La vie des Maîtres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La vie des Maîtres

Message par Archange le Mer 18 Fév - 19:34





La vie des Maîtres







http://www.jefflemat.fr/autres/167_viedesmaitres.pdf





Baird Tomas Spalding



Né en Angleterre dans une famille où l’on commerçait
avec les Indes, il découvre ce pays dès l’âge de quatorze ans.
Ce n’est que vingt-sept ans après son expédition à travers le
Népal, le Tibet et les Himalayas qu’il osera publier son
récit.

Le 22 décembre 1894, onze scientifiques américains se
réunissent à Potal, petit village de l’Inde. Sceptiques par
nature, ils n’acceptent aucune vérité a priori, mais certains
phénomènes religieux les intriguent. Et ils décident de vérifier
de leurs yeux les prodiges accomplis par les Maîtres
orientaux.

Car de l’Inde au Népal, au Tibet et à la Perse, il
existe des hommes aux facultés étonnantes qui communiquent à
distance, voyagent par lévitation, guérissent les infirmes
.
Les savants découvrent, peu à peu fascinés, des principes de
vie inconnus : chaque Maître a quitté son enveloppe mortelle
pour retrouver, grâce à l’Amour que Dieu lui insuffle, son
Moi profond, intemporel, éternel.
Itinéraire spirituel
autant que matériel, que suit à son tour l’un de ces témoins
.

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2694
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie des Maîtres

Message par tchektuf le Mer 18 Fév - 23:49

un des 1ers livres extraordinaires que j'ai lu avec j'ai vécu sur 2 planétes dans les années 70 .Des livres qui impressionent le novice à en décoller les oreilles Livres exceptionnels pour l'époque ;mais avec le recul anecdotiques quand à la portée sur l'évolution collective collective.
Néanmoins cela permet à titre individuel un decollement de conditionnement.
je doute qu'aujourd'hui avec le gavage_pollution de la fiction en tout genres la sensibilité humaine ait gardé la fraicheur d'antan telle qu'elle existait à l'époque où j'ai lu ces livres révolutionnaires à leur dates de parution en français

En dehors des etudes perso de philo mon 1er décollement de provincialité (pour ne pas dire : sortie de jacheres en patagonie normande) a été les livres de Lobsang rampa fin des ans 60,considérés à l'époque comme de l'exotisme de farfadet par les rentiers de la somnolence.
avatar
tchektuf

Messages : 433
Date d'inscription : 05/11/2013
Localisation : aura de france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum