Pictogrammes Gaïa dans les céréales : Marko Pogacnik

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pictogrammes Gaïa dans les céréales : Marko Pogacnik

Message par obsidienne le Mar 25 Avr - 17:56

Extrait du livre de Marko Pogacnik : Le langage des cosmogrammes. Editions Triades.

Pictogrammes Gaïa dans les céréales

La conscience Gaïa a trouvé un chemin particulier pour se rendre compréhensible par les humains : c’est la langue des agroglyphes (qu’on nomme aussi parfois cercles de culture). Il ne s’agit pas d’une nouveauté. Une ancienne gravure sur bois du 17e siècle en Angleterre montre comment un diable couche le blé dans un champ, de sorte que les épis forment l’image d’un agroglyphe. Cependant, au cours des dernières vingt années, le phénomène s’est répandu dans le monde avec une telle intensité qu’il n’est plus possible de l’ignorer.

Il est évident que l’âme de la Terre cherche par là à se présenter à la culture humaine comme un être doué d’intelligence. Elle sait se manifester à nous au moyen d’une esthétique hautement développée, d’un langage symbolique raffiné, ainsi que par des formules scientifiques transposées graphiquement, apparaissant parfois dans les champs de céréales. La conscience Gaïa montre clairement dans les agroglyphes qu’elle est capable de penser comme la conscience humaine et de s’exprimer sur un mode d’une grande richesse.

Comment les hommes répondent-ils alors à cette invite à la communication ? La perfection des formes de ces œuvres d’art dans les champs de céréales suscite l’étonnement. Mais en même temps, la raison a trouvé une voie sûre pour enlever toute chance que Gaïa soit accueillie comme un partenaire possible de communication. Je veux parler de l’opinion couramment répandue que les agroglyphes seraient les empreintes de vaisseaux spatiaux provenant du cosmos. En plus de cela, on a fait courir le bruit dans le grand public, en mettant en évidence un certain nombre de faux agroglyphes, que toute cette euphorie déclenchée par ces œuvres merveilleuses dans les champs serait finalement un non-sens.

Mon expérience personnelle avec les agroglyphes en Angleterre, en particulier ceux de la région des cercles de pierres d’Avebury, de même que diverses données scientifiques, s’inscrit en faux contre ces deux opinions.

Par exemple, sous le microscope, on a pu observer que le renflement, croissance inhabituelle de certaines cellules dans la tige de la céréale, qui fait se coucher les épis, ne peut pas être la conséquence d’une pression mécanique ou de processus organiques. Seul un agent actif à l’intérieur de la plante peut provoquer une telle mutation. Avons-nous ici affaire à la conscience Gaïa qui agirait dans une plante de la même façon que dans l’organisation d’un paysage ?

J’ai l’impression que les agroglyphes nous proposent une sorte de grille à travers laquelle l’âme de la Terre peut transmettre certaines informations, en provenance de son plan archétype, à l’ensemble de l’aura de la planète.

Dans la langue des informaticiens, on pourrait dire que les épis restés verticaux dans le schéma d’un agroglyphe ne transmettent aucune énergie. Leur valeur serait zéro. Les épis rabattus forment par contre un tapis finement structuré et agissent comme un médium parfait pour la communication de Gaïa – ils représentent ainsi la valeur 1.

Vu que les valeurs 0 et 1 s’alternent, il en résulte le modèle énergétique de l’information qui se communique de façon continuelle à l’ensemble de l’environnement et s’élève jusque dans les hautes couches de l’atmosphère. La structure formelle de ce modèle ou de ce pictogramme détermine le contenu du message de Gaïa.

Mes expériences de communication par les agroglyphes

En juillet 2006, Drnovsek décédé en 2008, ancien président de la Slovénie, a invité un groupe de chamans d’amérique du sud conduit par le bolivien valentin Mejillones Acarapi. Ils devaient accomplir leurs rituels dans les endroits sacrés du pays qui, de leur point de vue, étaient les plus importants. Janez Drnovsek avait fait connaissance de valentin à l’occasion des festivités d’intronisation du président bolivien Evo Morales.

Le chaman avait initié le nouveau président pour sa fonction. Lors de la visite de valentin en Slovénie il était déjà notoire dans le public que le président Drnovsek, atteint d’une tumeur au cerveau avait fait le choix de suivre un chemin spirituel.

Je bénéficiais du privilège de conduire le groupe de chamans le premier jour de sa visite, mais hélas, il me fallut le lendemain prendre l’avion pour les USA afin d’y donner un cours à l’institut Steiner de Vermont. Cette obligation eut cependant aussi un côté positif : elle me donna la possibilité d’observer à distance les modifications du champ énergétique de mon pays pendant les dix jours de voyage des chamans à travers la Slovénie.

J’ai ressenti qu’au bout de ces dix jours, le champ de force du pays s’était modifié de façon drastique. A la place de la structure qui m’était familière, s’orientant sur les quatre éléments se présentait maintenant une forme ronde entourée de quatre vastes champs circulaires. Ils représentent les quatre sources de forces archétypiques d’où le pays reçoit les forces vitales renouvelées.

Lorsque le 16 juillet 2006 je suis revenu des USA, déjà les chamans s’en étaient allés. J’allais directement de l’aéroport au château de Stattenberg pour une rencontre du « Mouvement pour la justice et le développement » qu’avant fondé le président Drnovsek et dont j’étais alors le vice-président. J’ai fait là-bas le récit de ce que j’avais perçu de loin, les jours derniers.

J’ai demandé à tous les participants de prendre part à une installation de géaculture afin de mettre en relation le champ énergétique modifié avec le blason du pays, symbole de son identité. Environ 80 personnes se déclarèrent d’accord et ainsi nous nous plaçâmes en sept cercles plus ou moins grands, conformément à la vision que j’avais eue du champ de force de la Slovénie pendant mon séjour aux USA.

Nous nous sommes concentrés sur certaines visualisations et au moyen de sons produits tous ensemble, nous avons renforcé la structure et la qualité du nouveau champ énergétique.

Trois jours plus tard, j’eus une sorte de grand choc lorsqu’à la télévision je vis un reportage sur un agroglyphe de 60 mètres de diamètre qui était apparu à quelques kilomètres seulement de l’endroit de notre rituel, près du village de Krapje, dans un champ de blé. Sa forme reproduisait de façon exacte la structure de cercles que nous avions réalisée dans notre rituel de géaculture.

Peut-être l’agroglyphe est-il apparu immédiatement après notre rituel, bien qu’il n’ait été découvert qu’au bout de trois jours, Gaïa, la conscience de la Terre, a-t-elle, par cet agroglyphe, donné confirmation que le travail commun des chamans boliviens et de notre groupe de géaculture avait réussi ?

Pour moi, la chose était claire, et j’ai demandé à mon ami le photographe Bojan Brecelj de louer un avion afin de réaliser des photos aériennes de cet agroglyphe.

avatar
obsidienne

Messages : 3536
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pictogrammes Gaïa dans les céréales : Marko Pogacnik

Message par obsidienne le Mer 26 Avr - 12:54

Extrait du livre de Marko Pogacnik : Le langage des cosmogrammes. Editions Triades.

Le langage des cosmogrammes

Le fait que je fus inspiré pour développer les cosmogrammes remonte à déjà pas mal de temps : c’était au début des années 1980. Au départ, il y avait mon idée que les cercles de pierres et les pierres dressée du néolitique étaient destinés à interagir avec le flux énergétique d’un paysage – de même qu’une aiguille d’acupuncture qui, correctement positionnée, agit par son poids (éthérique) sur un point d’acupuncture et permet de l’activer.

A l’époque, mon intention était de prendre en main, afin de les transformer certains dégâts que la civilisation moderne cause aux lieux et aux paysages. Et il était clair pour moi que je devais aussi associer à ce travail la conscience de ces lieux. A quoi servirait-il de reconstruire l’organisme d’énergie vitale de ces lieux. A quoi servirait-il de reconstruire l’organisme d’énergie vitale d’un lieu si l’on perdait les qualités originelles de ses dimensions psychiques et spirituelles ?

Les agroglyphes montraient ce qu’est la langue que parle la conscience de la Terre et par conséquent, il fallait bien qu’une telle langue soit aussi comprise par les êtres et par les dimensions de conscience de ces lieux et de ces paysages. Avec ces pensées en arrière-plan, j’ai commencé à faire des expériences avec des symboles gravés dans la pierre et à dresser des stèles de pierres de ce type à certains endroits. Alors que l’installation d’une pierre peut être comparée à de l’acupuncture, le travail de gravure dans la pierre peut davantage être comparé avec une action homéopathique. On sait que les médicaments homéopathiques – à quoi on peut ajouter aussi les fleurs de Bach et d’autres méthodes du même genre – agissent au nouveau de l’information et non au niveau de la substance physique.

Les cosmogrammes sont des supports visuels destinés à transmettre certaines informations à la conscience d’un lieu, d’un paysage, d’êtres élémentaires, d’animaux, d’êtres angéliques et, qui sait, à d’autres encore peut-être ?

Le concept que j’ai créé à cette époque renvoie aux mots grecs qui signifient « message » « gramma » et « cosmos ». Avec ce deuxième mot, je me représente un ordonnancement universel qui englobe tout. Dans ce sens le cosmogramme est un signe par lequel l’ordonnancement cosmique d’un lieu, d’un paysage, d’une espèce animale ou d’un être humain peut trouver son expression.

Les cosmogrammes ne visent pas à représenter quelque chose. Ce ne sont pas des signes qui symboliseraient un certain contenu. Le cosmogramme est un outil qui peut activer des forces éthériques ou interagir avec un aspect de conscience donné. Il est le représentant d’une dimension spécifique du monde créateur. Les cosmogrammes ne seraient pas des cosmogrammes s’ils n’agissaient pas de façon multidimensionnelle, à la différence du langage de la logique qui ne peut pas décoller du plan de la rationalité. Les cosmogrammes devraient certes être saisissables par l’entendement logique, mais ils doivent l’être aussi par des entités invisibles qui n’ont pas la vision du plan physique. Ils disposent de leur propre conscience qui réagit à chaque modification du lieu dans lequel ils accomplissent leur mission. A partir d’un certain degré de leur évolution, les cosmogrammes peuvent, dans le paysage, devenir quasiment des êtres vivants.

http://www.editions-triades.com/marko-pogacnik-art806.html
avatar
obsidienne

Messages : 3536
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pictogrammes Gaïa dans les céréales : Marko Pogacnik

Message par obsidienne le Mer 26 Avr - 13:07

A savoir qu'un être élémentaire peut voir dans toutes les directions ; et il se présente toujours devant nous.

L'éthérique en l'être humain est le corps qui nous permet de  résister à la pesanteur. Il est ce corps vivant qui donne la vie à notre corps physique en empêchant la décomposition qu'il y a partout sur terre.

L'élément air a une subtilité d'être plus léger que l'eau et en lui tout se répand très vite. Les cosmogrammes ont un but homéopathique, auraient-ils la propriété de concentrer un courant éthérique entre le sol et le ciel (vertical) et de créé un soin ?
avatar
obsidienne

Messages : 3536
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pictogrammes Gaïa dans les céréales : Marko Pogacnik

Message par obsidienne le Mer 26 Avr - 13:10

CROP CIRCLES : La saison 2009 en Angleterre (région du Wiltshire)

https://ecoutelaterre.fr/public/crop-circles/actualisation-agroglyphes-2009

avatar
obsidienne

Messages : 3536
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pictogrammes Gaïa dans les céréales : Marko Pogacnik

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum