Religion Gréco - Latine De L' Antiquité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Religion Gréco - Latine De L' Antiquité.

Message par oursagora le Sam 7 Oct - 23:18




la divination est le produit d' une idée religieuse qui a , de tout temps , possédé la conscience humaine , la foi en la providence . elle ne présuppose que les deux conditions ou postulats dont la réunion constitue le fond de toute doctrine religieuse , a savoir , l' existence d' une divinité intelligente et la possibilité de rapports réciproques entre l' homme et la divinité ; et elle en est une conséquence naturelle , sinon nécessaire , dés que l' on considére cette science comme pouvant contribuer au bonheur de l' homme ou a son perfectionnement moral .



considérée dans son essence , et indépendamment des termes peu précis par lesquels les langues anciennes la désignent , la divination ou science mantique est la pénétration de la pensée divine par l' intelligence humaine , en - dehors des considérations ordinaires de la science : c' est une connaissance d' une nature spéciale , plus ou moins directe , plus ou moins compléte , mais toujours obtenue par voie de révélation surnaturelle , avec ou sans le concours du raisonnement . la divination a pour domaine tout ce que l' esprit humain ne peut connaitre par ses seules forces ; en premier lieu l' avenir , en tant qu' il échappe a la prévision rationnelle , puis le passé et le présent , dans ce qu' ils ont d' inaccessible a l' investigation ordinaire . elle plonge le regard dans les profondeurs les plus mystérieuses de ces perspectives ou aspects du temps que symbolisait jadis le groupe des trois parques . la science de l' avenir , étant la plus ambitionnée et la plus merveilleuse , a parfois été prise pour la divination tout entiére , et cette préoccupation exclusive a laissé sa trace dans la plupart des définitions antiques .



l' auteur des définitions platoniciennes regarde la mantique comme " la connaissance préalable d' un fait sans indice rationel ." cicéron est moins exact encore en définissant la divination " le pressentiment et la science des choses futures ." la connaissance de l' avenir est aussi pour plutarque , qui se fait en cela l' écho des théories platoniciennes , le tout de la divination . c' est que le spiritualisme platonicien , mal dégagé de l' instinct artistique qui lui faisait modeler l' ame d' aprés les lois de la symétrie , tenait a placer dans l' intelligence humaine une faculté spéciale tournée vers l' avenir , comme la mémoire l' est vers le passé .



Leclercq.

oursagora

Messages : 1278
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 56
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Religion Gréco - Latine De L' Antiquité.

Message par oursagora le Jeu 7 Déc - 20:38



Une étude meme superficielle de l' histoire de la divination montre que cette science surnaturelle a été plus souvent peut étre appliquée a l' investigation du passé ou du présent qu' a celle de l' avenir. La plupart des prodiges étaient considérés comme ayant leurs causes dans le passé : le résultat de leur interprétation était toujours de faire connaitre la volonté présente des Dieux et par la, mais indirectement, les secrets de l' avenir. La science des expiations ou cathartique ne peut atteindre les souillures de la conscience qu' avec l' aide de la divination qui indique dans les ténébres du passé des faits le plus souvent ignorés du coupable lui meme. Enfin, dans l' avenir meme,considéré comme susceptible de modifications, la divination apprend plus souvent ce qui doit ou devrait arriver d' aprés le plan actuel de la Providence que ce qui arrivera réellement.

Aussi l' école stoicienne, qui avait fait de la question une étude spéciale, a t elle donné de la mantique, considérée au point de vue du sujet humain, une définition assez exacte, en la déclarant " Science, ou plutot, faculté de voir et d' expliquer les signes octroyés par les Dieux aux hommes." Cette définition est pourtant incompléte pour tous ceux qui ne cherchent pas, comme les stoiciens, a supprimer la distinction du naturel et du surnaturel en placant Dieu lui meme dans la nature. Elle oublie que cette science n' est pas une science fondée sur la logique ordinaire et que cette faculté ne fait point partie des ressources normales de la raison. Il faut lui restituer un complément indispensable et la ramener ainsi a la formule proposée plus haut. La divination sera donc, pour nous, la connaissance de la pensée divine, manifestée a l' ame humaine par des signes objectifs ou subjectifs et pénétrée par des moyens extra - rationnels.

L.B.

oursagora

Messages : 1278
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 56
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum