Emplacement des stations HAARP dans le monde.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Emplacement des stations HAARP dans le monde.

Message par obsidienne le Dim 10 Juil - 21:43

Emplacement des stations HAARP dans le monde.

https://realinfos.wordpress.com/2011/09/27/emplacement-des-stations-haarp-dans-le-monde/

Petit Rappel:

Le projet HAARP (High frequency Active Auroral Research Program) (« programme de recherche sur les aurores boréales en haute atmosphère »), nom créé pour ne faire peur à personne et avec un budget apparemment pas trop élevé (30 millions de dollars par an officiellement).

Le projet HAARP est un programme américain scientifique et militaire de recherche sur l’ionosphère. Ce projet est financé conjointement par l’US Air Force et l’US Navy des États-Unis tandis que les activités scientifiques sont gérées par l’Université de l’Alaska.

HAARP est le 3ème site de recherche ionosphérique américain. Les autres sites étant dans les environs de l’observatoire d’Arecibo à Porto Rico, et proche de Fairbanks en Alaska : station HIPAS.

D’autres installations telles que HAARP existent dans le monde comme la station européenne EISCAT avec une puissance de 1000 MW (ERP) et qui est situé près de Tromsø en Norvège. Une autre station se trouve aussi en Russie, la station Sura, près de Nijni Novgorod avec une puissance de 190 MW.

Les installations du HAARP utilisent la technologie IRI (Ionospheric Research Instrument) ainsi que des techniques radioélectriques afin de modifier localement l’ionosphère par excitation via des ondes haute fréquence (HF) et ce, afin d’étudier les modifications sur les communication longues distances.

Le site du Projet HAARP est installé près de Gakona en Alaska et aurait coûté 30 Millions de dollars. Cette installation utilise 180 antennes dipôle. La puissance rayonnée est de 3,6 MW PEP pour une puissance ERP (puissance irradiée) de 3,891 MW (84 db W). La gamme de fréquence HF utilisée est de 2,8 à 10 MHz. Le projet à terme prévoit 360 antennes de 3 mégawatts chacune, soit 1 gigawatt !

Les émetteurs HF sont alimentés en énergie par 6 turbines brûlant 95 tonnes de diesel par jour. L’installation rejette 7 tonnes de déchets par jour.

Le site de HAARP est situé près des immenses réserves de gaz et de pétrole de la société ARCO, qui est … propriétaire des brevets HAARP. L’installation est reliée à l’un des plus puissants ordinateurs de la planète, sur le campus de l’université D’Alaska et est protégée par un réseau de défense antiaérien comparable à celui de Washington: des batteries de missile sol-air sont disséminés partout en Alaska dans le seul but de protéger la station de Gakona.



Selon le site officiel de ce projet, HAARP aurait pour but d’étudier les propriétés de l’ionosphère et plus particulièrement, d’étudier comment les perturbations de cette couche de la haute atmosphère (orages magnétiques) affectent les communications radio mondiales, les systèmes de navigation par satellite ainsi que les réseaux de transport d’électricité sur de longues distances.

Les chercheurs « tentent » aussi de produire de petits changements temporaires sur une région limitée, directement au-dessus du site d’investigation. Les instruments de HAARP, d’une extraordinaire sensibilité, permettent de faire des corrélations détaillées à partir des effets produits et donnant ainsi une meilleure compréhension de la façon dont l’ionosphère répond à une grande variété de phénomènes naturels.

Là où il y a controverse, c’est au niveau de sa capacité à influencer l’ionosphère qui serait beaucoup plus importante que celle admise officiellement.

En effet, les 180 antennes du projet HAARP permettraient de modifier le climat, d’interrompre toute forme de communication hertzienne, de détruire ou détourner des avions et missiles transcontinentaux et d’influencer les comportements humains et tout cela, via des actions sur l’ionosphère.

Cette dernière théorie fut développée par le Dr Nick Begich et la journaliste Jeane Manning en 1995, dans le livre « Les anges ne jouent pas de cette HAARP »

Selon eux, les armes EMP (et à plus forte raison, HAARP) ont un effet psychologique perturbant sur l’être humain. Il se pourrait que HAARP, arme polyvalente s’il en est, puisse aussi être utilisée dans ce but. Une arme « psychotronique » utilisant une onde ELF (ultra basse fréquence) de forte puissance pourrait être capable de manipuler mentalement les populations à leur insu. Les ondes ELF peuvent en effet interférer avec les fréquences cérébrales et provoquer la synthèse de substances neurochimiques altérant les émotions : peur, dépression, colère…, comme l’avait découvert dès 1952 le professeur Jose Delgado de l’université de Yale.

Les molécules d’ADN et d’ARN, à cause de leur longueur, sont particulièrement sensibles aux hautes fréquences modulées en basse fréquence. Il est possible que des maladies affectant le système d’orientation des cétacés, les faisant s’échouer par troupeaux entiers sur les côtes, soient causées par les essais HAARP pour communiquer avec les sous-marins.

Et il y a déjà des décennies que l’on sait qu’en plaçant la tête dans l’axe du guide d’onde d’un radar, dont la porteuse est modulée en fréquence, on entend nettement la modulation « dans sa tête ».

Au tout début, il ne s’agissait que de faibles énergies: on utilisait des ondes HF émises depuis Gakoma pour  ioniser l’ionosphère et créer un miroir sur lequel on envoyait des ondes ELF, utilisées pour communiquer par exemple avec les sous-marins : les ondes de très basses fréquences, ou ELF, ont en effet la propriété de pouvoir pénétrer plusieurs kilomètres sous terre ou sous la mer.

Puis, rapidement, les militaires américains se sont aperçus que HAARP fonctionnait très bien et que d’autres applications pouvaient être envisageables. Par exemple, un « radar ELF » capable de scanner le sous-sol de la terre entière à la recherche de bases secrètes, et les mers à la recherche de sous-marins.

HAARP permet aussi de créer une arme EMP, une arme à impulsion éléctromagnétique qui anéantit instantanément toutes les communications et dispositifs électroniques chez l’ennemi. Une arme EMP a été utilisée contre l’Irak en 1991 au cours de la guerre du golfe.



Et puis, les américains ont très vite compris qu’ils pouvaient utiliser des énergies encore plus intenses pour détruire carrément des cibles terrestres ou aériennes… Et même carrément contrôler la météorologie?
avatar
obsidienne

Messages : 3473
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emplacement des stations HAARP dans le monde.

Message par obsidienne le Dim 10 Juil - 21:46

Près d'un tiers de tous les vols, décollent de petites îles sans nom. De nouvelles bases y sont construites à raison de huit par an. Sur ces îles très éloignées, il y a des antennes HAARP de toutes les formes et de nombreuses installations autour de ces îles, dans les profondeurs de l'océan lui-même. La Navy a développé une technologie de construction sous-marine sophistiquée qui permet à des robots submersibles, entièrement autonomes, de parcourir de grandes distances, et même de fabriquer des pièces pour ces installations sous-marines d’antennes, à mesure qu'ils progressent dans l’océan. Chaque fois que vous voyez ou entendez parler d’exercices militaires en mer, c’est essentiellement pour entretenir et réapprovisionner leur armée de robots « serviteurs » sous-marins. Il y a peut-être, un robot sous-marin par avion, et bientôt deux.


avatar
obsidienne

Messages : 3473
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emplacement des stations HAARP dans le monde.

Message par obsidienne le Dim 10 Juil - 22:04

HAARP un programme Américain de Guerre climatique, et de destruction massive

http://lapenseelibre.e-monsite.com/pages/harrp-l-arme-absolue.html



avatar
obsidienne

Messages : 3473
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emplacement des stations HAARP dans le monde.

Message par obsidienne le Jeu 1 Déc - 20:26

Reportage - Les hommes qui manipulent le climat [HAARP] #2

Nouvelles activités de la nouvelle arme du gouvernement américain : décider où et quand il va pleuvoir. Des avions vont dans les nuages pour changer le climat, avec des diffuseurs chimiques ?? Concentrer de l'humidité dans les nuages ? Qui sont ils pour décider cela ?


avatar
obsidienne

Messages : 3473
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L’armée sort carte sur table : C’est le contrôle des conditions météorologiques de la mort

Message par obsidienne le Lun 12 Déc - 0:13

http://io9.gizmodo.com/the-military-is-shutting-down-its-weather-controlling-1580112806?utm_campaign=socialflow_io9_facebook&utm_source=io9_facebook&utm_medium=socialflow

L’armée sort carte sur table : C’est le contrôle des conditions météorologiques de la mort.

Une installation qui a inspiré des théories de conspiration mondiales peut-elle être désignée site du patrimoine mondial? Si c'est le cas, c'est peut-être la seule façon d'empêcher l'arrêt du Programme de recherche sur les aurores actives à haute fréquence (HAARP) en Alaska, qui étudie l'ionosphère - ou crée des ouragans mortels - en fonction de qui vous parlez.

L'installation de HAARP, à la différence du laboratoire national de Lawrence Livermore, est un hybride particulier de la science militaire et civile. Il a été conçu au milieu des années 1980, mais s'est retrouvé sans mission claire au moment où la construction a commencé en 1993 et la guerre froide avait pris fin. L'instrument principal de l'installation, qui est financé conjointement par l'Armée de l'Air, la Marine, la DARPA et l'Université de l'Alaska, est un réseau de 180 dipôles croisés répartis sur une superficie d'environ 30 acres. Collectivement, le réseau peut transmettre jusqu'à 3 600 kW de puissance rayonnée, ce qui a permis aux scientifiques d'étudier la physique de base de la façon dont les particules chargées se comportent dans l'ionosphère, 55 à 370 miles au-dessus de la Terre.
Les objectifs officiels de HAARP sont d '«identifier, étudier et, si possible, servir à améliorer les capacités futures du commandement, du contrôle et des communications du DOD ... Les domaines de recherche qui seront explorés incluent la génération d'ondes à très basse et très basse fréquence, Les irrégularités alignées sur le champ géomagnétique, l'accélération des électrons et l'étude des processus atmosphériques supérieurs. Mais, plus tôt ce mois-ci, les militaires ont donné l'avis officiel au Congrès qu'il a l'intention de démanteler HAARP cet été. David Walker, sous-secrétaire adjoint de la Force aérienne pour la science, la technologie et l'ingénierie, a déclaré que «ce n'est pas un domaine dont nous avons besoin à l'avenir» et que les fonds de recherche seraient mieux dépensés ailleurs. «Nous passons à d'autres modes de gestion de l'ionosphère», a expliqué M. Walker.

C'est ce genre de langage qui a inspiré les théories du complot depuis la création de HAARP. Juste hier, un scientifique serbe a reproché à HAARP les récentes inondations dans le pays: "Il semble que le ciel s'ouvrait et que la mer d'eau tombait de là, ce ne sont pas des gouttelettes de pluie que l'on s'attendrait à voir. Modèle que je pourrais ajouter n'est pas le premier, ni il sera le dernier par HAARP. Et, la semaine dernière, un météorologue a été invité à donner une conférence à la Star Academy Charter School dans l'Ohio. Un des étudiants lui a demandé "quel genre de travail vous obtiendrez quand HAARP contrôle le temps, et vous ne sont plus nécessaires?" L'étudiant avait obtenu l'information de son professeur de sciences.
Une histoire longue et sinueuse

L'arrêt de HAARP est plutôt anticlimatique, étant donné son histoire assez colorée, qui a commencé avec la recherche du gouvernement sur les moyens de communiquer avec les sous-marins qui ont déplacé profondément sous l'eau pour éviter la détection soviétique. Au milieu des années 1980, le physicien Dennis Papadopoulos, qui était au Naval Research Laboratory de Washington, DC, a proposé que les particules chargées traversent l'ionosphère et pourraient être utilisées comme antennes. Le calendrier de Papadopoulos était propice, parce que le Pentagone avait commencé à déclasser des sites de radar sur l'horizon qui avaient été conçus pour détecter des bombardiers soviétiques attaquant les États-Unis, y compris un à Gakona, en Alaska.

Entrez le sénateur Ted Stevens (R-Alaska), qui a exercé une influence considérable sur le budget de défense des États-Unis et était très habile à canaliser l'argent fédéral dans son état. HAARP a offert à Stevens l'occasion de continuer à financer une installation militaire en Alaska.

Comme la guerre froide était en baisse, Stevens a offert une justification après l'autre pour justifier son dernier projet vedette. Comme l'a signalé Nature en 2008:
Lors d'une conférence de presse en 1990, Stevens a parlé d'apporter de l'énergie de l'aurore boréale à la Terre pour qu'elle puisse être utilisée pour résoudre les crises énergétiques du monde, ce qui lui a valu la moquerie des physiciens. D'autres, comme Nick Begich, le fils d'un autre législateur de l'Alaska, ont commencé à prétendre que HAARP était vraiment destiné à être une arme de défense antimissile ... [un bouclier] transformant le gaz naturel en micro-ondes, ce qui pourrait assommer les missiles soviétiques entrants. L'idée, joliment surnommée le «bouclier tueur», a même été examinée par le groupe consultatif de défense JASON, mais a été rejeté comme «non-sens».

avatar
obsidienne

Messages : 3473
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emplacement des stations HAARP dans le monde.

Message par obsidienne le Lun 12 Déc - 0:16

Quand la guerre froide a fini, HAARP était une facilité de recherche en quête de quelque chose à la recherche. L'opportunité est venue frapper en 2002 quand DARPA a recommandé que HAARP devrait être employé pour étudier des manières de contrer les effets d'une impulsion électromagnétique qui pourrait être causée par une explosion nucléaire à haute altitude visant à paralyser les satellites de Terre basse.

Et il y avait des possibilités uniques pour la recherche scientifique, comme l'étude de rayonnement des éruptions solaires, les effets des perturbations ionosphériques sur les signaux GPS, et faire des observations de météorites comme ils sont entrés dans la haute atmosphère de la Terre. Un des projets les plus célèbres de HAARP a été lorsque les chercheurs ont créé un patch de «ionosphère artificielle», qui a illuminé le ciel avec la première aurore artificielle humaine qui était visible à l'œil humain.
La brigade de chapeaux Tinfoil

Au fil des ans, HAARP a été une cible favorite des théoriciens de la conspiration, qui prétendent que c'est une arme secrète de lutte contre les intempéries, responsable de la sécheresse, des inondations, des ouragans et même des tremblements de terre. En 2010, le président vénézuélien Hugo Chavez a accusé les États-Unis d'avoir utilisé HAARP pour provoquer un violent tremblement de terre au large de la côte d'Haïti - un test qui viserait finalement l'Iran. Un journal militaire russe a averti que HAARP pourrait déclencher une cascade d'électrons qui retournera les pôles magnétiques de la Terre. "Tout simplement, la planète va« chavirer », a-t-elle averti.

Pourquoi le HAARP a-t-il été un atout pour les théories du complot? En partie à cause d'un langage inquiétant, comme son énoncé de mission «contrôler les processus et les phénomènes ionosphériques». En outre, la science de l'établissement n'est pas toujours facile à comprendre et son but a toujours été un peu trouble. Comme l'indique un article de l'Alaska Dispatch:

Ce qui rend HAARP sensible à la critique de la conspiration est simple. L'installation n'ouvre pas ses portes de la même façon que d'autres installations de recherche financées par le gouvernement fédéral dans tout le pays et elle ne fait pas grand effort pour expliquer l'importance de ses recherches au public.

Si vous souhaitez visiter Oak Ridge National Laboratories (une installation de Manhattan Project-époque avec un financement exponentiellement plus important, mais aussi un accent lourd sur la technologie top-secret nucléaire), vous pouvez montrer au centre visiteur pour une visite publique ou de programmer quelque chose de plus in- Profondeur sans beaucoup de tracas. Vous pouvez faire la même chose à Los Alamos - un autre bastion du Manhattan Project - au Nouveau-Mexique. Dans ces deux établissements, les journalistes peuvent accéder à des recherches non classifiées et parler directement aux chercheurs et aux scientifiques.

Rien de tout cela n'est possible chez HAARP ...

Une coda ironique à l'histoire particulière de HAARP est que l'annonce de la fermer est venu presque exactement un an après que le Conseil national de recherches des académies nationales a publié un atelier favorable étude en louant les capacités "passionnantes" de l'installation et la recherche qui avait été menée là . L'étude a également indiqué que HAARP offrait encore des opportunités pour d'autres branches de la recherche, y compris "des progrès importants dans la compréhension scientifique de la physique des ceintures de radiation de la Terre".

Ou, peut-être, c'est ce que le gouvernement veut que nous croyions ...
avatar
obsidienne

Messages : 3473
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Emplacement des stations HAARP dans le monde.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum