histoire du climat .

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

histoire du climat .

Message par oursagora le Ven 3 Mar - 19:57

avant - propos .



source acot .



il y a plus de deux milliards d' années , un crépuscule polaire a baigné notre planéte pendant des centaines de millénaires . la lumiére du soleil était alors beaucoup moins intense qu' aujourd' hui et certains pensent meme que le globe aurait été entiérement recouvert par les glaces . le ciel était il éternellement mauve comme dans certaines aubes d' hiver en haute montagne ? doré comme au coucher du soleil ? ou bien rougeatre comme aujourd' hui sur la planéte mars ? y avait il des nuages ? des vents hurlaient ils sur les banquises immenses ? en vérité , nous ne le savons pas précisément : les données géologiques utilisables pour reconstituer des climats qui remontent a la nuit des temps ne sont pas nombreuses .



nous savons toutefois que beaucoup plus tot , entre la formation de la terre - il y a 4,6 milliards d' années - et cette premiére phase glaciaire , le climat de notre planéte était en moyenne plus chaud que maintenant . avec sans doute de fortes nébulosités . c' est au cours de cette période , il y a environ 3,8 milliards d' années , que les premiers micro - organismes sont apparus .


oursagora

Messages : 1278
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 56
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: histoire du climat .

Message par oursagora le Ven 3 Mar - 19:59

avant - propos .


source acot .


le climat du globe a donc une histoire . la reconstitution de cette histoire , la recherche de ses causes et la prévision des grandes évolutions a venir font l' objet d' une discipline scientifique : la climatologie , la science des climats . le mot climat désigne l' ensemble des états de l' atmosphére ( température , vents , précipitations , ensoleillement , humidité , etc ) en un lieu donné ou sur le globe tout entier , et sur une période donnée . la météorologie ( du grec metéoros , élevé dans les airs ) est la science du climat appliquée a la prévision du temps . la climatologie est une discipline jeune car l' idée selon laquelle les conditions climatiques n' ont pas toujours été les memes qu' aujourd' hui ne s' est imposée qu' assez récemment : sans archives , la mémoire humaine ne remonte pas a plus de deux ou trois générations en cette matiére , ce qui est beaucoup trop peu pour avancer de maniére rigoureuse l' hypothése de variations réguliéres sur le long terme . d' autant que des épisodes qui contredisent en apparence les tendances lourdes peuvent survenir : ainsi , en europe , les hivers particuliérement rigoureux de 1956 ou de 1962 sont apparus dans le cadre du réchauffement général que nous connaissons encore de nos jours .





climat : du latin clima - atis ; du grec klima , inclinaison ( de la verticale du lieu par rapport au plan de l' équateur , c' est a dire des rayons du soleil par rapport a la terre ) .




oursagora

Messages : 1278
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 56
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: histoire du climat .

Message par oursagora le Ven 3 Mar - 21:20

avant - propos .



source acot .



c' est donc seulement a partir du dix huitiéme siécle , lorsque la preuve de l' existence passée de faunes de climats chauds ( éléphants , rhinocéros , etc ) en europe et dans le nord de l' amérique du nord fut établie par certains paléontologues comme buffon ( 1707 - 1788 ) , que l' idée de grandes variations climatiques dans le passé commenca a faire son chemin . les " blocs erratiques " , ces trés gros blocs de pierre de nature différente du plancher rocheux sur lequel on les observe aujourd' hui , ont également joué un role important dans ce cheminement . initialement découverts dans le jura et les alpes , ils furent d' abord interprétés comme d' origine " diluvienne ." c' est au cours du dix neuviéme siécle que les scientifiques montrérent qu' ils avaient été arrachés a leur lieu d' origine par les gigantesques calottes glaciaires qui recouvraient jadis les régions de montagne , puis déposés lors de la fonte .

oursagora

Messages : 1278
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 56
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: histoire du climat .

Message par oursagora le Sam 4 Mar - 0:56

avant - propos .



source acot .



la climatologie est une discipline cruciale pour le développement , voire la survie de l' espéce humaine car l' histoire des étres vivants depuis les origines est étroitement associée a celle des climats : les variations climatiques ont joué un role important dans l' évolution et la diversification des étres vivants et , dans le meme temps , ceux ci ont contribué a profondément modifier l' atmosphére primitive . ainsi , les climatologues ont découvert que la composition chimique de l' atmosphére a été trés tot modifiée par l' apparition et le développement d' organismes ( bactéries et algues bleues ) capables d' utiliser directement le carbone atmosphérique tout en rejetant de l' oxygéne .


oursagora

Messages : 1278
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 56
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: histoire du climat .

Message par obsidienne le Sam 4 Mar - 1:16

c'est quoi ça ? Un cours de SVT ? On retourne au collège
avatar
obsidienne

Messages : 3652
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: histoire du climat .

Message par oursagora le Sam 4 Mar - 2:53

simplement une introduction qui appelle un développement .

oursagora

Messages : 1278
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 56
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: histoire du climat .

Message par oursagora le Sam 4 Mar - 3:28

avant - propos .


source acot .


les scientifiques ont également observé des corrélations fortes entre les grandes extinctions de faunes et certains brusques changements climatiques survenus dans le passé : ainsi la fameuse catastrophe de la limite crétacé - tertiaire ( il y a 65 millions d années ) au cours de laquelle une partie importante des grands reptiles du secondaire ( dont les dinosaures ) a disparu fut vraisemblablement due a un refroidissement brutal dont les causes précises sont encore controversées : cométe " tueuse " , volcanisme cataclysmique sous forme de gigantesques nappes de lave recouvrant une partie du subcontinent indien sur deux kilométres d épaisseur , ou les deux a la fois ?


oursagora

Messages : 1278
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 56
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

histoire du climat .

Message par oursagora le Dim 5 Mar - 1:28

avant - propos .


source acot .



le caractére répétitif de certains changements climatiques a longtemps posé de sérieux problémes aux spécialistes . ils étaient notamment embarrasés par le fait qu' a de grandes modifications cycliques , comme les glaciations qui se sont succédé au cours de la transition entre le ternaire et le systéme quaternaire , se superposaient d' autres cycles de plus grande fréquence . nous n' en connaissons l' explication que depuis quelques décennies seulement , avec la théorie planétaire du mathématicien serbe milutin milankovitch ( 1879 - 1958 ) , mais aussi grace a une précision accrue dans l' interprétation des données disponibles et le développement de modéles hypercomplexes rendus possibles par l' essor des moyens informatiques .

oursagora

Messages : 1278
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 56
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

histoire du climat .

Message par oursagora le Mar 7 Mar - 2:08

avant - propos .



source acot .




s' il est difficile de reconstituer les climats primitifs de notre globe en raison de la pauvreté relative des données géologiques , les signes des évolutions récentes sont nombreux , et sont parfois aisément accessibles au profane depuis que l' historien emmanuel le roy ladurie , aujourd' hui professeur au collége de france , a attiré l' attention sur certains d' entre eux . ainsi , a partir du seiziéme siécle , de trés nombreuses gravures anciennes attestent du recul des glaciers alpins . les milliers de touristes qui contemplent chaque année la mer de glace depuis la petite gare du montenvers , prés de chamonix , peuvent constater que la limite supérieure atteinte par le glacier lors du " petit age glaciaire " que connut l' europe entre 1590 et 1850 , dépassait de plus d' une dizaine de métres le niveau actuel . en fait , nous avons des connaissances relativement précises des climats anciens a partir de l' ére secondaire , la résolution augmentant a mesure que l' on se rapproche du présent .

oursagora

Messages : 1278
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 56
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: histoire du climat .

Message par oursagora le Mar 7 Mar - 2:12

avant - propos .



source acot .




c' est ainsi que les données climatologiques dont nous disposons ont permis de comprendre les causes d' une modification importante de l' environnement survenue dans l' est africain a la fin de l' ére tertiaire . cette modification aurait eu des conséquences majeures pour l' histoire de la planéte car elle aurait joué un role non négligeable dans l' origine de l humanité ! au cours de cette période , en effet , le couvert forestier initial de la région aurait fait place a la savane , contraignant du meme coup une population d' hominidés a lentement abandonner le mode de vie arboricole - les hominidés comprennent les australopithéques , dont fait partie la célébre lucy , découverte par les paléontologues yves coppens , tom gray et donald johansson , les ancétres du genre homo et le genre homo lui meme . la nécessité d' adopter fréquemment un comportement bipéde afin de voir par - dessus les hautes herbes aurait ainsi graduellement conduit a la libération des membres antérieurs des individus de cette population - les antérieurs étant désormais plus fréquemment utilisés a d' autres activités que la locomotion . au fil des millénaires , le développement consécutif des interrelations main - cerveau - outil aurait contribué , selon de nombreux spécialistes de l' origine de l' espéce humaine , a l' apparition d' homo habilis , l' étre humain " capable " , " apte " a se servir de ses mains ( on doit a homo habilis les premiers outils avérés ) .

oursagora

Messages : 1278
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 56
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: histoire du climat .

Message par oursagora le Mar 7 Mar - 2:15

avant - propos .



source acot .




au cours de la période historique , le couplage du climat et de l' histoire de l' humanité devient patent . comme nous le verrons , on peut considérer que les variations climatiques - si elles ne déterminent pas les événements historiques - y jouent du moins un role important : nous sommes aujourd' hui assurés que l' optimum chaud du néolithique ( a partie de - 6 000 ) a permis la naissance et le développement de l' agriculture dans la zone qui s' étendait du sud de la palestine a la mésopotamie et que les historiens ont baptisé le " croissant fertile ." de la meme maniére , il est permis de penser que jamais l' extension remarquable des surfaces cultivées dans l' europe tempérée du treiziéme siécle n' aurait pu survenir sans la longue période clémente amorcée vers l' an 900 et qui a culminé pour un siécle environ a partir des années 1200 .



enfin , et cela resserre encore le couplage dont il vient d' étre question , nous savons désormais que les activités humaines influent notablement sur la composition chimique de l' atmosphére , qu' elles perturbent ainsi les mécanismes de régulation de la température du globe et qu' elles posent du meme coup des problémes trés préoccupants pour le vingt et uniéme siécle .



oursagora

Messages : 1278
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 56
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: histoire du climat .

Message par oursagora le Mar 7 Mar - 5:56

avant - propos .



source acot .





il convient cependant de garder raison : rien ne serait plus contraire a la démarche historique que le déterminisme climatique . dés 1922 , l' historien et géographe lucien febvre ( 1878 - 1956 ) montrait la voie en cette matiére , dans un ouvrage majeur intitulé la terre et l' évolution humaine , qu' il avait sous - titré introduction géographique a l' histoire . il y rejetait déja le déterminisme , au profit du " possibilisme " , conception inspirée par le fondateur de la géographie humaine en france , paul vidal de la blache ( 1845 - 1918 ) . le possibilisme est , en géographie humaine , l' attitude intellectuelle que lucien febvre résume dans l' aphorisme suivant : " des nécessités nulle part ; des possibilités partout ." qu' il y ait beaucoup a dire sur ce point de vue , dont le géographe georges bertrand a pu écrire dans une exigeante critique qu' il est la forme " scientifique " du laxisme est une autre chose . il reste que l' analyse de lucien febvre sur ce qu' on a appelé la " théorie des climats " chez charles de montesquieu ( 1689 - 1755 ) est éloquente a cet égard - il s' agit bien d' une analyse car , en véritable historien , il se défend d' en faire la critique du haut de son siécle . il cite ainsi l' auteur de l' esprit des lois : " l' afrique est dans un climat pareil a celui du midi de l' asie , et elle est dans la meme servitude " , afin de rapprocher ce regard plutot rudimentaire de celui d' aristote , dans le livre sept de la politique : " les habitants des régions froides sont pleins de courage et faits pour la liberté . les asiatiques manquent d' énergie : aussi sont ils faits pour le despotisme et l' esclavage ." cependant , ce déterminisme a peut étre été exagéré pour les besoins de la cause , comme en témoigne - parmi bien d' autres - ce passage du chapitre trois du livre onze de l' esprit des lois , intitulé significativement " contradiction dans les caractéres de certains peuples du midi " : " du temps des romains , les peuples du nord de l' europe vivaient sans arts , sans éducation , presque sans lois ; et cependant , par le seul bon sens attaché aux fibres grossiéres de ces climats , ils se maintinrent avec une sagesse admirable contre la puissance romaine , jusqu' au moment ou ils sortirent de leurs foréts pour la détruire ."

oursagora

Messages : 1278
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 56
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

histoire du climat .

Message par oursagora le Jeu 9 Mar - 3:01

avant - propos .



source acot .




quoi qu' il en soit , chaque fois qu' il sera question dans le cours de cette étude de relations entre le climat et les sociétés humaines , la plus grande prudence prévaudra : l' importance du role des variations climatiques sera repoussé dans des limites appropriées . sauf exception , le temps court n' est jamais tenu pour explicatif en lui meme . en revanche , la plus grande attention sera portée sur les variations climatiques a long terme , notamment au cours de la préhistoire , lorsque l' artificialisation des milieux et la domestication du vivant n' avaient pas encore émancipé l' humanité des aléas climatiques autant qu' au cours de la période historique .



un point essentiel est l' incertitude des datations lointaines . parfois , une fourchette raisonnable est précisée ; mais lorsque cela n' est pas fait , on doit considérer les chiffres avancés comme des approximations , dues aux limites physiques des méthodes de datation , ou aux révisions scientifiques des dates jusqu' alors acceptées . en outre , ce sont les périodes qui intéressent les climatologistes car elles représentent pour eux des processus . il faut toutefois savoir qu' il existe deux grandes catégories de méthodes de datation et que , sur certaines périodes récentes , des différences de résultats liés aux méthodes peuvent survenir .

oursagora

Messages : 1278
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 56
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: histoire du climat .

Message par oursagora le Lun 13 Mar - 22:27

avant - propos .


source alcot .




" je suppose que toutes les matiéres dont se composent les globes qui appartiennent a notre monde solaire , toutes les planétes et cométes , décomposées en leur matiére premiére élémentaire ont , au commencement de toutes choses , rempli l' espace entier de l' univers dans lequel tournent a présent ces corps formés " , écrivait en 1755 le philosophe emmanuel kant ( 1724 - 1804 ) dans sa théorie du ciel . cette hypothése d' une origine nébulaire des corps qui forment le systéme solaire fut pionniére en son temps . elle est aujourd' hui communément admise . l' idée selon laquelle le soleil et les planétes ont la meme origine était déja présente chez descartes ( 1596 - 1650 ) et elle sera reprise par l' astronome pierre - simon de laplace ( 1749 - 1827 ) . elle s' oppose a la théorie qui explique la formation du systéme solaire par une collision entre un corps étranger et le soleil , et selon laquelle les matiéres arrachées au soleil lors de la catastrophe auraient formé les planétes . cette théorie fut notamment illustrée par buffon ( 1707 - 1788 ) , qui mettait en cause une cométe , et par les astrophysiciens james jeans ( 1877 - 1946 ) et harold jeffreys ( 1891 - 1989 ) qui émirent , respectivement en 1916 et 1918 , l' hypothése d' une étoile passant trés prés du soleil .

oursagora

Messages : 1278
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 56
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: histoire du climat .

Message par oursagora le Lun 13 Mar - 22:30

avant - propos .



source alcot .




d' aprés ce que les astrophysiciens observent de nos jours dans des étoiles en formation , on pense que le soleil fut constitué a partir d' une masse gazeuse en rotation . ce " proto - soleil " se serait condensé , puis contracté sous l' effet de la gravitation , jusqu' a atteindre une trés haute densité , des températures trés élevées et , aprés deux millions d' années , l' état que les astrophysiciens nomment le " régime thermonucléaire " , et qui est celui du soleil que nous connaissons .



les planétes sont nées de la nébuleuse primitive qui entourait le proto - soleil . s' il est encore impossible de la décrire avec certitude , on sait qu' elle était composée de gaz et de poussiéres stellaires a trés haute température . les mécanismes de formation des planétes telluriques sont complexes . ils mettent initialement en jeu les memes forces gravitationnelles que celles qui ont présidé a la formation des planétes gazeuses , puis des facteurs dynamiques , thermiques , chimiques et nucléaires singuliers interviennent . on ne connait pas de vestiges de la terre primitive , mais il a été trouvé des grains minéraux vieux de 4,2 milliards d' années . il semble que notre planéte ait été constituée par condensation a partir de la nébuleuse initiale ( passage de la phase gazeuse a la phase solide ) , puis par capture gravitationnelle ( " accrétion " ) des poussiéres agglutinées en petites entités solides de quelques kilométres de diamétre nommés " planétésimales ." ces corps célestes pouvaient cependant atteindre la taille de l' actuelle planéte mars , c' est a dire 1/10 de celle de la terre aujourd' hui . riches en fer , ils ont libéré par leur chute une quantité d' énergie suffisante pour produire ce que l' on nomme une " planéte chaude " , c' est a dire initialement en fusion . la désintégration des éléments radioactifs présents dans les planétésimales a également contribué a accroitre l' énergie de la planéte . la terre s' est dans le meme temps structurée en noyau , manteau et écorce , en fonction de la densité des éléments qui la composaient .



tellurique : du latin tellus , uris , terre . désigne les planétes qui , comme la terre , mars et vénus , possédent une atmosphére peu profonde et non chauffée de l' intérieur comme c' est le cas des planétes géantes ( jupiter et saturne , notamment ).

planétésimales ( on dit aussi " planétésimes " ) : du grec planétés , errant . les planétes ( astres errants ) ont des mouvements apparents erratiques sur le fond des étoiles fixes qui semblent toutes avoir , au cours de la nuit , une trajectoire circumpolaire .



la discontinuité de mohorovicic ou moho ( du nom de son découvreur , en 1909 : le croate andrija mohorovicic ( 1857 - 1936 ) sépare la croute du manteau vers 30 kilométres de profondeur . la découverte , en 1921 , de la seconde grande discontinuité est due a l' allemand beno gutenberg ( 1889 - 1960 ) , qui lui a donné son nom ; elle sépare le manteau et le noyau a 2 900 kilométres de profondeur environ .

oursagora

Messages : 1278
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 56
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: histoire du climat .

Message par oursagora le Lun 13 Mar - 22:32

avant - propos .


source alcot .



l' atmosphére primitive était essentiellement composée d' hydrogéne et d' hélium , comme la nébuleuse solaire dont elle était issue . lors de sa formation , la terre primitive a perdu certains de ses éléments les plus volatils comme l' hydrogéne , l' argon , l' azote , le néon et l' hélium . ses origines furent d' une violence qui échappe a notre imaginaire : ainsi , une collision géante , avec une planéte de la taille de mars , serait a l' origine de la formation de la lune , formée de matiéres arrachées a la terre primitive . les conséquences de cet événement sont parfois inattendues . ainsi , la vitesse de rotation de la terre sur elle meme diminue sous l' effet des marées océaniques , dont on sait qu' elles sont provoquées par l' attraction lunaire : a la fin du précambrien , le jour durait 12 heures au lieu de 24 ; ce ralentissement imperceptible a l' échelle humaine permet toutefois d' affirmer par le calcul que la lune s' éloigne trés lentement de notre planéte ( a la vitesse de 3,7 centimétres par an ) .


oursagora

Messages : 1278
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 56
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: histoire du climat .

Message par oursagora le Lun 13 Mar - 22:34

avant - propos .



source alcot .


des catastrophes comparables a celle dont il vient d' étre question , ou encore de puissants vents solaires auraient également pu contribuer a arracher a la terre son atmosphére initiale . une " atmosphére secondaire primitive " , ou " seconde atmosphére " principalement composée d' azote moléculaire ( N2) , d' ammoniac ( NH3 ) , de dioxyde de carbonne ( CO2 ) , d' hydrogéne sulfureux (H2S ) , de gaz sulfureux ( SO2 ) et de vapeur d' eau ( H2O ) , fut ensuite constituée , par émissions a partir du manteau et de sources d' eau chaude . des planétésimales ont pu tardivement enrichir cette atmosphére , lors des derniéres accrétions .



l' atmosphére actuelle de la terre est issue de la dissociation des molécules qui viennent d' étre énumérées - essentiellement sous l' effet des rayonnements solaires , ainsi que de l' activité biologique des étres vivants , qui ont produit pendant plusieurs milliards d' années de l' oxygéne par photosynthése . ce dernier point est capital . en effet , comme nous le verrons tout au long de cette étude , le vivant et le climat sont indissociables dans l' histoire de notre planéte : il n' est pas possible de penser , c' est a dire de comprendre , l' un sans penser et comprendre l' autre .



oursagora

Messages : 1278
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 56
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: histoire du climat .

Message par oursagora le Mar 14 Mar - 3:14

avant - propos .



source alcot .




la vie a émergé au cours du précambrien . cette immense période s' étend entre la naissance de la terre il y a 4,6 milliards d' années et le commencement du phanérozoique . elle a donc duré environ quatre milliards d' années , c' est a dire 86 pour cent du temps écoulé depuis le moment ou la terre s' est formée jusqu' a nos jours ! elle est divisée en deux parties , que les paléostratigraphistes nomment des " éons " : l' archéen , dont les roches seraient antérieures a 2,5 milliards d' années ; et le protérozoique qui s' étend jusqu' au cambrien , lequel commence il y a 540 MA . ces deux grandes divisions du précambrien sont elles memes subdivisées . la séparation entre l' archéen et le protérozoique n' est pas établie sur des bases biostratigraphiques car les fossiles sont encore relativement inexploitables , mais sur des considérations géologiques complexes dont la présentation outrepasserait les limites de cette étude .

oursagora

Messages : 1278
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 56
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: histoire du climat .

Message par oursagora le Mar 14 Mar - 3:55

avant - propos .



source alcot .




eon : du grec aion , temps , éternité .

archéen : du grec arkhaios , ancien .

protérozoique : du grec proteros , premier , et zoon , animal .



mais d' ou la vie a t elle émergé , si l' on prend le parti de ne pas recourir a des explications religieuses ? la réponse scientifique est que les organismes vivants se sont structurés a partir de leur constituants physico - chimiques . le concept d' " émergence " est utilisé ici dans son sens philosophique classique , selon lequel les phénoménes observés a une certaine échelle ne peuvent étre expliqués par des phénoménes observés a un niveau inférieur : ainsi , l' émergentiste considére que les propriétés de l' eau sont " émergentes " par rapport a celles de l' hydrogéne et de l' oxygéne . cependant on a observé souvent qu' un phénoméne est tenu pour émergent lorsque le contexte scientifique d' une époque donnée a un moment donné ne permet pas de le réduire aux phénoménes " inférieurs ." ainsi , ce qui est aujourd' hui qualifié d' émergent sera réduit demain .



nous en sommes encore la avec l' émergence de la vie par rapport aux constituants physico - chimiques des premiers étres vivants . mais les scientifiques ont bon espoir de " réduire " un jour le vivant a ses constituants abiotiques , c' est a dire d' élucider le processus par lequel des structures organiques possédant les caractéristiques du vivant ( capacité de reproduction , fonctions métaboliques d' assimilation et d' excrétion ) , sont apparues a partir de constituants dépourvus de ces caractéristiques .

oursagora

Messages : 1278
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 56
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: histoire du climat .

Message par oursagora le Mar 14 Mar - 6:34

avant - propos .



source alcot .




deux grandes théories réductionnistes s' affrontent en matiére d' origine de la vie . je ne développerai pas ici celle de la " panspermie cosmique " , selon laquelle la terre aurait été ensemencée par des molécules organiques d' origine extraterrestre . elle est fondée sur des considérations probalilistes , et ne fait que déplacer le probléme . elle fut notamment illustrée par les physiciens herman von helmholtz ( 1821 - 1894 ) , william thomson lord kelvin ( 1824 - 1907 ) - et svante arrhenius ( 1859 - 1927 ) . elle fut aussi un temps défendue par francis crick ( 1916 ) , codécouvreur , avec james watson ( 1928 ) de la structure en double hélice de l' ADN . crick a meme sérieusement considéré l' hypothése d' un ensemencement de la terre par un navire spatial extra - terrestre ! cette théorie est aujourd' hui abandonnée en raison de sa relative inutilité : les scientifiques s' accordent désormais pour penser que toutes les conditions nécessaires a l' éclosion de la vie étaient satisfaites lorsque celle ci est apparue sur notre planéte .



la seconde théorie , qui a les faveurs de la communauté scientifique actuelle , est dérivée des hypothéses de deux biologistes marxistes de l' entre - deux - guerres : le soviétique alexander ivanovitch oparin ( 1894 - 1980 ) , et l' anglais john burdon sanderson haldane ( 1892 - 1964 ) . leurs convictions philosophiques communes n' est pas étrangére a l' intérét qu' ils portent au processus matériel d' apparition de la vie . l' idée centrale de la théorie d' oparin est que les constituants de l' atmosphére primitive - hydrogéne , méthane , gaz carbonique et ammoniac , notamment - dissous dans des eaux chaudes peu profonde ont pu , sous l' effet des rayons ultraviolets , produire des molécules organiques . avec le temps , la " soupe primitive " s' est épaissie , les molécules organiques se sont accumulées et complexifiées jusqu' a former des précurseurs de cellules hétérotrophes : les " protobiontes ."



hétérotrophe : du grec heteros , autre , et trophé , nourriture , croissance . un systéme vivant capable de synthétiser sous forme organique un élément minéral est " autotrophe " vis a vis de cet élément ; lorsque ce n' est pas le cas , il est " hétérotrophe ." seuls les végétaux verts et certaines bactéries sont capables d' autotrophie .



protobiontes : du grec protos , premier , bios , vie et ontos , étre ; littéralement : " premiers étres vivants ."



oursagora

Messages : 1278
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 56
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

histoire du climat .

Message par oursagora le Mar 14 Mar - 22:39

avant - propos .



source alcot .




en 1953 , cette théorie recut un spectaculaire début de confirmation avec les expériences de stanley miller . ce jeune docteur tout juste agé de vingt trois ans travaillait dans un laboratoire de l' université de chicago ou des recherches sur la formation des planétes étaient activement menées . intéressé par les théories d' oparin et d' haldane , il eut l' idée de les vérifier en recréant artificiellement les conditions qui auraient pu étre celles de la terre primitive . il fabriqua donc un appareil fonctionnant en circuit fermé dans lequel il introduisit de l' eau distillée , du méthane , de l' ammoniac et de l' hydrogéne . puis il fit chauffer ce mélange et soumet pendant une semaine les vapeurs produites a des décharges électriques de 60 000 volts ( un systéme réfrigérant permettant de recycler sans cesse le mélange ) . les étincelles simulaient les orages ; la condensation de la vapeur , la pluie , etc .



les résultats vont rendre miller célébre du jour au lendemain : plus de 15 pour cent du carbone composant le méthane ( CH4 ) a permis de produire divers acides aminés - composants de base des protéines . ultérieurement des expérimentations dérivées de celle de miller permettront de produire ainsi de l' acide formique , lactique , acétique , de l' urée , etc . on considére qu' au fil de la complexification des structures dont il vient d' étre question , des molécules complexes capables d' autoréplication sont apparues , ce qui a ouvert la voie a l' émergence des premiers organismes reconnus comme ayant été " vivants " par la communauté des scientifiques............c' était il y a 3,8 milliards d' années durant le précambrien .

oursagora

Messages : 1278
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 56
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

histoire du climat .

Message par oursagora le Mar 21 Mar - 21:50

et la vie émergea............


source alcot .





cette circonstance , a priori favorable au vivant , aurait pu néanmoins entrainer notre planéte dans une spirale de réchauffement , a la maniére de ce qui s' est passé pour vénus , dont la température au sol atteint plus de 450 C . il a donc bien fallu que l' atmosphére terrestre se refroidisse grace a des processus chimiques qui en ont réduit graduellement le taux de dioxyde de carbone . l' un de ces processus est , trés schématiquement , le suivant : des pluies trés acides , riches en dioxyde de carbone , ont érodé les silicates de la croute primitive en réagissant chimiquement avec eux . de la silice et du carbone sous forme de bicarbonates ont alors été produits et , transportés par ruissellement dans l' océan primitif , se sont déposés sous forme de calcaire et de silice . c' est ainsi que le carbone du gaz carbonique a été primitivement piégé : encore un processus qui a rendu possible le développement de la vie sur notre planéte...........



on considére que la masse de carbone d' origine atmosphérique aujourd' hui stockée dans les roches sédimentaires atteint 78 000 milliards de tonnes .

oursagora

Messages : 1278
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 56
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

histoire du climat .

Message par oursagora le Mer 22 Mar - 16:36

et la vie émergea.................



source alcot .



l' apparition des premiers étres vivants n' est pas le seul événement marquant au précambrien . en effet , au cours de l' archéen , la période la plus ancienne du précambrien , se dessine un faisceau sinueux de chaines de montagnes qui aurait presque joint les deux poles , sur un continent unique , nommé " pangée " par alfred wegener ( 1880 - 1930 ) , le pére de la théorie de la dérive des continents . paradoxalement , les incertitudes sur les événements géologiques de l' archéen n' ont qu' une importance relative pour le climatologue car elles ne concernent que le pouvoir réfléchissant de la terre : son " albédo ." en effet , aucun vivant ne pouvait subsister hors de l' eau en raison de la nocivité mortelle des rayons ultraviolets émis par le soleil et non encore filtrés par une couche d ozone .



pangée : du grec pan , pantos , tout , et gé , terre .



albédo : du bas latin albedo , " blancheur ." un corps noir a un albédo nul .

oursagora

Messages : 1278
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 56
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: histoire du climat .

Message par oursagora le Sam 1 Avr - 2:11

et la vie émergea..................


source alcot .



les vestiges les plus anciens de la vie sur la terre n' ont rien de spectaculaire pour le profane . on a trouvé dans la localité d' isua , au sud - ouest du groeland , des éléments ovoides carbonés dont la composition isotopique révélerait des traces chimiques d' activité biologique . c' est d' ailleurs dans la formation d' isua que l' on trouve les plus anciennes roches sédimentaires connues . ces sédiments seraient la preuve que des " ensembles marins existaient probablement dés - 4 000 millions d' années et que ces étendues d' eau étaient chaudes , salées , réductrices et légérement basiques ." on pense que les premiers organismes vivants étaient des bactéries trés primitives ( des " procaryotes " ) ; leur nutrition aurait été carbonnée , par photosynthése , mais sans rejet d' oxygéne comme le font les plantes vertes actuelles . cela dit , " la production significative d' oxygéne par la photosynthése apparait probable vers - 3 500 millions d' années ."



basique : un milieu " réducteur " favorise l' élimination d' oxygéne dans un composé .

bactérie : du grec bateria , baton ; bacille du latin bacillus , batonnet .

procaryote : du grec pro , en avant , avant et karuon , noix , noyau : avant le noyau ; les procaryotes sont des cellules dont le noyau est imparfaitement différencié du cytoplasme . on dit parfois " protocaryotes " . les " eucaryotes " , du grec eu , bien , sont des cellules pourvues d' un noyau nettement différencié .


oursagora

Messages : 1278
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 56
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: histoire du climat .

Message par oursagora le Mer 5 Avr - 21:00

et la vie émergea...................


source alcot .



c' est a ce moment de l' histoire de la terre que se met définitivement en place le couplage vivant - climat . désormais , les étres vivants ne cesseront plus de modifier les conditions environnementales de leur propre existence . " coccoides" et " sphéroides " , microfossiles de formes plus ou moins ovoides pour les premiers et sphériques pour les seconds , auraient été les précurseurs des procaryotes et des algues bleues ( cyanophycées ) . d' immenses structures biosédimentaires de carbonate de calcium témoignent encore aujourd' hui de l' intense activité des algues bleues au précambrien .


coccoides : du grec kokkos , grain , et eidos , apparence .
cyanophycées : du grec kuanos , bleu , et phukos , algue . la chlorophylle des cyanophycées est associée a un pigment bleu .


oursagora

Messages : 1278
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 56
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: histoire du climat .

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum