platon .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

platon .

Message par oursagora le Mer 28 Sep - 23:05

introduction a la philosophie de platon .



source jacques darriulat .




la chute d' athénes en 404 , devant sparte ( platon a 20 ans ) , puis les guerres intestines de la gréce au quatriéme siécle auront raison de la civilisation des cités ( les cités contre sparte , jusqu' a la victoire de leuctres en 371 ; puis les cités contre thébes , jusqu' a la victoire de mantinée en 362 ; ensuite , la puissance de philippe de macédoine ne cesse de croitre , laissant a son fils alexandre la voie libre pour l' assujetissement des cités grecques , fondées sur la citoyenneté , et l' ouverture d' un monde sans limite , en lequel l' homme est destiné a devenir cosmopolite , et non plus citoyen ) . la philosophie pense quand tombe le soir , et la chouette de minerve ne prend son envol qu' au crépuscule . le sommet de la pensée grecque n' est pas contemporain du siécle de l' expansion et de la prospérité des cités , mais au contraire de leur déclin , puis de leur asservissement , c' est a dire de leur destruction . platon comme aristote pensent au quatriéme siécle , qui est le siécle du déclin et de la chute . comment préserver ce qui fut la valeur essentielle de la civilisation des cités ? comment préserver l' idée grecque de l' homme libre , c' est a dire autonome , capable de juger par lui meme et de se donner a lui meme la constitution qui définira ses conditions d' existence politique ?

oursagora

Messages : 1110
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 55
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

platon .

Message par oursagora le Jeu 29 Sep - 18:21

introduction a la philosophie de platon .


source jacques darriulat .




l' homme grec est un homme nouveau , dont la cité est la mére : " la cité est la mére commune " , écrit platon dans l' euthyphron , il fait l' éloge des crétois qui parlent de la " matrie et non de la patrie " ( république , 9 , 575 d ) et il ajoute ailleurs que " la patrie est plus respectable qu' une mére , un pére et tous les ancétres " ( criton 51 a ) ; ce qui signifie que l' autorité familiale doit étre soumise a l' autorité politique , et que la cité , plus que la mére génétique a droit d' étre reconnue pour mére vénérable . si la mére meurt , que devient l' enfant ? les grecs sont trés conscients de l' originalité de la civilisation des cités : tous les autres peuples ,
" barbares " ( ils bégaient la syllabe formée des deux premiéres lettres de l' alphabet , semblables a l' enfant qui ne sait pas parler , ou a l' esclave qui n' ose pas parler ) et non grecs , tremblent devant le grand roi en perse , devant le pharaon en égypte , mais seuls les grecs savent parler haut et clair , dans une assemblée ou tous les citoyens sont semblables et égaux , homoia kai isoi , et délibérer librement les uns avec les autres . cette parole libre , qui ne prend appui que sur ses propres raisons , qui se gouverne elle me , c' est ce que les grecs nommaient le logos , et c' est seulement dans le cercle des cités qu' on l' entend sonner clair , on ne risque pas de l' entendre dans la cour du tyran . comment donc tirer la lecon de l' histoire pour que l' insolence du logos , sa puissance propre comme son autonomie , ne soient pas perdues a tout jamais ?

oursagora

Messages : 1110
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 55
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: platon .

Message par oursagora le Jeu 29 Sep - 20:58

introduction a la philosophie de platon .



source jacques darriulat .





la cité était pour aristote la serre qui seule permettait de cultiver la plante humaine et de la porter a son point d' excellence , ce qu' on nommait alors la " vertu ." l' homme grec , cet " animal politique " enfanté par la cité , n' est pas un homme parmi d' autres , mais la vérité de l' homme en général , la manifestation de la plus haute distinction de l' humanité en tant que telle . quand la gréce est malade et que les grecs combattent les grecs , c' est toute l' humanité qui se trouve en péril . dans la république ( " politeia " , la constitution ) , platon se lamente sur le déclin des cités , craignant qu' une valeur essentielle soit a jamais engloutie dans ce naufrage : " je prétend que les grecs appartiennent a une meme famille et sont parents entre eux , et que les barbares appartiennent a une famille étrangére . lorsque les grecs combattent les barbares , et les barbares les grecs , nous disons qu' ils guerroient , qu' ils sont ennemis par nature , et nous appellerons guerre leur inimité ; mais quand les grecs combattent les grecs , nous dirons qu' ils sont amis par nature , mais qu' en un tel moment , la gréce est malade ." ( vers , 470 c ) . pressentant l' effondrement durable des cités par les guerres intestines , puis par la poussée macédonienne , le philosophe grec veut formuler la vérité essentielle de la civilisation des cités , de facon que , dans le cas ou cette civilisation viendrait a s' effondrer , sa vérité du moins demeure .

oursagora

Messages : 1110
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 55
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: platon .

Message par oursagora le Jeu 29 Sep - 23:45

introduction a la philosophie de platon .


source jacques darriulat .





la gréce du cinquiéme siécle n' est pas simplement une période de l' histoire parmi d' autres , c' est aussi l' émergence d' une vérité nouvelle quant a la destination des hommes : les grecs l' ont réalisée dans le cadre de la cité , il appartient aux descendants de la penser et de la préserver de l' oubli . si la gréce est malade , il lui faut un médecin , et platon ne cesse de rappeler que la philosophie est une médecine de l' ame . de meme que la médecine hippocratique et l' école de cos avait supplanté la médecine magique qui régnait avant elle ; par le précepte du " soigne toi toi meme " , de meme la philosophie veut rétablir la santé dans les esprits par le projet d' un " connais toi toi meme " , c' est a dire d' un " connais par toi meme " , et non par le dieu qui parle par l' oracle , ni par la divination qui inspire le poéte , cet autre devin , moins encore par la bouche du tyran qui prétend pensr a notre place , ni meme par l' opinion majoritaire , toujours changeante et qui finalement conduit athénes a sa perte ( expédition de sicile ; platon est encore enfant ) .

oursagora

Messages : 1110
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 55
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: platon .

Message par oursagora le Ven 30 Sep - 1:00

introduction a la philosophie de platon .



source jacques darriulat .





un tel projet - de quelle vérité nouvelle la civilisation des cités fut elle l' expression ? - n' appelle pas simplement la fondation d' un nouveau savoir , mais la critique radicale des anciens savoirs , de tout ce qui tenait lieu de vérité avant que le régne des cités ne soit instauré . la philosophie est ce savoir nouveau , et sa fondation passe par le détronement de ceux qui passaient , au temps ou l' entreprise de l' autonomie n' avait pas encore été tentée , pour les maitres de sagesse . quels étaient ils ? ils étaient trois principalement , trois figures a la fois respectées et dépassées par la méditation platonicfienne , trois savoirs que la philosophie entend surmonter , la philosophie qui n' e st pas savoir , mais seulement amitié du savoir ( amitié et non amour , philia et non éros , aimant dans le respect de l' indépendance de son objet - le savoir , a la fois science théorique et sagesse pratique , sophia - et non prétendant se l' accaparer par une possession jalouse et exclusive : le savoir du poéte , le savoir du sophiste et le savoir du tragique ) . on peut dire que ces trois figures se succédent dialectiquement - un mot dont nous aurons a approfondir la signification chez platon - en ce sens que les deux premiéres , le poéte et le sophiste , posent les deux termes d' une contradiction , et que la troisiéme constitue une sorte de moyen terme entre les poles de l' antinomie , et tente ainsi d' équilibrer la contradiction , mais non de la dépasser ( ce qui impliquerait sa suppression ) . c' est cette meme contradiction que la philosophie , telle que platon la fonde , entend dépasser véritablement , instituant par la meme une nouvelle modalité du savoir , celle la meme que nous nommons aujourd' hui la science .

oursagora

Messages : 1110
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 55
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: platon .

Message par oursagora le Ven 30 Sep - 12:52

introduction a la philosophie de platon .



source jacques darriulat .





pour dire d' un mot les termes de cette antinomie fondatrice , et placer entre ces deux extrémes le juste milieu tragique , nous pouvons grossiérement les énoncer ainsi : le savoir du poéte est , selon platon , un savoir hétéronome , aliéné a une puissance transcendante , puisqu' il dépend de l' inspiration qu' un dieu lui communique , et dont il n' est que le transmetteur ; inversement , le savoir du sophiste , toujours selon platon , entreprend de donner a la cité les armes qui lui permettent d' instituer son autonomie , et de se gouverner elle meme par la libre délibération de ses citoyens . entre le poéte et le sophiste , c' est a dire entre la vérité divine et la convention humaine , la tragédie s' efforce d' établir une sorte de statu quo en déterminant la part qui est celle de chacun , la ligne de partage , le partage de midi qui définit l' équilibre toujours fragile et menace du sacré et du profane , de la part qui doit revenir aux dieux et de la part qui est aux hommes .

oursagora

Messages : 1110
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 55
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: platon .

Message par oursagora le Sam 1 Oct - 1:07

introduction a la philosophie de platon .


source jacques darriulat .





quant au philosophe , tel du moins que platon en invente la figure , il revendiquera , avec le sophiste et contre le poéte , la responsabilité purement humaine du savoir : il est possible de progresser vers la sagesse , qui est savoir théorique et pratique , par la seule puissance autonome de l' esprit , en s' efforcant de connaitre soi meme sa propre pensée , et sans recourir a la divination poétique , mais le philosophe affirmera encore , et cette fois contre le sophiste et avec le poéte , la transcendance radicale de la vérité , toujours poursuivie mais jamais atteinte , proie d' une chasse sans fin , mais certainement pas lieu commun ou se stabilise l' opinion majoritaire , comme l' avait cru un moment le sophiste , et avec lui , et a ses dépens , la cité d' athénes . quant au tragique , qui fait la part des choses et tente d' établir une sorte d' équilibre de la terreur entre les puissances du sacré et les puissances du profane , il reste comme paralysé par l' horreur de la transgression et n' ose pas encore savoir . or , c' est précisément cette audace du savoir que le philosophe platonicien entreprend de pratiquer , et de fonder en droit . telle sera la trame de notre réflexion .

oursagora

Messages : 1110
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 55
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: platon .

Message par obsidienne le Sam 1 Oct - 17:25

avatar
obsidienne

Messages : 3302
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 53
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: platon .

Message par oursagora le Sam 1 Oct - 19:00

bonsoir .

merci obsidienne pour ce lien .
les sagesses grecques et égyptiennes sont merveilleuses , et l' on y puise des vertus essentielles a la bonne marche de notre destin .

la providence , selon les grecs de l' antiquité , est la destinée et la nécessité d' une existence communautaire
participative de la cité .

la richesse des enseignements de la sagesse ne peut que nous séduire .
et , selon mes connaissances , elle est omniprésente en orient alors qu' en occident , elle est quasiment absente!

bonne soirée et a trés bientot .
amitié oursagora .

oursagora

Messages : 1110
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 55
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: platon .

Message par obsidienne le Sam 1 Oct - 22:38

oursagora a écrit:bonsoir .

merci obsidienne pour ce lien .
les sagesses grecques et égyptiennes sont merveilleuses , et l' on y puise des vertus essentielles a la bonne marche de notre destin .

la providence , selon les grecs de l' antiquité , est la destinée et la nécessité d' une existence communautaire
participative de  la cité .

la richesse des enseignements de la sagesse ne peut que nous séduire .
et , selon mes connaissances , elle est omniprésente en orient alors qu' en occident , elle est quasiment absente!

bonne soirée et a trés bientot .
amitié  oursagora .

En effet c'est en occident que le "moi" commence à se développer ; l'individualisme !

C'est vraiment pas facile l'individualisme mais c'est une étape nécessaire .... c'est là qu'on rentre dans la vie intérieure mais la aussi où il ne faut pas se perdre dans l'égo...

la connaissance de soi est une épreuve de solitude et c'est pas facile surtout quand certains s'aventure à créer du social au milieu de la tourmente !
avatar
obsidienne

Messages : 3302
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 53
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: platon .

Message par oursagora le Sam 1 Oct - 22:48

le poéte .


source jacques darriulat .





chacun sait que platon , dans la cité philosophique dont il fait le portrait dans la république , chasse les poétes , indignes qu' ils sont , selon lui , de participer a la connaissance philosophique . platon ne nie nullement au poéte un savoir , le poéte en effet sait quelque chose , mais il le sait par fulgurance , intuitivement , dans un éclair que le détour laborieux du raisonnement peine a retrouver . le savoir du poéte ne saurait se méler a celui du philosophe , ils sont entre eux incompatibles et si , dans la cité , comme platon le pense , c' est la philosophie , c' est a dire la recherche intellectuelle , qui doit étre reine , et non , par exemple , le marché , alors dans une telle cité le poéte ne saurait avoir de place : il lui faudra chercher ailleurs la communauté qui sera en mesure de lui offrir une famille . cette exclusion de la poésie dans le cercle de la connaissance rationnelle ne se fonde pas sur le trop peu de connaissance du poéte , mais plutot , et paradoxalement , sur son trop plein : le poéte en sait trop pour étre philosophe , il est savant et non philosophe , il a la science infuse et n' éprouve pas le besoin de se lancer , comme le fait le philosophe , " a la chasse de l' étre " ( phédon 66 c ) .

oursagora

Messages : 1110
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 55
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: platon .

Message par oursagora le Sam 1 Oct - 23:40

bonsoir obsidienne .

effectivement , l' idée d' individualisme est propre a l' occident .
la quéte intérieure peut se révéler a travers le sacré de la religion .
ce qu' ont saisi les orientaux .

nous naissons seuls et nous mourrons seuls..............

bonne soirée obsidienne .
a bientot .
amitié oursagora .

oursagora

Messages : 1110
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 55
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: platon .

Message par oursagora le Lun 3 Oct - 0:30

le poéte .



source jacques darriulat .





le philosophe désire savoir , mais le poéte est comblé par l' extase . sophos , et non philosophos , le poéte est donc un étre divin , possesseur bienheureux de ce dont les hommes sont toujours en quéte . aussi sera t il chassé de la cité philosophique - qui est communauté enseignante - non comme un charpotan , un simple faussaire du savoir ( formules qui conviennent davantage au sophiste qu' au poéte ) , mais comme un étre surhumain dont l' intrusion trouble la recherche laborieuse et simplement humaine de la vérité : " si donc un poéte en apparence capable , par son habileté de prendre toutes les formes et de tout évoquer
( mimineisthai ) , venait dans notre ville pour s' y produire , lui et ses poémes , nous le saluerions bien bas comme un étre sacré , étonnant , agréable ; mais nous lui dirions qu' il n' y a point d' homme comme lui dans notre cité et qu' il ne peut y en avoir ; puis nous l' enverrions dans une autre ville , aprés avoir versé de la myrrhe sur sa téte et l' avoir couronné de bandelettes ."
( république , 3 , 398 a ) . c' est la l' hommage qu' on rend aux statues des dieux , aprés leur avoir demandé d' exaucer un voeu .

oursagora

Messages : 1110
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 55
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: platon .

Message par oursagora le Mer 26 Oct - 17:52

le poéte .


source jacques darriulat .




le poéte est ainsi comme un dieu parmi les hommes , tandis que la philosophie entend étre l' affaire des hommes entre eux ( le philosophe préfére le démon - qui est messager entre les mortels et les immortels - au dieu , et se place sous le patronage d' éros ) . en vérité , le poéte n' est pas dieu lui meme , il est plutot l' instrument inconscient que le dieu utilise , comme le musicien la trompette , pour faire entendre sa voix et son souffle parmi les mortels . la poésie est la parole des dieux , et la scansion du vers grec , c' est a dire la définition des rythmes poétiques , trouve son origine dans le rythme de la sentence oraculaire . dans un magnifique dialogue de jeunesse , le lon ( lon est un homéride qui va de ville en ville , sans s' attacher a aucune , pour y exercer son art : chanter l' lliade en s' accompagnant de la lyre ) , platon livre une véritable théorie de l' inspiration poétique .

oursagora

Messages : 1110
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 55
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: platon .

Message par oursagora le Mer 14 Déc - 20:55

le poéte .


source jacques darriulat



le dieu , énonce platon , ici apollon , conducteur des muses , est semblable a cette pierre qu' on trouve sur l' ile d' héraclée , cette pierre qui est l' aimant et qui , par son pouvoir attractif , semble avoir conservé quelque chose de la puissance magique qui animait la nature autrefois , avant que ne vienne l' ére des cités , quand le grand pan régnait sur le monde . l' aimant , selon thalés , n' est il pas une pierre qui a une ame ? homére , premier chainon de la propagation du charme poétique , est comme un anneau de fer que la force de l' aimant maintient attaché au dieu , lui communiquant sa vertu magique ; l' homéride qui , comme lon , est attaché au poéte dont il est le récitant , fait un second anneau , prolongeant ainsi la diffusion du magnétisme ; et le cercle des auditeurs fait chaine a son tour et entre dans la ronde de la fascination , qui céde au charme poétique comme le cortége des bacchantes céde au délire des corybantes ( 534 a ) .

oursagora

Messages : 1110
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 55
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: platon .

Message par oursagora le Jeu 15 Déc - 0:50

le poéte .


source jacques darriulat .



platon se défie de l' ivresse , et souhaite que le philosophe soit un homme sobre : en fait d' ivresse , il ne veut connaitre que celle de la lucidité . la transe poétique est une expérience de la possession , et la possession est un vertige de l' homme , devenu habité par le dieu ( le poéte est entheos : 534 b 5 ) perd toute mesure , et s' abandonne au péril de l' inhumain , tel agavé qui , dans les bacchantes d' euripide , déchire vivant son propre fils penthée et brandit sa téte tranchée comme le trophée d' une chasse glorieuse . le poéte , cet interpréte , ou plutot ce porte - parole du dieu , énonce sans doute de grandes vérités puisqu' un dieu parle dans sa gorge , mais son langage plus qu' humain est plein d' énigmes et d' obscurités , précisément parce qu' il parle de haut et ne consent pas a se mettre a niveau de l' intelligence humaine .

oursagora

Messages : 1110
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 55
Localisation : aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: platon .

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum