Aspects plus approfondis de la méditation (alignement planétaire...)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aspects plus approfondis de la méditation (alignement planétaire...)

Message par Admin le Dim 12 Aoû - 13:32


http://www.aqbv.org/pleinelunereunions.html








ASPECTS PLUS APPROFONDIS DE LA MÉDITATION




Aussi haut que vous montiez dans l’échelle de la vie, vous vous apercevez qu’à partir du quatrième
Règne et au-delà, la technique de méditation gouverne toutes les expansions de conscience, tout enregistrement du Plan ou Dessein et, en fait, tout le processus du développement évolutionnaire. C’est une technique de comprendre spirituelle, de focaliser l’attention à un quelconque niveau de conscience, et aussi d’instauration de modes de contact.


La science de l’Invocation et de l’Évocation est toute entière contenue dans le mot « méditation ». cette science va de l’appel subjectif, inconscient des masses frustes et muettes, jusqu’à atteindre, par de nombreux stades, le mode élevé d’invocation scientifique gouvernant le contact effectué dans la Chambre du conseil de Shamballa, avec des sources extra-planétaires d’influx spirituel. C’est par la méditation sous une forme ou une autre que le contact est établi; ceci est de nouveau de caractère progressif. L’idée formulée de l’homme non spirituel, afin de prendre contact avec ce qui plus tard conditionnera sa vie de tous les jours et l’améliorera dans un sens matériel, ou qui rendra sa vie possible, en est peut-être la forme la plus basse. La pensée expérimentale et réfléchie du savant ou de l’artiste est une autre forme de méditation, dont l’intention et le dessein sont plus élevé; ce dernier processus de méditation est mieux formulé et (si vous y réfléchissez correctement) il a nettement des implications de groupe. Le mode selon lequel les membres de la Hiérarchie et le personnel de ses ashrams parviennent à une perception spirituelle intense et arrivent aussi à une formulation altruiste du Plan divin qui mettra en œuvre, dans le monde, le Dessein divin, est de même une expansion de toutes les méditations précédente; tandis que l’invocation claire, concentrée et dynamique des Êtres spirituels qui ont créé ou – plus exactement- formé Shamballa, est la forme la plus élevé de méditation qui soit possible sur notre planète.



On pourrait aussi affirmer que la méditation opère la transformation du désir de l’être humain ordinaire de notre planète, en volonté spirituelle, qui est toujours l’agent du Dessein. C’est donc la méditation qui produit l’alignement individuel, de groupe et planétaire; cet alignement est toujours le premier stade de l’objectif de la méditation, et le stade final et permanent. Pensez à ceci.

La méditation a aussi des effets d’élimination et, (si je puis employer ce terme) éjecte de l’individu et du groupe ce qui est indésirable, du point de vue du but spirituel immédiat.

La méditation est essentiellement l’instrument le plus élevé et la consommation parfaite du troisième aspect divin, celui de l’activité intelligente, et – comme je l’ai déjà fait remarquer- elle est poursuivie, sous tous les angles possibles, à l’intérieur du cercle infranchissable du Mental Universel. C’est l’Incitateur essentiel et divin, l’agent créateur prédominant et le facteur qui fusionne et unifie tous les aspects de la grande Hiérarchie de l’Existence, reliée à la nature principal héritage du précédent système solaire, le Mental, ou Intellect actif.



La méditation amène l’alignement créateur de l’instinct, de l’intellect et de l’intuition, ainsi que l’identification consciente. Elle relie (en une unité indissoluble) le mental prétendu inférieur ou concret, le mental de groupe, le mental hiérarchique et le mental universel. Elle conduit à l’alignement conscient des centres du disciple ainsi qu’à celui des trois Centres planétaires; par nature, elle invoque, demande fusionne, reçoit et distribue. Chez le disciple, c’est l’agent qui crée ou construit l’antahkarana, gouverne- par l’âme ou la Triade spirituelle- le centre de la tête, qui est le point focal d’appel spirituel et de réception spirituelle; elle gouverne aussi spirituel et de réception spirituelle; elle gouverne aussi le centre ajna (situé entre les sourcils) qui est, chez le disciple, l’agent primordial de distribution de l’énergie spirituelle.



Dans le groupe, la méditation conduit à la fusion des membres du groupe, à leur appel invocatoire conjoint. Quand l’invocation a suscité une réponse, elle conduit à la réceptivité de groupe pour ce qui a été demandé spirituellement, et ainsi au service spirituel de groupe.



Dans la Hiérarchie, la méditation prend deux formes majeures et, (vous devez vous en souvenir) dans ce grand centre spirituel, la méditation est une habitude instinctive, qui n’a nul besoin d’un processus imposé :



1. La méditation est ce qui met en mouvement la réponse hiérarchique à l’appel invocatoire s’élevant des trois mondes, principalement à l’appel invocatoire conscient de tous ceux qui lancent un appel mystique et de tous ceux qui emploient la méthode de la méditation occulte et de l’invocation directe.



2. La méditation est la manière instinctive par laquelle la Hiérarchie- en réponse à l’invocation issue des trois mondes- aborde le Centre supérieur, Shamballa; alors, la Hiérarchie évoque les énergies, les Êtres et l’afflux spirituel qu’exige le service hiérarchique dans l’avenir immédiat. C’est aussi- dans un sens unique- la technique par laquelle les Maîtres eux-mêmes se préparent à la sixième initiation, conditionnant ainsi le Sentier de Vie sur lequel ils se trouveront finalement et d’où ils passeront à des entreprises cosmiques supérieures.



Vous comprenez donc pourquoi j’ai tellement insisté sur votre méditation individuelle, et plus
encore sur la méditation de groupe. Néanmoins, je me suis seulement efforcé de diriger votre instinct vers l’expression spirituelle vers de méthodes scientifiques; j’ai aussi cherché à vous initier à une technique planétaire que doivent posséder tous les être planétaires et qu’ils possèdent en effet. La méditation, sous sa forme la plus rudimentaire, est l’instinct qui conduit à reconnaître le soleil physique et gouverne, par exemple, la manière dont la vie végétale planétaire se tourne vers le soleil, en tant que source dominante de sa vie. Sous sa forme intermédiaire, c’est ce qui révèle à l’aspirant et à la Hiérarchie le Cœur du soleil, et qui- donne sa forme la plus élevée- est le mode de contact reliant les Êtres les plus élevés de notre planète au Soleil Spirituel Central. Dans chaque cas, je souhaite signaler que cette capacité de méditer (expression spirituelle des processus mentaux) se focalise dans certaines formations de groupe que nous aurions avantage à examiner brièvement.



On pourrait dire qu’entre les grands centres planétaires se trouve un groupe intermédiaire capable de méditer de manière créatrice; les membres en sont choisis dans chacun des grands centres et parmi ceux qui sont déjà habitués à la méditation. Je voudrais m’arrêter ici, et vous demander de vous rappeler que je ne parle pas ici de méditation religieuse, dans le sens strict, ou des demandes d’aide invocatoires qui y sont si étroitement associées dans l’esprit du penseur chrétien occidental. Je parle de tous ceux qui – par une calme réflexion, un appel focalisé et un vrai fond de connaissance- sont capables de « penser jusqu’à pénétrer » dans un état de conscience supérieur à celui qui est normalement le leur. Dans cet état supérieur, ils parviennent à ces « découvertes » intuitives et spirituelles, qui peuvent produire la semence d’une création nouvelle, ou qui peuvent ouvrir (pour ceux qui sont incapables de méditer ainsi) un champ nouveau de prise de conscience possible. Le motif de toute méditation de groupe de ce genre doit être le service altruiste; la note-clé de tous les groupes de ce genre est la créativité; ils sont tous une démonstration du troisième aspect, l’intelligence active, porté à sa perfection, auquel s’ajoutent d’autres aspects en développement. Tous sont en relation ou alignement direct avec l’un des Bouddhas d’Activité qui incarnent l’essence du troisième Rayon, celui d’intelligence active, par lequel le troisième aspect peut réussir à se projeter et à s’exprimer. ce sont ces trois Bouddhas qui contribuèrent à ce processus occulte stupéfiant de mise en œuvre du principe mental sur la terre; par leur méditation créatrice, Ils amenèrent la Terre et la planète Vénus en alignement direct. Cela rendit possible l’avènement des Fils du Mental et la formation du quatrième règne de la nature, l’humanité. Ce sont des incarnations de l’intuition, et Ils gouvernent l’afflux d’énergie intuitive dans le mental des hommes.

Le point que je souhaite vous voir garder à l’esprit est que ces groupes intermédiaires de travailleurs, connaissant le pouvoir de la méditation, sont en premier lieu créateurs, et que l’efficacité de leur travail se manifeste dans le groupe plus grand dont ils exécutent les ordres, et dans le groupe influencé de manière créatrice par le travail de méditation accompli.



Assez curieusement, compte tenu de ce que le principe du Mental est le cinquième principe, il existe cinq groupes majeurs, agissant de manière primordiale par la méditation « de création et de soutien ». Ce sont :



1. Le Nouveau groupe des serviteurs du monde.



2. L’ashram, avec lequel les disciples appartenant au Nouveau groupe des serviteurs du monde. peuvent être affiliés.



3. La Hiérarchie elle-même, l’ashram de Sanat Kumara.



4. Les Nirmanakayas ou « Contemplatifs inspirés ».



5. La correspondance supérieure des Nirmanakayas, qui ont leur place en relation avec Shamballa; cette relation est analogue à celle des Nirmanakayas avec la Hiérarchie.






Les membres de ces groupes proviennent des groupes plus grands, entre lesquels le rôle d’intermédiaires.



1. Le Nouveau groupe des serviteurs du monde tire ses membres du grand centre planétaire, appelé
Humanité.



a. Les membres les plus avancés du groupe sont affiliés à quelques ashrams, à l’intérieur du cercle infranchissable de la Hiérarchie.



b. Le plus grand ashram, composé de nombreux ashrams, représente la plénitude de ce qu’a accompli le Nouveau groupe des serviteurs du monde, au cours des âges. Ceci est une déclaration d’implications importantes.



2. Les Nirmanakayas prennent leur personnel dans la Hiérarchie, second grand centre planétaire. Leur relation avec Shamballa n’est pas celle d’une affiliation; elle n’est pas non plus la même que celle du Nouveau groupe des serviteurs du monde, vis-à-vis de la Hiérarchie. Leur principale relation concerne le Triangle des Bouddhas d’Activité, et c’est sous l’inspiration créatrice de Ceux-ci qu’Ils travaillent. Ce courant d’inspiration ou « d’énergie inondée de lumière créatrice », est fourni à la Hiérarchie en permanence, et quand Elle en a besoin pour son travail créateur. C’est une partie de cette énergie dynamique qui galvanise et nourrit l’enthousiasme du Nouveau groupe des serviteurs du monde, qui rassemble et unit ces serviteurs en un Travail Unique, et leur permet de travailler intelligemment et avec des facultés de création.



3. Un corps mystérieux qui a été appelé « les lumières qui reflètent ». Les membres de ce groupe sont extra-planétaires dans une certaine mesure. Ils sont affiliés à Shamballa et concentrent l’énergie créatrice cosmique, la mettant ainsi à la disposition (sur demande) des Membres de la Chambre du conseil de Shamballa. Nous n’avons que peu de choses à en dire ici; ce sont les « Assistants du seigneur du Monde »; ils mettent en œuvre ses desseins tels qu’Il les formule sur le plan mental cosmique.



Le point sur lequel je m ‘efforce d’insister et qui, je l’espère, restera dans votre mental est que la
technique de la méditation est l’agent créateur dominant sur notre planète. Lorsque vous vous efforcez, en tant qu’individu, de «construire le nouvel homme en Christ » qui exprimera votre vrai soi spirituel, vous savez très bien que votre meilleur agent est la méditation; le processus de méditation doit toutefois s’accompagner de travail créateur, autrement il est purement mystique et, bien qu’il ne soit pas vain, il a néanmoins des résultats négatifs.


Les membres du Nouveau groupe des serviteurs du monde se recrutent dans toutes branches de l’entreprise humaine, dont la religion organisée n’en est qu’une.


Il y a des savants qui, bien que rejetant violemment tout ce qui n’est pas prouvé, donnent tout ce qu’ils possèdent de connaissances et d’aptitudes scientifiques au service de l’humanité- chacun dans le domaine qu’il a choisi. Il existe des hommes importants dans le monde de la finance, qui considèrent l’argent comme une responsabilité à dispenser sagement au service des autres, et pour qui la terminologie mystique ou occulte n’a aucune signification. Il existe des éducateurs occupés de la sage formulation de la connaissance et d’une compréhension encyclopédique de la sagesse accumulée au cours des âges; ils s’efforcent d’utiliser ces dernières pour préparer la jeune génération à une vie belle, constructive et créatrice. Il existe des homme d’Église, des chefs religieux (dans l’une ou l’autre des religions mondiales) qui ne sont pas liés ou handicapés par la forme; l’esprit de lumière est en eux et ils aiment intelligemment leurs frères les hommes. Tous ces hommes, s’ils sont membres du Nouveau groupe des serviteurs du monde, doivent inévitablement être vraiment intelligents, et ils doivent avoir ajouté à leur intelligence un amour grandissant.



Ces hommes et ces femmes ont une relation double : avec le reste de l’humanité qu’ils cherchent à servir, et avec la Hiérarchie, en passant par quelque ashram, ashram qui est la source de leur inspiration et de leur effort créateur pour penser et travailler.



Le disciple accepté dans ce travail de groupe est en rapport conscient avec les deux centres planétaires (l’humanité et la Hiérarchie) et leur pensée créatrice conditionne le groupe pour une large part. Beaucoup d’entre eux, cependant, sont conscient de leur relation avec l’humanité et de leur service projeté, mais totalement inconscients de la source invisible de leur inspiration. Cela n’a pas d’importance, car- si leur motif est pur, leur intelligence vive et leur faculté de méditation adéquate- de toutes façons ils reçoivent l’inspiration et développent leur intuition. Ce sont les membres de Nouveau groupe des serviteurs du monde qui peuvent méditer et méditent, qui sont les véritables agents de la relation existant entre la Hiérarchie et l’humanité. Une telle relation a naturellement toujours existé; il y a toujours eu de nombreux mystiques et quelques occultistes qui ont servi de canal à cette relation. Aujourd’hui, le groupe est nouvellement organisé et, pour la première fois dans l’histoire, la tâche d’invocation et d’évocation est également équilibrée, sur ce que l’on pourrait appeler une base moitié-moitié.



Par ailleurs, le nouveau groupe des serviteurs du monde est composé d’hommes et de femmes très divers, issus de toutes les nations, ayant de nombreux points de vue différents et appartenant à de nombreuses professions et idéologies; ce groupe est donc véritablement plus représentatif de l’humanité et plus puissant qu’il ne l’a jamais été.



Quand le travail de l’Invocation aura atteint un stade élevé de développement, et quand l’année culminante de 1952 sera terminée, il sera sage de porter alors à l’attention du grand public, et sur une échelle mondiale, la nature effective du Nouveau groupe des serviteurs du monde.

Ce nouveau groupe des serviteurs du monde est un aspect de l’antahkarana mondial et donne aux étudiants de l’antahkarana un bon exemple du but et du dessein du Pont arc-en-ciel que chaque disciple s’efforce de construire consciemment. Il est composé de ceux qui, dans leur conscience, ont pénétré vers le haut à un tel point et à une telle hauteur que leur ascension est devenue invocatoire; elle a suscité une énergie descendante de la Hiérarchie, qui rencontre les énergies du groupe de réflexion ascendant, et fusionne avec celles-ci. Les mots ont ici tendance à être des entraves, mais la visualisation proposée se révélera utile. Dans le cas du Nouveau groupe des serviteurs du monde, ce n’est pas seulement l’énergie ascendante qu’il faut envisager; il y a aussi la focalisation (concentration ) de la conscience et une réceptivité qui peut se développer et devenir une intention stable. Plus tard, ceci peut être suivi d’une reconnaissance, dans la conscience du cerveau physique, de ce qui s’est passé. N’oubliez pas que le Nouveau groupe des serviteurs du monde est composé des groupes suivants :



1. Les initiés et les disciples qui font partie, consciemment, de la grande Loge Blanche.



2. Les aspirants et les disciples de moindre importance qui sont affiliés à la Hiérarchie, mais ne possèdent généralement pas la continuité de conscience qui viendra plus tard.



3. Ceux qui sont sur le sentier de Probation et qui ne sont pas encore affiliés à la Hiérarchie; ils sont néanmoins réceptifs à l’impression hiérarchique, et déterminés à servir les hommes.



4. Un nombre croissant de personnes qui répondent à l’idéalisme et au dessein du nouveau groupe des serviteurs du monde et qui bientôt rejoindront le groupe.



La principale condition requise est la méditation, mais comme vous le savez- ce n’est pas forcément
La méditation établie des écoles d’occultisme et des Églises; la qualité de membre, cependant, exige le développement de l’esprit de réflexion, dans une direction quelconque de la compréhension humaine; elle exige aussi la faculté de focaliser l’attention sur ce qui peut servir l’humanité, et de reconnaître avec compassion ce dont les humains ont besoin. L’homme ou la femme irréfléchis, ceux qui sont entièrement pris par les affaires, la politique ou les liens de famille, ne peuvent pas faire partie du Nouveau groupe des serviteurs du monde, car ce groupe exige une certaine mesure de décentralisation; l’habitude de la méditation y contribue rapidement.




À mesure que les membres de ce groupe méditent et serviront, ils s’apercevront progressivement qu’ils prennent conscience d’un groupe intérieur- l’ashram du Maître sur le rayon duquel le serviteur se trouve. Cela variera nécessairement selon le rayon. Le rayon- il faut s’en souvenir- détermine la qualité et la nature du service à fournir. Petit à petit, le néophyte entre dans le rythme de l’ashram et, petit à petit, sa méditation se modifie et s’aligne sur la méditation ashramique constante et instinctive. Il faut se souvenir que la méditation est totalement exempte d’éléments personnels. Elle a le caractère d’une méditation de groupe constante et ininterrompue sur le Plan, et particulièrement sur l’aspect du Plan qui doit être exécuté immédiatement; c’est le devoir assigné à l’ashram ou aux ashrams en question. Cette attitude constante de méditation réfléchie n’affecte en rien l’efficacité de l’ashram ou du disciple individuel, car deux ou plusieurs lignes d’activité peuvent exister simultanément. Voilà encore une leçon que le disciple apprend.

Encore plus tard, le disciple dans l’ashram prend conscience de la méditation poursuivie en permanence dans le plus grand ashram, la Hiérarchie. Il s’agit de l’ashram (si je puis le répéter) de Sanat Kumara, le Seigneur du Monde.


Ce grand ashram a pour chef le Christ qui le gouverne. Le disciple plein d’aspiration prend conscience d’un vaste rythme de méditation, semblable aux battements du cœur humain; ce rythme méditatif reçoit et distribue, invoque et évoque tout à la fois. À mesure que le disciple s’y habitue, il apprend à faire participer sa méditation individuelle au rythme régulier de la Hiérarchie, ce qui constitue un véritable pas en avant, car le rythme hiérarchique est extrêmement puissant, si puissant qu’il pénètre au-delà du cercle hiérarchique infranchissable.



L’effet de cette vibration de réflexion est à la fois vertical et horizontal; cette large diffusion a conduit à la formation du groupe majeur de contemplatifs, les Nirmanakayas. Ils focalisent l’appel invocatoire hiérarchique et (pour citer l’Ancien commentaire) « Le traduisent en une forme musical agréable à l’oreille de Celui qui habite la plan le plus élevé ». Puis, après mûre réflexion et contemplation, ils transfèrent les énergies reçues et focalisées à Shamballa. L’une de leurs fonctions est de relier l’appel invocatoire de la Hiérarchie à la loi karmique, et de déterminer ainsi, « dans le profond silence de leur travail uni « ce qui est possible car cela n’enfreint pas l’intention karmique, et ce qui n’est pas encore possible dans l’espace et dans le temps- les deux facteurs majeurs gouvernés par la loi karmique. Ils doivent garder à l’esprit que le temps n’est pas encore venu, et que « l’ère karmique ne peut pas encore prétendre que le bien demandé devienne le bien accompli ».



Les membres de ce groupe sont aussi les transmetteurs, à la Hiérarchie, de la réponse suscitée, venant de Shamballa. Ils sont constamment en contact avec la Chambre du conseil à Shamballa. De même que la Hiérarchie- dans le cycle actuel d’effort mondial- travaille par l’intermédiaire du nouveau groupe des serviteurs du monde, de même Shamballa exécute ses intentions (en ce qui concerne l’humanité) par l’intermédiaire du Groupe des Nirmanakayas. Tout cela dénote une grande centralisation du travail se rapportant à la réapparition du Christ.



Vous pouvez donc voir qu’une gigantesque méditation de groupe se poursuit sur notre planète, dans de nombreuses et différentes phases. Tous les individus qui méditent, et tous les groupes qui réfléchissent sont reliés les uns aux autres par l’unité du motif spirituel. Ils recherchent une coopération plus étroite et s’efforcent d’amener leur travail de méditation- consciemment ou inconsciemment- à un état de calme, universel et positif, afin de réussir à faire progresser la formulation du désir spirituel, et à faire que la réception de l’énergie spirituelle soit une réception unie.



Donc, mon frère, un grand effort d’alignement se poursuit; quand l’aspirant pourra méditer de façon que sa voix puisse atteindre le nouveau groupe des serviteurs du monde, ce groupe pourra alors exercer son impression sur l’individu; grâce à lui l’humanité pourra être atteinte. Il pourra aussi faire impression sur la Hiérarchie; alors les contemplatifs qui sont en contact avec Shamballa pourront entrer en contact avec la Hiérarchie et, par l’intermédiaire de la Hiérarchie. Ils pourront exercer leur impression sur le Nouveau groupe des serviteurs du Monde; c’est alors, et alors seulement, que viendra le moment de l’arrivée du Christ.




Déjà, sur les montagnes de l’initiation, le bruit de ses pas se fait entendre. Il travaille actuellement avec ses initiés au sein de la hiérarchie. Leur méditation unie hâte le travail préparatoire et conduit aussi à l’initiation d’innombrables disciples, les rendant ainsi bien plus utiles qu’ils ne pourraient l’être autrement.



La méditation unie de ces disciples collabore à celle du Christ et des Maîtres, et les initiés les plus anciens feront impression sur les membres du nouveau groupe, les individus qui, en tant que disciples, sont membres de la Hiérarchie, deviendront les agents de cette impression. La méditation du nouveau groupe des serviteurs du monde, en conjonction avec la méditation hiérarchique, fera inévitablement impression sur les fils des hommes qui cherchent la libération et y aspirent. Ainsi, un grand canal, ou Sentier de Lumière, sera créé par la coopération dans la méditation; en termes symboliques, c’est par ce Sentier que le christ viendra.



avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 382
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Ici et là :)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum