L'éclipse solaire du 20 mars met le réseau électrique européen sous tension

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'éclipse solaire du 20 mars met le réseau électrique européen sous tension

Message par obsidienne le Jeu 5 Mar - 1:09

L'éclipse solaire du 20 mars met le réseau électrique européen sous tension
4/3/2015

L'éclipse va réduire considérablement la production photovoltaïque, dont la part a augmenté ces dernières années en Europe. Certains gestionnaires du réseau brandissent le risque d'une panne.

http://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/l-eclipse-solaire-du-20-mars-met-le-reseau-electrique-europeen-sous-tension_839055.html

es éclipses scolaires, ennemies des énergies renouvelables ? Celle du 20 mars prochain devrait en tout cas sérieusement mettre à mal la production photovoltaïque. Le réseau européen des gestionnaires de réseaux de transport d'électricité et de gaz (Entsoe) a alerté sur un risque de panne de courant à grande échelle. D'autres acteurs de l'énergie se veulent plus rassurants.

Francetv info vous explique la spécificité de cette éclipse et le challenge qu'elle représente pour la coordination du réseau électrique européen.
Une éclipse à l'heure de pointe dans les bureaux

L'éclipse solaire se produira le vendredi 20 mars au matin. Elle sera totale aux îles Féroé et dans l’archipel du Svalbard (au nord de la Norvège), et partielle sur une bande allant du nord de l'Afrique au Groenland. Si les conditions météorologiques sont favorables, elle sera visible depuis toute l'Europe (avec des lunettes de protection !).

Comme le précise Le Monde, en France métropolitaine, l’éclipse se déroulera entre 9h10 et 11h50 (heure de Paris). "Le pourcentage du diamètre solaire caché par la Lune ira de 66% en Corse à près de 85% à Dunkerque", indique le quotidien. A Paris, il sera de 83% vers 10h30.

Soit pile à l'heure où l'activité économique bat son plein et où la consommation d'électricité monte en puissance dans les bureaux et les entreprises.
Pas de précédent depuis 1999

En Europe, il faut remonter au mois d'août 1999 pour trouver une éclipse de cette ampleur. Or, cette année-là, "0,1% de la production d'électricité en Europe était d'origine solaire, rappelle pour Metronews Jean-Paul Roubin, directeur du dispatching national de RTE (Réseau de transport d'électricité français). Aujourd'hui, nous atteignons environ 10%."

Ce qui fait craindre à l'Entsoe un risque de panne. "Le 20 mars, sous un ciel clair, environ 35 000 mégawatts d'énergie solaire (...) vont disparaître progressivement du système électrique européen pour revenir progressivement par la suite", indique le réseau dans une étude. C'est l'équivalent de "25 à 30 réacteurs nucléaires français", illustre L'Usine nouvelle. En France uniquement, RTE chiffre la perte potentielle à 2 000 mégawatts, soit l'équivalent de la production de la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin).

Cette chute brutale de l'énergie solaire peut créer des tensions sur les réseaux de production d'électricité traditionnels (centrales à charbon, à gaz, centrales nucléaires, hydrauliques...). Mais tout va dépendre de la météo. S'il fait grand soleil, les 35 000 mégawatts peuvent être atteints, la production photovoltaïque étant prioritaire dans le réseau de production d'électricité. Si le temps est nuageux, "il ne se passera rien", estime RTE.
Des pays plus exposés que d'autres

"Le risque d'un incident ne peut pas complètement être écarté", prévient toutefois l'Entsoe, qui rappelle que des pays comme l'Allemagne ou l'Italie disposent d'un nombre important d'unités solaires. En France, le photovoltaïque ne représente que 1,3% de la production d'électricité sur une année, contre 5 à 7% pour ces deux pays.

RTL rappelle pourtant que la France ne sera pas nécessairement moins exposée à un risque de panne, en raison de "l'interconnexion des réseaux européens qui répercute en tous points la tension sur la production". Trente-quatre pays sont interconnectés. Et le déplacement de l'éclipse va entraîner une succession d'arrêts et de reprises des sources de production d'énergie solaire à travers le continent européen ce 20 mars, pointe L'Usine Nouvelle.
Des opérateurs obligés de se coordonner

La coordination entre les différents gestionnaires de réseaux sera donc "cruciale" ce jour-là, alerte l'Entsoe. Les autres sources de production électrique, comme le nucléaire ou le charbon, pourraient être appelées en renfort pour garantir l'approvisionnement européen. "Il faudra donc s'assurer que des moyens de production sont disponibles pour prendre le relais", avait indiqué dès novembre le président du directoire de RTE, Dominique Maillard. Son collègue Jean-Paul Roubin se veut rassurant : "Nous avons les moyens de rattraper cette chute de production."

Des salles de contrôle reliées par téléconférence seront mises en place dans toute l’Europe pour échanger en temps réel et piloter d'éventuelles interventions pour protéger les réseaux.

Le salut viendra peut-être des usagers. En 1999, la consommation d'électricité avait légèrement baissé au moment de l'éclipse, les gens stoppant leur activité pour sortir admirer la Lune couvrant le Soleil. Mais on était alors en pleines vacances d'été.
avatar
obsidienne

Messages : 3532
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum