Bouddha et Christ - Le retour du Christ

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Bouddha et Christ - Le retour du Christ

Message par Archange le Dim 30 Sep - 19:50

[center]Source:
http://sites.google.com/site/psychologieesoterique/glossaire-1/bouddha




Bouddha et Christ




"Bouddha" est celui qui est "Illuminé" et a atteint au degré de connaissance le plus élevé qu'un homme puisse atteindre dans ce système solaire.
Le Bouddha Gautama naquit aux Indes aux environs de 621 avant Jésus-Christ et devint un véritable Bouddha en 592 avant Jésus-Christ.
Bouddha est sur le R2 (comme le Christ). Il incarna le Principe de la Lumière dans son aspect Sagesse, donnant l'exemple de l'ultime perfection du troisième aspect divin. Il transmit l’Illumination au monde.
Il réalisa le premier effort planétaire pour dissiper le mirage mondial.

Comme c'est toujours le cas, pour l'instruction de ses disciples, Il procéda à la reconstitution en lui-même des processus d'illumination et devint "l'Etre Illuminé". Les écritures de l'Inde nous disent qu'Il parvint à l'illumination sous l'arbre, de même que le Christ parvint à la libération de l'esprit humain sur l'arbre dressé sur le Golgotha. La lumière, la sagesse, la raison, en tant qu'attributs divins et pourtant humains, se focalisèrent dans le Bouddha. Il prouva à tous les hommes qu'il est possible de parvenir à l'illumination et de marcher dans la lumière. Il incita les hommes à fouler le Sentier de l'Illumination dont la sagesse, la perception mentale et l'intuition sont les aspects.
Extériorisation de la Hiérarchie p 368.

Bouddha prépara la venue du Christ permettant à l’humanité de le reconnaître comme le Principe de l’Amour, l’incarnation de l'énergie sous-jacente de la conscience. Le Christ donna l'exemple de l'ultime perfection du 2ème aspect divin.
Il réalisa le premier effort planétaire pour chasser l’illusion.
Les deux ensembles présentent un Tout parfait.Cette recherche et ce besoin de poser des questions auxquelles il semblait impossible ou difficile de répondre se concentrèrent aux Indes chez un groupe de penseurs, lesquels représentaient les penseurs de tous les pays. Ils posèrent l'éternelle question de la souffrance et du malheur qu'on retrouve partout et en toute existence ; ils recherchèrent la cause de cet état de choses et le moyen d'y porter remède ; ils voulurent savoir ce qu'était le principe intégrant dans l'homme, ce qu'était l'âme, et, s'il y avait un Moi supérieur. Le Bouddha parut pour apporter la réponse et poser les bases d'une attitude plus juste envers la vie, donnant un enseignement préparatoire au travail du Christ, Qui, Il le savait, suivrait Ses traces.
(…)
Bouddha répondit aux questions qui se posaient à son époque en proclamant les Quatre Nobles Vérités, qui répondent éternellement au Pourquoi de l'homme. Ces vérités peuvent se résumer de la façon suivante : Bouddha enseigna que la misère et la souffrance étaient l'œuvre de l'homme lui-même ; que la concentration de son désir sur ce qui est indésirable, éphémère et matériel, était la cause de tout désespoir, haine et rivalité, et la raison pour laquelle l'homme vivait dans le royaume de la mort, le royaume de l'existence physique, qui est la véritable mort de l'esprit. Bouddha apporta une contribution unique à l'enseignement d'Hercule et de Vyasa et enrichit l'édifice de la vérité qu'Ils avaient bâti. Ainsi il prépara la voie du Christ.
Le Retour du Christ p 88-89.

A travers les Quatre Nobles Vérités, Bouddha exposa les causes du malheur humain et indiqua le remède. Son objectif était d’amener les êtres humains à se désidentifier des choses matérielles et à se tourner vers les valeurs spirituelles. Il est à noter que tout ce travail est en rapport avec l’énergie Taureau qui gouverne l’enseignement du Bouddha. En cessant de considérer les possessions de l’existence terrestre comme d’importance majeure, l’être humain peut s’éveiller à la réalité de la vie. En suivant le Noble Sentier Octuple, qui est le sentier des justes relations – justes relations envers Dieu et entre les êtres humains – il est possible d’accéder au bonheur.

Les degrés de ce Sentier sont :
Les Valeurs justes L'Aspiration juste
Les Paroles justes La Conduite juste
Le Mode de vie juste L'Effort juste

La Pensée juste La Joie juste ou vrai BonheurSon message ancien est aujourd'hui aussi neuf que lorsqu'Il l'énonça sur terre ; c'est une urgente nécessité que d'en reconnaître la vérité et la valeur, ce qui permettra à l'humanité de trouver la libération, en suivant les huit modes de vie justes. C'est sur la base de son enseignement que le Christ a élevé la superstructure de la fraternité humaine, représentant une expression de l’amour de Dieu.
(…)
Le Bouddha a pu indiquer le but et la Voie car Il était parvenu à l'illumination complète ; le Christ nous a donné l'exemple d'un Etre ayant atteint le même but ; le Bouddha quitta le monde après avoir atteint la complète illumination ; le Christ est revenu vers nous, se proclamant la Lumière du Monde. Il nous a montré comment nous pouvions aussi apprendre à fouler le Chemin de Lumière.
Le Bouddha, dont la fête se tient toujours pendant la pleine lune de mai (ou du taureau), agit aujourd'hui en tant qu'agent de la grande Vie en laquelle nous vivons, nous mouvons et avons notre être, qui est Elle-même la vraie Lumière du Monde, celle qui éclaire la planète. Je veux parler de l'Ancien des Jours (comme on l'appelle dans l'Ancien Testament) le Dieu d'Amour, Sanat Kumara, l'Etre éternellement jeune. Celui qui maintient tous les hommes en vie, qui conduit toute sa création sur le chemin de l'évolution jusqu'à sa consommation – dont nous n'avons encore pas la moindre idée. Chaque année, depuis que le Bouddha est parvenu à son illumination, un effort a été fait pour augmenter le flot de lumière se déversant dans le monde, et pour faire pénétrer la lumière de la sagesse, de l'expérience et de la compréhension (ainsi qu'on l'appelle) dans le mental des hommes. A chaque pleine lune de mai, c'est l'effort que font les forces spirituelles, exécutant la Volonté de Dieu.
Extériorisation de la Hiérarchie p 414-415. Voir aussi Le Retour du Christ p 21.


L’enseignement du Bouddha repose sur trois méthodes clefs :

la pratique du détachement

l’absence de passion

le développement du discernement


Dans le message du Bouddha, nous trouvons trois méthodes par lesquelles la personnalité peut être transformée et préparée à être une expression consciente de la divinité. Par le détachement, la conscience du cerveau ou état de conscience (qui représente la reconnaissance physique de causes intérieures) est retirée ou abstraite de tout ce qui concerne les sens ou les appels de la nature inférieure. Le détachement, en réalité, impose un nouveau rythme, ou nouvelle manière de réagir aux cellules du cerveau, qui fait que le cerveau ne s'aperçoit plus de l'attirance du monde des perceptions sensorielles. Par l'absence de passion, la nature émotionnelle est immunisée contre l'appel des sens et le désir ne parvient plus à détourner l'âme de sa juste tâche. Par le discernement, le mental apprend à sélectionner ce qui est bon, beau et vrai, et à substituer ces derniers au sens "d'identification avec la personnalité", qui est si caractéristique de la majorité des hommes. La personnalité tient tant de gens en esclavage. Il faut que cela disparaisse. Ces trois attitudes, lorsqu'on s'y maintient correctement et sainement, organisent la personnalité, font régner la sagesse et préparent le disciple à l'initiation.
Extériorisation de la Hiérarchie p 369.

Puis vient le travail du Christ qui a pour résultat la compréhension de la valeur de l'individu et de l'effort qu'il entreprend lui-même pour se libérer et s'éclairer, avec pour objectif la bonne volonté de groupe. Nous apprenons à nous perfectionner afin d'avoir quelque chose à sacrifier au groupe et enrichir ainsi le groupe de notre contribution individuelle. C'est le premier résultat de l'activité du principe christique dans la vie de l'individu. La personnalité s'efface dans la gloire de l'âme, qui, à l'instar du soleil levant, supprime l'ombre et irradie la nature inférieure. C'est le deuxième résultat et une activité de groupe. Les paroles suivantes s'adressent aux initiés de l'avenir : Perdez de vue le soi dans l'effort de groupe. Oubliez le soi dans l'activité de groupe. Passez par le portail de l'initiation en formation de groupe et que la vie de la personnalité se perde dans la vie du groupe.
Le dernier résultat du travail du Christ se trouve dans notre identification avec le tout : individualité, initiation et identification – voilà les termes qui peuvent résumer le message du Christ. Lorsqu'Il était sur terre, Il a dit : "Mon Père et moi sommes Un" ; par ces mots, Il a résumé son message tout entier. Moi, l'individu, par l'initiation, je me suis identifié à la divinité. Nous avons donc :
1. Le Bouddha méthode Détachement, Absence de passion, Discernement.
2. Le Christ résultat Individualisme, Initiation, Identification.
Le travail du Christ est exprimé en mots commençant par la neuvième lettre de l'alphabet, la lettre I ; ce nombre est celui de l'Initiation. Ces choses-là n'arrivent pas par hasard, mais ont toutes un dessein sous-jacent.
Extériorisation de la Hiérarchie p 369-370.


Le Christ qui vint, il y a deux mille ans, incarna non seulement le principe d'amour au sens planétaire (ce que Shri Krishna avait fait) mais aussi le principe cosmique d'amour et cela pour la première fois dans l'histoire. Sa réalisation fut rendue possible du fait que la famille humaine avait atteint un point où elle pouvait produire l'Homme parfait, le Christ, "l'aîné d'une grande famille de frères", un Fils de Dieu, le Verbe fait chair. Le progrès futur de l'humanité est aidé et hâté grâce à la réalisation et à l'activité du Christ, et du fait qu'Il reste parmi nous, en tant que Dieu-Préservateur.
Aujourd'hui, sa tâche est triple ; cette règle énonce en termes très simples les trois aspects de son activité divine ou phases de son travail. Ce sont :
1. Il "entretient l'évocation du feu". Sa tâche majeure, en tant que Chef de la Hiérarchie, est d'évoquer le feu électrique de Shamballa, l'énergie de la Volonté divine, et ceci sous une forme telle que la Hiérarchie puisse être attirée plus près de la source de Vie, et que, par conséquent, l'humanité puisse profiter de cette approche hiérarchique, et connaître finalement le sens des mots "la vie plus abondante". L'évocation par le Christ du feu de la volonté, débuta symboliquement dans le jardin de Gethsémani. Il a montré deux fois symboliquement sa réaction individuelle à l'énergie de Shamballa : une fois dans le Temple de Jérusalem lorsqu'il était enfant, et à nouveau dans le Jardin, en tant qu'homme pleinement adulte, à la fin de sa carrière terrestre. Sa troisième et dernière réponse (qui porte son travail à l'apogée, de notre point de vue humain) couvre neuf ans, de la pleine lune de juin 1936 à la pleine lune de juin 1945. Cette période, en réalité, ne constitue qu'un seul événement pour Lui qui vit maintenant libéré dans son propre monde, et libéré des limitations du temps et de l'espace. Ayant relié l'humanité à la Hiérarchie (ce qui dans le cas de l'individu correspond à relier la personnalité à l'âme), Il s'efforce maintenant de relier plus étroitement, avec l'aide du Bouddha, la Hiérarchie à Shamballa, l'amour à la volonté, le feu électrique au feu solaire.

2. Il "nourrit les vies mineures". Ceci se rapporte à la tâche du Christ qui se poursuit de jour en jour, dans son rôle de Dieu-Préservateur. Il "veille sur les petits". Ce travail se rapporte à son activité en tant qu'Initiateur et à ses responsabilités en tant que Chef de la Hiérarchie. L'expression : "nourrir les petites vies" se rapporte principalement à sa tâche en tant qu'Instructeur mondial et à sa responsabilité de conduire l'humanité jusqu'à la lumière, avec l'aide de tous les Maîtres, dont chacun travaille par l'intermédiaire de son propre ashram.

3. Il "maintient la roue en révolution". Ceci a une relation spécifique avec son travail en tant que Verbe de Dieu, qui se manifeste comme Verbe fait chair. Ceci se rapporte spécifiquement à la grande roue des renaissances, roue qui tourne, qui fait descendre les âmes en incarnation, puis les fait remonter et s'échapper de la prison de l'âme. Grâce à la révolution de cette roue, les êtres humains apprennent les leçons nécessaires, créent cycliquement leurs véhicules d'expres​sion(l'appareil de réceptivité de l'âme, dans les trois mondes) ; de cette manière, guidés par l'âme, aidés par la Hiérarchie et ses écoles d'instruction, ils parviennent à la perfection. Tout ce processus est sous la direction du Christ, assisté par le Manu et le Seigneur de la Civilisation. Ces trois grands Seigneurs représentent ainsi les trois aspects divins de la Hiérarchie ; avec les quatre Seigneurs du Karma, Ils constituent les Sept qui dirigent tout le processus de l'incarnation. Ce sujet est trop vaste et trop complexe pour être correctement examiné ici. La vérité ci-dessus, néanmoins, nous donne la raison pour laquelle le Christ n'a pas fait d'allusion spécifique à l'incarnation dans les paroles qu'Il a prononcées sur terre. Il était alors préoccupé de sa tâche de Sauveur du Monde.
Son travail en tant que Préservateur et en tant que Chef de la Hiérarchie n'avait pas encore commencé. Il dépendait, à ce moment-là, de l'expérience dans le Jardin de Gethsémani et de l'initiation de la Résurrection. Un jour, le fil d'or et le fil d'argent de l'histoire de l'Evangile seront démêlés, et les hommes connaîtront les deux interprétations que l'on peut faire des événements et de la vie de Jésus-Christ. Les événements sous-jacents véritables nous indiquent de grands degrés franchis dans le travail du Christ lorsqu'Il "enveloppa l'humanité d'un manteau d'amour, saisit la baguette d'initiation au profit de ses frères, et se présenta devant le Seigneur de Vie lui-même, sans personne pour l'accompagner, sans crainte et de son propre chef." Ces épisodes se rapportent à des événements survenus dans la vie de Jésus.
Maintenant, au point actuel de tension, le Christ a ajouté à ses deux tâches immédiates, celle de hâter la venue de l'Avatar qui attend le travail parfait de la Hiérarchie, focalisé dans le Christ, et le travail puissant de Shamballa, focalisé dans le Seigneur du Monde. Quand le moment exact sera venu, le travail du Bouddha, représentant Shamballa, et celui du Christ représentant la Hiérarchie, ajoutés à la demande sincère de l'humanité, provoqueront un dispositif ou alignement qui libérera un Son d'évocation extra-planétaire ; alors, l'Avatar viendra.
Traité sur les 7 Rayons Vol. V p 74 à 76.


Bouddha et Christ permirent un rapport plus facile entre la Hiérarchie et Shamballa, facilitant l’expression de la Volonté de Dieu sur le mental des hommes par l’intermédiaire de la Hiérarchie.
Le Christ est le Maître Suprême de la Hiérarchie. Son groupe de disciples comprend tous les initiés au-dessus de la troisième initiation.



Travail et Réalisations du Christ :

Le deuxième groupe a l'Instructeur du Monde pour chef. Il est ce grand Maître que les chrétiens nomment le Christ ; Il est également connu en Orient sous le nom de Bodhisattva, et du Seigneur Maitreya, et Il est celui que les mahométans attendent sous le nom de Iman Madhi. C'est Lui qui a présidé aux destinées de la vie depuis environ six cents ans avant Jésus-Christ, c'est Lui qui vint autrefois parmi les hommes, et qui est attendu de nouveau. Il est le Grand Seigneur de l'Amour et de la Compassion, de même que son prédécesseur, le Bouddha, était le Seigneur de la Sagesse. L'énergie du second aspect passe par Lui arrivant directement du centre du cœur du Logos Planétaire, via le cœur de Sanat Kumara. Il travaille par une méditation centrée dans le cœur. Il est l'Instructeur du Monde, le Maître des Maîtres, L'Instructeur des Anges ; c'est à Lui qu'est confiée la direction des destinées spirituelles des hommes et le développement dans chaque être humain de la conscience d'être un enfant de Dieu, un fils du Très-Haut.
De même que le Manou s'occupe de fournir le type et les formes au moyen desquelles la conscience peut évoluer et faire ses expériences, rendant ainsi possible l'existence dans son sens le plus profond, de même l'Instructeur du Monde dirige cette conscience inhérente dans son aspect vie ou Esprit, cherchant à stimuler cette vie dans la forme, de façon à ce que, en temps voulu, cette forme puisse être rejetée et l'esprit libéré retourner d'où il vint. Depuis qu'il quitta la terre, ainsi qu'il est relaté avec une exactitude approximative dans l'histoire biblique (quoique avec beaucoup d'erreurs dans les détails), Il est demeuré avec les fils des hommes ; jamais Il ne les a réellement quittés, si ce n'est en apparence, et ceux qui connaissent le chemin peuvent le trouver dans un corps physique, demeurant dans les Himalayas, et travaillant en étroite collaboration avec ses deux grands Frères, le Manou et la Mahachohan. Il répand journellement sa bénédiction sur le monde, et journellement, au coucher du soleil, Il se tient sous le grand pin de son jardin, les mains levées en bénédiction sur tous ceux qui, sincèrement et sérieusement, cherchent et aspirent. Il connaît tous les chercheurs et, bien que ces derniers puissent être inconscients de Lui, la lumière qu'Il déverse stimule leur aspiration, nourrit l'étincelle de vie qui cherche à percer, et encourage l'aspirant jusqu'à ce que se lève le grand jour où ils se trouveront face à face avec Celui qui, "ayant été élevé" (au sens occulte), attire tous les hommes à Lui en tant qu'Initiateur aux mystères sacrés.
Initiation Humaine et Solaire p 48 à 49.
Le Christ inaugura l’ère de l’amour annoncée quand il envoie un disciple chercher le porteur d’eau, symbole du Verseau.



Le retour du Christ :

Le retour du Christ est annoncé pour l’ère du Verseau, à ce moment là, le but principal de l'enseignement universel du Christ sera l’établissement de justes relations (entre hommes, groupes et nations notamment). Cet enseignement reposera sur la Loi de la Réincarnation. Le Christ dissipera le mirage mondial, le Bouddha lui ayant préparé la voie.…le Christ viendra infailliblement lorsque la paix aura été rétablie dans une certaine mesure, lorsque le principe de la répartition des biens de consommation sera au moins en voie de conditionner les affaires économiques, et lorsque les églises et les groupes politiques auront commencé à mettre de l'ordre dans leurs maisons. Alors Il pourra venir et viendra. Alors le Royaume de Dieu sera publiquement reconnu, et ne sera plus considéré seulement un objet de rêve, de désir, et d'espoir pour les croyants.
Le Retour du Christ p 132.

Il est l'incarnation de la liberté et le Messager de la libération. Il stimule l'esprit de groupe, la conscience de groupe, et Son énergie spirituelle est la force attractive qui relie les hommes entre eux pour le bien commun. Son retour unira les hommes et les femmes de bonne volonté du monde entier, sans tenir compte de religion ou de nationalité. Sa venue évoquera parmi les hommes une reconnaissance générale du bien qui existe en tous.
(…)
Cependant, avant que le retour du Christ et de Ses disciples puisse être envisagé, notre civilisation actuelle doit disparaître. Au cours du prochain siècle nous commencerons à entrevoir le sens du mot "Résurrection", et l'ère nouvelle commencera à nous révéler son sens caché et ses buts profonds. En premier lieu, l'humanité émergera de cette civilisation morte, de ses vieux préjugés et de ses conceptions périmées ; ayant renoncé à la poursuite de ses buts matérialistes et à son égoïsme destructif, elle avancera, rayonnante, dans la claire lumière de la résurrection. Ce ne sont point là des paroles symboliques ou mystiques, mais elles caractérisent l'ambiance générale qui marquera cette période du retour du Christ.
Le Retour du Christ p 22 et 23.

…l'objectif principal du Christ ne sera pas de manifester du pouvoir, mais de rendre public le royaume de Dieu qui existe déjà. De plus, lorsqu'Il vint précédemment, Il ne fut pas reconnu ; en sera-t-il différemment cette fois ? Vous pouvez demander pourquoi Il ne serait pas reconnu ? Parce que les yeux des hommes sont aveuglés par des larmes de pitié-de-soi et non de contrition ; parce que le cœur des hommes est encore rongé par un égoïsme que la souffrance de la guerre n'a pas guéri ; parce que l'échelle des valeurs est la même que dans l'Empire romain corrompu, seulement, en ce temps-là, cette échelle de valeurs était localisée et non universelle ; parce que ceux qui pourraient Le reconnaître, et qui aspirent à Sa venue ne veulent pas faire les sacrifices nécessaires, et assurer ainsi la réussite de Son avènement.
Un autre facteur militant contre la reconnaissance du Christ et qui vous surprendra probablement, est le fait qu'il y a dans le monde actuellement tant de personnes très bonnes, tant de disciples et de travailleurs altruistes, tant de personnes vraiment pleines de vertu, que la compétition spirituelle appellerait de sa part un degré de sainteté qui l'empêcherait de s'approprier un corps de nature à lui permettre de se manifester parmi les hommes. Ce n'était pas le cas il y a deux mille ans ; néanmoins, c'est le cas aujourd'hui, tant est grand le progrès humain, et la réussite du processus évolutif. Pour qu'Il puisse aujourd'hui marcher parmi les hommes, il faut un monde comportant assez de travailleurs efficaces et de personnes spirituelles, pour changer l'atmosphère de la planète ; alors, et seulement alors, le Christ pourra venir et viendra.
(…)
Une autre réponse est que lorsque le Christ surgira du Lieu de Pouvoir, amenant avec lui ses disciples, les Maîtres de Sagesse, ce Lieu de Pouvoir se situera sur terre, et sera publiquement reconnu ; les effets de l'apparition et de la reconnaissance seront énormes, suscitant un effort et une attaque également énormes de la part des forces du mal – à moins que l'humanité elle-même n'ait préalablement "scellé la porte de la demeure du mal". Ce qui doit être fait par l'établissement de justes relations humaines.
Encore une autre réponse à laquelle je vous demande de réfléchir est que le Christ et la Hiérarchie spirituelle ne transgressent jamais – quel que puisse en être le motif – le droit divin de l'humanité de parvenir à la liberté, en luttant pour la liberté, individuellement sur le plan national et international. Lorsque la vraie liberté couvrira la terre, nous verrons la fin de la tyrannie, politique et religieuse. Je ne parle pas ici de la démocratie moderne, qui est à présent une philosophie de pensées velléitaires, mais d'un état de choses où le peuple lui-même gouvernera ; les individus ne toléreront l'autoritarisme d'aucune Eglise, ni l'autoritarisme d'un gouvernement ou système politique ; ils n'accepteront ni ne permettront la domination d'un groupe d'hommes qui leur dira ce qu'ils doivent croire pour être sauvés, ni quel gouvernement ils doivent adopter. Je ne dis pas que ces objectifs désirables doivent être des faits accomplis sur terre avant la venue du Christ. Je dis que cette attitude envers la religion et la politique doit être généralement acceptée comme nécessaire à tous les hommes ; des mesures doivent avoir été prises avec succès, dans la direction des justes relations humaines. Voilà ce que le nouveau groupe des serviteurs du monde, les disciples, les aspirants et les hommes de bonne volonté, de tous les coins du monde, doivent croire et enseigner, en préparation de Son avènement.
Extériorisation de la Hiérarchie p 552-554.

On trouve partout un esprit d'attente et l'appel d'une manifestation, d'un événement symbolique qui est différemment nommé, mais le plus souvent désigné comme l'avènement du Christ. Ceci peut, comme vous le savez, être entendu soit comme une venue physique actuelle (pareille à la précédente en Palestine) soit comme un adombrement de Ses disciples et de ceux qui l'aiment, par le Grand Seigneur de la Vie. Cet adombrement devrait éveiller une réponse en tous ceux qui sont spirituellement éveillés. Ou encore, cette venue peut prendre la forme d'un formidable influx du principe Christique, de la vie et de l'amour du Christ, se manifestant au sein de la famille. Peut-être aussi que ces trois possibilités pourraient sous peu, se manifester simultanément sur notre planète. Il ne nous appartient pas de le dire. Ce qui dépend de nous c'est d'être prêt et de travailler à préparer le monde pour cette série d'événements de grande portée. L'avenir immédiat sera révélateur.
Traité sur les 7 Rayons Vol. I p 281-282.

Les premiers signes de Son approche et de celle de Ses disciples peuvent être déjà discernés par ceux qui remarquent et interprètent justement les signes des temps. Parmi ces signes, il y a, entre autres, le rassemblement spirituel de ceux qui aiment leur prochain. Ce rassemblement constitue en réalité l'organisation de l'armée physique extérieure du Seigneur, une armée dont les seules armes sont l'amour, la parole juste et les relations humaines équitables. Cette organisation inconnue s'est développée avec une extraordinaire rapidité après la guerre, parce que l'humanité est lasse de conflits et de haines.
L'état-major du Christ est déjà actif sous la forme du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde ; celui-ci constitue le groupe de pionniers le plus puissant qui ait jamais précédé l'apparition d'un Grand Etre dans l'arène de l'existence humaine. Son travail est déjà visible, son influence se fait sentir dans tous les pays, et rien de ce qu'il a accompli jusqu'ici ne pourra être détruit.
Le Retour du Christ p 39-40.

Il fut indiqué alors que la première activité du Christ serait de stimuler la conscience spirituelle chez l'homme, d'évoquer, de la part de l'humanité, une ardente aspiration spirituelle et de développer, à l'échelle mondiale, la conscience christique dans le cœur humain. Ceci s'est déjà produit, avec un résultat très efficace. Les ardentes aspirations des hommes de bonne volonté, l'accroissement du nombre de travailleurs se consacrant à la coopération mondiale, au soulagement de la détresse universelle et à l'établissement de justes rapports entre les hommes, sont des preuves indéniables de l'efficacité de ce procédé. Cette phase préparatoire, qui indique Sa venue, a atteint à présent un stade où plus rien ne peut en arrêter le progrès ni en retarder l'achèvement. En dépit des apparences, cette éclosion de la conscience christique a été un succès, et ce qui pourrait sembler être une activité opposée s'avérera, à la longue, sans importance, étant de nature toute temporaire.
La seconde entreprise de la Hiérarchie serait d'imprimer dans l'esprit des hommes éclairés les idées spirituelles exprimant les vérités nouvelles, par la "descente" (si je puis m'exprimer ainsi) des concepts nouveaux qui gouverneront la vie humaine et par "l'adombrement" de tous les disciples et du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde, par le Christ Lui-même. Cette branche d'activité de la Hiérarchie est en bonne voie de progrès ; des hommes et des femmes, en tous lieux et dans tous les domaines de la vie, énoncent ces vérités nouvelles, qui dans l'avenir guideront l'humanité. Ils créeront les organisations, les mouvements et les groupes – vastes ou restreints – qui familiariseront les masses avec la réalité du besoin et les moyens d'y répondre. Ils agissent ainsi, parce qu'ils sont poussés par les impulsions généreuses de leurs cœurs et par leur réaction pleine d'amour devant la détresse humaine ; ainsi, sans s'en rendre compte, ils travaillent à l'avènement visible du Royaume de Dieu sur terre. Il est impossible de nier ces faits, devant le témoignage apporté par la multiplicité des organisations, des livres et des discours.
Troisièmement, il est dit que le Christ pourrait venir en personne et Se mêlerait aux hommes, comme Il le fit autrefois. Cela ne s'est pas produit jusqu'ici, mais des plans sont établis qui Lui permettront de le faire. Ces plans ne comportent pas la naissance d'un aimable enfant, dans quelque foyer d'élection, sur terre ; ils ne susciteront pas les déclarations tapageuses ni la crédulité des gens bien intentionnés et des inintelligents, comme c'est fréquemment le cas de nos jours. Personne, non plus, n'apparaîtra pour dire : "Celui-ci est le Christ, Il est ici, ou Il est là." Je voudrais cependant vous faire remarquer que ces contes et légendes, si indésirables et erronés soient-ils, ne témoignent pas moins de l'attente générale de Son imminente venue. La croyance en cette venue est fondamentale dans la conscience humaine. La manière dont Il viendra n'a pas été jusqu'ici spécifiée. Le moment exact n'est pas encore arrivé et le mode de Son apparition n'est pas déterminé. La nature des deux initiatives déjà prises par la Hiérarchie, sous Sa direction, sont la garantie qu'Il viendra et qu'alors l'humanité sera prête.
Le Retour du Christ p 42-43.

Lorsque le Christ réapparaîtra, tout ce qui n'est pas essentiel tombera, mais les principes fondamentaux de la foi demeureront, et ce sont sur eux que le Christ pourra établir la nouvelle religion mondiale que tous les hommes attendent. Cette nouvelle religion mondiale doit être basée sur les vérités qui ont résisté à l'épreuve du temps et qui ont procuré certitude et réconfort aux hommes du monde entier. Ces vérités sont certainement les suivantes :

L’existence de Dieu (p 118).

Le rapport entre l’homme et Dieu (p 118 à 119).

Le fait de l’Immortalité et de la Vie Eternelle (p 119 à 120).

La continuité de la Révélation et les Avènements Divins (p 120 à 128).




_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddha et Christ - Le retour du Christ

Message par Archange le Dim 30 Sep - 19:50

Le Retour du Christ.


Pendant l'Ere des Poissons, le Christ eut pour tâche de relier l'humanité à la Hiérarchie de la planète ; pendant l'Ere du Verseau, Son œuvre sera de relier ce groupe, qui se développe rapidement, au Centre supérieur où l'Initié entre en contact avec le Père, reconnaît qu'il est un Fils de Dieu et peut connaître le Plan divin. Grâce à l'activité future du Christ, les trois aspects du divin – l'Intelligence ou Esprit universel, l'Amour et la Volonté – reconnus par toutes les religions (y compris le christianisme) seront consciemment développés dans l'humanité, et il s'établira entre elle, la Hiérarchie et le "Centre où la Volonté de Dieu est connue" un contact plus conscient et plus intime.
A mesure que l'humanité développera son intelligence, elle s'approchera du Royaume des Cieux par une voie plus scientifique et abandonnera peu à peu la voie mystique ; les règles d'admission à ce Royaume deviendront extérieures ; les lois gouvernant le centre le plus élevé de la Volonté divine seront également révélées à ceux qui font partie du Royaume de Dieu, et tout ceci se produira sous la direction du Christ, après Sa réapparition parmi les hommes. La tâche principale de Sa mission sera alors de rendre l'humanité réceptive à l'influence spirituelle et de développer à grande échelle, la perception intuitive – faculté qui est en fait fort rare aujourd'hui. Lors de Sa première venue, Il évoqua de l'humanité une réponse graduelle à la vérité et à la compréhension mentale. C'est pourquoi, à la fin du Cycle qu'Il inaugura il y a deux mille ans, nous avons des doctrines bien formulées, et un développement intellectuel ou mental largement répandu.
Le Retour du Christ p 73-74.


Préparation du retour du Christ :

Notre étude de l'œuvre future du Christ se base nécessairement sur trois suppositions :
1. Que la réapparition du Christ est inévitable et assurée
2. Qu'Il travaille activement, aujourd'hui comme autrefois, au bien de l'humanité, par l'entremise de la Hiérarchie de la planète, dont Il est le Chef.
3. Que lors de Sa venue, au cours de Ses activités, certains enseignements seront donnés et certaines énergies seront libérées. On oublie trop facilement que la venue du Christ nécessite, de Sa part, une période d'intense préparation ; Lui aussi est soumis à la Loi, et Son action est conditionnée par divers facteurs, comme tous les êtres humains, mais à un degré bien moindre.
Sa réapparition est conditionnée et déterminée par la réaction de l'humanité elle-même, et Il doit en tenir compte. Son activité est également subordonnée aux phases de certains cycles spirituels et à des impressions émanant de niveaux supérieurs à ceux sur lesquels Il travaille normalement. De même que les affaires humaines affectent Son action, ainsi de grandes déterminations et de "profonds ajustements dans la Volonté de Dieu" l'influencent également.
La nature humaine du Christ, perfectionnée et réceptive, répond à l'invocation et à l'appel des hommes ; d'autre part, le côté divin de Sa nature répond également à l'influence des énergies émanant du "Centre où la Volonté de Dieu est connue". Il doit réaliser un équilibre entre ces deux influences et trouver le juste moment. Transformer en bien ce qu'on appelle communément "le mal" humain, n'est pas une tâche aisée ; la vision du Christ est si vaste, Sa connaissance de la Loi de cause à effet, de l'action et de la réaction, est telle, qu'il n'est pas facile de décider du moment opportun de Son action.
Les hommes sont enclins à considérer tout ce qui arrive, ou ce qui pourrait arriver, d'un point de vue purement humain et immédiat ; ils ne se rendent pas compte des difficultés qu'impliquent les problèmes et les décisions auxquels le Christ fait face à l'heure actuelle et que partagent Ses fidèles disciples. Leur tâche est de développer "l'intelligence qui est en Christ" et, ce faisant, ils contribueront à préparer la voie pour Sa venue, comme il est dit dans la Bible. Il sera plus facile de donner le nouvel enseignement et de préparer la structure de la nouvelle religion mondiale si l'on considère la vie et les événements à la lumière des valeurs spirituelles, tels qu'Il les voit. Nous acquerrons ainsi une vision renouvelée de l'intention divine et une pénétration intuitive de l'esprit de Ceux qui exécutent la Volonté divine et bâtissent l'avenir de l'humanité. Le Retour du Christ p 57-58.



Expression du retour du Christ :


… le champ d'influence du Christ comprendra les trois mondes de l'évolution humaine, ce qui inclut les niveaux physiques de l'expérience et exige sa Présence physique.
Permettez-moi de clarifier quelque peu ces faits et de développer les trois modes de son apparition, de sa venue ou avènement et de sa reconnaissance physique par l'humanité.
1. Il adombrera tous les initiés et les disciples qui sont aujourd'hui, ou seront au moment de son arrivée, actifs dans les trois mondes de l'évolution humaine. Cela implique qu'Il influence leur mental par télépathie. Cet adombrement ou mode d'influence sera son premier travail sur le plan mental. Cela sera l'une de ses méthodes les plus efficaces dans la part spirituelle qu'il compte prendre dans les affaires mondiales. Par l'intermédiaire des membres affiliés à la Hiérarchie, Il aura des postes avancés de sa conscience dans toutes les nations. Il pourra travailler par leur intermédiaire.

2. Il déversera la vie ou conscience christique sur les masses en tous lieux et en toute nation. Cet afflux spirituel entraînera une réorientation du désir humain et suscitera une réaction émotionnelle à sa Présence. Ceci donc fait passer le plan astral dans la sphère active de son influence, ce qui implique la libération de l'énergie de bonne volonté dans le cœur des hommes, les prédisposant à de justes relations humaines. C'est l'établissement de justes relations qui est l'objectif majeur de la triple activité de sa venue. Partout, les masses répondront au travail et au message du Christ, tel que le mettent en œuvre, à partir du plan mental, disciples et initiés, adombrés par le mental du Christ.

3. Par son apparition physique parmi les hommes. Par sa propre apparition dans l'immédiat, Il peut établir un puissant point focal d'énergie hiérarchique sur terre, d'une façon jusqu'ici impossible. Il n'a jamais abandonné l'humanité et a toujours tenu la promesse de rester avec nous "tous les jours jusqu'à la fin du monde". Les hommes en tous pays sauront où on peut le trouver. La localisation du point focal de son activité spirituelle triple ne peut pas être révélée ici, car elle dépend du résultat des processus successifs d'adombrement et de déversement du flux divin.
La première des méthodes, qui conduira finalement à la réapparition physique du Christ, a déjà été mise en route ; les disciples et les initiés de tous les pays commencent le travail préparatoire au déversement de la force spirituelle christique, conduisant à l'éveil de la conscience christique (ainsi appelée habituellement) dans le cœur des hommes. Ce déversement résultera de trois activités :
1. Le travail et l'enseignement de disciples et d'initiés entraînés indiquant, chacun à sa manière, et de façon certaine, la venue du Christ, ce qui implique l'attente des masses.
2. L'évocation d'une réponse hiérarchique par l'emploi de la grande Invocation. Notez comment cette invocation peut être interprétée dans le sens des trois modes du retour du Christ :
a. "Que la Lumière afflue dans le mental des hommes."
Influence sur le mental des disciples.
Illumination de l'humanité intelligente.
Plan mental.
Stance I.
b. "Que l'amour afflue dans le cœur des hommes."
Influence sur les masses en tous lieux.
Déversement de l'esprit christique.

Plan astral.
Stance II.
c. "Le Dessein que les Maîtres connaissent et servent."
Ancrage de l'énergie hiérarchique sur terre.
Apparition physique du Christ.
Plan physique.
Stance III.

Ce que peut être ce dessein divin, le Christ lui-même le révélera lorsqu'Il arrivera ; le point focal de son activité dépendra du moyen qu'Il emploiera pour réaliser ce dessein, moyen connu seulement de lui et des membres anciens de la Hiérarchie. Si la politique était le moyen par lequel Il pourrait servir le mieux, c'est cela qui déterminerait alors le lieu du point focal ; si c'étaient les organisations religieuses, ce point focal pourrait se situer ailleurs ; s'il s'agissait du domaine de l'économie ou des sciences sociales, encore un autre lieu pourrait se révéler adéquat. Dans tous les cas, le facteur déterminant, celui qui lui indiquera le lieu approprié pour ce point focal, sera le nombre, les aptitudes et l'état d'avancement des disciples actifs dans le domaine choisi. Je ne puis en dire davantage.

3. La demande ou prière ou désir s'élevant des masses qui souhaitent l'apparition d'un Libérateur et l'établissement de justes relations humaines ; et le travail de toutes les personnes d'inclination spirituelle dans toutes les nations et de toutes les religions. Ces trois facteurs existent aujourd'hui, mais n'ont pas encore la puissance nécessaire pour être immédiatement efficaces. Ce noyau de trois facteurs déterminants est cependant déjà fermement établi ; ce fait fournit un terrain solide pour un optimisme sain.
Traité sur les 7 Rayons Vol. V p 495 à 497.



Christ et ère du Verseau :

On oublie que le Christ était l'Instructeur de la nouvelle période dans laquelle entrait le Soleil, celle des "Poissons", mais le fait devient évident si l'on considère le symbolisme du Poisson que l'on retrouve fréquemment dans les quatre évangiles. Le symbole du Poisson est le symbole astrologique du signe zodiacal "Pisces" et il l'a été depuis des temps immémoriaux. Cependant, le Christ envisagea également l'œuvre qu'Il aurait à accomplir au cours de l'Ere du Verseau, alors que le Soleil entrerait dans le prochain signe zodiacal. Avant sa "disparition", Il fit allusion au symbole de l'Ere du Verseau et à la tâche qu'Il accomplirait alors. En compagnie de Ses douze disciples, Il résuma dans un épisode l'œuvre qu'Il accomplirait plus tard, lorsque seraient révolus les deux mille ans de l'Age des Poissons. Il dit à Ses disciples d'aller à la ville, où ils rencontreraient un homme porteur d'une cruche d'eau ; ils devraient le suivre jusqu'à la chambre haute et, là, préparer la fête de la communion, à laquelle ils participeraient ensemble. (Luc, XXII, 10.) Ainsi firent-ils, et le dernier repas eut lieu. L'ancien symbole du signe du Verseau, dans lequel le Soleil entre maintenant, est le Porteur d'eau, l'Homme à la cruche d'eau. Le passage du Soleil dans le signe du Verseau est un fait astronomique, dont n'importe qui peut obtenir la confirmation en s'informant auprès d'un observatoire quelconque ; il ne s'agit nullement d'une prophétie astrologique. Les grandes réalisations spirituelles, l'événement évolutif de cet âge, seront l'établissement de relations entre tous les peuples, qui permettront aux hommes de partout, de s'asseoir ensemble en présence du Christ et de partager le pain et le vin, symboles de la nourriture. La préparation de cette fête du partage – parlant symboliquement – est en cours ; les masses elles-mêmes s'y emploient, tandis qu'elles luttent et font des lois pour assurer la subsistance économique de leurs nations, et que le problème de l'alimentation est soumis à l'attention des législateurs du monde entier. Ce partage, qui commence par se faire sur le plan physique, s'effectuera aussi sur tous les plans des relations humaines et sera le grand don de l'Ere du Verseau à l'humanité. L'Eglise a ignoré ces choses, c'est pourquoi elle ne saurait expliquer le fait que les Juifs furent attirés par l'adoration du veau d'or, propre à l'Ere du Taureau ; que la loi juive employa le symbole du bouc émissaire dans l'Age d' "Aries" – ou du Bélier – et que les chrétiens attachèrent de l'importance au poisson, durant l'Ere et l'Age des Poissons ou Ere chrétienne. Le Retour du Christ p 67-68.



Citations complémentaires :

Ainsi que je l'ai dit ailleurs, il est fallacieux de croire que le travail du Christ passe principalement par l'intermédiaire des églises et des religions mondiales. Il travaille nécessairement avec elles quand les conditions le permettent – il existe un noyau vivant de vraie spiritualité en leur sein – ou quand l'appel de leurs invocations est assez puissant pour l'atteindre. Il emploie tous les canaux possibles, grâce auxquels la conscience humaine peut être élargie, et une juste orientation obtenue. Il est, néanmoins, plus exact de dire que c'est en tant qu'Instructeur Mondial qu'Il travaille constamment, et que les églises ne sont que l'une des voies d'enseignement qu'Il utilise. Tout ce qui éclaire le mental des hommes, toute propagande qui tend à créer de justes relations humaines, tous les modes d'acquisition de connaissance véritable, toutes les méthodes de transmutation de la connaissance en sagesse et en compréhension, tout ce qui élargit la conscience de l'humanité et les états de conscience et de sensibilité subhumains, tout ce qui dissipe le mirage et l'illusion, tout ce qui brise la cristallisation et perturbe les conditions statiques, fait partie des activités réalistes du département de la Hiérarchie qu'Il préside. Il est limité par la qualité et le calibre de l'appel invocatoire de l'humanité, ce qui, à son tour, est subordonné au point d'évolution atteint.
Dans l'histoire du Moyen Age et antérieurement, c'était les églises et les écoles de philosophie qui fournissaient les voies principales de son activité, mais il n'en est pas ainsi aujourd'hui ; c'est un point dont les églises et les religions organisées feraient bien de se souvenir. Son accent et son attention sont maintenant déplacés vers deux nouveaux domaines d'effort : tout d'abord, le domaine de l'éducation mondiale, et deuxièmement, la sphère où l'on met en œuvre intelligemment les activités du secteur gouvernemental, dans ses trois aspects, science de l'homme d'Etat, politique, législature. Aujourd'hui, les gens du peuple s'éveillent à l'importance et à la responsabilité de gouverner ; en conséquence, la Hiérarchie se rend compte, qu'avant qu'un cycle de vraie démocratie (telle qu'elle existe essentiellement et se manifestera un jour) puisse se faire jour, l'éducation des masses en matière d'art de gouverner, de stabilisation économique par le juste partage, et d'échanges politiques honnêtes, est une nécessité impérative. Le long divorce entre la religion et la politique doit cesser ; c'est possible maintenant grâce au niveau élevé de l'intelligence humaine de masse, et au fait que la science a tellement rapproché les hommes que ce qui survient en quelque lointaine région de la surface du globe est objet d'intérêt général en quelques minutes. Le temps et l'espace sont maintenant abolis.
Extériorisation de la Hiérarchie p 428-429.

Si le Nouveau Testament est véridique dans sa présentation du Christ, véridique aussi lorsqu'il Lui fait dire que nous ferons "des choses encore plus grandes" que celles qu'Il accomplit, s'il est vrai qu'Il a dit : "Soyez parfaits comme votre Père Céleste est parfait", qu'y a-t-il de faux à reconnaître à l'être humain la capacité de pouvoir suivre la pensée du Christ et de s'appliquer à connaître ce qu'Il entend que nous connaissions ? Le Christ a dit : "Quiconque fera la Volonté de Dieu, saura." Ce fut ainsi qu'Il s'instruisit. Et Il a assuré que telle est la voie du succès pour chacun de nous.
Lorsqu'Il prit conscience de la signification de la Volonté de Dieu, le Christ fut amené à prendre certaines grandes décisions et Il s'écria : "Père, que Ta volonté soit faite et non la mienne." Ces paroles indiquent nettement un conflit et non la synchronisation de deux volontés. Elles marquent, de la part du Christ, la détermination qu'il n'y ait pas d'opposition entre Sa volonté et celle de Dieu. Soudain, il eut la vision du dessein divin, conçu pour l'humanité et, à travers l'humanité, pour la totalité de la planète. Le Christ avait alors atteint un degré de développement spirituel qui avait fait de Lui le Chef de la Hiérarchie spirituelle, le promoteur du Royaume de Dieu sur Terre, le Maître des Maîtres et l'Instructeur des anges et des hommes. L'unité de Sa conscience avec le Plan divin était absolue. La réalisation de ce Plan sur la terre, son but d'instaurer le Royaume de Dieu et de faire apparaître le cinquième règne de la nature, n'étaient pour Lui que l'accomplissement de la Loi, vers lequel Sa vie toute entière était et avait été dirigée.
Le Plan, son but, ses méthodes et ses lois, son énergie, celle de l'amour, et aussi la relation étroite et toujours croissante entre la Hiérarchie et l'humanité, Lui furent dévoilés et Il en eut la pleine compréhension. Au point suprême de cette révélation, et à l'instant de Son complet abandon à la nécessité de sacrifier Sa vie à l'accomplissement du Plan, une grande expansion de conscience se produisit soudain. La signification, l'intention et le but du Plan, l'idée divine toute compréhensive (telle qu'elle existait dans la pensée du Père) se firent jour dans l'âme du Christ – et non dans Sa pensée – parce que la révélation était d'une nature bien supérieure. Il pénétra dans la signification de la Divinité encore plus profondément que cela n'avait jamais semblé possible auparavant. Le monde intelligible et le monde sensible s'évanouirent ; ésotériquement parlant, Il perdit tout ce qui était "Lui". Momentanément, ni l'énergie de l'esprit créateur, ni l'énergie de l'amour ne Lui furent laissées. Il fut privé de tout ce qui avait rendu la vie supportable et riche en signification. Un nouveau type d'énergie Lui devint accessible, l'énergie de la vie même, imprégnée du dessein divin et mue par l'intention divine. Mais cela était nouveau, inconnu et, jusque-là, non réalisé. Pour la première fois, il perçut clairement le rôle de la volonté qui s'était jusqu'ici manifestée dans sa vie par l'amour et par le travail créateur d'instaurer la Loi nouvelle. Ce fut là Son Gethsémani, Son renoncement. Une vision plus grande, plus vaste et plus absolue Lui fut révélée, et tout ce qui Lui avait semblé jusqu'alors important ou vital, disparut. C'est cette vivante réalisation de l'Etre, et l'identification avec la divine intention de Dieu Lui-même, le Père, le Seigneur du Monde, à des niveaux de conscience dont nous ignorons tout jusqu'à présent, qui permirent au Christ des prises de conscience plus grandes encore sur la Voie de l'Evolution supérieure. Cette Voie, Il la suit aujourd'hui, et c'est celle-là même, sur laquelle Il s'engagea il y a deux mille ans, en Palestine ; Il connut, comme jamais avant, les desseins secrets de Dieu, la signification de la destinée humaine, et la part qu'Il devait prendre dans l'accomplissement de cette destinée.
Le Retour du Christ p 24 à 26.

A vrai dire, le travail du Bouddha pour l'humanité est presque achevé et Son long rapport avec les hommes touche à sa fin. Dès que le retour du Christ sera. un fait accompli, et que la vie humaine commencera à être visiblement déterminée par la loi des justes rapports entre les hommes, le Bouddha passera à l'œuvre qui L'attend. Un Grand Disciple, placé immédiatement après le Christ dans le rang hiérarchique, prendra Sa place et poursuivra Son œuvre qui se rapporte à l'humanité.
Lorsque ce Maître entreprendra Sa tâche, le principe de l'intelligence ou l'entendement, qui est la caractéristique de l'humanité, aura été, dans une large mesure, transmué en sagesse par l'élite, si ce n'est encore par les masses. La sagesse est la caractéristique principale de Bouddha et la force de cette énergie de sagesse sera, à la longue, si répandue que le Bouddha n'aura plus besoin de la distribuer ni de la diriger. Il pourra alors Se réorienter vers des sphères d'activité plus hautes, où l'attend Sa véritable tâche, et commencera à travailler avec un aspect de la sagesse qui nous est inconnu, mais dont deux aspects – la connaissance et la sagesse – se sont exprimés à travers le Christ et le Bouddha.
Le Retour du Christ p 80-81.

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddha et Christ - Le retour du Christ

Message par Invité le Ven 31 Oct - 21:11

archange ( ARCHè ANGELLOS, Messager du PRINCIPE), les propos rapportés se doivent d'être analysés. BOUDDHA et CHRIST ne sont pas du même niveau , de la même échelle. En plus, de quel Christ nous parlons ? Je vous renvoie à ma petite analyse faite dans le titre : Christ dans ses mystères.
Le texte que je viens de lire expose des erreurs qu'il s'agit de ne pas propager.
j'attends les personnes, assez cherchants pour démonter les propos ci-dessus car notre rôle se doit d'être dans la Foi sublimée par la gnose elle même venant de la GNOSE SUPREME , par Grâce.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddha et Christ - Le retour du Christ

Message par Archange le Sam 1 Nov - 14:19

Ces articles sont simplement proposés à la réflexion, à chacun d'en tirer sa propre analyse, son propre sentiment suivant son intuition voire niveau d'initiation personnel, dans l'article de bienvenue "Esprit du forum" que nous avions rédigé Admin et moi, il nous apparaissait très important de signaler qu'un esprit ouvert est de mise pour tout vrai cherchant, que l'important est de déverouiller les portes de la perception et en aucun cas de se blinder d'infos, d'un savoir mort, inopérant, domaine ahrimanien qui constitue une puissante entrave à la libération. Avoir des certitudes, tirer des conclusions est hélas tentant mais c'est du même coup fermer la porte au flot de la vie et cultiver morbidement ce si précieux ego... notre ennemi millénaire.

Personnellement je ne suis pas un initié, je ne peux valider intérieurement ce que je peux lire ici ou là, ainsi je conserve tout de même une distance avec ce que je puis lire de tel ou tel grand initié bien que certains ont ma confiance, plus que d'autres. Naturellement chacun aura ses préférences quant à tel ou tel enseignement, le tout restant de parvenir à travailler sur sa propre substance, pour amener les changements nécessaires pour parvenir au portail de l'initiation, et non de se complaire dans ses certitudes.

Tout savoir réside en Satan, voilà un fait qu'il ne faut pas perdre de vue, la vérité est discontinue et ne peut en aucun cas être enclose dans la pensée, dans un savoir quelconque. Le savoir n'est utile que dans des compartiments précis de la vie humaine mais ne doit pas empiéter sur tout, envahir tout sinon il étouffe la Vie même... Steiner disait qu'en Christ il n'y a pas de mémoire...


C'est marrant je pensais justement l'autre jour à ouvrir un topic répertoriant des citations sur le Christ provenant de sources très diverses; d'où proviennent tes propres certitudes sur la hiérarchie spirituelle? Savoir livresque, croyances, hautes initiations? Tu dis sur un autre topic que Steiner a propagé des erreurs, quelles sont-elles d'après toi?

Que penses-tu également des avertissements de Steiner sur l'incarnation prochaine d'Ahriman?

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddha et Christ - Le retour du Christ

Message par Invité le Dim 2 Nov - 21:38

Bonsoir Archange. Je te répondrai point par point. Ton but est louable d'où ma présence sur ce forum. Avoir un coeur ouvert ne veut surtout pas dire être dans un consensus qui fait PLAI-SIR donc qui nuit à la mise dans l'axialité de l'esprit. Je n'ai pas de certitude mais je relève des erreurs dans la pensées de Steiner, je les précise pour le bien de tous. C'est cela mon but. Loin pour moi d'être un donneur de leçons ou de me complaire dans des soi-disant certitudes, comme tu le dis. Si j'ai tort, qu'on me le précise et les apports s'enrichiront.
Être un initié ne veut rien dire depuis que certains mots se sont galvaudés. Je te dirais ceci en premier point. L'initiation est, d'un certain point de vue, la réalisation de la Fonction, l'actualisation de la fonctionnalité de l'Être à travers ses qualité. Donc notre quête vise, en effet, à provoquer le passage de la conscience rationalisante  du monde à la nature originelle de l'être par l'éveil des fonction de la vie/conscience.

Second point. Je suis d'accord avec toi quand tu dis que chacun aura sa préférence dans le travail sur soi. Je n'ai pas dit le contraire; et contrairement à ce que tu crois, je n'impose pas mon point de vue mais j'essaie d'éveiller comme AXËL, par mon apport, mon échange. Toute quête spirituelle vise l'éveil,...normalement. Mais je te le dis ne nous voilons pas la face car les lectures ( il y a énormément de déchets donc là aussi il y' a un tri à faire car nous ne sommes pas immortels) sont des pis-aller sans un travail effectif concret. Déjà, il faut connaître des auteurs qui interpellent non seulement l'âme mais aussi l'esprit par les pratiques suggérées sinon on continue à subir le monde ou les mondes.
Les premiers pas consistent à réaliser l'alignement des centres psychiques, émotifs et intellectuels. Au niveau initiatique, ce sont par les pratiques de rappel à soi, technique T'chan,... et des ascèses fondamentales ( veille, nourriture, sexe, silence). Cette dimension opérative doit s'accompagner généralement d'un étayage culturel important, où seul la qualité devra être recherchée. Cet étayage culturel dans un contexte initiatique permet à l'individu de revisiter ses propres croyances au regard de concepts initiatiques et de valeurs opératives qui, au cours des siècles, ont fait l'objet d'un réel approfondissement et qui pointent les qualités et mode d'accès à l'Être. C'est une base pour réellement parvenir à ce que tu appelles le portail de l'initiation.
Fondamental sera la phase préparatoire de la quête effectuée au niveau exotérique, outre la dilution des miasmes de la personne,  commencer à donner vie à la personne sacrée. Le but de la phase suivante, celui recherché au niveau mésotérique, vise le passage de la personne sacrée à ce que j'appellerai l'avènement de l'Être sacré symbolisé par le HIEROPHANTE.
Exploration des modèles du monde et des états de consciences subtils rendue possible par l'éveil et l'alignement. Cet éveil des puissances formatrices permet de révéler les plans subtils de l'être symbolisés par les cieux, par tel ou tel aspect, histoire ou symbole de la mythologie. Mais encore là, j'insiste, le cherchant doit faire face à ce que je nomme la capacité de subjugation généréé par la puissance de vie et de conscience. Je précise, à toute fin utile, qu'il est tout aussi facile de se perdre dans un monde subtil que dans le monde grossier, et ce d'autant plus que le disciple a , à ce stade, éveillé en lui cette puissance formatrice. Générer un monde  ou s'y perdre peut-être une étape temporaire voire définitive pour certains. Cela n'est pas la finalité de la quête, même pas la finalité de cette phase de l'initiation. Les questions essentielles sont de savoir comment conduire le processus de " purification" qui n'est qu'un processus d'éveil sans identification des énergies ( conscience) sinon on mettra en jeu plusieurs cristallisations. Notre but doit être non pas l'identification mais la reconnaissance, l'intégration et le dépassement d'états de conscience/énergie particuliers. Je résume, il s'agit en fait de traverser la forme pour avoir accès à l'essence/substance. Ce processus prend diverses formes et s'appelle différemment selon les voies ( purifications, traversées des portes, élévations) mais vise toujours le même objectif et met en jeu une même dynamique. Quand je rappelle des bases certaines, je tends à ne pas être dans le rêve mais dans le contrôle du rêve et le dépassement. Mes propos ci-dessus, en termes alchimiques ( pour ceux qui s'y sont penchés  en correspondance avec le corps), on parlera de succession de SOLVE/COAGULA, provoque l'apparition de diverses couleurs. La purification de la matière première est obtenue avec la couleur blanche, la réalisation de l'oeuvre au blanc. Je terminerai mon second point ( quoiqu'en grognent ou méditent ou rigolent peut-être certains...) en disant que lorsque le processus est bien mené, cela se traduit par ce que je qualifierai de solarité de l'Être soit une activation d'un embryon d'immortalité pour parler simplement. Pour complexifier un peu pour rire ( car il faut savoir rire et être aussi sérieux quand il s'agit de sujet qui permet d'être un Être qui vit le Réel), j'appellerai cela aussi l' Autocentration-rayonnement de la nature incorruptible. Donc le cherchant est passé de l'analogie ( identité des rapports entre les divers composants de la vie ) à l'anagogie ( élevation des réalités temporelles aux réalités spirituelles qu'elles figurent). Je précise pour qu'on soit clair, l'initiation n'est pas spéculation mais opérativité EFFECTIVE.

Troisième point: Nous entendons Satan, aujourd'hui à toutes les sauces. Rares sont ceux qui savent qui il, ils, elles, elle est. Loin de moi d'être un "Savant "dans ces connaissances mystériques. Passons ou pardon à ceux que je gêne. Je rectifie: Tout savoir n'appartient pas à SATAN, Archange. Excuses-moi de le dire, ARCHANGE, toute compréhension en ce monde à 2 têtes tendant l'une, vers le démoniaque; l'autre vers le demonique puis vers le Divin. Je crie, j'implore pour ne pas qu'on confonde démoniaque et démonique. Autre précision, il y a aussi deux Serpents, celui de la Lumière ( SAGESSE) et celui des Ténèbres ( IGNORANCE,Abomination, un certain Savoir Tronqué...).
Steiner, dans sa formulation, induit en erreurs les personnes qui l'aiment et qui ne l'ont pas médité. En christ il y a la Mémoire, la mémoire d'un savoir qui a reçu l'adombrement du Père. Mémoire certaine qui accentue la Puissance de la Messe depuis des siècles. Savoir biblique ésotérisant, le bon j'entends, qui imprime en notre âme un SAVOIR IMMEMORIALE que la sagesse couvre. Non!! tout savoir n'appartient pas à Satan , pas de généralisation, heureusement car CHRIST est vivant. Passons pour ce point.

Dernier point, Je tenais à préciser que Rudolf Steiner n'est pas un inconnu dans le monde initiatique ( Memphis misraïm, Théosophie,..Wink. Son enseignement , pourrais-je dire n'est pas tombé du ciel. Avant l'anthroposophie, il a eu une vie bien fournie. Mais je te le dis, c'est un haut initié, cela est certain, plein d'amour pour le Père. Pour les erreurs, je viens d'en corriger une ci-dessus. Je ne suis pas exempt d'erreurs mais je demande qu'on me contredise et me corrige. Je ne suis qu'un cherchant, comme toi; qui sait un peu ce que c'est qu'une initiation. Simple cherchant, par la Grâce du Divin.

Je suis d'accord avec toi concernant l'incarnation d'Ahriman mais là où l'évidence de mes propos concernant L'Initiation ( mon SECOND POINT) prenne leur force, c'est que cette entité s'est déjà incarnée et agit depuis longtemps. Sinon Steiner n'aurait pu le sculpter. Incarnation totale dans l'aura terrestre j'entends. Si tu entends incarnation physique, je te dirai que je ne sais pas mais dans cette aura, SÛRE. J'aurai pu entrer en kabbale pour décrire l'avènement de cette entité dans les plans avant cette incarnation totale dans l'aura terrestre, mais cela me prendrait trop de temps. Steiner ne dit dit pas tout mais peut-être aussi qu'il n'a pas assez poussé sa Vision ou ne savait pas certaines choses.
Mes amitiés de cherchant, restons humble mais la vérité doit être notre but.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

...

Message par Graal le Dim 2 Nov - 23:49

Salut

Je crois aussi que Steiner ne connaissait pas tout comme chacun. En tout cas ces livres m'ont bien aidé et apporté lorsqu'on est au prise contre des forces maléfiques et de tas d'autres expériences qui peuvent surgir.
Au début je vivais des expériences spirituelles dû à la foi en Dieu et j'ai cherché à découvrir ce qui se déroulait dans ces expérimentations et l'anthroposophie de Rudolf Steiner m'y a aidé puis j'ai pu aller encore plus loin sur d'autres expérimentations dans les Mondes spirituels supérieurs de l'âme et de l'esprit et par la Grâce de Dieu en remontant tout cet Arbre de vie ou l'arbre kabbalistique. Alors ce Paradis Céleste est dans mes connaissances...

Il est vrai pour les expériences que j'ai vécu par des extractions d'entités négatives sur des personnes et sur ma propre personne que les démons de Lucifer et de Ahriman s'insèrent dans l'âme de l'être humain.

A la suite d'une expérience spirituelle avec l'ange gardien,j'ai connu comme on dirait un "purgatoire" et j'ai pu voir sortir sur ce plan astral les entités lucifériennes sortir d'une mère et de son enfant. Ces entités lucifériennes se jetaient sur moi en me faisant connaître cette terrible souffrance d'âme. Cette souffrance était de nature "électrique" mais normalement Lucifer agit avec magnétisme comme un aimant attirant un élément à soi. Cet élément est notre âme. Rudolf Steiner dévoile cet état de fait...qu'il y a comme un envers...

Les souffrances de l'Abîme du Néant sont encore plus terrible dans la souffrance d'âme.
Soit le degré de souffrance est de 1 degré contre Lucifer et de 2 degrés contre Ahriman. Ahriman a des ressemblances avec un Loup noir et velu sur le plan éthérique et Lucifer a des ressemblances avec un Bouc cornu mais il y a aussi Sorath qui est cornu et il y a aussi le Dragon puis la Bête constituée de grandes têtes colorées...

Je remercie Rudolf Steiner et d'autres initiés qui m'ont apporté de l'aide par leurs bouquins et dans l'au-delà dont Omraam Mikhael Aivanovh.

Donc oui surtout les personnes utilisant la magie noire sont déjà porteur de Ahriman dans la profondeur de leur âme...
Nos "démons intérieurs" sont aussi des "démons extérieurs"...

_________________
Quand tu tentes de faire un pas en avant dans la connaissance des vérités occultes, fais en même temps trois pas pour perfectionner ton caractère en vue du bien.Rudolf Steiner.
 Le Passage en Lumière
http://fr.calameo.com/read/003732895aa7f749804fa

Voyages Astraux Mystiques
http://fr.calameo.com/read/003732895fa83e0a6e038
avatar
Graal

Messages : 103
Date d'inscription : 04/05/2013
Age : 53

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddha et Christ - Le retour du Christ

Message par Invité le Lun 3 Nov - 21:13

Archange, il faudra peut-être un jour que nous pensions à traduire les mots employés pour la meilleur compréhension de tous. Surtout pour qu'on tente de parler vrai en Esprit et en Vérité. Trop d'approximations ne peuvent que nourrir l'Adversaire. Des efforts dans la compréhension occulte des mots comme : SATAN, LUCIFER, PLAN ASTRAL, CHRIST JESUS; CHRIST COSMIQUE, DEMONS, MYSTERES, ANGE GARDIEN,GNOSE, THEOSOPHIE, PARADIS CELESTE ET TERRESTRE, etc.
Simple proposition.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddha et Christ - Le retour du Christ

Message par obsidienne le Lun 3 Nov - 23:05

Talisman tu dis : Dernier point, Je tenais à préciser que Rudolf Steiner n'est pas un inconnu dans le monde initiatique ( Memphis misraïm, Théosophie,..Wink. Son enseignement , pourrais-je dire n'est pas tombé du ciel. Avant l'anthroposophie, il a eu une vie bien fournie. Mais je te le dis, c'est un haut initié, cela est certain, plein d'amour pour le Père. Pour les erreurs, je viens d'en corriger une ci-dessus. Je ne suis pas exempt d'erreurs mais je demande qu'on me contredise et me corrige. Je ne suis qu'un cherchant, comme toi; qui sait un peu ce que c'est qu'une initiation. Simple cherchant, par la Grâce du Divin.

Je suis d'accord avec toi concernant l'incarnation d'Ahriman mais là où l'évidence de mes propos concernant L'Initiation ( mon SECOND POINT) prenne leur force, c'est que cette entité s'est déjà incarnée et agit depuis longtemps. Sinon Steiner n'aurait pu le sculpter. Incarnation totale dans l'aura terrestre j'entends. Si tu entends incarnation physique, je te dirai que je ne sais pas mais dans cette aura, SÛRE. J'aurai pu entrer en kabbale pour décrire l'avènement de cette entité dans les plans avant cette incarnation totale dans l'aura terrestre, mais cela me prendrait trop de temps. Steiner ne dit dit pas tout mais peut-être aussi qu'il n'a pas assez poussé sa Vision ou ne savait pas certaines choses.
Mes amitiés de cherchant, restons humble mais la vérité doit être notre but.


Si tu posais des questions précises ça serait bien ; tu sembles t'embrouiller Talisman dans tes propos. Que cherches-tu au juste ?  Tu le sais au moins ?

Ahriman ne s'est jamais incarné c'est vrai et ça vaut mieux ; tu ne te rend pas compte qu'autour de toi il y a sans cesse un équilibre entre le bien et le mal ; les initiés qui sont dans le monde spirituel et qui ne s'incarnent plus veillent au grain figure toi !
Quand Steiner dit que lucifer et ahriman agissent de concert dans notre monde je comprend que c'est pas facile à voir mais il s'agit de se représenter ces forces telles que des extrêmes sur une échelle.  Ahriman dans l'aridité de ses actes et lucifer dans la fuite, l'idéalisation.  Au centre de l'échelle tu as le Christ amour ça veut dire que constamment tu peux équilibrer grâce à ta foi !

Ce qu'il te faut comprendre c'est qu'Ahriman se trouvant sous forme d'esprit passe d'un individu à l'autre et il peut être partout à la fois que même qu'il s'occupe de son enfer et du climat Twisted Evil Seule notre foi nous préserve de lui !

Il ne faut surtout pas se questionner sur une telle entité et encore moins avec une kabbale ; ahriman possède une orde de démons qui sont à son service et il est de suite au courant de qui fait quoi sur terre. Il a meme tous les initié à l'oeil ! Suspect

Si tu penses que Steiner n'a pas tout dit c'est pas une raison pour t'aventurer à prendre le risque d'aller affronter le mal  A savoir que Steiner faisait des conférences et que certaines de ses écrits proviennent des notes de ses auditeurs.
Il serait sain plutot de se préoccuper d'éveiller la seule portion de liberté que nous avons en nous, à savoir le penser  Car si on parvient à le développer on peut passer innaperçu au regard d'Ahriman qui lui se préoccupe de nous attirer dans les plaisirs de la terre et la matérialité. Ce qu'il cherche c'est à nous retenir ici bas d'où travailler le détachement ; Quand à Lucifer il tend à vouloir établir un royaume idéal et irréel dont on peut éviter aussi en se concentrant sur notre propre évolution intérieure. Mais faut-il encore savoir ce que ça veut dire et Steiner en donne les directives.

Talisman c'est prétencieux de critiquer Steiner !

A propos de ton expérience sur l'alchimie que tu décris je te signale qu'à l'époque où elle a prit naissance c'était dans le but de développer l'âme de sentiment. Maintenant il faut faire évoluer le5ème chakras afin d'entrainer les deux autres supérieurs le 6 et le 7 .... ; chaque civilisation passe une étape et ça prend du temps ; soyons patient car dans la matière on ne peut pas forcer les choses !
avatar
obsidienne

Messages : 3903
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddha et Christ - Le retour du Christ

Message par tchektuf le Mar 4 Nov - 3:32

On ne peut contenir R.Steiner à ce qu'il a dit car il a dit ce qui était autorisé  de dire à son époque .Les hommes sont trop peu évolués pour qu'on leur sorte le grand jeu et surtout il y a trop de loges grises actives pour qu'on donne des perles aux pourceaux selon les termes du Christ .Cela est souligné  par R.Steiner  qui dit " quand ru fais un pas dans la connaissance ,fais en trois dans l'éthique.

Ce qui fait la valeur de R.Steiner , c'est que c'est le seul initié qui se soit coltiner le contact avec les hommes ordinaires pour enseigner l'incarnation du spirituel dans les formes culturelles  de la civilisation antispirituelle. C'est sans doute pour cela qu'il a beaucoup dérangé  de l' hommes ordinaire aux initiés de tout rang.

C'est un pionnier qui a ouvert une nouvelle voie. Il a donné l'exemple .Il a fait scandale et a reçu pour dédommagement l'hostilité de l' hommes ordinaire aux initiés de tout rang.

Il aurait du être fêté comme 1er bienfaiteur de l'humanité .Il a été l'exemple vivant du chemin du Christ jusque rester ignoré comme l'a été le Christ.

Beaucoup de spécialistes le critiquent parce qu’il y a beaucoup d'insuffisances et d'imprécisions ,voir contradictions dans son approche. Ils s'attendent que la soupe soit servie impeccable et à l'heure alors qu'ils ne savent rien de la cultures des légumes.
c'est stupéfiant.

Beaucoup quand ils commentent l'enseignement de R.Steiner restent là où ils sont . ils se gardent bien de comparer la vie extraordinaire de R.Steiner  avec la leur parce que la différence est si énorme  que ............

Pour qui a une notion que ce qu'a été la vie de  R.Steiner , on peut s'autoriser difficilement une critique le plus souvent matérialiste regardant R.Steiner à travers un trou de souris alors qu'il a été un aigle qui a ouvert un corridor de spiritualisation de l'humanité.

Quand on regarde le thème astro de R.Steiner on voit à quel point il a accompli les promesses exceptionnelles de son thème.

Quand on regarde l'avis que l'on a souvent de R.Steiner  via l'universalité de l'anthroposophie telle qu'elle pouvait être exprimée dans le contexte de la dictature matérialiste du début du 20éme siècle, on voit à quel point il a été difficile de sculpter dans la mentalité .matérialiste répulsive d'une nouvelle révélation spirituelle une expression acceptable  et compréhensible de cette révélation
qui la représente réellement.

Il ne faut pas attendre des français qui pratiquent une langue si impropre à rentrer dans la réalité de l'âme (n'en déplaise à maître DK)
de capter la profondeur et la complexité de l'expression de l'anthroposophie à une époque où certains théologiens réduisaient
le christianisme à l'invention de l'homme Jésus d'existence  douteuse.

Pour légitimer la validité de l'anthroposophie devant l'hostilité accélérée des tenanciers du comptoir de l'intellectualité matérialiste
voulant garder l'exclusivité du façonnage des mentalités, R.Steiner  
dut citer la source 1ére de l'anthroposophie : les enseignements des êtres de la sphere de Vulcain ,sphére. où l'on pourra vivre quand on aura parcouru de grands cycles cosmiques ,'une façon victorieuse.

On ne peut que rester pantois quand on compare la puissance de connaissance et d'expression polyvalente de R.Steiner avec les possibilités de ceux qui ont un destin ordinaire et souvent spécialisé
Cela échappe à beaucoup et particuliérement à ceux qui  prennent les limitations de l'époque matérialiste du début du 20éme siècle pour des limitations propres à R.Steiner.  


avatar
tchektuf

Messages : 446
Date d'inscription : 05/11/2013
Localisation : aura de france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddha et Christ - Le retour du Christ

Message par Archange le Mar 4 Nov - 18:50

talisman a écrit:

Second point. Je suis d'accord avec toi quand tu dis que chacun aura sa préférence dans le travail sur soi. Je n'ai pas dit le contraire; et contrairement à ce que tu crois, je n'impose pas mon point de vue mais j'essaie d'éveiller comme AXËL, par mon apport, mon échange. Toute quête spirituelle vise l'éveil,...normalement. Mais je te le dis ne nous voilons pas la face car les lectures ( il y a énormément de déchets donc là aussi il y' a un tri à faire car nous ne sommes pas immortels) sont des pis-aller sans un travail effectif concret. Déjà, il faut connaître des auteurs qui interpellent non seulement l'âme mais aussi l'esprit par les pratiques suggérées sinon on continue à subir le monde ou les mondes.

Tout à fait, dans un premier temps il est important d'avoir eu la chance de tomber sur des lectures éveillant en soi une foi profonde, par la suite se complaire dans ces lectures devient une entrave si l'on ne fait pas l'effort de se transformer soi-même. Ce travers affecte ceux qui n'ont aucun sérieux en eux-mêmes et ne sont pas bouleversés plus que ça par l'état du monde et de l'humanité. Se complaire dans les mots est la marque d'un esprit superficiel dont on se demande bien ce qui pourrait le réveiller et l'impacter quelque peu si déjà ce monde, en soi, n'y suffit pas...
Mais une autre entrave comme tu l'indiques est de patauger dans l'émotionnel et de ne pas atteindre le juste équilibre entre le coeur et la raison... un peu comme tous ces ouvrages new age dégoulinants de bons sentiments mais ne fournissant aucune trame concrète et sérieuse pour triompher des forces qui nous conditionnent, pour ne plus subir justement les mondes.


talisman a écrit:
Les premiers pas consistent à réaliser l'alignement des centres psychiques, émotifs et intellectuels. Au niveau initiatique, ce sont par les pratiques de rappel à soi, technique T'chan,... et des ascèses fondamentales ( veille, nourriture, sexe, silence). Cette dimension opérative doit s'accompagner généralement d'un étayage culturel important, où seul la qualité devra être recherchée. Cet étayage culturel dans un contexte initiatique permet à l'individu de revisiter ses propres croyances au regard de concepts initiatiques et de valeurs opératives qui, au cours des siècles, ont fait l'objet d'un réel approfondissement et qui pointent les qualités et mode d'accès à l'Être. C'est une base pour réellement parvenir à ce que tu appelles le portail de l'initiation.
Fondamental sera la phase préparatoire de la quête effectuée au niveau exotérique, outre la dilution des miasmes de la personne,  commencer à donner vie à la personne sacrée. Le but de la phase suivante, celui recherché au niveau mésotérique, vise le passage de la personne sacrée à ce que j'appellerai l'avènement de l'Être sacré symbolisé par le HIEROPHANTE.
Exploration des modèles du monde et des états de consciences subtils rendue possible par l'éveil et l'alignement.  


La seule chose à faire est, à mesure que l'on avance dans la connaissance de soi, d'apaiser suffisamment son corps et son esprit. Ainsi un espace vacant est enfin ouvert en soi pour accueillir ce que le Ciel a à y déverser, une fois le silence intérieur et l'alignement adéquats acquis. Mais c'est une tâche titanesque infestés que nous sommes par la pensée, cette "implantation étrangère" selon certains.


talisman a écrit:Troisième point: Nous entendons Satan, aujourd'hui à toutes les sauces. Rares sont ceux qui savent qui il, ils, elles, elle est. Loin de moi d'être un "Savant "dans ces connaissances mystériques. Passons ou pardon à ceux que je gêne. Je rectifie: Tout savoir n'appartient pas à SATAN, Archange. Excuses-moi de le dire, ARCHANGE, toute compréhension en ce monde à 2 têtes tendant l'une, vers le démoniaque; l'autre vers le demonique puis vers le Divin. Je crie, j'implore pour ne pas qu'on confonde démoniaque et démonique. Autre précision, il y a aussi deux Serpents, celui de la Lumière ( SAGESSE) et celui des Ténèbres ( IGNORANCE,Abomination, un certain Savoir Tronqué...).
Steiner, dans sa formulation, induit en erreurs les personnes qui l'aiment et qui ne l'ont pas médité. En christ il y a la Mémoire, la mémoire d'un savoir qui a reçu l'adombrement du Père. Mémoire certaine qui accentue la Puissance de la Messe depuis des siècles. Savoir biblique ésotérisant, le bon j'entends, qui imprime en notre âme un SAVOIR IMMEMORIALE que la sagesse couvre. Non!! tout savoir n'appartient pas à Satan , pas de généralisation, heureusement car CHRIST est vivant. Passons pour ce point.  


Je parlais du savoir abstrait, mort, de l'écran du langage qui coupe l'humanité de toute réelle relation avec ce qui est, avec les autres, avec son propre moi profond... nous vivons dans les mots, les images, les projections mentales, et on aborde toute chose d'après ces images, et non dans leur réalité immédiate, neuve, autant de choses mortes donc qui constituent pourtant nos "vies"... pour peu que l'on reste dans cet état de mort spirituelle. Donc cet intermède, ce décalage, cet espace entre soi-même et ce qui est, avec le mouvement naturel de la vie, cet écran du langage, causant cette atroce séparation est peut-être le fruit d'une infestation d'une force extérieure à nous-mêmes si l'on en croit certains écrits, Satan, Ahriman, Flyers, que sais-je encore...

Le savoir... l'important est de trouver la bonne façon de vivre, puisqu'hélas sur cette terre nous sommes tels des cadavres gesticulants, sans la moindre étincelle d'amour, de conscience et de Vie comme le décrit Graal dans son post sur l'abîme du néant...

Les humains ont peut-être succombé à une force prédatrice qui les maintient dans la sphère du mental concret et le savoir, le connu, la répétition à perpétuité, voilà semble-t-il notre seul et unique horizon. Certes il arrive de temps à autre des expériences qui laissent entrevoir combien vaste, profonde, créative, fluide, joyeuse la vie pourrait être, mais cela ne dure généralement pas et la boue de la pensée mécanique revient inexorablement tout recouvrir. Alors on prend conscience plus que jamais de son agonie et de l'effroyable situation qu'est notre condition humaine ordinaire.

Il faut ainsi planter la flèche d'un puissant désir au coeur de l'éternel, maître DK disait que la force rythmique de l'amour finit par briser toutes les limites.

Satan il,... elle? Quel est ton avis sur cette question? Qui est Satan? D'où provient le mal? Comment un tel bug est-il explicable au sein de la Création?

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddha et Christ - Le retour du Christ

Message par Invité le Mar 4 Nov - 21:28

Bonjour à tous.On fait feu de partout mais restons calme. Archange, permets-moi, stp de répondre à ceux qui pensent que je dénigre Rudolf Steiner. Paix et amour mes frères cherchants.  Que ceux qui veulent apprendre se taisent, écoutent ou s'éloignent.
Je ne le répèterai jamais assez, même si certains pensent que parler c'est verber. Rudolf Steiner était un haut initié. Je l'ai dit. Toute personne qui a porté haut le nom du Christ doit être louée. Mais cela ne doit pas voilée notre compréhension, notre attention permanente que nous sommes des créatures donc fini et capable de nous tromper. J'intègre moi-même ce postulat. Parlons en individu d'Amour et soyons sans concessions face à l'approximation ou à des demi vérités.
Lire steiner ou d'autre auteurs c'est bien. Mais les livres n'ont  que très peu, voire pas du tout d'utilité pour celui qui veut réellement atteindre l'éveil. Beaucoup de cherchants perdent le fil de la quête en croyant trouver dans les livres la vraie doctrine secrète ( précisons : mais publier à des milliers d'exemplaires!!!!!!), celle qui va révéler la vérité de manière claire. Je vous le dis, et je m'adresse ( quoiqu'en grogne certains ou certaines!!!) cela est impossible. L'abus du mental de ces pauvres chercheurs sont comme celui qui regarde le doigt ou analyse l'objet lune au lieu de faire l'expérience de la beauté de la lune. La tradition regorge de nombre d'exemples où des personnes analphabètes ont atteint l'éveil, preuve donc qu'il s'agit de bien autre chose.

J'approfondis; et loin de moi l'idée de jouer au maître ou autre chose en vue de rabaisser qui que se soit. On ne peut rien définir avec des mots, surtout pas le Réel ni le moyen d'avoir accès. les livres peuvent être utiles comme moyen de vérification, c'est à dire qu'ils sont utiles quand la
" Chose" a été pressentie l'espace d'un instant, pour vérifier que ce qui émerge est bien un élément de la quête, mieux une expression de L'Être. Le cherchant peut ensuite, éventuellement, utiliser le souvenir de cela pour réactiver l'expérience mais cela ne peut avoir d'efficience ontologique que si cela se produit par harmonie interne et non pour acquérir quoique ce soit. Les livres, en nous révélant les expériences des autres nous piègent dans leur/ dans notre langage, dans leurs/dans nos fantasmes. Il ne faut pas chercher dans les livres ou les expériences une certitude
(  comme je crois le voir dans certaines analyses avec des répétitions ...), un système qui " soumettrait" l'être au mental, à la volonté humaine.
Les livres peuvent par contre être utiles comme aide à la pratique. Précisons avant que l'on me "taxe" de blablater...Je vous le dis haut et fort, les véritables livres ésotériques ne sont pas des traités doctrinaux mais des métaphores opératives d'où mon jugement sévère sur Steiner. Ces métaphores décrivent les arts et science de la libération dont le sens ne peut être saisi que par celui qui est DANS LA PERSPECTIVE ADEQUATE. Je tenais à apporter cette précision au vue des propos d'Obsidienne.

Archange, si j'attaque la question concernant SATAN  de front en combles ( jeu de mots bien sûr), je ne dormirai pas car il est vaste. Permets-moi de te  dire en toute amitié dans le CHRIST que le problème LUCIFER AHRIMAN est un faux problème. Le seul problème de l'humanité, que dis-je, des Univers, c'est le problème concernant l'être que l'on nomme SATAN, être  parfois pris dans un sens unique personnel ou collectif. J'oubliais, en aparte, le seul maître que le cherchant se doit d'avoir est le CHRIST. Tous les  autres ne sont que des aînés, peut-être un  peu plus avancés sur la Voie. Maître Philippe, Maître ceci maître cela, Non. CHRISTOS...
"Aimez l'autre comme vous même" disait Christ-Jésus que je paraphrase. Quand on aime on pousse on verbe par désir profond de l'autre afin qu'il comprenne, s'imprègne, s'"éveille".

Pour revenir à cette analyse de Satan, entre autre, je me dois d'avoir du temps. Je ne réponds aux messages que lorsque je rentre du boulot. Le Serpent, SATAN, la Création, Les Démons, la Chute, Le FEU ASTRAL, Le Christ, La MORT, La Réincarnation, etc etc... sont de vastes sujets mystériques.  Donc comme je ne travaille pas le jeudi et vendredi, je te le promets tu pourrais avoir ton analyse mais je pose seulement une condition. Si Obsidienne lit ce message, qu'elle me fasse ce plaisir d'entreprendre le problème qu'est SATAN par écrit aussi. J'entends que je m'embrouille. OK. Rudolf Steiner a dit...., OUI c'est bien ! mais qu'est-ce qu' il ou elle (obsidienne)  dit, après ces travaux personnelles. Répétez un auteur cela ne veut pas dire CO-NAÎTRE. AHRIMAN, LUCIFER je le répète haut et fort sont de faux problèmes et je ne délire pas, je pèse mes mots. Seul SATAN pose problème et j'attends qu'on verbe, obsidienne. Si je dis que R. Steiner est un haut initié, je sais pourquoi. Mais il a englué le problème concernant le MAL dans des considérations autre que la GNOSE. Donc entreprenons par écrit, pour le bien de ceux qui ne sont pas "initiés" ce mystère SATAN, en verbant STP. Je pourrais créer un néologisme en disant "gnosons", STP. Après, peut-être on prolongera sur la méditation sur LE CHRIST ou n'importe quel sujet cité ci-dessus pour la Gloire de celui qui ouvre le Coeur Mystique et dans la compréhension de ceux qui l'aiment ou aspirent à s'approcher intimement de lui. BOUDDHA et le CHRIST, autre sujet à creuser aussi ? Il y aurait beaucoup à dire....CHRIST appartient à une autre ligne, autrement, plus haute.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddha et Christ - Le retour du Christ

Message par Archange le Mar 4 Nov - 23:15

talisman a écrit: Je vous le dis haut et fort, les véritables livres ésotériques ne sont pas des traités doctrinaux mais des métaphores opératives d'où mon jugement sévère sur Steiner. Ces métaphores décrivent les arts et science de la libération dont le sens ne peut être saisi que par celui qui est DANS LA PERSPECTIVE ADEQUATE. Je tenais à apporter cette précision au vue des propos d'Obsidienne.



Mais ne faut-il pas justement un enseignement intermédiaire s'adressant au mental pour le commun des mortels? Ce dont tu parles c'est pour les candidats à l'initiation, ceux qui sont déjà en passe de dépasser les limites du langage, et Steiner lui s'est attelé à définir et systématiser un savoir sur le spirituel afin d'atteindre l'humanité dans son ensemble, afin de stimuler les âmes en cette ère de ténèbres matérialiste. Toute une vie de labeur austère au service de l'humanité... et il ne s'est pas contenté de systématiser un savoir accessible à tous mais a également fourni les exercices adéquats pour parvenir à l'initiation.


talisman a écrit:  Archange, si j'attaque la question concernant SATAN  de front en combles ( jeu de mots bien sûr), je ne dormirai pas car il est vaste. Permets-moi de te  dire en toute amitié dans le CHRIST que le problème LUCIFER AHRIMAN est un faux problème. Le seul problème de l'humanité, que dis-je, des Univers, c'est le problème concernant l'être que l'on nomme SATAN, être  parfois pris dans un sens unique personnel ou collectif.  



Ahriman correspond à Satan dans l'œuvre de Steiner. Oui, c'est un problème insondable, et je serais vraiment curieux de savoir ce qu'en dit la gnose.


talisman a écrit:  Si je dis que R. Steiner est un haut initié, je sais pourquoi. Mais il a englué le problème concernant le MAL dans des considérations autre que la GNOSE.  


Peux-tu développer un peu cela? Quelle est l'idée générale de la gnose concernant le problème du mal?

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddha et Christ - Le retour du Christ

Message par obsidienne le Mer 5 Nov - 0:34

Tu sais Talisman, je te répète que ton expérience ne peut pas être la même que tout un chacun ; je t'ai dis que tu avais ton chemin !

Si tu as la chance de passer au dessus de la perception ici bas de Lucifer et Ahriman c'est tant mieux pour toi. Mais il te faut comprendre que certains ont besoin de prendre conscience de cette réalité. Pour ma part cela m'a beaucoup aidé ; je ne pourrais te décrire mais pour comprendre la mort, la naissance, la réincarnation ....
le passé, le présent et le futur ! Et bien d'autres choses car comprendre comment fonctionne notre corps humain et puis nos 4 composants que personne d'autre ne décrit (c physique, c éthérique, c astral, le moi) ... il faut toute une vie pour se connaitre soi-même et c'est beaucoup enrichissant humainement car c'est au contact des autres humains que l'on se découvre aussi par l'échange et le don de soi ! Pas facile de nos jours d'être authentique et sincère dans ce monde de mensonge ; désolée d'avoir été aussi directe avec toi mais reconnais que tu l'as cherché. Tu sais, quand on est enfant on est de suite confronté à ce monde extérieur mensonger qui perturbe nos composants et faut le dire que l'on n'est pas fait pour vivre ainsi dans la disharmonie car notre désir et notre but c'est de vivre sainement dans la vérité et l'amour !

Ce que tu comprends pas c'est que lorsqu'on lit Steiner c'est pas au premier mots que l'on comprend de quoi il s'agit et il faut réfléchir, investiguer pour comprendre ; avant d'arriver à ses lectures j'avais déjà d'autres lectures depuis des années car je me suis interessée à l'ésotérisme depuis mon tout jeune âge.
avatar
obsidienne

Messages : 3903
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddha et Christ - Le retour du Christ

Message par Invité le Mer 5 Nov - 21:26

Bonjour Archange, Obsidienne,

J'ai eu la chance aujourd'hui d'être au calme au boulot et j'ai pu commencer et terminer chez moi une des analyses sur papier. Dans l'ordre je commencerai d'abord par La chute de Lucifer. Il est plus que vaste mais je vais l'entreprendre avant de sonder partiellement cette entité que l'on nomme SATAN.
Avant de te copier demain car j'ai le brouillon, j'aimerais dire à Obsidienne que j'ai commencé à lire et assimiler l'ésotérisme tôt aussi. Ce n'est pas facile. Quand je te demande de verber, c'est de demander à ce Enfant Divin de t'aider à comprendre et travailler pour l'éveiller en toi. En hermétisme on dit éveiller l'Hermès. Tout n'est pas que lecture. L'éveil a ces clés qui transpirent et ne s'obtient pas qu'en parlant d'amour, de vérité et du beau temps.
Il faut travailler jusqu'à s'extirper du jeu de ce monde. car il y a une illusion du monde. il faut que nous devenions des acteurs du monde et non le jouer de celui-ci. Donc appréhender ce monde et voir le Réel. L'éveil y contribue. Passons, je reviendrai un autre jour sur ce sujet. Obsidienne, j'attends ton analyse sur Satan que R. Steiner t'a appris. J'ai lu Steiner a 18 ans puis à 24 ans. entre les deux âges, beaucoup de choses se sont passés, de rencontre, de travaux, de recherches d'ouvrages de joie et de peines. Archange, pour en dire un peu plus, pour comprendre le Christ, les notions les plus sûres sont véhiculés par les Pères et docteurs de l'Eglise. La crème de ceux-ci ( Saint Augustin , Origène, Philon d'Alexandrie, Grégoire de Nysse, Saint-Thomas d'Aquin, Clément d'Alexandrie, ....). Je passe. pour revenir à steiner, j'avais une sacrée collection de ses livres. Un cherchant authentique quand il prend un ouvrage, en moins de 5mns, il sait quand l'ouvrage est une clé ou un soporifique. Passons

Archange , cet article t'est destiné et je te promets demain, par la grâce de Dieu, l'approfondissement concernant celui que les Pères de l'Eglise nommaient " le Plus vieil esprit de l'Univers". d'abord La Chute de Lucifer puis l'analyse de SATAN.

" Et ses Disciples s'approchant, lui dirent : Pourquoi leur parler en paraboles ? et il leur répondit : parce que pour vous il vous a été donné de connaître les Mystères du Royaume des cieux. Mais pour eux, il ne leur a pas été donné.
"car à celui qui a déjà, on donnera, et il sera dans l'abondance. mais à celui qui n'a point, on lui ôtera même ce qu'il . C'est pourquoi je leur parle en paraboles afin qu'en voyant ils ne voient point, qu'en écoutant n'entendent point..." (Matthieu evangile, 13, 10 à 13 )

"Les Mystiques ont développé un langage que ne comprennent pas ceux qui n'ont pas subi leur expérience spirituelle, en sorte que, lorsqu'ils expriment leurs stations, celui qui est dans le même état comprend le sens de leurs termes, mais à celui qui n'y participe pas le sens lui en demeure interdit..." ( Lâhijî:Commentaires sur la Roseraie du savoir)


Je mets ces citations en en tête afin , uniquement d'essayer de faire COM-PRENDRE que nous devons toujours avoir la nécessité d'aller au-delà de la lettre pour retrouver l'esprit, trop souvent inexprimable par les mots ( je m'y attellerai à fond dans mon analyse et peut-être dans les futures). J'apporte ma pierre sur ce forum. Je ne suis ni " Steinerologue" ni "steinerolâtre" . Pour avoir chevauché tant d'années, en cherchant et travaillant je peux dire, en continuant de le faire encore et encore, que la vrai base au début est d'avoir une bonne bibliothèque puis d'être un Homme de désir comme le dirait Louis Claude de Saint-martin.

Au second siècle de l'ère chrétienne, clément d'Alexandrie et son élève Origène sont les 2 docteurs de l'Eglise qui nous apprennent le plus sur les secrets de la Primitive Eglise; Clément distinguait 2 dégrés dans la connaissance religieuse. Le premier, élémentaire, correspondait à l'instruction reçue avant et à l'occasion du Baptême. C'était celle des Catéchumènes. Le divin clément l'appelait LE LAIT. Le second dégré était celui de la connaissance intégrale, et il le nommait la Gnose ou nourriture solide. Son ouvrage fondamental Les STROMATES ( délicieux!!!!) a été défini par lui-même :" une réunion de notes gnostiques conformes à la véritable PHILO-SOPHIE". Il nous déclare encore que " seul le gnostique est capable de comprendre et d'expliquer le véritable sens des écritures. Les Oracles sacrés sont clairs et lumineux pour le mystique et ténébreux pour le vulgaire...Ni les Prophètes, ni Notre Seigneur n'ont divulgué les Divins Mystères assez clairement pour que le 1er venu puisse les comprendre...les Saints Mystères sont réservés aux Elus, à ceux que leur Foi a prédestiné à la connaissance..." Donc j'affirme après ces propos que la Foi se sublime par la Gnose. je m'arrêterai là.

Revenons à Obsidienne que j'aime bien car elle rêve un peu. Je te l'ai dit la dernière fois que l'ésotérisme pure ne se résume pas à Papus ou Steiner. Si je commence à te citer des auteurs anciens qui ont sublimé l'occultisme, tu fuirais le forum car ce qui te manque c'est la compréhension de la tradition occidentale, les bons auteurs. En affirmant qu'il est le seul qui a décrit le fonctionnement des corps, de l'humain , sur le plan occulte, tu t'égares. Aimer quelqu'un, l'apprécier, c'est aussi lui montrer ses failles. Je t'en ai cité 2 la dernière fois avant que ton copain Rudolf Steiner n'écrive. Louis claude de Saint-Martin et Gitchtel. Le second avec des photos dans son ouvrage.
L'ésotérisme est une école où l'on trouve de tout. Du bon comme du mauvais. louable sont les travaux de Steiner mais par exemple pour comprendre l'occulte, l'invisible, le CHRIST COSMIQUE, les Forces de LA NAture, L'Eveil, c'est un peu léger. Crois-moi. Archange, d'abord les Anciens ( KHUNRATH, Guillaume Postel, Agrippa, jacob boehme, Trithème, etc,... XVè, XVI, XVII, XVIIIè,... puis les compagnons de la hiérophanie (Papus, Stanislas de Guaita, Sédir, F-ch barlet, Abbé Alta, Péladan, etc) et les continuateurs du XXè. approfondir leur écrits pour un ésotérisme profond.
Archange je préfère te prévenir que l'analyse de demain sera longue car tu auras l'analyse de la chute et si je ne suis pas trop K.O, j'aborderai après,suite logique le mystère de SATHAN comme le nomme les juifs avec une autre prononciation. donne moi ton accord pour cela.
Je vous laisse et sûrement à demain pour une analyse ( de Lucifer puis SATAN) que j'attends impatiemment d'Obsidienne, peut-être pour cette nuit. Rigolons un peu. Bonne nuit.




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddha et Christ - Le retour du Christ

Message par obsidienne le Mer 5 Nov - 23:12

Qu'est ce que tu veux que je rajoute sur Satan ?  J'en ai déjà dit sur le forum ; je le vois passer ou s'introduire dans les humains .....  Quand on a des problèmes il rapplique pour vous donner le coup de grâce Evil or Very Mad  Et y'a beaucoup à dire de sa puissance mais je préfère l'ignorer et rêver comme tu dis

Je préfèrerais qu'il n'existe pas

Pourquoi tu dis que je suis rêveuse ?  Tu sais pour passer dans les mondes supérieurs il faut que le corps physique dorme donc ça va je suis entrainée

Je te laisse expliquer "Satan", sur sa fiche technique !

Si Steiner c'est un peu léger comme tu dis sur certains sujet c'est justement qu'il a voulu que son enseignement soit simple ; c'est fait pour un premier niveau pas pour devenir Mage   Cesse de le critiquer injustement, c'est incorrect

Talisman tu dis :
les Saints Mystères sont réservés aux Elus, à ceux que leur Foi a prédestiné à la connaissance..."

Oui et les Elus dans quel but les portes leurs sont ouvertes ?

Et toi tu es allé plus loin dans quel but ?
avatar
obsidienne

Messages : 3903
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddha et Christ - Le retour du Christ

Message par Invité le Jeu 6 Nov - 19:38

Bonjour à tous, plus particulièrement à Obsidienne que je viens de lire.

Avant de donner mon avis sur la chute de Lucifer, j'aimerais te répondre, obsidienne.
L'éveil n'est pas un jeu même si il ne faut pas se prendre au sérieux quelquefois. S'élever réellement implique des efforts constants pas uniquement livresques. Veilles, prières, lectures, pratiques, contrôle de la sexualité, silence et puis vie commune , vie classique.
je te dis que tu es rêveuse car l'approfondissement est nécessaire pour saisir le Réel et dynamisée les différentes parties de l'âme jusqu'à la fine pointe c'est à dire l'esprit.
Les cristallisations se doivent d'être enlevées à la source. cela nécessitent des efforts que la majorité fuit.
Permets-moi de te dire que l'Occulte n'est pas la dimension ultime de la réalité mais il n'en constitue pas moins une réalité, que celui qui recherche l'éveil, doit traverser avec circonspection et détermination.
Le cherchant se doit de connaître les puissances qui surgissent à un moment de la quête et essaient de lui faire obstacle. Il doit les reconnaître et les maîtriser. Nier comme dépendre des entités des plans grossiers et intermédiaires est aussi enfantin, débile ( au sens premier du terme maladif) que de nier la réalité de la voiture qui traverse la route et qui risque de vous écraser. Pourquoi j'apporte cette précision; c'est qu'il faut intégrer ( et dépasser les obstacles ( par le travail effectif à tous les niveaux) car cela est plus utile sur la voie que de rester dans le giron du Nous avons une vision souvent infantile de ces entités très facilement qualifiés de démoniaques, qui pour une large part ne sont que l'actualisation des projections psychiques inconscientes du cherchant paresseux ou paresseuse.L'humain ordinaire et même nombre de cherchants, ne connaissent pas, faute d'une culture ésotérique suffisante, la fonction des entités qui ne sont pas démoniaques mais démonique (du grec Daïmon), c'est à dire des entités, des énergies qui sont des vecteurs de plans de conscience subtils et qui agissent comme des agents révélateurs de tel ou tel aspect de la réalité qui est en soi, qui est soi. Les travaux ( prières et autres) actualisent ces énergies, plus ou moins conscientes.Mais celles-ci se manifestent différemment selon le psychisme, les conditionnements culturels et spirituels du cherchant. dans tous les cas, il ne faut jamais perdre de vue l'axialité, le but, l'éveil donc le Christ en soi pour mieux être et comprendre le Réel, DIEU. Je dirai qu'il est difficile de se prononcer sur la nature de ces entités, selon les cas, il s'agit d'énergie/conscience plus ou moins conscientes, plus ou moins autonomes. Quelles que soient leurs caractéristiques spécifiques, leut nature, nous devons nous libérer de l'aspect apparemment contraire ou faussement bénéfique. Il s'agit pour le cherchant de réaliser que leur nature fondamentale n'est pas différente de nous. A la fin , '' ces réalités" ne sont pas plus réelles que l'ego, ni plus fausses. Êtres démoniaques,
êtres démoniques, anges, archanges...n'ont ni plus ni moins de réalité que nous. Tous appartiennent aux mondes relatifs et en relèvent. Seul l'Être, NOTRE PèRE EST ET DEMEURE.
Toute cette explication pour faire comprendre que le monde matériel est complexe. L'invisible est encore plus complexe tant que les vrais efforts sine qua non, n'ont pas été faits. On pense voir mais on voit flou ou pas. Attention à l'autohypnotisme et l'autoenvoûtement. Le travail initiatique donc complément du spirituel permet une vigilance plus accrue, plus claire.

Concernant les Elus, ta question est pertinente. Elus mais libres donc ils peuvent chuter même en étant éveillés. Lucifer n'est-il pas tombé ?

" Voici je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme des serpents et simples comme des colombes."
(Matthieu 16 : 10)
La porte ne leur est pas ouverte mais ils travaillent plus que la normale car ils aspirent à briller de tous leur éclat magnifiant la Lumière Divine , s'y extasiant ( corps glorieux). On ne brillera pas tous du même éclat lors de la Parousie. Amour, Gloire et Beauté au Père par le travail et non à la Télé Smile .

Me concernant, j'ai pris conscience depuis tout petit que quelque chose n'allait pas. Quelque chose nous endort pour mieux nous manipuler. Répétition de l'engrenage d' une "machine" très bien huilée. Répétition permanente. Indépendamment des problèmes terrestres. Je te conseille de regarder le film MATRIX et CONSTANTINE ( très initiatiques tous les deux et avec le même acteur).

Loin nooonn ! je suis toujours cherchant sans grade...Suivre le Christ-Jésus qui a tracé, ré-ouvert ( dans le sens le plus profond) l'axe vers le Père. Par Amour de la vérité des choses. Entre le pur et l'impur il faut choisir. J'ai choisi depuis. Chaque voie que le cherchant choisie, de là découlera une récompense fausse ou vraie selon qu'on pactisera consciemment ou inconsciemment avec le Très bas et consciemment avec le Très-Haut. Une sera de la poudre, de la fumée l'autre un "gain" éternelle. Le message secret du christ qu'il s'agit de découvrir et son parcours dans la Bible et autres textes nous prouvent que le chemin est dure mais exaltant. CONCRET! Depuis j'ai pu comprendre certaines choses, depuis mon enfance j'entends.

Allez ! je me penche sur la CHUTE du Fils de l'aurore...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddha et Christ - Le retour du Christ

Message par Invité le Jeu 6 Nov - 19:41

...Dans le giron du bourgeois ( je complète). Je relierai la prochaine fois.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddha et Christ - Le retour du Christ

Message par Invité le Jeu 6 Nov - 20:19

Morceaux, fragments ésotériques méditées et  dédiées à ARCHANGE, et consorts,  dans la même affection du Père (je crois!!!), Foi...et  surtout Gnose. Espérons et travaillons en secret...

Chose promise, chose dûe.

Abordons comme promis hier, d'abord la Chute de cet archange que l'on nommait Lucifer, qui était non seulement le plus Beau mais surtout le Plus Puissant des Anges.
Avant qu'il ne devienne SATAN. Plan logique. Pour un sujet aussi important, je mobiliserai plusieurs sources : Les Pères et Docteurs de l'Eglise en citations, les textes canoniques et apocryphes, l'ésotérisme juif donc mystique juive   à travers le zohar, donc la Kabbale, et l'ésotérisme musulman ; bien entendu le Coran.  Il s'agira de délier le fil de légende en tentant de trouver la ligne directrice. Les thèses abordés iront loin, graduellement, à partir de ce que je con-NAIS. Loin de moi une prétention quelconque. Commençons.

Le problème du mal est lié à celui des origines. Comprendre le pourquoi de la Création, peut nous permettre de saisir, directement la racine du Mal. Je re-précise une donnée fondamentale à savoir que l'Ecriture Sainte possède plusieurs sens, surperposés les uns aux autres. C'est la tradition chrétienne Universelle que les Apôtres nous ont transmis et telle est aussi la Tradition Judaïque justifiée par Kabbale ( disons l'ésotérisme juif pour faire court). Dans mes propos, les  thèses, j'emploierai des expressions humaines pour exprimer une évolution métaphysique. Je demanderai de ne pas oublier que les mots trahissent la pensée. Et les qualités ou les défauts, les actes même et leurs conséquences, que nous prêtons aux Entités ne sont que des images, des allégories, pour exprimer ce que notre entendement a perçu, disons en mode irrationnel.
Un grand mystique, Jacob Boehme disait dans de Signatura Rerum ( De la Signature des Choses) :
«  Je ne suis pas venu à cette notion , à cette œuvre de connaissance, par ma propre raison ou ma propre volonté...j'ai  cherché seulement le cœur de Dieu. »

En d'autres termes, unifions notre attention. Écoutons avec notre cœur plutôt  qu'avec notre oreille et avec notre âme plutôt qu'avec notre cœur. Tout cela pour dire que la différence entre Races Angeliques ou les Êtres Spirituels et la Race Humaine  équivaudrait à une distance de comparaison entre la foumi et une plante  ou entre un Archange et un chérubin.

Quel fut donc le mobile de la chute de LUCIFER ? Comment s'est-elle produit ?

1ère thèse : Tout d'abord intuitivement attribuons cela à la JALOUSIE. LUCIFER,  LUX ou LUCI  LUMIÈRE, ÉNERGIE, ONDE LUMINESCENTE    ET « FERRE » PORTER ou PORTEUR c'est selon. Ne traduisons pas du mot à mot comme le profane. Je traduirai personnellement  que LUCIFER était L'Archange par excellence, qui miroitait( après le VERBE) , magnififiait la Gloire Incandescente et Lumineuse du Père. Exemple : Le cierge en latin c'est LUCIBELLUM ; je traduis, Épée de lumière. Effectivement la traduction est parlante… pour les Forces de l'ombre, certaines forces...et d'une certaine manière.... Avançons.

Lucifer était le premier et le sommet de la création angélique. Par son Omniscience Relative (''image'' de celle de DIEU, son modèle), il avait perçu la future union hypostatique du LOGOS, Le VERBE,   ''Premier-Né-de DIEU''  avec L'HOMME ( Créature encore incréée, et donc inférieur à Lui). Il se rebella contre ce qu'il considérait comme une injustice. En fait, sa perception imparfaite de ce Future Acte Divin, cette erreur de  ''CLAIRVOYANCE'' est justifié. Lucifer était une Créature; très puissante mais Créature tout de même, et n'était pas DIEU. C'est la différence entre une omniscience relative et une OMNISCIENCE ABSOLUE.  
Lucifer avait perçu l'union hypostatique de DIEU ( VERBE) et de l'HOMME sans comprendre qu'elle était le résultat de sa propre chute, celle des Anges, et celle de l'HOMME ( Son Oeuvre Future.)
DIEU avant d'objectiver ( appeler à la vie) sous forme de créature l'Idée divine de l'HOMME, le Médiateur universel, (ce que l'Islam appelle l' « HOMME UNIVERSEL » , le Christianisme transcendant de Saint Paul, l' « HOMME CÉLESTE » et la Kabbale  «  ADAM KADMON »), DIEU la manifesta d'abord aux Mondes des Esprits Premiers-crées, sous l'image de L'ADAM CÉLESTE et symboliquement accompagné de tous ses attributs.

Lucifer refusa, lui, esprit, à admettre qu'il serait soumis à un être , moins ancien que lui, dans le Temps, lui, ''le plus Vieil esprit de l'Univers'', et qui ( L'HOMME UNIVERSEL) serait partie esprit partie  'matière formelle'. D'où sa révolte et l'évertuation de PRINCIPES rejetés dans le NON-ÊTRE par DIEU. Les Théologiens  partisans de cette  thèse ont raison.

Seconde thèse :

Le second mobile met en valeur les partisans de l'ORGUEIL. Et ils ont aussi raison. Sous l'empire de la JALOUSIE, LUCIFER se cabre. Comment lui , Première Créature divine après le VERBE, serait exclue de cette Union Hypostatique  que sa  ''CLAIRVOYANCE''  entrevoit (partiellement, du moins ) ; dans la chaîne des  'éons'
( Émanations ou Intelligences Éternelles sorties de l'Éssences du DIEU SUPRÊME), il se constituera un  'royaume' propre. Un auteur contemporain Robert ambelain, Archipraticien en Magie et théurgie, grand Initié devant l'Éternel,  même s'il n'a pas conquit l'Arcane ( on ne pratique pas la magie pour voir sinon conduisant à l'aigreur et l'Orgueil !) avait une analyse assez forte et claire sur l'opérativité du DIVIN : «  DIEU opère  ''de toute éternité'' une discrimination parmi les CONCEPTS qu'IL porte en LUI  'de toute éternité'. Ce qu'IL approuve, retient, réalise, constitue le BIEN. Ce  qu'IL désapprouve, rejette, combat, constitue le MAL. Si je me base sur ce postulat très instructif, je dirais que Lucifer n'est pas identifié par DIEU au BIEN dans la suite des TEMPS ; il se taillera donc un  ' domaine' dans ce que DIEU abandonne, cette sorte de  'Néant ' ou  des  'Principes » sommeillent dans ce que je qualifierai comme une sorte de mort spirituelle.




Et ces  ''Principes'' que DIEU a rejetés, Lucifer les a objectivera ! En ce sens  qu'il leur donnera  une vie relative, pour un temps donné, et s'en  servira pour tenter les Anges ( son propre peuple, ne l'oublions pas ) puis L'HOMME.

Par Lucifer donc et par lui seul, le DOUTE, le DÉSESPOIR, la HAINE s'opposeront à la FOI, à l'ESPÉRANCE, à la CHARITÉ
Par lui encore, l'IMPRUDENCE, l'EXCÈS,   la LÂCHÉTÉ, l'INIQUITÉ, se dresseront vivifiés  devant la PRUDENCE, la TEMPÉRANCE, la FORCE, la JUSTICE.
Et cet Esprit pur ( en essence) avait vu juste ! Car si je me base  sur ce que dit le Grand Apôtre qu'est saint Paul :  « ...la Foi est la substance des Choses espérées... », en faisant naître à une vie spirituelle le DOUTE, Lucifer ruinera l'oeuvre Future de DIEU. Comme je le disais plus haut, face aux Sept Dons de l'Esprit-Saint, du Pneuma Aegion, cet  esprit opposera, que dis-je, animera, amènera à la vie relative les sept dons de l'Esprit-Impur, qu'il devient alors.

Prenons aussi une autre thèse soutenue par les Sunnites Shâffites, concrètement et simplement une tradition issues du Yézidisme d'Asie Mineure ( Yézidis, peuplade dont l'actualité récente nous a rappelée à leur bon ou mauvais souvenir, c'est au choix!). Rappelons que les Yézidis sont les adorateurs ( non manichéens ) du Séraphin tombé, devenu l'Artisan divin des nécessaires épreuves d'ici-bas. Selon cette thèse, Lucifer aurait été jaloux du LOGOS, du CHRIST, par voie de conséquence d'un AMOUR exagéré du PÈRE,d'une véritable folie de fusion divine. Amour jaloux, exclusif, dont la jalousie humaine , lorsqu'elle a l'amour déçu pour mobile, peut en être un reflet. Mais là encore, ce serait en fait l'ORGUEIL qui se trouverait à la racine du MAL. Toute JALOUSIE quelle qu'elle soit, en est un aspect. Cela paraît évident. Explicitons cette thèse.
Créature privilégiée, mais créature malgré tout, Lucifer,  ''Ange d'au-delà  du Voile'' des Traditions Juives, Premier Archange et Prince de la Connaissance Spirituelle, espérait que l'Union Hypostatique ( Fusion avec l'Abîme Divin, le PÈRE) , son anéantissement extasié dans et par la Vision béatifique, serait la récompense et l'aboutissement vers le PÈRE, de son élan. Sa Prescience, sa vision occulte particulière , étant donné  la supériorité de sa nature angélique , lui firent entrevoir ( et non ''voir'' pleinement) que cette Union était  ''de toute éternité ''  réservée au LOGOS sous l'aspect de L'ADAM Réintégré. Cette union était réservée à un autre que lui, LUCIFER. Et l'amour passionné mais déçu, et l'élan brisé le firent se tourner vers ce  ''domaine'' laissé par DIEU  ''en sommeil '', celui des PRINCIPES REJETÉS. Ainsi, par une voie que DIEU avait close, mais qui pourtant, malgré tout partait de LUI, cet Ange espérait rejoindre la DIVINITÉ PURE, par un autre  ' pôle ' et malgré DIEU.

Pour ceux qui ont travaillé d'autres voies ( et pas seulement la Tradition occidentale Chrétienne mais anté-chrétienne), il est un étrange enseignement dans le corpus des Traditions Hindoues. Un enseignement transmis aux étudiants  déjà très avancés  sur le  ''Sentier '', et qui est particulier à certaines branches du Tantrisme. C'est que la Haine fixe la pensée aussi sûrement que L'Amour, et qu'il importe  au moment de quitter la dépouille charnelle que l'Âme se souvienne du DIVIN.  La pire chose serait de l'oublier.  Il est bizarre quand même de retrouver chez les Yézidis , musulmans hétérodoxes, une application théologique de cette règle du Tantrisme, disons-le,  de   ''gauche''.
Lorsque la Haine succède à l'Amour, le désir de tuer ou de mourir, fréquemment nous assiège, nous pauvres créatures humaines . C'est là la conséquence, banale de bien des amours déçus. Nous pouvons l'appliquer  à la thèse des Yézidis en disant que LUCIFER aurait délibérément choisit le MAL, en tant que  ''Voie'' possible, et à défaut, en tant que moyen de se détruire .

Ainsi Lucifer devenu SATAN, ''le plus Vieil Esprit de cet Univers '', selon certains Pères de l'Église, se serait jeté, volontairement, délibérément, dans l'Abîme en route vers une sorte de Néant hypothétique.Un peu comme l'amant, le joueur qui ne peut plus espérer de  revanche, se donne la mort. Lucifer, Lui, a opté pour la  ''mort spirituelle''. Ne trouvant pas sa propre extinction ( impossible parce que seul DIEU donne la VIE et la retire), et parce qu'un Esprit, fut-il Lucifer, ne peut rien contre la substance spirituelle. Lucifer devenu Satan se tournera vers le MAL, objectivé.
Certains versets du PS 51 semblent s'y appliquer :

«  Pourquoi te glorifies en ta Malice, Toi qui est puissant dans le MAL ? Tout le jour, ton Verbe médite l'Injustice comme un rasoir affilé. Tu fais des tromperies qui causent de terribles blessures. Tu aimes la méchanceté plus que la bonté, et tu préfères le langage de l'iniquité à celui de la Justice. Parole trompeuse, tu aimes surtout les mots qui perdent...C'est pourquoi dieu te détruira pour toujours. Il t'arrachera et t'éloignera de sa Demeure, et ta race disparaîtra de la  '' Terre des Vivants " >>
                                                                          ( David : Psaumes 51)

    D'autre part, après qu'il ait évertué (  par curiosité ou par dépit selon la thèse choisie) les Principes de Perdition, les  ''Éternelles Idées Noires '',  s'opposant aux  ''Idées Éternelles ''  retenues et objectivées par DIEU, il est possible que cet archange n' en est plus été le maître. Alors on pourrait penser qu''il a été possédé par elle, Premier Apprenti-Sorcier avant la lettre, que débordent et envahissent ces Concepts imprudemment évoqués.
Cela pourrait nous donner une explication, tant du MAL que de ses conséquences, explication qui irait, identique en tous ses processus, du  SORCIER INITIAL au dernier de ses  ''apprentis '', l'acte premier se répétant, tel un écho à travers des générations de  '' tentés ''. Cela pourrait expliquer l'horreur instinctive des Églises chrétiennes pour le théâtre où les acteurs s'identifient à des concepts divers, épousent des personnalités de moralités très diverses. Comme l'acteur, le mime donnent un corps et une vie à des  'personnalités '  imaginaires de même que Lucifer aurait fait de son essence spirituelle d'archange, le  ''véhicule '' d'hypostases maléfiques,  de
'' n  personnes'' ( traduisons : personne vient de  Persona= masque apparence ), reliée à un Monde Intellectuel réprouvé  ''de toute éternité ''.


Posons nous la question de savoir quand se produisit cette évolution soudaine du Premier des Anges ? Je répondrai, instantanément, ou à peu près car la connaissance des anges est purement intellectuelle, elle n'est pas sensible comme nous. Laquelle se fait par l'intermédiaire de nos sens  corporels amenant hésitation, doute, réflexion. Alors que chez l'ange, toute vérité est saisie d'un seul  ''regard '' de l'esprit sans qu'il y ait besoin préalablement de raisonner.


Concluons partiellement que la Chute eut donc pour mobiles la JALOUSIE et l' ORGUEIL. Ayant pour objet pricipal   'un acte à venir  '( Union Hypostatique  du Verbe et de la  Nature Humaine), cette évolution de Lucifer est par conséquent antérieur à la Création de L'HOMME.
Elle a  eu pour objet secondaire, non pas de s'égaler à DIEU  ( Illogisme total qui, je crois ne pouvait naître dans une Intelligence de cette Envergure, de cet ordre) mais au VERBE, son  'Aîné '.
La conséquence  a été la séparation immédiate de Lucifer et du Souverain Bien. Pourquoi ? Parce que dans le domaine de l'ABSTRACTION PURE, il ne saurait avoir d'état intermédiaire. Cet Esprit a quitté librement le BIEN, pour gouverner librement et souverainement le MAL. Conduisant ainsi à modifier et sa nature, et son domaine ontologiques. Ce domaine ténébreux et maudit que DIEU ( Bénit soit-Il!), avait, en sa Sagesse rejeté dans un  ''néant '' relatif, Lucifer y  a  pénétré, l'a évertué
(  Lui a donné une vie et une puissance qu'il n'avait pas) et s'y est intégré. Ainsi des personnes qui préfèrent donner libre cours à leurs instincts inférieurs ( alors que  l'expérience et la loi morale conseillent de laisser en sommeil) consomme et son identification à ces instincts et la ruine  qui en découle. Choix, décision , chute ont coïncidés.

Le grand Voyant et Prophète Isaïe dans le chapitre 14 nous montre la descente du
 '' Roi de Babylon'' dans les enfers  (néant). En apprenant l'approche  de la Puissance Angélique tombé, les âmes des   ''Rois Morts ''  ( Groupe de mots utilisés pour désigner  les Principes rejetés encore appelés Vases Brisés dans le Sepher Ha Zohar ( Livre de la Formation en d'autre termes la Kabbale,  la Mystique juive d'où découle l'ésotérisme juif) se lèvent et dès qu'il paraît lui présentent leurs ironiques hommages :

«  Te Voici maintenant sans puissance comme Nous, et Ta magnificence est descendue aux Lieux-Bas ( en Latin Inferno en français Enfer). Te voici tombé du Ciel Ô Lucifer, Astre brillant, Fils de l'Aurore...Tu es abattu, toi le Vainqueur des Nations. Tu disais dans ton cœur :  Je monterai au Ciel, j'élèverai mon trône au-dessus des Étoiles du Seigneur ( Traduisons encore : au-dessus des Anges), je monterai le sommet de la Nuée ( si je me réfère à l'Exhode dans la Bible qui parlait de la Nuée de Saphir, cela peut être interprété comme l'image de l'aspect matériel de DIEU) et je serai semblable au TRÈS-HAUT ».
(Isaïe Ch14, v 12 à 14)

Je citerai un autre passage, moins long de Eusèbe qui prouve encore que c'est bien l'ORGUEIL qui fit tomber Lucifer. Il est devenu l'âme des Principes des Éternelles Idées Noires que DIEU avaient rejetés et mis à part. Il se les ait incorporés.

«  Ceci nous apprend que Lucifer, orné à l'origine des Vertus Divines, tomba par son ORGUEIL et sa révolte ... »
Eusèbe : Préparations Évangéliques,  7,  16

Dans son forum, Archange parlait de bug créationnel en quelque sorte. Reformulons la question plus théo-sophiquement, la vraie Théosophie et non celle des Blavatsky et consorts qui relève plutôt du théo-sophisme dont parlait un autre ''initié'' de Haut rang, Réné Guenon (quoique, quoique....) :
Comment DIEU, le Souverain BIEN a-t-il pu créer un Être sachant qu'il ferait tomber, déchoir des Créatures postérieures ( les Anges et L'HOMME. Ce dernier en des milliards d'âmes car ce dernier était un Chorège d'âmes. )
sachant qu'Il se perdrait ?

Tout d'abord nous savons qu'en Théologie donc la Tradition Chrétienne dans ce qu'elle a de concret, si on sait comprendre, que le Verbe Incarnée, de toute éternité est DIEU et Homme ( je précise et c'est important , je ne le dirais jamais assez, car Christ Jésus n'est pas le CHRIST COSMIQUE j'expliquerai cela si j'aborde ce sujet un jour). Dès lors, pour que Sa Nature Éternelle se manifeste, il fallait que la Rédemption ait lieu, que la Chute de l'HOMME succéda à la Tentation, que la Tentation succéda à la Chute de Lucifer.

Ensuite, Lucifer est né libre, doué de possibilité d'un choix intelligent. Je vous pose la question cherchants : Quel père ferait, à sa naissance enfermer son fils, sachant qu'il déraisonnerait un jour ?  Quel père ferait par exemple droguer son fils en prévention d'une erreur ultérieure ?
DIEU ( qu'il soit Bénit!!!!) est BON, DIEU Souverain BIEN, DIEU NOTRE PÈRE à tous exprime et affirme le principe précédent qui veut  qu'il soit avant tout, LA VIE. En voulant s'égaler au VERBE en se taillant un  'royaume ' à sa guise, Il est devenu en principe ce Démiurge Pervers que les Gnostiques maudissent. En faisant tomber
les Anges comme il fera tomber plus tard, déchoir l'HOMME  en suscitant en eux des désirs déraisonnables,  DIEU a laissé faire . Car au bout du périple, IL sait qu'une  'Réintégration ' finale est prévue de toute éternité.

Le Sepher Ha Zohar ( livre fondamentale de la mystique juive donc de la Kabbale mystique entre autres) nous dit  ceci:
«  C'est pourquoi l'ange Exterminateur, qui n'est que l'esprit du Mal, est appelé encore le  '' Très Bon '', parce qu'il cause du bien à qui écoute la Voix de Dieu, et qu'il est le Correcteur de qui l'oublie... »Zohar II, 163.
Cette explication de l'origine de la nécessité du Mal fut la Gnose secrète des premiers siècles du Christianisme. J'essaie de ne pas trop surcharger par des citations mais certaines réflètent la grandeur d'âme de leurs auteurs. Celle du grand docteur Origène est tout simplement et puissamment ésotérique :

«  Si la parabole du centurion de Capharnaüm nous montre allégoriquement l'image d'un fonctionnaire royal, reflet de quelque  'Puissance'  d'entre les Princes de ce Monde, et son fils, un peuple qui est spécialement sous ses ordres, et, pour ainsi dire, de son lot, il faut examiner si sa maladie n'est pas, en réalité, sa mauvaise disposition contre la volonté du ROI, et alors Capharnaüm figure la région où demeurent ceux qui lui sont soumis.

«  Je pense en effet que parmi les  '' Princes de ce Monde '' certains, frappés de la puissance du Christ et de sa divinité, se sont réfugiés près de lui et ont protesté au sujet de ceux qu'ils avaient  à administrer. Si les hommes font pénitence et passent de l'incroyance à la Foi, hésiterons-nous à dire la même chose au sujet des Puissances ?

« Pour moi, je pense qu'il est arrivé parfois, au sujet des Arkontes ( je traduis :Puissances Tombés gouvernants certaines  'Sphères'. D'autres diraient Démons mais je précise qu'il n' y a pas que les Démons …) , qu'ils se sont convertis à la venue du Christ, si bien que certaines villes  ou peuples entier( je vous laisse traduire ésotériquement, facile!)  ont accueilli ce qui concerne le Christ, plus volontiers que la plupart... »
Origène, Commentaires sur Jean, XIII, 59)

J'arrive à une autre questionnement d'Archange que je reformule. Pourquoi logiquement tout cela, en particulier l'existence même du Principe du Mal ? En un mot, pourquoi DIEU a-t-il suivi ce schéma décevant, en la génération de la Création présente ?
La réponse se doit d'être théosophique sublimant l'ésotérisme et la Foi. La Chute de Lucifer ( entraînant celle des Anges, puis celle des Hommes) était prévue, faisant partie du PLAN Grandiose que DIEU à sur Notre Monde. Le LOGOS a en effet un aspect éternel (parmi d'innombrables autres, par exemple les LOGIKAÏ, aspects relatifs aux Mondes passés, présent et à venir   'dans les siècles et les siècles').
Cet aspect, c'est celui où la Substance Divine, en laquelle tout est ABSOLU (et le terme n'est pas assez fort!), SIMPLE, UNIQUE, INCORPOREL, INDÉFINISSABLE, s'unit en son propre opposé : La Forme.
Et croyez-moi, cet aspect est justement le plus parfait qui unit l'Humanité à la DIVINITÉ. Car Le FILS, Seconde Personne de la TRINITÉ est  ( Complexifions ou simplifions  lumineusement  c'est selon: TRI-UNITÉ), selon la phrase consacrée  
«  ...l'AGNEAU immolé avant les siècles... » dans la Volonté préexistante de la TRINITÉ.

Je vous cite encore une phrase de Saint Maxime Le Confesseur, à méditer pour les Mystes, cherchants, ésotéristes, occultistes, hermétistes que nous sommes ou appliquons progressivement à devenir, toujours par la Grâce de DIEU :

« Mais celui qui connaît le Mystère de la Croix et du Tombeau connaît également la raison essentielle de toutes ces ces choses... »

Phrase pleine et lourde d'Arcanes évocateurs de la Gnose traditionnelle. Essayons toujours de passer du  ''Lait'' à la ''Nourriture solide'', encore et encore. Steiner, oui ! Mais, mais, le christianisme ésotérique, l'occultisme, l'occulte dans la Foi du PÈRE par le Fils se sublime en Théosophie qui est Gnose. Sachons parler vrai et évitons les erreurs ( souvent infantiles pour rassurer ) de nos aînés même s'il y a du bon à prendre. Bouteille lancée simplement à la mer pour ceux qui sont des Hommes ( et femmes)  de DÉSIR. Reprenons après cet aparte non moins important.

Outre cette VOLONTÉ DIVINE, correspondant à son ESSENCE même, et qui lance à travers les Cycles pleins de siècles, une projection réalisatrice de sa Double Essence, je dirai qu'il y a la nécessité relatif du Mal. J'insiste évidemment
( avant qu' on m'accuse d'autre chose!) qu'il serait impossible au MAL d'avoir une existence quelconque, si subjective , à titre de  ''Possible pensée'', d'Évocation rejetée, si l'Idée n'en était pas éternellement présente en DIEU. Citation un jour citation toujours pour confirmer ou corroborer mon propos :

« Je suis  le SEIGNEUR, et il n' y en a point d'autre Il n' y a pas d'autre DIEU que MOI. C'est Moi qui constitue la LUMIÈRE et qui constitue les TÉNÈBRES (  LA TÉNÈBRE serait plus exact, et ce n'est pas la même chose, erreur de copiste ?) , qui fais la Paix, et qui crée les maux. Car je suis le SEUL SEIGNEUR, Auteur de toutes choses ... »

Ne concluons pas trop vite après ces versets d'Isaïe. DIEU réprouve et rejette ce qui constitue le MAL, c'est-à-dire les IDÉES ÉTERNELLES qui l'expriment, les IDÉES NOIRES ÉTERNELLES :

« Tes Yeux sont purs, SEIGNEUR afin de ne point admettre le MAL , et TU ne peux contempler l'Iniquité... »
( Habacuc : I ,  13 )

Je pense que le Premier Principe évertué par LUCIFER c'est la MORT et qu'il en soit devenu une sorte d'Hypostase. Les Traditions Chrétiennes tant celles contenues dans les livres canoniques  que celles intégrées dans les Apocryphes ( que Origène appelaient  'les livres secrets' ; bien sûr à décoder et non une lecture et compréhension à la lettre) nous montrent en effet la MORT en tant que Principe Permanent de destruction unit à l'Entité Démoniaque. Prenons un de ces Livres Apocryphes :


« Alors  ( je précise que c'est Jésus qui parle) je regardai dans la direction du Midi, et j'aperçus la MORT ; Elle entra dans la demeure suivi de l'Amenti qui est son instrument, avec le Diable, suivi lui-même d'une foule de Satellites revêtu de Feu ( je traduis encore : certains diraient feu astral; je traduirais par éther ou feu principe corrompu). Et je vis, au gémissement de mon père Joseph, qu'il avait discerné enfin ces Formes étranges et qu'il est terrible de contempler. »
                                                                     ( Histoire du Charpentier, XX,1)

Conseil judicieux de cet Apocryphe car la ''vision'' en rêve est tout autre chose que la vision réel, du Réel. Conseils aux pseudo-praticiens ou ''demi- initiés'' ( déjà le mot initié c'est celui qui commence …) insuffisamment préparés qui rêvent souvent. Clin d'oeil à certains j'ai vu ceci...cela. J'aurais pu entreprendre un travail concret sur les différents Éthers, la mystique du sang, les Démons et les autres , le plan Astral incorrectement nommé, Sirènes, Gnomes, la Réincarnation, etc...( en mode Réel et non livresque). Tout est lié. Je déborderais du sujet, ARCHANGE. Déjà que celui-ci est long malgré mon effort de synthèse !!! D'où les bons auteurs, d'où une santé harmonieuse, d'où la compréhension chirurgicale des textes à clé et à portes, mais surtout LA GRÂCE DIVINE demandée, L'Amour Intense du CHRIST, le Respir et le Désir du Divin pour une pratique saine; je précise quelque soit la voie.  Reprenons.

Je  voudrais  pour terminer, citer le grand Apôtre qu'est Saint Paul ( il est un de ceux qui a le plus explicité, argumenté, verbé la notion de '' Prince de ce Monde ''). Il est conseiller à tous ceux qui sont dans le travail de compréhension mystérique, intérieure. Les deux Jean sont du même acabit, profond. sans oublier les autres. Revenons au gnostique par excellence, une gnose supérieure:

«  Comme les enfants de Dieu sont d'une nature mortelle composée de chair et de sang, c'est pour cela que Lui-Même (  Le CHRIST) a pris aussi cette même nature afin de détruire par son trépas celui qui est le Prince de la Mort, c'est-à-dire le Diable »
                                                 ( Saint Paul : Épitres aux hébreux II, 14)

J'espère que mon analyse condensée au maxi ( pas trop de citations ) permettra au disciple de re-fléchir devant ce qui le dépasse malgré l'apparence du modernisme, colosse extérieur aux pieds et  à l'âme d'argile. Quelqu'un m'accusait d'être présomptueux. Opinion personnelle. OK. Mais «  Dieu, seul, sonde les cœurs et les reins » ; cela veut dire beaucoup de choses. Veilles studieuses , intérieures et extérieures, par amour,... Citons encore St Paul, par Gourmandise (qui est un péché  Twisted Evil )  :

<< Mais examinez toutes choses; retenez ce qui est bon >>
                                              ( St Paul 1 Thessaloniens 5:2 )

Laissez-moi, amoureux  de THÉOSOPHIE, de Magie, de l'Astrologie, de la science d'Hermès et /ou de Celle du CHRIST qui est LA SCIENCE, La GNOSE ou aux fainéants, trompants son monde, de partager un ''mystère'' avec vous, en tant qu'amoureux de ''SOPHIA ou SOPHIE''. 

Derrière cette innombrable population terrestre, sous certaines enveloppes charnelles humaines, des créatures qui n'ont pas l'Homme Universel, l'Adam Premier pour géniteur poursuivent un périple en apparence identique à celui des âmes humaines.   Énigme terrible qui effraieraient certains, s'ils voyaient cela ou soupçonnaient cela. Cela ne  fait que confirmer la triple division de la Gnose antique ( et non les Gnosticismes ce qui est différent)  qui sépare l'Humanité en trois catégories :


-Les Hyliques ( enfants de la Matière-Hylé-, semblants d'hommes, ''robots'' sans âmes crées par SATAN ou CHEÏTAN ou SHATAN, SAMAEL,etc);
- Les Psychiques ( Enfants à la spiritualité Moyenne) ;
-Les pneumatiques ( enfants à la spiritualité supérieure).

Il y a  donc les fils du Très-Haut qui sont, que dis-je, deviennent des ''dieux''( potentiellement et véritablement) en gardant l'Amour du Divin et le glorifiant , et par voie d'enchaînement, il y a des fils du très-bas qui sont des sortes de démons voire des démons mêmes. Mais pas seulement...tout est une question de vue...

L'Ignorance est le plus grand des maux. Avant de parler, prions un jour, prions Toujours. Remuons trop fois ( 3X ) notre langue avant de gloser , c'est tout dire. Sévère oui !  Car essayons toujours dans nos recherches de grandir sans complaisances vis-à vis de nous mêmes et vis-à vis des autres.  Ceci explique ma ''férocité '' vis-à-vis d'un(e) internaute que j'aime bien, et qui se reconnaîtra. La tradition toujours mais celle qui élève. Pas ces improvisations, ces demi infos ou voie de garages. CO-NAISSONS et soyons intraitable mais avec un bon bagage, solide, les meilleurs. Méditons encore cette vérité encore actuelle :

« Mon Peuple est détruit parce qu'il lui manque la connaissance. Et puisque tu l'as rejeté aussi ( sous-entendue cette connaissance), je te rejetterai et tu seras dépouillé de mon Sacerdoce.... »
(Osée : III, 6).

Bon vent !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddha et Christ - Le retour du Christ

Message par obsidienne le Ven 7 Nov - 2:30

C’est clair que c’est une autre façon de voir !

Tu veux que je verbe Talisman et bien je vais verber. Mais avec moi ce sera plus simple que tous le fouillis que tu viens de nous présenter.

Lucifer c’est un principe qui a été inversé ; tout fonctionne ainsi dans la galaxie comme par exemple d’une planète à l’autre y’a comme une limite qui fait que les entités qui y vivent sont inversés sur la suivante. Sur l’entour de la terre c’est la même chose les zones sont délimitées avec la particularité par contre d’être compressées. Exemple la zone de chaleur inverse la zone de lumière et donc notre zone d’air est l’ombre de la lumière.

Les êtres luciférien appartiennent aux esprits de la seconde hiérarchie qui en descendant dans la matière se sont inversés.  Ils ne sont pas proprement mauvais à la base. Et ils sont plus avancés que nous. Lucifer c’est lui qui a conçu l’être humain dans sa forme et il en est fier, il aime sa créature mais cela lui donne juste le désir de l’attirer vers un idéal. Si le principe de lucifer n’existait pas nous n’aurions jamais eu la liberté en nous. Nous serions comme des robots cosmiques !

Si l’humain est égoiste c’est quand même pour une raison ; l’égoisme permet de se protéger d’hariman ; si l’être à la faculté de s’enfermer dans son individualité c’est grâce à lucifer qui lui a donné la liberté…..

Lucifer et Ahriman sont des extrêmes qui s’opposent mais c’est un équilibre cosmique comme le bien et le mal que nous définissons si mal nous les humains.  Ils ne sont pas le bien et le mal mais on peut dire que l’idéal est un bien-être pour nous et l’aridité, la discorde ici bas est un mal qui nous stresse.

J’ai lu que Moise avait bu « le lait de la grotte » et tu sais ce que ça veut dire Talisman ?  Que Moise possédait des forces astrales !  Mais tu sais pas ce que c’est !

Dans la bible il y a un rapport de lignées astrale et éthérique et c’est Steiner qui interprète plus explicitement la bible que personne. Le Christ qui devait s’incarner au bout de 7 X 7 générations (éthérique) car il fallait faire progresser cet élément pour que Yavhé le futur Christ s’incarne dans un humain ….. Les force astrales sont celles qui possèdent les impulsions cosmiques, elles sont particulièrement différentes chez les initiés.

Les 12 apôtres sont des initiés et la venue du Christ avait longuement été préparée à l’avance …..

Le Christ est venu a une période importante c’était au moment où la terre arrivait au milieu de sa vie ; elle allait entamer sa cristallisation.  Le Christ qui était un des Elohim du soleil (Yavhé) est venu dans un corps humain pour pouvoir descendre sur la terre car il ne pouvait pas venir de son état d’esprit. Il se tenait sur la lune après avoir quitté le soleil ; les cathares avaient perçu se changement….
A la mort de Jésus Christ ses corps d’Elohim ont traversés la terre avec puissance. Il a purifiée celle-ci en ramenant les esprits lucifériens et Ahrimaniens à leur niveau. Car ceux-ci se trouvaient ensembles dans l’air et pervertissaient plus facilement que maintenant les humains. Ainsi Ahriman se trouva  propulsé sous terre et les lucifériens projetés plus haut dans le domaine de la lumière.

Mais aussi Le Christ posa l’avènement du « je » , en effet il était là pour nous donner le message que nous avions une personnalité en nous qui demandait à se développer. Pour ça il faut lire le nouveau testament bien enrichissant sur la morale à développer afin de construire notre propre conscience individuelle …..  Désormais les sphères de la sophia sont accessibles à tout un chacun et le passage vers les cieux n’est plus infesté de démons.

Les entités de la 3ème hierarchies (anges, archanges et archés) sont proches des humains et sont à notre service en l’occurrence. Oui nous sommes aidés de cette hiérarchie qui est proche de nous.

Le Boddhisatva Gautama qui est devenu boudha avait fait travaillé son ange au cours de sa vie qui est devenu un ange parlant. Il est parmi nous !
Notre individualité nous permet déjà depuis 2014 ans de pouvoir aller consciemment dans les sphères supérieures qui sont exemptés de démons alors soyez confiants !
Personnellement je n’ai pas rencontré de démons dans mes projections astrales.
avatar
obsidienne

Messages : 3903
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddha et Christ - Le retour du Christ

Message par Invité le Ven 7 Nov - 16:50

HOLA, HOLA ! Pour avoir lu Steiner, et son ancienne école ( Blavatsky, annie besant, etc), la société théosophique ( ou du Théo-sophisme plus éclairant), je peux dire qu'il ne s'en est pas détacher dans la manière de transmettre les leçons, le parler. Obsidienne ne fait que répéter cela, in-consciemment.
C'est ce que je reprochais à Rudolf Steiner. Des simplifications qui conduisent à un verbiage insipide. Car pantins qui font OUI, pantins qui font non, des hommes et des femmes n'admirent pas, ne pensent pas, fût-ce médiocrement.Tu parles au lieu de verber et donc tu existes à l'extérieur de toi, tu agis en surface.

Tu as bien lu ton " steiner". C'est bien mais l'éveil , c'est autre chose et la compréhension du Christ laisse à désirer. Christ Jésus est plus grand que Moshé donc Moïse. Mais tu ne m'apprends rien. Par contre dans notre vie présente peux-tu me dire, mystiquement et occultement le rôle de St Jean ? Là on rentre dans du concret. Et je paries que tu ne le trouveras pas dans STEINER ni dans aucun livre.
Dans une de mes analyses ( celle de jeudi à 19H38), j'ai mis en garde contre les "simplissismes" et la non compréhension réelle faute de culture ésotérique suffisante. En voici un exemple...

En simplifiant comme Steiner puis obsidienne, on commet des erreurs transmissibles aux autres. Ce n'est pas possible. Apprécier c'est être sans concession quant la vérité se singe par un canal faute d'approfondissement.

1ère erreur : "YAHVé le futur CHRIST, "
allons allons....Obsidienne, je t'aime bien,  mais NON.

Seconde erreur : "Les 12 Apôtres étaient des initiés...."
je rêve ou cette affirmation est sérieuse ?

OOOO Steiner ! qu'as-tu fais ? regardes un(e) de tes disciples s'enfoncer et fouler au pied l'ésotérisme pure donc transcendant.
ARCHANGE ( notre lien du forum) descend pour nous aider des sphères lumineuses... Je rêve là.

Troisième erreur : "Le Christ qui était un des Elohim du Soleil".
...là c'est du n'importe quoi... STP permets-moi de te le dire.

quatrième erreur:  "A la mort de jésus ses corps d'Elohim ont traversé la terre avec puissance".

Quand on emploie des termes hébreux il faut en comprendre la substancielle moelle. Sinon on mélange tout. D'où ma demande d'un travail sérieux ( intellectuel et spirituel) afin de ne pas induire les autres en erreur.
A fond, comprendre la mystique juive par la kabbale, le christianisme ésotérique par le Christianisme primitif et et l'ésotérisme musulman par les soufis et les vieux textes. Ajouter les autres traditions pour avoir une assise stable ( hindouisme, la tradition égytienne, orphisme, etc...). sans compter le reste....divin.

Cinquième erreur : "Les sphères de la sophia  sont Accessibles."

Syncope !...

6ème erreur : " Notre individualité nous permet déjà depuis 2014ans de pouvoir aller consciemment dans les sphères supérieures "

c'est  le parc de Disney ou quoi ?  là ! trois fois non.

7ème erreur : "c'est Steiner qui interprète mieux la Bible que personne."

Affirmation gratuite. Obsidienne, obsidienne...!

Je cite en vrac...Culture biblique ( Les théologiens fameux, les Pères et docteurs de l'Eglise et autres), culture magique ( Les mages et les érudits anciens,...),  culture ésotérique ( tradition occultiste, donc alchimie et alchimie spirituelle, etc) et, et enfin sublimant le tout, culture Théosophique ( les grands mystiques, les Gnostiques, certains pères et docteurs  fameux comme Origène, Saint Augustin, saint Ignace de Loyola, St jean chrysostome,...). n'oublions pas la culture talmudique et zoharique, islamique, etc...
Tu me demandais ( dans un autre message ) ce que je faisais de mes journées ( après le travail bien sûr !). tu as ta réponse.

Mes bras m'en tombe; Obsidienne je n'ai plus de Bras.    
soyons un peu sérieux et verbons et ne faisons pas semblant de verber.

8ième erreur : ""L'égoïsme permet de se protéger d'Ahriman..."

Je veux ici faire un plaisir à Archange qui ne connait pas Gichtel (dont j'ai évoqué le nom suite à une autre affirmation gratuite de Obsidienne). Laissons lui la parole :

" Sanctifier au Seigneur sa vie tout entière, s'abandonner à Lui de corps, d'âme et d'esprit, de fortune et de santé, et comprendre que c'est la seule Grâce de Dieu qui nous a appelés à la Regénération; il faut promettre à Dieu et à son christ une fidélité et une constance éternelle et s'engager pour la vie à être un témoin de la vérité."

c'est dit !!! Précisons encore; Gitchtel était aussi un amoureux de SOPHIA ou SOPHIE qui n'est pas seulement une simple traduction de ce mot en français comme Obsidienne l'emploie. Mystère encore à intégrer.

Les entités, les hiérarchies, si l'on veut les comprendre, l'étude doit être sérieuse et non infantilisante. Les vieux auteurs, toujours avec quelques contemporains. Simplifier n'est pas amplifier la CON-NAISSANCE  ou la  CO-naissance  en CHRIST. Obsidienne , tu me rappelles un auteur qui a mis les anges à tous les plats et vends des livres en milliers d'exemplaires. Il se nomme HAZIEL, version infantilisante, infamante donc  l'exo-ter-risme dans ses bas-fonds , plus, Lieux-Bas ( inferno en latin, "enfer"). Il satisfait la demande mais on s'enlise au lieu de s'élever.

Il s'agit de savoir faire la différence entre EL, YAH, YAHWé, ELOïm ou ELOHÏM, ELOHIM-TSABAOTH, SCHADDAÏ, etc
Ne mélangeons pas tout. Nous manquons de gnose.


méditer, c'est concentrer son attention ( celle de l'esprit je précise!) sur tout sujet particulier qui en a besoin. La méditation fondée sur la concentration aboutit à l'union entre celui qui médite (le cherchant)  et ce sur quoi il médite, union entre le sujet et l'objet, union entre Dieu et l'homme.
Pour ne pas passer pour le donneur de leçons permanent , je vous laisse méditer alors , occultement ces propos de Christ Jésus :

" Le Père est plus grand que moi" Jean, 14, 28
"Mon Père et Moi ne faisont qu'Un" Jean, 10:30;

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddha et Christ - Le retour du Christ

Message par Invité le Ven 7 Nov - 17:13

Oups, j'oubliais. Comme l'analyse doit être chirurgicale, voilà une autre demi-vérité, simplifiée : "Moïse possédait les forces astrales" cela ne veut rien dire et tout dire en même temps. Quelle différence fais-tu entre les différentes FORCES astrales et les autres ? peux-tu me parler des Ethers et leurs différences ? je pourrais continuer les questions mais ça calerais..Verbons verbons.
Je regrette qu'on ne soit pas en salle de conférence ou en petit comité pour que je te le dise en face. Steiner n'est pas le "Graal" dans le monde ésotérique. De loin, très loin même. Même si son effort est louable.
Je suis "dur,féroce"  car la vérité que Dieu veut en nous ne s'obtient progressivement que par l'effort, les efforts constants de méditation, de manducation ( mot phare qui gêne les sentimentaux! non épris de mystique) des textes et non co-piage ou résumé partial sans éclairage.

"Tu aimeras ton prochain comme toi-même" Matthieu 22:39 ( avec ce que cela sous-entend de don de soi  ).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddha et Christ - Le retour du Christ

Message par Archange le Ven 7 Nov - 18:45

talisman a écrit:Archange je préfère te prévenir que l'analyse de demain sera longue car tu auras l'analyse de la chute et si je ne suis pas trop K.O,  j'aborderai après,suite logique le mystère de SATHAN comme le nomme les juifs avec une autre prononciation. donne moi ton accord pour cela.

Ok, merci talisman pour ces synthèses je lirai tout ça à tête reposée

Et n'hésite donc pas à aller aussi loin que tu le souhaites dans cette synthèse sur Satan. S'il y a un sujet qui mérite d'être exploré, c'est bien ces forces qui emprisonnent l'humanité à son insu depuis des millénaires......


_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddha et Christ - Le retour du Christ

Message par obsidienne le Sam 8 Nov - 1:23

Je vais juste dire que c'est dégueulasse ce que fait Talisman de cracher sur Steiner ; Excusez moi mais je vais vomir

Et puis après il vient à parler de Jean alors que Steiner en a fait un bouquin

Les gavages de lectures pourtant c'était pas le genre à Talisman mais c'est ce qu'il nous balance avec d'autres auteurs

Bref tout son blabla n'est pas consistant pour le moment et on attend la suite. Peut être un nouveau bouquin censuré ?

avatar
obsidienne

Messages : 3903
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddha et Christ - Le retour du Christ

Message par Archange le Sam 8 Nov - 18:33

talisman a écrit: Il faut travailler jusqu'à s'extirper du jeu de ce monde. car il y a une illusion du monde.


la fameuse "maya"... Selon Steiner les initiations consistent en des levers de voiles progressifs concernant les erreurs induites dans nos perceptions par les entités lucifériennes et ahrimaniennes... à l'intérieur de soi-même, l'écran empêchant de percevoir la réalité consiste en la mémoire, le "moi" (entités lucifériennes) et à l'extérieur de nous-mêmes, le "mal", la maya nous illusionnant consiste en ces divers soit-disant objets "extérieurs" et "solides" (Steiner précise bien que ce sont les entités ahrimaniennes qui sont responsables de cette apparente solidité).

Evidemment, sans mémoire on ne percevrait rien, il n'y aurait que l'inconnu, on ne pourrait prendre conscience de soi-même. Mais l'individualité n'est qu'une étape au sein de l'évolution et des forces rétrogrades voudraient nous y faire stagner à jamais, ne retrouvant plus jamais la possibilité de réintégrer la Source. Le mal n'est pas tant dans le "moi", dans le connu, que dans le fait d'en être prisonniers, de ne rien pouvoir explorer d'autre. Krishamurti disait qu'il devait y avoir un équilibre entre le connu et l'inconnu, force est de constater que certaines forces font une pression terrible sur l'humanité pour qu'elle ne puisse jamais aller au delà du connu, d'une répétition inepte et morbide... comment appeler "notre" un esprit sur lequel on n'a nulle maîtrise, et que même des années de méditation ne suffisent bien souvent pas à en stopper le flux... on peut bien parler d'infection... conserver son énergie n'est pas chose aisée, les "voleurs" sont légion pour nous dépouiller et tant qu'on n'a pu colmater nos divers points de fuite énergétique nous ne sommes que du vulgaire bétail servant à ravitailler ces forces obscures.



talisman a écrit:il faut que nous devenions des acteurs du monde et non le jouer de celui-ci.


Ouaip, c'est pas encore gagné, le combat est titanesque, ceci dit on vit une époque de grands bouleversements mondiaux propices à l'éveil, ou bien à l'ouverture d'abîmes encore plus grands, l'avenir nous le dira...



talisman a écrit:Je mets ces citations en en tête afin , uniquement d'essayer de faire COM-PRENDRE que nous devons toujours avoir la nécessité d'aller au-delà de la lettre pour retrouver l'esprit, trop souvent inexprimable par les mots


C'est la base ça, il n'en reste pas moins qu'il est fort difficile de détricoter notre syntaxe habituelle et la faire taire au profit d'une perception neuve, directe. En fait, c'est sans doute si simple que cela en devient d'une difficulté extrême, conditionnés que nous sommes à tout interpréter, juger, comparer, évaluer, soupeser... aucune perception directe, alors que cet esprit est probablement plus proche de nous que notre propre souffle, trop proche pour être reconnu pour des esprits distordus et conditionnés depuis des millénaires.... fut une époque ou paraît-il, nous pouvions communiquer vibratoirement, depuis, suite à je ne sais quel processus de prédation extérieure, de dégénérescence, ou d'involution, ou que sais-je encore, un langage mort, des mots vides de contenu énergétique ont pris le relais, imposant à l'humanité de vivre dans ce mental coupé du flux vivant, de vivre à la surface, dans les mots, dans l'agonie de la séparation...

"Le mental est le grand destructeur du réel. Que le disciple détruise le destructeur" La voix du silence




talisman a écrit: Je dirai qu'il est difficile de se prononcer sur la nature de ces entités, selon les cas, il s'agit d'énergie/conscience plus ou moins conscientes, plus ou moins autonomes. Quelles que soient leurs caractéristiques spécifiques, leut nature, nous devons nous libérer de l'aspect apparemment contraire ou faussement bénéfique. Il s'agit pour le cherchant de réaliser que leur nature fondamentale n'est pas différente de nous. A la fin , '' ces réalités" ne sont pas plus réelles que l'ego, ni plus fausses. Êtres démoniaques,
êtres démoniques, anges, archanges...n'ont ni plus ni moins de réalité que nous. Tous appartiennent aux mondes relatifs et en relèvent. Seul l'Être, NOTRE PèRE EST ET DEMEURE.



Tout à fait d'accord là dessus, certes à un niveau relatif il peut être pertinent de parler en terme de forces et d'entités bien qu'au niveau "absolu" rien de tout cela n'existe. Le bouddhisme à cet égard est la voie royale d'émancipation; patauger des vies entières dans les mots, conceptualisations, dans la dualité, ça va un moment, mais on finit par avoir quelque peu marre de poursuivre des ombres, de cette farce monstrueuse.

"Les êtres ordinaires depuis fort longtemps se complaisent dans les désignations conventionnelles de ce qu'ils voient, entendent, distinguent et connaissent séparément, et parce qu'ils prennent un plaisir évident à user de ces désignations conventionnelles qu'ils sont incapables d'imaginer, d'inférer ou d'apprécier l'Au-delà de la Souffrance, lequel coupe court à toutes les désignations conventionnelles et met un terme définitf à tous les agrégats périssables." Soutra du dévoilement du sens profond



talisman a écrit: Me concernant, j'ai pris conscience depuis tout petit que quelque chose n'allait pas. Quelque chose nous endort pour mieux nous manipuler. Répétition de l'engrenage d' une "machine" très bien huilée. Répétition permanente.


Et personne ne peut nous sortir de là, strictement personne. Le salut du monde repose sur les individualités, sur le travail que chacun saura faire ou pas, sur soi-même. Omraam Aïvanhof dit que Dieu peut tout, sauf retirer l'épais voile qui nous sépare de Lui; faut croire qu'Il réclame notre consentement, notre volonté libre et là peut-être réside la beauté de la chose, au delà de toutes les horreurs suscitée par cette mutilante et terrifiante séparation.



talisman a écrit: Le second mobile met en valeur les partisans de l'ORGUEIL. Et ils ont aussi raison. Sous l'empire de la JALOUSIE, LUCIFER se cabre. Comment lui , Première Créature divine après le VERBE, serait exclue de cette Union Hypostatique que sa ''CLAIRVOYANCE'' entrevoit (partiellement, du moins ) ; dans la chaîne des 'éons' ( Émanations ou Intelligences Éternelles sorties de l'Éssences du DIEU SUPRÊME), il se constituera un 'royaume' propre. Un auteur contemporain Robert ambelain, Archipraticien en Magie et théurgie, grand Initié devant l'Éternel, même s'il n'a pas conquit l'Arcane ( on ne pratique pas la magie pour voir sinon conduisant à l'aigreur et l'Orgueil !) avait une analyse assez forte et claire sur l'opérativité du DIVIN : « DIEU opère ''de toute éternité'' une discrimination parmi les CONCEPTS qu'IL porte en LUI 'de toute éternité'. Ce qu'IL approuve, retient, réalise, constitue le BIEN. Ce qu'IL désapprouve, rejette, combat, constitue le MAL. Si je me base sur ce postulat très instructif, je dirais que Lucifer n'est pas identifié par DIEU au BIEN dans la suite des TEMPS ; il se taillera donc un ' domaine' dans ce que DIEU abandonne, cette sorte de 'Néant ' ou des 'Principes » sommeillent dans ce que je qualifierai comme une sorte de mort spirituelle.



Que signifie avoir conquis l'Arcane?


Quand tu dis Lucifer se constituera son royaume propre, cela renvoie directement à la 8ème sphère évoquée par Steiner. On dit que la lune a été créée pour faire contrepoids à la 8ème sphère...



talisman a écrit:Le Sepher Ha Zohar ( livre fondamentale de la mystique juive donc de la Kabbale mystique entre autres) nous dit ceci:
« C'est pourquoi l'ange Exterminateur, qui n'est que l'esprit du Mal, est appelé encore le '' Très Bon '', parce qu'il cause du bien à qui écoute la Voix de Dieu, et qu'il est le Correcteur de qui l'oublie... »Zohar II, 163. Cette explication de l'origine de la nécessité du Mal fut la Gnose secrète des premiers siècles du Christianisme.  



Donc au final, ce démiurge pervers serait un serviteur de Dieu...  
De fait aucune explication ne tient vraiment la route et la question reste hélas aussi épaisse et béante que toujours; les fables que les initiés daignent nous fournir pour nous sustenter un moment n'ont pas vraiment d'efficience, mais on s'en contentera pour le moment, faute de choix... c'est un mystère trop insondable pour l'esprit humain limité...



talisman a écrit:la triple division de la Gnose antique ( et non les Gnosticismes ce qui est différent) qui sépare l'Humanité en trois catégories :

-Les Hyliques ( enfants de la Matière-Hylé-, semblants d'hommes, ''robots'' sans âmes crées par SATAN ou CHEÏTAN ou SHATAN, SAMAEL,etc); LOL
- Les Psychiques ( Enfants à la spiritualité Moyenne) ;
-Les pneumatiques ( enfants à la spiritualité supérieure).


J'avais lu cela je ne sais où peut-être que cela renvoie à ces propos de Krishnamurti "nous sommes PRESQUE tous des êtres humains extraordinaires"... c'est assez inquiétant, tout comme l'affaire des "reptiliens" que certains se plaisent à vouloir reconnaître à certaines caractéristiques physiques, à quand la chasse aux "sans âme" présumés, de quoi devenir totalement paranoïaque...

Je me souviens d'un auteur qui indiquait qu'il savait cela d'expérience, que certains sous apparence humaine étaient en réalité toute autre chose qui pouvait faire très peur, que ces individus avaient des doutes sur leur propre identité et s'oubliaient dans une violence extrême... !!


talisman a écrit:Steiner n'est pas le "Graal" dans le monde ésotérique. De loin, très loin même. Même si son effort est louable.
Je suis "dur,féroce" car la vérité que Dieu veut en nous ne s'obtient progressivement que par l'effort, les efforts constants de méditation


Et alors? Steiner a-t-il prêché le je m'en foutisme, le paresse et l'inertie? Les élucubrations mentales? Certes pas et il a même fourni quantité d'exercices adaptés à l'humanité d'aujourd'hui pour parvenir à l'initiation... tu lui reproches sa simplicité, ce serait plutôt une raison de le louer, de s'être mis au niveau du commun des mortels, et d'avoir fourni un si gigantesque savoir cohérent qui a ouvert bien des portes dans bien des domaines. Il a donné tous les avertissements quant aux dangers de notre époque, ainsi que les coulisses, le pendant spirituel d'événements historiques; il n'était pas retranché dans une tour d'ivoire à se pâmer devant de subtiles formules fermées aux profanes.

Au fait tu déclarais que Steiner n'était pas un Adepte, là encore on se demande comment tu peux affirmer une telle chose, quels sont tes critères d'évaluation pour en juger? Si l'on s'en réfère à la classification et terminologie des ouvrages d'Alice Bailey, un Adepte est celui qui a passé la 5ème initiation. Si tu penses que Steiner ne répond pas à tous les critères faisant d'un individu un probable Adepte, alors il faudrait expliquer quels sont ces critères.


Dernière édition par Archange le Jeu 20 Nov - 17:33, édité 1 fois

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddha et Christ - Le retour du Christ

Message par Archange le Sam 8 Nov - 19:13

obsidienne a écrit:Je vais juste dire que c'est dégueulasse ce que fait Talisman de cracher sur Steiner ; Excusez moi mais je vais vomir  

Et puis après il vient à parler de Jean alors que Steiner en a fait un bouquin

Les gavages de lectures pourtant c'était pas le genre à Talisman mais c'est ce qu'il nous balance avec d'autres auteurs  

Bref tout son blabla n'est pas consistant pour le moment et on attend la suite. Peut être un nouveau bouquin censuré  ?  



La critique, pourquoi pas mais encore faut-il apporter des arguments valables plutôt que de prendre son goût personnel pour un critère de jugement objectif. De fait je ne vois toujours pas d'argument réel efficient contre Steiner dans les propos de talisman, non pas par esprit sectaire et idolâtre mais que très réellement, ce qui est jusque là reproché à Steiner par talisman sont plutôt selon moi des aspects très positifs de l'oeuvre de ce grand ésotériste, que certains considèrent comme le plus grand initié du 20ème siècle. Chacun voit midi à sa porte...


Chacun voit midi à sa porte certes mais il est nécessaire de respecter le point de vue des autres, donc talisman, verbons rions manduquons, soit, mais tâche d'argumenter, lorsque tu affirmes avec autant de certitude que telle ou telle chose est erronée... tu ne peux pas asséner tes vérités comme des vérités et le dialogue se porte mieux quand chacun reste prudent comme devrait l'être à mon avis tout cherchant.

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddha et Christ - Le retour du Christ

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum