Marko POGACNIK - Les Clés de la nouvelle éthique - L'Asie Mineure : Les sept villes de l'Apocalypse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Marko POGACNIK - Les Clés de la nouvelle éthique - L'Asie Mineure : Les sept villes de l'Apocalypse

Message par obsidienne le Jeu 12 Jan - 20:40

Extraits du livre de Marko Pogacnik : « Déclaration d’amour à la Terre » Edition triades.

Les Clés de la nouvelle éthique

On peut se représenter l’espace de vie dont nous jouissons dans le cadre de notre univers terrestre comme un modèle spatial bien déterminé, une sorte de matrice. Si nous ne possédions pas la clé de notre espace de vie, il n’existerait pas. Nous nous trouverions dans un autre espace.

Les parents se donnent beaucoup de mal pour donner à leurs enfants les clés de l’espace terrestre actuel. S’ils n’y parviennent pas, les enfants restent dans un autre espace, auquel les hommes incarnés que nous sommes n’ont pratiquement pas accès. Il s’agit souvent du même espace que celui où se meuvent les êtres élémentaires.

Il se passe quelque chose d’analogue au début du XXIe siècle avec l’espace terrestre dans sa globalité. Pour éviter la catastrophe écologique qui menace notre civilisation moderne, Gaïa a choisi une nouvelle matrice, un nouveau modèle constitutif de l’espace.
Il existe un risque que, à partir d’un certain moment, si l’humanité ne découvre pas à temps les clés de la nouvelle écosphère, elle reste suspendue dans un espace vide. Il ne suffit d’ailleurs pas, à cet égard, qu’elle découvre ces clés ; il faut aussi qu’elle s’en serve !

Il est illusoire de penser que les clés se trouveraient dans le domaine de la conscience que nous avons appris depuis des siècles à manipuler volontairement. La découverte des clés du nouvel espace de vie implique l’acquisition de la nouvelle conscience holistique globale.
Ces clés sont parfaitement protégées de toute tentative de manipulation : pour qu’elles deviennent fonctionnelles, il faut les mettre en œuvre dans la vie quotidienne.

Il s’agit des clés de la nouvelle éthique, celles-là même dont il est question dans le premier chapitre de l’Apocalypse selon Jean, sous la forme des sept lettres et des sept églises d’Asie mineure. Ces sept églises existaient au sein des sept villes antiques dont il ne reste  depuis lors que des ruines.

Les clés de la nouvelle écosphère sont codées dans les lettres elles-mêmes, si bien que la pensée intellectuelle n’a pas pu saisir leur message au cours des derniers siècles. On pourrait croire à première vue que les lettres traitent de problèmes relatifs aux églises chrétiennes primitives d’Asie Mineure.

Mais elles contiennent en réalité des messages subliminaux qui doivent d’abord être traduits en termes logiques. Voici une tentative :

Ephèse : aime !
Suis ce que te dicte ton cœur. Vérifie que dans chaque situation tu incarnes bien la voix de l’amour originel.

Smyrne : n’aie pas peur !
Ne crains pas ce que le destin, le tien et celui du monde, te réserve. Conserve en toute situation ton calme intérieur.

Pergame : transforme-toi !
Sois prêt à suivre le courant perpétuel du changement. Demande-toi quels aspects de toi-même ou de ton action sont les prochains sur la liste de ce que tu dois encore modifier.

Thyatire : sois véridique !
Assure-toi que tu ne caches pas parfois un aspect de la vérité à toi-même ou aux autres. Sonde toujours et encore ton cœur et ton esprit pour voir si tu n’es pas victime d’une auto-illusion.

Sardes : reste entier !
Sois conscient à chaque instant de l’unité que tu formes malgré la multiplicité de ta personnalité. Embrasse le grand cercle de ton être avec ta conscience et garde-le ancré dans ton propre centre.

Philadelphie : sois fidèle à ton âme !
N’oublie pas qui tu es dans le noyau de ton être et à quels idéaux tu as juré fidélité. Rappelle-toi toujours de façon neuve de ce  à quoi tu veux spirituellement te consacrer.

Laodicée : décide-toi !
Dans chaque situation, nous avons le choix entre différentes possibilités. Tu es appelé à prendre des décisions en t’appyuant sur la voix de ton cœur. La seule chose qui n’est pas permise à l’heure du grand changement, c’est de rester indécis.

Il ne serait peut-être pas problématique d’ignorer certains principes de base de la nouvelle éthique si nous n’étions pas entraînés, avec toute la vie terrestre, dans le tourbillon d’un changement cosmique.


Quand les clés elles-mêmes sont décodées, le saut quantique devient possible.


Dernière édition par obsidienne le Mar 17 Jan - 21:12, édité 1 fois
avatar
obsidienne

Messages : 3521
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marko POGACNIK - Les Clés de la nouvelle éthique - L'Asie Mineure : Les sept villes de l'Apocalypse

Message par obsidienne le Jeu 12 Jan - 20:45

L’Asie Mineure : Les sept villes de l’Apocalypse.

Il est déjà curieux que, dans un écrit prophétique qui parle d’événements à venir, les lieux soient nommés. Ephèse, Smyrne, Pergame, Thyatire, Sardes, Philadelphie et Laodicée étaient des cités prospères à l’époque où Saint Jean rédigea cette vision de la fin des temps que l’on appelle l’Apocalypse. Il y présente un changement de l’écosphère terrestre qui, à l’époque, était encore à venir.

S’il s’avère que ce changement fondamental est aujourd’hui en train de se faire, il faudrait se demander pourquoi le Verbe Divin a désigné précisément ces sept villes-là. Se pourrait-il qu’il ne s’agisse pas des sept villes qui sont aujourd’hui en ruine ou transformées en cités modernes, mais des endroits correspondants sur la terre ?

Si l’on cherche les sept lieux sur une carte, on s’aperçoit qu’elles forment une sorte d’arc qui entoure une région montagneuse d’environ 150 km de diamètre. Dans l’Antiquité, la montagne situé au centre avait pour nom Lakhmos.

Des études de géomancie ont révélé la présence à l’emplacement de cette montagne d’un gigantesque portail inter-dimensionnel qui pourrait servir d’exemple ou de modèle pour l’apparition de systèmes géomanciques de cette sorte dans le monde entier. Pensons par exemple à Manhattan, Genève et Hallstatt.

Le portail est constitué de quatre systèmes dynamiques largement étendus. Près du premier, dans la région très difficilement accessible de la montagne Lakhmos, se trouve le « Trou noir », un tunnel qui s’enfonce en direction du centre de la terre.

L’entrée du tunnel – pour parler en image – est entourée d’un champ de force ovale dont le diamètre oscille entre 10 et 30 km. La fonction de ce champ de force est de maintenir un niveau de vibrations suffisant pour que l’entrée du tunnel reste toujours ouverte.

Il faut signaler en troisième lieu une double pyramide de lumière qui a visiblement pour tâche de préserver l’espace relativement autonome du tunnel. Les bases horizontales des deux pyramides sont décalées d’un angle de 45°. Leurs pointes s’orientent dans deux directions opposées, vers le ciel et vers le centre de la terre.

Le quatrième phénomène  joue un rôle important dans le portail en question, ce sont justement les sept lieux de l’Apocalypse, qui brillent comme une constellation d’étoiles « au dessus » du portail. Ils forment une sorte de portique, d’antichambre à travers laquelle on peut s’approcher de l’entrée du portail.

Dans le langage symbolique des sept lettres aux églises, il n’est pas fait allusion au portail lui-même mais à son portique. On nous indique quel chemin nous pourrions prendre, nous autres hommes, au moment du grand retournement, lorsque les conditions d’existence sur le plan de la vieille Terre seront anéanties, comme l’annonce la vision de l’Apocalypse.

La fonction du portail n à cet égard, est de garantir le passage sur le nouveau plan de l’être d’où le courant de la vie continue de s’écrouler. C’est ce nouveau plan de l’être que l’auteur de l’Apocalypse désigne lorsqu’il parle de la « Nouvelle Jérusalem ».

La signification inimaginable du message de l’Apocalypse vient de ce que l’attention du lecteur est dirigée vers les sept clés grâce auxquelles le portail pluridimensionnel peut être ouvert. Si l’on ne connaît ou si l’on ne possède aucune clé, on se trouve au moment décisif devant une porte close.

Les clés qui nous sont glissées dans les mains sont les sept fondements de la nouvelle éthique. Chacune d’entre elles peut être associée à l’une des sept villes qui forment ensemble le portique menant au portail inter-dimensionnel d’Asie Mineure.

Les sept villes de l’Apocalypse correspondant aux sept piliers du portique. Il ne s’agit pas seulement d’une représentation symbolique. Chacun de ces lieux possède une structure dynamique à travers laquelle la qualité éthique correspondante s’incarne sur le plan énergétique. Ils semblent avoir été choisis afin que les sept qualités puissent s’ancrer dans leur structure dynamique sur la Terre.

Ce qui importe ici, c’est que les clés de l’Apocalypse se rapportent à des qualités que tout homme peut incarner dans son intériorité et à travers sa propre vie.
On n’a pas forcément besoin de se rendre en Asie Mineure pour pouvoir franchir au moment décisif le portail inter-dimensionnel. Chacun peut s’assurer dès maintenant qu’il disposera d’une carte d’entrée.





Cosmogrammes des sept villes de l'Apocalypse.
De gauche à droite : Ephèse, Smyrne, Pergame, Thyatire, Sardes, Philadelphie, Laodicée.
avatar
obsidienne

Messages : 3521
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marko POGACNIK - Les Clés de la nouvelle éthique - L'Asie Mineure : Les sept villes de l'Apocalypse

Message par obsidienne le Jeu 12 Jan - 20:59

Les chakras du changement.

Sur le plan logique, il n’est pas très difficile de comprendre la situation actuelle : si l’on suppose que la Terre est un organisme vivant doué de conscience, il est clair qu’elle réagit de façon intelligente au danger d’effondrement de son système vivant.

On peut classer ses réactions en deux catégories : d’abord, elle tente de parler dans son propre langage avec l’auteur des évènements dramatiques qui se déroulent à sa surface. Elle communique avec l’humanité par le biais de catastrophes naturelles, de phénomènes lumineux, de crops circles, etc. Gaïa frappe sans cesse aux portes de la conscience humaine qui croit toujours habiter une planète aveugle et sourde.

D’un autre côté, elle est toujours en train d’intensifier l’expansion sur sa surface des forces et des qualités qui sont capables d’introduire les changements nécessaires et d’œuvrer au rétablissement de son équilibre détruit. Dans un processus d’auto-guérison, des forces originelles qui, sinon, sommeillent dans les profondeurs de la terre, sont mises en action. De nouveaux centres dynamiques sont ainsi créés. On pourrait qualifier ces sources de forces originelles terrestres-cosmiques de « chakras du changement ».

Voilà pour ce qui concerne l’explication logique rassurante dont notre intellect a soif. La réalité plus profonde nous apparaît pourtant beaucoup plus chaotique. Sur les plans invisibles, les systèmes vitaux sont sujets à de violentes catastrophes que notre intellect tente pourtant de camoufler. Il s’agit d’une intervention sur plusieurs niveaux des forces originelles qui, dans leurs premières phases, agissent comme des forces destructrices. Elles assaillent tous les aspects de l’ordre du monde pour tester lesquels d’entre eux sont encore capables de survivre à long terme. Tout le reste se voit peu à peu entrainé dans les mondes intérieurs pour y être transformé.

Les chakras du changement qui jouent ce rôle désagréable peuvent agir de façon démoniaque sur notre conscience diurne. Il faudrait pourtant percevoir aussi leur deuxième fonction qui consiste à expirer vers l’extérieur les forces purifiées et transformées. On pourrait aussi bien les appeler des « chakras du renouveau ».

Il existe d’autres sources de force originelle qui mettent à jour du « matériel » pour édifier la nouvelle écosphère pluridimensionnelle de la Terre. Auprès de ces sources originelles, on ne ressent rien de menaçant, mais plutôt une qualité parfumée, paradisiaque.

Il existe encore d’autres chakras du changement dont la tâche est de permettre la communication entre la sphère de lumière qui entoure la Terre, et l’intérieur de la Terre. Il s’agit d’un réseau de lumière très particulier, qui s’est étalé tout autour de la Terre pour faire naître une sorte de corps maternel au sein duquel le nouvel espace terrestre peut se manifester.

Un quatrième phénomène peut encore être associé aux chakras du changement. Ce sont les « bulles (ou îlots) de lumière » que l’on voit flotter à la surface du sol et qui représentent des fragments holographiques du paradis archétypal qui sont montés du centre de la Terre jusqu’à la surface du sol. Ils ont pour rôle d’accélérer les processus de changement qui mèneront à la nouvelle écosphère.

Les sources de force originelle qui se manifestent depuis quelque temps dans le paysage sont tellement diverses que l’on ne peut pas toutes les décrire. Elles nous étonnent toujours et encore par leurs façons nouvelles et inattendues de se manifester.

Une deuxième caractéristique des chakras du changement est que ceux-ci ne connaissent aucune régularité. Ils émergent en séries qui serpentent librement, comme des chaînes ou en constellations qui n’obéissent à aucune logique. Du fait de leur brillance exceptionnelle, on pourrait parler de « constellations de l’étoile terrestre.

Les sources de force originelle sont aussi dotées d’une certaine conscience. Disons même qu’elles peuvent apparaître aujourd’hui comme une force et demain comme une conscience. Il est clair que lorsqu’on parle de force originelle curative de la Terre, il n’est plus du tout possible de séparer l’une de l’autre la force de vie et la conscience.

Il s’agit d’une forme de conscience qui approche la conscience des êtres élémentaires. Il existe toutefois une différence, c’est que nous avons ici affaire à un mélange inconnu entre la conscience terrestre et la conscience cosmique.

On pourrait dire que les sources de force originelle sont en même temps des phénomènes dynamiques et des entités.



Une source de force originelle est en même temps de l'énergie et de la conscience.
avatar
obsidienne

Messages : 3521
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marko POGACNIK - Les Clés de la nouvelle éthique - L'Asie Mineure : Les sept villes de l'Apocalypse

Message par obsidienne le Ven 13 Jan - 15:04

Second voyage dans les Pyramides Bosniaques



http://la.source.stellaire.over-blog.com/article-second-voyage-dans-les-pyramides-bosniaques-124877461.html

Première semaine de Septembre 2014 et second voyage en Bosnie, pour se rendre compte de l'avancée des recherches concernant le complexe pyramidal de la vallée de Visoko.

Cette avancée est surtout visible dans les tunnels de Ravne, qui selon Sam Osmanagich devraient amener à l'entrée de la pyramide du Soleil.

Or, de plus en plus d'artéfacts ont été trouvés, ce qui signifie avec  deplus en plus de certitude que beaucoup de choses ne sont pas naturelles.

Un nouveau mégalithe nomme K5 plus gros que les autres est en train d'être dégagé, et, plus les chercheurs avancent dans les tunnels, plus la progression s'avère aisée, ce qui laisse à penser que les conglomérats qui bouchaient les premieres distances dans ces tunnels sont de moins en moins importants.

Ce fait corrobore ce que Sam pense, à savoir  qu'il y aurait eu deux civilisations, l'une bouchant ce que l'autre aurait établi.

Bien sûr il y a encore du travail, mais que l'on se refère aux découvertes des temples Mayas et notamment à Teotihuacan, où il a fallu 75 ans avant que l'actuelle pyramide ne se dévoile.

Avant cela, elle était recouverte de végétation, comme celle de Bosnie.

Pour avancer plus vite, il faut des crédits financiers qui pour l'instant ne sont pas octroyés à San Osmanagich. Cependant depuis l'an dernier, un local de la "Fondation Piramida sunca" a pu être ouvert à Sarajevo.



Sur cet artéfact on voit des écritures qui ne sont pas encore déchiffrées, mais des comparaisons ont été faites avec des langages runiques. Pourtant certains glyphes demeurent mystérieux à ce jour.

La fondation a commencé à comparer et décrypter certaines écritures trouvées sur ces artéfacts. Ainsi dans le laboratoire de Visoko. nous avons pu photographier ceci.





Ce sont donc quelques-unes de ces comparaisons. Il y a encore beaucoup de travail, mais à l'évidence les tunnels de Ravne ont été "habités" par des civilisations.

D'où viennent-elle, et qui sont-elles ?

Dans les tunnels et aussi probablement sous la pyramide on trouve de l'eau en grande quantité.

Cette eau a une vibration très importante et l'analyse énergétique pratiquée montre que le niveau d'ionisation est de 43 fois supérieur à la concentration moyenne d'ionisation à l'extérieur.

Une photo du cristal de l'eau des tunnels de Ravne a pu être prise par le regretté Masuro Emoto décédé le 17.10.2014 à qui je rends hommage pour son travail sur les cristaux d'eau.

Ce cristal apparaît presque comme voulant former une image en 3D.


                                        Le voici  



L'intérêt de cette première semaine de Septembre est aussi de participer au Colloque organisé par la fondation, et qui regroupe pas moins d'une vingtaine de scientifiques, thérapeutes et chercheurs internationaux.

Pour certains d'entre eux la pyramide de Bosnie, comme les autres sont des chronomoniteurs et toutes ont une capacité énergétique importante.

Chaque structure pourrait être un lien entre la Terre et le Cosmos.

Il y a du reste une géométrie sacrée marquée dans la vallée des pyramides.

En effet , les pyramides de Soleil, de la Lune et du Dragon forment un triangle équilatéral, à l'intérieur duquel on trouve un deuxième triangle formé par la pyramide de la Terre et de l'Amour et la rivière Fojnica.

On a, au final, le dessin d'une fleur de vie reconstituée vu d'en haut.

La Vallée des Pyramides de Visoko, a-t-elle été créée d'en haut ?

Visoko signifie Géant. Troublant, n'est-ce pas ?

Voici ce que cela donne



Un autre scientifique et chercheur Marko Pogacnik, pénétrant dans les tunnels de Ravne a pu percevoir des êtres bleus d'environ 1m et d'autres êtres blancs transparents, ayant un système de création avec la langue.

Voici son dessin les représentants





Sans avoir pu distinguer ces mêmes gardiens, nous avons pu constater la présence de nombreux orbes dans les tunnels.

Ceux-ci se montrent sur les photos, mais aussi en nombre important sur les vidéos. Qui sont-ils ?

Nous n'avons pas la réponse, mais sans doute le bien être ressenti dans les tunnels, et les potentialités de guérison de cet endroit est du à leur présence.



L'énergie est donc constante, et après une méditation, j'ai pu moi-même les apercevoir à l'oeil nu ce qui est rare.

Ce qui est passionnant pour beaucoup c'est de participer sans doute pour la première fois à une aventure jusque là réservée à des spécialistes, même si , il y a bien sûr des spécialistes qui aident le projet.

Mais la dimension internationale et communautaire prise par ce projet sous la houlette de Sam, est en soi une avancée humaine et de conscience capitale.

Nous sommes à l'ère où ce qui était caché doit être dévoilé au plus grand nombre, et ceci est réel à tous les niveaux.

Va-t-on encore découvrir d'autres pyramides sur terre ou dans les mers ?
Quel est leur rôle ? Par qui ont-elles été construites ?

Voilà aussi les questions essentielles qui se posent.

Le nombre important a certainement un sens.

Il est clair que les pyramides ne sont pas des tombeaux, mais souvent des chronomoniteurs astronomiques, comme nous l'avons évoqué plus haut.

Elles sont certainement en lien les unes avec les autres.

Nous savons que la Terre est contrôlée par des grands courants d'énergie géomagnétiques.

Selon le professeur JJ Hurtak dans les clés d'Enoch :
"La Fraternité de Lumière utilise chacune des douze zones de treillis principal  entourant la Terre chacune étant contrôlée par une pyramide géophysique à haute fréquence".

Les pyramides ne seraient donc pas d'origine purement humaine, et auraient un rôle d'évolution de la Conscience Collective de notre Humanité.

C'est en tous cas ce qui donne à réfléchir et méditer à chaque fois que l'on se trouve face à ces "constructions"

Orbs in Ravne tunnels 2, 31th August 2014



***

Dans le but de partager tout cela:
En lien avec l'Ecole du Ressenti 26,
à la Salle des Fêtes de Mours St Eusèbe (26)
Aura lieu:
Le 5 Décembre 2014 de 19h30 à22h30
La projection du DVD sur les pyramides Bosniaques.

C'est une conférence de Sam Osmanagich traduite en français.
Nous aurons aussi l'occasion de méditer et de dialoguer  ensemble.
Tarif: 5 euros pour les membres de l'Ecole du Ressenti
8 euros pour les autres.
Nous vous espérons nombreux.
Prévenez de votre venue en tél à Serge Vavon 07 86 83 24 38
ou à moi-même 06 13 56 88 30

Lumière à tous


Dernière édition par obsidienne le Sam 14 Jan - 23:30, édité 1 fois
avatar
obsidienne

Messages : 3521
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marko POGACNIK - Les Clés de la nouvelle éthique - L'Asie Mineure : Les sept villes de l'Apocalypse

Message par obsidienne le Sam 14 Jan - 23:28

Le Retour d’un peuple de fées

Extrait du livre de Marko Pogacnik : « Déclaration d’amour à la Terre » Edition triades.

Le fait que l’homme soit unique en son genre ne cesse d’étonner. Il n’existe nulle part dans l’univers, dit-on, un être semblable. Mais on oublie souvent, à ce propos que nous habitons une dimension de l’univers qui a été créée pour nous et les êtres qui accompagnent notre évolution.

Il faudrait regarder les choses tout simplement : l’univers est un système ouvert, qui contient assez d’espaces potentiels pour pouvoir accueillir toutes les évolutions sur des plans qui leur conviennent.

Autrement dit, nous ne percevons qu’un point de vue particulier du tout, et nous considérons que tout le reste n’existe pas.  Nous nous illusionnons ainsi en nous croyant seuls, et cela pourrait même nous conduire à un suicide global. Il est déjà aujourd’hui manifeste que nous sommes incapables de surmonter seuls la crise planétaire qui s’annonce.

Les forces de guérison agissent sur nous en permanence en cette époque de crise généralisée : les évolutions parallèles ne cessent de nous rappeler qu’elles ont beaucoup plus d’importance pour notre survie que nous leur en accordons. Elles tentent de nous faire comprendre qu’elles sont prêtes à nous aider dans cette situation délicate et qu’elles nous considèrent comme une évolution sœur profondément aimée.

Prenons l’exemple des animaux. Au cours de notre longue histoire commune, nous avons attribué aux animaux un certain rôle. Nous les avons chassés ou élevés, pour les manger ou les faire travailler pour nous. Dans cette situation, les animaux nous sont entièrement soumis et ne peuvent nous apporter aucune aide. Nous nous sentons plutôt menacés par eux. Nous oublions alors que les animaux sont comme nous des entités cosmiques. Le zodiaque inscrit au firmament devrait au moins nous le rappeler.

Les êtres élémentaires nous donnent un autre exemple. Ils incarnent la conscience de l’âme de la Terre, qui est responsable du développement des plantes et du monde naturel en général. Nous avons oublié depuis longtemps les forces psychiques des plantes et de la nature. Il s’ensuit que les plantes ne peuvent plus nous offrir l’aide dont nous avons besoin lorsque nous sommes confrontés à des maladies inconnues et hautement dangereuses.

Un troisième exemple concerne une évolution parallèle totalement méconnue. Pour développer un sentiment de sa réalité, on pourrait évoquer ces anciens habitants de l’Europe que l’on appelle les Néandertaliens. La conscience moderne voit en eux une race inférieure.

Mais on peut aussi le voir à l’inverse : il s’agit d’une race qui avait un lien plus profond avec la nature que l’Homo sapiens moderne. Il se pourrait même que leur rôle sur terre ait consisté à incarner la conscience élémentaire  - un certain aspect de la conscience des fées – sur le plan matériel.

Les découvertes archéologiques nous montrent que les deux races ont vécu au moins 50 000 ans côte à côte dans la région du Proche-Orient sans se faire la guerre. Les Néandertaliens disparurent il y a 27 000 ans, juste à l’époque où les hommes commencèrent à peindre leurs cavernes sacrées et à développer le langage symbolique. C’est le moment où nous avons commencé à ne plus dépendre de personne.

Poursuivons notre image : nous autres hommes, nous sommes entrés dans une période où l’accompagnement de notre évolution par les êtres élémentaires sur le plan physique n’était plus nécessaire. D’anciennes traditions parlent d’un peuple de fées qui s’est retiré il y  a fort longtemps sur un plan invisible et, depuis lors, accompagne le loin l’histoire de l’humanité. Son aide directe ne nous parvient plus depuis tout ce temps.

Mais la situation a brusquement changé ces derniers temps, du fait de la crise globale écologique et interhumaine. Les rênes nous ont échappé des mains. Nous avons désormais besoin de l’aide d’une évolution qui connait les lois du plan matériel.

Qui d’autre pourrait nous apporter une telle aide si ce n’est notre évolution sœur, qui nous a abandonné à notre destin il y a des millénaires ? Elle connait le langage de notre comportement lorsque nous nous mouvons sur le plan physique.

Et puis c’est aussi ce peuple de fées oublié qui connait les secrets du passage qu’il faut franchir dans une période de changement global afin que le développement ultérieur de la vie sur la Terre soit tout simplement possible.

Quelle chance que les signes du retour du peuple méconnu se multiplient.




As-tu déjà rencontré un personnage de ce genre dans ton subconscient ?
avatar
obsidienne

Messages : 3521
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marko POGACNIK - Les Clés de la nouvelle éthique - L'Asie Mineure : Les sept villes de l'Apocalypse

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum