celtisme : L'Áse blanc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

celtisme : L'Áse blanc

Message par obsidienne le Lun 17 Oct - 19:31

L'Áse blanc - chiffre 27, l'âge de 27 ans

Cours sur Gylfaginning 27 donné par notre Goði d'Althing le 1er juin 2016 à 4.00.

http://cheshireclub.blogspot.fr/p/srchttpsapp.html

... à moment donné vous serez devant le choix :

soit le divin se révèle à vous  par une manifestation d'appel et vous remplirez progressivement par degré votre coupe
et si vous le faites pas vous restez dans la consommation égoiste.....

Quand on choisit la lumière, la voie Isir on remplit ses vases et on devient un relais du bien et on voit que le bien triomphe toujours et on attire des gens qui font le bien.

Chaque Jour Rig frappe à votre porte et vous avez le choix de révéler la lumière au monde ou celui de consommer le monde. Réparer le monde ou le détruire !

Notre code génétique descend de Heimdall et vous pouvez vous rebeller tant que vous voulez à vous travestir de différentes façons physiques vous n'y pouvez rien c'est ainsi.

Le choix d'exister contribue à détruire le monde. Le choix de faire descendre la lumière dans les ténèbres sauve le monde.


Dernière édition par obsidienne le Lun 17 Oct - 20:47, édité 3 fois
avatar
obsidienne

Messages : 3652
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: celtisme : L'Áse blanc

Message par obsidienne le Lun 17 Oct - 19:53

Heimdall : https://mythologica.fr/nordique/heimdall.htm

Heimdall (celui qui éclaire le monde) ou Heimdalr, aussi appelé Hallinskidi (celui qui a des cornes de bélier), était l'Ase blanc qui surveillait les frontières de l'Asgard. Heimdall est le fils d'Odin et de neuf mères, toutes sœurs, et filles de neuf sœurs Heimdall écoutant comme il est dit dans "Le voyage de Gylfe". Elles étaient peut-être les neuf filles d'Aegir ou celles du Géant, Geirrendour.
Le feu, le soleil, le ciel et la lumière sont associés à l'Ase blanc aux dents d'or (Gullintanni). Sa tête est coiffée de cornes de bélier et sa bouche est ornée de dents en or. Il galope sur son cheval doré qui s'appelle Gulltopp (crinière dorée).

Il peut voir jusqu'à cent lieux à la ronde de jour comme de nuit. Il dort moins qu'un oiseau et il veille tout le temps sur le monde.

Son ouïe est si fine qu'il peut entendre pousser l'herbe dans les champs et la laine croitre sur le dos des moutons.

Il habite à Himinbiorg (château du ciel) juste à côté du pont Bifrost pour mieux surveiller le passage vers l'Asgard.

Sa tâche principale est en effet de donner l'alerte si l'ennemi attaque la patrie des dieux, dans ce cas, il souffle dans son Gjallarhorn (corne) que l'on peut entendre à travers les neuf mondes.

Si la grande préoccupation d'Heimdall était la surveillance du Bifrost, il a été aussi le héros de quelques aventures.


① Un jour Loki déroba Brisingamen, le collier de Freyja, et le dissimula sur un écueil dans la mer de l'Ouest.
Toutefois Heimdall, transformé en phoque le retrouva et après une longue lutte avec Loki, lui même transformé en phoque, il le restitua à Freyja.

② Heimdall rendit visite à diverses maisons du Midgard et procréa des enfants qui furent à l'origine de différentes classes sociales. Tout d'abord il fut accueilli par un couple nommé Ai et Edda (Bisaïeul et Bisaïeule), chez qui il passa trois nuits dans le lit conjugal et engendra un fils, Thrall (serf) aux traits grossiers ;
puis il engendra chez le couple Afi et Amma (Aïeul-Aïlleule) un autre fils, Karl (Paysan) robuste et vigoureux ;
et enfin, chez Vater et Muter (Père et Mère), il engendra un autre fils, Jarl, qui reçut une bonne éducation, et devint noble. ⌦


③ Au moment du Ragnarök, Heimdall sonnera de sa corne (en fait il a été précédé par le coq Gullinkambi) pour appeler tous les dieux à un dernier conseil et à l'ultime combat. Lors de la bataille il affrontera en dernier Loki qu'il tuera mais qui en retour le blessera à mort.

Il est vrai que Loki et Heimdall ne s'aimaient pas depuis longtemps: Heimdall était en butte aux continuelles railleries de Loki qui jugeait inutile la tâche monotone et pénible qu'Heimdall exécutait tous les jours depuis l'origine des temps.
❖ Filiation
avatar
obsidienne

Messages : 3652
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: celtisme : L'Áse blanc

Message par obsidienne le Mar 18 Oct - 23:16

Tout se rejoint et on peu se rappeler les principes de Steiner.

Le désir = Lucifer = Heimdall

Steiner explique qu'au tout début les âmes se sont empressés de s'incarner sur terre. Même si cela c'est fait progressivement il y avait un grand désir d'incarnation. Les premier ont eu un vêtement rudimentaire, un corps comme chez les crô-magnons ; tandis que les derniers se sont incarnés sur une île au nord, l'islande ....  Steiner dit que le moi vient du froid alors on peut comprendre que les dernières âmes qui se sont incarnées au nord avaient "un moi" (un futur "je") un peu plus affiné. Le moi (ou psychisme) est un 4ème composant, un corps d'une matière plus fine que l'éther.

Ahriman = l’erreur, le péché. Porteur de mort et de l’intellect.

Les assuras = forces du mal supérieures, s’attaquent à l’âme et au moi.

Les entités assuriques ont développé Manas trop tôt et ne peuvent pas atteindre Bouddhi.

Si l’homme médite et ne s’est pas purifié de ses passions alors son aura attire ces entités qui s’en nourrissent (des pensées inférieures). Elles s’incorporent dans les formes pensées.
Les entités assuriques sont supérieurs aux humains car elles ont développé Manas sur l’ancienne lune (précédente ronde).

Kama Manas = Egoisme.

Les entités assuriques se nourrissent de formes pensées restantes dans les lieux où il y a eu haine et peur. Et leur vecteur matériel ce sont les virus et les bactéries.

La magie noire = sensualité, rites sexuels qui enchainent. (débauche, passions = êtres élémentaires artificiels car sont produits par l’humain).

Les êtres élémentaires naturels sont les âmes groupes animales sans danger. Cependant les mages noirs utilisent les forces animales par vivisection. Cela augmente l’égoisme.

Chez le mage blanc ce qui correspond à ces forces astrales réside dans la méditation. L’action par la pensée revient sur le plan physique. (sans pensée c’est le plan Kâma loka).

L’hypnose anéantit la volonté.

Le mensonge est un meurtre et un suicide (l’illusion laisse un rien, un vide dans le corps astral).

12 = le zodiaque
7 = le système solaire
3 = du soleil à la lune (les 3 corps)

Pour vaincre ahriman c'est le 12 vers le 7.

La tête est faite que d'éthérique = le corps éthérique est libre
Le moi est inséré avec le corps astral. Il faut apprendre à le libérer.

Imagination = eau
Inspiration = Air
Intuition = Feu

Je suis = expiration
Je ne suis pas = respiration

avatar
obsidienne

Messages : 3652
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: celtisme : L'Áse blanc

Message par obsidienne le Sam 22 Oct - 21:07

Kennsla pour la veille des Méditrinales
http://cheshireclub.blogspot.fr/p/meditrinales.html

Les saisons sont là pour nous amener à l'automne, tout comme la journée existe pour nous amener vers le crépuscule ...  (rapport à la mort, au sommeil).

Frey c'est la matière dont on a retiré la lumière.... on a retiré la rigueur......

la contraction de la lumière c'est le passage à l'action dans la matière, on rentre dans la rigueur....

générosité = homme ; rigueur = femme .....  Il y a un peu de féminin dans l'homme ...

Dans le passage à l'action (le pied sur la terre) il y a blocage, paralysie et la rigueur intervient....

alors Entre la pensée et l'action il faut mettre la parole....


la psychologie karmique ....  il faut remonter à deux générations.....

*******

"Dans le passage à l'action (le pied sur la terre) il y a blocage, paralysie et la rigueur intervient...." = EGOISME

Rudolf Steiner dit que l'égoisme protège l'être humain d'être "emporté" par Ahriman. L'extrême d'Ahriman c'est la mort.

Dans le blocage à l'action il y a la peur de l'inconnu. Mais Steiner dit que nous pouvons créer notre avenir. Nous avons la possibilité de le créer tous les jours. D'ailleurs la nouvelle clairvoyance c'est de rêver sa future journée ...... et parfois plus loin pour certains.

Développer sa conscience par la pensée permet d'aller au delà de la peur.

Dans l'action nous somme dans la volonté et la volonté est inconsciente. C'est pourquoi le passage à l'action n'est jamais calculé même si nous avons établi des plans. Donc on se retrouve avec un rapport spirituel dans la volonté. Ce qui démontre que nous sommes des êtres spirituel qui agissent dans la matière......


Dernière édition par obsidienne le Dim 23 Oct - 10:01, édité 1 fois
avatar
obsidienne

Messages : 3652
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: celtisme : L'Áse blanc

Message par obsidienne le Sam 22 Oct - 21:54

« Accourez auprès du pommier... »

http://cheshireclub.blogspot.fr/p/accourez-aupres-du-pommier.html

l'interdit dans les religions sont là pour aider la préservation des peuples.
"A travers ta volonté et ton sang survit ton peuple."

Acte magique :  Le ménage d’automne fait rentrer le bon à l’intérieur du foyer. C’est une bénédiction.

Le Vouloir de l’humain s’harmonise avec le vouloir cosmique pour 365 jours…..

"la mort vient au bout de tout" ... formule de l'été. "la matière triomphe de tout" ; mais si tu es brave tu te connectes là où il y a la vie perpétuelle.

******************

Rudolf Steiner évoque « le vouloir » en rapport de l’archange Saint Michel qui amène le fer cosmique dans la tête des humains. Cela commence dès le mois d’août avec les étoiles filantes qui justement déposent le fer cosmique dans l’atmosphère.

Steiner dit que l'été, qui commence à partir du 21 juin (fête du solstice) est le mois d'ahriman. Il est présent partout.... c'est une période difficile ou nous somme déconnectés du cosmos. Cette influence prend fin au mois d'août avec l'arrivée des étoiles filantes.... qui annonce la présence de l'archange St Michel.
avatar
obsidienne

Messages : 3652
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: celtisme : L'Áse blanc

Message par obsidienne le Lun 24 Oct - 23:30

Hexakosioihexekontahexaphile
http://cheshireclub.blogspot.fr/p/lhexakosioihexekontahexaphile.html

les symboles

la rune de la glace ISA (is) http://www.boutique-univers-esoterique.com/blog/isa-is-significations-et-interpretations-de-la-rune/

"Il faut avancer dans la vie et pas se lamenter sur son sort à ne rien faire."

Faut pas se laisser entrainer vers le bas avec les personnes qui pleurnichent sur les "j'ai tellement souffert dans mon enfance, dans ma vie"....

Les gens médisants, menteurs, calomnieurs sont sans énergie, sans vitalité Twisted Evil

Il y a beaucoup de personnes qui se sont reconstruits après des épreuves difficiles !

Il faut être heureux, joyeux chaque jours  Laughing

joie = force rouge harmonieuse = être connecté au plus haut (tous les plans)

L'harmonie des 3 plans = 666 !  Voir ce chiffre matériellement autrement ....
avatar
obsidienne

Messages : 3652
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: celtisme : L'Áse blanc

Message par obsidienne le Mer 26 Oct - 23:01

Une semaine de Mû

http://cheshireclub.blogspot.fr/p/blog-page_93.html

24 runes, 24 lettres, 24 heures, le cercle est fermé...... magie ...

à lire : L'Edda, les sagas nordiques, les contes blancs, Friedrich Nietzsche.... Zarathoustra.

L'Edda: Récits de mythologie nordique- Snorri Sturluson - ed Gallimard
https://www.amazon.fr/LEdda-mythologie-nordique-Snorri-Sturluson/dp/2070721140

http://www.venerabilisopus.org/fr/livres-samael-aun-weor-gnostiques-sacres-spiritualite-esoterisme/pdf/200/218_edda-textes-sacres-des-peuples-nordiques.pdf

http://www.usborne.com/fr/catalogue/livre/2~acr~acrcrc~8390/les-sagas-nordiques.aspx

http://racines.traditions.free.fr/poete/leseddas.pdf

RECITS DE LA MYTHOLOGIE CELTIQUE - Ella YOUNG
https://www.delcampe.net/fr/collections/livres-bd-revues/culture-religion/recits-de-la-mythologie-celtique-ella-young-76108425.html

Rien que Hud

http://cheshireclub.blogspot.fr/p/rien-que-hu.html

La lumière est pure joie mais la tristesse transforme tout en poison.

Wotan ne vit que d'alcool et de pommes d'or.

Il y a 3 méthodes pour adoucir La Rigueur = alcool, danse, aumone.
avatar
obsidienne

Messages : 3652
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: celtisme : L'Áse blanc

Message par obsidienne le Ven 28 Oct - 18:59

Samain

"Bonne fête des morts, mes soeurs!.."

http://fabien.osmont.free.fr/celtes/samain.htm

O.gif (1263 octets)n assiste ces dernières années à l'apparition de la fête d'Halloween en Europe. Cette fête, directement importée des Etats-Unis et mise en avant à grand renfort de publicité pour des raisons principalement commerciales, prend pourtant sa source au plus profond de notre culture celtique.

Certes, la manière dont elle est pratiquée aujourd'hui ressemble fort peu à ce qu'elle, ou plutôt ce qu'elles étaient à l'origine. Mais pire que la forme, il semble que le fond n'ait point survécu à cet "aller-retour" transatlantique.

A travers ce petit article, je me propose d'aborder quelques aspects fondamentaux de la fête de Samain, fête celte qui avait lieu à l'équivalent calendaire de la veille de notre Toussaint chrétienne, c'est à dire la nuit du 31 octobre.

La nouvelle année

Le calendrier celte n'avait pas les mêmes échéances que le notre. En particulier, l'année commençait pour les celtes à la fin de l'été, et plus précisément à l'équivalent de notre premier novembre.

La fête de Samain avait donc pour premier rôle de clore l'année passée et de démarrer la nouvelle année. Quoique décalée par rapport à notre calendrier, quelques coutumes ont su perdurer par delà les ages. Ainsi, la plante dédiée à cette "nuit de l'année" était non pas la citrouille mais bien le gui, plante des celtes si l'en est une, plante des druides aussi. Or, parmi les coutumes de nouvel an encore pratiquées, on peut trouver aujourd'hui celle de la branche de gui sous laquelle on vient s'embrasser cette nuit-là.

Lors de cette fête, les celtes avaient souvent tendance à allumer un feu. Ces feux, pour leur aspect fonctionnel, servaient probablement de balise. En effet, l'étymologie de Samain ("Samuhin") signifie "rassemblement, réunion". Or, cette date servait avant tout de repère pour les bergers : à cette date, on devait rentrer les bêtes pour les protéger du froid. Le "rassemblement" que manifestait Samain était donc sur un plan matériel celui des bêtes et de leurs pasteurs. Et les grands feux servaient de guide à ce "rassemblement".

Le feu avait bien entendu aussi un aspect symbolique. En Irlande en particulier, une coutume persista suffisamment pour qu'on sache que, cette nuit-là, un grand feu sacré était établit au "centre", duquel ensuite on allait allumer tous les autres feux du pays. La symbolique du feu apparaît alors clairement. Au moment du nouvel an, le "redémarrage" du pays prenait sa source en son centre… Une manière de marquer le rythme en provoquant ce jour-là un "inspire" (le rassemblement) suivi d'un "expire" (diffusion de la lumière).

La fête des morts

Mais alors que l'on se rassemblait ainsi, et que l'on se souciait de sa principale subsistance, à savoir les troupeaux, un autre événement se préparait et demandait qu'on y porte attention.

En effet, au delà de l'aspect purement matériel de cette fête, la fin de l'ancienne année et le début de la nouvelle laissait durant cette nuit-là la possibilité aux morts et aux "esprits" de toute sorte de surgir de leur monde pour pénétrer dans le notre. La nuit de Samain était en quelque sorte hors du temps, à la frontière entre l'année précédente et l'année nouvelle. Situation pour le moins ambiguë qui laissait ouvertes les portes de Sid, le monde des morts.

Astrologiquement, Samain était d'ailleurs associée par les celtes à la lune noire, autre symbole lié souvent à la mort.

Ce contact avec les morts provoqua nombre de coutumes au sens au moins symbolique.

D'abord, c'était le moment de se souvenir de ses ancêtres. Le soir où justement on ramenait au foyer tous ses biens devait être le soir du souvenir; car si l'on possédait tous ces biens, c'était aussi grâce aux morts de sa famille dont on avait hérité les possessions et le savoir-faire. Il était donc de tradition ce soir-là d'accueillir ses morts à la table afin de leur donner à eux aussi le fruit du travail de l'année. Avoir la possibilité de rencontrer les morts avait d'ailleurs un intérêt plus magique dont nous reparlerons.

C'est probablement cet aspect de la tradition celte qui donna prétexte au christianisme pour célébrer les morts à cette date (et non le jour même de la Toussaint, ce que tout un chacun pratique pourtant par commodité, et aussi souvent par "oubli" des fondements de la tradition chrétienne).

Mais cette nuit-là portait aussi avec elle la possibilité de voir surgir les hordes chaotiques de l'autre monde. Ainsi étaient susceptibles de survenir gnomes, esprits, ou autres Korrigans. Pour éviter le déferlement chaotique de ces petits démons dans les foyers où il fallait préserver ses provisions pour l'hiver, les celtes veillaient à "occuper" ces personnages en leur organisant des fêtes.

Ces fêtes avaient naturellement lieu aux points de jonction des deux mondes, souvent symbolisés par des tertres, manière de matérialiser les points de convergences de différents canaux d'énergie.

Les rites divinatoires

Dans cette ambiance particulière, de nombreuses pratiques mystiques pouvaient être réalisées.

Ainsi, il était coutumier que cette nuit-là soit sujette à la pratique d'arts divinatoires. En cela, différentes pratiques tendent les unes et les autres à montrer que le contact avec l'autre monde était une chance inespérée pour les celtes d'obtenir des informations sur l'avenir, et plus particulièrement sur les possibilités de décès pour l'année à venir.

L'art divinatoire était aussi pratiqué à cette occasion de manière plus solennelle par les druides qui transmettaient et interprétaient alors la parole de la déesse, afin de tracer les grandes lignes des événements de l'année à venir.

Ce genre de pratique fait souvent sourire aujourd'hui. Pourtant nombre de peuples pratiquèrent la divination ainsi et surent prévoir de nombreux événements importants. Qui n'a jamais entendu parler des fameux exemples des indiens Incas qui connaissaient la nature de leur chute avant même les premiers débarquements conquistadores, ou des tibétains qui avaient prédit l'invasion et la domination destructrice de leur pays par le "démon rouge" chinois…

Les représentations quelquefois douteuses des sorcières pratiquant le sabbat peuvent ainsi s'illustrer et prendre un autre sens. En effet, qui furent les sorciers et les sorcières sinon les derniers tenants de la tradition païenne occidentale ? N'était-il pas normal alors de les trouver alors cette nuit-là autour d'un feu allumé non loin d'un tertre en train d'effectuer quelque pratique rituelle ?

Quelques rapprochements

Peut-on se tenter à quelques analogies avec d'autres traditions ?

Le "cas celte" est relativement délicat à traiter sur ce point. En effet, les celtes, peuple proche de la terre, mirent en place leur calendrier non pas en fonction des équinoxes et des solstices comme la plupart des peuples de l'époque, mais en fonction des dates qui marquaient réellement les changements de condition de vie.

Ainsi, c'est effectivement au moment du 1er Novembre que l'hiver se manifeste plus concrètement et non pas à l'équinoxe d'Automne, qui laisse encore quelques beaux jours à venir, ni lors du Solstice d'Hiver qui, lui, marque le point culminant de cette saison. Et il en sera de même 6 mois plus tard lors de l'arrivée "effective" des beaux jours de l'été le 1er Mai.

Les fêtes d'équinoxe et de solstice étaient pourtant bien présentes chez les celtes. Leur croix, sorte de calendrier omniprésent, ne les oubliait pas non plus, d'ailleurs. Elles étaient simplement représentées un peu plus en retrait, par la présence des quatre "creux" situés sur les diagonales. Ces fêtes astrologiques avaient une nature plus sacrée et étaient plutôt l'apanage des druides que du peuple. On en connaît d'ailleurs peu le contenu, la tradition druidique étant restée de tout temps principalement orale…

Bien entendu, on peu facilement trouver quelques analogies à Samain, ainsi que René Guénon le propose, avec d'autres fêtes d'autres civilisations. Rien de plus naturel : les fonctions traditionnelles se retrouvent toujours même si elles ne sont pas manifestées au même moment du cycle.

En cela, les saturnales étrusques ou certaines fêtes babyloniennes méritent un certain intérêt, en particulier sur l'aspect de "temps hors du temps", de chaos à franchir. Malgré tout, la confusion peut facilement se faire avec d'autres fonctions plus proches de celles du Solstice d'Hiver comme par exemple celle de la fécondité, ou de la lutte de la lumière contre la nuit.

Mais dans tous les cas, on remarquera volontiers la distance qui sépare les fonctions d'origine de la fête de Samain, de l'actuelle Halloween ("hallowen") dont la signification étymologique nous est plus familière : "Veille de tous les saints", c'est à dire Veille de la Toussaint…
avatar
obsidienne

Messages : 3652
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: celtisme : L'Áse blanc

Message par obsidienne le Mer 10 Mai - 23:24

avatar
obsidienne

Messages : 3652
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: celtisme : L'Áse blanc

Message par obsidienne le Sam 2 Déc - 23:37

Pour en finir avec les jours d'ombre

1er décembre 2017

http://cheshireclub.blogspot.fr/
avatar
obsidienne

Messages : 3652
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: celtisme : L'Áse blanc

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum