La Pensée.

Aller en bas

La Pensée.

Message par oursagora le Mer 31 Jan - 8:37


La philosophie n' est évidemment pas sortie tout armée, un beau matin, de la téte des philosophes Ioniens, sur le littoral Asiatique de la mer égée. Elle émerge d' une période infiniment longue et obscure durant laquelle, cherchant a se situer dans un environnement énigmatique, effrayant et gratifiant tour a tour, les groupes humains se donnérent une ébauche d' explication. On ne reste pas indéfiniment sans rien comprendre a rien de ce qu' on subit et de ce qu' on fait. Il fallait, pour qu' elles soient supportables, que les choses eussent un sens " Numineux ", c' est a dire Sacré, imprégné de Divin. Mais cette préhistoire n' est pas, a proprement parler, une philosophie préhistorique, car cet effort plurimillénaire vers une cohérence de l' expérience n' avait pas encore recu sa dimension rationnelle. Ces toutes premiéres mises en formes de l' Univers, c' est ce que nous connaissons aujourd' hui sous le nom d' age du mythe. Le terme est aujourd' hui confus, et nous le définirons correctement qu' aprés y avoir un peu réfléchi.

J.L.




oursagora

Messages : 1548
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 57
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Pensée.

Message par oursagora le Mer 31 Jan - 14:26

De cette premiére distribution de l' expérience selon l' humain et le Divin, le permis et l' interdit, l' obligation et la transgression, nous ne savons ni ne saurons jamais grand chose, sinon au travers de ce qui en survécut bien plus tard dans des mentalités déja évoluées. Car cet effort d' élucidation et de justification, le propos historique ne l' accompagnait évidemment pas : le perpétuel présent ne comporte pas d' arriéres - pensées. Rien donc n' en a été consigné par personne parmi les contemporains, et ce qui nous reste des temps archaiques est et restera toujours aussi conjectural que notre vie intra - utérine. On connait ces dessins rupestres d' animaux sur les parois des grottes de Lascaux ou d' Altamira. Si nous les trouvons beaux, c' est que nous disposons de la catégorie esthétique. Mais allez savoir quelle était au juste l' intention des dessinateurs du Magdalénien, vingt mille ans avant nous ! On n' entre pas de plain - pied dans le mythe, qui fut vécu sans distance réflexive par les sociétés archaiques. Nous en sommes réduits aux hypothéses, et pour les vérifier, il faudrait que nous sachions ce qui se racontait a la veillée dans les grottes préhistoriques, a supposer qu' il s' y fut raconté quelque chose, et que nous fussions en état de le comprendre.

J.L.

oursagora

Messages : 1548
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 57
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Pensée.

Message par oursagora le Mer 31 Jan - 15:30


Lorsque nous découvrons qu' existait un certain Univers mental structuré - le monde mythique - c' est que l' histoire est déja la, donc la distance. Des générations d' inconnus ont déja commencé a parler, puis a écrire, sur ce qui, bien avant eux, était seulement vécu au jour le jour, sans autre chronométre que la perpétuelle succession des jours et des nuits, des hivers et des étés. Or, si tout cela était vécu par les hommes de ces temps infiniment lointains sans retour sur soi, c' était simplement qu' il n' y avait pas de soi sur quoi faire retour. Si bien que ce donné originel que nous postulons, nous ne l' appréhendons jamais que déja mis en forme par les générations qui suivirent, et qui l' accomodérent a leur sauce. Séparés par l' accumulation des couches chronologiques, nous sommes réduits a procéder par analogie, a partir de ce que nous livrent les peuplades, les ethnies encore étrangéres a nos cadres de pensée, et que nous qualifions aimablement de primitives. Mais cela n' est jamais qu' approximatif. De ce point de vue, les cinquante premiéres années du vingtiéme siécle auront été décisives. Grace aux travaux de Leenhardt, de Lévi - Strauss, de Van Der Leeuw, de Dumézil, de Dodds, de Mircea Eliade, de Gusdorf, on est actuellement arrivé a cette idée que le mythe était essentiellement un état d' esprit, une certaine disposition des hommes archaiques : cette organisation imaginaire des phénoménes permettait a ces gens de s' y retrouver, de conjurer les angoisses en les fixant, d' établir des constantes pour leur action, et ainsi de créer chaque fois un certain type, relativement stable, de culture. Longtemps aprés vint l' age du récit organisé, qu' on se transmet oralement de génération en génération, puis enfin l' age de l' écrit. Et alors seulement furent consignées par des mains anonymes, et sur des siécles, les grandes compositions mythiques que nous connaissons.

J.L.

oursagora

Messages : 1548
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 57
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Pensée.

Message par enerlibr le Mar 6 Fév - 0:19

avatar
enerlibr

Messages : 75
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 68
Localisation : Belgikistan

Voir le profil de l'utilisateur http://matricube.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Pensée.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum