Chaleur de l'amour et froid de la sagesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chaleur de l'amour et froid de la sagesse

Message par Archange le Mer 25 Fév - 21:47

http://terredamour.canalblog.com/archives/2011/06/23/21469414.html






Chaleur de l'amour et froid de la sagesse









Lorsqu’un maître constate qu’un disciple devient froid, glacé,  il l’envoie se réchauffer en le faisant descendre dans les vallées, c’est-à-dire qu’il lui conseille de développer l’amour en se mêlant à la foule, à la vie de tous. Quant à ceux qui sont trop exposés à la chaleur, il leur conseille de s’élever le plus souvent possible jusqu’au froid des sommets. Et qu’est-ce que le froid des sommets ? La méditation, la prière. C’est ainsi que les disciples s’élèvent par la pensée pour fuir les incendies du cœur. Lorsqu’ils ont atteint les sommets et qu’ils voient clairement la situation, ils se sentent sauvés et disent « Merci, mon Dieu, si je n’avais pas réussi à m’échapper, j’aurais été brûlé.»



Voilà la méthode que doivent employer tous ceux qui sont la proie des tourments de leur cœur : ils doivent monter sur les hauteurs, ce qui les rendra sages et prudents.



Cependant, il est bon que le disciple ne reste pas trop longtemps sur les sommets, sinon, il devient orgueilleux, distant, inaccessible ; il doit redescendre dans la vallée pour aider tous ses frères et sœurs. Il n’est pas nécessaire de séjourner trop longtemps au sommet des montagnes, symboliquement parlant.



Regardez le serpent. Placé dans la chaleur, il devient excessivement agile, rapide, et il peut vous mordre. Mettez-le dans le froid, il devient inoffensif. Or, en chaque être se trouve un serpent bien connu : la force sexuelle. Lorsque la chaleur augmente en l’homme, ce serpent devient tellement puissant qu’il est impossible de se protéger de ses morsures. Il est donc nécessaire de le placer un peu dans le froid. La force sexuelle s’éveille dans la chaleur des passions ; elle devient inoffensive dans le froid de la raison. (…)



Mais il ne faut pas rester exclusivement froid ou chaud toute sa vie. Celui qui est froid doit savoir aussi devenir chaud, et inversement. Par ce passage d’un pôle à l’autre, il retrouve l’équilibre, il découvre la vie qui se trouve dans ce mouvement de montée et de descente.



La chaleur de l’amour est bienvenue, mais à condition d’être équilibrée par le froid de la sagesse
.





Omraam Mikhaël Aïvanhov


_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaleur de l'amour et froid de la sagesse

Message par obsidienne le Jeu 26 Fév - 0:40

Cette vision des extrêmes n'est pas une représentation exacte de l'humain....

Passer d'une extrême à l'autre parait difficilement supportable.

Steiner représente l'échelle de façon différente avec ahriman d'un bout et de l'autre lucifer.  Au centre il met le Christ.  Il explique qu'au centre nous devons mettre nos sentiments.  Vivre de sentiments ce n'est pas vivre de passion car on va les mettre quand on le désire.  Aborder la vie avec ses sentiments c'est la bonne voie pour la morale.  Michael Aïvanhov c'est un peu planté sur ce coup Laughing

Steiner explique autre chose à propos du froid il dit que c'est là d'où vient "le moi" ....
avatar
obsidienne

Messages : 3653
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaleur de l'amour et froid de la sagesse

Message par Conscience le Jeu 26 Fév - 10:34

Il me semble que l'équilibre dont parle Aïvanhov ne se trouve pas dans l'oscillation entre ces 2 pôles mais par leur contact.

En effet de la  reconnexion entre ce chaud et se froid naissent les sentiments vis à vis de ce monde enserré en ces polarités > sentiments comme la compassion, l'humilité etc ...  qui ayant reconnu les 2 pôles, ne les rejette plus (l'un au profit de l'autre)  mais les intègre tous les deux en une nouvelle conscience.

Et on peut retrouver ces aspects dans cette phrase du Christ en Jésus :

"Ainsi, parce que tu es tiède et que tu n'es ni froid ni bouillant, je te vomis de ma bouche "

Ce qui est vomit étant ce qui n'est pas intégré (et donc conscientisé) pour l'émergence d'un nouveau point de vue qui s'ouvre au coeur de soi.
avatar
Conscience

Messages : 15
Date d'inscription : 17/02/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaleur de l'amour et froid de la sagesse

Message par obsidienne le Jeu 26 Fév - 14:28

Conscience a écrit:Il me semble que l'équilibre dont parle Aïvanhov ne se trouve pas dans l'oscillation entre ces 2 pôles mais par leur contact.

En effet de la  reconnexion entre ce chaud et se froid naissent les sentiments vis à vis de ce monde enserré en ces polarités > sentiments comme la compassion, l'humilité etc ...  qui ayant reconnu les 2 pôles, ne les rejette plus (l'un au profit de l'autre)  mais les intègre tous les deux en une nouvelle conscience.

Et on peut retrouver ces aspects dans cette phrase du Christ en Jésus :

"Ainsi, parce que tu es tiède et que tu n'es ni froid ni bouillant, je te vomis de ma bouche "

Ce qui est vomit étant ce qui n'est pas intégré (et donc conscientisé) pour l'émergence d'un nouveau point de vue qui s'ouvre au coeur de soi.

En effet conscience, l'humilité et la compassion permettent de tempérer et c'est faire preuve de sagesse que les mettre en action Wink

J'ai jamais trop aimé les schéma pour expliquer et il est vrai que lorsqu'on essaye de se comprendre nous humain on a toujours du mal à exprimer toutes ces actions de l'esprit en nous.... alors on se réfère à des spiritualistes qui ont déjà fait le taf à notre place Laughing

J'ai tendance à m'emporter et j'ai jamais aimé cette nature en moi ; j'ai cherché très tôt à maitriser en cessant de manger de la viande. J'avais connu des végétariens qui étaient sur cette voix là et qui tentaient aussi de régler d'autres sentiments humains comme la peur, les angoisses .....

Aujourd'hui je sais que l'alimentation joue une part importante dans notre bien être à toujours acquérir plus de conscience.
avatar
obsidienne

Messages : 3653
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : hérault

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaleur de l'amour et froid de la sagesse

Message par Archange le Jeu 26 Fév - 19:48

On trouve un beau symbole de ces passions, sentiments purifiés, de ce qui est conscientisé dans l'explication faite par Steiner du symbole de la rose et de la croix:





Méditation de la Rose-Croix



La plante et l’homme



« On se représente une plante ; on se la représente s’enracinant dans la terre, poussant feuille après feuille et se développant jusqu’à la floraison. (…) Puis on s’imagine un homme à côté de cette plante. (…)



« L’homme est plus parfait que la plante ; pourtant, je découvre en lui des penchants que je ne vois pas chez celle-ci et dont l’absence me la fait paraître plus parfaite que lui à certains égards. »



« convoitise, passion, erreur »



« Chez la plante au contraire, je vois que, de feuille en feuille, elle obéit uniquement aux lois de la croissance, et que sans passions, elle épanouit ses fleurs aux chastes rayons du soleil. »



La sève et le sang



« Je me représente maintenant la sève verte circulant à travers la plante et j’y vois l’expression, dans toute leur pureté, des lois de la croissance. »



« Puis je me représente le sang rouge qui circule dans les artères de l’homme et j’y vois l’expression d’appétits, de désirs, de passions. » p. 59



« Je me représente ensuite que l’homme est susceptible de progrès, qu’il peut, grâce aux facultés supérieures de son âme, purifier ses désirs et ses appétits et qu’ainsi est aboli ce que ceux-ci ont de bas, si bien qu’ils peuvent renaître à un niveau plus élevé. On peut alors voir dans le sang l’expression de passion et de désirs purifiés. » p 60



La rose rouge



« J’évoque maintenant en esprit une rose et je me dis que, dans les pétales rouges de cette fleur, je vois la sève verte devenue rouge ; tout comme la feuille verte, la rose rouge obéit purement aux lois de la croissance. Le rouge de la rose doit devenir pour moi le symbole du sang qui est l’expression d’impulsions et de passions purifiées, dépouillées de ce qu’elles avaient de bas et de semblables dans leur pureté aux forces qui agissent dans la rose. »



Les sentiments : félicité, gravité, libération.



« Je peux éprouver un sentiment de félicité si je me représente la pureté et l’absence de passion chez une plante en croissance. »



«  Je peux ensuite faire naître en moi le sentiment que certaines perfections supérieures doivent être achetées au prix de passions et de désirs. Ceci peut transformer en gravité le sentiment de félicité que j’ai éprouvé tout d’abord. »



« Enfin, la pensée du sang rouge qui peut devenir porteur d’expériences intérieures pures, tout comme le suc rouge de la rose, pourra éveiller en moi un sentiment de libération et de bonheur. »



Le symbole de la Rose-Croix



« Après être passé par ces pensées puis ces sentiments, on les rassemble dans la représentation symbolique suivante : on se représente une croix noire qui sera le symbole de ce qui a été détruit d’inférieur dans les passions et les désirs ; puis, là où se croisent les deux bras de cette croix, on se représente sept roses rouges, lumineuses, formant un cercle. Ces roses seront le symbole d’un sang devenu l’expression de passions purifiées. » 61



Rudolf Steiner, La méditation, Ed. triades-Poches, Paris, 1997, p. 59 à 61.





_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2701
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaleur de l'amour et froid de la sagesse

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum