Le cuivre, le métal qui soigne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le cuivre, le métal qui soigne

Message par obsidienne le Dim 30 Oct - 0:14

Le cuivre, le métal qui soigne.

Draps, couvertures et bande de cuivre favorisant le mieux-être, la circulation de l’énergie et l’élargissement de la conscience !

http://www.rentrer.fr/archives/2012/10/10/25261286.html

Un peu d'histoire

Les bienfaits thérapeutiques de porter du cuivre sur soi sont reconnus depuis très longtemps. Selon Georges Faure, 6 000 ans avant J. C., les prêtres chaldéens faisaient porter aux malades des plaques métalliques. Dans de nombreux pays, les métaux étant utilisés sous diverses formes (petits miroirs, colliers, bracelets…) pour protéger des maladies et éloigner les mauvaises influences.

Vers le XVIe siècle, Paracelse, reconnu comme le père de la métallothérapie, attribuait aux métaux des propriétés particulières dans le traitement des affections les plus diverses. Au début du XXe siècle, une croyance populaire reposant résolument sur l’expérimentation attribua des vertus thérapeutiques aux fils de cuivre. Il était en effet reconnu que les fils de cuivre portés comme un bracelet au poignet pouvaient traiter l’arthrite et les crises rhumatismales.

Les travaux de Lakhovsky

Il fallut cependant attendre vers les années 1925 pour que des scientifiques commencent à s’intéresser aux bienfaits que le cuivre procure et qu’ils proposent une explication. En 1925, l’ingénieur russe George Lakhovsky … explique que les cellules vivantes possèdent des systèmes de résonateurs (circuits oscillants) capables d’émettre et de capter des informations selon les mêmes principes qu’un système d’émetteur et récepteur de radiodiffusion. Un organisme vivant est ainsi en liaison permanente avec l’environnement. Mais chose capitale, nous explique Lakhovsky, lorsqu’un organe devient malade, il n’émet plus les mêmes fréquences que l’organe sain. Le “langage” cellulaire n’est plus perceptible par les autres cellules […] Les cellules perdent alors leur coordination et la maladie lésionnelle survient.

George Lakhovsky croit que la vibration du circuit oscillant de la cellule est entretenue par l’énergie rayonnante des ondes électromagnétiques telluriques et surtout cosmiques. Lakhovsky, désireux de vérifier ses théories, se pencha sur le fait qu’une cellule malade est une cellule ne recevant pas assez d’énergie et qu’il était possible de la guérir en augmentant sa réceptivité. Selon lui, le cuivre serait en quelque sorte une antenne capable de se syntoniser aux énergies cosmo-telluriques. Ses recherches avec le cuivre sur les végétaux, les animaux et les humains démontrèrent qu’il favorise :
•la croissance et la germination chez les végétaux ;
• l’accélération de la cicatrisation et la reconstitution des tissus chez les animaux et les êtres humains ;
• la mobilisation des énergies de défenses en provoquant des fièvres favorisant la guérison
• la dissipation de nombreuses douleurs.
• Ils peuvent servir de protection antiondes nocives et sont efficaces, dans une certaine mesure, contre les effets de la radioactivité croissante de l’atmosphère.

Les bio-circuits de Eeman

A la même époque, Leon Eeman, pilote de guerre durant les années vingt et victime d'un grave accident, songea à développer des circuits conçus à l'aide de plusieurs petits rectangles de cuivre tissé, visant à régulariser l'énergie dans le corps, d'une façon similaire à l'imposition des mains ! Devant le succès de cette thérapie, il passa le reste de sa vie à soigner des malades en utilisant cette méthode. Sa technique consiste à utiliser des petites trames de cuivre situées d’une façon précise sur le corps, connectées par un fil de cuivre à des cylindres de cuivre que l’on tient dans nos mains afin de produire une circulation énergétique dans tout le corps et soulager les personnes malades. Eeman observe que les personnes qui utilisent ses circuits ressentent : une relaxation musculaire, une sensation de chaleur, de bien-être, un pouls plus lent et fort, une respiration plus lente et plus profonde, un abaissement de la pression sanguine si elle tend à être haute, une augmentation de la salivation et de la gravité de la voix, etc.


La radionique du docteur Abraham

Le médecin Abrahams découvrit durant cette même période que des échantillons de tissus malades semblaient rayonner une énergie perturbatrice qui affecte ses patients. Il émet l’hypothèse que ces tissus émettent un certain rayonnement électromagnétique. IL développe alors un appareil reposant sur des fils de cuivre afin de dissiper toutes fréquences pathologiques et favoriser l’équilibre énergétique dans le corps humain.

Les circuits bioélectriques de cuivre

Plus récemment, à l’aide de la technologie il s’est développé des tricots de cuivre souple que l’on peut poser sur le lit afin de favoriser le sommeil. Comme le cuivre est tonifiant, il peut cependant exciter et notre sommeil sera finalement superficiel. C’est pourquoi une personne ayant de la difficulté à dormir aura avantage à connecter le drap de cuivre à la prise de terre. L’effet du cuivre est alors beaucoup plus relaxant. Le drap de cuivre est également fort bénéfique à utiliser pour effectuer une relaxation lors de la journée ou encore pour relancer la journée lors de sensation de fatigue. Le drap de cuivre devient alors une couverture dans lequel on s’enveloppera pendant environ 30 minutes. L’avantage du drap et de la couverture est que le corps entier se trouve en contact avec le cuivre. Celui-ci va donc répartir uniformément la circulation bioélectrique du corps, ce qui créera un sentiment de bien-être et d’harmonie.

IL existe une autre gamme de produits de cuivre qui a été développée en Allemagne. Elle a pour origine une tapisserie de cuivre que l’on utilisait pour isoler les patients de champ électromagnétiques pouvant être présent dans les chambres d’hôpitaux. Il faut savoir ici que le cuivre protège de certaines fréquences électromagnétiques selon la quantité de cuivre dans la tapisserie. Devant l’effet bénéfique de cette utilisation, il se développa des bandes de cuivre que l’on peut porter directement sur soi afin de favoriser la circulation de l’énergie vitale. Ces bandes adaptables seront utilisées pour les chevilles, les poignets, la tête, le cou ainsi que la taille pour créer une circulation énergétique dans chacune de ces régions du corps. L’intérêt de bande est qu’elle permet de concentrer l’énergie dans une région précise tout au long de la journée sans que cela soit apparent. Par exemple, si je me sens vide énergétiquement dans mes jambes je pourrai porter une bande à la taille et aux chevilles et je ressentirai un nouvel apport d’énergie dans le bas de mon corps. De même que si j’ai de la difficulté à me concentrer je pourrai porter des bandes de cuivre à la tête. Si j’ai le dos douloureux et faible, je pourrai porter des bandes aux poignets et à la taille. IL est donc possible selon l’endroit où l’on porte ces bandes de créer une circulation énergétique précise dans son corps. Je nomme l’ensemble de ces produits des circuits bioélectriques de cuivre puisqu’il est possible à l’aide de ceux-ci de créer des mouvements énergétiques très précis pouvant régulariser l’équilibre énergétique, un peu comme les aiguilles qu'on utilise en acupuncture.

Effets thérapeutiques des circuits bioélectriques de cuivre


Pour bien comprendre l'effet thérapeutique du cuivre que l’on porte sur soi, précisons que l'équilibre biologique est un phénomène de nature électrique. Lorsque l'organisme est perturbé, la circulation bioélectrique s'en trouve réduite, ce qui a pour effet de favoriser le développement de certaines maladies. Le cuivre a pour effet de régulariser ce type de déséquilibre, car il engendre un courant électrique pouvant favoriser une meilleure circulation de l'énergie dans le sang, la lymphe, le liquide extra et intracellulaire, ainsi que le liquide céphalo-rachidien. transitionDes personnes qui ont expérimenté les circuits bioélectriques disent avoir ressenti une sensation de pulsation d'énergie, de bien-être et de profonde détente. L'une d'elles affirmera qu'une "sensation agréable s'est propagée dans tout son corps", ajoutant que son "esprit baignait dans un état de paix et de tranquillité"...

Dans plusieurs pays du monde, de nombreux consommateurs ont confirmé les bienfaits thérapeutiques des circuits bioélectriques, précisant même qu'ils régularisent le sommeil et la vitalité tout en soulageant les tensions musculaires, les maux de dos, les troubles digestifs, les rhumatismes, les douleurs articulaires, l’arthrite, les douleurs chroniques, les migraines, les troubles du nerf sciatique, les vertiges, la dépression, les angoisses, l’insomnie, l’épuisement, l’asthme…..

Différence entre la magnétothérapie et les circuits bioélectriques de cuivre

Il est important de différencier l’effet des circuits de cuivre avec les produits magnétiques. La magnétothérapie induit un champ électromagnétique dans le corps humain et il entraînera une relaxation des tissus et une meilleure circulation sanguine dans la région concernée. L’effet des aimants est donc fort intéressant pour la relaxation qui permettra une circulation du sang plus en profondeur d’où les bénéfices que ces produits peuvent apporter. Le cuivre a un effet plus tonique qui amène une impression de vie plus intense dans la région concernée. Le cuivre est un protecteur de champ électromagnétique et il permet de faire circuler l’énergie libre ambiante dans notre corps. Comme si le cuivre était une antenne qui permettait de se syntoniser à l’énergie cosmo-tellurique ambiante.

Les circuits bioélectriques auraient la capacité de neutraliser l’acidité dans les tissus

Les circuits bioélectriques facilitent également l'élimination de l'acidité. Le chercheur Louis-Claude Vincent, créateur de la bioélectronique, a découvert que l'une des premières manifestations de déséquilibre bioélectrique était causée par un excès de charges positives dans l'organisme, se manifestant sous la forme d'acidité. Plusieurs causes en favorisent le développement : stress et sédentarité, alimentation déficiente, abus d'aliments trop riches ou excitants, ou de mauvaise qualité, additifs chimiques, tabagisme, eau de boissons suroxydées, abus de médicaments, manque de sommeil et de détente, rythme anormaux d'activités, contact régulier avec des appareils électroniques, surcharge de l'air inspiré en ions positifs (pollution), surmenage, stress causé par la concentration urbaine avec ses bruits, sa pollution, abus des isolants électrostatiques sur soi et autour de soi, rayonnement terrestre perturbateur, etc. Le docteur Vincent a proposé l'idée que l'organisme pouvait lutter contre cette ionisation positive grâce à l'apport des ions négatifs. Les circuits bioélectriques sont donc munis à cette fin d'un fil de connexion de prise à la terre (ground) afin de favoriser la neutralisation des surcharges positives (acidité). Il est cependant conseillé de faire vérifier la qualité de la prise de terre auprès d’un électricien qualifié avant de l’expérimenter.

Le développement de l’intuition et de l’expansion de conscience


L’utilisation du fil de connexion peut également être utilisée pour se mettre en circuit avec des remèdes, aliments, pierres semi-précieuses, etc.. L’intérêt d’une telle pratique est que le circuit bioélectrique amplifie les signaux énergétiques qui sont émis par le remède permettant ainsi de bénéficier du pouvoir curatif du remède jumelé à celui du circuit. Monsieur Eeman a beaucoup effectué d’expérimentation avec différents remèdes, aliments, etc. en connexion avec une ou plusieurs personnes. Il constata que les personnes qui recevaient les énergies du remède ou aliment en aveugle ressentaient un effet similaire à ce que le produit aurait créé s’il avait été ingéré. La Radionique va encore plus loin en affirmant qu’il suffit de transférer l’énergie du remède pour que la personne puisse bénéficier de ces effets. Il est également possible de créer un remède en connectant un verre d’eau à un remède quelconque pendant une nuit entière. Il est utile de rappeler que la thérapie quantique affirme aujourd’hui qu’il est possible de transférer l’information énergétique d’un remède dans un support d’eau et en retirer les mêmes effets thérapeutiques. Voilà de belles perspectives et expérimentations en vue.

J’ai découvert ces produits de cuivre lorsque je recherchais des outils permettant d’amplifier les signaux du corps tout en favorisant une meilleure circulation de l’énergie. Je souhaitais proposer un outil qui aiderait mes étudiants à effectuer un travail d’auto-guérison sur eux-mêmes L’intérêt du cuivre et qu’il va stimuler notre énergie vitale en amplifiant les signaux du corps ce qui permet de favoriser le développement de l’intuition et des états modifiés de conscience. Nous devenons ainsi plus aiguiser dans notre ressenti, les images, les mots qui surviennent à notre conscience. Il est aussi possible de se mettre en circuit avec une autre personne afin d’amplifier les signaux qu’elle émet et ainsi développer son intuition et favoriser le transfert d’énergie.

Pour en savoir plus :
Pour en connaître davantage, consultez le livre « Santé de cuivre » de Sylvain Bélanger, aux Éd. Quintessence
Sylvain Bélanger
Auteur, enseignant et thérapeute
Courriel : sbelanger@ecouteimaginaire.com
www.ecouteimaginaire.com

écoute imaginaireActivités de l'EFEIPE

(Ecole de Formation en Écoute Imaginaire et Soins Psycho-Energétiques)

Calendrier d'activités : conférences, atelier, stages, salons...

source......http://www.energie-sante.net/fr
avatar
obsidienne

Messages : 3615
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum