Etre sensible mais ne pas croire

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Etre sensible mais ne pas croire

Message par Jipaou le Sam 27 Fév - 14:30

Bonjour..
Délicat sujet de réflexion sur les doutes spirituels .
Reconnaitre que l'on peut être sensible à une ouverture d'esprit concernant des états d'âme particuliers , suite par exemple a des expériences inattendues , de rêves , ou de sensations étonnantes. Avec le temps s'apercevoir de certains faits ,notamment au contact de guérisseurs , de grand mère qui tire les cartes ( par plaisir sans argent ) de découvertes personnelles avec un pendule ( découvrir le pendule )
Alors naturellement vient a l'esprit l'image d'un univers parallèle a la vie de tout les jours ,univers que je respecte et dont je ne cherche aucun profit matériel .
Donc se tourner vers les écrits , les symboles , chercher a comprendre ce que les autres vivent dans le spirituel , Certains sont tellement loin que je ne les comprend pas.. leurs langages est compliqué ça me demande une capacité intellectuelle que je n'ai point , et , qui me laisse en dehors , mais ce n'est pas grave.
Pour moi le ressenti est plus important que l'intellect .
Chercheur curieux et respectueux je regarde , j'écoute ,et je vois ces gens qui avec leurs foi semblent remplis de cet univers mystérieux , et je me demande comment ont-elles un foi pareille ?
l'étrange et déroutante idée de la foi ? J'ai connu une femme barreuse de feu , il m'est arriver d'avoir besoins de son aide , même a très longue distance j'ai senti l'effet apaisant et guérisseur , alors je lui ai demander si elle avait la foi ? Non m'a t-elle dit....cette réponse m'a fendu en deux ( si je puis dire) par la suite elle m'a dit qu'elle ne pouvait pas parler de cela..Un secret de famille ..Alors il n'y a pas que la foi il y aussi des secrets...
Bien dépouillé celui qui n'a ni foi ni connaissance. Cela s'acquiert j'en doute pas , a condition d'y croire...j'aurais encore beaucoup d'histoire a narrer mais j'épargne les yeux de celui qui lit..
Etre sensible mais ne pas croire ? Beaucoup de questions me viennent a l'esprit , J'ai trouver un jour une définition de la foi ; croyance métaphysique .. es-ce croire a ce qui ne se voit pas ? je sais que l'air existe malgré qu'il ne se voit pas.
Il ne faut pas chercher a comprendre , ni chercher a être.. il me semble que Jésus dit a Thomas : pas besoin de foi pour croire .
Pourquoi ne crois-je point ? Pourquoi par exemple utilise'-je pendule avec altruisme ou envie de rendre service et que d'un coup je n'y crois plus.. et c'est pareil pour beaucoup de choses " spirituelles " essayer par exemple de faire une passe avec les mains pour soulager une personne , ou tirer les cartes , alors que tout cela m'attire pourquoi cela m'abandonne d'un seul coup ? j'arrive a rien malgré que je fasse de bon coeur .
C'est bête de penser cela mais parfois je me sens "" coupé" de quelque chose .. es-ce karmique ? ou psychologique ?
Etre sensible et ne pas croire ...Un vrais questionnement.. La spiritualité c'est aussi ça ?











Jipaou

Messages : 12
Date d'inscription : 25/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre sensible mais ne pas croire

Message par obsidienne le Sam 27 Fév - 15:53

Jipaou je te comprend c'est pas facile. Je vais essayer de t'expliquer certaines choses :

Tu seras toujours perdu si tu demandes aux autres ce qu’ils en pensent. Personnellement j’ai rencontré une personne et c’est tout l’inverse de la dame qui arrête le feu ; c’est une femme croyante qui a la foi et qui a refusé le don de barrer le feu qu’une amie mourante voulait lui léguer. Pour elle ça n’est pas la foi. Je ne sais pas pourquoi mais la personne en question n’avait tout simplement envie d’aider les autres car en avait marre du contact humain dans sa vie et voyait ça comme un fardeau supplémentaire.

Le social comme on dit c’est lourd. Les gens pensent tous différemment et ont chacun leur propres pensées.

Il faut faire des méditation régulièrement pour retrouver la paix en toi. On dit se recentrer en soi-même. Certains disent s’ancrer à la terre. Si tu n’apprends pas à te retrouver régulièrement ton corps astral va se dilater et troubler ton corps éthérique et ton propre corps physique. Tu seras toujours rêveur et tu peux tomber malade…..

La foi en Dieu, en Jésus Christ c’est une chose importante. C’est aussi un état mystique pour d’autres et ça peut l’être encore différemment pour d’autres religions.

L’expérience du spirituel a toujours été enseignée mais dans les mystères….   C’est pas tout le monde qui accédait c’était interdit. Je sais pas pourquoi cela a toujours été ainsi. Steiner dit que dorénavant c’est très important que tout le monde sache car c’est Le Christ lui-même qui l’a dit lors de son passage sur terre de l’an 30 à l’an 33 de notre ère.

Un exemple la religion catholique invoquait les êtres élémentaire de la pluie alors qu’un jour ils ont dédaignés leur existence.

L’islam voit le mal aussi dans les être élémentaires et les appelle djinns…. Ils mettent tout dans le même panier les bons comme les méchants et ferment leurs portes à tout !

Steiner dit qu’il existe le mal et il le décrit. Il dit aussi qu’il existe une multitude d’êtres élémentaire qui font partit du monde éthérique et qui empêche la mort de la terre physique. Car l’éthérique c’est ce qui apporte une élévation et empêche le pourrissement de la matière. Quand il n’y en a plus la terre se décompose (voir l’expérience avec les angles de la  pyramide).

Sans les êtres élémentaire il n’y a pas de vie.

Les religions ont évoluées au cours des civilisation et l'humain en même temps .... c'est aussi à lire tout ça. Je pourrais pas t'expliquer c'est long la spiritualité et il faut toute une vie pour comprendre à la manière dont tu cherches par le ressenti mais la voie du coeur c'est la seule qui convient. Sinon tu seras comme les scientifiques actuels qui détruisent par la voie matérialiste ......  

Dans les mains il y a moins d’éthérique mais dans nos bras et nos jambes vivent nos pensées. Plus on les active et plus on va penser.

Il est sain de marcher et cela permet de se raccorder au cosmos. C’est par le creux de nos mains et de nos pieds que pénètre le cosmique……

La circulation du sang et la respiration sont des forces de guérison pour notre corps physique pour une part. D’où il est important de les activer par la marche ou courir sans excès. Et aussi de manger sain et de respecter des moments de repos et d’assimilation.
avatar
obsidienne

Messages : 3652
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre sensible mais ne pas croire

Message par Archange le Sam 12 Mar - 10:25

Bonjour Jipaou,
 
Conserver une foi inébranlable dans ce monde prosaïque n’est pas une mince affaire, néanmoins, dès lors qu’on a été touché puissamment et profondément par une vérité, même si la ferveur, la foi, se relâchent de temps en temps, il n’en reste pas moins qu’une victoire est acquise vis-à-vis des forces fluctuantes de ce monde, vis-à-vis de la geôle du Temps, que quelque chose, en profondeur, reste fidèle à cette vérité perçue, et même si on n’en a pas tellement conscience, une réorientation profonde de l’être s’est effectuée, même si en surface beaucoup de fluctuations perdurent et persistent. L’être humain est ballotté, écartelé entre des influences diverses et contradictoires, il doit établir des fondations solides pour ne pas être éternellement le jouet des forces de ce monde.
 
Le doute est un poison, cela fait partie des tentations que tout être humain subit, qui l’éloigne de la Source, l’âme n’habitant pas encore pleinement le corps, toutes sortes d’interférences prennent place. Maintenir un taux vibratoire élevé, où aucune voix contraire, de doute, etc. ne peut se faire entendre en soi, est très ardu, aussi il est inutile de se ronger pour cela, c’est normal de « chuter » de temps en temps, sachant garder néanmoins le but en vue, qui est de réconcilier les énergies en soi-même, se mettant hors de portée de toute contradiction. La foi n’étant pas tant une construction mentale qu’un état intérieur, qui se manifeste lorsque tout se réconcilie et s’homogénéise en soi. Alors un calme, une paix profonde apparaît, les obstructions à la circulation de l’énergie divine disparaissent.
 
La foi, la ferveur, l’amour, sont selon Rudolf Steiner des forces de connaissance : l’univers ne dévoile pas ses secrets aux êtres dépourvus de sympathie, d’amour, d’affection. Le doute est mental et l’amour ne connaît pas le doute ; dans l’amour il n’y a pas de comment, de pourquoi... cela permet d'esquiver cet écran que forme le doute qui nous sépare de tout et qui empêche d'aller plus en profondeur dans ses découvertes. L'amour est une relation directe sans interférence, et permet donc de développer la vision pénétrante, cette qualité d'attention qui permet la prise de conscience, de lever certains voiles cognitifs.
 
Tous ces doutes qui nous rongent, sont le fait d’entités inférieures qui n’ont pas intérêt à ce que nous trouvions la voie de la libération, voici ce qu’enseigne par exemple Omraam Aïvanhof au sujet de ces dialogues intérieurs permanents avec ces entités :
 



LES ARMES DE LA PENSÉE


 
Il existe toutes sortes d’exercices à faire avec la pensée. Vous avez par exemple une difficulté : au lieu de vous laisser écraser par elle, prenez-la, placez-la à côté de tout ce que vous possédez déjà, de toutes vos richesses, vos possibilités, et commencez à les comparer. Vous verrez, la difficulté ne pourra pas résister, elle disparaîtra devant la grandeur, l’immensité de ce que vous avez acquis. Oui, apprenez à placer vos chagrins et vos tristesses en face de votre richesse, de votre avenir, de votre idéal... et vous verrez qu’il n’en restera plus une trace. Voilà une méthode efficace qu’il faut savoir pratiquer : la confrontation. On voit souvent ce genre de débat dans la vie. Peu à peu, celui des deux qui n’est pas dans le vrai se sent en faute, il se fait petit, il bafouille, il s’efface, il capitule. Et son adversaire qui semblait plus petit, plus chétif, mais qui est dans le vrai, prend des forces et se redresse. D’où lui viennent ces forces ? De ce qu’il se sent dans son droit. Et plus il devient fort, plus l’autre se sent inquiet. Au début, bien sûr, il élève la voix, il crie pour camoufler son trouble devant la vérité, et puis tout d’un coup il se dégonfle comme une baudruche.


Et à tous les importuns du monde invisible qui veulent vous troubler, dites : « Venez, venez par ici, je vais vous montrer quelque chose. » Vous les placez alors en face de vos richesses actuelles et de toutes celles qui vous attendent dans l’avenir. Au début ils vont bluffer, plastronner, mais bientôt il ne restera plus une seule trace d’eux et vous vous apercevrez que vous pouvez ainsi transformer et améliorer beaucoup de choses. Pourquoi ne vous exercez-vous pas ? La vie est pleine d’expériences à faire, on ne peut jamais s’ennuyer, il y a toujours des choses intéressantes à apprendre, à vérifier, à créer.


S’il se présente devant vous des entités malfaisantes qui veulent vous convaincre que vous faites fausse route en embrassant la vie spirituelle, là encore, placez ces ennemis intérieurs devant la beauté et la profondeur des expériences que vous avez faites, et ils ne sauront plus que dire, ils s’en iront, ils vous laisseront tranquilles. Et s’ils reviennent, eh bien, reprenez la même attitude, recevez-les doucement, gentiment : « Oui, je comprends vos arguments, mais expliquez-moi comment il se fait que j’ai vécu telle minute sublime, que j’ai compris toutes ces vérités... » et vous énumérez en détail ce que vous avez reçu. Ils seront complètement déroutés.


Ces entités se sont présentées devant les plus grands génies, artistes, penseurs et philosophes, et même devant les plus grands saints ou les plus grands Initiés, pour les ébranler et leur faire abandonner leur travail. Et souvent elles ont réussi. Même Jésus, elles ne l’ont pas épargné ! Rappelez-vous les trois tentations dans le désert. Mais vous avez vu, Jésus ne s’est pas laissé persuader, il a répliqué à Satan en lui citant de grandes vérités de la Bible et celui-ci a dû capituler.


Et dans le Jardin de Gethsémani, combien d’entités sont venues tenter Jésus au dernier moment en lui disant : « Mais, non, tu n’es pas obligé de subir cette destinée, tu peux échapper à la mort. Allons, tu as déjà tellement fait, est-ce que ce sacrifice-là en vaut la peine ? D’ailleurs regarde comment ils sont, les hommes : ils ne t’apprécient pas, ils t’ont déjà trahi. Allez, sauve-toi, va ! » Et Jésus était bien près de céder à la tentation. Mais ensuite, d’un seul coup, il s’est redressé et il a dit : « Allez-vous-en ! Je suis venu accomplir cette mission, je dois faire mon travail », et les esprits malins sont partis vaincus. Mais quelles angoisses il venait de traverser !


Oui, ces esprits viennent tenter tout le monde et pas seulement vous, mais aussi les plus grands prophètes, les plus grands saints. Le doute, la peur de la mort, la sensualité, l’orgueil, que de tentations ! Beaucoup de saints ont subi la tentation de l’orgueil. L’Ennemi leur disait : « C’est formidable, tu m’as vaincu, quelle puissance, quelle volonté tu as ! De quelles armes extraordinaires tu disposes ! » parce qu’il attendait justement qu’ils répondent : « Eh oui, je t’ai vaincu, toi, le démon, je suis très fort » et que leur orgueil se manifeste. Mais ceux qui étaient instruits dans la Science initiatique étaient vigilants et répondaient : « Non, ce n’est pas moi qui t’ai vaincu, mais c’est le Christ en moi. » Et ça y est, ils avaient triomphé de la tentation.


Vous voyez, il faut toujours savoir répondre, savoir trouver la réplique. Le mot « dialogue » est à la mode actuellement, mais il se produit tout le temps des dialogues intérieurs avec ces entités inférieures... une vraie bagarre ! Et si vous savez répondre, c’est-à-dire faire un véritable travail par la pensée, vous êtes vainqueur ; si vous ne savez pas, vous êtes vaincu. Apprenez donc à répondre comme le faisait Jésus : « L’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu »... « Tu ne tenteras point le Seigneur ton Dieu »... « Tu adoreras le Seigneur ton Dieu et tu Le serviras Lui seul »... Cherchez ces vérités, ce sont de véritables armes pour repousser les esprits du mal. Trouvez-les et lancez-les leur. Seule la vérité est toute-puissante pour les vaincre, ils ne peuvent rien contre elle.

 
http://epubbookonline.com/b/4742/omraam-mikhael-aivanhov/puissances-de-la-pensee/8

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre sensible mais ne pas croire

Message par Jipaou le Jeu 24 Mar - 16:17

Merci Archange...
Le doute est un poison certes . Mais ça peut être positif aussi , a faible dose.
J'aime bien ce thème : De la surface et de la profondeur.ça contient tellement de situations..
Etre en barque sur l'eau d'un lac paisible ,se pencher un peu et regarder l'eau en profondeur..Laisser le regard descendre jusqu'à l'invisible ... le reste n'est que ce que l'on y voit en songe..Il peut y avoir un doute ,ou des illusions .Mais en attendant on ne sait pas quel est la nature du fond...Ni ce qui si joue..
Le doute fait partie de la famille invisible..c'est le beau frère ?
Je plaisante ..... .

Merci .


Jipaou

Messages : 12
Date d'inscription : 25/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre sensible mais ne pas croire

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum