Pédagogie Steiner-Warldof

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pédagogie Steiner-Warldof

Message par obsidienne le Dim 20 Nov - 19:12

Pédagogie Steiner-Warldof

Librairie Spécialisé : l'Eurythmiste - Enseignement libre Rudolf Steiner

http://www.eurythmiste.be/Librairie/pedagogie.pdf
avatar
obsidienne

Messages : 3302
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 53
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pédagogie Steiner-Warldof

Message par obsidienne le Dim 20 Nov - 19:15

http://steiner-waldorf.org/pedagogie/


L’école Steiner-Waldorf : Pourquoi ?

La transmission des savoirs ne suffit pas.
La crise de l’école montre partout la limite des systèmes d’enseignement qui visent exclusivement l’entraînement de l’intellect et la transmission des savoirs abstraits. L’absence d’un pluralisme pédagogique véritable prive notre pays des expériences et de l’émulation qui pourraient le conduire à considérer des voies de changement insuffisamment explorées jusque-là. L’école Steiner-Waldorf, depuis 75 ans, est fondée sur l’idée de la liberté de l’homme, convaincue que l’amour, la confiance et l’enthousiasme, aux lieu et place de l’ambition, la crainte et la compétition, dotent les enfants de la sérénité et des forces qui leur seront indispensables pour avancer dans un monde incertain, y réaliser leur projet d’existence, en contribuant au progrès de l’homme.

Croire en chaque enfant
Accueillir l’enfant à l’école, cela signifie le reconnaître dans sa personne individuelle, établir avec lui une relation de confiance et de responsabilité dans la continuité. Lorsque ces bases sont posées, l’école peut alors répondre aux besoins fondamentaux de l’être humain en développement qui lui est confié. La tâche de l’enseignant devient alors de favoriser l’épanouissement de chaque enfant dont il a la charge, de l’accompagner vers la découverte de sa voie originale.
L’école Steiner-Waldorf : Pour qui ?

Pour tous les âges, de la maternelle au Lycée
Une école complète, pratiquant la pédagogie Steiner-Waldorf est un établissement intégré : maternelle, primaire et secondaire, accueillant des élèves du jardin d’enfants (trois ans environ) aux classes de lycée. Elle reste à taille humaine : 400 à 450 élèves, 25 à 30 élèves par classe.

Pour tous les publics
L’établissement est accessible à tous les enfants sans distinction d’aucune sorte, ethnique, sociale, politique ou religieuse. L’école Steiner-Waldorf considère que les activités politiques, confessionnelles ou commerciales ne relèvent pas de ses buts. Elle refuse le sectarisme sous toutes ses formes.

Dans le monde entier
Répondant à une demande en constante évolution, cette pédagogie se développe dans le monde entier (voir « les écoles »).

Un accueil adapté à tous les enfants
Tous les enfants sont susceptibles de s’intégrer et de réussir dans le cadre de la pédagogie Steiner-Waldorf : qu’ils soient plutôt intellectuels, manuels, artistes ou même qu’ils aient des difficultés particulières. Le dialogue constant entre parents et enseignants permet de définir pour chaque enfant le parcours le mieux adapté.
L’école Steiner-Waldorf : Comment ?

L’unité des cycles d’enseignement pour réussir
L’organisation de l’établissement, de la maternelle au lycée, établit les bases de la continuité, élément essentiel de la progression harmonieuse de l’élève et du traitement préventif de l’échec scolaire. Elle évite les ruptures aux étapes de plus grande fragilité de l’enfant : entrée en scolarité, entrée au collège, adolescence, orientation.

L’accueil périscolaire : le jardin d’enfants
Avant l’entrée dans le cycle primaire, on offre à l’enfant la possibilité de vivre des expériences multiples et riches à travers le jeu, les contes, les rondes, les mouvements, les rythmes, les couleurs, les sons, le chant auxquels il se lie par sa faculté d’imiter l’adulte. Cela favorise un développement harmonieux des facultés préliminaires (spatialisation, etc.) qui va permettre d’installer celles-ci avec plus de sécurité et de profondeur.

Les classes primaires
Les apprentissages proprement scolaires commencent à l’âge de sept ans environ. Un même professeur principal, assisté de professeurs spécialisés (langues, art, activités manuelles, sport), prend en charge une classe d’âge pendant toute la durée du cycle primaire. L’enseignement procède par images vivantes. L’enfant fait d’abord les choses avant de les aborder par l’abstraction.

Le secondaire
Disposant d’une meilleure maîtrise du principe de causalité, l’adolescent peut progresser maintenant vers l’abstraction et développer un jugement réellement autonome. Toutes les matières sont enseignées dans l’optique d’un éveil aux problèmes du monde actuel et à la responsabilité de l’homme en tant qu’acteur dans le monde. L’enseignement est confié à une équipe de professeurs spécialistes de leur discipline qui interviennent dans les différentes classes du collège et du lycée pour garantir la cohérence de l’accompagnement des élèves et de leur progression.

Autonomie et convergence avec l’Éducation nationale
L’établissement recherche une pleine autonomie tant au plan de la pédagogie qu’à celui des programmes. Il s’astreint cependant à rejoindre des paliers de convergence avec les programmes de l’Education nationale de façon à permettre la mobilité des élèves qui la souhaitent.
L’objectif poursuivi est l’épanouissement aussi large que possible de toutes les potentialités, intellectuelles, artistiques, manuelles, corporelles de l’élève. Il n’y a donc pas d’orientation précoce en cours de scolarité. Tous les élèves, quelles que soient leurs capacités, poursuivent ensemble leur scolarité jusqu’à 17 ans. A partir de la seconde, des enseignements optionnels sont offerts aux élèves qui se préparent aux examens.

Des méthodes originales
L’intégration sociale
L’un des objectifs de l’école est de former de futurs citoyens qui trouveront leur place dans la société et de les préparer à enrichir la vie sociale de leurs potentialités et aspirations individuelles. Le respect de chaque enfant doit permettre aux moins doués intellectuellement d’accéder à un niveau de culture générale satisfaisant, cependant que les moins manuels trouvent une stimulation dans l’exercice des activités pratiques et artistiques. Les stages en troisième dans le monde agricole, en seconde et en première dans le monde industriel et social, ancrent leurs connaissances théoriques dans la réalité. Le fait que ces enfants grandissent ensemble pendant plusieurs années permet d’insister sur l’attention aux autres et offre l’avantage de les sensibiliser aux règles qui régissent la vie en société.

L’ouverture sur le monde
Notre société est ouverte sur le monde. Dans la pédagogie Steiner-Waldorf, l’apprentissage de deux langues vivantes commence dès le cours préparatoire. De nombreux échanges avec d’autres écoles Steiner-Waldorf à l’étranger (Allemagne, Angleterre, Canada, États-Unis, etc.) favorisent la consolidation des acquis. Mais la compréhension d’autres cultures commence par l’apprentissage de la nôtre. L’éducation civique et l’histoire de notre civilisation ou celle des religions sont des bases indispensables à l’ouverture d’esprit.

Évaluation des études
Suivi, rapports et notations
Le suivi par le même professeur (instituteur) durant tout le premier cycle offre à celui-ci la meilleure possibilité d’évaluer exactement où se trouve chacun de ses élèves dans sa progression. Les rapports constants des professeurs entre eux et avec les parents permettent de mener à bien les missions d’évaluation. Parce que les notes ne sont qu’un reflet partiel des connaissances de l’enfant, elles sont remplacées, pour le cycle primaire, par un rapport annuel présentant un portrait de l’enfant et de son comportement. Il témoigne du parcours de l’élève et de son atteinte des objectifs fixés, il décrit ses points forts et ses points faibles. À partir du collège, l’adolescent a acquis une maturité suffisante pour ne pas conditionner l’acquisition des connaissances à l’obtention d’une note. Les bulletins sont alors plus fréquents et un système de notation classique est introduit.

Travail de fin d’étude (« chef-d’œuvre »)
Pendant la durée de sa douzième classe (1re des lycées), chaque élève est invité à produire un travail individuel sur un sujet original de son choix : réalisation manuelle ou artistique, littéraire, scientifique, technique ou sociale. Ce chef-d’œuvre comporte une partie pratique, une étude théorique et une présentation orale devant l’ensemble de l’école : invités, professeurs, parents et camarades. Là encore l’élève est amené à montrer les degrés de maîtrise et d’autonomie qu’il a atteints et à témoigner de ses aptitudes et résultats.

Les résultats du bac
Moins d’élèves sur le bord du chemin
Une étude menée sur les six premières promotions d’élèves issues d’un établissement Steiner-Waldorf venant de se doter des classes de lycée (seconde et première) a montré que 63% des élèves repérés au niveau d’une classe équivalente d’une sixième de collège ont poursuivi leur scolarité jusqu’à obtenir le baccalauréat.
La moyenne enregistrée dans l’Education nationale était de l’ordre de 49%.

D’excellents résultats au baccalauréat
Le recensement des résultats sur quatre années dans quatre des écoles qui proposent des classes de collège et de lycée donne le chiffre suivant : 85% de succès au baccalauréat pour les élèves présentés un an après qu’ils ont quitté la classe de Première des écoles Steiner-Waldorf. Ce chiffre passe à 91% si on y inclut les élèves ayant passé le bac deux ans après leur sortie de Première. Le chiffre enregistré par l’Education nationale pour la moyenne des quatre années considérées est 77%.
Une démarche vers la qualité

Répondre aux besoins de la jeunesse dans un monde en transformation
Depuis plusieurs dizaines d’années les écoles Steiner-Waldorf en France inscrivent leur action dans une perspective pédagogique originale pour laquelle la qualité a toujours été centrale, par la richesse des enseignements prodigués et la relation humaine respectueuse entre l’enfant et le professeur.
avatar
obsidienne

Messages : 3302
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 53
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pédagogie Steiner-Warldof

Message par obsidienne le Dim 20 Nov - 19:24

Le dessin de forme. Rudolf Kutzli - tome 2 - PDF

http://www.jardincosmique.com/Graines/KUTZLI-002.pdf

Tome 1 -  Livre achat

http://www.eurythmiste.com/index.php/reeditions/dessin-le-de-formes-tomes-1-et-2-detail

http://www.editions-triades.com/livres/arts/peinture/dessin-de-formes-art1893.html

Tome 1 : le texte. Tome 2 : les dessins

Ce recueil d'exercices gradués indique un chemin qui peut être suivi par tous ceux qui cherchent un stimulant pour leur activité intérieure, indépendamment de toute aptitude ou connaissance préalable. Ces exercices ont pour résultat de développer progressivement les facultés créatrices qui sommeillent en tout être humain.

Le dessin de formes s'adresse à celui en nous qui sait harmoniser ce qui crée des formes et ce qui les dissout, ce qui stimule et ce qui apaise, et relier les rythmes cosmiques et terrestres.

Il fortifie ainsi le centre de notre être, le "Je", entre les tendances qui le menacent constamment de pensée sclérosée, de vide ou de crispation de l'âme et d'apathie ou de manque de maîtrise dans le domaine de la volonté.

A une époque où justement tout concourt à la paralysie du "Je", au dessèchement de l'âme, et dont les anti-rythmes risquent de nous rendre malades, un entraînement comme celui-ci peut être une source de santé, de vie et d'activité intérieure.


Rudolf Kutzli

Sommaire

- Ars lineandi : la ligne. La droite et la courbe. Sentir les formes. Les sept phases d’une évolution dans le temps

- Spirales et tourbillons

- Le nœud et ses métamorphoses

- Entrelacs et labyrinthes

- Croix lombardes et irlandaises

- Le pentagramme

- Le nœud à la Calixte

- Introduction à une création libre

- Les techniques du dessin

- Le langage des formes linéaires

- Aspects pédagogiques et thérapeutiques

- Les douze sens

- Les sceaux

- Les sept sceaux des planètes de Rudolf Steiner.


***

Dessin Dynamique de Formes - Christine Lorand

http://trajectoiresetsavoirs.typepad.fr/trajectoiresetsavoirs/formes/


Dernière édition par obsidienne le Dim 20 Nov - 19:38, édité 1 fois
avatar
obsidienne

Messages : 3302
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 53
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pédagogie Steiner-Warldof

Message par obsidienne le Dim 20 Nov - 19:29

Waldorf : des méthodes qui ont fait leurs preuves

Lorraine Rossignol

http://www.telerama.fr/monde/montessori-freinet-steiner-waldorf-des-methodes-qui-ont-fait-leurs-preuves,98293.php

Les pédagogies Montessori, Freinet et Steiner-Waldorf sont répandues dans le monde entier. Des méthodes alternatives qui abordent l'enfant avec bienveillance.
La pédagogie Montessori

Mise au point par Maria Montessori (1870-1952), première femme médecin d’Italie, cette méthode est la première à considérer l’enfant en tant qu’individu – « chaque enfant est unique » – et repose essentiellement sur l’éducation sensorielle. Particulièrement intéressante appliquée à la petite enfance, elle n’en concerne pas moins des enfants de tous âges : on compte aujourd’hui 22 000 écoles Montessori dans le monde (de la maternelle au lycée), dont quelque soixante-dix en France (soit environ 3 000 élèves), où cette pédagogie connaît un spectaculaire regain d’intérêt (une douzaine de nouvelles écoles créées ces derniers mois).
La pédagogie Steiner-Waldorf

Inspirée des travaux du philosophe autrichien Rudolf Steiner (1861-1925), fondateur de l’« anthroposophie » (pensée visant à rapprocher l’homme des « mondes spirituels »), cette pédagogie humaniste accorde une large place aux travaux artistiques, scientifiques et manuels. Elle recentre aussi les enfants sur leur intériorité et leur créativité. Forte de 250 000 élèves dans le monde, la pédagogie Steiner compte vingt écoles et jardins d’enfants en France, soit quelque 2 300 élèves.
La pédagogie Freinet

Originaire des Alpes-Maritimes, l’instituteur Célestin Freinet (1896-1966) construit une pédagogie ouverte sur l’extérieur et centrée sur le travail en coopération des élèves, l’expression libre, les apprentissages concrets. A partir des années 50, elle connaît un rayonnement international, au point que ses méthodes sont aujourd’hui pratiquées d’Amérique latine au Moyen-Orient, en passant par l’Afrique. En France, du fait d’un partenariat avec l’Education nationale (à l’inverse des établissements Montessori et Steiner, privés), le mouvement Freinet touche quelque 5 % des élèves, soit 600 000.
Yourte et méditation

« Quelle planète laisserons-nous à nos enfants, et quels enfants à notre planète ? » Cette phrase de Pierre Rabhi, l’inventeur de l’agro-écologie, infuse l’action des deux écoles alternatives qui se sont créées, l’une en 2003, l’autre en 2006, de part et d’autre du Rhône : la Ferme des enfants, fondée par Sophie Rabhi-Bouquet, sa fille, adepte de la pédagogie Montessori ; et l’école du Colibri, conçue par Isabelle Peloux, enseignante depuis trente ans, pédagogue praticienne passionnée.

Dans les deux cas, la nature y est, tout autour, omniprésente. Mais pas comme un joli décor, si beau soit-il : il s’agit bien de vivre ici au rythme des saisons, des plantes et des bêtes, afin non seulement de faire des enfants de futurs adultes concernés par l’environnement et la planète, mais d’ancrer les apprentissages dans le concret de la vie quotidienne, notion clé des pédagogies nouvelles. Dans ces deux petites structures (soixante-cinq enfants pour la première, trente-cinq pour la seconde), les enfants, autant qu’à lire et à compter, apprennent à vivre harmonieusement.

Que ce soit lors des deux rassemblements collectifs quotidiens dans la yourte des Arts, côté Ferme des enfants, ou grâce au quart d’heure de méditation qui commence chaque journée à l’école du Colibri. « Les élèves font l’apprentissage de la citoyenneté et du vivre-ensemble », explique Isabelle Peloux. « Je n’ai pas vu une seule fois cette année des enfants se battre dans l’enceinte de l’école », témoigne Sophie Rabhi-Bouquet, qui a mis au point un système si novateur (par la coopération, l’implication, l’expression libre) que les familles, venues des quatre coins de France, et même d’Europe, l’adoptent souvent elles-mêmes.

Isabelle Peloux, en revanche, garde une main tendue vers l’Education nationale, dont elle forme les futurs enseignants. Là où la première structure accueille notamment des enfants souffrant de phobie scolaire, la seconde remet en confiance des élèves en grande difficulté (15 à 20 % de ses effectifs). En croyant chaque fois à un principe simple : la bienveillance.
Bon élève grâce au vélo

Ici, à la récré, les enfants ont la possibilité de faire du monocycle. Il s'en trouve toujours plusieurs à leur disposition, dans cette école Steiner-Waldorf de la périphérie de Colmar, et il n'est pas rare, comme en cette matinée de printemps, de voir des écoliers s'élancer dans la cour, concentrés sur leur équilibre.

« Des études officielles ont montré que les enfants pratiquant le monocycle avaient de meilleurs résultats scolaires. Parce qu'ils sont obligés, pour rester en selle, de faire le calme à l'intérieur d'eux-mêmes », explique Philippe Pérennes, enseignant en premier cycle.

Tout est dit de cette fameuse « pédagogie Steiner », centrée sur la dimension spirituelle de l'existence et sur la part de créativité que recèle tout individu. A fortiori, les enfants : « On ne sera jamais à la hauteur pour les comprendre. Ils sont des points d'interrogation vivants. » Ici, les manuels scolaires n'existent pas. « Pour permettre aux professeurs d'être de vrais créateurs – ce qui ne les empêche pas, bien sûr, de se documenter. Rien de pire qu'un prof qui rabâche son texte depuis dix ans. Les enfants le sentent aussitôt. »

Chorale, pratique instrumentale, théâtre, sculpture sur bois, couture, jardinage… au cours de leur scolarité (jusqu'à la première, après quoi ceux qui souhaitent passer leur bac doivent réintégrer les circuits traditionnels, ils sont alors le plus souvent de brillants élèves, vifs et curieux), les enfants des écoles Steiner font tous ces apprentissages, en plus d'apprendre à lire, à compter, à écrire, à parler des langues étrangères.

« Un gosse n'est pas seulement une tête. Il faut solliciter tout son être, affirme Guy Chaudon, enseignant. Au professeur de savoir l'appréhender comme une entité, non comme un élément parmi d'autres. »

A lire

La Ferme des enfants, une pédagogie de la bienveillance, de Sophie Rabhi, éd. Actes Sud, 200 p., 22,40 €.

Instruire en famille, de Charlotte Dien, éd. Rue de l'Echiquier, 128 p., 15 €.

Les 10 Plus Gros Mensonges sur l'école à la maison, de Sylvie Martin-Rodriguez, éd. Dangles, 240 p., 20,30 €.

… Et je ne suis jamais allé à l'école, Histoire d'une enfance heureuse, d'André Stern, éd. Actes Sud, 168 p., 22,40 €.

La Fin de l'éducation ? Commencements…, de Jean-Pierre Lepri, éd. L'Instant présent, 142 p., 12 €.

Ces écoles qui rendent nos enfants heureux, Pédagogies et méthodes pour éduquer à la joie, d'Antonella Verdiani, éd. Actes Sud, 180 p., 22 €.

La Source, école de la confiance, de Jeanne Houlon et Philippe Cibois, éd. Fabert, 198 p., 20,30 €.
avatar
obsidienne

Messages : 3302
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 53
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pédagogie Steiner-Warldof

Message par obsidienne le Dim 20 Nov - 19:35

A l'heure où l'école de la République peine à remplir sa mission, les structures indépendantes séduisent de plus en plus de parents ... Quitte à y mettre le prix. Enquête sur une alternative au système classique plutôt réservée aux familles aisées.

http://madame.lefigaro.fr/enfants/montessori-steiner-freinet-le-boom-des-ecoles-alternatives-201114-82728
avatar
obsidienne

Messages : 3302
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 53
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pédagogie Steiner-Warldof

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum