Métaphysique Hindoue.

Aller en bas

Métaphysique Hindoue.

Message par oursagora le Mar 16 Jan - 21:40



C' est dans l' intériorité de leur ame visionnaire que les Anciens Rishis de l' Inde eurent l' intuition d' un Univers entier, non différencié, en lequel l' Infiniment Grand et l' Infiniment Petit participent en symbiose au grand dessein évolutif de l' Univers en devenir.



Par cette maniére subtile de pénétrer dans tout ce qui vit en lui et en dehors de lui, l' homme peut accéder a une perception et un entendement plus intuitifs, plus globaux et donc plus cohérents de l' Univers et de lui meme. Ce génie intuitif est la pierre angulaire de la conscience visionnaire de l' Inde, depuis ses époques les plus archaiques jusqu' a nos jours, depuis les Rishis comme Atri, Bhrigu, Vasishtha, Sanatkumara et bien d' autres jusqu' a Ramakrishna, Shri Narayama Guru, Ramana Maharishi et Shri Aurobindo. Le monde phénoménal est vécu, non comme une réalité existant en dehors d' eux memes, mais comme un état d' étre parmi d' autres de l' omniprésente conscience de l' Esprit Eternel qui vibre au centre de leur ame épanouie. Pour le Rishi, tout est en effet vécu de l' intérieur.


L.J.

oursagora

Messages : 1659
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 57
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Métaphysique Hindoue.

Message par oursagora le Mar 16 Jan - 22:16



Dans cette perception intérieure du monde, l' Esprit et la Matiére ne sont nulle part dissociés, ils sont indissolublement unis en une réalité en perpétuelle transformation. Dés que l' Univers est percu comme co - extensif a la conscience de celui qui l' appréhende, l' observateur et l' observé se retrouvent en phase dans un systéme symbiotique privilégié ou la réalité de l' Un est toujours directement proportionnelle a la réalité de l' autre. Dans cet état seulement, l' inspiration visionnaire propre aux Sages Indiens ainsi qu' aux mystiques d' autres traditions devient possible : dans cet état seulement, la conscience humaine devient témoin d' une autre réalité, cette réalité au regard de quoi toutes les autres se révélent illusoires. C' est cette réalité qui est vraiment l' ETRE au fond des choses, le SAT des Upanishads.



Dans cette réalité, qui est la seule prise de conscience qui fasse véritablement entrer l' homme dans le monde de l' ETRE, voir devient synonyme d' étre, entendre devient synonyme d' étre, toucher et dire deviennent synonymes d' étre, parce que nos sens ne se trouvent plus entre deux Univers mutuellement exclusifs - moi et le monde - mais deviennent les véhicules transparents de la Conscience Cosmique et de ses fils conducteurs. Cette expérience de l' étre nous confronte a la réalité ondulatoire de l' Univers Infini.



L.J.

oursagora

Messages : 1659
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 57
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Métaphysique Hindoue.

Message par oursagora le Mar 16 Jan - 22:18



De tout temps, l' étre humain s' est interrogé sur le sens de la vie et la nature cachée des choses du monde manifesté et de son origine. Bien souvent, il s' est précipité vers la découverte d' autres mondes, d' autres sociétés que celle a laquelle il appartenait momentanément, et aujourd' hui le bilan est bien lourd de conséquences négatives.



Si tout au long de son histoire agitée et trop souvent dévastatrice, l' étre humain s' était arrété plus qu' il ne l' a fait, pour comptabiliser ces moments rares ou il puise dans son étre intérieur les causes essentielles de ses pensées et de ses actes, il aurait sans doute constaté, non sans stupéfaction, la disproportion considérable entre la passion démesurée et dévorante qui le pousse dans cette conquéte aveugle et ininterrompue de la nature et du monde qui l' entoure, et le besoin contemplatif irrésistible de cette connaissance supérieure qui le fait pénétrer au coeur meme de son étre a la recherche de sa nature réelle et de son ultime Vérité. A la recherche de sa véritable humanité. Le désir de conquérir l' autre avant de se connaitre soi meme, avant de s' étre conquis soi meme, est certes une des plus grandes erreurs de l' homme, qui a conduit l' humanité et notre planéte dans la tragique impasse matérialiste que nous observons aujourd' hui.



L.J.

oursagora

Messages : 1659
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 57
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Métaphysique Hindoue.

Message par oursagora le Mer 17 Jan - 5:14

En refusant de mettre en oeuvre, sous toutes ses formes le " Connais toi toi meme " cher a Socrate, notre civilisation extravertie s' est orientée fatalement vers une culture guerriére d' agression et de domination plutot que d' Amour et de partage. C' est en se projetant hors de lui meme - un " Lui meme " qu' il s' est rarement donné la peine d' approfondir - qu' au cours de tant de siécles l' homme a gaspillé l' humanité réelle qui sommeille en lui depuis son origine, au prix d' aboutir a notre époque tumultueuse, subjugué par le débordement de plus en plus incontrolable d' une machinerie technologique écrasante, et affaibli, souvent épuisé, dans sa conscience intime, tout simplement parce qu' il n' a pas voulu prendre le temps d' apprendre a s' y recueillir, s' y découvrir, s' y ressourcer.



Devant le gachis du matérialisme sans ame, l' homme se doit de réinventer une nouvelle préhistoire, un nouveau retour a l' origine de sa nature contemplative, l' Homo Sapiens. Un nouveau " Contact " en profondeur avec la source meme de son humanité fondamentale.



L.J.

oursagora

Messages : 1659
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 57
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Métaphysique Hindoue.

Message par oursagora le Mer 17 Jan - 22:01

Les informations qui nous viennent  chaque jour des quatre coins de notre planéte nous confirment dramatiquement que notre culture contemporaine est une culture technocrate, guerriére et mercantile, et, si des millions de protagonistes dociles et inconscients participent malgré eux aux croisades vers des pouvoirs d' achat en guise de Terre Promise, il n' en reste pas moins évident que la plupart des humains, de ce coté ci de la planéte, derriére le masque pétrifié de leur personnalité sociale, sont atteints d' un vertigineux malaise qui leur serre le coeur et l' ame et qu' ils n' ont bien souvent ni les moyens, ni le temps, nous irons jusqu' a dire ni le droit, ni la liberté de communiquer a qui que ce soit.

L.J.

oursagora

Messages : 1659
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 57
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Métaphysique Hindoue.

Message par oursagora le Ven 19 Jan - 2:24

Derriére son fourmillement haletant, notre siécle, ou l' extraversion est devenue dogmatique, cache une intériorité désemparée, désertifiée souvent par les viols clandestins d' une industrie médiatique de la violence et de la médiocrité. La vie intérieure de la plupart des gens est littéralement mobilisée par des impératifs socio - économiques qui leur sont insidieusement injectés, tels de véritables virus, bien souvent au détriment de leurs réels besoins psychologiques, culturels et vitaux. Dans la plupart des cas, les formes par lesquelles elle s' exprime, le langage qu' elle emprunte pour arriver a s' extérioriser, sont totalement programmés et pré - digérés par l' omniprésence des systémes d' information et la superficialité des modes. Beaucoup de ceux qui ont une vie intérieure qui leur est propre la vivent souvent trés mal, souffrent de l' incompréhension de leur environnement social et ne trouvent aucune directive vers l' harmonie intérieure. L' homme moderne est coupé de ses racines intérieures et les quelques voies d' introspection officielles que lui propose notre société - la psychanalyse par exemple - se prononcent sans équivoque pour des critéres d' extraversion et de compétitivité, lorsqu' il s' agit de proposer des paradigmes d' équilibre psychique et de santé morale. On est loin du paradigme Taoiste qui prone l' effacement et l' absence d' effort chez le Sage et le prince comme modéle d' intelligence et d' efficience.



L.J.

oursagora

Messages : 1659
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 57
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Métaphysique Hindoue.

Message par oursagora le Dim 21 Jan - 0:10

Enfin, le mythe scientifique classique de l' Occident n' a cessé depuis de nombreux siécles de dicter a notre pensée la thése que toute connaissance acceptable repose obligatoirement soit sur des objets extérieurs soit sur des formules mathématiques écartant dés lors l' idée d' une thése plus globale qui accepterait l' imagination et l' intuition - voire l' irrationel - comme des sources tout aussi plausibles et respectables que les chevaux de bataille académiques des rationalistes. Bref, le divorce consommé de l' homme et de la nature, la dépoétisation de l' Univers et la désacralisation de la vie tout entiére, l' absence de merveilleux dans ce qui nous reste de collectif, sont autant de murs qui se dressent contre le partage osmotique de nos intériorités en quéte d' échange, de reconnaissance et de pollinisation, en quéte de ré - orientation spirituelle. Car c' est bien de cela qu' il s agit : d' une ré - orientation, mais dans le sens d' une ré - intériorisation.

L.J.

oursagora

Messages : 1659
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 57
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Métaphysique Hindoue.

Message par oursagora le Dim 21 Jan - 12:20

Les réponses aux grandes questions que l' homme se pose depuis des millénaires ne sont donc pas suspendues la - bas, quelque part dans un vide hypothétique ou une anti - matiére aux confins d' un Univers de finalité matérielle. Elles ne nous seront pas révélées non plus sur les écrans ionisés des cerveaux électroniques de notre société technocratique. Les techniques de pointe, aussi appelées de " Haute définition ", ne seront jamais que " Reproductrices " d' informations, ou tout au plus véhiculaires a trés grande vitesse ; elles ne pourront que confirmer ou infirmer une vision qui, elle, nait dans la conscience humaine. C' est pourquoi, les grandes réponses résonnent toujours a l' unisson au sein d' une vision englobante. Elles vibrent au coeur meme de notre conscience - celle la meme qui s' interroge - et elles nous échappent simplement parce que nous nous projetons en dehors de nos memes avant meme d' avoir pris conscience de la demeure subtile et complexe que nous occupons pendant notre passage si court - c' est ce qui le rend d' autant plus important - sur Terre.



La structure de notre conscience est ainsi faite que nous sommes tous porteurs de la mémoire de l' Univers tout entier. Les milliards de cellules qui constituent notre étre vibrent sans cesse sous les influences multiples d' une foule innombrable d' informations diverses venant des coins les plus reculés du cosmos. Chacune de nos cellules est comparable a l' oeil d' une mouche qui percoit la réalité au travers de multiples facettes.



Cette conception de l' interdépendance étroite existant entre les divers niveaux de manifestation, depuis l' Infiniment Grand jusqu' a l' Infiniment Petit, existe depuis des millénaires dans les grandes Traditions de l' Orient qui, pour la plupart d' entre elles, enseignent que la connaissance de l' Univers du soi est la clef pour accéder a la connaissance de l' Univers autour de nous. C' est dans ce sens et dans ce sens seulement que la ré - orientation de notre conscience équivaut a une intériorisation de nos désirs, de nos objectifs, de nos facultés latentes et surtout du sens global de notre vie.



En créant l' Histoire, l' homme ne s' est il pas éloigné du Mystére qui se cache derriére sa propre naissance ? Aujourd' hui, nous sommes arrivés au bord de l' Histoire. Et la ou nous sommes, il va falloir rassembler tout ce que nous avons de plus précieux, de plus vrai et de plus innocent pour repartir avec une nudité Pré - Historique a la recherche du Sens qui sommeille au fond de notre ame.

L.J.

oursagora

Messages : 1659
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 57
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Métaphysique Hindoue.

Message par oursagora le Dim 21 Jan - 19:19

Depuis plus d' un siécle, des signes de plus en plus nombreux nous permettent d' affirmer que si l' Occident a joué un role déterminant aux cours des deux derniers millénaires en ce qui concerne l' essor matériel de l' humanité, l' Orient va, en revanche, jouer un role capital dans les deux millénaires qui viennent, pour ce qui est de combler le vide spirituel qui est au centre de la crise de civilisation que l' humanité traverse depuis bientot plus d' un siécle.

Autant pour l' avenir de la Terre que pour celui de chaque étre humain qui est venu s' y incarner, il est urgent pour l' homme Occidental de se mettre enfin véritablement a l' écoute des credos contemplatifs qui prévalent en Inde, en Chine et au Japon depuis les temps les plus reculés. Il s' agira pour l' ame Occidentale de se montrer suffisamment humble et fair - play aux trésors inestimables de Sagesse et de connaissance que ces civilisations extra - Européennes ont encore a nous faire découvrir. L' Occident aura avant tout a abandonner la fausse idée qu' il s' est faite de sa prétendue " Mission rédemptrice et salvatrice de l' Univers, et se réconcilier avec l' idée, sinon plus juste, certes plus dialectique que , s' il est momentanément riche et puissant dans un domaine donné ou d' autres peuples sont eux plus pauvres et plus faibles, il est évident - en y regardant de plus prés - que ceux la memes cachent des richesses et des pouvoirs la ou nous dissimulons notre misére et notre fragilité."

Ce n' est évidemment pas dans les aspects extérieurs et matériels de la vie que l' Orient a quelque chose de fondamental a apporter a l' Occident. Il n' en a d' ailleurs ni la force ni la prétention.

L.J.

oursagora

Messages : 1659
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 57
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Métaphysique Hindoue.

Message par enerlibr le Dim 4 Fév - 1:32

L.J. est en réalité J.L. : Jean Letschert - Adhcharyacharya.
Ni vu ni connu, j't'embrouille, j'ai assimilé cet  auteur à ma sagesse que je dispense gracieusement.
Je peux donc me permettre de changer la règle d'usage plaçant le prénom après le patronyme,
de sorte que toute la gloire me revienne.
Cet enfantillage égotique vous situe à l'opposé de cet être hors norme dont pourtant la philosophie
ne l'incite pas à se placer sous les projecteurs.

Extrait de l'article "L'épreuve et le jeu divin", in : "La voie de l'essentiel", du même auteur :

Dès que nous nous identifions à une partie de l'univers (vishaya-sambandha),
perdant de vue la globalité à laquelle elle appartient, nous limitons notre champ de conscience
à l'événementiel   et ouvrons la porte à l'emprise de la Maya.
Sans cesse nous nous écartons du but essentiel de la nature humaine
qui consiste à réaliser globalement, en cette vie, notre identité spirituelle originelle.

Avec beaucoup d'intransigeance peut-être, Sankara continue d'enfoncer le clou :


"Ce qui, tout en étant unique, est la cause de la multiplicité;
Cela est sans cause et réfute toutes les causes;
Distinct de Maya et de l'univers, son effet; indépendant.
Ce Brahman tu es ! Médite sur cela au plus profond de ton âme !
Ce qui est libre de toute dualité, infini et indestructible;
Distinct de Maya et de l'univers, son effet. Suprême et éternel.
Immaculé et d'un bonheur inépuisable. Ce Brahman tu es !
Médite sur cela au plus profond de ton âme !
Cette seule réalité, qui apparaît diversifiée par suite de confusion,
Assumant noms et formes, attributs et modifications,
Demeurant elle-même inchangée, comme l'or dans ses transformations,
Ce Brahman tu es ! Médite sur cela au plus profond de ton âme !
Cela au-delà de quoi il n'y a rien, resplendissant au-dessus de Maya
est supérieur à tous ses effets visibles dans l'univers;
Cette unique intériorité du Soi, libre de toute différenciation;
Vérité-Conscience-Bonheur, sans fin et immuable.
Ce Brahman tu es ! Médite sur cela au plus profond de ton âme !
avatar
enerlibr

Messages : 87
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 69
Localisation : Belgikistan

Voir le profil de l'utilisateur http://matricube.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Métaphysique Hindoue.

Message par oursagora le Jeu 25 Oct - 14:59


Mais pour ce qui est de la Vie intérieure, des arcanes et des moyens qui en tracent plus ponctuellement les itinéraires, des nombreuses pratiques qui en révélent les mystéres autrement indécryptables, l' Orient s' ouvre aujourd' hui a nous et nous invite a nous ouvrir, une nouvelle fois, a son message Universel, celui qui professe la légitimité et l' apport incontestable de la Vie intérieure et de la connaissance supérieure qui en découle. Cette connaissance est autre qu' une accumulation d' informations, autre qu' un savoir scientifique et n' a rien a voir avec le coefficient intellectuel du surdoué ou d' un champion mondial du jeu d' échecs. Elle est, comme le disent les Upanishads : " Cette connaissance par laquelle toutes les autres connaissances deviennent connues."
L.J.

oursagora

Messages : 1659
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 57
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Métaphysique Hindoue.

Message par enerlibr le Jeu 25 Oct - 23:25

L.J. = Jean Letschert
- Ne nommer un auteur que par les initiales de son nom est impoli.
- Inverser l'ordre connu de ces initiales est le signe évident d'une tromperie volontaire.
Ce comportement pêche précisément par ce que cet auteur dénonce,
il est le signe d'un égo qui s'enfonce dans ses contradictions.

Jean Letschert parle de l'aspiration à la libération ultime :
"Mumukshutva est l'intense désir de se libérer de toutes les illusions
qui nous lient au monde phénoménal et d'accéder à la totale liberté de l'être..."
Il dit aussi que les Upanishads utilisent rarement le mot "avoir", et bien plus souvent le mot "être".
Oursagora s'approprie un texte en brouillant les pistes, je lui rappelle que l'avoir tue l'être.
avatar
enerlibr

Messages : 87
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 69
Localisation : Belgikistan

Voir le profil de l'utilisateur http://matricube.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Métaphysique Hindoue.

Message par obsidienne le Dim 28 Oct - 14:36

L’infiniment grand dans l’infiniment petit ….  Belle phrase !

Nous ne pouvons pas devenir illuminé et s’extasier dans la contemplation du cosmos en notre être intérieur sans quoi nous ne ferions plus rien sur terre. Tantôt dedans, tantôt dehors savoir s’ouvrir comme un lotus mais savoir aussi se fermer comme un bourgeon de lotus.

Vivre uniquement de sagesse comme un illuminé ça n’apporte rien en soi. Et si tout le monde se mettait à l’unique contemplation le monde matériel sombrerait dans l’inactivité et autant les bonnes forces que les mauvaises n’existeraient plus. L’être humain n’éprouverait plus le besoin de venir sur terre et il resterait en suspension entre deux mondes : Le monde matériel et le monde spirituel, attendant que les rondes s’accomplissent, balloté par des images chaotiques.

Si nous sommes incarnés sur terre il faut vivre avec la matière la plus compressée qui soit.

Donc il doit y avoir une possibilité de faire le processus inverse. Puisque l’on reçoit l’infiniment grand en soi-même, alors il doit être possible de faire aller l’infiniment petit au grand soi !

A partir du corps éthérique, qui contient les forces de vie, de construction.

Et à partir du corps astral qui contient le cosmos en infiniment petit.

Une fois que l’on a allumé sa lumière intérieure par son soi-supérieur alors là on devient un petit cosmos parmi les autres humains. Et à partir de là on commence à accéder à la sagesse car on devient vérité. Et on devine de soi-même ce qui est bon ou mauvais.

Le cosmos est dans nos quatre composants et il faut travailler avec eux. Autant il a fallu traverser toutes les rondes et les civilisations pour parvenir à ce que nous sommes maintenant et hélas peu de gens réalisent que c’est le meilleur moment maintenant.

Oui dans notre civilisation très matérialiste nous avons justement l’énorme possibilité de nous accomplir. Car nous sommes arrivés au sommet, c’est l’époque de conscience. Celle où nous avons enfin la possibilité d’utiliser tous nos composants avec le tout dernier, le moi, le psychisme. Oui notre individualité, celle qui a traversé toutes les civilisations, si elle est reconnue et s’affirme alors nous devenons accomplis.

Nous pouvons devenir des petits cosmos et agir ici-bas sur terre. Il nous faut réaliser que c’est à partir de ce qui se meurt que vit l’esprit. Ça ne va pas durer une éternité certes et il faut apprendre à maitriser le temps, accepter que nous mourrons un jour mais là avec la sagesse on apprend à rechercher le pourquoi du karma… pourquoi on revient.

Et par l’acceptation de notre petitesse humaine on devient humble envers soi-même et envers les autres. Et seulement là on va aborder la psychologie la vraie dans son fonctionnement avec la terre. Car sans la terre on n’est plus rien. Nous avons acquis nos 3 premiers composants depuis le cosmos mais notre quatrième, le moi, c’est depuis que la terre existe que nous le possédons et c'est le Christ qui est venu nous avertir que le temps était venu de pouvoir faire le chemin inverse, enfin de pouvoir s'élever vers le cosmos.

Notre moi, notre individualité, notre conscience si merveilleuse, c’est depuis un moi-collectif qu’il a été acquis. Et l’on connait le principe « s’aimer les uns-les autres » c’est que l’on ne peut pas progresser sans les autres humains. Alors le social il faut faire avec. Et les humains qui peuvent être aidés qui sont déjà sur la route seront aidés par ceux qui sont déjà avancé. Ils se manifesteront. Et on sait que ceux qui ne veulent pas progresser resteront en arrière. On ne pourra rien y faire.

Il y a tellement de mystère en soi-même que nous n'avons pas assez de temps en une vie de pouvoir tout découvrir. Et il est vrai que le social trop matérialiste de nos jours est accablant. Vous savez pourquoi ?  C'est une sorte de rigidité de certains à l'égard de tous ceux qui ne veulent plus progresser dans le sens de l'éon mécanique et technologique.

Plus les êtres humains détruisent la terre et plus ils s'éloignent du progrès qu'il reste à accomplir. La terre est un petit cosmos et nous faisons partie d'elle. Rapprochons nous de sa sagesse, de son côté spirituel car son côté physique lui se meurt progressivement.
avatar
obsidienne

Messages : 3901
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Métaphysique Hindoue.

Message par enerlibr le Lun 29 Oct - 0:32

Le bouddhisme est typique du renoncement à la matière manifestée et tous les phénomènes
induisant dans l'esprit humain les réactions les plus variées dont la principale est la souffrance.
Or il y a là un problème de réception de l'oeuvre divine, comme frappée d'un vice rédhibitoire,
en vertu de quoi le bouddhiste ne boude pas son plaisir qui paradoxalement
est de bouder celui du créateur.
Si affinée et productrice de sens pour ceux qui s'y adonnent cette technique soit-elle,
elle est quelque part une insulte à un Dieu jamais nommé.
En forçant le trait jusqu'à la caricature, ce Dieu serait prié de revoir sa copie
et renvoyé à ses chères études - pardon pour la digression humoristique.
Si dieu est amour, il devrait aussi être humour pour nous permettre d'apprécier
le tour pendable qu'il nous fait.
Ceci implique que la fuite n'est pas la bonne méthode, il nous faut donc attaquer
car à vaincre sans péril on triomphe sans gloire.
De ces deux alternatives, laquelle est-elle la plus légitime ?
Le bouddhisme et autres philosophies orientales proches tiennent du suicide
ou plus précisément d'un raccourci d'une élégance douteuse face à une conscience à deux visages,
l'une cérébrale, réflexive, l'autre non locale, universelle, préexistante.

Le fonctionnement neurologique du cerveau, même dans les plus abouties subtilités de pensées complexes,
n'a rien à voir avec la conscience, Henri Bergson l'avait déjà dit.
Les neurosciences poussent l'analyse très loin mais tous ces nouveaux éléments du puzzle,
si ils ont la prétention de dire le "comment" de la pensée, ne diront jamais le "pourquoi".
Le bouddhiste zappe directement au "pourquoi".
Dans un sens on peut le comprendre car contrairement à l'explication de Descartes,
le dualisme corps / esprit est faux, il y a continuité en terme de vibrations.
Il faudrait donc dire : Je pense donc j'essuie les plâtres.  Embarassed
Ceci n'est pas nouveau, ce scientisme à tous crins est le rappel que le diable est dans le détail.

Le Rosaire de Visions, poème en sanskrit, début du XXème siècle :

Etant à la fois intérieure et extérieure,
tel le constant va-et-vient d'un bourdon,
la conscience se partage de deux manières :
L'une générique, l'autre spécifique...
Voyez : "Je suis le corps" et "Ceci est un vase"
Fondée sur le grossier, la conscience de ce type d'expérience
est elle-même grossière.
Dans ce type d'expérience, le conscience du "corps" et du "vase"
est appelée spécifique;
Celle du "Je" et de "Ceci" est la conscience générique.


Ce poème puise dans l'antique sagesse qui l'a précédée et rejoint la mécanique quantique
qui distingue le fonction d'onde et son effondrement dans la particule.
Difficile d'être plus explicite en si peu de mots, quoique le "problème de la mesure"
continue à affoler les physiciens et non pas les métaphysiciens.
C'est un manquement à une éthique universelle : Il n'est pas permis de se connecter directement
à l'onde - la pensée de Dieu - et de dédaigner sa manifestation.
... et paix sur la terre aux hommes de bonne volonté. (évangile - Luc)
Dans "le monde comme comme volonté et comme représentation" Schopenhauer, philosophe très "ésotérique",
dit implicitement que la volonté, finalement n'est autre que celle de Dieu.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Monde_comme_volont%C3%A9_et_comme_repr%C3%A9sentation
"Un homme à la mer lève les bras et crie : à l'aide !, et l'écho lui répond "Qu'entendez-vous par là ?"
Jules Supervielle
avatar
enerlibr

Messages : 87
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 69
Localisation : Belgikistan

Voir le profil de l'utilisateur http://matricube.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Métaphysique Hindoue.

Message par obsidienne le Lun 29 Oct - 13:56

On ne peut plus partir sur ce qui a été  fondé avant en matière de religion. Mais on ne peut pas non plus démarrer avec un esprit scientifique puisque la science n'étudie que des cadavres.

Alors il faut partir sur quelque chose de nouveau. C'est-à-dire chercher le vivant dans notre propre expérience de vie. Nos propres observations, nos recherche personnelles. Et par là on va explorer nos ressentis et rester souvent dans notre intérieur pour penser, analyser, trier les lectures et ne pas perdre de temps avec ce qui ne sert à rien ...  car il faut faire les bons choix !

Quand on est bien construit psychiquement en soi-même on n'a pas besoin de religion qui partout dans le monde est devenu un endoctrinement. L'âme saura faire le bon choix d'elle-même.

Le bouddhisme séduit car il est pacifique. Mais tel qu'il est non approfondi éloigne trop du monde et n'est pas adapté à l'occident. L'oriental bouddhiste se loge sur un idéal qu'il ne peut atteindre et passera sa vie à une attente sans fin. Toutefois il y a du bon dans le bouddhisme car être pacifique, avoir une bonne morale, respecter la nature c'est positif pour le karma. Mais c'est pas en restant statique que l'on évolue.

Dans chaque vie nous créons du karma par nos choix. On doit s'adapter à notre monde social et voir ce qui est bon et juste de faire. Celui qui ferme les yeux pour un paradis illusoire n'est pas dans le monde social.

Ceux qui perpétuent la souffrance et la mort dans le monde social seront punis par leur karma individuel. Parce que lorsqu'on passe la mort on n'échappe pas à la loi divine. Prendre la vie d'un autre est mal. Tout ce que l'on fait sur terre s'imprègne dans le tissage éthérique et reste gravé. Une mauvaise pensée fait déjà vibrer du négatif tout autour de celui qui l'émet et attire des mauvaises entités qu'il n'est pas près de se débarrasser. Et les personnes évoluées positives s'éloigneront de lui car elles percevront les mauvaises vibrations.

L'égoisme est un état qui nous protège des agressions extérieures. Comme je l'ai dit tantot on s'ouvre à l'extérieur et tantot on se ferme pour être en soi-même. L'être humain est ainsi. Après si l'on veut comprendre l'évolution supérieure de l'humain cela se fait par un pont coeur-conscience. C'est la meilleure voie car sans sentiment le monde social ne peut pas se faire sinon ce serait la guerre sans cesse. Les personnes qui imposent leur volontés de manière agressive vont droit dans le mur et sont hors système. L'image du bon roi de coeur qui gouverne son peuple c'est ça le bien.

Quand une personne n'arrive plus à aller vers l'extérieur il faut l'aider.

Quand on sait qui est le Christ, que l'on a rencontré le Christ on est déjà sur la bonne voie. Il suffit d'être juste, d'émettre du bien, du positif...  la sagesse vient à soi !


Dernière édition par obsidienne le Lun 29 Oct - 22:04, édité 1 fois
avatar
obsidienne

Messages : 3901
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Métaphysique Hindoue.

Message par enerlibr le Lun 29 Oct - 19:44

"Penser globalement, agir localement" - Jacques Ellul
avatar
enerlibr

Messages : 87
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 69
Localisation : Belgikistan

Voir le profil de l'utilisateur http://matricube.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Métaphysique Hindoue.

Message par obsidienne le Lun 29 Oct - 22:03

Je vais partir sur la civilisation que nous incarnions précédemment. La civilisation égyptienne a donné naissance à des « techniciens » à l'écoute de la nature et du cosmos tandis que la notre, donne des techniciens des machines.

Il vaut bien mieux être un artiste proche de la nature qu'un technicien des machines car la technologie moderne ne laisse que des vides dans la mémoire.

A partir de cette mise en situation on peut se demander où situer la religion dans notre société technologique ? La technologie est-elle compatible avec la religion ?

La politique ne peut pas fonctionner avec la religion sinon elle devient rigide (avec beaucoup plus d’interdits).

La technologie d’aujourd’hui ne reflète pas le cosmos et est typiquement ahrimanienne, aride. Va-t-on vers un universalisme sans dogme ?

Les protestant qui ne croient pas en la sainte vierge n’ont pas les mêmes images que les catholiques. Déjà ils s’éloignent de la mère céleste cosmique. Ils ne voient que la vie terrestre et le Dieu cosmique.  Un peu comme les druides qui séparent le ciel et la terre.
Les juifs croient seulement en un Dieu cosmique.

« Jacques Ellul a aussi passé la fin de sa vie à dénoncer une incompatibilité entre le judéo-christianisme et l'islam, puisque ce dernier réclame l'ensemble des droits pour lui-même lorsqu'il est minoritaire et les refuse aux autres lorsqu'il est ou devient majoritaire »

C’est une façon de voir les choses, certes. Déjà entre l’islam et le judéo-christianisme c’est vraiment un problème d’incompatibilité de religion qui sont trop différentes dans la pratique. D’un autre côté on sait bien que la politique ne peut pas fonctionner avec la religion. Et c’est là que l’islam se heurte avec les autres cultures. L’islam de base est déjà en lui-même à tendance radicale. Je ne vais pas rentrer dans les détails c’est une religion qui ne peut pas s’intégrer avec nos sociétés car elle n’est que dogmes d’interdits, de fanatisme et de superstitions. On voit bien qu’ils sont en mal être. Et le pire c’est qu’ils « croient » que le problème vient des autres.

------------

« La sociologie n'est pas l'unique domaine de Jacques Ellul et son œuvre est partagée entre les travaux qu'il a menés comme théologien, historien et sociologue. Depuis 1945, il rédige plusieurs articles dans le journal protestant Réforme[14], qui lui a consacré un hors série en 2004.

Militant anarchiste, intéressé par la pensée situationniste, il avait proposé à Guy Debord une collaboration, mais ce dernier refusa, considérant logiquement le christianisme d'Ellul comme rédhibitoire[15]. Commentateur de la pensée et des dérives marxistes, il a contribué à la mise en place de l'écologisme politique. Il a livré aussi ses réflexions sur l'anarchisme chrétien. On lui doit ainsi nombreux travaux théologiques sur les aspects subversifs et libérateurs de l'Évangile[16], mais aussi sur la «perversion» que la révélation chrétienne aurait subie[17], ainsi qu'une interprétation de l'Apocalypse et une réflexion sur l'éthique et l'espoir. »



La philosophie religieuse est à l’inverse de la politique marxiste. Il y a une nette séparation.
La politique, le social étant une activité extérieure et la philosophie une activité intérieure.

Du coup la politique Etat devient possessive, rigide et le chrétien de son côté se renforce dans son intérieur comme un « autiste » à voir le monde extérieur comme une apocalypse, un chaos de fin du monde. Il n’y a plus de dialogue puisque l’Etat prive l’individu d’épanouissement social. Il le prive de son identité cosmique, de son étoile.

Chercher le bon dans tout cela est certes difficile quand deux mondes s’affrontent qu'est ce qu'il peut les rapprocher. Je vais pas le redire (Le Christ) mais eux vont se jeter intégralement sur les évangiles.
avatar
obsidienne

Messages : 3901
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Métaphysique Hindoue.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum