Le syndrome de Lucifer - Marko Pogacnik

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le syndrome de Lucifer - Marko Pogacnik

Message par obsidienne le Lun 16 Jan - 8:24

Extrait du livre de Marko Pogacnik : « Déclaration d’amour à la Terre » Edition triades.

Le syndrome de Lucifer

Les capacités que nous, les hommes, portons en notre intérieur sont proprement incroyables. Et pourtant, la force dont nous disposons à un moment donné reste limitée. Autrement, nous pourrions causer beaucoup de tort aux autres hommes et aux systèmes vitaux de la Terre. Malheureusement, c’est ce qui arrive dans une certaine mesure, et cela parce que nous avons appris à manier les aiguillages installés un peu partout par la sagesse universelle.

Comme nous trouvons souvent que la réserve de force mise à notre disposition par la terre est insuffisante, nous avons appris à tirer d’autres systèmes d’étoiles les forces qui nous manquent. Avec leurs forces, nos projets égocentriques ont pu s’’intensifier et croître artificiellement de façon fantastique.

Qui nous a donné ce pouvoir ? Quand cela a-t-il commencé ? Il est des questions auxquelles on n’a pas besoin de répondre. Le fait est que nous avons attiré à nous d’énormes quantités de force étrangère. Aujourd’hui encore, celle-ci coule comme un poison dans les veines de la vie humaine et les veines des processus vitaux de la Terre.

Il s’agit là d’une force formidable, qui agit comme une drogue sur nos conditions terrestres, et cela en raison de la fréquence fulgurante de sa lumière. On a l’habitude de qualifier celle-ci de « luciférienne » parce qu’on l’assimile, dans la tradition occidentale, à Lucifer, cet ange que l’on dit déchu.

Afin de n’induire ici aucune image négative, il faut encore souligner que la lumière luciférienne n’est un poison que par rapport à la fréquence qui règne sur notre surface terrestre.

Avec l’aide de cette lumière empoisonnée, des dominateurs de toutes sortes ont bâti des temples, rassemblé de fabuleux trésors, mené des guerres de conquêtes sanguinaires, édifié de brillantes civilisations, développé de puissantes religions.

Il en résulte qu’il est à peine possible, aujourd’hui de distinguer la « fausse » lumière et la sève vivante de la Terre. Chaque fois qu’un homme veut plus que ce que le compte de sa vie l’autoriserait à posséder, il tire à lui le courant de la force luciférienne. Et cela se manifeste déjà quand il convoite quelque chose qui se trouve en réalité au-delà de ses possibilités.

La psychologie moderne parle de « pacte avec le diable » lorsque l’homme obtient certes ce qu’il désire, mais en prenant le risque de perdre le noyau de son être.

A l’époque du changement cosmique, on peut interpréter le souhait de la Terre en disant qu’elle voudrait être délivrée de cette force étrangère pour pouvoir maîtriser avec succès les bouleversements à venir. Elle a besoin d’une tête claire, sans drogue ! Il lui est pourtant impossible de catapulter la force luciférienne dans son étoile d’origine tant que chacun de nous continue à puiser à ce courant de forces.

Que pourrait faire l’homme pour exaucer le souhait de l’âme de la Terre et se libérer lui-même de sa dépendance – on pourrait même dire de son addiction – à la lumière luciférienne ?

La première clé est la connaissance de soi !  Tant que l’on parvient à ressentir intérieurement si l’on suit la voix de sa propre âme et si l’on agit en accord avec le noyau de son être, on ne court aucun danger de tirer à soi la force cosmique étrangère et de l’enchaîner ainsi encore plus longtemps à la Terre. Concrètement, cela signifie retenir les ambitions non justifiées.

La seconde clé qui mène à la libération a affaire avec le développement de la force créatrice individuelle. Il est bien sûr permis à chacun de nous de réaliser aussi des actes forts, à la condition cependant que nous éveillions alors en nous des forces créatrices qui sommeillent. Celles-ci sont tout à fait en mesure de remplacer les forces étrangères.

Notre but n’est pas seulement de nous déployer, mais aussi de déployer tout notre potentiel.

C’est nous, les hommes, qui sommes venus chercher la puissance luciférienne sur la Terre. La question reste ouverte de savoir comment nous pouvons nous acquitter, à cet égard, de notre dette envers la Terre.

Nous devons certes remercier la conscience étrangère pour toutes les expériences que sa force nous a permis de vivre. Mais nous devons encore ajouter ceci :

« A présent, nous sommes éveillés dans notre propre force créatrice. Nous n’avons plus besoin de toi. Tu es libre de retourner dans ton étoile. Nous sommes prêts à racheter ta faute. Reprends ta nature véritable ! »



La force excitante de la lumière luciférienne.


***


Exercice 27 – Pour libérer les forces cosmiques étrangères liées à son propre système de forces ou au système de forces d’un lieu

- Place-toi au centre du rayonnement de ton cœur. Les forces lucifériennes appartiennent à la conscience cosmique, mais elles ne peuvent être libérées que part la pulsation du cœur.

- Choisis maintenant dans quel contexte du voudrais œuvrer à la délivrance des forces étrangères. Cela concerne-t-il ta propre dépendance ou les forces lucifériennes d’un lieu ?

- Prends conscience de la sphère cosmique qui t’environne. C’est là que les forces étrangères peuvent retrouver leur patrie.

- Imagine que toute ta structure corporelle commence à être secouée de petits mouvements rapides. On peut aider l’imagination en faisant de petits mouvements des mains. S’il s’agit d’un lieu, il faut imaginer que tout l’endroit est secoué.

- Observe alors comment les fragments de lumière étrangère sont entraînés hors de ton champ de force par la force d’attraction de la sphère cosmique.

- Pour finir, exprime ta reconnaissance envers ces forces et pour la possibilité qui t’est accordée d’en être libéré.



avatar
obsidienne

Messages : 3402
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 53
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum