Numa Pompillius et la nymphe Egérie

Aller en bas

Numa Pompillius et la nymphe Egérie

Message par obsidienne le Mer 28 Déc - 19:32

Numa Pompillius et la nymphe Egérie

Numa Pompillius s'est adressé à la nymphe Egérie pour recevoir les indications nécessaires à l'organisation de la collectivité. Ce qui ne signifie rien d'autre sinon qu'il s'était fait communiquer la sagesse des étoiles, ce que les étoiles avaient à dire sur l'organisation des relations sociales. Tout ce qui, sur terre, avait trait à la succession des générations, devait être mis au service de ce message des étoiles. L'homme isolément dirigeait ses perceptions et sa pensée habituelles selon le cours du Soleil. de même, ce qui plus tard est devenu l'Etat, les Etats, c'est-à-dire les relations collectives, était établi d'après les constellations, manifestation de la structure  universelle.

La langue allemande conserve encore le souvenir de ce rapport dans la mot « Geschlecht » qui désigne à la fois ce qui distingue les êtres masculins des êtres féminins et la succession des générations. C’est le même mot qui désigne l’appartenance à la famille, la parenté du sang, et le caractère masculin au féminin. Et il en est de même pour d’autres langues ; en français la « génération » au sens de conception et les « générations ». Tout indique que l’homme recherche pour la compréhension de sa nature profonde, la connaissance d’un lien avec le macrocosme.

Ces choses sont devenues plus vulgaires dans le sens dont nous avons parlé. Elles ont ainsi donné naissance, entre autres choses l’attachement sentimental, passionnel, envers la nation. Le chauvinisme est le reste d’impulsions qui étaient autrefois vécues sous une toute autre forme, c’est seulement quand on pénètre au fond de ces choses qu’on en saisit toute la vérité. Car qu’exprime le sentiment national passionné, de quelles force procède-t-il ? Des mêmes que la sexualité, mais sous une forme différente. Etre chauvin, c’est, pourrait-on dire, cultiver une sexualité collective.

Quand les forces sexuelles gagnent l’homme tout entier, elles donnent naissance au chauvinisme ; la même force qui produit la conception, la génération, se manifeste dans l’amour passionné de la nation. C’est pourquoi le cri de guerre de ce qu’on appelle « la liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes » ne prendrait son sens exact que si l’on disait : « l’appel à la résurrection nationale dans la perspective du problème sexuel ». Que ce problème soit exposé aujourd’hui sur la place publique dans une forme déterminée sans que les gens pressentent comment dans leur subconscient, ces mots de « liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes » dissimulent une impulsion sexuelle, c’est là un des secrets de notre époque ; à l’origine des évènements catastrophiques actuels, il y a , bien plus souvent qu’on ne le croit, des impulsions sexuelles obscures. Car les forces qui sont à la base de ce qui arrive aujourd’hui sont en partie très profondes.

A notre époque, ces vérités ne doivent plus être mises sous le boisseau. Certaines confréries ont pu le faire parce que, au sens le plus strict du mot, elles ont exclu les femmes,. Bien que le travail avec les femmes amène assez souvent toutes sortes d’inconvénients, le temps est pourtant venu où, sur ces choses, des vues justes, des vues d’ensemble doivent gagner les esprits. Et cependant, des idées impures, insensées, stupides, se répandent parce que la connaissance de faits plus immatériels ne vient pus éclairer le sens de bien des choses qui ne sont plus, envisagées aujourd’hui que sous l’angle sexuel. Et vous le voyez ici, une vérité pure, authentique, noble, touche d’un certain côté à la manière de penser la moins pure, la plus dépravée, comme le montrent parfois les applications déformées de la psychanalyse ou d’autres théories du même genre.

Vous constaterez toujours que ce qui est, d’une part, une vérité juste, et profonde, n’a guère besoin qu’on en change beaucoup les termes pour prendre un sens dépravé et devenir une notion répugnante aberrante et condamnable.

On pouvait dans les temps anciens parler de  « nations », à l’époque où on les concevait elles avaient leur génie protecteur l’une dans Orion, l’autre dans une autre étoile ; on savait qu’il fallait se conformer aux impulsions des constellations. On se référait en quelque sorte à un ordre céleste ; aujourd’hui, il n’y a plus d’ordre céleste, et quand on fait appel au pur instinct national, au nationalisme échevelé, on fait passer au premier plan une force psychique sexuelle avant tout, c’est-à-dire une impulsion luciférienne attardée.


Extrait du livre « Vérités des mystères et leur nécessaire expansion dans la civilisation actuelle. La nouvelle légende d’Isis. » Rudolf Steiner. Editions Triskel.


Dernière édition par obsidienne le Mer 28 Déc - 19:46, édité 1 fois
avatar
obsidienne

Messages : 3845
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Numa Pompillius et la nymphe Egérie

Message par obsidienne le Mer 28 Déc - 19:42

Nicolas Poussin,

Numa Pompilius et la Nymphe Egérie


http://crdp.ac-amiens.fr/chantilly/PDF/Pompilus.pdf






Le sens de la composition :

Les  deux  personnages  nus  sont  dominés  par  l’arbre  de  gauche  qui  forme  une  sorte  de  « cloche » protectrice au dessus d’eux. Ils font donc partie du monde de la forêt. Leur nudité souligne également leur appartenance au monde divin.

Numa semble arriver de l’extérieur, du monde des êtres humains. La ligne de crête de la colline du second plan conduit ses pas et son regard vers la nymphe. La colline et les lignes parallèles du sol l’introduisent donc auprès de cette jeune déesse.

Le jeune joueur de flûte ne prend pas part à la scène de dialogue du premier plan. Il évoque peut-être la nature immuable, indifférente et paisible, comme aimait la représenter Nicolas Poussin. En effet, les paysages de l’artiste ne sont pas des descriptions de la Nature, mais ils illustrent davantage les relations intimes de l’Homme et de la Nature. Ici la Nature, représentée par Egérie, le jeune homme et l’arbre majestueux, accueillent le roi en lui proposant sa sagesse et ses conseils.
avatar
obsidienne

Messages : 3845
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Numa Pompillius et la nymphe Egérie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum