Sectarisme, Intolérance, Manipulation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sectarisme, Intolérance, Manipulation

Message par solasido le Sam 3 Juin - 13:29

Bonjour à tous
Voici quelques réflexions contemplatives sur
le sectarisme, l'intolérance, la manipulation


L'énergie suit la pensée, s'y conforme et  produit les précipitations




Polémique
Exagération
Juron
Insulte
Radicalisation
Accusation
Méfiance
Massacre
Meurtre


Mouvement de personnification


Union de centre à centre



Identification
Fusion
Intériorité
Utopisme
Nouveau
Matérialisme
Extériorité
Sectarisme
Intégrisme



Sectarisme, sectaire, secte


"Dans le mal imputable à tout sectarisme, il entre, d'abord, tout le bien qu'il faut au sectarisme adverse."
Jean Rostand - Carnet d'un biologiste, 1959

Définition du sectarisme et de sectaire


Etymologie : du latin secta, venant de sequi, suivre.

Le sectarisme est l'attitude d'un individu ou d'un groupe qualifié de sectaire,
c'est-à-dire faisant preuve d'intolérance et d'étroitesse d'esprit
en matière de politique, de religion, de philosophie...

Les mots sectarisme ou sectaire sont toujours utilisés de manière très péjorative
pour dénoncer des attitudes que l'on réprouve. En effet, aucun groupe ne se définit
comme sectaire ou ni ne revendique le sectarisme. Comme pour le mot secte,
il n'y a donc pas de consensus sur la définition du sectarisme : "Le sectaire, c'est l'autre !"

J.K Rowling : Donald Trump est offensant et sectaire

Exemples d'attitudes dénoncées comme sectaires ou caractéristiques du sectarisme :

dogmatisme,
culte du secret,
n'admettre aucun compromis,
refuser d'admettre les opinions différentes de celles que l'on professe,
proclamer détenir LA Vérité et connaître le seul système valable pour expliquer le monde,
raisonner de manière binaire : tout est blanc ou noir, bien ou mal...


Dans un sens plus restrictif, sectaire désigne aussi ce qui est relatif à une secte.





Le contraire de sectarisme : libéralisme éclectisme tolérance

Définition de sectarisme :

attitude d’une personne, d’un groupe sectaire, qui fait preuve d’intolérance intellectuelle

Rechercher le contraire d'un autre mot
libéralisme

doctrine économique préconisant la liberté du travail et des échanges et la non-intervention de l'État
fait d'être tolérant
libéralisme extrême, prônant la non-intervention de l'État au profit de la libre entreprise, de la loi absolue du marché
doctrine politique tendant à garantir les libertés individuelles dans la société
rameau allemand du libéralisme

éclectisme

disposition d'esprit consistant à s'intéresser à des domaines variés à des sujets multiples
école et méthode philosophique grecque professant un syncrétisme cohérent

tolérance

respect des opinions et de la liberté d'autrui, respect des différences
dérogation admise à certaines règles
faculté d'un malade à supporter certains traitements
maison de prostitution, maison close
fait de ne pas interdire alors qu'on le pourrait, fait de tolérer
légère différence acceptée entre une mesure théorique et la mesure réelle

Prendre le témoin pour la cause revient à soutenir le sectarisme
Or chacun devrait se méfier d'un amour qui justifie la jalousie.

Bien à chacun et à tous

Merci beaucoup
avatar
solasido

Messages : 230
Date d'inscription : 05/01/2014
Localisation : idf

Voir le profil de l'utilisateur http://taosophie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Les écoles Steiner victimes de sectarisme

Message par solasido le Dim 4 Juin - 10:51

Bonjour à tous

Voici un rapport parlementaire remis en cause

Les écoles Steiner victimes de sectarisme.


Une «bavure», un «excès de zèle». Les mots reviennent dans les discours de parents d'élèves, d'anciens élèves, mais aussi de l'Adfi, l'Association française de défense des familles et des individus contre les sectes. En incluant les écoles Steiner (1) dans le rapport «les Sectes et l'argent» de juin 1999, les parlementaires français seraient «allés trop loin». «Dans ce rapport, il y a des erreurs», explique Jeanine Tavernier, présidente de l'Adfi. «Les écoles Steiner forment des enfants ouverts sur tout: les langues étrangères, la musique, les voyages. C'est le contraire d'une secte.» Rémy Hess, responsable de la cellule éducation du mouvement des Verts, professeur à l'université Paris VIII, est du même avis: «Les écoles Steiner sont ouvertes à la discussion, à la confrontation. Leurs représentants sont venus nous voir à l'université pour nous proposer de travailler ensemble.»

Jacques Guyard, président du rapport controversé et député de l'Essonne, n'admet pas avoir commis une «erreur»: «Les écoles Steiner ont fait un vrai effort pour se démarquer de toute dérive sectaire. C'est l'anthroposophie (2), courant issu de la pensée de Steiner, qui nous inquiète.» Un discours modéré qui fait suite à sa condamnation, au mois de mars, pour des propos «diffamatoires» tenus sur France 2 à l'égard des écoles Steiner. «Il y a des choses intéressantes dans cette pédagogie. Quand j'étais professeur en IUFM, j'y consacrais un cours», rassure-t-il, bien qu'il ait fait appel de sa condamnation.

Le problème c'est que, malgré ces propos apaisants, la bavure des chasseurs de sectes a eu pour conséquence une opération musclée «inédite» commandée par le ministère de l'Education nationale: l'inspection simultanée, le 14 décembre 1999, de quatorze écoles Steiner. Resté longtemps confidentiel, le rapport d'inspection a filtré cet été dans la presse, qui a dénoncé les dangers d'une pédagogie «mystique».

Le Centre contre les manipulations mentales (CCMM) ne se cache pas d'avoir encouragé cette campagne. «Ces écoles, c'est un mode de vie parallèle, avec refus des vaccinations, pratiques ésotériques, volonté de former un "homme nouveau"», assure Hayat El Mountacir, chercheuse au CCMM. Pour appuyer ses propos, elle choisit quelques passages «gratinés» du rapport. Les inspecteurs relèvent «l'absence d'esprit critique» des élèves, «transformés en exécutants gentils mais béats». Les cours d'eurythmie (lire page précédente) leur paraissent «étranges»: «On peut se demander si l'on ne cherche pas à gommer la personnalité des individus à travers l'uniformité du geste et du vêtement», note un inspecteur. Enfin, faits incontestables, certaines consignes de sécurité ne sont pas respectées, et plusieurs enfants n'ont pas été vaccinés.

A la Fédération des écoles Steiner, qui regroupe les dix-sept établissements français, on se dit profondément choqué par ces affirmations. Son président, Jacques Dallé, s'insurge: «Le 14 décembre 1999, les inspecteurs ne sont restés qu'un quart d'heure dans les classes. Ils n'ont pas cherché à comprendre notre pédagogie.» Le porte-parole des 180 écoles Steiner d'Allemagne (sur 600 dans le monde), appelées «Waldorfschule» et reconnues par l'Etat, le soutient: «Dans la chasse aux sectes, les Français se sont laissés aller à ratisser un peu trop large.»

Calmer le jeu. Face à ces protestations, Daniel Groscolas, responsable de la cellule pour la prévention du phénomène sectaire au ministère de l'Education nationale, s'emploie à calmer le jeu: «Nous n'avons trouvé aucune trace de lien sectaire lors de nos inspections. Nous maintenons le contact avec la Fédération des écoles Steiner, qui s'est engagée à faire le nécessaire sur les problèmes de sécurité et de vaccinations.» La présence de théories fumeuses sur «l'évolution des races» dans les écrits de Rudolf Steiner, fondateur de la première école en 1919, ne l'inquiète pas particulièrement: «Les écoles Steiner n'enseignent pas l'anthroposophie à leurs élèves. Nous n'avons jamais relevé de message à caractère raciste dans les cahiers.»

Sous-qualification. Le seul «danger» relève, d'après Daniel Groscolas, de la «sous-qualification de certains enseignants». Bien qu'il existe un centre de formation à la pédagogie Steiner à Chatou (Yvelines), les écoles hors contrat ne réclament aucun diplôme particulier. Certaines personnes, recrutées sur entretien, commencent ainsi directement à enseigner sous le «parrainage» d'un professeur confirmé. L'ennui, c'est que, dans les 6 000 conférences et 40 ouvrages de Steiner, les nombreux appels à «l'éveil des âmes» ou à la «régénération de l'esprit par la matière» peuvent facilement attirer tous les allumés de la terre. «On voit parfois arriver des personnes dérangées, admet Jacques Dallé, mais elles ne restent jamais longtemps chez nous.»

Contacté par Jacques Dallé, le ministre de l'Education, Jack Lang, a promis d'aller faire un petit tour dans une école Steiner. «L'Education nationale doit arrêter de vouloir faire rentrer toutes les écoles dans le moule républicain, milite le Vert Rémy Hess. Il faut laisser leur chance aux écoles différentes et innovantes.» Le ministre, qui vient de créer une cellule «innovation», ne devrait pas rester insensible à de tels arguments.

(1) Rudolf Steiner, théoricien et pédagogue allemand du début du siècle, fondateur d'écoles où l'enfant évolue par «septaines»: de 0 à 7 ans, dans l'imitation, de 7 ans à la puberté, dans la création artistique; ensuite, il intellectualise et conceptualise.

(2) Philosophie aux aspects ésotériques, tirée des écrits de Steiner, influencé par l'oeuvre de Goethe.


Sources : Ondine Millot

Bien à chacun et à tous

Merci beaucoup
avatar
solasido

Messages : 230
Date d'inscription : 05/01/2014
Localisation : idf

Voir le profil de l'utilisateur http://taosophie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sectarisme, Intolérance, Manipulation

Message par solasido le Dim 4 Juin - 11:41

Bonjour à tous

Voici quelques idées, selon wikipedia, sur l'endoctrinement des pratiques et des coutumes de l'anthoposophie de Steiner

Hors de l'anthroposophie, il y a peu d'écho, hormis lorsque de potentielles dérives sectaires sont signalées.

Caractère pseudo-scientifique

À l'époque de l'émergence de l'anthroposophie, le physicien Max von Laue a écrit en 1922 une critique cinglante à propos de la prétention scientifique de Steiner, particulièrement dans le domaine de la physique52.

Comme le souligne notamment le philosophe Michel Onfray, l'anthroposophie est fondée sur la seule « intuition » de son fondateur, qui, s'opposant à la rationalité scientifique, s'évite systématiquement d'avoir à prouver ses affirmations, qui se résument donc à des certitudes auxquelles on n'adhère que par la foi. De fait, une large majorité des affirmations vérifiables de Steiner ont depuis été balayées par les avancées scientifiques53. Cette critique ne fait pas l'unanimité, puisqu'un chercheur en sciences de l'éducation, René Barbier, décide de publier une lettre ouverte en écho à ces critiques pour défendre et promouvoir le travail d'une étudiante intéressée par la pédagogie Steiner-Waldorf dont il fut le directeur de thèse54,55.

Selon Heiner Ullrich :

« Le paradoxe de l'anthroposophie est de déclarer comme scientifique ce qui n'est en vérité qu'un mythe de deuxième ordre. Présence universelle du spirituel, symbolique des chiffres, magie de l'analogie, la « logique vivante des images » de Steiner est une tentative de réhabilitation de la pensée mythique et de la vie rituelle dans une civilisation dominée par la science42. »

En plus de contenir d'innombrables erreurs scientifiques évidentes même pour son époque, notamment en matière d'astronomie, la pensée de Rudolf Steiner se contredit couramment56. Par exemple, il affirme tout à la fois qu'Uranus et Saturne sont des planètes qui n'appartiennent pas au système solaire57, qu'elles y sont entrées bien après sa naissance58, et qu'elles sont nées en se séparant de la Terre59. Autre exemple, d'après lui le Soleil n'est pas constitué de matière60 et ne produit aucune lumière61 mais est constitué de gaz qui se transforme en lumière ensuite émise vers l'extérieur62, se nourrit de comètes63 et est l'origine productrice de celles-ci64.

Critiques de l'enseignement

En France, Le rapport 2000 de la Mission interministérielle de lutte contre les sectes présentait une étude de cas sur « la « galaxie » anthroposophique »65. Dans celui-ci, la mission pointait le risque de dérive sectaire de nombreux avatars modernes du mouvement anthroposophique (souvent revisités à travers une influence New Age66), et notamment de son emprise éducative via des écoles privées hors contrat comme les écoles Steiner-Waldorf, où est fait le constat préoccupant que « les enseignants ne seraient pas recrutés pour leur formation intellectuelle et pédagogique, mais pour « leur parcours qualifiant de vie ». L'anthroposophie s'intéresserait, au moins en intention, à tous les domaines et notamment la médecine, l'éducation, l'alimentation et jusqu'à la banque. Ce rapport pointe également l'imposition de choix médicaux à risque (notamment le refus de la vaccination ou l'utilisation de médecines non conventionnelles) ou une tendance à l'isolement du reste de la société65.

Début 2015, les écoles Steiner des États-Unis sont dénoncées par la presse nationale comme ayant les taux d'exemption de vaccination les plus hauts dans leurs états respectifs67,68,69,70.

En Grande-Bretagne, un rapport de 2010 du gouvernement britannique notait que les écoles Steiner devaient être considérées comme des « populations à haut risque » et des « communautés non-vaccinées » par rapport au risque pour les enfants de contracter la rougeole et de contribuer aux épidémies71.

Au Québec, l'Agence Science-Presse a publié un dossier composé de deux articles concernant les risques pour la santé publique que représentaient les doctrines anthroposophiques72,73. Yves Casgrain, présentement à la rédaction d'un livre sur les écoles Steiner et l'anthroposophie affirme que « Les familles ne sont pas toujours au courant mais l’école est un terrain propice à l’implantation de cette religion d’un nouveau genre où les vaccins sont mal perçus car ils retardent la dette karmique des individus. »74.

En 2014, en France le rapport au Premier ministre de la commission de l'Assemblée nationale sur les dérives sectaires mentionnait : « des pratiques éducatives défavorablement connues de la Miviludes (la page Facebook du « Printemps de l’éducation » fait de la publicité pour la pédagogie Steiner), ainsi que des techniques qui, à l’instar de ce qui se passe pour la formation professionnelle, sont issues des psychologies alternatives New Age et sont loin d’offrir toutes les garanties de sérieux66 ».

Croyances et doctrines racistes

Des accusations de racisme, se fondant sur certains écrits de Rudolf Steiner, ont été formulées aux Pays-Bas, aux États-Unis, en Allemagne et en France75. Concernant « d'innombrables écrits ou propos de conférence diffus et souvent répétitifs » attribués à Steiner, un rapport de la MILS s'interroge sur « certaines de ses allégations pouvant supposer la promotion d'idées élitistes ou pire, à travers de multiples propos sur le sang et la race, susceptibles d'être interprétées comme racistes. Exposées publiquement aujourd'hui, ces opinions pourraient faire l'objet en France de procédures judiciaires, en vertu des articles 225.1 et suivants du Code pénal. »65.

Selon Paul Ariès, ce serait le groupe GEMPPI qui est responsable d'avoir débusqué « les croyances et les doctrines racistes de Rudolf Steiner ». Le GEMPPI affirme que l'anthroposophie se base entre autres sur des croyances racistes et que cela demeure problématique, elle souligne cependant que ce fait mène rarement à des comportements racistes, hormis de rares cas dans des écoles Steiner76.

L'anthroposophie et le nazisme sont deux contemporains aux relations complexes, qui partagent de nombreuses sources culturelles. Selon l’historien des idées Stéphane François, auteur de plusieurs ouvrages sur l’ésotérisme et l’écologie politique, « L’anthroposophie a un discours sur la race, Steiner était un enfant de son siècle, il considérait que la race était un moteur de l’histoire. Des anthroposophes ont été persécutés par les nazis, mais il y a aussi des nazis qui étaient fascinés par l’anthroposophie, et non des moindres : Rudolf Hess, Walther Darré, Himmler »77. Rudolf Steiner s'est cependant exprimé de son vivant au sujet du mouvement national-socialiste en disant que s'il prenaient le pouvoir, il ne pourrait plus mettre le pied sur le sol allemand. En 1922, l'agence chargée des grande tournées de conférence de Rudolf Steiner dut renoncer à organiser ces tournées à succès suite à plusieurs tentatives d'agression contre Rudolf Steiner par des gens du national-socialisme9.

Potentiel risque de dérive sectaire

En France, le « Rapport parlementaire français sur les sectes et l'argent » de 1999, sous la direction de Jacques Guyard78, met en cause l'anthroposophie. Plusieurs associations du mouvement anthroposophique ont porté plainte contre Jacques Guyard qui fut condamné en première instance pour diffamation le 21 mars 2000 pour avoir qualifié de secte le mouvement anthroposophe et « formulé des accusations à la télévision contre un mouvement au sujet duquel il n'était pas en mesure de justifier d'une enquête sérieuse79 ». Il a été relaxé en appel. La Cour d'appel a en effet jugé que les propos en question étaient bien « diffamatoires » mais a relaxé Jacques Guyard en raison de sa « bonne foi », et parce que « le juge n'est pas lié par les conclusions d'une Commission d'enquête et ne peut donc pas se prononcer sur la qualité des investigations menées par l'enquêteur. »

Par ailleurs, la Cour a aussi relevé que l'anthroposophie inspirerait un mouvement « considéré comme une secte non seulement par la commission d'enquête française, mais aussi par une commission d'enquête belge, un rapport des Renseignements généraux de 1997 et les spécialistes du mouvement sectaire80. »

Une association de défense des familles victimes de sectes (l’UNADFI) s'est fait l'echo en 2011 du témoignage de Grégoire Perra, ancien élève d'écoles Steiner, sur le « processus d’endoctrinement » de celles-ci77. Celui-ci est l'auteur du blog d'investigation « La Vérité sur les écoles Steiner-Waldorf »81. Aux États-Unis, l'association People for Legal and Non-Sectarian Schools, constitué d'anciennes victimes, mène une démarche similaire82.

Sources

Bien à chacun et à tous

Merci beaucoup
avatar
solasido

Messages : 230
Date d'inscription : 05/01/2014
Localisation : idf

Voir le profil de l'utilisateur http://taosophie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sectarisme, Intolérance, Manipulation

Message par solasido le Dim 4 Juin - 11:57

Bonjour à tous

L'anthroposophie : Secte ou pas secte?

Une ruine de l'âme ?

Sectaire : Attitude intransigeante de partisans intolérants d'une opinion, d'un parti

Les avis sont partagés. Selon un rapport de 1997 des Renseignements généraux de Belgique et le Rapport parlementaire français sur les sectes et l'argent (1999), il s'agit bien d'une secte, bien que le terme semble impropre à qualifier les mouvements religieux (ou «philosophique») communautaristes minoritaires.

L'anthroposophie est issue d'une réaction chrétienne à la Société Théosophique d'Helena Blavatski. Le mouvement anthropo­sophique, qui se réfère à la pensée de Rudolf Steiner (1861-1925), comprend les écoles Waldorf (ou «Écoles Steiner», l'agri­culture bio­dynamique, l'indus­trie bio-cosmé­tique Weleda... et la banque Triodos, même si toutes ces émanations n'en dépendent pas nécessairement.

Steiner était-il raciste?

Le problème du mouvement anthroposophique est de sans cesse se référer au Maître. Rudolf Steiner s'est éteint en 1925, et à cette époque, l'anthropologue Lucien Lévy-Bruhl (1857-1939) écrit encore L'âme primitive (1927) qui ne remet pas en question les distinctions entre «primitifs» et «blancs», mais commence à critiquer l'analogie entre primitif et enfant. Dans l'édition posthume (en 1949) de ses Carnets, nous apprenons qu'il reconnaissait que les occidentaux n'étaient pas eux-mêmes toujours rationnels. On doit à Claude Lévi-Strauss (1908-2009) un texte, qui paraît dans le contexte de la décolonisation, qui montre que la pensée humaine est la même partout avec La pensée sauvage (1962).

Le sectarisme exemplaire de Donald Trump

J.K Rowling : Donald Trump est offensant et sectaire

Au début du XXe, la vision anthropologiste était en fait encore grandement évolutionniste, chaque «race» étant à un stade déterminé d'évolution, les blancs se supposant les plus évolués: les noirs étant encore au stade de l'enfance, les asiatiques au stade de l'adolescence, et seuls les blancs étaient arrivés à l'âge adulte. Il ne faut pas réclamer de Steiner qu'il soit plus au fait que tout le monde (bien qu'il ait pensé l'être). On peut s'amuser de constater qu'il tire une science immuable des idées largement répandues à son époque; on peut néanmoins exiger de ses épigones actuels qu'ils se mettent à jour.

Ce qu'en pensait Stephan Zweig


Au chapitre 6 «Universitas vitae» de son Monde d'hier, Stefan Zweig décrit ses impressions lors d'une conférence de Rudolf Steiner qu'il a suivie dans sa jeunesse. Il voyait en Steiner un séducteur plutôt qu'une autorité, bien moins convainquant lorsqu'on évitait de se laisser hypnotiser par son regard sombre et son visage ascétique. Zweig ajoute, quelques années plus tard, qu'il attendait de son génie intuitif plus de grandes découvertes scientifiques qu'une école philosophique platonicienne.

Bibliographie

Paul Aries, Anthroposophie: enquête sur un pouvoir occulte, Éd. Golias, 2001
Stefan Zweig, Le monde d'hier, Livre de poche, trad. Serge Niémetz, p. 142-143

Bien à chacun et à tous

Merci beaucoup
avatar
solasido

Messages : 230
Date d'inscription : 05/01/2014
Localisation : idf

Voir le profil de l'utilisateur http://taosophie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sectarisme, Intolérance, Manipulation

Message par solasido le Dim 4 Juin - 12:48

;.Bonjour à tous

Encore quelques définitions à la croisée  des dérives
du sectarisme, de l'exclusivisme, du fanatisme,
de l'intolérance, de l'intransigeance où, le Sectaire
devient cet « Héros qui, pour le triomphe
de ses préjugés, est prêt à faire le sacrifice de votre vie ».

Voir aussi :


Qu'annule l’art du gourou




Le fanatisme est une forme d'intolérance extrême qui pousse à la persécution de l'altérité sous toutes ses formes.

Les insultes et les affirmations à l’emporte pièce ne peuvent constituer des arguments
et leur abondance sont une preuve supplémentaire d’une forme de pensée
plus sectaire qu’ouverte à la discussion.


Laisser circuler le signifiant

« Le fanatisme est à la superstition ce que le transport est à la fièvre, ce que la rage est à la colère. Celui qui a des extases, des visions, qui prend des songes pour des réalités, et ses imaginations pour des prophéties, est un enthousiaste ; celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique. »

Voltaire

abnégation, acharnement, adoration, amour, ardeur, attachement, bouillonnement, chaleur, chauvinisme, conviction, courage, délire, dévouement, dithyrambe, don de soi, emballement, engouement, enthousiasme, esprit de parti, exaltation, excès, ferveur, feu, fièvre, flamme, foi, folie, frénésie, fureur, haine, hardiesse, héroïsme, intolérance, jusqu'au-boutisme, lyrisme, parti pris, passion, sectarisme, séidisme, témérité, zèle


Bien à chacun et à tous

Merci beaucoup
avatar
solasido

Messages : 230
Date d'inscription : 05/01/2014
Localisation : idf

Voir le profil de l'utilisateur http://taosophie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sectarisme, Intolérance, Manipulation

Message par obsidienne le Dim 4 Juin - 15:33

Quand on voit des personnes passer toute leur vie dans le même groupe d'association et rester dans la même mentalité pour défendre une seule et même cause qui n'apporte rien de grandissant spirituellement c'est ça se sectariser.  

Mais qui va vous dire si vous avez fait le bon choix ?  

Se conforter dans la même direction sans se remettre en question c'est se faire sa propre secte. Mais qui a le temps pour ça ?

Les écoles Steiner ont été critiquées parce qu'elles suivaient la direction que Rudolf Steiner lui-même avait conseillé. Pour lui c'était l'enseignement qui devait apporter l'éveil dans cette vie et dans la suivante. Que vaut-mieux-t'il ? Se protéger de l'enfermement du monde matérialiste paralysant ou bien y vivre en plein dedans depuis notre naissance et devoir se mettre à lutter contre lui quand il est trop tard. Pour bien faire j'aurais aimé avoir des parents avertis sur beaucoup de choses !

Je vais profiter de la fermeture momentanée du forum pour méditer et me reposer de votre incessante agressivité à mon égard.  Et probablement repartir vers d'autres choix, d'autres perspectives .....  c'est ça la vie, être en continuels changements ....

Ceux qui cherchent sur le forum sauront trouver la vérité.

Et n'attendez pas le Christ, il ne reviendra pas. C'est à vous maintenant d'aller vers l'esprit.
avatar
obsidienne

Messages : 3302
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 53
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sectarisme, Intolérance, Manipulation

Message par solasido le Dim 4 Juin - 20:49

Bonjour Obsidienne et à tous


Polémiquer n'est pas un objectif en ce qui me concerne
Ton moi, moi, moi ne m'intéresse pas, ne m'a jamais intéressé
et ne intéressera pas tant que le présent n'est pas la somme du passé.

Comprendre les processus du sectarisme, de l'intolérance, de la manipulation,
me semble plus intéressant que de comprendre ton moi, moi, moi,
auto-contemplant, auto-consolant, auto-satisfait ou auto-considérant


Prouve que tu comprends quelque chose, au-delà des mots,
des doctrines de Steiner ou de tes croyances si mieux vaut
comprendre que croire même le pseudo-scientifisme de l'anthroposophie

J’accueille toutes les croyances et les défend souvent même si je ne les partage pas
souvent, car j'estime que mieux vaut comprendre que croire

Le chamanisme n'est pas une doctrine



A toi, d'admets que je n'interviens pas dans un forum dans le but de polémiquer
ainsi tu tires une expérience de tes contributions, car la suite que nous
pouvons ensemble donner à ces données à entendre de la partition
des écrits demeure inconciliable avec des malentendus.







L'intelligence résout les problèmes, la sagesse les évite, l'amour les dissout








Bien à toi et à chacun

Merci beaucoup


Dernière édition par solasido le Dim 4 Juin - 21:48, édité 1 fois
avatar
solasido

Messages : 230
Date d'inscription : 05/01/2014
Localisation : idf

Voir le profil de l'utilisateur http://taosophie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sectarisme, Intolérance, Manipulation

Message par solasido le Dim 4 Juin - 21:35

Hello obsidienne et à tous

obsidienne a écrit:
Je vais profiter de la fermeture momentanée du forum pour méditer et me reposer de votre incessante agressivité à mon égard.  Et probablement repartir vers d'autres choix, d'autres perspectives .....  c'est ça la vie, être en continuels changements ....


Identification projective




L' identification projective, désigne, en psychanalyse,
le fait de projeter sur un objet des caractéristiques du soi pour s'y reconnaître.

L'identification projective peut devenir un mécanisme de défense pathologique
qui consiste à prendre possession de cet objet (qui peut être une personne)
dans une tentative de contrôle et d'annihilation de cet objet
dont les caractéristiques propres sont alors niées.

Origine
Cette notion est introduite par Mélanie Klein en 1946 dans le cadre de la relation mère enfant,
pour identifier un phénomène réunissant identification (se reconnaître, comme dans un miroir)
et projection (faire endosser ses sentiments refoulés à un élément extérieur). Dans ce cadre,
il s'agit d'un passage obligé et provisoire de la mise en place de la psyché de l'enfant relativement
à l'objet primaire, associé au mécanisme de projection - introjection qu'elle décrit.
« Il s'agit de décrire le monde fantasmatique de l'enfant (son imaginaire),
sur la valeur structurante de l'image maternelle. »

Dans son imaginaire l'enfant garde schématiquement en lui ce qui est bon, et projette dans l'image maternelle
ce qui est mauvais. Une deuxième étape suivant la projection est l'identification à ce qui a ainsi été projeté,
c'est l'identification projective qui aboutit donc, dans le développement normal, à la réintégration de ce qui a été projeté.

Wilfred Bion développera d'ailleurs l'idée que l'identification projective est un mécanisme structurant
autorisant la capacité de penser. Il distingue clairement cette identification projective normale
d'une identification projective pathologique.

L'identification projective devient pathologique si elle n'est plus transitoire mais un moyen de déni de la réalité.

Elle peut ainsi consister à : projeter sur l'autre un contenu mental perturbant et contrôler cet autre de par ce contenu ;
et pénétrer l'intérieur d'un objet pour en prendre possession ou le dégrader. Elle peut donc être une forme d'agression quand l'objet de cette identification est une personne. Donald Meltzer distingue ce cas, en proposant le terme d'identification intrusive, identification qui substitue à la personne réelle ce que le mécanisme de défense a besoin
d'en percevoir. La notion d'identification projective est notamment employée pour démêler le transfert psychotique.

L'identification projective pathologique, selon Bion, conduit à la formation d'objets bizarres. Herbert Rosenfeld
développe, clarifie et élargit cette notion.

Identifications

Parmi les objets du monde interne, le Moi peut s'identifier à l'un d'entre eux
avec pour conséquence son altération pour devenir semblable à l'objet.

L'identification intrusive désigne l'identification projective sous un autre angle,
pour souligner l'impact qu'elle produit sur autrui. Donald Meltzer l'a renommé
ainsi lors de son travail sur l'autisme afin de mettre en avant l'agression
que ce mécanisme de défense peut représenter pour l'autre.

L'identification adhésive est aussi un concept de Donald Meltzer (1975)
qui se réfère aux observations du nourrisson d'Esther Bick
qui a mis en évidence la peau comme « objet primaire » *
qui stabilise le Moi dans la position schizo-paranoïde.

Sources

Ce ne sont pas les autres qui te font mal,
c'est toi qui utilise ce qu'ils font, pour te faire du mal
c'est ça ta vie, être en continuels changements ...

Bien à toi, à chacun et à tous

Merci beaucoup
avatar
solasido

Messages : 230
Date d'inscription : 05/01/2014
Localisation : idf

Voir le profil de l'utilisateur http://taosophie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sectarisme, Intolérance, Manipulation

Message par Archange le Dim 4 Juin - 22:47

Le savoir vivre commence par une attitude ouverte et sans provoc solasido

Je t'ai laissé une chance mais tu ne dévieras visiblement jamais de tes facéties alambiquées, d'où ton bannissement du forum 

Je n'ai aucun souci avec les critiques constructives sur l'anthroposophie, le forum n'est pas sectaire ; mais répondre aux posts en pointant du doigt la personnalité du posteur n'a absolument rien, n'aura jamais rien de constructif.

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2691
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sectarisme, Intolérance, Manipulation

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum