Travail occulte du Maître sur l'élève

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Travail occulte du Maître sur l'élève

Message par Admin le Dim 24 Juin - 17:53

http://www.alice-bailey.fr/dk/maitre.htm






La relation du Maître et de l'élève



Ainsi qu'il vous l'a été souvent dit, l'attention d'un Maître est attirée vers un homme par l'éclat de sa lumière intérieure. Quand cette lumière a atteint une certaine intensité, quand les corps sont composés d'un certain degré de matière, quand la vibration est arrivée à un taux et à une fréquence déterminés, quand l'aura a acquis une certaine nuance et quand la vie de cet homme commence à résonner occultement dans les trois mondes, (ce son qui doit être entendu par la vie de service) un Maître déterminé commence à l'éprouver par l'application d'une certaine vibration supérieure, et par l'étude de sa réaction à cette vibration. Le choix d'un élève par un Maître est subordonné au karma passé, à leur ancienne relation, au rayon sur lequel tous les deux peuvent se trouver, et à la nécessité de l'heure. Le travail du Maître (autant qu'il peut être manifesté exotériquement avec sagesse) est varié et intéressant, et il est basé sur la compréhension scientifique de la nature humaine.




Que peut faire un Maître avec un étudiant ?



En énumérant les principales choses qui doivent être accomplies, nous pouvons avoir une idée de la portée de Son travail : Il doit habituer l'élève à hausser son taux de vibration jusqu'à ce qu'il puisse l'amener sans interruption à une certaine hauteur, et l'assister ensuite jusqu'à ce que cette vibration élevée devienne la fréquence stable des corps de l'étudiant.


Il doit aider l'élève à effectuer le transfert de polarisation des trois atomes inférieurs de la Personnalité à ceux plus élevés de la Triade spirituelle. Il doit superviser le travail accompli par l'élève pendant qu'il construit le canal entre le supérieur et le mental inférieur, pendant qu'il édifie et emploie ce canal (l'antahkarana). Ce canal remplace finalement le corps causal en tant que moyen de communication entre le supérieur et l'inférieur. Le corps Causal est lui-même finalement détruit quand l'élève prend la quatrième initiation et peut créer librement son propre corps de manifestation.


Le Maître contribue définitivement à la vivification des différents centres et à leur éveil correct, et plus tard, Il aide l'élève à travailler consciemment par ces centres, amenant le feu circulant dans une juste progression géométrique, de la base de l'épine dorsale au centre de la tête. Il surveille le travail de l'étudiant sur différents plans et enregistre l'étendue du travail accompli, et de l'effet d'une longue portée du mot exprimé, tel qu'il est énoncé par l'étudiant. Ceci (dans le sens occulte) représente, sur les plans intérieurs, l'effet de la note de la vie exotérique de l'étudiant. Il élargit la conscience de l'élève de façons différentes et développe sa capacité d'inclure et de contacter d'autres taux de vibrations que la vibration humaine, de comprendre la conscience d'autres évolutions que l'évolution humaine, et de se mouvoir avec facilité dans d'autres sphères que la sphère terrestre.


Ces divers aspects du travail du Maître (et ce ne sont que quelques-uns des points qui ont pu être considérés) auraient pu être traités plus longuement, démontrant un intérêt à éclairer le lecteur. Les paragraphes ci-dessus pourraient être développés et prouver leur extrême intérêt. Mais le point principal que je cherche à développer ici est en connexion avec les premiers moments de ce travail, avant que l'élève ne soit admis dans les derniers stades d'une étroite intimité avec son Maître.

Pendant cette période, le Maître travaille principalement avec son disciple :

a. La nuit quand le disciple est hors de son corps physique.
b. Durant les périodes de méditation du disciple
. D'après le succès de la méditation, selon la faculté de l'étudiant d'exclure l'inférieur et de contacter le supérieur, le Maître aura ainsi l'opportunité d'accomplir heureusement le travail scientifique déterminé qui nécessite Son attention.


Les étudiants de la méditation seraient stupéfaits et peut-être découragés s'ils pouvaient se rendre compte combien ils réunissent rarement les justes conditions qui, par et au travers de la méditation, permettront à l'Instructeur qui les surveille de mener certains effets à bonne fin. La fréquence de la capacité de l'étudiant à agir ainsi est une indication de progrès et de la possibilité d'un autre pas. Accentuez ce point dans l'enseignement car il entraîne avec lui un stimulant pour une diligence et une application plus grandes. Si de son côté, l'étudiant ne réunit pas les justes conditions, les mains du Maître sont liées et Il ne peut faire que peu de choses. La clé du progrès est l'effort personnel associé à une consciente application englobante du travail établi. Quand cet effort est fait avec persévérance, vient alors l'opportunité du Maître d'amener en manifestation Sa part du travail.


Quand l'étudiant médite avec une exactitude occulte, il amène ses trois corps inférieurs en alignement, et je répète avec énergie que c'est seulement quand l'alignement est effectué que le Maître est capable de travailler avec les corps de son élève. Si, par la publication de ces lettres rien d'autre n'est effectué que l'intensification du désir de méditer correctement, l'objectif en vue sera largement atteint. Par cet effort, les justes conditions entre l'élève et le Maître, et une correcte inter-relation seront accomplies. La méditation correctement suivie procure ces conditions et prépare le champ pour le labour et le travail.

Considérons brièvement les diverses périodes telles qu'elles ont été énumérées hier en examinant la relation de l'élève par rapport à un Maître.


Dans la période où l'homme est en probation et sous contrôle... il est presque entièrement abandonné à lui-même et n'est conscient de l'attention du Maître qu'à des intervalles rares et irréguliers. Son cerveau physique n'est pas souvent réceptif au contact supérieur, et bien que son Ego soit pleinement conscient de sa position sur le Sentier, le cerveau physique n'est pas encore dans un état de savoir. Mais sur ce point aucune règle rigide et fixe ne peut être établie. Quand un homme a été pendant plusieurs vies en contact avec son Ego ou avec son Maître, il peut en être conscient. Les individus sont tellement différents qu'aucune règle universelle précise ne peut être formulée.


Pendant la période dans laquelle un homme est un disciple accepté, le travail fait par le Maître présente un très réel intérêt. L'élève est assigné à des classes spéciales dirigées par des disciples plus avancés sous la supervision du Maître, et bien qu'il puisse suivre encore des classes générales dans l'Ashram (la salle du Maître pour l'enseignement), il est soumis à un entraînement plus intensifié... Dans les premiers stades, le Maître travaille de quatre façons principales :


a. A intervalles, et quand les progrès de l'élève le justifient, Il "prend l'étudiant sur Son Coeur". Ceci est une affirmation ésotérique d'une très intéressante expérience à laquelle l'élève sera soumis. A la fin de certaine classe dans l'ashram, ou pendant une méditation particulièrement fructueuse dans laquelle l'élève aura atteint un certain taux de vibration, le Maître le prendra près de Lui, l'amenant de la périphérie de Son aura au centre de Sa conscience. Il lui donne ainsi une temporaire expansion de conscience extraordinaire, qui lui permet de vibrer à un taux pour lui inhabituel. De là, la nécessité de la méditation. La récompense d'une telle expérience a de loin beaucoup plus de poids que n'importe quelle partie du travail intensif.


b. Le Maître travaille sur les corps de son élève avec la couleur, amenant dans ces corps les résultats qui permettent à l'élève de faire de plus rapides progrès. Vous verrez maintenant pourquoi tant d'accent est mis sur la couleur. Ce n'est pas seulement parce qu'elle détient le secret de la forme et de la manifestation, (ce secret qui doit être connu de l'occultiste), mais afin qu'il puisse consciemment coopérer au travail du Maître sur ses corps, et suivre intelligemment les effets obtenus. Méditez ceci.


c. A intervalles fixés, le Maître prend en main Ses élèves pour les rendre capables de contacter d'autres évolutions, telles que les grands anges et les dévas, les constructeurs moins importants et les évolutions subhumaines. Ceci peut être fait sans danger par l'élève, à travers l'effet protecteur de l'aura du Maître. Plus tard, quand l'étudiant deviendra lui-même un initié, il lui sera enseigné comment se protéger et effectuer ses propres contacts.


d. Le Maître préside au travail de stimulation des centres dans les corps de l'élève et à l'éveil du feu intérieur. Il enseigne à l'étudiant la signification des centres et leur correcte rotation dans la quatrième dimension et, en son temps, Il conduira l'étudiant jusqu'à un point où il peut consciemment, et en pleine connaissance de la loi, travailler avec ses centres et les amener au point où ils peuvent être stimulés sans danger par la Baguette de l'Initiation. Il n'est pas encore possible d'en dire plus sur ce sujet...
avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 382
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Ici et là :)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum