Kundalini, éveil et symptômes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kundalini, éveil et symptômes

Message par Admin le Dim 17 Juin - 19:54


(www.omsweetom.fr)










LA KUNDALINI



C'est dans l'os triangulaire du "Sacrum", situé à la base de la colonne vertébrale, que réside en nous la Kundalini. Cette extraordinaire énergie, lorsqu'elle est éveillée, s'élève le long de la colonne vertébrale et traverse tous les chakras du système subtil pour enfin ouvrir le dernier centre au sommet de notre tête, le "Sahasrara".Nous obtenons ainsi la réalisation du Soi. La Kundalini est le reflet de la Mère primordiale en nous. Elle est le pouvoir du pur désir. En traversant la fontanelle "petite fontaine" au sommet du crâne, elle actualise la Réalisation du Soi, la seconde naissance décrite dans toutes les traditions spirituelles. A cet instant, on ressent une brise fraîche à l'intérieur des paumes des mains et au sommet de la tête. Les Grecs identifièrent cette énergie sous le nom de "Pneuma", l’Islam parle du "Ruh", le Christ l'a nommée "Souffle de l'Esprit». La mystique juive parle de la "Shekinah" et, bien avant, les Sumériens vénéraient Inanna, la déesse mère qui donne la naissance spirituelle et le souffle sacré. Il y a plusieurs millénaires, l'Inde parlait déjà de "Chaitanya" et du "Soi" que Sahaja Yoga traduit par "vibrations divines". La connaissance de l'existence de ces vibrations n'est pas nouvelle, mais elle s'est perdue ou a été déformée au cours des siècles.

Il existe dans la tradition hindoue une " énergie " appelée Kundalini, symbolisée par un serpent lové à la base de la colonne vertébrale, dont l’éveil puis l’ascension ouvre les centres qui sont répartis le long de l’axe du corps. Ayant atteint le dernier chakra situé au sommet du crâne, cette énergie éveille la conscience à une réalité supérieure. Les pouvoirs (siddhis) que confère l’éveil de la Kundalini sont ceux que l’on retrouve chez les victimes d’une expérience de mort imminente (EMI) ou d’un " enlèvement extraterrestre " (RR4) : précognition, télépathie, clairvoyance, don de guérison, psychokinèse, etc. " Mais plutôt que les pouvoirs extraordinaires acquis par son intermédiaire, les partisans mettent l’accent sur l’apaisement et l’harmonie vivante que la Kundalini confère. L’énergie mystérieuse qu’éveille le yoga de la Kundalini se révèle cependant d’une violence inouïe et ne peut être manipulée sans faire encourir un réel danger ". Les conséquences psychophysiologiques de l’éveil de la Kundalini constituent le " syndrome de la Kundalini " dont parle
Kenneth Ring.



Quelques symptômes sensoriels : fourmillements, vibrations ou sensation d’"énergie " localisées puis montant le long de la colonne vertébrale, redescendant ensuite dans la poitrine et l’abdomen, sensations orgasmiques (purement sexuelles ou se répandant parfois dans tous le corps), douleurs débutant et cessant brutalement, sensation de froid ou de chaleur dans diverses parties du corps, perception de sons divers, de lumière intérieure illuminant parfois le corps.
Symptômes moteurs : mouvements spontanés des mains et du corps, contractions involontaires (anus, abdomen et gorge), altération du rythme respiratoire, blocage ou paralysie soudaine de certaines parties du corps.
Symptômes psychologiques : joie ou extase soudaine, accès d’anxiété ou de dépression, accélération de la pensée, expansion de la conscience au-delà des limites corporelles."



La force Kundalinî
Les deux formes énergétiques fondamentales les plus importantes sont assimilées par le centre coccygien et le centre coronal. Ces deux centres sont reliés par le Sushumnâ, dans lequel les « tiges » de tous les centres énergétiques sont ancrées pour y puiser leur force vitale. Il s’agit du canal par lequel monte la simili-force de la Kundalinî qui s’y trouve « enroulée comme un serpent », depuis l’entrée du centre coccygien situé au
bas de la colonne vertébrale.
Cette force de la Kundalinî représente l’énergie cosmique appelée, dans la sagesse hindoue, « shakti » ou énergie féminine de Dieu. Cet aspect créateur de l’Essence divine est à l’origine de toute création.
Son opposé est l’aspect pur et sans forme de l’Essence divine


Chez la plupart des gens, une très faible partie seulement de la force de la Kundalinî circule à travers le Sushumnâ. Plus cette énergie est mise en éveil par l’évolution de la conscience de l’Homme, plus son courant afflue dans le canal de la colonne vertébrale pour rendre, ainsi, plus actifs les différents chakras. Cette animation entraîne un agrandissement des centres énergétiques et une accélération de leurs fréquences. La force de la Kundalinî apporte à chaque chakra cette vibration énergétique dont l’Homme a besoin au cours de son évolution pour pouvoir accéder à toutes les capacités et à toutes les forces actives sur les divers plans énergétiques et matériels de la Création afin de les intégrer dans sa vie.

Les limites dans lesquelles l’homme permet à la force de la kundalini de se développer, dépendent surtout de sa conscience des divers plans vitaux représentés par les chakras et du degré des blocages provoqués dans les chakras par le stress ou part de son vécu non encore assimilée. Plus l’Homme est conscient, plus ses chakras sont ouverts et actifs et permettent un puissant accès à l’énergie propulsée par la Kundalinî. Or, plus cette énergie est forte, plus les chakras deviennent actifs entraînant de nouveau l’élargissement de la conscience.

Il existe également une deuxième énergie, en plus de celle de la Kundalinî. Elle s’écoule également à travers le canal Sushumnâ de la colonne vertébrale, en direction des différents chakras. Il s’agit de l’énergie de l’Essence divine pure, de l’aspect immatériel de Dieu.

Elle pénètre par le chakra coronal et fait en sorte que l’Homme puisse reconnaître, dans toutes les phases de son existence, l’aspect immatériel de Dieu comme Source immuable à l’instigation de toute manifestation.
Cette énergie est surtout destinée à dissoudre nos blocages situés dans les chakras.
En plus de Sushumnâ, deux autres canaux énergétiques appelés en sanscrit « Idâ » et « Pingalâ » jouent un rôle très important dans le système énergétique.
La Pingalâ est le véhicule de l’énergie solaire pleine d’ardeur et d’élan. Le point de départ de ce canal se situe à droite du 1er chakra pour aboutir au dessus de la narine droite.
Quant à Idâ, elle se caractérise par une énergie lunaire, calmante et rafraîchissante. Le point de départ de ce canal se trouve à gauche du premier chakra et son aboutissement prend fin dans la narine gauche. Pour se rendre du premier chakra aux narines, ces deux nâdis tournent autour de la Sushumnâ.

L’idâ et la Pingalâ sont capables, par la respiration, de capter directement le prâna de l’air et par l’expiration d’éliminer les toxines du corps.
Avec la Sushumnâ, ils représentent les trois canaux principaux du système énergétiques.

On peut traduire le terme sanscrit « prâna » par « énergie absolue ». Dans les contextes chinois et japonais, on parle de « chi » ou de « ki» pour désigner cette forme universelle.
Elle est à l’origine de toutes les formes énergétiques et se manifeste à travers des fréquences particulières selon les différents plans existentiels.
Elle peut par exemple se manifester par la respiration, nous permettant, entre autres, d’assimiler le prâna.
Dans le système énergétique humain, les chakras reçoivent, transforment et distribuent les différentes fréquences prâniques.

Les énergies vitales sont captées directement par les chakras ou à travers les nâdis, lesquels puisent les énergies soit dans le corps énergétique subtil de l’Homme, soit dans son l’environnement, soit dans le cosmos ou encore dans toute source à l’origine de toute manifestation.
Les chakras les transforment ensuite en fréquences nécessaires aux divers plans du corps physique ou du corps subtil, afin de les maintenir ou de les développer : la jonction entre les chakras et les différents corps s’effectue à travers les canaux énergétiques.

Dans le même temps, les chakras irradient l’énergie tout autour d’eux. Grâce à ce système énergétique, l’Homme peut communiquer avec les forces actives situées à tous les niveaux de son environnement, de l’univers et des sources de la Création. Les chakras sont en étroite corrélation avec les corps énergétiques.

Un brusque dérèglement de la fonction Kundalini peut entraîner, si non maîtrisée, la combustion spontanée du corps humain, les membres inférieurs le plus souvent.

Manifestations de Kundalini,
Rêve Lucide et Expériences hors du corps.
Avez-vous jamais vu des sortes de lumières lorsque vous vous endormez, ou lorsque vous vous réveillez, ou même en méditation ?
Avez-vous jamais entendu d'étranges sons qui semblent se produire dans votre cerveau ? Avez-vous jamais senti des vagues ou d'étranges vibrations électriques traverser votre corps.
Si oui, vous n'êtes pas le seul. De nombreuses personnes normales éprouvent de telles expériences lorsqu’elles s'endorment ou se réveillent. De nombreux méditants voient des lumières, entendent des sons ou ressentent aussi des vibrations.

Qu'est-ce que Kundalini ?
Les yogis orientaux présentent une description voilée de Kundalini, avec des images d'une déesse, la déesse Kundalini. Ils parlent aussi de centres d'action, les chakras, ou de courants qui coulent au travers de canaux qui sont soit droits (Sushumnâ) soit entrelacés (Ida et Pingalâ) comme des serpents autour d'un mât, comme dans le caducée, le symbole bien connu de la médecine.

Voici l'interprétation du yoga de la lumière, une traduction de l'ancien Hatha Yoga
Pradipika, le texte sanscrit donnant la définition de Kundalini :
La force latente du plus haut potentiel repose en trois et une demie spire, comme le serpent dans le barattage de la mer de lait, dormant dans le centre le plus bas (muladhara chakra) au pied de 'l'arbre de vie", la colonne vertébrale.

La puissance du serpent, Kundalini, ne peut pas être pleinement décrite, même par celui qui a réussi à l'éveiller. Quand il est éveillé, il se propage vivement au travers du corps comme un choc électrique et, tremblant et étonnée, la personne réalise qu'un événement puissant a pris place en elle. Ce n'est que le commencement. Tout le corps tremble. Il semble qu'une porte se soit ouverte, par laquelle un flot de lumière coule d'un monde inconnu, une lumière d'une incomparable brillance. Au bout d'un long temps, le tremblement du corps s'apaise, mais l'éclair de lumière montant dans la colonne vertébrale vers le sommet de la tête est inoubliable. Cet éclair de lumière n'est pas vraiment Kundalini, toutefois ; c'est un simple signe de son éveil.
La Kundalini elle-même ne s'élance pas mais monte ensuite lentement, passant par toutes les stations (les chakras), chacun d'eux créant une nouvelle et puissante expérience.

Votre Kundalini peut aussi s’activer du haut vers le bas, les symptômes sont alors beaucoup plus doux, plus facilement « supportables » et bien souvent alors dans ce sens du haut vers le bas, qui est le sens approprié a notre ère énergétique actuelle. L’adaptation de notre corps physique a cette énergie est plus aisée et bien souvent elle s’active, descend par paliers. Ainsi notre corps physique a plus de « temps », plus de facilités à s’adapter a cette force Divine.
www.omsweetom.fr


avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 382
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Ici et là :)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kundalini, éveil et symptômes

Message par Archange le Sam 29 Nov - 19:00

KUNDALINI, LA DÉESSE-SERPENT DE L’INITIATION


par Bertrand Duhaime


À proprement parler, Kundalini est un autre nom de la terribles déesse hindoue Kali Shakti, la Grande Déesse ou la Mère du Monde, la Force primordiale de la vie ou le Feu latent et potentiel, qui réside dans le Soleil et qui siège dans le centre-racine, la Force latente à diriger et à maîtriser.  Cette fréquence évolutive, électromagnétique, exprime, dans un degré de densification, l’Amour divin ou la communion avec l’Être suprême dans le service désintéressé.  Elle est reliée à la fréquence de l’Énergie vitale cosmique.


Ainsi, Kundalini devient la Force vitale universelle, le «pranâ», habituellement lovée trois fois sur elle-même, à la base de la colonne vertébrale, en état de sommeil, chez l’être ordinaire, qui ferme de sa bouche le méat urinaire.  Elle s’éveille lorsque le courant négatif et le courant positif ont réussi à nettoyer le canal central de la colonne vertébrale.  Lorsqu’elle se réveille, elle siffle, se raidit, monte successivement dans les chakras jusqu’au dessus de la fontanelle.  Alors, elle exprime la montée de la libido ou la manifestation renouvelée de la vie et elle induit dans l’extase.  En fait, ce mot signifie le «Serpent enroulé et endormi».  Par le recours à des techniques mystiques avérées, sous la surveillance d’un Guide, ce Serpent igné est progressivement activé.  Alors, il en vient à se dresser et à se dérouler dans l’Arbre de Vie, servant, pour ainsi dire, d’ascenseur à la conscience, l’élevant sur les divers plans spirituels, jusque dans la Conscience divine.  On lui donne diversement les noms d’«Arundathi», «Bhujani» et «Devi».

En fait, le mot «Kundalini» appartient à la tradition issue des écritures du Shivaïsme.  Mais il est inutile d’aller aux Indes pour découvrir comment faire monter Divine Kundalini.  Un être ne connaît cette félicité, cette joie indicible, que lorsque la Mère intérieure, logée dans le périnée, décide de monter le long de sa colonne vertébrale.  Un jour ou l’autre, cela arrive à tout Être de Lumière rempli d’idéal et d’aspiration.  Alors, la Sublime Déesse purifie le Sushumna permettant de connaître le but suprême de son existence : la Réalisation personnelle, la Béatitude d’Être parfaite.  Hermès Trismégiste l’appelait : «La Force Forte de toutes les Forces.»

Une fois éveillée, la Kundalini peut se diriger soit vers le haut soit vers le bas.  Si elle se dirige vers le haut, l’être bénéficie d’un plus grand développement spirituel;  mais si elle plonge vers le bas, c’est la chute irrémédiable vers les ténèbres et le gouffre réel de la perdition.  C’est pourquoi les Maîtres ont toujours conseillé d’éviter de chercher à la faire se déployer de force, afin de ne pas l’irriter et de ne pas subir sa morsure venimeuse.  Car, plus puissante que tout le reste qui existe, cette force peut créer ou détruire.  En revanche, il n’y a aucun danger à craindre si c’est un Être réalisé qui vous invite à connaître cette expérience inouïe.  Kundalini ne contient aucune perversion ni aucun trouble en elle-même.  Au contraire, elle dévore les maladies, ne dégageant qu’un pur élixir.  Dans son royaume, il n’existe ni limite, ni pénurie, ni maladie mentale, ni perturbation physique.

Kundalini désigne le Saint-Esprit des Chrétiens.  C’est la raison pour laquelle certains textes la présentent sous la forme du buisson ardent, de langue de feu, du serpent enflammée, caducée de mercure, de l’Arbre de vie illuminé, etc…  Sauf que, avec le temps, des êtres endormis eurent vent du secret.  Avec l’enfoncement dans l’enfermement, il naquit des mouvements, notamment des tantriques ou lamaïques obsédées par le sexe qui en déformèrent la tradition, en pervertirent le culte et en trafiquèrent l’enseignement sublime.  Aujourd’hui, en librairie, on trouve à sa disposition nombre de livres sur le sujet.  Mais il faut savoir qu’aucun d’entre eux n’aidera à éveiller le phénomène, ce qui peut être frustrant, démotivant et désespérant.  Un chercheur peut parvenir à connaître nombre de principes et de lois, mais il parvient difficilement à faire monter la Kundalini.

En fait, Kundalini, c’est le Principe féminin de Dieu, la Mère divine, Adi Shakti, qui crée l’univers et le divinise dans ses moindres parcelles.  Même la terre est divinisée, mais les humains ne le savent pas…  Il existe deux conceptions de Kundalini : chez chacun, l’une se présente dans le monde extérieur, le Microcosme, et l’autre dans le monde intérieur, le Macrocosme.  Elle préexiste à toute quête : il suffit de trouver et de déclencher l’interrupteur pour que le courant passe et circule.  Mais attention, cette force est ombrageuse : qui tente de la forcer à faire son expansion la bloque dans son ascension.  Il faut attendre qu’elle signale son heure.  Mais, le jour où elle s’offre à monter, il faut être prêt, se montrer humble et réceptif.  Car c’est un moment béni, attendu depuis toujours, qui élève dans le Royaume originel.

On peut comparer Kundalini à un câble électrique tressé de nombreux fils et enroulé sur lui-même.  Elle monte en déployant progressivement ses anneaux, traversant en son centre chaque chakra ou centre d’énergie de la colonne vertébrale.  Un chakra qui manque d’expansion réduit sa force parce qu’elle évite de faire du mal.  Mais, avec le temps, elle se déploie comme l’éclair.  Entre-temps, la Mère, pleine d’amour, qui veille sur soi, accompagnant de vie en vie, régénère les chakras, en réparant les dégâts, y éveillant les déités rectrices.  Tant que les chakras sont bloqués, Kundalini ne peut prendre son élan, comme un ascenseur qui monte d’étage en étage.  C’est ce qui arrive dans le cas d’une sexualité débridée, d’abus de drogue et d’alcool.  L’énergie vitale qu’un être dépense dans le plaisir et les activités triviales, il ne la détient plus pour s’élever en conscience.

La pression de Kundalini décroît au fur et à mesure que le Sahasrara s’ouvre. A ce moment, l’être sent circuler une brise fraîche de vibrations divines pénétrantes.  Les sensations peuvent diffèrent d’une personne à l’autre, puisqu’il n’y a pas deux humains de pareils.  N’empêche qu’il s’agit d’un grand moment d’extase.  Pas de souci à se faire, car, lorsque Kundalini s’éveille naturellement, elle prend sa montée en charge pour éviter de produire le moindre mal.   Elle ramène au Père divin, ramenant dans l’Unité de l’Absolu.  Elle apprend qu’un être n’est jamais et n’a jamais été seul, qu’il n’a jamais été séparé, qu’il n’a jamais été limité que par lui-même.  En traversant la fontanelle, elle fait éclater la coquille de l’œuf, d’où l’Enfant intérieur peut renaître à lui-même.  C’est le symbole de l’œuf de Pâques : l’être humain deux fois né sort de sa coquille et ressuscite.  Quel jour de gloire!  L’Homme total apparaît brûlant d’amour, triomphant, radieux.  Dans son élan, Kundalini éveille toute une gamme de pouvoirs et elle tisse nombre d’alliances cosmiques.  Elle met en relation avec la Conscience Universelle, qui se met à exaucer spontanément ses prières.  L’être humain, jusque là limité, devient un intercesseur du genre humain.  Les Anges entonnent un hymne d’allégresse de voir un Être de Lumière se joindre à leur cohorte pour servir Dieu et l’humanité.  L’être humain, tendu vers l’Absolu, fusionne avec lui, devient lui : il entre dans l’Éternité.

***

Le Kundalini-yoga compte huit étapes : les observances et l’abstinence;  la purification;  la formation du courage;   le développement de la fermeté;  le développement de l’endurance;  l’atteinte de la subtilité;  l’atteinte de l’évidence directe;  et l’identification à la Source divine dans le vide mental.
Le désir de déclencher l’ascension de Kundalini dans la colonne vertébrale illustre la quête de fusion avec l’Être suprême de l’homme.  Mais son maniement donne lieu à des débordements sans réserve qu’il faut considérer comme un gaspillage inconsidéré de la Force originelle.  La notion d’immortalité qui s’en dégage ne révèle que l’inconscience ou la puérilité.  Pour recevoir l’Esprit, il faut être prêt à bénir la Matière et à assumer sa partie matérielle, son corps, non fuir de façon illusoire dans l’Essence.  Ceux qui veulent agir leur vie, au lieu de passer leur temps, doivent recourir à deux moyens : l’affirmation et l’action.  Il semble qu’autant l’Occident pèche en explorant la Matière au détriment de la quête spirituelle, autant l’Orient erre en explorant l’Esprit au détriment de la quête de survie.



Bertrand Duhaime (Douraganandâ). Publié sur le site www.lavoie-voixdessags.com

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2694
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kundalini, éveil et symptômes

Message par Archange le Jeu 11 Déc - 21:32

L’éveil de la kundalini

L’éveil de la kundalini permet d’activer tous nos chakras et transforme l’humain en un être plus divin. Cela dit, la kundalini permet de faire ressortir la divinité en soi et nous amène vers le bonheur et la plénitude. La kundalini est représentée par un serpent qui tourne autour de notre colonne vertébrale en activant nos centres d’énergie.
L’expérience de la kundalini est un phénomène inexplicable. Voici un extrait de ce que la kundalini peut apporter à l’humain : « Bien que cette expérience soit inexprimable, on peut en tracer un lointain portrait en la décrivant comme la plus haute perfection de grâce, de beauté, de grandeur, d’harmonie, de paix, d’amour, de ravissement, d’émerveillement et de bonheur, le tout combiné à un tel degré que l’esprit pourrait défaillir sous l’impact prodigieux de l’extase. » (Source : Site Outre-vie)
Le mot sanskrit de kundalini signifie « entouré en spirale ». Voici une définition de kundalini : « Enroulée tel un serpent au bas de la colonne vertébrale, la kundalini dégage un formidable potentiel d’énergie tenue en réserve dans la région du sacrum. Cette énergie active en un éclair les sept chakras (centres d’énergie) situés le long du système céphalo-rachidien et conduit à l’état de samadhi : un état d’expansion illimitée de la conscience. » (Source : Site Outre-vie)
« L’observation clairvoyante […] de notre corps énergétique montre un canal enroulé trois fois et demie dans le coccyx. Ce coccyx n’est pas le seul centre de kundalini.
Sur le sommet de notre tête, il y a un autre centre de kundalini, moins connu.
Dans l’aura, au-dessus de la tête, on peut voir trois autres centres et il y a encore trois autres centres en bas de notre corps dans l’aura. » (Source : Qu’est-ce que l’énergie kundalini ?)
« La puissance du serpent, kundalini, ne peut pas être pleinement décrite, même par celui qui a réussi à l’éveiller. Quand il est éveillé, il se propage vivement au travers du corps comme un choc électrique et, tremblante et étonnée, la personne réalise qu’un événement puissant a pris place en elle. Ce n’est que le commencement. Tout le corps tremble. Il semble qu’une porte se soit ouverte, par laquelle un flot de lumière coule d’un monde inconnu, une lumière d’une incomparable brillance. Au bout d’un long temps, le tremblement du corps s’apaise, mais l’éclair de lumière montant dans la colonne vertébrale vers le sommet de la tête est inoubliable. Cet éclair de lumière n’est pas vraiment kundalini, toutefois, c’est un simple signe de son éveil.
La kundalini elle-même ne s’élance pas, mais monte ensuite lentement, passant par toutes les stations (les chakras), chacun d’eux créant une nouvelle et puissante expérience. » (Source : Manifestation de kundalini)

La technique

Il paraît que la technique pour éveiller la kundalini demande une grande préparation, de la concentration et un long entraînement. Il est possible d’éveiller la kundalini par des exercices méditatifs ou même par le yoga. Le débutant commencera par faire des voyages mystiques ou des voyages astraux. Ensuite, la personne peut ressentir de puissantes vagues d’énergie dans le dos, des vagues d’électricité dans le corps et des sensations de chaleur. « Quand nous commençons à le développer l’énergie de kundalini de façon consciente, nous développons en même temps nos possibilités spirituelles, ce qui nous met à même d’agrandir nos forces de guérison et nos possibilités de syntonisation spirituelle. » (Source : Qu’est que l’énergie de kundalini ?)
L’activation de la kundalini amène plusieurs bienfaits dans la conscience humaine. Voici quelques-uns de ces aspects positifs : « Le jour où votre kundalini montera, soyez le plus possible humble et réceptif. C’est un moment béni que vous attendez depuis des siècles et des siècles. […] Votre vision du monde va se transformer, s’élargir, s’émerveiller. Un enthousiasme de bon aloi, sans vaine excitation, vous saisit et tout vous réussit. Votre amitié pour les autres va se développer. Votre vie quotidienne devient un champ de jasmin. L’obscénité sous toutes ses formes va s’éloigner de vous. Vous ne pourrez plus lire d’ouvrages vulgaires et fréquenter des personnes négatives. Vos yeux ont besoin de pureté, et ne peuvent s’épanouir que dans des écrins spirituels. Votre attention est purifiée ainsi que votre émotivité. Kundalini, avec grande douceur, vous régénérez. Graduellement, elle nettoie votre subconscient et vos chakras inférieurs. Votre cerveau est nettoyé, et ses structures rigides se mettent à fondre. » (Source : Site Kundalini.net)
« Vue sous ce jour, la véritable question à se poser n’est donc pas « Comment est-il possible d’éveiller sa kundalini ? », mais plutôt « Suis-je prêt à transcender ma nature humaine pour permettre à la force d’évolution de l’univers, la force créatrice, de passer par moi ? Suis-je prêt à accepter toutes les implications, quelles qu’elles puissent être, sachant que l’individualité participe alors elle-même de sa propre évolution, de celle de l’univers et de l’humanité ? » Le simple fait de répondre par l’affirmative, et avec sincérité, à cette question implique un alignement dans la conscience du moi vers les lois divines de la créativité. » (Source : Site Eltair)

L’Énergie De la Kundalini


S’étirant de nouveau dans les couloirs du temps, les religions asiatiques ont parlé d’une force mystique appelée le « Kundalini ». À travers l’histoire beaucoup de noms ont été donnés à cette puissance. Orgone, esprit, loosh, prana, élan essentiel, et bio-électricité sont certains de ces noms.
L’élévation du kundalini est liée avec de l’énergie liquide magnétique chaude quand elle monte vers le haut de l’épine. Les symptômes physiques reliés à l’ouverture du kundalini peuvent inclure des bruits de crépitement à la base du cou, et des maux de tête non expliqués – mais faire attention au sujet d’attribuer ces symboles aux énergies de montée de kundalini. Souvent ils ont une cause médicale qui a besoin de l’attention d’un médecin.
Des énergies de Kundalini sont parfois déclenchées par un coup à la tête ou à tout autre trauma physique chronométré par votre âme pour réveiller votre voyage psychique et capacités innées.
Libérer l’énergie de Kundalini trop rapidement peut avoir des effets émotifs sérieux sur une personne. On ne devrait pas essayer d’ouvrir cette poussée d’énergie si on n’est pas dans équilibré psychologiquement. Ce n’est pas pour ceux avec la dépression maniaque ou le désordre bipolaire.
La manifestation de l’énergie de Kundalini – fréquence de vibration – liens avec le terme « Chaitanya » de Sanskrit – la force intégrée de vos corps physiologiques, mentaux, émotifs et religieux.
Kundalini signifie littéralement « lover, » comme un serpent. Énergie et conscience – mouvements dans le mouvement se développant en spirales – enroulements – boucles – le serpent. C’est une métaphore pour les énergies se développantes en spirales de la conscience – qui est notre réalité de pensée et est expliquée par la géométrie sacrée que les boucles sont les boucles du temps – l’effet furtif – temps comme une illusion a joué dehors dans un jeu physique des polarités – émotions de dualité.
Dans la littérature classique du yoga de Hatha, le kundalini est décrit comme serpent enroulé à la base de l’épine.
L’énergie « féminine » enroulée et dormante, se rapporte au vaste potentiel de l’énergie psychique contenu chez nous tous. Elle est normalement symbolisée comme serpent lové dans trois et des demi-cercles, avec sa queue dans sa bouche, et se développer en spirales autour de l’axe central (sacrum ou os sacré) à la base de l’épine. Le réveil de ce serpent et de la manifestation de ses puissances est un but primaire de la pratique du yoga de Kundalini.
L’image de lover, comme un ressort, donne le sens de l’énergie potentielle inexploitée qui jaillira dans l’action bientôt. Pour maintenant nous nous rappelons dans de petites doses.
Kundalini peut être décrit comme grand réservoir d’énergie créatrice à la base de l’épine. Il n’est pas utile de se reposer avec notre conscience fixée dans notre tête et de penser au kundalini comme force étrangère fonctionnant à travers notre épine.
Le concept du kundalini peut également être examiné d’une perspective strictement psychologique. De cette perspective le kundalini peut être considéré comme source riche d’énergie psychique ou libidinous dans notre sans connaissance.
Dans la littérature classique de la Kashmir Shaivism le kundalini est décrit dans trois manifestations différentes.
Le premier de ces derniers est comme énergie ou Para.-kundalini universels.
La seconde de ces derniers est comme fonction de activation du complexe ou du prana-kundalini de corps-esprit.
Le tiers de ces derniers est comme conscience ou shakti-kundalini qui englobent simultanément et des intermédiaires entre ces deux.
Finalement ces trois formes sont les mêmes mais arrangement que ces trois formes différentes aideront à comprendre les différentes manifestations du kundalini
Cette énergie est également liée à l’entrepôt personnel à un de l’énergie sexuelle. Kundalini prend l’énergie sexuelle sous sa forme crue et la convertit en énergie spirituelle fine extrêmement d’un à haute fréquence, qui permet alors la fructification et l’activation des activités paranormales telles que la bonne qualité OBE, la conversion telepathy, de matière/énergie, et la communication avec les entités qui habitent les vastes secteurs de notre univers multidimensionnel.

Résultats d’ouvrir la Kundalini

- Déclenchement de votre ADN !
- Ouverture de vos capacités clairvoyantes et de Clairaudient.
- Le sentiment s’est relié à l’unité de l’univers
- Votre esprit se sent augmenté à sa recherche pour une conscience et une connaissance plus élevées
- Permettant à votre moi de faire un pas de côté et se reliant à une fréquence plus élevée de pensée et de conscience
- Amour, paix, et raccordement sans conditions de sentiment avec l’esprit


Signes et Symptômes de la Kundalini



De nombreuses personnes qui ont déclenché l’éveil de leur Kundalini de manière inopinée NE SAVENT PAS CE QUI LEUR ARRIVE. Et l’ignorance sociale dominante sur ce processus de transformation multidimensionnel rend difficile le fait de trouver des praticiens des médecines alternatives ou des conseillers spirituels qui reconnaissent les symptômes, en particulier quand ceux-ci sont fortement physiques. Beaucoup de personnes savent qu’une montée de Kundalini ouvre subitement la porte à toutes sortes de visions mystiques, paranormales et magiques, mais peu d’entre elles se rendent compte de l’impact dramatique qui peut se produire sur le corps. Un grand nombre de nos anciens abonnés à la lettre d’informations Shared Transformation nous ont rapporté de longs accès de maladie étrange aussi bien que radicale : mentale, émotionnelle, relationnelle, psychique, spirituelle et menant à des changements de style de vie. Encore et encore, nous entendons des histoires de frustration, parfois de visites désespérées chez les docteurs, guérisseurs, conseillers, etc., qui ne comprennent pas et ne sont pas capables de soigner la myriade de douleurs et de problèmes catalysés par un crise de Kundalini.
(…)
Voici les manifestations communes de la montée de Kundalini :
- Les muscles se crispent, crampes ou spasmes.
- Accroissement d’énergie ou immense électricité circulant dans tout le corps.
- Démangeaisons, vibrations, frissons, sensations de picotement ou d’engourdissement.
- Froid ou chaud intense.
- Mouvement involontaire du corps (se produit plus souvent pendant la méditation, pendant les moments de repos ou de sommeil) : spasmes, tremblements, sentiment d’une force intérieure qui pousse à se mettre dans des postures ou à faire des mouvements de manières inhabituelles. (Peuvent être le cas d’un mauvais diagnostic comme l’épilepsie ou le « syndrome des jambes sans repos » ou syndrome d’ekbom).
- Changements dans sa façon de s’alimenter et de dormir.
- Episodes d’extrême hyperactivité ou, au contraire, de fatigue extrême, (certaines victimes du syndrome de fatigue chronique ont expérimenté l’éveil de la Kundalini).
- Augmentation ou diminution des désirs sexuels.
- Maux de tête, sensation de pressions dans le crâne.
- Palpitations cardiaques, douleurs dans la poitrine.
- Problèmes du système digestif.
- Engourdissement ou douleur dans les membres (en particulier dans le pied et la jambe gauche)
- Douleurs et blocages dans tout le corps ; souvent dans le dos et le cou (de nombreux cas de FMS – syndrome fibromyalgique et de la douleur du tissu myofascial.- sont liés à la Kundalini).
- Explosions émotionnelles ; changements rapides de l’humeur; épisodes apparemment délibérés ou excessifs de chagrin, de peur, de colère, de dépression.
- Vocalisations spontanées (incluant rire et pleurs) – aussi involontaires et incontrôlables qu’un hoquet.
- Entendre un ou plusieurs sons intérieurs, décrits classiquement comme une flûte, un tambour, une chute d’eau, le chant d’oiseaux, le bourdonnement d’abeilles, mais qui peuvent aussi sonner comme un rugissement, un grincement, un bruit de tonnerre ou comme une sonnerie dans les oreilles.
- Confusion mentale, difficulté de concentration.
- Etats altérés de conscience : conscience aiguisée ; états de transe spontanés ; expériences mystiques (si celles-ci menacent aussi le système de croyance antérieur de l’individu, elles peuvent mener aux accès de psychose ou de grandiosité (estime de soi surdéveloppée).
- Chaleur, activité étrange, et-ou sensations de bien-être au niveau de la tête, en particulier à l’endroit de la couronne.
- Extase, bonheur et par intermittences sentiment de joie infinie, amour, paix et compassion.
- Expériences psychiques : perception extrasensorielles ; expériences de sorties de corps ; souvenirs de vies passées ; voyages astraux ; conscience directe des auras et des chakras ; contact avec les esprits-guides à travers des voies intérieures, rêves et visions ; pouvoirs de guérison.
- Accroissement de l’activité : nouveaux intérêts pour l’expression de soi et la communication spirituelle à travers la musique, l’art, la poésie, etc.
- Compréhension et sensibilité accrues ; compréhension de sa propre essence : profonde compréhension des vérités spirituelles ; conscience intense de son environnement (incluant « les vibrations » des autres).
- Expériences d’illuminations : connaissance directe d’une réalité plus expansive, conscience transcendante.
Certaines personnes nous ont dit que le concept de la « Kundalini » leur était étranger et qu’elles préféraient appeler cela leur « éveil », qui nous convient très bien. Mais pour la plupart des gens qui nous contactent, l’explication de la Kundalini fournit une importante structure qui est acceptable et qui fonctionne avec leurs expériences. Nous avons chacun une manière unique d’interpréter, d’honorer et de décrire notre sagesse spirituelle. Je ne crois pas qu’il y ait seulement une voie directe pour connaître ou exprimer la vérité. Ce qui est de loin le plus important, je crois, c’est d’avoir un cœur ouvert et d’être fidèle à notre propre voie, partout où elle pourrait nous conduire.
Nous nous sommes également demandés pourquoi nous ne mettons pas plus l’accent sur l’union avec le divin et la réalisation-divine, qui sont des choses bien plus centrales de l’éveil spirituel. Puisque chacun expérimente et interprète ses expériences mystiques différemment et de manière très personnelle, pour s’assurer que personne ne se sentira exclu, nous parlons simplement « d’éveil de la conscience » ou « d’états transcendants » sur les pages web de Shared Transformation. Dans notre lettre d’information, des personnes de croyances religieuses diverses sont invitées (et le font) à raconter leurs expériences de ce type. Certains parlent de Dieu, du Christ, de la Déesse, du Très Saint, d’Esprit ou simplement d’un Tout munificent que nous partageons tous.
En outre, pour certains, les réalisations spirituelles profondes ne se produisent qu’après des mois ou des années d’autres signes et symptômes. Les individus qui ont des expériences d’une nature spirituelle évidente sont habituellement davantage capable d’intégrer et de bénéficier du processus, indépendamment de la façon dont ils peuvent les catégoriser. Mais ceux qui éprouvent ce qui semble être une maladie ou des phénomènes psychiques étranges sont souvent très alarmés jusqu’à ce qu’ils comprennent qu’ils ne sont pas malades ou fous. Les expériences même de lumière et de beauté peuvent être si puissantes que les gens doutent de leur santé mentale. C’est pourquoi l’information et les confirmations que nous offrons à travers Shared Transformation sont si précieuses.


_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2694
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kundalini, éveil et symptômes

Message par Archange le Jeu 11 Déc - 21:34


La KUNDALINI le feu spirituel du 33ème degré



Il y a actuellement peu à dire sur cette force divine d’une puissance considérable que chacun d’entre nous possède potentiellement en soi. Tout ce qui concerne cette énergie est resté par prudence très secret, car il est dangereux de la manipuler. C’est pourquoi la connaissance de cette force est transmise de maître à disciple et, précisons-le, à des disciples suffisamment avancés dans le travail de purification physique, mental et moral.

Cependant, aux lecteurs désireux d’approfondir cet aspect particulier de l’ésotérisme, nous conseillons, pour une approche intellectuelle, l’ouvrage très érudit d’Arthur Avalon. Quant à nous, nous essayerons ici de formuler quelques indications simples en évitant la terminologie orientale souvent fort complexe pour les européens non familiarisés avec les termes sanskrits.


Kundalini est une énergie localisée dans les profondeurs des dernières vertèbres sacrées (d’où ‘origine ancienne et véritable du qualificatif « sacré »). Elle a reçu les noms les plus divers tel que Feu Serpent ou Mère du Monde. Cette dernière appellation lui convient d’ailleurs parfaitement car c’est elle qui vivifie nos différentes enveloppes de matière, de la plus subtile à la plus dense.


La Kundalini Shakti est aussi cette force qui, lorsqu’elle s’anime, se manifeste comme étant l’univers.

Kundalini est aussi appelée le pouvoir annulaire ou serpentin à cause de la manière dont elle progresse en s’élevant de centre en centre, c’est-à-dire selon une spirale en perpétuel mouvement.

Cette énergie hautement sacrée est un pouvoir occulte de feu électrique associé à l’azote des alchimistes ou à l’Akasha des hindous. C’est uniquement grâce à cette énergie que le monde peut exister et, en dernier lieu, c’est elle la force primitive qui sous-tend toute la matière organique et inorganique.


Ce grand principe divin étant partiellement endormi a besoin d’être éveillé afin de pouvoir s’élever. Cette élévation concerne toute la technique fondamentale des écoles ésotériques, surtout celles d’influence tantrique. Ainsi, selon la croyance habituelle, lorsque cette force s’élève dans le Brahma nadi (à l’intérieur du Sushumna), il s’ensuit une activité accélérée des centres psychiques et les canaux montant et descendant le long de l’épine dorsale sont débarrassés de  toute obstruction. Ce processus est dangereux, car il constitue une inversion des faits réels.

En fait, ce feu kundalini n’est tout naturellement élevé et conduit vers la lumière dans la tête que lorsque tous les centres sont pleinement éveillés et lorsque les chenaux situés le long de l’épine dorsale sont entièrement libres d’accès. Aussi est-il préférable pour les disciples de s’intéresser aux centres avant tout essai d’élévation de Kundalini.

Selon la tradition ésotérique, la montée de Kundalini a lieu lorsque l’âme agit par le centre coronal et lorsque celui-ci affirme son emprise sur les deux centres, cardiaque et coccygien, en connexion avec le nerf vague.

Kundalini subit d’autre part une certaine attraction causée par l’union des trois centres supérieurs (pituitaire, pinéal, Alta-Major).


A mesure que Kundalini s’éveille, elle accroît continuellement l’action vibratoire, non seulement des centres, mais aussi de chaque atome de matière dans les corps, éthérique, émotionnel, et mental. C’est pourquoi on peut dire qu’elle est le feu de la matière.

Lorsque apparaît la lumière dans la tête, Kundalini monte vers le haut en consumant tout ce qui obstrue son passage dans Sushumna et elle vitalise les cinq lotus se trouvant le long de l’épine dorsale, ainsi que les deux centres de la tête. C’est alors que les ventricules du cerveau et les aires vitales deviennent eux aussi actifs et produisent ce que l’on nomme « l’illumination ».

Voici résumés, par le Tibétain, les effets de la montée de Kundalini :


A) Elle agit sur la concentration de la conscience de soi au niveau des trois véhicules inférieurs, l’entraînant de haut en bas, dans une pleine expression et élargissant son contact sur les trois plans, dans les trois mondes.

B) Elle fait descendre de l’esprit triple, de plus en plus du feu de l’esprit, accomplissant pour le corps causal ce qui fait l’ego pour les trois véhicules inférieurs.

C) Elle provoque l’unification du supérieur et de l’inférieur et attire la vie spirituelle elle même. Quand ceci est fait, quand chaque vie successive voit son accroissement de vitalité dans ses centres, et quand la Kundalini dans sa septuple faculté sensibilise chaque centre, alors le corps causal même se révèle inadéquat pour l’influx de vie venant d’en haut.

Un autre témoignage, celui du Swami Sivananda Sarasvati, nous intéresse car il explique fort justement l’ascension de Kundalini :


« Ensuite, le Yogin s’élève tout le long de la Sushumna, de centre (lotus) en centre. L’ascension a lieu graduellement, grâce à de patients efforts. Même un simple choc à la base de la Sushumna procure un grand Ânanda (béatitude). Vous en êtes comme enivré. Vous en oubliez totalement le monde !

Quand l’ouverture de la Sushumna est un tant soit peu mise en branle, la force cosmique (Shakti) du « Serpent de Feu » (Kula kundalini) s’efforce de pénétrer dans la Sushumna. Il s’établit alors un grand Vairâgya (esprit de renoncement). Vous deviendrez impavide, vous contemplerez diverses visions. Vous admirerez la splendide lumière intérieure (antarjyotish). Cela s’appelle « unmaniavasthâ ». Vous obtiendrez différents pouvoirs supra-normaux (siddhis), diverses espèces d’ânanda, plusieurs genres de connaissance en contrôlant et en exerçant les divers çakras.


Si vous avez maîtrisé le Mulâdhârâ chakra (le centre déjà conquis le plan terrestre. Si vous avez maîtrisé le centre situé au niveau de l’ombilic (Manipûra çakra), vous avez déjà conquis le feu. Le feu ne vous brûlera pas. Les Pancha-dhâranâs (cinq espèces de concentration) vous aideront à conquérir les cinq éléments. Apprenez-les sous la direction d’un maître spirituel (ou gourou) qui soit un vrai yogi ou ascète. » {La Pratique de la Méditation de Swami Sivananda Sarasvati, p. 32 Ed. Albin Michel.)


Dans le symbolisme maçonnique, Kundalini peut être identifiée à Chiram, celui-ci étant l’équivalent du feu spirituel remontant à travers les trente-trois degrés (voyez le chapitre sur la colonne vertébrale), ou segments de l’épine dorsale, et qui pénètre dans le dôme de la chambre haute (le crâne), passant finalement dans le corps pituitaire- (Isis) où est évoqué Râ (pinéale). Alors seulement le mot sacré et secret est révélé. Moïse est également un exemple type de l’initié parvenu à la Transfiguration résultant d’une élévation de Kundalini au sommet de la tête.

On pourrait aussi parler du caducée d’Hermès, symbole adopté par nos médecins modernes et représentant Kundalini s’élevant avec Ida et Pingala vers la glande pinéale ; les ailes représentent la libération vers les mondes spirituels et bien entendu la libération de toute souffrance ou maladie.

Nous trouvons en Inde un grand nombre d’objets ayant une signification identique, qu’il s’agisse du bâton des brahmanes à sept noeuds ou des baguettes portées par les initiés Todas du sud de l’Inde. Nous voyons là encore que le symbolisme est universel.


On ne saurait trop répéter, surtout de nos jours, que bien trop nombreux sont les gourous de l’Inde à prétendre élever ce feu sacré par leur seule présence. De même, peuvent être dangereux dans des mains inexpertes les enseignements livresques cherchant à dévoiler des méthodes pour éveiller le Feu Serpent.

En fait, même la préparation qui précède la pratique d’éveil de Kundalini est fort longue et nécessite patience et courage.

L’énergie de la vie, nous le savons, s’élève naturellement en chacun de nous par Ida et Pingala ; ceci concerne la vie de l’homme moyen jusqu’au disciple. Jusqu’à ce stade, une école initiatique traditionnelle, des ouvrages, des conférences, bref, toutes les études théoriques et pratiques seront largement suffisantes et ne présenteront aucun danger pour l’étudiant. Même une approche solitaire peut être fructueuse.

Tout se complique lorsqu’il s’agit d’unir Ida et Pingala et de les fusionner dans la Sushumna.

C’est uniquement là qu’un maître est indispensable, car la force qui s’élève ira géométriquement de centre en centre, formant un certain nombre de figures triangulaires. Cependant le circuit que doit prendre Kundalini est, différent pour chaque individu selon son stade d’évolution spirituelle et selon l’activité de ses centres. Voilà pourquoi des instructions précises quant au cheminement du Feu Serpent ne peuvent être données que personnellement par un haut adepte ayant lui-même maîtrisé Kundalini, ce qui est au demeurant fort rare.

Aussi, lorsque l’on dit que le maître arrive quand le disciple est prêt, il s’agit d’un disciple qui, à nos yeux, pourrait déjà apparaître comme un très grand initié. Cependant, vis à vis d’un maître, il ne sera qu’un simple disciple. Cela pour nous amener à plus de modestie concernant notre état. Les archives des maîtres de sagesse admettent qu’en restant très optimiste un disciple sur mille est prêt à aborder ce délicat travail, surtout en Occident où la vie moderne et polluée ne se prête guère à l’ascétisme rigoureux que se doit d’observer un tel pratiquant.


Rappelons pour finir que Kundalini peut être salvatrice ou destructrice selon le degré de préparation du disciple et le maître Asanga (fondateur du Tantrisme) résume très justement cette prudente préparation :

« Découvrez le serpent de l’illusion à l’aide du serpent de la sagesse et ensuite le serpent endormi montera vers le lieu de rencontre. »

http://rustyjames.canalblog.com/

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2694
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kundalini, éveil et symptômes

Message par Archange le Dim 12 Avr - 11:52








Omraam Mikhaël Aïvanhov




Le livre de l’Apocalypse, de Saint Jean, s’achève sur la vision d’une cité céleste, la Nouvelle Jérusalem, avec ses assises de pierres précieuses, ses murailles de jaspe et ses portes dont chacune est une perle. A travers cette ville coule un fleuve :




« Il me montra un fleuve d’eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu et de l’Agneau. Au milieu de la place de la ville et sur les deux bords du fleuve, il y avait un Arbre de vie produisant douze fois des fruits, rendant son fruit chaque mois et dont les feuilles servaient à la guérison des nations ».

Comment se fait-il qu’un arbre ait ses racines sur les deux rives d’un fleuve ?

Pour interpréter cette vison de la Nouvelle Jérusalem, il faut comprendre que cette ville, en réalité, représente l’être humain.

Le fleuve d’eau de la vie qui descend du trône de Dieu, c’est le courant d’énergies qui, depuis le cerveau, descend à travers la colonne vertébrale. L’Arbre de vie au centre de la ville est le plexus solaire; et les racines de l’Arbre sont les douze paires de nerfs et de ganglions dorsaux situés de part et d’autre de la colonne vertébrale; douze branches qui produisent douze fois des fruits. Ces fruits sont liés aux douze signes du zodiaque dont l’homme est le résumé.

Ces fruits de l’Arbre de Vie que nous devons manger, représentent les qualités et les vertus des constellations zodiacales.

Ce sont dans l’ordre : le Bélier, l’activité ; le Taureau, la sensibilité et la bonté ; les Gémeaux, le goût de l’étude ; le Cancer, la perception du monde invisible ; le Lion, la noblesse et le courage ; la Vierge, la pureté ; la Balance, le sens de l’équilibre cosmique ; le Scorpion, la compréhension de la vie et de la mort ; le Sagittaire, le lien avec le Ciel ; le Capricorne, la domination de soi et des autres ; le Verseau, la fraternité et l’universalité ; les Poissons, le sacrifice. Voilà les qualités des fruits de l’Arbre de Vie.

Les racines enfoncées sur les deux bords du fleuve de vie dont parle saint Jean, représentent donc l’ensemble des nerfs et des ganglions situés de part et d’autre de la colonne vertébrale. La colonne vertébrale relie le ciel à la terre ; notre ciel, le cerveau, à notre terre, l’abdomen. Sous la terre brûle un feu qui provoque de temps à autre de violentes éruptions. Or, ce feu se trouve aussi en nous, à la base de la colonne vertébrale. Ce feu souterrain qui est celui du ventre et du sexe, correspond à ce que les yogis de l’Inde appellent la force Kundalini. Et si, pour le moment, la colonne vertébrale n’a chez la majorité des humains qu’une fonction anatomique et physiologique, il y a des Initiés qui, en éveillant la force Kundalini, ont réussi à animer leur colonne vertébrale pour un immense travail spirituel et magique.

La force Kundalini sommeille à la base de la moelle épinière. C’est elle la « force forte de toutes les forces » dont parle Hermès Trismégiste dans la Table d’Emeraude.

Une fois éveillée, elle peut se diriger soit vers le haut, soit vers le bas. Si elle se dirige ver le haut, l’être bénéficie du plus grand développement spirituel. Si elle se dirige vers le bas, elle produit les pires dérèglements physiques et psychiques. Celui qui, sans être pur et maître de lui, réussit à éveiller la force Kundalini, devient la proie de passions sexuelles effrénées et d’une volonté de puissance démoniaque qui le fait s’opposer au monde entier.

C’est pourquoi il est conseillé aux disciples de ne pas tenter d’éveiller Kundalini avant d’avoir travaillé sur la pureté et l’humilité. Car cette force, la plus puissante de toutes, peut aussi bien détruire que créer. La science tantrique enseigne que Kundalini dort de sept sommeils et qu’il faut donc l’éveiller sept fois, car elle est enfouie sous sept enveloppes de matière de plus en plus subtiles.

Il est relativement facile d’éveille Kundalini de son premier sommeil. Mais la question n’est pas tellement de l’éveiller, mais de savoir comment et où l’orienter.

La direction que prend Kundalini ne dépend pas de la volonté de l’homme, mais de ses qualités et vertus.

Quand le serpent Kundalini s’éveille, il s’élance du côté où il trouve de quoi se nourrir.

Si c’est le côté inférieur qui lui présente de la nourriture, quels que soient les efforts de l’homme, c’est là qu’il se dirige, et alors pour cet homme c’est l’enfer, le véritable enfer ; pour que le serpent se dirige vers le haut il faut que ce soit le côté supérieur qui l’attire ; la remontée de la force Kundalini se fait par le canal Soushoumna situé à l’intérieur de la moelle épinière.

De part et d’autre du canal Soushoumna, les deux courants Ida (polarisé négativement et lié à la lune) et Pingala (polarisé positivement et lié au soleil) s’élèvent en un mouvement de spirales entrelacées. Ce processus est également représenté dans les traditions de la Grèce ancienne et du judaïsme par ces figures symboliques que sont le caducée d’Hermès et l’Arbre séphirotique. Et la science contemporaine en a même trouvé des applications techniques avec le laser.

Le courant Ida aboutis à la narine gauche et le courant Pingala à la narine droite. C’est pourquoi les exercices de respiration sont considérés comme la méthode la plus efficace pour provoquer l’éveil du serpent Kundalini. Lorsqu’en bouchant la narine droite, vous aspirez l’air par la narine gauche, vous produisez un courant qui passe dans le canal Ida. Ce courant traverse le centre où dort le serpent, le chakra Mouladhara, et produit de légères vibrations qui le secouent un peu de sa torpeur. En bouchant la narine gauche, vous aspirez l’air par la narine droit ; le courant passe dans le canal Pingala, et lui aussi donne quelques impulsions au serpent. Et ainsi de suite… donc en pratiquant chaque matin les exercices de respiration, vous mettez très doucement en éveil la force Kundalini, mais il ne faut pas prolonger ces exercices.


_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2694
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kundalini, éveil et symptômes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum