliers d’années. Ce trésor de sagesse que nous appelons les Véda ne nous fait entendre que les derniers échos d’une civilisation indienne très ancienne, soumise à la direction d’être supraterrestres, et fondée par les saints Richis. Civilisation d’un caractère unique, et dont nous ne pouvons nous faire aujourd’hui qu’une faible idée, car les Véda ne sont que le reflet de cette très vieille civilisation sacrée de l’Inde.

La première civilisation post atlantéenne  est nommée par Rudolf Steiner, l’inde ancienne.  Le point vernal se trouvait en Cancer sous l’influence de la lune….
avatar
obsidienne

Messages : 3896
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La catastrophe atlantéenne

Message par obsidienne le Ven 13 Avr - 20:32

La première civilisation post atlantéenne  est nommée par Rudolf Steiner, l’Inde ancienne (7227-5067 av. J.-C.).  Le point vernal se trouvait en Cancer sous l’influence de la lune….L’homme de cette civilisation respirait autrement et percevait l’autre par sa cage thoracique. Il concevait des concepts qu’il ressentait par sa cage thoracique qui vibrait en harmonie avec le monde extérieur. Il percevait les saisons autrement. Dans l’organisme c’est depuis  la sphère sexuelle qu’il percevait la connaissance du monde par une sorte de pureté naïve.

La seconde civilisation est la Perse Antique (5067-2907 av J.C.). Dans le signe des Gémeaux.  Ils représentent le céleste, le cosmique. La symétrie,  2 bras, 2 jambes…. dans la religion de Zarathoustra c’est la lumière (Ormuz) opposée aux ténèbres (Ahriman). C’est la planète Mercure qui gouverne ce point vernal. Dans le métabolisme qui n’est pas fait que pour digérer, l’homme intérieur se tourne vers l’univers par les forces ataviques. Il perçoit le sens profond des relations entre les choses. Alors qu’aujourd’hui l’abstraction nous en empêche.

La troisième civilisation ce sont les Chaldéens, Egyptiens, Assyriens, Babyloniens avec le point vernal dans le Taureau (2907 – 747 av. J.C.). C’est le larynx qui domine avec le lien du mot à l’objet. Cette civilisation connaissait le verbe cosmique sous l’influence de la planète Vénus. Organiquement cela se situe entre le cœur et l’estomac.

La quatrième civilisation c’est la Gréco-Latine (747 av. J.C. – 1413 ap. J.C.), l’art de la statuaire grecque et de la poésie. Avec le point vernal dans le signe du Bélier, c’est avec sa tête que l’homme commence à entrer en relation avec le monde de la pensée. Bien que la tête soit une représentation du cosmos (ciel étoilé), elle n’a pas de valeur spirituelle. C’est la planète Mars qui influence cette civilisation et ce sont les guerres, les combats. Dans l’organisme la tête devient l’instrument physique de la pensée.

La cinquième civilisation, la notre, l’homo-oeconomicus dans le signe vernal des Poissons (1413-3573 ap. J.C.). C’est par le matérialisme que l’être humain va devoir se dépasser et se spiritualiser. Le signe des poissons correspond aux pieds et c’est un véritable retournement  alchimique que va faire l’homme. La culture et les forces humaines subissent un complet retournement, et ce que l’homme recevait du ciel, il va le recevoir de la terre. C’est l’apparition du matérialisme et les pensées perdent leur force pour ne devenir que des phrases. Toutefois l’acquis des civilisations  passées peut permettre à l’homme d’accomplir de grandes choses par l’action de la planète Jupiter qui a son action sur le front dans l’organisme humain. L’être humain grâce aux  forces de la tête peut donner forme et noblesse à ce que lui ont apporté l’action des autres  planètes aux cours des civilisations précédentes. Tout doit être fait par la force spirituelle de la connaissance de la conception du monde. C’est la conquête de la spiritualité. Il faut apprendre « à chasser les marchants du temple ». Devant l’abstraction, devant la perte des sens de la réalité il faut trouver le courage de dresser la réalité entière, et avec elle les réalités spirituelles.

La sixième civilisation sera une réplique de la civilisation Perse (3573-5733)…  
Et la septième et dernière civilisation une réplique de l’Antique époque Indienne (5733-7993).

Seulement 3 planètes sont actives dans chaque point vernal et les autres sont « éteintes ». On appelle cela « Les 3 décans ».

1) Cancer = Vénus, Mercure, Lune.
2) Gémeaux = Jupiter, Mars, Soleil.
3) Taureau = Mercure, Lune, Saturne.
4) Bélier = Mars, Soleil, Vénus.
5) Poissons  = Saturne, Jupiter, Mars.
avatar
obsidienne

Messages : 3896
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum