Religion Gréco - Latine De L' Antiquité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Religion Gréco - Latine De L' Antiquité.

Message par oursagora le Sam 7 Oct - 23:18




la divination est le produit d' une idée religieuse qui a , de tout temps , possédé la conscience humaine , la foi en la providence . elle ne présuppose que les deux conditions ou postulats dont la réunion constitue le fond de toute doctrine religieuse , a savoir , l' existence d' une divinité intelligente et la possibilité de rapports réciproques entre l' homme et la divinité ; et elle en est une conséquence naturelle , sinon nécessaire , dés que l' on considére cette science comme pouvant contribuer au bonheur de l' homme ou a son perfectionnement moral .



considérée dans son essence , et indépendamment des termes peu précis par lesquels les langues anciennes la désignent , la divination ou science mantique est la pénétration de la pensée divine par l' intelligence humaine , en - dehors des considérations ordinaires de la science : c' est une connaissance d' une nature spéciale , plus ou moins directe , plus ou moins compléte , mais toujours obtenue par voie de révélation surnaturelle , avec ou sans le concours du raisonnement . la divination a pour domaine tout ce que l' esprit humain ne peut connaitre par ses seules forces ; en premier lieu l' avenir , en tant qu' il échappe a la prévision rationnelle , puis le passé et le présent , dans ce qu' ils ont d' inaccessible a l' investigation ordinaire . elle plonge le regard dans les profondeurs les plus mystérieuses de ces perspectives ou aspects du temps que symbolisait jadis le groupe des trois parques . la science de l' avenir , étant la plus ambitionnée et la plus merveilleuse , a parfois été prise pour la divination tout entiére , et cette préoccupation exclusive a laissé sa trace dans la plupart des définitions antiques .



l' auteur des définitions platoniciennes regarde la mantique comme " la connaissance préalable d' un fait sans indice rationel ." cicéron est moins exact encore en définissant la divination " le pressentiment et la science des choses futures ." la connaissance de l' avenir est aussi pour plutarque , qui se fait en cela l' écho des théories platoniciennes , le tout de la divination . c' est que le spiritualisme platonicien , mal dégagé de l' instinct artistique qui lui faisait modeler l' ame d' aprés les lois de la symétrie , tenait a placer dans l' intelligence humaine une faculté spéciale tournée vers l' avenir , comme la mémoire l' est vers le passé .



Leclercq.

oursagora

Messages : 1370
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 56
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Religion Gréco - Latine De L' Antiquité.

Message par oursagora le Jeu 7 Déc - 20:38



Une étude meme superficielle de l' histoire de la divination montre que cette science surnaturelle a été plus souvent peut étre appliquée a l' investigation du passé ou du présent qu' a celle de l' avenir. La plupart des prodiges étaient considérés comme ayant leurs causes dans le passé : le résultat de leur interprétation était toujours de faire connaitre la volonté présente des Dieux et par la, mais indirectement, les secrets de l' avenir. La science des expiations ou cathartique ne peut atteindre les souillures de la conscience qu' avec l' aide de la divination qui indique dans les ténébres du passé des faits le plus souvent ignorés du coupable lui meme. Enfin, dans l' avenir meme,considéré comme susceptible de modifications, la divination apprend plus souvent ce qui doit ou devrait arriver d' aprés le plan actuel de la Providence que ce qui arrivera réellement.

Aussi l' école stoicienne, qui avait fait de la question une étude spéciale, a t elle donné de la mantique, considérée au point de vue du sujet humain, une définition assez exacte, en la déclarant " Science, ou plutot, faculté de voir et d' expliquer les signes octroyés par les Dieux aux hommes." Cette définition est pourtant incompléte pour tous ceux qui ne cherchent pas, comme les stoiciens, a supprimer la distinction du naturel et du surnaturel en placant Dieu lui meme dans la nature. Elle oublie que cette science n' est pas une science fondée sur la logique ordinaire et que cette faculté ne fait point partie des ressources normales de la raison. Il faut lui restituer un complément indispensable et la ramener ainsi a la formule proposée plus haut. La divination sera donc, pour nous, la connaissance de la pensée divine, manifestée a l' ame humaine par des signes objectifs ou subjectifs et pénétrée par des moyens extra - rationnels.

L.B.

oursagora

Messages : 1370
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 56
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Religion Gréco - Latine De L' Antiquité.

Message par oursagora le Mer 10 Jan - 5:11


On suppose toujours, dans la théorie de la divination, que la pensée Divine s' offre volontairement a la pieuse curiosité de l' esprit humain et qu' elle ne se manifeste que pour étre comprise. Cette conception découle tout naturellement de la foi a une Providence bienveillante et Sage. Cependant, il fut un temps ou un vieux reste de défiance a l' égard des Dieux, défiance déja exprimée avec force dans le myhe Hésiodique de Pométhée, ravivée depuis par les doctrines Orphiques qui rendaient l' homme solidaire de la révolte des Titans devenus ses ancétres, revint hanter l' imagination Grecque. Des mystiques néo - platoniciens crurent que les Dieux, c' est a dire les génies interposés entre la Providence et l' homme, pouvaient tarir a dessein les sources de la Révélation Providentielle dont ils étaient les dispensateurs, et qu' il fallait les forces a se montrer moins avares de leurs confidences. Cette divination extorquée et violente n' appartient pas a la Mantique proprement dite, dont elle fut toujours distinguée, mais a la Théurgie, qui est elle meme une branche de la Magie.

Il importe de séparer tout d' abord ces deux formes de la science du surnaturel que l' on appelle la Mantique et la Magie, de facon a éviter des confusions, qui compromettraient l' Unité de vues si difficiles a maintenir dans un sujet aussi complexe que l' histoire de la divination. Il y a, entre la Mantique ou la science surnaturelle de l' inconnaissable, et la Magie ou l' Art de produire des effets contraires aux Lois de la Nature, une affinité telle qu' on peut les regarder comme les deux aspects ou les deux applications d' une meme foi. Avec l' une, l' homme croit pouvoir ajouter a son intelligence une faculté Divine ; avec l' autre, mettre au service de sa volonté des forces surnaturelles. Dans les deux cas, il compléte sa nature par l' adjonction momentanée d' éléments Divins qui s' incorporent en quelque sorte a son étre par la vertu de certaines pratiques déterminées. On pourrait dire que la Divination est la Magie contemplative, substituant l' exercice de l' intelligence a celui de la volonté agissante.


B.L.

oursagora

Messages : 1370
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 56
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Religion Gréco - Latine De L' Antiquité.

Message par oursagora le Mer 10 Jan - 6:51



étroitement unies dans leur origine et leur principe, la Divination et la Magie ne peuvent pas toujours étre nettement séparées dans l' application. Un grand nombre de méthodes Divinatoires consistent dans l' interprétation d' effets merveilleux produits d' abord par des recettes Magiques. C' est la Magie qui fournit le théme sur lequel s' exerce la pénétration Mantique. Et il ne faut pas croire que ces méthodes entachées de Magie soient toutes comprises dans les aberrations maladives de la décadence. Ce qui exprime la combinaison de la Mantique avec la Magie, appartient a la langue du Bas - Empire, l' idée vient de plus loin. Non seulement l' auteur de l' Lliade met aux mains de ses Dieux des instruments qui ont une efficacité inhérente a leur substance ; non seulement la Nécromancie, qui a besoin de la Magie pour évoquer les Ombres Révélatrices, est pratiquée par le héros de l' Odyssée, mais nous aurons occasion de constater que, dés l' Antiquité la plus reculée, l' exaltation intellectuelle dont s' alimentent, a droits égaux, la Divination et la poésie était considérée comme produite par une vertu mystérieuse attachée a l' eau des sources par les Nymphes. On pourrait meme, en généralisant davantage, dire qu' il y a un élément Magique dans toute pratique ou cérémonie destinée a préparer ou produire un effet Divinatoire. Il ne resterait alors a la Divination pure que l' observation des signes fortuits, sur lesquels la volonté humaine n' a exercé aucune influence préalable, c' est a dire la moindre partie de ses ressources.

Comme la Magie sert d' auxiliaire et de véhicule a la Divination, celle ci, a son tour, éclaire la Magie a perfectionner ses méthodes. Il y a toute une branche de l' Art Divinatoire, l' Iatromantique ou Mantique appliquée a la Médecine, qui n' est autre chose qu' un mélange, en proportions variables, de Divnation et de Magie. Les remédes découverts par cette Divination étaient de véritables recettes Magiques, et les Maitres de l' Art l' entendaient si bien ainsi qu' ils tenaient la résurrection des morts pour chose interdite, mais non pas impossible.

B.L.

oursagora

Messages : 1370
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 56
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Religion Gréco - Latine De L' Antiquité.

Message par oursagora le Mer 10 Jan - 18:47

La Divination et la Magie, solidaires du meme principe et associées dans leurs méthodes, ne pouvaient manquer de se confondre aussi dans leurs représentants. On peut bien considérer les Magiciennes de l' age mythique, Circé et Médée, comme dépourvues de facultés prophétiques, mais la Magie apparait intimement unie a la science Divinatoire chez le plus Ancien Devin que connaissent les légendes de la Gréce, Mélampus. Mélampus est surtout un médecin de l' ame et du corps, qui se sert de la Divination pour découvrir, dans la région des forces surnaturelles, les causes et les remédes des maladies. La plupart des Oracles se sont fixés en des lieux ou l' inspiration prophétique était inséparablement liée a certaines conditions matérielles tout a fait assimilables a des instruments Magiques, sources, grottes, exhalaisons telluriques, arbres Sacrés, dont la volonté humaine pouvait user a son gré pour provoquer la Révélation surnaturelle. Il n' est pas jusqu' a la Théurgie néo - Platonicienne qui n' ait des précédents dans l' age héroique. On sait comment Ménélas arrache de vive force au vieux Protée ses Révélations. La contrainte que le héros applique a un Dieu déchu, les Théurges en useront vis a vis des Olympiens eux memes. Leurs conjurations ont plus de puissance que les bras musculeux des guerriers Homériques, mais leurs agissements sont les memes. La surprise de Protée offre déja le trait caractéristique de la Magie, c' est a dire la subordination des forces surnaturelles a la volonté de l' homme.

B.L.

oursagora

Messages : 1370
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 56
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Religion Gréco - Latine De L' Antiquité.

Message par oursagora le Dim 14 Jan - 18:45

Ainsi, enchainée par un lien théorique a la Divination, mélée a un grand nombre de pratiques Divinatoires, et cela dés l' origine, la Magie semble constituer une partie intégrante de notre sujet. Cependant, comme l' extréme rigueur logique conduirait ici a une confusion qui a été généralement évitée dans la pratique, et nous ferait sortir du domaine des faits pour nous faire entrer dans celui de la spéculation, il vaut mieux considérer les caractéres par ou divergent la Magie et la Mantique et placer notre point de vue au - dessous de la région ou elles se rencontrent. Aprés avoir constaté, une fois pour toutes, la présence d' un élément Magique dans la Divination, nous regarderons cet élément comme trop complétement assimilé a la Mantique pour qu' il soit utile de l' en distinguer, et nous tiendrons pour choses de tout point séparées, d' un coté, la Magie ou science active qui permet a la volonté humaine de disposer des puissances surnaturelles, de l' autre, la Mantique, ou science contemplative qui met la pensée Divine a la portée de l' intelligence humaine. La premiére est un agrandissement de l' activité et de l' initiative humaine aux dépens de la liberté Divine ; l' autre est comme un surcroit de puissance visuelle ajoutée a l' entendement.

B.L.

oursagora

Messages : 1370
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 56
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Religion Gréco - Latine De L' Antiquité.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum