Approche de la conscience intense

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Approche de la conscience intense

Message par Archange le Ven 18 Déc - 13:55

http://www.maieutique.org/fr/approches-de-la-transcendance/conscience-intense












APPROCHE DE LA CONSCIENCE INTENSE
Être éveillé, c’est être pleinement attentif.





Si vous donnez un but à votre attention, si vous dites « je dois être attentif à ceci ou cela », vous êtes tombé dans le piège des considérations mentales et vous vous perdez hors de l’Éveil.

Quiconque pratique l’Éveil découvre, peu à peu, le silence, le vide, l’immensité de celui qui perçoit. Si le mental s’empare de cette expérience, il dit « ce vide, cette plénitude bienheureuse, cette immensité transcendante, c’est Dieu, c’est Brahman, c’est le Nirvana.

Il faut que je me concentre sur cela et que je demeure constamment dans la contemplation de cela afin de me réaliser spirituellement ». Ce genre de réflexion mentale est fondamentalement erronée. C’est un piège subtil dont il faut vous écarter. En premier lieu, vous devez comprendre que si vous dites « il y a cette immensité silencieuse, je dois me concentrer sur elle », cela signifie que vous vous identifiez à l’homme.

Vous étant identifié à l’homme, vous désirez vous unir à Dieu, atteindre le Nirvana ou bien vous fondre en Brahman. Cette manière de parler, qui peut être acceptable pour un débutant, est en fait, si vous êtes sérieusement engagé dans l’Éveil, totalement erronée. Il n’y a pas la transcendance du vide et la plénitude silencieuse d’une part et vous-même d’autre part.

La pratique de l’Éveil a dû vous faire comprendre que vous êtes ce vide et ce silence. Il n’y a donc rien à obtenir, rien à réaliser, aucun chemin à parcourir. A l’instant même, celui qui perçoit ce livre, ce corps, ce lieu, cet espace, ces sons qui peuplent l’instant, celui qui perçoit tout cela, c’est vous-même et ce « vous-même » est : silence - vide - immensité.

Seuls, ceux qui font des théories ou des dogmes à ce sujet peuvent s’imaginer que l’on doit atteindre l’infini. En une expérience immédiatement accessible à tous, il est évident que nous sommes le spectateur silencieux, impalpable et immatériel de l’instant présent. Il faut donc que vous sentiez votre « Je » éternel, votre Être pur, afin de savoir « je suis cela ». Je suis cette immensité indescriptible. Dès lors, on sait qu’il n’y a rien à atteindre.

Lorsque vous sentez votre immensité, vous vous pressentez vous-même, en votre nature essentielle et transcendante. Ayant compris cela, devez-vous considérer que le spectacle du monde constitue une terrible tentation qui risque de vous distraire de la contemplation de vous-même ? Si vous répondez par l’affirmative, vous êtes tombé dans le piège du narcissisme métaphysique. Vous serez un Narcisse se noyant dans la contemplation obstinée, crispée et exclusive de l’océan de votre Conscience.

Croyez-vous pouvoir réaliser un travail de précision en demeurant immergé dans la contemplation des infinitudes de votre vacuité transcendante ?

Croyez-vous pouvoir conduire très rapidement et sur un terrain accidenté, une moto, tout en demeurant parfaitement immergé dans la perception de l’immuable gloire du Sans-formes ?

Croyez-vous pouvoir jouer avec vos enfants, d’une manière qui les amusera réellement, sans entrer dans leur jeu ?

Vous devez librement contempler l’infini et oublier l’infini pour vous absorber dans la perception du monde.

La voie authentique est très simple, mais elle n’établit aucune distinction préférentielle entre le monde et la transcendance.

Vous devez réaliser l’unité et l’équivalence du monde et de la transcendance.

Ne vous accrochez pas à la transcendance, ne vous laissez pas absorber par les phénomènes.

Que votre attention aille librement de l’un à l’autre.

Vouloir demeurer constamment fixé sur la transcendance, c’est croire que vous pouvez perdre cette connaissance. C’est absurde puisque « vous êtes cela ». Refuser de se laisser distraire par le monde, c’est ne pas savoir que celui-ci est un jeu au sein de votre éternité. Le voile des apparences phénoménales n’est qu’un simple chatoiement qui surgit à l’intérieur de votre abîme, qui ne dure qu’un instant puis s’estompe, sans laisser de ride au sein de votre unique conscience océanique. Ce que vous êtes, au niveau transcendant, ne peut être perdu.

Lorsque vous connaissez véritablement l’Éveil, vous savez qu’une simple direction de l’attention vous fera retrouver les extases du Sans-limites, chaque fois que vous le désirez. Dès lors, le monde n’est plus une prison, c’est un parc au sein duquel vous vous promenez librement.

Dans l’activité la plus absorbante, demandant une concentration de la totalité de votre attention, comme dans la contemplation la plus profonde, au sein de laquelle le corps et le monde sont oubliés tandis que le mental est totalement silencieux, dans l’un comme dans l’autre de ces deux extrêmes, vous conservez le même dénominateur commun, c’est l’intensité de la Conscience ; intensité en laquelle la Conscience a conscience d’elle-même ; intensité en laquelle la Conscience se sent exister en tant que Conscience.

La totalité de l’enseignement se résume donc par cette phrase « en toute circonstance, soyez attentif et, dans cette attention, ayez la sensation d’être la Conscience qui perçoit ».

Dès que vous aurez compris cette injonction apparemment simple, d’une manière exhaustive et dès que vous aurez, sérieusement, entrepris sa mise en pratique, vous n’aurez plus besoin d’aucune espèce de livre ou d’enseignement. La nécessité de l’enseignement réside dans le fait qu’il est nécessaire de convaincre le débutant que tout réside en cette unique pratique. Ce n’est pas toujours facile, car le mental adore les choses compliquées.

Toutes les fausses spiritualités prescrivent des pratiques qui deviennent de plus en plus complexes. Plus la pratique est complexe, plus le mental se trouve nourri et renforcé en elle. A contrario, les vraies spiritualités vont du complexe au simple et, plus leurs pratiques sont élevées, plus elles deviennent simples.

Analysez la complexité des pratiques et théories occultistes, théosophiques, cosmogoniques, etc., et vous comprendrez aisément que cela constitue une riche nourriture pour le mental. Seule, une méthode excessivement simple et extrêmement dépouillée peut aboutir au dépassement du mental. Dans le précepte « soyez attentif à la Conscience qui perçoit », le mental ne trouve aucune nourriture. C’est une pratique qui dévoile les imperfections et les limites du mental au lieu de l’enrichir. C’est une pratique qui révèle, peu à peu, l’arrière-plan de silence qui subsiste immuablement derrière tous les mouvements du mental.

Comprenez qu’indépendamment de leur valeur ou de leur caractère erroné, tous les discours sur la cosmologie, la fin du monde, les mondes hyperphysiques, les êtres psychiques, les extra-terrestres, la constitution occulte de l’homme, les cycles cosmiques, les anciennes civilisations, les facultés parapsychologiques, la vie post-mortem, les rites, le symbolisme, l’astrologie, les sciences divinatoires, les contenus de l’inconscient, constituent, pour le mental, des aliments.

Lorsque vous savez que la réalisat_lité au ni pas d’actes importants, pas de circonstances spirituellement importantes. Tout est important. Ce qui compte, c’est le degré d’attention tranquille à la Conscience elle-même que j’apporte en toute chose. Plus mon attention à la Conscience s’investit sans crispation dans le moment présent, plus celui-ci est intense et profond.

A toute chose, il me faut apporter un supplément d’attention. Étant attentif au sens courant du terme, je constate que je puis être plus attentif et, dans ce supplément d’attention que j’apporte à l’instant présent, instant au sein duquel l’homme est actif ou non actif, dans ce supplément d’attention réside le surgissement de l’Éveil à l’immensité de notre Conscience. Je suis en train d’attendre le bus. En faisant cela, je suis attentif, me direz-vous, car, effectivement, il me faut guetter l’apparition du véhicule afin d’avoir le temps de lui faire le signe nécessaire pour qu’il s’arrête tandis que, parallèlement à cette attente, observant les gens, je pense à ceci ou cela...

Nul ne saurait nier qu’une certaine forme d’attention est requise. Mais le degré de cette attention est faible. Ayant compris cela et me rappelant la possibilité d’une attention plus intense, quoique non crispée, voici que je renforce la qualité de mon attention. Je deviens plus attentif... Aussitôt, le vécu de l’instant se modifie... Je cesse d’être un homme qui attend le bus, et je deviens une présence immatérielle et indéfinissable qui perçoit un homme attendre le bus. Les pensées de l’homme, ses attitudes, ses éventuelles impatiences, curiosités, soucis, observations, réflexions, etc., m’apparaissent comme faisant partie de l’instant, au même titre que les voitures qui passent et que le pépiement des oiseaux dans les quelques arbres conservés dans la rue à titre de décoration. Cet homme n’est, pour moi, qu’une perception. Il y a désidentification implicite de cet instrument de perception grâce auquel je vois le bus arriver, respire les odeurs d’essence et écoute les oiseaux. Cette désidentification est implicite, car il s’agit d’une évidence qui n’a rien à voir avec le fait de cultiver, au niveau mental, la pensée de la désidentification.

La délivrance authentique, c’est la délivrance de l’identification, car c’est seulement à l’intérieur de l’identification à l’homme qu’existe la sensation d’emprisonnement dans l’homme, le monde et le temps.

L’Éveil contient donc une délivrance implicite qui n’a rien à voir avec la production de pensées concernant la délivrance.

Ma lucidité attentive engendre une modification dans le comportement de cet homme que je perçois et à partir duquel je perçois le monde dans lequel il évolue. L’homme, éclairé par l’intensité de ma Conscience, constate que son impatience est ridicule. Il se calme et cesse d’aller et venir d’une manière, à vrai dire, absurde. Tandis qu’il monte dans le véhicule, les jugements qu’il émet sur l’apparence physique des passagers sont perçus. Cette perception qui possède la clarté et l’intensité de l’Éveil à la présence de notre Conscience fait apparaître le manque de charité, la mesquinerie et les préjugés. Il en résulte une prise de conscience au niveau humain, prise de conscience à cause de laquelle l’homme, au sein de ce type de pensées qui lui sont pourtant familières, cesse de se sentir à l’aise.

Dès la première expérience, on pressent déjà qu’il suffit que ce genre de prise de conscience se reproduise souvent pour que les schémas de l’attitude mentale vis-à-vis d’autrui subissent de profondes transformations. Tandis que l’homme s’assoit et que le véhicule démarre, je sens mon immobilité éternelle. Seules les formes bougent et se déplacent.

Ce que je suis, l’immensité informelle de la Conscience, l’immensité informelle de ma Présence immatérielle et impalpable, qui n’est pas liée au corps, demeure immuablement, en une béatitude intemporelle que la vie, la mort et les vicissitudes de l’homme n’atteignent pas. Voici en quoi consiste le chemin de l’attention à notre propre Conscience, avec le dépouillement et la connaissance qui en résulte.

Quiconque chemine sur ce sentier comprend clairement le piège d’une vie excessivement contemplative. Les méthodes de contemplation ont pour inestimable avantage de nous aider dans le silence, la solitude et l’immobilité, à découvrir l’immuabilité bienheureuse de notre vacuité consciente. Tel est du moins l’aboutissement des méthodes de contemplation authentiquement spirituelles qui ne se fourvoient pas dans le développement ou l’approfondissement de tel ou tel aspect du psychisme. A partir de cet acquis positif, le piège surgit sous deux aspects. Le premier consiste à créer un hiatus entre le vie active et la vie contemplative.

Ceux qui tombent dans ce piège parviennent à un Éveil qui dépend de leur intériorisation contemplative Cela signifie que, dans l’immobilité, le silence, la solitude et l’inattention au monde, leur conscience devient intense et a la sensation de sa propre liberté et infinitude. Plus le monde, le corps et le mental sont oubliés, plus ils perçoivent avec intensité leur Réalité intemporelle.

Cette perception constitue un immense progrès spirituel, mais le piège réside dans son caractère exclusif.

A cause de ce caractère exclusif, pour nombre d’aspirants qui ne connaissent l’Éveil que dans le cadre d’une intériorisation contemplative, la vie mondaine devient une gêne. Ils conçoivent la Réalisation spirituelle comme devant nécessairement s’accompagner d’un retrait hors du monde. Ils deviennent incapables de réaliser la pérennité de leur existence transcendante qui demeure inaffectée par les activités et les perceptions de l’homme.

Le caractère ludique de la mouvance phénoménale ne leur apparaît pas. La vie humaine, par son côté accapareur, constitue, pour eux, un obstacle oblitérant la bienheureuse perception de leur éternité, obstacle qu’ils supportent avec déplaisir.

C’est une réalisation spirituelle incomplète. Pour éviter ce piège, il faut, dès le départ, attacher une aussi grande importance à la pratique de l’Éveil au sein des activités coutumières qu’au sein des moments de recueillement contemplatif.

Constatant l’importance de ce piège, certains maîtres ont proscrit la pratique de l’immobilité contemplative.

Un tel rejet est extrémiste.

C’est l’inverse de l’erreur consistant à ne chercher l’Éveil qu’au sein de l’immobilité silencieuse. La pratique quotidienne de certains moments consacrés à l’immobilité et l’oubli du monde ainsi que de l’homme constitue une aide précieuse sur le chemin de la découverte de notre Nature véritable.

Ce qu’il faut simplement, c’est éviter d’enfermer la pratique de l’Éveil à ces moments d’isolement. Le deuxième piège concerne la pratique de l’Éveil au sein de l’activité. L’aspirant qui trébuche sur cette difficulté sait, intellectuellement ou par expérience, que sa nature véritable est une éternité de silence et de vide ; un vide sans limites, plein de sa propre Présence; un vide constituant sa Réalité authentique. Sachant cela, il cherche, au sein de ses activités, à concentrer son esprit et à s’immerger dans le silence et le vide de la transcendance.

Ce genre de pratique peut produire des résultats satisfaisants lorsque l’activité est, naturellement, peu absorbante. Je puis me promener, manger ou m’habiller sans y prêter grande attention et en demeurant presque totalement immergé dans l’infinitude du vide intérieur. Cela revient, en quelque sorte, à agir d’une manière mécanique et quasi somnambulique.

Une telle pratique de l’immersion dans la transcendance au sein de l’action n’est pas à proscrire systématiquement, mais elle ne peut s’envisager que pour des activités secondaires. Elle demeure incompatible avec les activités nécessitant une concentration de l’esprit sur leur accomplissement.

Cette manière de faire est un piège, car elle constitue une fausse solution vis-à-vis de la nécessaire intégration de l’Éveil dans la vie active. Accomplir, dans un état de quasi-inconscience, un certain nombre d’activités banales ne fera qu’accroître le
problème, des activités requérant notre attention. Notre vie se trouvera partagée entre, d’une part l’immersion dans la Transcendance au sein de l’immobilité et d’activités peu absorbantes et, d’autre part, les activités absorbantes. Ce dilemme est sans issue, car, immerger volontairement et maintenir notre attention dans la Transcendance pendant que l’on agit, ce sera toujours agir d’une manière distraite et quasi somnambulique. Cela ne pourra jamais devenir la pratique constante d’un homme plongé dans la vie mondaine et professionnelle où un grand nombre d’activités nécessitent une attention soutenue pour être accomplie correctement.

Lorsqu’on se heurte à ce dilemme, il faut se rappeler que « celui qui veut saisir le Principe s’en éloigne ». Ce n’est pas en vous concentrant sur la Transcendance que vous trouverez l’immuable au sein de l’activité. C’est en vous concentrant sur votre activité que vous percevrez l’immuable clarté du vide de votre Conscience, au sein de laquelle vos activités sont accomplies.

Votre attention doit se fixer sur l’activité accomplie. Il ne doit pas y avoir de recherche d’immersion volontaire dans les profondeurs de la Conscience. Ce qu’il doit y avoir, c’est parallèlement à la concentration de l’attention sur l’activité accomplie, la sensation que cette activité se déroule au sein de votre conscience qui englobe la totalité du perçu extérieur et intérieur de l’homme.

En étant pleinement attentif à l’activité, vous découvrirez ce qui demeure, en vous, inactif au sein de l’activité. Vous découvrirez ce qui contemple l’activité. Dans le plein, le vide réapparaît, de même qu’au sein du vide surgit le plein, car la perception du monde est posée sur le vide de la Conscience qui perçoit et dans le vide sans fond de la pure Conscience, apparaît la perception du monde. Il n’est pas question, ici, de paradoxe philosophique, mais de constatation pratique.

Accomplissez vos travaux en leur apportant le supplément d’attention nécessaire ; c’est-à-dire, en devenant encore plus attentif à leur accomplissement et vous ferez l’expérience du silence dans le bruit, de l’immobilité dans le mouvement. En apportant un supplément de conscience, la sensation de la Conscience qui perçoit deviendra claire en vous et, lorsqu’on demeure dans la sensation de la Conscience infinie qui perçoit toute chose, on est libre.

Il n’y a pas volonté de s’immerger ou de se concentrer sur cette Conscience infinie. La Conscience infinie est l’ambiance, ou l’espace, à l’intérieur duquel nous nous concentrons sur l’activité accomplie. Si vous essayez de vous accrocher, par un effort volontaire, à la perception du vide de la Transcendance, en vous concentrant sur lui, tout en essayant d’accomplir une tâche absorbante, vous effectuerez une démarche contradictoire et vous ne parviendrez à aucun résultat durable ; la Transcendance vous échappera ou bien vous perdrez le contrôle de votre activité. Par contre, si en effectuant un travail manuel ou intellectuel, vous polarisez la totalité de votre attention sur votre travail, afin d’atteindre une concentration parfaite, un silence s’établit en vous. Non point le silence de l’abstraction vis-à-vis du monde, mais le silence de celui qui est entièrement présent à ce qu’il fait. Dans ce silence dépourvu des mouvements parasites ou divergents du mental, dans ce silence, la révélation du vide et d’une immuabilité englobante de la Conscience qui perçoit l’instant présent, réapparais mystérieusement. C’est donc en tournant, apparemment, le dos à la Transcendance et en devenant pleinement attentif aux phénomènes qui meublent l’instant présent que l’arrière-plan englobant, immuable et transcendant de la Conscience qui perçoit se profile clairement dans votre expérience. La pratique sera donc double : dans vos moments de recueillement quotidien, vous vous détournez du monde et vous immergez votre attention dans l’informulable, ineffable et incommensurable présence de votre Conscience.

Dans vos activités, vous irez vers le monde et vous absorberez entièrement votre attention dans l’instant présent afin que la sensation de la Conscience qui perçoit l’instant présent soit claire en vous. Connaître la Transcendance sans concentrer son attention sur les activités accomplies, c’est se condamner à oublier sans cesse la Transcendance.

Par contre, lorsque vous êtes totalement présent à ce que vous faites, la qualité de votre attention vous ramène sans cesse dans la sensation de votre Conscience qui perçoit l’instant présent, l’englobe et le transcende. L’expérience confirme donc pleinement l’affirmation selon laquelle « plus on veut saisir la Transcendance, plus sa réalisation nous fuit ».

Connaissez la Transcendance dans des moments de recueillement contemplatif, immergez-vous librement en elle en oubliant le monde ; mais, chaque fois que l’activité ou la circonstance exige votre attention, ne cherchez pas à vous accrocher à la plénitude du vide, à demeurer immergé ou concentré dans la Transcendance, entrez totalement dans la mouvance du plein et, en lui, retrouvez-le sans forme. Car, en vérité, toute forme est perçue à l’intérieur du vide de votre Conscience. Devenez donc conscient de l’espace à l’intérieur duquel vous percevez le monde et l’homme. Tout ceci, en définitive, consiste à vous dire : « dans la contemplation comme dans l’action, soyez attentif à la Conscience ».

Il y a une attention contemplative qui nous retire hors de la perception du monde. Il y a une attention active qui nous absorbe dans le déroulement des phénomènes. Dans un cas comme dans l’autre, lorsque l’attention est intense, la Conscience est intense. Et, lorsque la Conscience est intense, elle a la sensation et la connaissance, implicite ou explicite, de son infinitude et de sa transcendance.

La conscience réduite, c’est l’ignorance et le sommeil spirituel. La Conscience intense, c’est la connaissance et c’est l’Éveil transcendant.

En pratiquant ce que nous venons de dire, vous vous rapprocherez du but, mais vous ne l’atteindrez pas.

Pourquoi ?

Parce que, s’il est nécessaire de réaliser l’erreur de se concentrer sur la Transcendance au sein de l’activité, le fait de prêter attention à vous-même, en tant que Conscience ou bien de prêter attention à l’activité accomplie, vous place encore au niveau de l’attention, d’une attention qui peut se renforcer ou décliner et qui peut être orientée dans une direction ou une autre.

Or, votre Réalité ultime se trouve au-delà de l’attention et de l’inattention ; au-delà de l’attention contemplative et de l’attention active ; au-delà de la connaissance et de l’ignorance.

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2694
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Approche de la conscience intense

Message par Marc89 le Mer 23 Déc - 12:01

Tout ceci decoule d'une demarche intellectuelle qui ne facilite pas la decouverte de sa nature reelle.

Comme il s'agit de spiritualité, plus vous augmenterer vos vibrations par l'amour absolument desinteresser que vous developperer et l'esprit de sacrifice de soi meme au besoin pour l'humanité, plus grande aussi seront vos chances de parvenir a l'eveil spirituel.

Tel fut mon chemin pour y parvenir en moins de 3 ans sans pourtant rien savoir de l'eveil spirituel alors.

Bien sur plusieurs chemin mene a l'eveil spirituel, mais comme il s'agit a la base de spiritualité, je placerais en meilleure position bien que cela n'empeche pas de ce chercher, l'amour spirituel et l'esprit de sacrifice en premiere place, sans rechercher un quelconque avantage personnel.

Depuis, j'estime que c'est le plus sur moyen d'y parvenir pour decouvrir votre veritable nature qui n'est autre que celle du Divin.

Bon cheminement à tous.

Marc89

Messages : 42
Date d'inscription : 02/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Approche de la conscience intense

Message par obsidienne le Jeu 24 Déc - 0:08

Marc89 a écrit:Tout ceci decoule d'une demarche intellectuelle qui ne facilite pas la decouverte de sa nature reelle.

Comme il s'agit de spiritualité, plus vous augmenterer vos vibrations par l'amour absolument desinteresser que vous developperer et l'esprit de sacrifice de soi meme au besoin pour l'humanité, plus grande aussi seront vos chances de parvenir a l'eveil spirituel.

Tel fut mon chemin pour y parvenir en moins de 3 ans sans pourtant rien savoir de l'eveil spirituel alors.

Bien sur plusieurs chemin mene a l'eveil spirituel, mais comme il s'agit a la base de spiritualité, je placerais en meilleure position bien que cela n'empeche pas de ce chercher, l'amour spirituel et l'esprit de sacrifice en premiere place, sans rechercher un quelconque avantage personnel.

Depuis, j'estime que c'est le plus sur moyen d'y parvenir pour decouvrir votre veritable nature qui n'est autre que celle du Divin.

Bon cheminement à tous.

J'ai le sentiment que ce que tu décris là c'est l'échange de vie en communauté. C'est le don de soi par l'entraide. Tu perds la conscience de toi-même au sein d'un groupe et tu développes l'altruisme. Oui c'est spirituel et un débutant doit avant tout s'intéresser au monde mais en fait étudier la spiritualité se fait seul dans son propre moi intérieur ; se questionner en soi-même et trouver les réponse en soi-même....  

c'est long d'ouvrir sa conscience intérieure et ça demande de supporter la solitude.

Donc je ne suis pas d'accord avec toi quand tu dis que "se sacrifier au besoin de l'humanité" "est le plus sur moyen de parvenir à découvrir la véritable nature du Divin".
avatar
obsidienne

Messages : 3536
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Approche de la conscience intense

Message par Marc89 le Jeu 24 Déc - 10:34

Non obsidienne Wink Razz tu es dans l'erreur, mon chemin a ete accomplit seul, c'est cette nature altruiste envers l'humanité qui m'a ouvert la voie a l'eveil spirituel.

C'est le developpement de l'amour pour mes semblables qui en a ete la clée et l'esprit de sacrifice avec, ce qui n'empeche pas que divers chemin puisse etre pris, mais rien n'a ete accomplit durant cette periode dans une recherche introspective, et c'est bien la spiritualité mise en pratique qui a ouvert les portes.

Il est vrai qu'en numerologie, je suis du nombre huit, donc, la spiritualité je connais aussi, mais la demarche que j'ai accomplit m'a ouvert décisivement les portes de l'eveil sans pourtant absolument rien y connaître de cela.

Voila mon chemin personnel. Wink


Marc89

Messages : 42
Date d'inscription : 02/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Approche de la conscience intense

Message par obsidienne le Jeu 24 Déc - 15:29

Marc89 a écrit:Non obsidienne Wink Razz   tu es dans l'erreur, mon chemin a ete accomplit seul, c'est cette nature altruiste envers l'humanité qui m'a ouvert la voie a l'eveil spirituel.

C'est le developpement de l'amour pour mes semblables qui en a ete la clée et l'esprit de sacrifice avec, ce qui n'empeche pas que divers chemin puisse etre pris, mais rien n'a ete accomplit durant cette periode dans une recherche introspective, et c'est bien la spiritualité mise en pratique qui a ouvert les portes.

Il est vrai qu'en numerologie, je suis du nombre huit, donc, la spiritualité je connais aussi, mais la demarche que j'ai accomplit m'a ouvert décisivement les portes de l'eveil sans pourtant absolument rien y connaître de cela.

Voila mon chemin personnel. Wink


Je te souhaite alors, de poursuivre ton chemin et de passer aux degrés supérieurs Razz
avatar
obsidienne

Messages : 3536
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Approche de la conscience intense

Message par Marc89 le Jeu 24 Déc - 17:11

Merci. Razz

Marc89

Messages : 42
Date d'inscription : 02/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Approche de la conscience intense

Message par Archange le Dim 3 Jan - 14:00

Marc89 a écrit:Tout ceci decoule d'une demarche intellectuelle qui ne facilite pas la decouverte de sa nature reelle.

Comme il s'agit de spiritualité, plus vous augmenterer vos vibrations par l'amour absolument desinteresser que vous developperer et l'esprit de sacrifice de soi meme au besoin pour l'humanité, plus grande aussi seront vos chances de parvenir a l'eveil spirituel.

Bien sur plusieurs chemin mene a l'eveil spirituel, mais comme il s'agit a la base de spiritualité, je placerais en meilleure position bien que cela n'empeche pas de ce chercher, l'amour spirituel et l'esprit de sacrifice en premiere place, sans rechercher un quelconque avantage personnel.


Je vois ce que tu veux dire, dans le sens où cet amour désintéressé, suffit en soi pour transcender les limites que la pensée a imposées. La vigilance telle que décrite dans l'article suppose qu'il y ait encore une division entre l'observateur et l'observé, et l'amour ignore ces divisions et englobe tout dans son mouvement qui lui est propre.

La vigilance permet de développer la sagesse, et comme le dit Omraam Aïvanhof, la sagesse s'occupe des petites choses (la sphère du connu), et l'amour s'occupe des grandes. Les deux sont nécessaires pour fonctionner harmonieusement dans le monde.

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2694
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Approche de la conscience intense

Message par Marc89 le Dim 3 Jan - 14:54

Oui, ce don de soi a ouvert les portes sans passer par la recherche introspective ni par la surveillance des pensées.

Mais je precise que dans mon cas, l'esprit de sacrifice aurait ete jusqu'à ma vie meme s'il le fallait, donc, cela demande un amour, et une constance aussi, allant sur presque 3 ans, suffisant pour reussir?

C'est lorsque est née reellement l'amour pour mes semblables que c'est ouvert la porte de l'eveil a la condition, je l'ai sentit comme epreuve morale que  j'accepte de mourir pour servir.

Suite a ses années vecu ainsi, toutes ses conditions reuni, ont ete le facteur desicif.

Marc89

Messages : 42
Date d'inscription : 02/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Approche de la conscience intense

Message par obsidienne le Dim 3 Jan - 19:32

Chez l'initié l'épreuve de mourir il faut la ressentir dans la solitude et c'est différent. C'est à chaque fois que l'on s'endort car dormir est "une petite mort". C'est là une manière personnelle de faire cette expérience.

Mourir pour servir, Marc89 n'éveille pas spirituellement.

Même dans le soin aux autres, dans le magnétisme c'est à partir de son "moi" (psychique) que l'on agit. On dit que le moi (sa propre personnalité) agit sur l'autre moi (le je de l'autre) ; c'est subtil et donc se passe d'âme à âme.
avatar
obsidienne

Messages : 3536
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Approche de la conscience intense

Message par Marc89 le Lun 4 Jan - 18:12

Si Obsidienne,  I love you  tout depend de l'etat d'esprit, mais il y faut l'amour et la compassion, c'est un ensemble.

Je prend par ex la Vieille Garde, ils ont servit l'empereur jusqu'à la mort, en donnant volontairement leur vie pour aider a sauvegarder celle des autres, pauvres soldats, pour qui le sort les frappaient trop cruellement a la derniere bataille.

Ceci est un don de soi, par ex.

Ceci ne pourrait donc elever l'ame ?

Lorsque c'est accomplit dans un esprit de service, la spiritualité ne peut que s'elever, entre autres.

Pourquoi un ex aussi ancien ? parce que ce fut une de mes anciennes incarnations, je pense que tu l'avais compris, et que cet esprit de service, de mourir s'il le fallait, ainsi que les qualités acquise de cette vie là, je l'ai mis cette fois au service du monde.

Donc, tout depend de l'etat d'esprit, mais entre en jeu aussi l'amour desinteresser, c'est necessaire.

Marc89

Messages : 42
Date d'inscription : 02/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Approche de la conscience intense

Message par obsidienne le Lun 4 Jan - 21:48

Tout de même Marc, on n'est plus au moyen âge Razz

Puisque tu veux un exemple d'incarnation en voilà un en inverse du tien :

La jeune femme qui pense épousé un jeune qui part à la guerre mais ne revient pas car il est mort  en donnant volontairement sa vie pour aider a sauvegarder celle des autres Wink

Cette jeune femme va rester seule toute sa vie car elle n'aimait que lui et elle est incapable d'en aimer un autre. C'est de l'obsession certes mais de cette vie elle va progresser spirituellement dans sa prochaine vie Twisted Evil

Et dans les suivantes il y aura d'autres épreuves qui feront encore progresser l'âme. C'est l'avantage à renaître sans se souvenir du passé antérieur car à chaque vie on rencontre de nouvelle personnes...
avatar
obsidienne

Messages : 3536
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Approche de la conscience intense

Message par Marc89 le Mar 5 Jan - 17:57

C'est exact,mais c'est une incarnation qui n'est pas si loin que cela et me concernait directement, dont les qualites propres a celle ci a la guerre m'on permis l'eveil spirituel. Razz

Marc89

Messages : 42
Date d'inscription : 02/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Approche de la conscience intense

Message par obsidienne le Mar 5 Jan - 23:35

Tu es sur que c'est pas si loin ?

Tu devrais creuser un peu plus ; je pense que tu te trouverais d'autres qualités. Tu sais tant qu'on n'est pas confronté à certaines situations on ne peut pas découvrir le vaste vase que l'on possède (le soi supérieur). N'oublies pas que tu as du passer beaucoup de civilisation dans le passé et que tu as été confronté à d'autres guerres.
avatar
obsidienne

Messages : 3536
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Approche de la conscience intense

Message par Marc89 le Mer 6 Jan - 17:34

Pour moi oui, Je me suis si familiarisez de cette epoque que je la considere assez proche.

Je suis de ceux qui sont indifferend a tout au combat, meme au plus fort de la tempete pour cette epoque, quelle chance pour ceux a qui l'on porteraient secours.

On s'oublie soi meme, seul compte l'esprit de servir.

"Comprenant qu'il allaient mourir, il saluerent leur dieu, debout, dans la tempete, et entrerent dans la fournaise en souriant a la mort."  ( Victor Hugo.) Cool

Je les considere comme mes freres.

Pour t'en donner une idée plus precise du niveau d'elite, c'est un bataillon contre 17 a Waterloo, et pour la moyenne Garde, un contre 18 regiment en 1809, et bien sur largement victorieux, et la Vieille Garde represente encore l'elite comparer a eux.

Je faisais partie de ces derniers. Razz  

Oui, bien sur j'ai d'autres qualités du au anciennes civilisations et quand aux guerres, ma mere voyante m'avait vu faire deux fois plus de guerres que mes freres.

A quoi correspond cette etape au cour des incarnations, j'aimerais bien le savoir ? Si tu en as une idée, meme vague . Razz

En attendant, Maintenant que le Soi est atteind et visible pour moi, le chemin commence sur un autre niveau.

Combien on aimerais qu'ils soient nombreux a l'atteindre aussi sur terre.

Marc89

Messages : 42
Date d'inscription : 02/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Approche de la conscience intense

Message par obsidienne le Mer 6 Jan - 22:02

A quoi sert ces étapes ?  Déjà c'est ton âme qui s'oriente d'elle-même je pense. Il faut voir qu'en atlantide nous étions tous baignés dans une âme collective. Il est possible que beaucoup d'âme n'aient pas eu le "déclic" de se lancer dans la solitude très tôt dans les civilisations suivantes. Comme tu le dis c'est noble l'intérêt que l'on porte aux autres c'est tout de même une prise de conscience de soi-même.

Tu as pensé que sur les champs de bataille il y a beaucoup de soldats qui souffrent et ne trouvent pas la mort de suite. Ces pauvres hommes se sentaient seul dans la douleur. Tu as pensé à la panique qui les emparaient ?
Une fois un homme m'a raconté la difficulté pour un infirmier ou un docteur à se trouver sur un champ de bataille et devant l'impuissance à soulager les blessés ......

Je pense que ceux qui ont le courage d'affronter la souffrance ont déjà une force d'âme. Ils ont déjà vécu cette expérience et l'on passé avec courage. Comme dit Steiner il ne faut pas avoir de sympathie ni d'antipathie et je le comprend dans le fait que si tu te trouves dans l'extrême de l'un ou de l'autre alors tu "fabriques" du karma. Il ne faut pas non plus aller trop dans les émotions. Il faut avoir la juste mesure.

Regarde le sentier octuple dans l'évangile selon Luc de Rudolf Steiner :
Page 70 :

La cause de la souffrance dans le monde - dit le Bouddha - c'est le fait que , chez l'homme, quelque chose a survécu qui lui vient de ses anciennes incarnations et dont il ne sait rien. Ce résidu de ses vies antérieures à pour résultat son ignorance au sujet du monde, ainsi que la souffrance, la douleur, le souci et la misère des hommes. Mais si l'homme devient conscient des forces qui sont contenues dans son corps astral et dans lesquelles il peut intervenir, il peut , s'il le veut, acquérir un savoir qui est resté indépendant de tout passé, un savoir qui lui est propre.

c'est ce savoir que le bouddha a voulu communiquer aux hommes . Il l'a fait dans ce qu'on appelle le "sentier octuple". Il parle là des forces que l'homme de son époque devait développer pour parvenir à un savoir qui ne soit aucunement influencé par les réincarnations successives. le bouddha lui -meme avait élevé son âme jusqu'au point qu'on peut atteindre par les forces les plus intenses du corps astral ; avec le Sentier octuple, il a voulu montrer à l'humanité par quelle voie elle peut accéder à un savoir qui n'est pas influencé par le samskara....

Un homme arrive à ce savoir au sujet du monde quand il se fait sur les choses une opinion que ne troublent ni la sympathie, ni l'antipathie, ni les préjugés, quand il s'efforce de ne se faire une opinion sur une chose ou sur une autre que d'après ce qui se présente à lui extérieurement. C'est la le premier point : se faire une opinion juste" sur une chose.

Ensuite..... http://www.guylorge.net/Lesentieroctuple.pdf
avatar
obsidienne

Messages : 3536
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Approche de la conscience intense

Message par Marc89 le Jeu 7 Jan - 18:25

Oui, c'est vrai que l'on peut ne pas mourir de suite et seul, il faut l'accepter sans s'effrayer de cela, seul a souffrir ou a plusieurs n'y change rien, on doit subir jusqu'au bout avec personne pour aide.

J'ignorais que l'on pouvait paniquer pour cela, je plains ceux qui sont dans cet etat d'esprit, sincerement.

On parle par ex de la catastrophe de la berezina en 1812 et des malheureux qui ont vecu cela comme la limite que peuvent supporter les etres, a cet epoque, je le regarde comme un fait avec ces drames particulier qui peuvent atteindre l'homme, dont il faut supporter le malheur au mieux, meme si cela nous atteindrait personnellement dans les meme cas.
Bien sur si l'on peut aider, pas de probleme pour soulager les peines.

Si l'empereur nous disais de nous sacrifier pour l'interet de l'armée a ce moment là, on ne ce poserais meme pas de question, on executerais l'ordre pour le bien de l'armée, meme presque seul ou seul au besoin, mais que l'on ne compte absolument pas qu'un seul d'entre nous ce rendrais, on vit, ou l'on meurt, il n'y a pas de demi mesure, sinon, c'est le deshonneur et l'on ne mériterais pas d'etre dans la Vieille Garde.


Je suis content de pouvoir en discuter, tu sais, si c'etait toi par ex qui devait etre proteger ainsi dans ta retraite, sache que tu pourrais nous faire absolument confiance pour la protection, comme a toi meme si tu pouvais te proteger efficacement. Wink

C'est tout cela la Vieille Garde.Razz


Que l'on meure seul en souffrant ou a plusieurs n'y change rien, la panique non plus ne sert a rien, cela ne change pas l'etat de la situation que l'on devra endurer jusqu'au bout.

Je dis la meme chose pour les infirmiers, ils ont un choix a faire et les condamnés seront exclus des secours, a quoi sert de ce revolter, il faut constater l'etat des choses et faire avec.

Par contre, je ne peut pas faire souffrir physiquement, j'en suis incapable, a chaque fois je penserais aux soldats qui ont souffert seul atrocement et longuement.

J'ai toujours pensé ainsi.



Ceci est aussi une opinion juste en rejoignant l'attitude correcte que l'on doit avoir, pas d'excès dans un sens ou l'autre, seulement le juste milieu.

Je crois que j'ai du faire beaucoup de guerre...cela rejoint ce que disais ma mere alors voyante.

Je vais voir pour le sentier octuple, merci Obsidienne. Razz

A bientôt. Razz

Marc89

Messages : 42
Date d'inscription : 02/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Approche de la conscience intense

Message par obsidienne le Jeu 7 Jan - 19:52

C'est bien à toi aussi de t'exprimer sur ce sujet car figure toi qu'en ce moment suite aux attentats j'entends dire que beaucoup de gens restent cloitrés chez eux par la peur.

Si ton courage, Marc89, pouvait donner exemple ce serait bien

Je ne sais pas donner conseil dans ce cas ?
avatar
obsidienne

Messages : 3536
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Approche de la conscience intense

Message par Marc89 le Ven 8 Jan - 17:38

Il faut essayer de surmonter sa peur en fonction de ses capacités personnelles, il n'y a pas de cas unique d'exemple a suivre, chacun est different en fonction de nos acquis passé. Wink



Rappelle toi Obsidienne ce que j'ai mis plus haut en raccourci:

"La garde, espoir suprême et suprême pensée !
« Allons ! faites donner la garde ! » cria-t-il.
Et, lanciers, grenadiers aux guêtres de coutil,
Dragons que Rome eût pris pour des légionnaires,
Cuirassiers, canonniers qui traînaient des tonnerres,
Portant le noir colback ou le casque poli,
Tous, ceux de Friedland et ceux de Rivoli,
Comprenant qu'ils allaient mourir dans cette fête,
Saluèrent leur dieu, debout dans la tempête.
Leur bouche, d'un seul cri, dit : vive l'empereur !
Puis, à pas lents, musique en tête, sans fureur,
Tranquille, souriant à la mitraille anglaise,
La garde impériale entra dans la fournaise.
Hélas ! Napoléon, sur sa garde penché,
Regardait, et, sitôt qu'ils avaient débouché
Sous les sombres canons crachant des jets de soufre,
Voyait, l'un après l'autre, en cet horrible gouffre,
Fondre ces régiments de granit et d'acier
Comme fond une cire au souffle d'un brasier.
Ils allaient, l'arme au bras, front haut, graves, stoïques.
Pas un ne recula. Dormez, morts héroïques !
Le reste de l'armée hésitait sur leurs corps
Et regardait mourir la garde."

Je suis exactement comme cela moi aussi Obsidienne, Razz  Victor Hugo nous avaient bien décris tout notre trait de caractere acquis.

( Et sans crainte aucune, de meme qu'au plus forts des combats de cette epoque.)

C'etait aussi des soldats accessible a la pitié, plus que la moyenne, et a la generosité plus grande aussi.

Et:

"Derriere l'armée, marchait une reserve sans pareille." Razz

Vois l'avantage qu'il y a pour aider ceux qui en aurait besoin a la guerre, et que j'ai mis en acte contre les forces du mal en luttant contre leurs effets, d'où l'eveil spirituel resultant de cela grace à l'amour et l'esprit de sacrifice developpé pour tous mes semblables en desinteressé total. Razz

Maintenant, j'espere que l'eveil spirituel me meneras tres loin dans l'evolution par l'amour desinteressé.

Marc89

Messages : 42
Date d'inscription : 02/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Approche de la conscience intense

Message par obsidienne le Sam 9 Jan - 21:21

Merci Marc89 pour ton témoignage Wink

Je me demande si j'ai peut-être pas fait aussi ce genre d'expérience
avatar
obsidienne

Messages : 3536
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Approche de la conscience intense

Message par Marc89 le Dim 10 Jan - 9:39

C'est possible, et je te le souhaite pour t'aider face aux epreuves initiatiques, car le chemin de l'initiation est difficile a atteindre, et entretemps bien des vies sont consacré au difficulté et guerres pour s'elever, mais tu le sais mieux que moi. Razz

Une question qui me tient a cœur, etant donné que j'ai servit Napoleon et ete un de ses admirateur inconditionnel, Fabre d'Olivet disait qu'il etait un homme fatidique parut sur la scene du monde pour reunir le principe de la volonté au destin lors de la revolution, cependant, un journaliste enquêtant scientifiquement et objectivement, Monast Serge, ( le regne de l'antechrist ) pretend comme un voyant americain, que Napoleon fut le 1er antechrist, est ce une erreur de leur part, ou cela est il bien la verité, svp ?...Toi qui voit le monde des esprits et eu beaucoup de contact initiatique avec eux, sais tu ce qui en est, svp ?....j'aimerais tant connaître la verité...

Marc89

Messages : 42
Date d'inscription : 02/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Approche de la conscience intense

Message par obsidienne le Dim 10 Jan - 13:59

Désolée mais  je ne vais pas consulter les annales akashiques. Je prépare mon âme à autre chose.  

On ne peut s'empêcher de tenter d'analyser les incarnations des âmes et d'attribuer des réflexions matérialistes aux évènements du passé. Comme le dit Steiner il faut voir l'action invisible des hiérarchies derrière les évènements mais aussi l'action du mal ici bas.

Quand on voit une seule personne capable de diriger un armée comme la fait Napoléon on comprend bien qu'il a été dirigé depuis le haut. Ange archange et archées sont proche des hommes et les inspirent. Quand à l'action du "mal" et de voir un antéchrist c'est à des degrés plus ou moins profond. Je veux dire que chaque homme est vulnérable au mal et se laisse dicter des mauvaises actions.

Quand on voit deux camps adverses s'affronter il y a un action luciférienne dans l'un et une action ahrimanienne dans l'autre. L'un veut conserver les façon de faire du passé et l'autre emploie des actions radicales et brutales pour imposer leur façon de changer le monde.

Non je n'ai pas perçu que Napoléon était le 1er antéchrist.

Un exemple d'antéchrist c'est celui qui a voulu l'or des cathares.

Le mal transitait autour de Napoléon et il faut le chercher dans les personnes qui se seraient approchées de Napoléon à un moment donné ou à un autre. Puisque Napoléon était un personnage intelligent il a su faire la part des  choses.

Le malin ne va pas rester dans une âme qui agit seul car celui là est dirigé par un arché. Mais c'est clair que le malin était présent et devait passer d'une âme à l'autre pour tenter de semer la discorde.

Dans un être humain ahriman tente de suggérer des actions brusque et radicales tandis que lucifer pousse à idéaliser. Si lucifer l'emporte la personne deviendra folle et si la personne meurt de maladie ou par l'épé alors c'est ahriman qui l'aura emporté.
avatar
obsidienne

Messages : 3536
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Approche de la conscience intense

Message par Marc89 le Dim 10 Jan - 14:55

Un grand merci Obsidienne. Razz

Quelle est la prochaine etape de l'eveil spirituel ? l'initiation ?...

Marc89

Messages : 42
Date d'inscription : 02/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Approche de la conscience intense

Message par obsidienne le Dim 10 Jan - 22:22

Il n'y a pas d'étape dans l'éveil spirituel. Il faut attendre que l'esprit se manifeste Razz

Si tu veux savoir comment se passe l'initiation de nos jours tu peux lire ces livres :

"Rudolf Steiner et les mystères angulaires de notre temps". Serge O. Prokofieff.



"Le cycle de l'année, un chemin d'initiation vers le vécu de l'être du Christ" Un examen ésotérique de fêtes de l'année. Serge O. Prokofieff.
avatar
obsidienne

Messages : 3536
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Approche de la conscience intense

Message par Marc89 le Lun 11 Jan - 18:15

Merci Obsidienne. Razz

Marc89

Messages : 42
Date d'inscription : 02/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Approche de la conscience intense

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum